parler à uine femme pour la première fois

Comment parler avec une fille pour la première fois : 7 conseils pour bien débuter

Je sais à quel point c’est flippant d’aller parler avec une fille pour la première fois, quand on n’en a pas encore l’habitude.

Votre pouls s’accélère, vous tremblez, vous hésitez à passer à l’action.

Pire encore : vous vous mettez à douter complètement !

  • Vous n’êtes pas vraiment sûr de savoir quoi dire pour initier la conversation…
  • Vous vous demandez ce que vous allez bien pouvoir lui dire après l’opener, pour faire tenir la conversation plusieurs minutes…
  • Et bien entendu vous ne savez même pas si vous allez réussir à parler normalement, sans dégager aucun signe de nervosité.  

Bonnes nouvelles pour vous les amis, je vais vous donner plusieurs conseils pour que vous puissiez vous jeter à l’eau !

Toutefois, je tiens à préciser une chose avant : le but de cet article n’est pas de vous transformer en un cador de la drague, juste en lisant ce qui va suivre.

Voyez cet article comme un complément pour vous aider à passer plus vite et sereinement à l’action, pour qu’ensuite vous vous perfectionniez par la pratique.

Comme je le dis souvent : « tout est difficile avant de devenir facile ».

Croire qu’on peut devenir parfaitement à l’aise et bavard sans jamais bouger le petit doigt, c’est se bercer d’illusions.

Cela étant dit, voici les quelques conseils que j’ai à vous donner pour :

  1. Moins hésiter à aller parler aux femmes que vous ne connaissez pas encore, et…
  2. Mieux assurer quand vous irez parler pour la première fois à une fille.

1. Parler à une fille pour la première fois n’est pas SI difficile en soi…

La première chose que j’aimerais que vous réalisiez, c’est que parvenir à converser avec une inconnue n’est pas un « truc de dingue », qui demande des compétences sociales hors du commun (que vous n’avez pas).

Beaucoup de débutants bavent en voyant des youtubeurs capables d’accoster et parler à des filles dans la rue. Ils se disent « Waouh », comme si les mecs faisaient des triples saltos arrière sur le rebord d’une falaise…

Mais si vous êtes un homme « socialement normal » et pas trop désagréable à regarder, vous réaliserez vite – sûrement après quelques tentatives – que parler avec une fille la première fois est plutôt simple en réalité.

Si vous pensez qu’aller parler à une fille est très difficile, c’est parce que vous ne l’avez (quasiment) jamais fait !

On pourrait dire la même chose pour un tas d’autres trucs : parler en public, écrire un bon article de blog, faire jouir une femme…  

Pour dire vrai, si vous vous sentez relativement à l’aise à l’approche ET que vous tombez sur une fille plutôt cool, ce sera même étonnamment simple d’avoir une discussion.

Réussir à parler avec une fille ne demande ABSOLUMENT RIEN d’exceptionnel – ni un physique, ni un « game », ni une intelligence supérieure à la moyenne.

Hormis le mental (j’entends : votre confiance en vous + votre capacité à gérer la pression sociale), vous avez probablement déjà ce qu’il faut pour le faire.

Autrement dit, si demain vous arrêtiez de vous chier dessus quand vous allez parler à une fille pour la première fois, vous constateriez qu’en fin de compte vous êtes capable de tenir une conversation !…

Sans doute pas avec tout le monde, mais au moins avec les filles qui s’investissent un minimum au départ. Et ça tombe bien, ce sont justement celles-là (pas les autres) qu’on cherche à séduire !

Si vous parvenez à réaliser cela, vous vous mettrez déjà moins de pression sur les épaules.

2. Préparer dans les grandes lignes ce que vous allez pouvoir dire au début…

Je prône plutôt un « Game » naturel

Plus votre jeu de séduction est naturel, plus vous dégagez l’impression d’être authentique dans votre attitude et ce que vous dites, et mieux c’est !  

Mais je ne suis pas dogmatique non plus. Je n’ai jamais dit qu’il fallait être 100% naturel en tout temps.

Être naturel est une finalité. Mais avant d’en être capable, vous avez tout à fait le doit d’avoir quelques « béquilles ».

