Découvrez quelles techniques utiliser pour exciter une femme

Comment exciter une femme pour la séduire

Si vous êtes plutôt habitué aux conseils traditionnels prodigués par le marché de la séduction, peut-être pensez-vous qu’on doit exciter une femme par les mots, en « sexualisant » la conversation.

Ce n’est pas faux en soi, puisqu’on peut effectivement exciter les femmes en leur parlant de sexe.

Cependant :

  1. Ce n’est pas la seule manière de faire grimper leur excitation.
  2. Ce n’est pas la plus subtile non plus.  

Il existe d’autres manières, qui permettent de passer plus facilement « sous le radar ». Ce qui s’avérera plus efficace car, si une femme s’aperçoit un peu trop tôt de ce que vous cherchez à faire (l’exciter), cela peut la rendre plus suspicieuse et, in fine, plus résistante à votre jeu de séduction.

En d’autres termes : elle risque de vous attribuer l’étiquette du « mec qui veut la baiser ». Et ce n’est clairement pas une bonne chose.   

Si vous me lisez depuis longtemps, vous savez que lors de la rencontre initiale, vous devez éviter de sous-communiquer tout indice qui laisserait croire que vous êtes un dragueur en série.

La plupart des femmes se font une très mauvaise représentation du dragueur : elles l’associent automatiquement au quetard qui passe son temps à courir après tout ce qui bouge, pour satisfaire sa libido.

Et si elle suspecte que vous êtes un gros dragueur, elle suspectera AUSSI que vous êtes à l’image de l’idée qu’elle se fait du dragueur.

Alors elle sera beaucoup, beaucoup moins à même de se laisser séduire.  

De même, lorsque vous cherchez à exciter une femme trop tôt et/ou de façon trop évidente, vous prenez un risque : celui de donner l’impression que vous êtes TROP intéressé par le sexe.

Et croyez-moi, le raccourci entre « être trop intéressé par le sexe » et « être un gros viandard qui ne pense qu’à baiser » est vite fait dans l’esprit d’une femme…

C’est la raison pour laquelle : 

  1. Je déconseille de sexualiser verbalement trop tôt durant le processus (le rapport bénéfice/risque n’est pas assez intéressant), et…
  2. Je conseille d’être prudent, surtout quand la fille n’est pas DÉJÀ excitée (moins elle est excitée, moins elle est réceptive et disposée à en parler).

Relisez mon article comment sexualiser la conversation pour plus d’info.

Ici, je vais donc vous donner différentes stratégies qui vont vous permettre d’exciter une femme.

Mais je vais aussi vous expliquer comment les utiliser, et à quel moment, afin que ça paraisse naturel et approprié.

Rappelez-vous que votre but est de créer du désir chez la fille pour la rendre encore plus réceptive. Pas moins réceptive…  

Donc pour commencer, je vais parler des quelques prérequis essentiels.

Car ce qui peut marcher dans certaines conditions peut s’avérer complètement inefficace dans d’autres.

Il ne s’agit pas seulement de vous donner des techniques et des conseils à la volée, mais aussi de vous expliquer quand et comment les utiliser.

Comment exciter une femme : les prérequis

Peut-être avez-vous déjà été témoin d’une scène de ce genre…

Un mec s’approche d’une fille pour lui dire quelque chose, mais la fille lui fait les gros yeux et l’envoie balader.

Un peu plus tard, un autre type (plus attirant) s’approche de cette même fille, lui dit à peu près la même chose… Mais là elle lui fait un énorme sourire et lui accorde immédiatement son attention.

Il est courant qu’une même action engendre une réaction complètement différente de la part d’une même femme. Pourquoi : tout simplement parce que la réaction féminine est CONDITIONNELLE.

  • Parfois cela dépend de l’attirance initiale qu’elles éprouvent pour le mec.
  • Parfois ça dépend de l’état émotionnel dans lequel elles se trouvent.
  • Parfois ça dépend du contexte dans lequel ils se rencontrent.
  • Etc.

