Accueil 5 Relation de couple 5 Gestion de relation : ne foirez pas ce « test » !
gestion de relation

Gestion de relation : ne foirez pas ce « test » !

La gestion de relation n’est jamais facile. C’est le moins qu’on puisse dire. Il y a des conditions plus propitiatoires que d’autres pour garder une relation en bonne santé, c’est vrai. Mais en dehors du modèle (libre ou non, exclusif ou non), il faut AUSSI faire un certain nombre d’efforts – entretenir une apparence attirante, bien faire l’amour, se montrer attentionné (sans toutefois se montrer « soumis »), cultiver son innergame – pour réussir à garder sa relation épanouie sur une longue période de temps.

Il faut toutes ces choses-là à la fois… et en plus : savoir comment se comporter quand il s’agit de gérer toutes les petites tensions du couple.

  • Quand vous voulez voir le foot à la télé, tranquillement, et qu’elle veut que vous regardiez un film d’amour ensemble (beurk!) ;
  • Quand vous êtes fatigué, préférez rester vous reposer à la maison, alors que vous aviez prévu d’aller au restaurant ensemble  – et madame n’est pas contente ;
  • Quand vous ne voulez pas aller à une soirée organisée par un(e) de ses amis, et qu’elle vous met la pression pour y aller ;
  • Quand vous allez au cinéma, et que vous n’êtes pas d’accord sur le film ;
  • Etc., etc.

Plus ou moins régulièrement, en fonction des goûts que vous partagez, du degré d’investissement dans la relation, et de la compatibilité entre vos deux personnalités, vous devez faire face à ce genre de petits antagonismes, où il faut choisir entre [réponse A] dire Non et [réponse B] accepter à contrecœur.

Isolés les uns des autres, ces évènements semblent tout à fait anodins. Mais si vous y répondez mal constamment, ils peuvent être dangereux pour la relation à moyen ou long-terme.

Shit-test relationnel

En quelque sorte, ces trucs-là sont des shit-tests dans votre relation. Ils ressemblent beaucoup à ceux que l’on rencontre au cours du processus de séduction.

La plupart du temps, ils ne sont pas amenés volontairement par la fille. Mais qu’ils le soient ou non, ils peuvent réduire son intérêt pour vous et la relation, si vous y répondez mal ; avec une mauvaise attitude.

Dire « oui » à tout

Beaucoup d’hommes sont des nices guys, et pas dans le bon sens du terme. Ils sont prêts à faire un tas de concessions pour plaire à leur copine, ne pas la contrarier, ou éviter la confronter avec elle.

Quand il y a un léger désaccord entre eux, ils préfèrent s’effacer en lui laissant le dernier mot. Ça permet de dissiper la tension.

Inconvénient de la stratégie : c’est une (foutue grosse) erreur !

Pourquoi ?

Parce que votre copine va vite s’apercevoir qu’elle a toujours le dernier mot. De la conclure que vous n’avez pas de couilles, il n’y a qu’un pas.

Faire sentir aux femmes que vous êtes un « sans couille », c’est comme leur faire sentir qu’on est needy : ça dégrade con-si-dé-rable-ment votre image à leurs yeux, et les fait fuir à toute vitesse !

La fausse solution : dire « non » tout le temps

Les femmes n’aiment pas les « sans couille », est-ce SI surprenant ?

Mais attention : gardez-vous de chercher à prouver que vous n’en êtes pas un !

En lisant la première partie de cet article, j’en imagine quelques-uns en train de penser : « Moi, je vais lui montrer quelle paire énorme j’ai entre les cuisses ! A chaque fois qu’elle va me contredire ou rouspéter un peu, je vais lui répondre par un gros « Non », bien ferme dans sa gueule ! Elle va comprendre qui est le mâle dominant !!! »

Euh, comment résumer cette idée…

En 3 mots :

FAUSSE. BONNE. IDÉE !