C’est comme pour les approches dans son quotidien par exemple : j’ai souvent dit que la finalité de la drague en journée, c’est d’être capable de saisir ses opportunités du quotidien. Mais ça ne veut pas dire que je suis contre l’idée de faire des « sessions drague » une ou plusieurs fois par semaine. Et je sais très bien que pour arriver à cette finalité, il FAUT d’abord s’exercer en sessions.

De même, je vous encourage à devenir le plus naturel possible.

Mais au départ, il peut être utile de savoir ce que vous allez dire pour bien lancer une conversation – tant que vous ne l’allez pas dans l’excès.  

C’est plus rassurant.

Si vous êtes trop peu expérimenté pour improviser sans problème, préparez dans les grandes lignes ce que vous allez pouvoir dire aux filles pendant l’approche et les 2 à 3 minutes qui suivent.

  • Apprenez un ou deux openers par cœur (un direct et un indirect par exemple).
  • Éventuellement une petite « routine », pour agrémenter votre opener.
  • Préparez 2 à 3 questions à poser pour relancer – si possible, des questions ni trop clichées ni sans intérêt – genre : « tu vas où ? tu fais quoi ? »
  • Éventuellement 2 ou 3 remarques qui peuvent aussi relancer la conversation – ça peut être du cold reading par exemple.
  • Éventuellement, avoir un ou deux sujets de conversation que vous maîtrisez bien en tête, pour orienter la discussion dessus.

Et c’est tout !

N’en faites pas davantage.

Préparez seulement ce que vous allez dire dans les grandes lignes, durant les 2 à 3 premières minutes.

Je ne recommande pas d’apprendre un script par cœur pour tenir 20 minutes de conversation ! Juste d’avoir en tête ce que vous pouvez éventuellement dire durant les quelques premières minutes, le temps que la conversation se soit lancée.

Une fois que celle-ci aura bien démarrée, vous vous sentirez plus à l’aise et ce sera plus facile pour vous de l’alimenter naturellement.  

Et vous n’êtes bien entendu pas obligé de ressortir tout ce que vous avez préparé…

Suivant votre aptitude à mener naturellement la conversation (qui va dépendre de votre état interne et de la participation de la fille en face), vous pourrez ne rien ressortir de ce que vous avez préparé, ou juste une question ou deux.

Voyez donc cela comme du « contenu de secours », au cas où vous ne trouveriez pas spontanément quoi dire pour alimenter la conversation au départ.

3. Appliquez-vous à dégagez la bonne vibe tout de suite !

On finit souvent comme on a commencé…

C’est dès le début que vous devez installer la bonne attitude : vous montrer agréable et enthousiaste.

Si vous commencez en étant un peu froid et distance, il y a de bonnes chances que vous vous enlisiez dans ce registre-là, et que la conversation devienne froide et distante…

Si elle le devient, elle ne durera probablement pas longtemps. Car elle sera peu stimulante (à moins peut-être que vous compensiez avec une présence sensuelle et/ou une apparence attractive, pour provoquer assez d’excitation). 

Appliquez-vous dès les premières secondes à dégager une vibe positive, qui donne envie aux filles d’échanger avec vous.

Vous devez manifester de l’enthousiasme et de la sympathique à travers votre attitude, votre langage corporel et le ton de votre voix.

4. Faites un échauffement social

Si vous n’avez pas encore remarqué, vos compétences sociales ne sont pas figées. Elles fluctuent en fonction de votre état interne, et tout particulièrement de votre niveau d’anxiété et d’énergie.

Et il y a une chose simple que vous pouvez faire pour réduire à la fois votre anxiété sociale et augmenter votre niveau d’énergie : c’est ce que j’appelle l’échauffement social.

Il y a plusieurs manières de s’échauffer socialement :

  • Ça peut être en se défoulant – par exemple : crier « YES ! YEESS !! YEEESSS !!! » en s’excitant et en sautillant, comme dans un séminaire de Tony Robbins.
  • Ça peut être en relevant quelques petits « défis » qui vous font sortir de votre zone de confort – par exemple : acheter une boîte de capote XXL à la jolie pharmacienne en bas de chez vous.
  • Ou ce peut être faire du papillonnage, c’est-à-dire enchaîner plusieurs petites conversations avec les gens que vous croisez.

C’est surtout ce dernier exercice que je recommande.