Les mecs qui croient les nanas qui leur disent des trucs du genre « je ne donne JAMAIS mon numéro dans la rue » sont naïfs !

Si c’était Brad Pitt qui le leur aurait demandé, le son de cloche aurait sans doute été différent…

Peut-être même si c’était un mec relativement normal, mais à un moment où elles boycottent les apps de rencontres à cause de quelques mauvaises expériences.

Quand une fille vous dit qu’elle est fidèle ou qu’elle ne couche jamais le premier soir, elle se projette dans un contexte ordinaire.

Par « jamais », il faut comprendre « en règle générale ».

Parce que le jour où elle voudra se venger de son ex, sa fidélité passera à la trappe. De même pour sa règle du « jamais le premier soir » quand elle rencontrera un beau mec pendant ses vacances à l’étranger.

En bref, aucun choix, aucune action, aucune pensée ou émotion n’est inconditionnelle chez la femme. Tout dépend des conditions ! (Je sais ce que ça paraît sexiste de dire ça, mais c’est la vérité).

Et quand vous cherchez à exciter une femme, c’est pareil !

Il y a des conditions qui font que ça marche, et d’autres pas.

Ces conditions, les voici :  

L’attirance : la base pour exciter une femme

Pas besoin d’avoir un physique d’Appolon pour pouvoir exciter une femme. Mais il ne faut pas qu’elle vous trouve dégueulasse non plus !

C’est comme dans l’autre sens : une femme n’a pas besoin d’être une p*tain de bombe atomique pour vous faire bander…

Mais il faut quand même qu’elle soit suffisamment attirante pour vous exciter !

Et moins elle est attirante, plus elle devra compenser avec d’autres atouts.

Si c’est une « 5 », mieux vaut pour elle qu’elle sache dégager une vibe de grosse cochonne quand il faudra vous donner envie !

De même, un homme devra être au moins potable aux yeux de la fille s’il veut parvenir à l’exciter.

Ensuite, même s’il n’est pas hyper canon, il peut compenser avec d’autres attributs.

D’ailleurs, passé un certain stade du processus, c’est MIEUX d’être un mec moyen avec de bons atouts dans sa manche (ex : savoir installer de la tension sexuelle dans ses interactions, dégager de la confiance sexuelle, etc.), qu’être un beau mec qui n’en a pas (qui dissipe la tension en parlant beaucoup, qui est nerveux, etc.).

La beauté permet de faire mordre les filles à l’hameçon, mais pas toujours de les ferrer jusqu’à la surface… 

C’est quelque chose qui peut vous consoler si vous n’êtes pas spécialement attirant physiquement. Si vous arrivez au stade où vous vous retrouvez seul à seul avec une nana, vous pouvez avoir plus de chances de conclure qu’un beau mec qui n’a pas vos qualités !

Toutefois, s’il y a ZÉRO attirance, vous ne serez jamais en mesure d’exciter une femme.

Désolé, mais c’est la réalité !

La seule chose que vous parviendrez à faire en essayant d’exciter une femme sans cette condition, c’est de passer pour un mec « creepy » et de la mettre très mal à l’aise.

Le confort : deuxième prérequis important

Pour exciter une femme, il faut la mettre à l’aise d’abord.

Une fille peut vous trouver attirant, mais parce qu’elle ne se sent pas encore à l’aise avec vous, votre tentative pour l’exciter risque de la mettre encore plus mal à l’aise et la fait fuir !

C’est la raison pour laquelle un certain niveau de confort est généralement indispensable.

Il peut y avoir des exceptions :

  • Parfois, sous l’effet de l’alcool et/ou de stupéfiants, une fille peut se sentir bien plus désinhibée qu’à son habitude et ne pas avoir besoin qu’on la mette à l’aise d’abord.
  • Si c’est une grosse nympho, qui a l’habitude de coucher à droite à gauche, elle n’aura pas besoin qu’on la mette à l’aise. Puisque se taper des inconnus fait entièrement partie de sa zone de confort !

