Accueil 5 Apprendre la drague 5 Boostez votre pouvoir de séduction, projetez une « présence sensuelle » !
Pouvoir de séduction

Boostez votre pouvoir de séduction, projetez une « présence sensuelle » !

Je ne vous apprends rien : les femmes sont à la fois attirées par les qualités physiques et non-physiques d’un homme.

Ceux qui pensent que le succès dépend exclusivement de l’apparence se trompent. Et quant à ceux qui prétendent que l’apparence n’a aucune influence dans la décision d’une femme, ils sont au mieux ignorants (et le plus souvent malhonnêtes).

En réalité vous avez besoin des deux : un homme ne réussit jamais uniquement grâce à son physique ou son attitude et innergame.

Même un beau gosse, s’il est needy, incapable d’aligner une phrase sans balbutier ou regarder une fille dans les yeux, aura BEAUCOUP de mal à séduire. Les filles préféreront des hommes moins beaux (voire beaucoup moins beaux) qui dégagent de l’assurance et ont une bonne attitude.

L’inverse est tout aussi valable : vous pouvez être le mec le plus cool et confiant du monde… si vous êtes obèse, boutonneux et édenté, vous aurez aussi beaucoup de mal à séduire autre chose des boudins et des femmes du tiers monde…

Mais mettons de côté les attributs physiques ; concentrons-nous sur l’attraction non-physique.

J’ai eu l’occasion d’expliquer çà et là que la plupart des qualités non-physiques mises en avant sur le marché de la séduction sont surcotées et/ou (pire encore) peuvent attiser la méfiance, voire l’antipathie des femmes et réduire leur compliance.


L’humour en est l’exemple parfait.

Certes, montrer une attitude décontractée et légèrement playfull est une bonne chose : ça démontre que vous êtes à l’aise socialement, projette une vibe positive et rassurante qui favorise le rapport.

Mais si vous essayez d’obtenir un rire toutes les 3 secondes comme si vous étiez en Stand Up ne va pas vous rendre irrésistible ! Au contraire, vous avez de gros risques de perdre des points en vous donnant un air de clown qui cherche l’approbation.

De plus, en misant trop sur l’humour vous prenez le risque de :

    • Faire une plaisanterie foireuse qui va vexer/refroidir la fille et torpiller votre opportunité.
    • Donner l’impression que vous cherchez juste à vous divertir, que votre désir de faire sa rencontre n’est pas authentique.
    • Projeter involontaire une image de « serial dragueur », autrement dit d’un type prend la drague tellement à la légère qu’il drague surement tout ce qui passe.

Une des choses fondamentales à comprendre, c’est qu’à l’exception de quelques cas très particuliers (LSE ou nana dépourvue d’ASD), une fille ne couchera pas avec vous si…

    • Elle ne vous sent pas assez « safe » — parce que vous n’avez pas l’air sincère/avez trop l’air d’un dragueur.
    • Elle vous trouve antipathique — parce que vous êtes arrogant, vantard, cassant, etc.

…et ce quelle que soit l’attirance qu’elle éprouve pour vous.

Vous pouvez avoir le physique de Cristiano Ronaldo, la grande majorité des filles ne courront pas le risque d’être la pauvre couillonne qui va se faire « plan-Q-fier ». Leur ego est trop fragile. Elles préfèreront se protéger émotionnellement des hommes qui ne leur aspirent pas assez confiance, même de ceux qu’elles trouvent attirants.

Beaucoup d’hommes ont du mal à le comprendre, mais les femmes — y compris celles qu’on considère comme physiquement moyennes — peuvent renoncer très facilement à une opportunité. Parfois sur un simple soupçon.

Avec Tinder et consorts, elles ont un tel sentiment d’abondance… Pourquoi prendraient-elles le risque de coucher avec un homme peu fiable ou qu’elle trouve antipathique ?

Si vous échouez à les rassurer ou faites/dites quelque chose qui leur déplaît, elles vous dégageront sans hésitation.  

Et moins vous êtes attirant physiquement et plus c’est important — les femmes seront d’autant plus sélectives sur l’impression que vous leur laissez.

C’est pourquoi certains trouvent que la drague est devenue si difficile aujourd’hui (du moins en occident) : même avec l’attirance de votre côté, la séduction ne tient souvent qu’à un fil. Les femmes sont méfiantes et pointilleuses, elles peuvent vous disqualifier sur une petite fausse note, ou juste parce que le contexte dans lequel vous l’abordez ne lui plait pas.