À titre personnel, je ne fais pas d’échauffement à proprement parler.

Tout simplement parce que…

  1. Le meilleur des échauffements d’après moi, c’est l’approche : après avoir abordé 2 ou 3 filles, généralement vous serez chaud pour les suivantes !
  2. Avec l’expérience, on n’a plus vraiment besoin d’être chaud pour être efficace : son niveau d’anxiété reste relativement faible même à froid, et l’on a tellement l’habitude de gérer la conversation qu’on arrive facilement se passer de la vivacité d’esprit que confère un haut niveau d’énergie.

C’est toujours mieux d’avoir de l’énergie, mais avec l’expérience ça devient dispensable.

Toutefois, quand vous êtes débutant un échauffement peut s’avérer utile avant de passer réellement à l’action.

Vous vous sentirez plus à l’aise et loquace.

Donc, avant chaque session, ou avant de croiser cette fille à qui vous voulez aller parler, faites au moins du papillonnage !

Si vous voulez, vous pouvez aussi relever quelques défis, ou vous défouler sur de la musique avant de sortir de chez vous (ou même dehors, si vous vous fichez de passer pour un taré devant les gens).

Faites ce qui vous semble le mieux.

5. N’attendez pas trop avant d’y aller

Quand vous êtes sur le point d’adresser la parole à une fille pour la première fois, plus vous attendez et plus la pression monte !

C’est mieux de se décider à y aller dans les premières secondes, plutôt que d’attendre plusieurs minutes pour passer à l’action.

Mais attention : je ne dis pas qu’il faut forcément foncer tête baissée sur la fille…

Même si vous êtes débutant, vous avez le droit d’arriver tranquillement et de faire attention au timing.

Mais au moins, mettez-vous en action le plus vite possible ; en commençant par vous rapprocher d’elle.  

Plus vite vous vous déciderez à y aller (au lieu de tergiverser) et vous mettrez en mouvement (au lieu de rester figé), moins vous laisserez le doute et la pression s’installer. Et moins vous vous sentirez nerveux et mal à l’aise quand vous commencerez à parler avec la fille. 

6. Quand vous allez parler à une fille la première fois, faites attention au timing

C’est plus important que ça en a l’air !

Le moment où vous décidez d’adresser la parole à une fille pour la première fois conditionne en partie la facilité à laquelle vous allez pouvoir échanger avec elle.

Un bon timing permet souvent de mettre l’interaction sur de bons rails. Ou en tout cas sur de bien meilleurs rails que si vous abordez au mauvais moment !

Par exemple :

  • Si vous abordez une fille pendant qu’elle traverse la route, en plein milieu d’un passage clouté, les chances qu’elle s’arrête et vous donne son attention sont bien moins bonnes que si vous l’abordez avant ou après qu’elle se soit engagée.
  • Si vous la repérez à la machine à café, il peut être préférable d’attendre qu’elle ait son café en main et, éventuellement, qu’elle se soit posée sur un banc seul, avant d’y aller.

En bref, comme je l’ai dit précédemment, être débutant et appréhender l’approche ne vous dispense pas de faire attention à aborder dans le bon timing !

7. Obtenez mon cours en ligne : comment gérer la conversation (ça vous aidera à parler aux filles la première fois !)    

Comment gérer la conversation - séduire une femme

Parce que oui, comme je ne touche aucune subvention de l’État, il faut bien que je fasse la promotion de mes produits de temps en temps pour gagner ma vie !

Ce qui n’empêche par ailleurs pas que vous recommander ma e-formation soit un bon conseil, qui a tout à fait sa place ici, si vous voulez apprendre à mieux gérer une conversation.

Mon cours vous y aidera certainement !

Le lien vers celui-ci se trouve ci-dessous :

=> Comment maîtriser la conversation et faire tomber les filles sous son charme

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

33 plusieurs commentaires

  1. c’est quoi a nouveau cet article. c’est ca la drague directe version chrys ??? avec un script preparé d’avance ?? non justement il vaut mieux apprendre a improviser
    la drague directe, pas besoin de parler longtemps, tu escalades direct (je dois expliquer ??)

    • c’est quoi a nouveau cet article. c’est ca la drague directe version chrys ??? avec un script preparé d’avance ?? non justement il vaut mieux apprendre a improvise

      Franchement : soit tu sais pas lire, soit t’es un troll ! C’est pas possible autrement.