Mais avec la grande majorité des femmes, un certain niveau de confort est nécessaire. Sinon vous risquez de les mettre (très) mal à l’aise et de les inciter à vous fuir – même si elles sont attirées.

C’est un ingrédient qui s’avère d’autant plus indispensable si vous draguez des filles (beaucoup) plus jeunes que vous.

Les filles ont tendance à se sentir moins à l’aise – et donc avoir besoin de plus de temps – avec un homme plus âgé qu’elle, comparé à un homme d’environ son âge.  

La confiance : souvent nécessaire

Contrairement au confort, la confiance n’est pas nécessaire avec la plupart des filles.

Cela dépend surtout de sa personnalité et de ce qu’elle recherche.

Toutefois, certaines femmes auront besoin de se sentir en confiance avec vous, sans quoi elles vont se méfier de vos intentions…

  • Peut-être sont-elles « mauvaises » ?
  • Peut-être êtes-vous un loup déguisé en agneau ?
  • Peut-être que vous voulez juste vous la taper ? Et qu’après y être parvenu, vous allez la prendre pour une « grosse pute ».
  • Ou peut-être pire encore…

Que vous soyez bien intentionné ou pas, elle ne peut pas le lire sur votre front !

Alors vous avez plutôt intérêt à vous montrer rassurant, pas trop pressé, et ne sous-communiquer aucun comportement suspect.  

Avec un bon nombre des femmes (possiblement la majorité que vous rencontrerez), si ces 3 éléments-là ne sont pas réunis, ce ne sera pas la peine de chercher à les exciter.

Je dirai même plus : essayer de les exciter risque de se retourner contre vous, soit en les faisant fuir, soit en les mettant sur la défensive, soit en provoquant un buyer’s remorse.

Maintenant que vous savez cela, voyons quels techniques et stratégies vous pouvez utiliser pour exciter une femme.

Faire monter la tension sexuelle pour faire naître l’excitation

La tension sexuelle, c’est LA BASE.

  • Déjà, c’est la manière la plus naturelle et la plus « sous le radar » de faire naître le désir sexuel d’une fille pour vous. 
  • C’est aussi la plus simple, du moins d’un point de vue technique.
  • Mais SURTOUT, c’est l’ingrédient qui rend tout le reste efficace !  

Chercher à exciter une femme par les mots, pourquoi pas…

Mais si vous ne savez pas l’exciter par votre présence, ça risque d’être TRÈS compliqué de lui donner physiquement envie de vous.

Et ce, même si vous sexualisez la discussion à la perfection.

Sexualiser la discussion à froid, sans TS, n’aura que peu (ou pas) d’effet sur l’excitation de la fille.

Pour exciter une femme, votre premier réflexe doit TOUJOURS, sans exception, être de faire monter la tension sexuelle. C’est la règle !

Je me fiche à quel point vous êtes doué pour faire des allusions sexuelles ou mettre en avant vos compétences au lit devant une fille. S’il n’y a pas de TS, vous êtes en train de lui servir un plat froid !

Vous voulez qu’il y ait de l’électricité dans l’air avant. Que vous présence l’émoustille DÉJÀ quand vous commencerez à sexualiser.

Vous savez pourquoi je parle tant de tension sexuelle dans mes articles ?

Parce que c’est ce qui rend tout le reste très excitant !

Embrasser une fille sans TS, c’est juste poser ses lèvres sur les siennes… Rien d’hyper excitant.

Mais quand la TS est palpable, le baiser devient une bombe émotionnelle !

Il produit de l’excitation, du plaisir, de l’euphorie…

J’ai même connu quelques femmes qui étaient au bord de l’orgasme, juste à cause d’un baiser, parce que nous baignions dans une forte TS depuis plusieurs minutes.

Et c’est pareil pour la sexualisation.

Il y a une GROSSE différence entre parler de sexe quand il y a de la tension sexuelle VERSUS quand il n’y en a pas.