La présence sensuelle : l’attribut non-physique le plus sous-côtée


J’ai eu l’occasion de l’expliquer dans mon bouquin Drague Minimaliste.

Malgré leur tendance instinctive à désirer les bad boys, la majorité des femmes seront plus compliantes auprès des hommes qu’elles estiment fiables et sympathiques.

Faites vous-même le teste :

  • Abordez, mettons, 20 filles en jouant au bad boy/macho-marrant/whatever
  • Puis 20 autres en vous montrant courtois et sympathique.

Vous constaterez quelle attitude incite le plus souvent les filles vous répondre positivement.

Mais bien entendu, c’est important que vous n’agissiez pas comme le « Nice Guy » typique — trop respectueux, frileux et asexué pour être désiré par une femme.

Vous devez avoir ce truc en plus qui suscite l’attirance…

Ce truc en plus, certains l’appellent le charme. Moi je l’appelle une présence sensuelle (présence sexuelle dans mon bouquin).

La présence sensuelle est sans doute l’attribut non-physique à projeter le plus attirant, mais aussi le plus sous-coté sur le marché de la séduction.

Elle vous permet de vous établir naturellement comme un homme sexué et sous-communiquer un tas de qualités qui plaisent aux femmes. Mais surtout vous n’avez à prendre le risque d’attiser la méfiance ou l’antipathie d’une fille pour dégager cette présence.

Puisqu’elle se sous-communique non-verbalement, elle peut passer sous le radar.

En d’autres termes, vous pouvez tout à fait être une personne sympathique et rassurante tout en dégageant cette présence qui stimule l’attirance des femmes.

Si vous êtes capable d’être un homme que les femmes trouvent fiable et sympathique, tout en étant un homme qu’elles trouvent désirable, vous générerez plus de compliance que jamais !

Et dans un environnement comme la rue, où les filles partent souvent avec un a priori négatif, c’est de loin la stratégie qui paye le mieux.

Avoir une présence sensuelle : qu’est-ce que ça signifie ?

Comme son nom l’indique, c’est lorsque notre présence exsude de la sensualité à travers notre façon d’interagir avec les personnes du sexe opposé. Cela passe par notre langage corporel, notre voix, notre attitude, notre regard, la distance à laquelle on se place, etc.

J’en parle plus en détail dans mon bouquin.

Projeter une présence sensuelle permet entre autres de générer naturellement de la tension sexuelle dans ses interactions.

Projeter une présence sensuelle VS être sexuel

Surtout ne confondez pas entre avoir une présence sensuelle et être sexuel.   Pour moi, ces deux notions sont diamétralement opposées !

  • Avoir une présence sensuelle sous-communique qu’on est confiant, à l’aise avec sa sexualité, épanoui sexuellement, expérimenté, ouvert d’esprit et (certainement) un excellent amant.

Quand on dégage une présence sensuelle auprès d’une femme, on reste non-réactif et détaché du résultat. Le flirt prend une forme sobre, non-verbale, et même romantique sous certains aspects.

Le mec avec une présence sensuelle, c’est Georges Clooney dans cette scène du film « Hors d’atteinte ».

  • Être sexuel, c’est lorsqu’on est explicite quant à son envie de coucher avec les filles. On montre qu’on a « faim », qu’on veut la baiser tout de suite, et généralement cela sous-communique qu’on est needy, attaché au résultat et/ou « easy to get ».

Les mecs qui essayent de chauffer les filles par SMS ou sur Tinder, en parlant de sexe et en leur balançant des photos de leur bite sont sexuels. Ceux qui sont dans un état sexuel en soirée et qui sortent des punch-lines de cul comme on dirait bonjour (souvent sous l’effet de l’alcool) aussi.

Les filles aiment les hommes qui projettent une présence sensuelle, mais elles ont ras-le-bol des mecs sexuels — ceux-là, elles les croisent sans arrêt sur les sites de rencontres low cost ou en soirée. 

Certains coachs vous conseilleront d’être sexuel…

Le problème c’est que cette attitude rebute la majorité des femmes : elle provoque la méfiance, l’antipathie et éveille l’ASD. Elle va souvent réduire l’attirance (pas mal de filles vous verront comme un crevard si vous démarrez l’interaction ainsi). Et avant d’en trouver UNE réceptive à cette approche, vous devrez vous casser les dents sur un bon nombre.