  2. Salut, j’avais repérer une minette de 18 ou 19 ans plus mignonne à un arrêt de Tram, comme j’ai un minimum d’intelligence sociale j’ai vue aux sms qu’elle devais attendre son mec ou une copine…

    je me suis assis à côté d’elle et comme il y avait un problème de Tram jai donc commencer la discussion sur ce sujet….

    10 minutes ou tous vas bien et quand je commence à demander son nom limite j’ai l’impression de demander une relation sexuelle sur le trottoir MDR….

    Et du coup elle sais lever et partie en me disant dsl je dois y aller…

    Heureusement que je sais à quoi m’attendre à avec la SPU, mais là c abuser car même être sociable c limite mal vue (j’aurais fait un DG avec elle cetait limite une agression sexuelle dans son esprit…).

    Ce monde post Covid va me faire vraiment peur et j’espère que sa va très vite revenir à quelque chose de plus naturel.

    Sinon plus tard, j’ai vue une femme qui me plaisait bien plus que la coincé et évidemment une pote (ou collègue) et arriver et pas le temps d’aller lui parler.

    Autres problèmes, elles sont tous le temps au téléphone ou avec leurs mecs ou copines….

    • 10 minutes ou tous vas bien et quand je commence à demander son nom limite j’ai l’impression de demander une relation sexuelle sur le trottoir MDR….

      Et du coup elle sais lever et partie en me disant dsl je dois y aller…

      Après 10 minutes où ça s’est « bien passé »…

      Ca me parait étrange !

      Je pense qu’il y a eu un manque de calibration de ta part.

      Ou alors tu es tombé sur un spécimen rare.

  3. Vous avez remarqué un changement en SPU ou ailleurs pour la drague depuis le covid ? Je vois les femmes plus méfiantes et aussi elles sont de moins en moins sexy…

    Je vois souvent des femmes avec pantalon large ou jean avec trou (le genre regular) ce qui fait vraiment moche et pas un style que j’aime.

    Sa demande des efforts aux hommes, mais les femmes ont un style pourrie sans effort vestimentaire dans plus en plus de cas.

    Heureusement, je vois encore mon style bcbg avec Skinny et talon équille ^^

    J’aime aussi de plus les femmes de plus de 24/25 ans minimum jusqu’à 50 ans si encore séduisante.

    Les gamines qui sont de plus en plus féministes ou choqué par un soi disant sexisme des vrais hommes, j’en est marre…

    • Vous avez remarqué un changement en SPU ou ailleurs pour la drague depuis le covid ?

      Non. Je note pas vraiment de différence à titre perso. En tout cas dans l’attitude des femmes, ni dans le style vestimentaire.

    • ah bon..et bien on doit vivre dans une réalité paralléle..les femmes me semblent bien froides..

      vanity : tu as l impression que les femmes sont encore plus distantes qu avant ?

  4. ce qu on peut remarquer..c est qu elles sont plus encore arrogantes qu avant..ou indifférentes.covid ou pas..

  5. Bonjour Chrys,

    Merci beaucoup pour tes derniers articles qui me donnent grave envie de m’y remettre à 40 ans passés .

    En +, je ne sais pas vous mais depuis le 1er septembre, j’ai constaté la présence accrue de femmes toutes plus charmantes et ravissantes que les autres dans mon secteur (Perpignan).

    J’enfonce peut être une porte ouverte mais je trouve qu’il y a quand même dans nos rues pas mal de femmes avec du charme, de l’élégance, un joli sourire, sans etre forcément des bombasses ou des bimbos, qui donnent trop envie d’aborder et de profiter de la vie !