Quand il n’y a pas de tension, sexualiser la conversation avec une fille est comme parler cul avec sa bande de potes. Certes, ça peut être marrant, mettre une bonne ambiance, etc., mais les chances que ça se termine en partouze sont nulles !

C’est lorsqu’il y a de la TS que sexualiser devient VRAIMENT efficace.

En somme : toucher, sexualiser et tout ce que le marché de la séduction vous « vend » comme des techniques pour exciter, n’ont que peu d’effet en soi… Mais elles DEVIENNENT efficaces, grâce à la tension sexuelle !
    

Sans tension, vous avez les balles mais pas le révolver…

Comme je l’explique dans Drague Minimaliste 2.0, c’est à cela qu’on reconnaît un VRAI séducteur : il sait en installer la tension sexuelle au cours de ses interactions.

  • Vous savez aborder n’importe où sans ressentir la moindre once d’anxiété ?…
  • Votre ratio approche/numéro de 80% ?…

…mouais : pas impressionné !   

Ce qui m’impressionne, en revanche, c’est celui qui dégage une put*in de présence sensuelle : une présence qui génère automatiquement de la tension sexuelle sans rien faire de spécial !

Si vous ne dégagez pas une présence sensuelle, vous n’êtes vraiment pas un séducteur.

Vous êtes tout au mieux un dragueur sans grand charme.

Je n’aurais pas peur de laisser ma copine toute seule avec vous ; à moins peut-être que vous soyez vraiment doté d’une apparence physique exceptionnelle. 

La taquinerie

Outre la tension sexuelle, une autre manière d’installer de l’excitation dans ses interactions avec les femmes (sans forcément sexualiser verbalement), c’est la taquinerie.

Mettre en place une petite confrontation entre la fille et vous, dont le but est de vous taquiner mutuellement. 

C’est efficace pour faire naître l’excitation, tout simplement parce que la « bataille de chambrage » entre un homme et une femme a tendance à installer de la tension sexuelle quand il y a une certaine attirance.

En outre, ça a aussi tendance à renforcer la complicité et à la rendre la fille plus à l’aise et en confiance.

Par contre, je ne recommande pas de mettre le paquet sur le chambrage directement lors de la rencontre, à moins que vous ressentiez tout de suite un excellent rapport – ce qui peut arriver dans certains contextes comme les soirées bien arrosées, mais qui est rare en daygame ou online game.

Rappelez-vous que lors des premières minutes d’une rencontre, vous ne connaissez pas la fille. Et elle ne vous connaît pas non plus.

Elle peut avoir une sensibilité à fleur de peau, ou ne pas comprendre que vous plaisantez lorsque vous la chambrez.

Et dans ce cas, elle risque de se braquer au lieu de rentrer dans votre jeu.

Alors évitez d’y aller trop fort au début. Elle pourrait avoir la sensation que vous cherchez à la rabaisser et mal le prendre.    

En somme : assurez-vous d’avoir un bon rapport d’abord et allez-y progressivement, de sorte que ça ne fasse aucun doute que votre taquinerie est bienveillante !  Après ça vous pourrez vous lâcher davantage.

La sexualisation : pour exciter une femme verbalement

La sexualisation verbale reste une technique très efficace pour exciter une femme.

Mais seulement une fois qu’il y a assez d’attirance, de confort, de confiance et de tension sexuelle.

Quand toutes ces conditions-là seront réunies, alors vous pourrez entamer la sexualisation verbale :

  • Amener des sujets de discussion liés de près ou de loin au sexe.
  • Faire des boutades et des allusions sexuelles.
  • Faire du prizing sexuel.
  • Etc.

Mais avant, faites attention !

Comme je le disais au début de cet article, il y a de bonnes chances que ça se retourne contre vous si vous sexualisez trop tôt.  

À titre personnel, je sexualise rarement avant d’avoir entamé l’escalade sexuelle, et quasiment jamais lors de la rencontre initiale. 