Projeter une présence sensuelle, en revanche, suffit largement suffisant pour générer de l’attirance, sous-communique de nombreuses qualités et, en plus, est compatible avec une attitude modeste et sympathique — socialement plus acceptable (et appréciable !)

Comment développer une présence sensuelle ?

Projeter une présence sensuelle vous confère un grand pouvoir de séduction. Elle vous permet de générer de l’attirance (notamment de la buying temperature) tout passant sous le radar — contrairement aux attitudes et autres techniques verbales enseignées sur le marché.

Toutefois, il n’est pas si simple de dégager cette présence.

  • D’abord, il y a un obstacle mental.

Projeter une présence sensuelle nécessite un innergame solide.

Vous devez avoir assez d’assurance pour être capable d’en dégager une. Et comme la tension qu’elle génère au fil de l’interaction a tendance à rendre les hommes nerveux, vous pourriez être tenté de « reculer » en repassant dans un registre purement social.

Se sentir assez à l’aise quand on interagit avec des filles qui nous plaisent n’est déjà pas donné à tout le monde… Alors rester à l’aise dans les situations sous tension — ou mieux encore : s’y complaire ! — est loin, très loin d’être simple !

Cela peut demander du temps et beaucoup de pratique avant d’y parvenir. Plus encore que pour éradiquer sa peur de l’approche.

Pour être tout à fait franc, certains n’auront probablement jamais l’innergame assez solide pour se sentir à l’aise dans ces situations sous tension. Ils ressentiront toujours une forte nervosité. Et quand ils ressentiront de la tension, au lieu d’en tirer profit ils se sentiront contraints de la dissiper — en parlant beaucoup, en blaguant, en se montrant plus distant, en fuyant du regard, en trouvant une excuse pour partir.

Cela ne les empêchera pas nécessairement de séduire des filles, heureusement pour eux, mais ça limitera leur réussite et rendra le processus de séduction plus lent et laborieux.

  • Ensuite un obstacle « technique ».

Je n’aime pas trop employer le mot « technique » car il a une connotation très particulière dans la communauté de la séduction.

Quand on pense « technique », on pense aux artifices verbaux – comme le Neg, la routine DHV, le Push & Pull et tralala.

Ici je parle de technique au sens large. Un peu comme on parlerait de la technique d’un sportif (footballeur ou judoka par exemple) : sa virtuosité dans sa discipline, sa capacité à faire un ensemble de choses difficiles à réaliser.

Pour un séducteur, dégager une présence sensuelle demande d’apprendre à interagir d’une certaine manière qu’on peut estimer « technique ».

La plupart des hommes agissent de manière purement amicale avec les femmes… Non pas nécessairement parce qu’ils n’ont pas l’audace de se comporter autrement, mais aussi parfois parce qu’ils ne savent pas faire différemment : leur éducation leur a appris à se comporter ainsi, et ils doivent apprendre à agir autrement.

C’est peut-être votre cas ?

    • Vous devez apprendre à sous-communiquer votre intérêt de manière sobre et élégante… ce qui peut être difficile au départ.
    • Apprendre à converser normalement, tout en sachant regarder souvent dans les yeux et en se mettant relativement proche des femmes — le tout sans avoir l’air d’un psychopathe.
    • Apprendre à converser de manière spontanée et décontractée, sans réfléchir à la prochaine vanne, histoire ou question que vous allez poser après (= être en immersion), et sans chercher à se mettre trop en avant pour la validation.
    • Apprendre à instaurer du flirt et de complicité tout en restant léger.

Tout cela demande un certain savoir-faire et une bonne expérience pratique en amont, sans lequel vous ne pourrez pas projeter efficacement une présence sensuelle.


Présence sensuelle = savoir générer naturellement la tension, et à être l’aise avec

  1. Si vous vous sentez à l’aise (socialement) en présence des femmes, qu’importe leur beauté et le niveau de rapport que vous avez avec elles.
  2. Si vous êtes capable de rendre l’ambiance de vos interactions plus sensuelles et moins cordiales, rien que par votre manière d’interagir.
  3. Si vous restez tout aussi à l’aise quand l’interaction devient très tendue sexuellement, et garder tous vos moyens (aussi bien votre capacité à communiquer qu’à rester détaché).

