Accueil 5 Relation de couple 5 Relations libres : Définir le « cadre de la relation »
relations libres

Relations libres : Définir le « cadre de la relation »

Ce que j’appelle le « cadre de la relation » se divise en deux choses :

  • Le modèle de la relation : s’il s’agit d’une relation traditionnelle, sexfriend, ouverte, ou polyamoureuse.

Et… au moins tout aussi important :

  • L’ensemble des règles, tacites ou explicitées, qui sont en vigueur dans cette relation.

Cela peut comprendre :

  • la récurrence à laquelle vous devez vous envoyer des SMS ;
  • le comportement à adopter (ou pas) vis-à-vis d’une autre fille/d’un autre homme ;
  • ce que vous avez le droit, ou non, de faire quand votre partenaire n’est pas présente ;

… et une ribambelle d’autres petites obligations et interdictions que vous devez respecter dans votre couple.

Définir le cadre de sa relation, c’est installer le modèle et les règles que l’on veut dans sa relation, plutôt que de laisser notre conditionnement social, ou les femmes,  les définir – ce qui n’est JAMAIS une bonne chose.

Il n’y a que deux possibilités : soit vous installez votre « cadre », soit on vous en impose un autre. Moi, j’ai fait mon choix. Et vous ?

L’inconvénient des règles

relations libres règles

Relations Libres : Moins de règles (inutiles) = Moins de conflits.

Le souci avec les règles, c’est que si vous ne respectez pas l’une d’entre elles, vous y gagnerez au mieux des reproches de la part de votre partenaire – qui va vous faire la moue pendant quelques minutes ou heures – au pire, une GROSSE scène de ménage, qui peut amener à la rupture (définitive ou temporaire). Cela dépend de l’importance de la règle, de votre passif, et l’humeur du moment.

Il va sans dire que, plus il y a de règles dans une relation, pire c’est. C’est l’une des raisons pour lesquelles je recommande la relation libre. La relation traditionnelle est, par définition, chargée de règles (souvent archaïques et inutiles) qui, non seulement, affadissent l’attraction à moyen-terme, mais engendre aussi beaucoup de tensions et conflits au sein du couple.

Les relations libres ont cet avantage de posséder peu de règles, donc peu de sources de conflits, et seulement celles essentielles (= minimaliste !!). Cela permet de conserver plus facilement l’attirance, de garder une bonne entente à long-terme.

A noter aussi qu’une relation libre n’oblige pas l’absence d’exclusivité. Vous le savez peut-être déjà, je ne suis pas un « pro-exclusivité ». Je pense que beaucoup d’hommes, d’autant plus lorsqu’ils aiment et plaisent aux femmes (comme moi…), ont trop de difficultés à rester « fidèles. » Ils finissent toujours par tromper leur copine/femme, ou à la quitter parce que leur besoin de nouvelles conquêtes TUE leur intérêt pour leur relation.

Si vous faites partie des hommes capables de se restreindre à une seule femme toute une vie, tant mieux ! Vous pouvez avoir une relation libre exclusive. Sinon, vous feriez mieux d’apprendre à installer la clause de non-exclusivité dans vos relations longues ; cela ne peut vous être que bénéfique.

Calcul très simple :

⇒ Pas de « fidélité forcée » = Pas d’infidélité

⇒ Pas d’infidélité = pas de sentiment de trahison + perte de confiance = moins de conflits + tous ces autres trucs pas très sympa qui vont avec ! 

3 éléments

Vous avez compris l’importance de la définir un cadre pour vos relations !? Ne pas savoir en définir un, c’est partir à l’arrache !  Ça n’amène rien de bon la plupart du temps.

L’idée populaire, c’est qu’il suffit d’être avec la bonne personne pour que la relation perdure. Mon avis, c’est qu’il faut être avec la bonne personne ET dans les bonnes conditions. Ces bonnes conditions, c’est à VOUS de les définir.

Il y a 3 principaux éléments qui permettent de dessiner le cadre d’une relation. On va appeler ceux-là les PAS (acronyme) :

  • Processus. (= le processus de séduction.) Autrement dit, comment vous séduisez la fille. Cela comprend plusieurs détails, comme la rapidité de votre escalade, le genre de rendez-vous que vous faites, l’argent que vous dépensez, etc.
  • Attitude. Comment vous vous comportez avec elle durant la phase de séduction et les premiers temps après avoir couché avec elle ; et, ce que cela va communiquer à propos de vous et de ce que vous recherchez.
  • Sexe. En d’autres termes : la manière dont vous faites l’amour. Comme l’attitude, ça communique un message, et la « performance » influence ses choix.

Au lieu de vous pondre un ÉNORME pavé, je vous propose d’aborder tout ou partie de ces 3 éléments dans un prochain article. Ça vous gardera en haleine 😉

Nous verrons, donc, comment installer la relation que vous voulez, en séduisant (processus), se comportant (attitude) et b*sant (sexe), de la bonne façon.


En attendant, je vous laisse méditer sur un passage (génial) que j’ai lu récemment dans le roman Le Zahir de Paolo Coelho :

(…) Aujourd’hui je suis allé dans une gare, et j’ai découvert que la distance qui sépare les rails de chemin de fer est de 143,5 centimètres, ou 4 pieds et 8,5 pouces. Pourquoi cette dimension absurde? J’ai demandé à ma petite amie d’en chercher la raison et voici le résultat:

 » Parce qu’au début, quand on a construit les premiers wagons de chemin de fer, on a utilisé les mêmes outils que ceux dont on se servait pour la construction des voitures.