  6. Personnellement, j’ai du mal à créer une conversation sorti de nulle part avec une inconnu.
    En général les filles sont sur la réserve, ou géné. Tu es obligé d’improviser pratiquement un monologue pendant 2-3 minutes. C’est vraiment pénible. Pourquoi je n’ai pas ce problème là en rencard. Tout simplement parce que la fille est investi et intéressé également…c’est pour ça que la drague de rue est compliqué…et que la plupart des mecs essayent de trouver des approches contextuelles, qui semblent plus naturel et plus socialement acceptable par les filles.
    Et les approches du type tu pose 2 3 questions, et la fille répond vaguement, mais que ça marche quand même, c’est réservé aux mecs vraiment BG. Eux ils ont pas besoin de créer de connexion avec la fille. Elle est déjà sous le charme.
    Pour ma part, à chaque fois que j’ai pris un num dans la rue, je suis presque sur que c’était le physique qui avait joué un rôle. Mais comme par hasard c’était des filles moyennes. Avec les belles filles, il faut soit être au top du top physique, soit être capable de gérer une conversation tout seul pour réussir à créer une connexion…chose hyper difficile.

    • Du coup tu drague plus dans la rue ? Je suis assez d’accord avec toi, mais n’en demeure pas moins que ça reste un endroit génial pour draguer, après faut pas se prendre la tête. En ce moment je prends des numéros mais j’ai aucune suite, et je suis pas moche ! Je penses parfois faut savoir continuer malgré les échecs, malgré le repli sur soi face au refus, être un homme et avancer aller de l’avant. On est plus vraiment responsable des rejets aujourd’hui, avec tous les efforts de Chris, de la communauté de séduction, de youtu.be et compagnie.. Les hommes n’ont jamais autant pris soin d’eux qu’aujourd’hui.
      Mais on a peut-être perdu au change notre virilité au sens larges.. On est des battant, moi j’ai changé de stratégie je drague en qualité mais en quantité j’attends de voir les résultats. Car je me limité à la qualité c’est derrniers temps mais 2 filles semaines un numéro et pas de suite.. Obligé de réagir. Bref je penses vraiment sincèrement qu’il faut être détachées émotionnellement pour draguer et ne rien lâcher être bien dans ses baskets avoir ses passions. Au final on a tous envie de corps féminin, de tendresse, affection et j’en passe,ca devient difficile et pour certains ça la toujours été. À quoi bon se plaindre autant draguer à max, j’entends par la chaque opportunité, investissement sur son temps ainsi de suite, la RÉALITÉ, c’est jamais 100% des femmes qui nous intéresse ou nous font kiffer de ouf, auront envie de nous, il faut accepter qu’il y aura de la casse et continuer d’avancer malgré tout.
      Moi il y une question qui me bouffe l’esprit dans le bon sens évidemment Chris ? C’est pourquoi les étrangères en général parraisent plus intéressante et intéressé par nous ? Et les Françaises beaucoup moins. Tous les commentaires seront les bienvenus

      • Moi il y une question qui me bouffe l’esprit dans le bon sens évidemment Chris ? C’est pourquoi les étrangères en général parraisent plus intéressante et intéressé par nous ? Et les Françaises beaucoup moins. Tous les commentaires seront les bienvenus

        Certaines filles étrangères sont plus intéressées pour plusieurs raisons.

        1. Elles doivent faire plus d’efforts pour intégrer, ça rend le contact social avec elles plus simple, comparé à une fille qui toujours eu son groupe d’amis et sa famille, et qui n’a jamais eu d’effort social à faire pour rencontrer quelqu’un, ni développé d’empathie qui les hommes qui osent cet effort.

        2. Pas mal de cultures sont plus chaleureuses que la nôtre. Et la culture a une grosse influence sur le conditionnement social. D’ailleurs, si tu as l’occasion de voyager tu remarqueras que les francais(es) ont la réputation d’être arrogant(e)s et hautain(e)s.

        3. Le fait d’être étranger/étrangère ajoute un petit plus excitant. En tout cas pour la plupart d’entre nous. On est souvent plus attiré par « l’herbe du voisin » comme dit l’expression.
        Quant au pourquoi on trouve souvent les étrangères plus charmantes, c’est justement parce qu’elles sont globalement plus avenantes et souriantes et qu’elles ce petit plus (point 3).

        Contrairement à ce que beaucoup de filles croient (merci aux magasines féminins), on ne trombe jamais vraiment sous le charme des filles froide et distante. On tombe sous le charme des filles chaleureuse et souriante. Et les étrangères le sont souvent plus, peut-être parce qu’elles se sentent plus épanouies dans leur féminité – on ne les a pas conditionnées à détester les hommes tout en les imitant dans leur comportement.