…Alors les femmes trouveront que votre présence exsude une sensualité qui les charmera.

Et vous pourrez vous montrer sympa et avenant, elles continueront à vous trouver charmant (peut-être même plus !)

C’est ce qui différencie le Nice Guy qui finit dans la friendzone parce que les femmes ne ressentent rien d’autre que de la sympathie pour lui, et le bon séducteur qu’elles trouvent charmant — parce qu’il est cool et exsude une aura très sensuelle.

Chrys

Ps. – Si vous voulez apprendre à séduire en restant vous-même, sans jouer les faux Alpha ou Macho devant les filles, juste en apprenant à dégager une présence sensuelle, c’est ici que ça se passe :

=> Drague minimaliste : Comme séduire de façon simple et naturelle.  

Drague minimaliste

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

25 plusieurs commentaires

  1. Hello chrys!

    excellent article comme d habitude,sobre et allant droit à l essentiel,bravo ! mais il y a un paragraphe qui me pose problème et qui est très pertinent mais qui enléve un certain espoir,c est celui çi

    « Pour être tout à fait franc, certains n’auront probablement jamais l’innergame assez solide pour se sentir à l’aise dans ces situations sous tension. Ils ressentiront toujours une forte nervosité. Et quand ils ressentiront de la tension, au lieu d’en tirer profit ils se sentiront contraints de la dissiper — en parlant beaucoup, en blaguant, en se montrant plus distant, en fuyant du regard, en trouvant une excuse pour partir.

    d une certaine manière cela condamne certains hommes à etre pour toujours dans le friendzone puisque on a pas tous les memes capacités de réactions ou d auto controle..c est très franc de ta part,mais est ce que ce n est un motif de laisser tomber ?

    • Je ne pense pas.
      Georges Clooney a dû s’entraîner pour être un bon acteur, c’était pas inné.
      Pour nous aussi ça demandera de la volonté et un peu de pratique pour passer du nice guy au mec charmant.

    • Ce que j’ai voulu dire c’est que tout le monde n’aura pas la volonté suffisante et/ou le tempérament qu’il faut pour devenir à l’aise.

      Par exemple, parmi tous ceux qui s’intéresse à la séduction, il y en a assez peu qui se mettent à aborder. Certains font quelques dizaines d’approches et finissent par adorer draguer. Pour d’autres, draguer c’est très cool dans la théorie, mais en pratique ça reste une véritable corvée pour eux quel que soit le nombre d’approches qu’ils font et les connaissances qu’ils accumulent.

      – C’est peut-être parce qu’ils sont rester trop longtemps dans leur confort zone et qu’en sortir est maintenant devenu trop pénible ?

      – Ou peut-être parce qu’ils n’aiment pas réellement la compagnie féminine – ils veulent juste une copine pour ne pas se sentir seul, être comme tout le monde et tirer un coup de temps en temps -, le pratique ne les stimulent pas assez.

      – Ou peut-être parce qu’ils poursuivent le mauvais objectif – ils veulent devenir des « PUA » pour leur ego, se rassurer sur leur virilité ou leur sexualité, whatever -, mais qu’ils ne prennent aucune plaisir à interagir avec une femme.

      Quoi qu’il en soi, ils ne persisteront jamais jusqu’à devenir bon et/ou ils n’en seront jamais capables parce qu’ils ne savent pas prendre du plaisir, ce qui est un sacré handicap. Déjà pour la motivation, et parce que les femmes ressentent instinctivement la raison de notre démarche : si on va à leur rencontre parce qu’on VEUT les rencontrer… ou par nécessité.

      d une certaine manière cela condamne certains hommes à etre pour toujours dans le friendzone puisque on a pas tous les memes capacités de réactions ou d auto controle..c est très franc de ta part,mais est ce que ce n est un motif de laisser tomber ?

      J’ai répondu à ta question avant que tu ne la poses dans le paragraphe juste ne dessous de celui que tu cites :

      Cela ne les empêchera pas nécessairement de séduire des filles, heureusement pour eux, mais ça limitera leur réussite et rendra le processus de séduction plus lent et laborieux.

