Accueil 5 Apprendre la drague 5 Comment sexualiser une conversation ?
sexualiser la conversation avec une fille

Comment sexualiser une conversation ?

Comment sexualiser une conversation : voilà une question fréquemment posée par les hommes, en particulier par ceux qui ont des difficultés à aller au-delà d’une discussion cordiale avec les femmes.

Et s’ils la posent, ce n’est pas par hasard.

C’est parce qu’ils ont lu çà et là que sexualiser la conversation était fondamental pour séduire.

Est-ce vrai ? Pas tout à fait…

  • Savoir escalader est fondamental ;
  • La tension sexuelle est fondamentale ;
  • Dégager une bonne aura est fondamental ;
  • Sexualiser la conversation… Je dirais plutôt que c’est optionnel.

Mais attention : ce n’est pas parce que c’est optionnel que ce n’est pas utile !

C’est TRÈS utile.

Seulement…

  1. Vous pouvez séduire sans sexualiser la conversation.

Ce n’est pas une « figure imposée » pour séduire.

Souvent, la tension sexuelle qui s’installe suffit à sexualiser l’interaction. Pas besoin d’en rajouter au cours de la conversation.

  1. Sexualiser la conversation ne devient VRAIMENT utile qu’à un stade avancé du processus de séduction, quand il s’agit de faire grimper l’excitation sexuelle.

Je sexualise rarement la conversation lors de la rencontre initiale.

Généralement j’attends le premier rendez-vous, après avoir installé une bonne connexion.

Donc, avant de vous expliquer comment vous pouvez vous y prendre pour sexualiser une conversation, je vais préalablement vous expliquer quand il faut/ne faut pas sexualiser, et les réels bénéfices que cela vous apporte.

Cela vous permettra de vous défaire des idées reçues et d’avoir une vision plus claire du rôle de la sexualisation (verbale) au cours du processus.

Sexualiser la conversation lors de la rencontre initiale : bonne idée ?

Vous pouvez théoriquement commencer à sexualiser la conversation n’importe quand.

Cependant, vous devez être conscient que plus vous commencez tôt et plus vous prenez des risques.

  • Un risque que ça ne plaise pas à la fille, qu’elle trouve cela inapproprié.
  • Un risque de passer pour un vieux beauf.
  • Un risque de passer pour un pervers ou un dragueur notoire.
  • Etc.

Et en contrepartie, les avantages au début du processus sont infimes.

Certes, il est possible que la fille vous trouve un peu plus couillu et sexué si vous osez sexualiser la conversation dès le départ.

Mais en avez-vous vraiment besoin pour susciter son intérêt ? Absolument pas !

  1. Vous êtes allé l’accoster en direct : si vous vous êtes montré relativement décontracté en plus, c’est suffisant pour qu’elle vous trouve couillu. En tout cas bien plus que la moyenne des autres hommes.
  2. Si vous suivez mes recommandations pour draguer dans la rue, vous avez assumé votre intérêt en vous plaçant tout de suite près d’elle, avec un eye contact prolongé. C’est suffisant pour qu’elle vous trouve sexué.

En voulant en faire encore plus pour lui prouver que vous êtes couillu et sexué, vous risquez d’en faire TROP !

Si vous savez aborder et interagir correctement, en convoyant non-verbalement vos qualités, une conversation simple et décontractée (sans rien dire ou faire de couillu) sera plus efficace.

Car lors de la rencontre initiale, vous tenez sur un fil : tout ce que vous dites et faites peut être retenu contre vous, susciter la méfiance, éveiller l’ASD, vous disqualifier automatiquement.

Commencer à sexualiser la conversation tout de go, donc, peut potentiellement torpiller vos chances – au même titre que de balancer des punch-lines cocky, des neg et consort.

Sexualiser devient moins risqué plus tard, après avoir su construire un bon niveau de rapport.

  • Sexualiser la conversation quand vous êtes en rencard depuis 30 minutes avec une fille qui se sent bien avec vous, c’est okay…
  • Mais sexualiser la conversation dès la première minute après une approche dans la rue, alors que la fille vous perçoit encore comme un inconnu, c’est risqué !

Comprenez-moi bien : je n’ai aucun problème avec le fait de sexualiser la conversation, sortir des boutades machos, ou de chambrer la fille avec qui l’on flirt.

Mais c’est quelque chose que l’on doit faire quand le niveau de rapport est bon. Donc : pas juste après lui avoir adressé la parole pour la première fois – à moins que le rapport s’installe très vite ou que vous soyez dans un contexte qui favorise le rapport (soirée privée bien arrosée par exemple).

Sexualiser la conversation :  à quoi ça sert ?

Tant que n’avez pas atteint un stade avancé dans le processus de séduction, les bénéfices de la sexualisation seront relativement faibles de toute façon.

Si la fille est en rendez-vous avec vous + qu’il y a un bon feeling et qu’il est évident qu’elle vous apprécie, votre principal souci c’est d’escalader. Pas de gratter quelques points d’attraction supplémentaires – sinon vous êtes simplement en train de rechercher sa validation.

Et si son intérêt, basée votre image et/ou votre présence, n’est pas assez élevé, sexualiser la conversation ne changera probablement pas la donne.

Je doute que sexualiser la conversation aide véritablement à faire grimper l’intérêt d’une fille au cours du processus.

Le moment où sexualiser la conversation devient vraiment utile, c’est lors de l’escalade sexuelle : quand il s’agit de faire grimper l’excitation de la fille.

À ce moment-là, en effet, savoir sexualiser la conversation peut s’avérer vraiment précieux.

Mais si votre but est de rendre la conversation plus stimulante, installer du flirt et gagner en attractivité, je vous recommande plutôt d’oublier la sexualisation verbale et vous concentrer quasi-exclusivement sur la présence que vous dégagez.