        • Tout a fait…
          La culture française encourage beaucoup le mépris..mais aucunement la sympathie…et les femmes encore plus…
          C est de l elitisme hautain..

        • Tres peu d empathie chez les françaises car habituées très jeunes à tout avoir sur un plateau ..mentalités de princesses pourries et garées

          • @thierry pas faux
            Un probleme a la base est qu’elles sont deja eduquée comme des princesses par leur parents en tout cas dans certains milieux classe moyenne, en plus le tapage merdiatique fait des femmes eternelles victimes, des hommes etc. société gynocentrée et feministe. elles reclament de se comporter comme des hommes quand ca les arrange (cad pas les metiers lourds, le service militaire ùais bien acceder aux postes elevés donc bien payés et bien vus sans avoir les competences etc)
            je le vois dans de couples de connaissances, elle se comportent en princesse et tout leur est du. quand ca divorce c’est la faute de l’homme qui a manqué de respect a sa princesse

    • c est quasiment du suicide…à moins d avoir un physique de mannequin…tu es face à une personne qui ne te connait pas..qui n a aucune raison d etre spécialement ouverte à la discussion face à un inconnu..
      à moins d etre très bon…ou d avoir une personnalité d un magnetisme hors du commun…
      perso j ai rarement vu ce genre approche dans la rue…
      quand c est contextuel….c est un peu plus abordable..mais dans la rue comme ça..

      • Tu ne voit que le négatif j’ai l’impression, du coup c’est quoi ta solution ? Rester célibataire à vie ? Ceci n’est pas une offenses Thierry simplement une question

        • Pas de soucis et je comprends ta réaction Benji…à moins de devenir moine…
          plus serieusement,c est l attitude de la sociéte et des femmes qui posent probleme..on est vraiment face à de l elitisme social et sexuel..c est quelque chose qui est palpable
          un des solutions seraient de continuer en esperant que cela fonctionne..mais en se disant que les chances sont très minces…ou alors changer de pays..mais c est compliqué…et il faut les moyens..
          je dirais qu il faut avancer malgré les obstacles..mais etre conscient de tendances qui nous limitent grandement..
          toutefois on ne peut pas rester immobile non plus.

  7. Classement des pays où les femmes sont les plus à même de répondre aux avances des hommes sur le Net :

    1/ République Tchèque
    2/ Pays-Bas
    3/ Suisse
    4/ Pologne
    5/ Portugal
    6/ Italie
    7/ Espagne
    8/ Allemagne
    9/ Royaume-Uni
    10/ France
    Pour ceux que ça intéresse. (je vais jamais sur les sites de rencontres j’aime pas.)

    • J’entends les commentaires féminins qui répondent aux hommes qui commentent en disant « remettez-vous en cause ». Cela illustre que la plupart des femmes n’ont pas conscience de la vie de 90% des hommes et de leur rapport aux femmes, car l’expliquer est inassumable pour un homme (Car il passe pour un faible, un mec en demande, ce que nous sommes quasiment tous et c’est dommageable d’un point de vue séduction, malgré l’idéologie dominante): nous sommes tous des mendiants et nous faisons tous énormément d’efforts et nous nous remettons tous énormément en questionpour espérer décrocher les faveurs d’une femme: des efforts d’habillements, de comportements pour trouver un équilibre entre des injonctions contradictoire (soit virile, écoute, soit à l’initiative, n’insiste pas, montre ton intérêt, ne soit pas needy, etc,) ce que les femmes percoivent comme un du, un minimum sans se rendre compte qu’elles sont elles-mêmes imparfaites (mais on en oublie même qu’elles sont imparfaites tant on passe notre temps à se demander ce que nous homme pouvons encore faire mieux). Nous sommes confrontés en permanence à des attitudes fermées pour aborder quel que soit le milieux (travail, bars, soirées) et finissons par nous inscrire sur des sites, travailler photos, annonces, prendre les abonnements payants pour une quasi-impossibilité de match et de rencontre. Et encore un article pour dire « femmes insatisfaites, la fautes aux hommes. Oui, il y a un message que les femmes devraient entendre. Un com intéressant.