Je pense que l’une des raisons pour lesquels les mecs essaient de sexualiser très tôt dans le processus de séduction, c’est parce que certains coachs leur disent que c’est la meilleure manière d’éviter les interactions platoniques et la friendzone.

Donc beaucoup d’hommes sexualisent, non pas pour exciter la fille, mais pour éviter de s’enliser dans des discussions cordiales qui ne mènent à rien.

Le problème, c’est que ces coachs ont tort.

Les interactions platoniques et la friendzone ne dépendent pas du contenu de la conversation, mais de la vibe que vous dégagez.
 

Si vous dégagez une vibe de gentil garçon très cordial, vous allez vous enfoncer dans une discussion cordiale. CQFD.

Celui qui sème l’amitié récolte l’amitié.

Mais si vous dégagez une vibe de mec cool et sexué, il est beaucoup moins probable que vous vous enlisiez dans une discussion trop cordiale.

Et les seules fois où ça arrivera, ce sera parce que la fille n’est pas intéressée. Parce qu’elle ne voudra pas que ça aille plus loin ; elle voudra garder l’ambiance de l’interaction sociale.   

Donc si votre objectif est d’éviter la friendzone, la solution n’est pas de rendre le contenu de ses conversations plus « sexuelles ». C’est de changer de vibe ; apprendre à dégager autre chose que l’aura d’un gentil garçon asexué.

Par contre, si votre objectif est réellement d’exciter la fille, afin de la rendre plus compliante pour l’escalade sexuelle, alors oui : à ce moment-là, la sexualisation verbale devient un bon outil à utiliser.

Ce n’est pas le seul, évidemment, et vous n’avez pas forcément besoin d’en faire énormément usage. Mais ça peut vous être très utile à ce moment-là.

Les kinos

On l’oublie souvent, mais le kino est une autre manière (non-verbale) de faire grimper l’excitation. 

Le fait de caresser une fille et de l’embrasser est plus susceptible de la faire se sentir excitée par vous que n’importe quelle discussion autour du sexe.

Parfois, je n’ai même pas besoin de sexualiser la discussion pour rendre une femme très, très excitée par moi. Il me suffit d’installer de la tension sexuelle dans un premier temps, puis de la toucher, la caresser et l’embrasser.

Là encore, ce n’est pas un outil que vous utiliserez au début du processus.

Plus encore que la sexualisation verbale, si vous essayez d’embrasser la fille ou lui caresser les fesses trop tôt, lors de la rencontre initiale ou même au début du rendez-vous, il y a de bonnes chances que cela se retourne contre vous.

Mais quoi qu’il en soit, comme pour la sexualisation verbale, vous n’avez pas trop à vous inquiéter de l’excitation au début du processus de séduction (s’il y a une leçon importante à retenir de cet article, c’est celle si).

Si vous dégagez une bonne vibe et installer de la tension sexuelle – par le regard, la proximité physique, etc. –, vous pourrez escalader physiquement sans avoir recours aux kinos ou à la sexualisation verbale.

C’est surtout APRÈS, au moment de l’escalade sexuelle, que les kinos vont devenir essentiels pour faire grimper l’excitation.

À ce moment-là, vous devez en faire. Même en faire beaucoup !

Les projections

Enfin, la dernière technique efficace pour générer de l’excitation, c’est la projection imaginaire ! Ce qu’on a tendance à appeler des « patterns » dans le vieux jargon de la communauté de la séduction.

Vous pouvez la faire de vive voix ou par écrit, suivant le contexte dans lequel vous vous trouvez.

Il s’agit tout simplement de faire imaginer à la fille un scénario dans lequel vous avez un rapport sexuel ensemble, ou quelque chose qui s’en rapproche (un massage très sensuel, des préliminaires, whatever).

Là encore, c’est une technique que vous allez plutôt utiliser au cours du End Game. Quand vous êtes tranquillement posé avec la fille, après avoir escaladé physiquement. Elle marche très bien juste avant d’entamer l’isolation.

