Discuter avec une fille : voici la compétence indispensable (indice : ce n’est pas celle à laquelle vous pensez)

Beaucoup d’hommes ont une idée biaisée de la façon dont ils doivent discuter avec une fille pour la séduire.

Ils pensent que ce qui va influencer la qualité de l’interaction, et par extension leur attraction auprès d’elle, c’est essentiellement ce qui lui disent : le contenu verbal de la discussion.

C’est pourquoi les questions les plus courantes que je reçois portent sur ce sujet-là :

  • « Qu’est-ce que je dois dire à fille ? »
  • « De quoi je dois discuter avec une fille pour la séduire ? »
  • « Quelles techniques et sujets de conversation je dois utiliser pour lui plaire ? » 

Ce genre de questions montrent à quel point un tas de mecs n’ont RIEN compris à la séduction…

Le problème, c’est qu’à cause de cette idée biaisée ils cherchent à mettre le paquet sur le contenu de la discussion quand vient le moment de discuter avec une fille…

  • Ils sortent autant de répliques drôles qui le peuvent (souvent apprises par cœur).
  • Ils font des storytelling et racontent des anecdotes.
  • Ils font des remarquent « cocky », du teasing et autres techniques verbales.  
  • Ils étalent tout ce qu’ils savent sur les sujets de conversations qu’ils ont tendance à aborder, donnent leurs opinions.
  • Etc.

Bien sûr, je ne dis pas que c’est inutile de sortir quelques répliquent drôles ou raconter quelques courtes anecdotes par-ci par-là durant la conversation.    

Et, comme il faut bien parler de quelque chose, autant que ce soit de sujets intéressants !

Mais il y a quelques notions que les hommes ont du mal à saisir, y compris (surtout) ceux qui pratiquent la drague…

Une conversation, ce n’est ni du Stand-Up ni une conférence ! C’est UN ECHANGE ; quelque chose que l’on fait à DEUX.

Or, les hommes aiment monopoliser la conversation.

Ils aiment ça parce que plus ils parlent plus ils ont l’impression d’être drôle, divertissants et captivants.

Et probablement aussi parce que ça dissipe leur propre nervosité.  

Mais il y a quelques gros inconvénients à TROP parler durant la discussion.

Vous devez être VRAIMENT drôle, divertissant et captivant…

Êtes-vous déjà tombé sur une personne qui cherchait à vous faire rire, mais dont les plaisanteries étaient parfois douteuses… Le genre d’homme devant lequel on se sent obligé de ricaner par politesse ?

Ou alors sur un homme (souvent un vieillard) qui n’en finissait pas de vous raconter sa vie ?

Ou encore quelqu’un qui étalait sa science et vous expliquait son avis sur tout et n’importe quoi, sans que vous ne lui ayez rien demandé ?

Moi j’en ai connu.

Et la fin de la conversation avec ce genre de personne est un énorme soulagement !

Une femme croise des types qui font ce genre d’erreur tout le temps.

Et même s’il est beau/riche/célèbre, ça a tendance à les refroidir complètement.

Personne n’est attiré par quelqu’un qui recherche activement l’approbation.

Par conséquent, si vous décidez de monopoliser la parole, vous avez plutôt intérêt à être un très bon communicant !

  • Toutes vos blagues doivent être réussies. 
  • Toutes les anecdotes et les connaissances que vous partagez doivent être pertinentes et intéressantes. 
  • Vous devez avoir l’air suffisamment détaché du résultat pour ne pas donner l’air de chercher l’approbation.  

Sinon vous accaparer le temps de parole va complètement vous dévaloriser.

Mais voici ce qui me dérange surtout quand on parle trop : on admet implicitement que la fille a plus de valeur. On fait d’elle le PRIX.

Si vous ne vous en rendez pas compte, imaginez-vous ce scénario…

Admettons qu’une personne lambda rencontre une star dans la rue. Ce peut être un acteur, un chanteur ou sportif de haut niveau, peu importe.

À votre avis : qui va activement chercher à faire la conversation ?