Méfiez-vous des réflexions binaires ! Quand on est sous la douche et que l’eau est glacée, la meilleure solution N’est PAS de couper l’eau froide et mettre l’eau chaude à place… ça risquerait de piquer un peu.

En jouant au copain tyrannique qui dit « Non » à tout, vous allez dégrader la relation au moins tout autant. Vous n’allez réussir qu’à générer un peu plus de frustration, de rancœur et d’autres émotions négatives à chaque fois chez votre copine, à l’égard de la relation. Ce que, tôt ou tard, elle vous fera payer cash !

Prenez un post-it et notez ça : se montrer égoïste et rigide n’amène jamais nulle part en relation. C’est bon ? Maintenant collez-le sur le miroir de la salle de bains et répétez-le 10 fois par jour.

Communication, Négociation et Compromis

Pour que la température de l’eau soit agréable, il faut mixer entre l’eau chaude et l’eau froide, pas vrai ? C’est idem en relation : au lieu de dire toujours « oui » ou « non » à tout, positionnez-vous. Sincèrement. Dites ce que vous voulez ou ne voulez pas :

  • Si vous êtes fatigué et ne voulez pas sortir ce soir…
  • Si vous avez vraiment envie de voir tel film, et pas tel autre…
  • Si ça vous dérange de faire ci ou ça

Dites-le-lui, gentiment.

J’ai utiliser le verbe « positionner » ici. Ce n’est pas par hasard. C’est parce qu’il s’agit d’exprimer ses envies/avis et non de les opposer aux siennes et les défendre. Ce n’est pas de l’affrontement, c’est de la communication de couple.

Une fois que vous êtes positionné, vous en discutez avec elle en toute décontraction (attitude détachée et non-réactive) et vous proposez un compromis qui vous semble équitable.

Exemples :

  • Vous avez eu une journée harassante. Vous aviez prévu de sortir au restaurant ensemble, mais vous vous sentez trop fatigué…
  1. Positionnez-vous : dites-lui que votre journée a été dure et que vous préférez rester à la maison (après tout vous êtes humain ; vous avez le droit d’être fatigué).
  1. Écoutez : Laissez-la exprimer ce qu’elle a à dire ; si elle a vraiment envie d’y aller ou non, si elle est déçue de ne pas sortir, si elle est fâchée après vous parce que c’est la Nième fois que vous lui faites le coup, etc.
  1. Négociez : Enfin, faites-lui une contre-proposition. Trouver un compromis équitable.

Par exemple, vous pouvez lui dire qu’il n’est pas nécessairement question d’annuler, mais seulement de reporter.  Que vous ferez cette sortie la prochaine fois, et qu’elle pourra choisir le restaurant, si elle est sage (ou que c’est une vilaine petite cochonne ce soir… c’est comme vous préférez).

Et, bien sûr, respectez votre promesse ! Même si vous êtes fatigué la fois suivante, ce sera à vous de faire un effort cette fois et d’y aller. En plus, qui sait !, une fois en route la fatigue se dissipera peut-être.

La règle est d’être communicatif et juste avec sa copine. Ne vous laissez certainement pas marcher sur les pieds. Mais ne lui imposez rien à contrecœur, à brûle pourpoint, sans en avoir discuté avec elle avant. Faites-en sorte qu’elle ne se sente pas lésée ni frustrée.

Une question d’équilibre

En somme, c’est une question d’équilibre : c’est important de faire quelques concessions çà et là, annuler un plan parfois, se forcer à faire quelque chose qu’on n’a pas vraiment envie de faire. Ce sera une preuve d’attention et d’estime pour elle. Des éléments qu’une femme a besoin de ressentir, au moins de temps à autre, dans sa relation.

Mais ne soyez pas le seul à faire cela : elle doit aussi être capable de faire des concessions, et vous devez veiller à ce qu’elle en fasse.

Avec certaines filles, ce genre de scénario sera très facile à gérer. Elles vous apprécient et savent se contenter de votre compagnie ; faire ces concessions ne constituera pas un gros effort.