      Une part de ta réussite dépend des efforts que tu fais pour (a) devenir attirant dans ta vie quotidienne et (b) rencontrer les femmes. Rien que si tu te focalises sur ces deux choses, tu devrais finir par trouver une copine.

      – Tu auras peut-être besoin de quart ou cinq rendez-vous au lieu d’un ou deux seulement…

      – Tu finiras plus souvent dans la friendzone…

      – Tu ne pourras peut-être pas viser autre chose qu’une relation exclusive…

      Parce que, oui, tu paraîtras moins sexué et tu susciteras moins de désir via ta présence.

      Si tel est le cas, avoir un bon statut socio-économique aide. Les femmes considèrent instinctivement les hommes riches et/ou avec un métier prestigieux (médecin, avocat, chef d’entreprise, etc.) comme de bons « providers ». Passer par la case « providers/copain potentiel » n’est pas l’idéal. Le processus de séduction est plus laborieux, parce que les femmes t’évaluent différemment.

      C’est exactement comme nous : si dans ton esprit l’enjeu d’une rencontre est important (relation, mariage, whatever), tu vas être bien plus sélectif, évaluer ta partenaire potentiel sur bien d’autres critère que l’attirance physique, et (probablement) te montrer plus patient.

      Le sexe est la passion peuvent être temporaires et frivoles, mais l’engagement est un investissement à long-terme – parfois même à vie dans leur esprit. Quand elles t’évaluent, elles prennent soin de s’assurer que tu es mieux que les autres providers potentiels qui lui tournent autour, et elles voudront te vendre leur « pureté » – donc te faire patienter longtemps pour du sexe. T’as également plus de chance de tomber sur des filles plus vénales, intéressées par ce que tu peux leur apporter matériellement, et pas pour ce qu’elles ressentent en ta compagnie.

  2. @Chris je me suis mis sur 2 appli de rencontre pour le fun…

    Tinder et Happn.

    Tinder, est vraiment le monde des fakes et des femmes qui ressemble à des poupées Barbie (belle avec maquillage, mais ne dégage pas de sympathie ou d’attirance sexuelle).

    Certaines sont venu me voir pour du sexe contre le argent et il y a beaucoup de fakes ou de femmes juste la pour montrer qu’elles qont bonnes.

    Happn, est plus sympa et les femmes sont adorables et sont plus mon style, car elles sont attirantes au naturel.

    Mais la aussi, peut pas de réponses car il faut être un beau mec sinon c mort.

    Je viens aussi te voir pour te dire que j’aimerais un coaching avec toi. J’ai vue que tu pouvais te déplacé et donc si tu pouvais venir à Lyon sa serais sympa.

    • Salut Vanity,

      Pour ma part, j’avais pas mal d’à priori sur Tinder, mais je me rends compte que si fait l’abstraction des profils sur-retouchés (souvent des fakes et des attentions whore) tu peux rencontrer quelques filles sympas et avenantes. Ce peut être un bon complément (mais rien de plus) à la drague URL. Le truc qui peut t’apporter 4/5 dates mensuels en plus.

      En revanche, ça ne marche très mal dans les petites villes, uniquement dans les villes avec un gros réservoir de femmes – parce qu’il faut BEAUCOUP liker pour avoir des matchs. Des statistiques ont montré que les filles likaient en moyenne 12% de temps (contre 46% pour les hommes). Grosso modo, ça veut dire que tu dois êtes dans le top 12% des mecs dessus.

      Je connais pas bien Happn en revanche, mais il me semble aussi qu’il faille être dans des très grandes villes pour avoir des résultats au moins descends.

      Je viens aussi te voir pour te dire que j’aimerais un coaching avec toi. J’ai vue que tu pouvais te déplacé et donc si tu pouvais venir à Lyon sa serais sympa.

      En ce moment je suis booké niveau les coachings, mais on peut voir ça pour le mois de Mai.

      En attendant, tu peux remplir le formulaire de candidature qui se trouve sur ce lien : https://www.drague-academie.com/coaching-drague-academie/

      Laisse-moi ton numéro (ou ton Skype) et je t’appellerai pour qu’on en discute tranquillement.

  3. Mais chrys dans ta réponse , tu laisses sous entendre que certains homme sont voués a une relation exclusive..ce qui est un peu fataliste..mais depuis 17 ans je n ai rien vecu..ni histoire..ni aventure..alors comment se positionner dans de tels conditions? Puisque de toute manière je ne veux plus d histoire exclusive..et les applis comme tinder sont trop basés sur le physique..c est un peu le serpent quj se mord la queue..