      • Benji : à mon avis c est demander l impossible pour les femmes..
        elles ne peuvent pas et ne veulent pas d ailleurs se mettre à la place de hommes parceque c est beaucoup trop éloigné de leurs conceptions ou meme de leurs vies..
        depuis presque toujours elles auront un large choix et donc une facilité à eliminer 99% des pretendants..il faut vraiment sortir de l ordinaire physiquement pour esperer capter un peu d attention..et encore rien n est sur dans un tel cas de figure..
        la personnalité..le look..les centres d interets..les coachings..rien ne marche si il n y a pas l attirance physique..on bute sur une realité qu il est très dur de modifier..alors oui il y a parfois des exceptions..mais c est minoritaire..
        plus ça va et plus je pense qu il y a vraiment une sorte d eugenisme sexuel..que seul 5 ou 10 % des hommes auront accés à 85 voir 90 % des femmes..mais c est encore un peu tabou de le dire ouvertement;.toutefois j ai remarqué qu il y avait un peu plus de femmes qui admettaient qu il n y avait que le physique qui compte et rien d autre..chose qu il y a quelques années etaient plus difficiles à admettre.
        Pour repondre à ta question..c est peut etre l image du french lover..du francais romantique..à la fois merveilleux amant et merveilleux compagnon..mais bon je doute que ce soit une realité..quand on est allé au Quebec..pas eu l impression que les quebecquoises semblaient plus avenantes que les francaises…

      • tout à fais d’accord! j’ai un exemple concret assez récent qui illustre bien ce que tu dis. Je discutais avec une collègue de boulot sur le fait de prendre des rateaux. elle me disait qu’elle n’en avais pris qu’un seul dans sa vie et qu’ elle ne re-tentera plus jamais…et là je lui fais remarqué « tu vois c’est pas facile d’aborder et se prendre des rateaux », et la elle me répond « oui mais c’est pas pareil, toi t’es un homme »…comme si pour elle la souffrance du râteau était amoindri chez un homme. elles se rendent pas compte de la difficulté d’être un homme…

        • Je crois qu elles s en fichent un peu de ce que ressentent les hommes…plusieurs fois j ai parlé a des femmes sur les applis du fait que j avais connu peu de personnes dans ma vie..et bien elles n n’avaient rien a dire…ce n est même pas qu elles ne comprenaient pas.. c est que c était trop éloigné de leurs vies…donc oui la réaction de ta collègue n est pas surprenante…elles ne se mettront jamais a notre place..parceque elles n ont rien a faire de nos problèmes

      • S’il y a bien un sexe incapable de se remettre en question, c’est bien la femme.

        La preuve en est qu’elle rejette systématiquement la faute sur l’homme pour tout est n’importe quoi, y compris leur infidélité…

        Le problème c’est qu’on l’habitue à attendre de l’homme qu’il fasse tous les efforts et assume toutes les responsabilités.

        Et ordonner à autrui de se remettre en cause est une façon de ne pas avoir à le faire soi-même.

        Nous, nous sommes obligé de le faire par la force des choses. Si on se pose aucune question sur notre façon de convoiter les femmes et de gérer nos relations, c’est l’échec assurer. Notamment parce que les femmes vont nous induire en erreur, en nous incitant à être trop gentil avec elles, à passer trop de temps, à être trop investis, etc. juste pour satisfaire leur ego et envie du moment.

        Ps : et je ne dis pas parce que je suis un affreux misogyne.

        • totalement d accord..les femmes sont tellement autocentrées sur elles memes qu elles n imaginent meme pas qu elles ont beaucoup de défauts..je me souviens encore d une fille qui m avait dit « meme quand on à tort et bien on à raison « oui c est une totale incapacité à réflechir sur soi meme et pour tout pratiquement..il faut que le monde entier gravite autour d elle..c est vraiment la reine avec tous ses courtisans..
          ce n est jamais de leurs fautes…elles sont parfaites…des gamines gatées la plupart du temps..
          mais bon deja le savoir..ca aide un peu..