Avec d’autres, ce sera plus dur. Il faudra savoir être ferme pour ne pas vous faire avoir à tous les coups, ce qui, au risque de me répéter, ne serait pas bon pour votre image. Ce ne sera pas bon pour votre intérêt pour la relation non plus. Si vous n’êtes ni maso ni needy, votre intérêt doit être corrélé aux bons moments que vous passez avec votre partenaire, et non l’inverse.

Aussi, s’il est TRÈS difficile de trouver un compromis avec une fille, c’est un signe. Celui que vous n’avez peut-être rien à faire ensemble (vous devriez songer à mettre un terme à la relation, ou la rétrograder en Sexfriend).

Maturité = bonne gestion de relation

Pour conclure, le constat général est qu’il faut AVANT TOUT exprimer de la maturité dans ses relations.

Trouver ce genre de compromis est un moyen de le faire.

La maturité, c’est une qualité requise pour les relations longues. Si vous n’en avez pas assez, vous ne pouvez pas avoir des relations de qualité à long-terme.

Être mature c’est :

  • Savoir faire preuve de bon sens.
  • N’être ni capricieux, ni égoïste , mais sympathique– dans le sens : savoir comprendre sa partenaire, peut-être mieux qu’elle ne se comprend elle-même !
  • Savoir réagir avec sang-froid et réflexion quand il le faut, ne pas être en « mode déconne » sans arrêt.
  • Savoir mettre son p*** d’ego de côté. L’ego amène trop souvent à des raisonnements stupides (vouloir avoir le dernier mot, ressentir un sentiment rejet imaginaire, avoir envie de se venger/rendre jalouse/faire souffrir sa partenaire, etc.)
  • Savoir prendre de bonnes décisions pour le couple.
  • Ne pas être naïf.

La maturité est SEXY !

Les femmes veulent un HOMME, pas un gamin ! Elles veulent être votre copine, pas votre Maman.

La maturité chez l’homme lui confère une assurance un leadership que les femmes ADORENT.

A chaque fois que vous démontrez dans ce genre de situations que vous avez une grande maturité – en sachant communiquer, vous positionner, amener un compromis équitable – vous passez le « test » et gagnez un peu plus l’intérêt et le respect de votre copine.

Il en ressort plus de confiance en vous, plus d’envie de vous laisser les rennes de la relation.

Que demander de mieux !?

Vous avez apprécié cet article ? Génial ! Vous pouvez aller encore plus loin :

  1. Vous pouvez Laisser un pourboire à Chrys pour financer le développement de son blog et ses futurs projets. Toute somme est bienvenue : de 1 centime à 1 million d'euros.
  2. Si vous voulez découvrir les meilleurs conseils de Chrys, allez consulter ses excellents guides.
  3. Si vous voulez des conseils honnêtes et améliorer votre réussite rapidement, Chrys est disponible par consultation téléphonique et dispense des coachings individuels.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

4 plusieurs commentaires

  1. Depuis que je me suis intéressé a l’art de la Séduction, c’est la première fois que je lis un article aussi……, bah, je trouve pas l’adjectif le plus approprié pour le qualifier. Mais le plus important à retenir, c’est encore l’importance du fameux principe de la calibration en Séduction, qui s’applique encore tout au long de la vie de couple. Toujours savoir trouver le juste milieu entre les deux extremes, voilà l’ultime obligation qui incombe à nous tous, Hommes-Femmes, dans nos relations de couple pour permettre l’épanouissement et la survie de celle-ci. Se montrer attentionné sans êtes needy ni harceleur, intéressé mais détaché, persévérant mais pas désespéré, savoir faire des concessions tout en sachant ne pas passer pour un mec sans couilles, être cool mais aussi savoir fixer des limites….. bref, la listes est longue. Mais combien important pour vivre heureux en famille avec une fille que l’on aime et respecte, qui nous aime et respecte en même temps. Perso, j’ai eu récemment l’experience avec une fille qui ne voulait pas faire de concession, le genre de fille égoïste et orgueilleuse, à l’ego surdimensionné, qui veut toujours se venger, avoir le dernier mot, ce, même lorsqu’elle a tort. C’était pourtant une fille adorable au début, mais quoique je l’aimait plutôt bien, j’ai dû lâcher l’affaire. Après tout, je ne pouvait pas me résoudre à forcer une relation avec une fille de ce genre. J’aime trop la vie !!!! Encore une fois, Felicitations Chrys pour tes réflexions que je trouvent excellemment pertinente en la matière. Dans la blogosphère française de la Séduction, toi et Kamal êtes pour moi des modèles.