 » Pourquoi cette distance entre les roues des voitures?

Parce que les anciennes routes avaient été faites pour cette dimension, et que les voitures n’auraient pas pu circuler autrement.

 » Qui a décidé que les routes devaient être faites à cette dimension? Et là nous voilà revenus dans un passé très lointain: les Romains, premiers grands constructeurs de routes, en ont décidé ainsi. Pour quelle raison? Les chars de guerre étaient conduits par deux chevaux; et quand on met côte à côte les animaux de la race dont ils se servaient à l’époque, ils occupent 143,5 centimètres.

 » Ainsi, la distance entre les rails que j’ai vus aujourd’hui, utilisés par notre très moderne train à grande vitesse, a été déterminée par les Romains. Quand les immigrants sont partis aux États-unis construire des voies ferrées, ils ne se sont pas demandé s’il vaudrait mieux modifier la largeur et ils ont conservé le même modèle. Cela a même influencé la construction des navettes spatiales: des ingénieurs américains pensaient que les réservoirs de combustible auraient dû être plus large, mais ils étaient fabriqués dans l’Utah, ils devaient être transportés par train jusqu’au Centre spatial en Floride, et les tunnels ne comportaient pas de système différent. Conclusion: ils ont dû se résigner à la décision que les Romains avaient arrêtée concernant la dimension idéale.

 » Qu’est-ce que cela a à voir avec le mariage?  » (…)

 » Cela a tout à voir avec le mariage et avec les deux histoires que nous venons d’entendre. A un moment donné, quelqu’un s’est présenté et a dit:  » Quand deux personnes se marient elles doivent demeurer figées pour le restant de leur vie. Vous marcherez l’un à côté de l’autre comme deux rails, respectant exactement ce modèle. Si parfois l’un a besoin de s’éloigner ou de se rapprocher un peu, cela va à l’encontre des règles. Les règles disent:  » Soyez raisonnables, pensez à l’avenir, aux enfants. Vous ne pouvez plus bouger, vous êtes comme des rails: il y a entre eux la même distance dans la gare de départ, au milieu du chemin, ou dans la gare de destination. Ne laissez pas l’amour changer, ni grandir au début, ni s’affaiblir au milieu – ce serait extrêmement risqué. Par conséquent, passé l’enthousiasme des premières années, conservez la même distance, la même solidité, la même fonctionnalité. Vous servez à ce que le train de la survie de l’espèce passe et se dirige vers le futur: vos enfants ne seront heureux que si vous restez, comme vous l’avez toujours été, à 143,5 centimètre de distance l’un de l’autre. Si vous n’êtes pas contents de quelque chose qui ne change jamais, pensez à eux, aux enfants que vous avez mis au monde.

 » Pensez aux voisins. Montrez que vous êtes heureux, faites un barbecue le dimanche, regardez la télévision, venez en aide à la communauté. Pensez à la société: comportez-vous de manière que tout le monde sache qu’il n’y a pas de conflits entre vous. Ne tournez pas la tête, quelqu’un pourrait vous regarder, et se serait une tentation, cela pourrait signifier divorce, crises et dépression.

 » Souriez sur les photos. Mettez les photos dans le salon, pour que tout le monde les voies.
Tondez le gazon, faites du sport – surtout faites du sport pour pouvoir rester figés dans le temps. Quand le sport ne suffira plus, passez à la chirurgie esthétique. Mais n’oubliez jamais: un jour, ces règles ont été établies et vous devez les respecter. Qui a établi ces règles? Peu importe, ne posez jamais ce genre de question, car elles resteront valables à tout jamais, même si vous n’êtes pas d’accord. »

Chrys

Vous avez apprécié cet article ? Génial ! Vous pouvez aller encore plus loin :

  1. Vous pouvez Laisser un pourboire à Chrys pour financer le développement de son blog et ses futurs projets. Toute somme est bienvenue : de 1 centime à 1 million d'euros.
  2. Si vous voulez découvrir les meilleurs conseils de Chrys, allez consulter ses excellents guides.
  3. Si vous voulez des conseils honnêtes et améliorer votre réussite rapidement, Chrys est disponible par consultation téléphonique et dispense des coachings individuels.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

4 plusieurs commentaires

  1. Je t’avouerai chrys que je préfère quand tu fais des articles traditionnels car je n’ai pas compris grand chose a ce récit (étant donné mes faibles qualités intellectuelles). Mais néanmoins je pense qu’une relation libre peut être très enrichissante sur le plan émotionnel et sexuel.

  2. Le texte dit en gros qu’il ne faut pas être trop conformiste si on veut vivre sans avoir de gros regret

    L’effet de groupe et le conformisme c’est l’ennemi n°1 de toute personnes qui souhaite s’épanouir dans un projet qui sort de la norme.

  3. Merci pour cet article et hâte d’avoir la suite !

  4. Articile intéressant. Sortir des sentiers battus et découvrir de nouveaux horizons de libertés qui nous correspondent mieux est une très belle vision de la vie je trouve ! 😉

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.