    • As tu déjà entrepris des actions concrètes pour te sortir de là? Je veux dire un travail de fonds et de remise en question? Il vaut mieux se faire aider par un professionnel compétent en fonction de ta ou tes problématiques, surtout ne pas rester seul, ou même rencontrer un groupe de personnes qui ont des besoins équivalents aux tiens.

      • Pour te répondre honnetement..je ne sais plus quoi faire..rien n a marché..les applis de rencontre comme tinder..happn..Okcupide ne sont réservé qu a 10% des hommes les plus beaux..donc sinon c est hors jeu..les soirées meetic aucun résultat..j ai écumé tous les sites de coaching..ou les blogs..ou art de séduire..mais rien..le néant ..le travail de fond..mais comment faire? je ne peux pas me métamorprhoser en quelque chose de très différent..quand tu ne plais à aucun style de femme(meme des femmes pas physiquement très attirantes) c est qu il y a un probléme plus métaphysique..de vibrations..qui repoussent les gens..je lis le blog de Chrys qui est intéressant à lire..mais en fait ça ne m aide pas vraiment..les problématiques sont toujours les memes..etre incapable d attirer qui que ce soit dans n importe quelle situation..à moins d esperer un miracle ou un intervention du dieu de la séduction..les conseils sont peut etre bons..mais dans la réalité ils ne sont applicables que si tu as le profil adéquat..sinon il ne passe rien..en tout cas merci de ton message c est très sympa.

  4. @Chris je suis disponible la première semaine de Mai, donc sa pourrais être possible pour moi.

    Je vais faire le questionnaire, mais bon je sais déjà que j’ai mon physique à travailler et mon look cela sera fait.

  5. Salut chrys,
    J aurais voulu savoir comment peut on savoir si on dégage une présence sexuelle.?
    Si cela est exclusivement lié à la tension sexuelle, pas besoin non plus d être Georges Clooney.
    A titre perso, quand je suis isolé àvec une fille, je sais pas si je dégage cette aura. Je me contente d être sympa et cool(parfois je taquine ou complimente) et au moment d opportun j escalade et souvent ça marche…
    Et en général j arrive à accéder au sexe en 2-3 rdv et pourtant je suis en mode boyfriend mais ça je pense ç est parce que j ai tendance à beaucoup discuter par SMS car j adore ça. Je kiffe l affection, peut être même plus que le sexe.
    Par Contre j ai remarqué qu au moment du sexe, les filles ne mouillent pas tout de suite, je suis obligé de lui caresser ou doigter le vagin, ç est peut être lié au fait que je les ai pas assez excité au préalable ou que je dégage pas assez justement cette aura de présence sexuelle ?

    • Salut chrys,
      J aurais voulu savoir comment peut on savoir si on dégage une présence sexuelle.?
      Si cela est exclusivement lié à la tension sexuelle, pas besoin non plus d être Georges Clooney.

      La présence sensuelle (ou sexuelle) favorise la tension, mais elle n’est exclusivement liée à elle. Comme je l’ai expliqué, c’est une manière d’être et d’interagir avec les femmes. Et bien entendu, on n’est pas obligé d’être Clooney ni que ce soit. C’est juste que le cinéma (en particulier Hollywodien) nous permet d’avoir des exemples de ce que peut être une présence sensuelle.

      A titre perso, quand je suis isolé àvec une fille, je sais pas si je dégage cette aura. Je me contente d être sympa et cool(parfois je taquine ou complimente) et au moment d opportun j escalade et souvent ça marche…

      Être cool est sympa est un MUST, mais ce n’est pas toujours suffisant. L’avantage de la TS, c’est qu’elle fait monter la BT – et tout particulièrement de désir d’une connexion physique et l’excitation sexuelle. Cela permet d’accélérer le processus et, souvent, d’embrasser en une demi-heure au lieu de 3 heures, et de coucher au premier ou second RDV au lieu du 3ième ou 4ième (c’est en général à partir de 3 à 4 RDV que les filles jugent « socialement acceptable » de coucher avec un homme). Et comme je le dis, plus on met de temps a escalader (en particulier de rendez-vous, mais même de temps pour créer une connexion physique), plus nos chances de conclure diminuent. Cela est d’autant plus vrai si tu ne plais que moyennement à la fille ou si elle a beaucoup de prétendants.