    Au plaisir de te relire mon frère

  2. Salut chrys,

    merci pour cet article, je besoin de tes conseils sur ma relation avec une fille, je t’explique la situation.

    Voilà, depuis le debut de cet été j’ai fais un gros travail sur moi meme pour être plus attirant, j’ai passer bcp de temps à draguer et je suis arrivé à un bon résultat (j’arrive plutot facilement à seduire une fille maintenant, enfin celles qui sont potentiellement ouvertes à être seduite).

    Mais là j’ai rencontré une fille, il y a un mois. Je l’ai vu une premiere fois, on a sympathisé, on a pas mal parlé par téléphone (elle habite dans une autre ville où je vais de temps car l’un de mes meilleurs amis y habite, elle est dans le cercle social de mon pote).

    J’y suis retourné il y a deux semaines où on passé le we ensemble avec elle, mon pote et sa copine. Ĵ’ai passé toutes les nuits à couché avec elle et c’etait super, elle est très jolie et pas coincé, d’après ce qu’elle m’a dit elle a adoré aussi couché avec moi.

    Mais voilà maintenant ca fait deux semaines, je ne la verrais pas avant un mois, et j’ai retrouver un espece de sentiment malsain de « besoin ». Je sens clairement que je suis « needy » vis à vis d’elle (j’etais pourtant très détaché au début). De plus, comme c’etait previsible quand on devient needy, je sens (ou du moins j’ai l’impression) qu’elle est moins interessé qu’avant.

    Que me conseil tu pour me debarasser de ce sentiment malsain qui me prend la tete et pour la garder interessé comme elle l’était avant (malgré la distance et que je ne l’a verrais pas avant deux/trois semaines)?

    Merci bcp de prendre le temps de me lire et aussi merci pour tes futurs conseils 🙂

    • La « needy-attitude » est un état d’esprit. On l’enlève en changeant d’état d’esprit. Perso, j’ai cessé d’être needy en relation en réalisant plusieurs choses : (1) qu’aucune relation n’est faites pour durer – que tôt ou tard, la relation risque de ce terminer ; toute bonne chose a une fin. (2) que toutes les filles sont remplaçables. (3) qu’on peut apprécier plusieurs femmes à la fois – un homme est polygame par nature, et je dirais même plus : polyamoureux par nature. Il peut apprécier/aimer plusieurs femmes, mais nous sommes tellement conditionner à chercher l’amour auprès d’UNE seule fille, que nous perdons cette aptitude (c’est un sens qu’on t’empêcherai de développer).

      Quand on réalise ça, et qu’on se trouve « menacé » de perdre l’affection d’une femme, on a plutôt tendance à se dire « je vais trouver cette affection chez une autre femme » que « il faut absolument que je retrouve cette affection chez cette femme ». C’est positif pour toi – parce que chercher à (re)séduire un mur de glace n’est JAMAIS une bonne idée, et parce que tu as PARADOXALEMENT plus de chance de retrouver son intérêt, puisque les femmes sont souvent des girouettes émotionnelles, et si on leur laisse le temps de changer d’émotions, elles le font ; Le « désintérêt », si elle ressent encore de l’attraction, est temporaire : si tu ne cherches pas à regagner de l’intérêt désespérément, le temps lui fera regagner cet intérêt. (Ou pas… mais tant qu’y a de l’attract y’a de l’espoir !)

  3. ok super réponse merci beaucoup 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.