Cette technique a aussi tendance à très bien fonctionner lors d’un échange à distance…

  • Soit entre deux rendez-vous (par exemple : quelques jours après un premier rencard qui s’est bien passé) ;
  • Soit entre la rencontre initiale et le premier rendez-vous (c’est l’une des rares exceptions où il peut être efficace d’initier une forme de sexualisation avant même d’avoir rencardé la fille).

Comme vous le savez, l’objectif de la phase téléphonique consiste à décrocher le rendez-vous.

Toutefois, lorsque vous sentez que la fille est suffisamment intéressée, vous pouvez aller au-delà de cet objectif et « préparer le terrain » avant votre rencontre, en ajoutant du rapport et même du désir sexuel.

Le simple échange de « sexto » est généralement inutile, à moins qu’il ait lieu peu de temps avant la rencontre – comme la veille ou le jour même.

Tout simplement parce qu’entre le moment où vous chauffez la fille à distance et le moment où vous la revoyez, son excitation sera retombée.

Et à vrai dire, ce peut même être contre-productif de chauffer une fille par SMS ou messagerie instantanée car, même si ça excite sur l’instant, ça peut éveiller son ASD plus tard.

Si vous lui avouez à quel point vous avez hâte de la défoncer comme une grosse chienne, même si ça la fait mouiller sur l’instant, à froid elle risque de se dire « mais attend… Ce mec a l’intention de me baiser alors qu’on se connaît à peine ! »  

Ensuite vous aurez au mieux droit à une fille BEAUCOUP plus distante et suspicieuse sur vos intentions la fois suivante. Au pire à un gosthing en bonne et due forme.  

En revanche, lui faire imaginer faire l’amour avec vous est bien plus efficace.

Vous avez sans doute entendu dire qu’une partie de notre cerveau ne fait pas la distinction entre le réel et l’imaginaire.

C’est vrai.

À la suite d’une projection, ce sera un peu comme si elle avait déjà eu un rapport intime avec vous. Un peu comme si vous aviez déjà été son partenaire sexuel.

Ça aura tendance à réduire son ASD le jour du rendez-vous, et à augmenter les chances de conclure.  

Toutefois, il y a 2 règles cardinales à respecter pour une projection :

  • Ne FORCEZ pas pour en placer une !

Beaucoup de débutants veulent absolument placer leurs petites techniques verbales au cours de leur discussion, parce qu’on leur a dit que c’était (en théorie) efficace pour séduire.

Et la plupart du temps ils l’amènent comme un cheveu sur la soupe, et la fille sent que ce n’est pas naturel et spontané.

Si vous n’arrivez pas à amener une projection naturellement au cours de la discussion, il vaut mieux s’abstenir.

Quand ça ne vient pas de manière spontanée, c’est forcé !

Et quand c’est forcé, la fille le sent.

Et si elle le sent, elle perd de l’intérêt.  

Donc si vous trouvez une bonne occasion de faire une projection et que la fille entre dans le jeu, faites-la !

Sinon abstenez-vous, et contentez-vous d’obtenir le rendez-vous. Ce sera déjà très bien.   

  • Soyez ÉROTIQUE, pas sexuel !

Ne lui dites/écrivez pas un truc du genre : « je vais te bouffer la chatte et te défoncer avec ma grosse bite jusqu’à ce que tu jouisses, grosse cochonne !! »

Comme je le disais, même ça peut l’exciter sur l’instant (pas mal de femmes sont stimulées par le dirty talk quand elles sont excitées), mais ça risque aussi d’éveiller son ASD a posterori.

En plus, ça ne fait pas travailler son imagination (pas assez descriptif pour cela).

Ça ne fait que stimuler son excitation sur l’instant.

Elle ne visualise pas vraiment la scène dans son esprit. 