      Par Contre j ai remarqué qu au moment du sexe, les filles ne mouillent pas tout de suite, je suis obligé de lui caresser ou doigter le vagin, ç est peut être lié au fait que je les ai pas assez excité au préalable ou que je dégage pas assez justement cette aura de présence sexuelle ?
      Possible.

      Il peut arriver qu’une fille ne parvienne pas à bien mouiller à cause de l’anxiété sexuelle, quand elle a peu d’expérience, mais ça arrive moins de 10% du temps.
      Si elle ne mouille, c’est peut-être parce que le sexe n’est pour elle qu’une manière d’« officialiser » la relation, mais qu’elle n’est pas spécialement excitée par toi. Si tel est le cas, ça peut être problématique à moyen terme. Et, en effet, tu ferais bien d’améliorer ta présence, et peut-être aussi ton attractivité.

  6. @Chris, vivement que tu m’aide parce que la sa devient pathétique pour moi…

    C’était à ma laverie et il y avait une chamante étudiante de 21 ans qui était mon style (brune, jolie visage).

    Et j’ai donc aborder, mais bon je suis rester sociale… car c pas évitant de faire du direct alors que c un lieu de passage avec des familles qui débarque à tout moment…

    J’ai flirter légèrement et comme elle lisait son livre, je ne pouvais pas m’assoir bizarrement à côté d’elle et là toucher.

    Je pense que la seule chose que j’auais du faire est de l’aborder quand elle est partie pour lui dire que je la trouve jolie et tout le reste et proposée un rdv direct ou prendre le numéro…

    Bref, j’ai vraiment atte qu’on se vois et que tu m’aide a ne plus raté des opportunités de cette manière.

    Le regard des autres est un vrai problème pour moi et quand je croise une femme dans un contexte social de base et bien j’ai du mal à faire du DG.

    Dans la rue, tu vas vers la fille et tu lui donne la raison de pourquoi tu viens la voir, mais dans un contexte social c pas évident de faire le mec qui veut draguer ouvertement devant des gens qui sont à 2 ou 3 mètres.

  7. vanity: a part avoir le physique de l ami Brad..les filles en general ne remarqueront meme pas que tu existes..et franchement il faut arreter de dire le contraire..on sait tous que c est vrai..il faudrait avoir le bagout d un vendeur de voiture survitaminé..pour qu elles daignent prendre un peu de temps..
    avec Chrys tu vas surement arriver à trouver des solutions..parceque à ce rythme il n y aura plus que 1% des hommes qui seduiront 95% des femmes.

    • Je suis pas toujours d’accord avec Vanity, mais pour le coup je le plussoie.

      Si le prérequis minimum pour avoir l’attention des femmes était d’avoir la tronche de Brad Pitt, on serait TRES nombreux à rester abstinent ou virer gay. Et je m’inclus dans le lot car je suis moi-même loin d’être Brad Pitt.

      Comme je l’ai expliqué dans l’un de mes guides (l’Art Presque Simple de la Drague), les gars ont tendance à penser que leur difficulté vient d’une seule cause – leur tronche, leur taille, leur calvitie, leur timidité, leur manque de conversation, whatever -, alors qu’en réalité c’est conjonction de causes.

      Ok, tu n’as peut-être pas l’apparence physique idoine pour devenir un don juan. Et peut-être que même en l’optimisant tu ne serais pas dans la moyenne. Mais tu as sans doute plein d’autres défauts (à commencer par ton défaitisme) qui participe à réduire encore plus des chances de succès. Et même avec un physique très moyen, si tu avais davantage confiance en toi et que tu t’y prenais mieux avec les femmes, tu pourrais avoir une réussite honorable. Ou du moins meilleure que celle que tu as aujourd’hui.

      Je parle pas de faire 50 fcloses par an, ni même 10… mais être capable de rencontrer une fille relativement mignonne tous les 3 à 6 mois.

      Au final, l’apparence n’est qu’un facteur facilitant. C’est comme le Q.I pour étudiant… si tu as 140 de Q.I tu auras plus de facilité que si tu en as 90. Bah si tu es un 9/10 tu auras plus de facilité qu’un 5/10. Mais y’a plein de 5/10 qui ont une copine, comme il y a plein de personnes avec un QI de ~90 qui ont des diplômes.