Réponse : c’est la personne lambda, évidemment

C’est elle qui va chercher l’attention en parlant. Tout simplement parce que la star à beaucoup plus de valeur qu’elle-même à ses yeux.  

Beaucoup d’hommes font exactement la même chose avec les filles qu’ils veulent séduire : ils cherchent leur attention à essayant de les faire rire, en leur parlant d’eux-mêmes, en les complimentant parfois, etc.

Ce que je veux dire par là, c’est qu’en faisant AUTANT d’effort durant la conversation, vous faites de la fille une rockstar… Tout en faisant de vous-même un fan lambda, plus ou moins lourd.

Après on s’étonne que beaucoup de femmes se prennent pour des Starlettes !  

Le contenu de la conversation n’attire pas

Beaucoup d’hommes s’imaginent que plus ils parlent et plus ils ont de chances d’attirer.

C’est faux.  

Non seulement monopoliser la conversation a de bonnes chances de vous dévaloriser, mais en plus ça a très, TRÈS peu de chances d’attirer les filles.

Et ce, quelle que soit ce que vous dites.

Essayer d’attirer les femmes verbalement est la plus mauvaise stratégie de séduction jamais élaborée par l’homme !

Déboulonnons ce mythe une bonne fois pour toutes : les femmes NE sont PAS vraiment attirées par les mots.

  • Elles sont attirées par les qualités physiques/génétiques (sans doute autant que nous) : la taille, un corps athlétique, de beaux traits de visage, des yeux clairs, etc.
  • Elles sont attirées par des qualités comportementales : le détachement du résultat, la confiance en soi, l’aisance sociale, le courage et l’audace, etc.

Bien sûr, ce que vous dites peut refléter un comportement valorisant, mais c’est bien plus l’attitude globale qui démontrer cette qualité que ce que vous dites.

Car si ce que vous dégagez non-verbalement est incohérent avec ce que vous dites, la fille va croire ce qu’elle observe et pas ce qu’elle entend.

De ce fait, il est souvent plus intéressant de parler moins pour s’appliquer davantage sur ce que l’on sous-communique, plutôt que d’avoir son attention essentiellement focalisée sur ce que l’on dit.

Mieux vaut parler de choses bateaux avec une bonne voix, une bonne attitude et un bon langage corporel, que d’aborder d’excellent sujets de conversation et sortir des répliquent drôles…     

Les femmes aiment parler plus qu’écouter !

Enfin, bien qu’être celui qui recherche l’attention a souvent le plus mauvais rôle (c’est préférable d’être celui auprès duquel on cherche l’attention…), c’est paradoxalement le plus convoité par tout le monde, y compris les femmes.

Tout le monde préfère être dans le rôle de celui recherche l’attention : qui fait rire, qui divertis, qui intéresse.  

C’est beaucoup plus jussif d’être celui qui fait rire et qui se valorise en racontant sa vie, que celui se marre et écoute.

C’est probablement une appétence qu’on acquiert à l’enfance, pour capter l’attention de ses parents.

Mais celle-ci perdure même à l’âge adulte.

Tout monde a envie d’être le centre d’attention, à tout âge !

Parce que lorsque l’attention se concentre sur nous (de façon positive j’entends bien), nous nous sentons validés. Nous ressentons un sentiment de satisfaction, et notre ego apprécie.

Alors pensez-y : quand vous monopolisez la conversation avec une femme, vous lui « volez » aussi la possibilité d’être le centre d’attention. Vous lui retirez la possibilité de se sentir drôle et intéressante.

Et par la même occasion, d’être appréciée pour autre chose que son cul.

C’est dommage.

Parce que non seulement elle vous appréciera davantage si elle a l’impressioon que vous l’appréciez pour sa personnalité, mais en plus vous prendrez un meilleur rôle pour séduire : c’est elle qui fait des efforts pour vous plaire, pas l’inverse !

Et quand je disais en introduction que les mecs qui posent des questions du genre « qu’est-ce que je dois dire ? », « comment je fais pour être drôle », etc., n’ont rien compris, c’est justement pour ça…  

Ils veulent savoir comment MIEUX obtenir l’attention des filles, alors que le but en séduction est d’inverser les rôles.