    • Les hollandaises et meme les flamandes (j’ia longtemps vecu avec une flamande ), je connais bien sont plus ouvertes que les francaises, comme quoi
      Payer 2000 euros sur ADS pour aborder de la chiennasse parisienne en compagnie de selium (je connais bien cette ville de cakos aussi et je detestes) non merci

      par ailleurs d’accord sur le fond, quand ca se passe mal c’est toujours la faiute de l’homme qui doit satisfaire la princesse

  8. En 2021, les Françaises restent les Européennes les moins satisfaites sexuellement

  9. Il y a cette idée reçue d’une sexualité décomplexée à la Française mais dans les faits, ce cliché induit des pratiques sexuelles loin d’être épanouissantes

    FRANÇOIS KRAUS, DIRECTEUR DU PÔLE

  10. lles francaises de toute façon ne veulent que des apollons soumis..donc..qu elles soient insatisfaites sexuellement n est pas surprenant…

  11. Les gars, les gamines gâtées existent a cause des mecs qui font les chiens et font les canards pour avoir une baise de plus que la semaine d’avant…

    Quand je vois des gamines adolescentes ou même étudiantes marcher droite avec le regard vers l’horizon du genre top modèle dans un défilé sa me fait rire…

    De toute façon, les femmes ne prennent pas de râteaux car en séduction elles ont juste à se faire belles/bonnes et après attendre qu’on les dragues et le choix sera sur le mec qui répond au critère physique de la société actuel (grand, brun ou black).

    Je caricature un peu, mais j’ai l’impression que les femmes veulent surtout être avec des hommes qui sera à la mode et pas forcément celui qui leur plais vraiment…

    Les femmes n’ont pas d’empathie parce que tous simplement depuis petites les filles/femmes jolies ont des propositions d’hommes pour du sexe ou des propositions de cadeaux, à partir de là elles ont une vision du monde facile ou tous est gratuit (comme les bars ou les clubs libertins, entrer gratuite pour les femmes bien sur les hommes paient), et ensuite comment ne pas avoir la grosse tête et de l’arrogance ?

    Il faut en vouloir aux chiens près à dire oui à tous les caprices des princesses pour avoir du sexe au lieu d’être des hommes qui ont aussi une valeur…

    En parlant de valeur, il aussi ce problème dans la société et dans la communauté de séduction qui place la beauté d’une femme automatiquement comme une valeur forte et donc cela met une pression aux hommes d’aller draguer les jolies femmes, comme si eux n’avaient aucunes valeurs et aux commencement le problème vient de la à mon avis.

    @Chris à Lyon il y a beaucoup de femmes de plus en plus mal sapé avec des pantalons regular ou jean a trou avec basket et c horrible, je vous met un lien pour voir de quoi je parle:

    https://www.missguidedfr.fr/jean-boyfriend-baggy-bleu-clair-10201486?istCompanyId=ce3ee00b-4455-45be-9a86-ea584b81d3e5&istFeedId=88fdceaa-982e-4e72-8919-9f543aed0df1&istItemId=iqaqmmrrm&istBid=xzrl&gclid=EAIaIQobChMI4YLc4JXv8gIVltxRCh3o0Q7yEAkYBSABEgJNmPD_BwE&gclsrc=aw.ds

    Heureusement mon style de femmes normalement ne porte pas ce genre de sac à patates…

  12. Ouai je confirme, c’est devenu dingue comment sont les femmes d’aujourd’hui… Quand tu marches dans la rue, elles font toutes la gueule et ont le regard droit sans tourner la tete! Comme si elles allaient être harcelés.
    Elles dégagent trop d’arrogance. Quand je vois ça, j’ai trop du mal à me lancer. Et si t’as le malheur de croiser son regard, elles tournent direct là tête, genre « tu m’intéresse pas ».
    Après on va me dire, oui c’est normal c’est parce qu’elles se font emmerdés par des lascars. C’est pour se protéger
    En toute honneté, je pense pas avoir une gueule de voyou.
    Toute facon plus je vieillis, plus j’ai de la rancœur contre ces meufs.
    Entre leur exigence à deux balles, leurr mépris et leur fierté mal placé , j’ai beaucoup de mal.

    • Je confirme..c est pareil a Marseille…une indifférence totale si tu n es pas le beau gosse a la mode…une arrogance de princesse pourrie et gâtée.. et pour l empathie…on peut toujours la chercher…vu qu elles pensent que tout leur est du…et que les hommes sont seulement des courtisans qui doivent se plier à tous leurs caprices…
      Et chrys a raison…les françaises ont une mauvaise réputation…méprisantes et dedaigneuses…et aucune sympathie

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.