  8. @Thierry j’ai déjà eu de la baise avec mon physique actuel, et avec plus de confiance en moi j’aurais eu Pauline de l’auto école et Justine qui pourtant était en couple, et ainsi que deux ou trois femmes en Salsa.

    Je suis sur que tu as eu des occasions, mais tu n’as rien fait par manque vision positive que cela est possible pour toi, et tu as raté « la fenêtre de tir » comme moi à l’époque…

    Je ne suis pas le genre de mec à beaucoup sortir actuellement en bars et compagnie, et j’ai jamais encore posséder un super style niveau look et pareil pour le corps masculin, et pourtant j’ai eu des réussites…

    Alors, image quand j’aurais fait tout le reste du travail…

    J’ai pris la décision de voir Chrys, car j’ai besoin de voir ce que je peut changer et voir en live comment un mec comme lui travail en SPU.

    PS: tu ne ma pas répondu à mon dernier mail….

  9. Vanity : peut etre ..effectivement..des occasions j ai du mal à en voir..oui avec Marjorie..j ai surement gaché par maladresse et ignorance..

    Mais c est la seule..c est pour te dire le « succés » que j ai..
    c est dommage pour les demoiselles de la salsa..ou pauline de l auto ecole..Justine..tu n as jamais eu l occasion de les revoir ?

    Avec Chrys tu vas surement apprendre beaucoup,n oublie pas de remplir sa fiche lol 😉

    tu as surement une bonne marge et un bon potentiel,avec ça tu feras de bons progrès,en tout cas je te le souhaite.

    desolé,j ai eu des soucis d ordi et de mail..tu peux me redonner ton adresse mail?

  10. « Mon defaitisme « ? Tu veux ma « place  » ? Je te l offre volontiers ! Et après on en reparlera..

    • Du calme ! J’ai dis ça pour t’aider.

      Je pense que n’importe qui ayant lu tes commentaires serait d’accord pour dire tu as tendance à souvent voir le verre à moitié vide…

      • Je te fais mes excuses chrys..c etait totalement idiot..et d ailleurs ca ne me ressemble pas..vraiment ca sera la seule fois..Mais tu as raison a force de voir le verre a moitié vide…on se fossilise..je vais penser autrement..

      • Vraiment je regrette profondement ce mouvement d humeur..non seulement je fais toutes mes excuses a chrys..mais aussi aux personnes qui lisent le blog..c est un manque total de maturité de ma part..le site a toujours ete une source de renseignements pertinentes et bien plus utiles pour nous aider.Merci chrys de nous faire partager tes connaissances et ta lucidité 🙂

    • D’ailleurs tu pourrais faire un coaching avec Chrys?
      Il n’hésitera pas à te noter tes points de développement.
      Après l’efficacité d’un coaching dépend de ton investissement et de ta capacité de remise en question.
      Le coach n’est pas tout puissant mais plutôt un guide bienveillant ^^

      • Oui tu as entièrement raison…c est a soi de s aider..pour le coaching la je ne pourrais pas.mais il faut que je fasse bouger la situation. .

  11. @Thierry je tais envoyer un mail.

    @Chris, j’ai vue ton mail et je te répondrais

  12. Sur ADS il y a un programme de ouf pour aborder dans la rue…

    Je La Vois, J’Y Vais ! Approche dans la rue (La formation de 127 vidéos)

    Bonus: 50 Conférences Pour Sexualiser Plus Facilement Quand Vous Draguez (Guide)

    Donc, il faut mater 127 vidéos pour être près à aborder et le fameux bonus ou pour sexualiser une femme il faut 50 conférences…

    Franchement, il y a un moment donner ou même les mecs qui aiment avoir un maximum de théories et « d’aide virtuel » avant d’aller sur le terrain doivent commencer à comprendre l’arnaque…

    Ce qui est pratique pour les coach de ADS c que si le mec n’y arrive pas par la suite il y a l’excuse toute trouvé comme quoi il a mal fait une étape de la formation…

    Après la formation est juste à 67€ et pour une fois cela est abordable pour les gens.

    Heureusement qu’avec Chris tout est plus réaliste et surtout minimaliste ^^

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.