Apprendre à mieux obtenir la validation des filles vous aidera très peu !

Croyez-moi, j’ai essayé.

Durant les 2 premières années où j’ai appris la séduction, j’ai cherché à développer ma tchatche, mon humour, à employer des techniques de séduction verbale, etc.  

Mais la seule chose à laquelle je suis devenu meilleur, c’est à choper plus des « signes d’intérêt » répertoriés par les pseudo-experts en séduction !

Pas à séduire plus de filles, ou des filles plus attirantes.

Si vous voulez séduire, « qu’est-ce que je dois dire ? » n’est pas DU TOUT la bonne question à se poser.

Ça, c’est une question d’hommes qui veulent plaire aux filles et éviter le rejet (état d’esprit de loser).

La bonne question à se poser, c’est : « qu’est-ce que je dois faire pour que la fille s’investisse dans la conversation ? »

La capacité à inciter les femmes à s’investir dans une discussion est, DE LOIN, la meilleure compétence conversationnelle.

Je suis 100 plus impressionné par un mec capable d’installer une conversation interactive (=bonne connexion) avec une fille en l’espace d’une minute ou deux, que par un mec capable de parler non-stop à une fille pendant 10 minutes – tout divertissant et marrant qu’il soit.

Faire des stand-up devant les filles, c’est bon pour faire des vues sur Youtube.

C’est efficace pour épater les peureux incapables d’aligner 3 mots devant une fille.

Mais dans la vraie vie, au moment d’amener le numéro de téléphone la fille vous répond qu’elle n’est pas intéressée puis se barre… Ou alors elle ne répond jamais (elle n’en a jamais eu l’intention).  

Changez de paradigme pour discuter plus efficacement avec une fille

Vous devez changer de paradigme…

Cessez de croire que c’est en améliorant vos compétences pour obtenir la validation des femmes que ça marchera mieux.

Au lieu de cela, améliorer votre capacité à faire participer les femmes à la conversation.

Tips : rien qu’en optimisant votre apparence (si ça n’est pas encore fait) et en vous montrant plus sympathique, non-réactif et à l’écoute, beaucoup plus de filles seront à même de s’investir dans la conversation.

Je ne veux pas savoir à quel point vous êtes un bon « tchatcheur », ou à quel point vous savez faire marrer les filles…

Si vous êtes incapable de rendre vos conversations interactives (où les DEUX parties s’investissement dans la conversation et se répartissent équitablement le temps de parole) vous ne savez pas faire la conversation !

Vous êtes juste un mec qui parle aux filles…

Il s’agit de devenir un mec qui parle AVEC les filles.  

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

7 plusieurs commentaires

  1. Étrangement si tu dis ça a une femme elle risque de pas être d’accord lol. D’ailleurs il y a un proverbe qui dit que les hommes sont attirés par ce qu’ils voient et les femmes par ce qu’elles entendent. Du coup ça nous induit en erreur

    • Oui c’est pareil si tu leur dis qu’être gentil et offrir des fleurs ça sert à rien… t’en trouveras PLEIN qui ne prétendront le contraire ! 😉

  2. Tres bon article
    Les femmes sont tellement contradictoires qu elles disent vert en pensant bleu
    Apres pour la conversation..il faut vraiment avoir un beau physique…pour etre detache du resultat ou jouer a celui qui parle peu…et qui donne l illusion de controler…alors que ce n est pas du tout le cas…
    Quelque part c est joue d avance…qu on parle peu ou beaucoup…si il n y a pas d attractivite spontane…
    Mais toujours interessant de lire tes articles

    • Le problème des femmes, c’est qu’elles aiment que les hommes les fassent se sentir importantes et valorisées (ça booste d’ego féminin), mais en même temps ça rentre en contradiction avec ce qui les attire chez un homme.