Au lieu de cela, décrivez-lui plutôt un scénario à la façon d’un roman érotique :

« Je vais commencer par te dégrafer ton soutien-gorge. Après je t’allongerai délicatement sur le lit. Puis je commencerai à t’embrasser de haut en bas, en commençant par la bouche, puis le cou, jusqu’à la poitrine. Tu sentiras la chaleur de mes lèvres humides sur ta peau…

Ensuite je vais sucer tes tétons l’un après l’autre, puis je baladerai ma bouche le long de ton ventre en caressant tes seins, jusqu’à ce que ma tête arrive entre tes cuisses… »

Voilà !

Décrivez-lui comment vous lui feriez l’amour, en utilisant un vocabulaire sobre et des descriptions sensorielles. C’est comme ça qu’on fait VRAIMENT l’amour à une femme dans son imagination.

Ce sera comme si elle lisait un roman érotique, mais avec VOUS comme protagoniste !

Et vous savez à quel point les femmes prennent du plaisir à lire de la littérature érotique…

D’ailleurs, je recommande de lire de la littérature érotique pour vous inspirer (vous pouvez même quasiment plagiez des passages).

Chrys

ALLER PLUS LOIN :

Visionnez la vidéo complémentaire

Remplissez le formulaire et visionnez la vidéo où je vous explique à quel moment utiliser chaque technique évoquée dans l'article (c'est gratuit). 

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

6 plusieurs commentaires

  1. Les gars venez sur l’espace membre plus souvent et le forum sera plus actif…

    Généralement sa motive les gens en plus à bouge dans la vie de tous les jours…

  2. Salut Chrys,

    Merci de nouveau pour tes articles !

    Ceci étant, en lisant cet article (peut-être trop vite), ‘ai l’impression que ça contredit un peu un autre que tu avais écrit précédemment où tu mentionnais que prendre la main d’une fille pendant un rencart était un moyen relativement simple et efficace de sexualiser sans en faire des caisses.

    C’est pour cela que j’aurai aimé avoir ton avis.

    Bien à toi

    Shou

    • Tu es sûr que je ne parlais pas plutôt d’escalade physique (en comparant avec le fait d’embrasser tout de suite) ?

      Et quoi qu’il en soit, prendre la main est un kino qu’on aura plutôt tendance à faire en rendez-vous, et plus au bout de 30-50 minutes (donc pas à un stade un peu plus avancé du processus), donc ça ne contredit absolument pas ce que j’explique dans l’article.

      Mais ça m’étonnerait que j’aie parlé de prendre la main pour sexualiser… Est-ce que tu peux retrouver l’article en question ?

      • Il s’agit de l’article :

        « le truc simple qui vous rendra plus rapide et efficace en seduction ! l’article »

        • Oui c’est bien ce que je disais.

          Dans l’article je parle d’escalade.

          Je dis que c’est mieux d’avoir un objectif simple comme prendre la main lors qu’on se retrouve en RDV avec une fille, plutôt qu’abstrait du genre « créer de l’attraction ». C’est aussi mieux que d’essayer de l’embrasser, car ça semble plus « facile/accessible/moins anxiogène », sauf que si tu lui prends la main et qu’il se passe quelque chose (vous vous la caressez mutuellement), à partir de là tu es convaincu qu’elle est intéressée et tu peux l’embrasser.

          À aucun moment je ne parle de prendre la main pour « sexualiser ».

  3. @Chrys cet article est clairement un des top 5 ou top 10 du site Drague Accademy….

    Si certains ne pige pas la sexualisation ou comment donner envie de baiser a des femmes après avoir lu l’article c qu’ils font exprès….

    De mon côté, je constate que je fessais naturellement certaines choses comme « Les projections » et être érotique au téléphone avant la rencontre lol

    Après pour le réussir il faut être déjà chaud soi même et avoir une vibe positif et de pas avoir peur du désir sexuelle chez les femmes…

    La tension sexuelle et la taquinerie c la base et sans désir tu n’as que des filles froides ou limite elle te font chier….

    Donc si vous n’êtes pas attiré ne vous forcez pas… allez draguer des filles qui sont donne envie.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.