      Elles vont aimer qu’on soit très gentil, accommodant, qu’on dise oui à tout…
      Elles vont aimer qu’on fasse le show devant elle, à essayer de les divertir…
      Elles vont aimer qu’on se montre hyper attentionné, qu’on leur envoie des SMS tous les jours, etc.

      Ça va les faire se sentir importante et valorisée.

      Mais en même temps tu n’es pas un « challenge » quand tu fais ça. Tu montres que tu es « easy to get » et facile à contrôler. Et c’est l’inverse de ce qui les stimule chez un homme.

      Pas mal d’hommes conservateurs ont un paradoxe similaire avec leur madona/whore complex : ils vont inciter leur copine/femme à se comporter comme une none asexuée, mais en faisant cela ils vont perdre tout leur désir sexuel pour elle.

      Apres pour la conversation..il faut vraiment avoir un beau physique…pour etre detache du resultat ou jouer a celui qui parle peu…et qui donne l illusion de controler…alors que ce n est pas du tout le cas…

      Tu fais une fixette sur l’apparence physique.

      En fait, je serais d’accord avec toi si tu remplaçais « un beau physique… » par « une bonne valeur perçue ».

      Il n’y a pas que le physique que les femmes valorisent.

      Si elle trouve que tu dégages une bonne vibe (cool, sociable, confiant, détaché) et une bonne valeur sociale (bien habillé, bonne éloquence, bonne situation, etc.), tu n’auras pas besoin de valoir 10/10 pour donner envie aux femmes de s’investir dans la conversation.

      Et puis la valeur qu’on prête à une « option sexuelle » dépend aussi d’un certain nombre de facteurs extérieurs : si elle est célibataire et qu’elle ne trouve aucun mec qu’elle estime à peu près correct (parce que ce genre de mec est noyé dans la masse de loser qui la sollicitent) elle t’accordera beaucoup plus de valeur que si elle est en couple ou qu’elle a 5 mecs au moins aussi bien que toi dans le viseur.

      Moi même, quand j’ai quelques dossiers de 8+/10 en cours, je ne suis même plus motivé pour relancer une 7… Alors que dans les période de dèche… 😀

      Quelque part c est joue d avance…qu on parle peu ou beaucoup…si il n y a pas d attractivite spontane…

      Oui et non.

      Ta valeur initiale est plus ou moins jouée d’avance…

      Comme je disais dans mon podcast, c’est un peu comme lors que tu passes un exam à la fac : si tu ne connais pas le sujet, que tu sais à peine écrire et structurer des idées, tu réussiras probablement pas ta rédaction… Tu n’as pas les prérequis qu’il faut.

      Mais tu peux perdre des points ou en gagner suivant ce que tu fais.

      En l’occurrence, si tu parles TROP tu peux perdre en valeur et en crédibilité -> tu peux passer pour le dragueur notoire qui cherche la validation.

      Alors que si tu parles juste assez et tu fais en sorte que la fille s’investisse, tu peux gagner de la valeur aux yeux de la fille, car elle ressentira plus facilement un « bon feeling » avec toi.

      • Merci de ta reponse Chrys…c est en.grande partie ca…demander une chose mais en vouloir une autre au.fond…
        Difficile d etre coherent avec tout ca…
        Pour la valeur percue…d accord aussi…le plus dur serait de developper sa valeur.de maniere efficace…

    • @thoerry

      les femmes sont pas contradictoires, elles sont tres hypocrites pour tout (sexe, venalité etc) c’est du au social shaming et conformisme qu’on exige d’elles
      la femme cache sa betise derriere son irrationalité
      j’ai recemment travaillé avec des femmes et dirigé des femmes. qu’est-ce qu’elles sont connes meme bac+5
      Bien sur elles utilisent leur charmes et leur betise pour progresser professionnellement
      une femme c’est fait pour etre sautée, faire la cuisine et s’coccuper des bambins, genetiquyement elle est faite pour ca. les feministes sont des tarées

  3. @Thierry tu es toujours sur Marseille ?

    Si tu as une ou deux connaissances féminines tu peut déjà appendre beaucoup avec elles et même demander conseil pour la séduction.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.