Il faut qu’elle soit sensuelle.

Le problème d’attractivité dépend très, très peu du contenu de vos conversations.

L’aspect verbal de la séduction est largement surcoté : je détaille pourquoi dans mon guide sur la drague en journée.

La séduction se joue très principalement dans…

  • L’image que vous projetez – si vous êtes obèse, édenté et mal fringué, ce sera plus difficile de donner envie aux filles de flirter avec vous.
  • La présence que vous projetez – c’est-à-dire votre attitude et la manière dont vous communiquez à travers votre posture, votre regard, vos gestes et expressions faciales, la quantité de tension sexuelle que vous installez et êtes capable de tolérer.

Vous pouvez passer des années à chercher à solutionner le manque de flirt dans vos interactions en améliorant le contenu verbal… mais si le « contenu non-verbal » reste toujours aussi médiocre, vos résultats ne s’amélioreront jamais.

Cela étant dit, voici comment vous pouvez facilement sexualiser une conversation.

Sexualiser une conversation : mode d’emploi

Tout d’abord, gardez en tête que la facilité à sexualiser une conversation est corrélée au rapport que vous entretenez avec la fille en face de vous.

C’est facile de sexualiser une conversation quand on partage une forte connexion avec une fille. Ça l’est encore plus quand vous êtes en train de vous peloter et vous roulez des pèles.

Par contre, ça l’est beaucoup moins quand vous n’en êtes encore qu’au stade où vous êtes assis l’un en face de l’autre, à parler de banalités.

Alors, si vous voulez initier la sexualisation verbale et rendre l’échange plus excitant pour elle et vous, le premier réflexe est de chercher à renforcer le rapport et la connexion.

Quand une fille se sent bien en votre compagnie, elle sera plus à même de parler ouvertement de sexe avec vous, sans se sentir gêné si vous faites une boutade ou un commentaire grivois.

Amener le bon sujet

Moins il y aura de rapport, plus vous devez amener la sexualisation subtilement. C’est la règle.

Mais même si le rapport n’est pas encore au beau fixe, il existe une stratégie efficace qui consiste à amener progressivement la sexualisation en passant d’un sujet à priori « innocent », à un autre sujet en lien avec celui-ci, qui est plus propice à la sexualisation.

C’est assez facile à faire.

À titre d’exemple, j’amène souvent la sexualisation verbale en parlant de littérature.

Oui, vous avez bien lu !

Je sais ce que vous vous dites : rien de moins sexy (et de plus barbant) que la littérature. Et vous n’avez pas tort en soi.

Cela dit, c’est très facile de transitionner de la littérature… vers la littérature érotique.

Quand, après lui avoir brièvement demandé si elle lisait et ce qu’elle lisait (auteurs préférés, whatever), vous commencez à parler de 50 nuances de Grey et de l’essor du roman coquin, la discussion monte tout de suite en température !

Ensuite trouver des boutades, des allusions, des commentaires ou d’autres sujets sexuels devient un jeu d’enfant. Vous n’avez même pas besoin d’avoir quelques lines apprises par cœur en stock. Ça vient tout seul !

Voici grosso-modo le fil de la conversation :

Comment sexualiser la conversation grâce à la méthode progressive

Et des fils de conversation de ce genre, qui permettent de passer progressivement d’un sujet « innocent » à un sujet « coquin », vous pouvez en trouver des tonnes !

Rien qu’en en ayant 1 ou 2 en tête, vous parviendrez aisément à amener la sexualisation verbale lors de vos rencards.

En résumé

Voici les quelques points à retenir de cet article :

  1. La sexualisation est utile (surtout quand il s’agit de faire grimper l’excitation de la fille), mais n’est pas indispensable.

Vous pouvez vous en passer, donc inutile de vous mettre la pression pour sexualiser la conversation avec une fille que vous êtes en train de draguer.

Rester décontracter, agréable et sexué dans votre attitude suffit !

La sexualisation, c’est juste la cerise sur le gâteau.

  1. Pour amener facilement la sexualisation, le premier réflexe à avoir est de faire en sorte d’améliorer le rapport.

Moins il y aura de rapport, plus vous risquez d’amener la sexualisation comme un cheveu sur la soupe…

Plus il y aura de rapport, plus vous pourrez oser parler de sexe et moins ce sera risqué de le faire !

Fiez-vous à votre instinct.

Si vous sentez que ce n’est pas encore le bon moment parce que le rapport n’est pas encore suffisamment bien installé, ne le faites pas. Ça ne sert à rien de prendre le risque ; gardez votre sexualisation verbale pour plus tard.

  1. Vous pouvez sexualiser une conversation même si le niveau de rapport est relativement faible en utilisant une « stratégie progressive ».

Cela consiste à amener un sujet « coquin » par le biais d’autres sujets en lien, qui paraissent innocents.

Par exemple :

  • Les hobbies/activités -> La lecture -> La littérature érotique.
  • Les rencontres hommes/femmes -> Les relations de couples à le sexe en relation.

Bien sûr, ce n’est pas la seule stratégie de sexualisation.

Néanmoins, celle-ci a l’avantage de vous permettre de sexualiser la conversation tôt dans le processus. Parfois au début du rendez-vous, voire au cours de la rencontre initiale, sans prendre le risque de gêner la fille ou passer pour un mec qui ne pense qu’à ça.

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

16 plusieurs commentaires

  1. Je pense que justement la difficulté est de savoir à quel moment le rapport est assez suffisant pour savoir si on peut commencer a sexualiser la conversation.c’est comme l’escalade, si tu fais ça trop vite soit elle rejette ton escalade ou soit elle accepte mais tu prend un buyer’s remorse juste derrière car elle t ‘aura perçu comme le mec qui cherchait juste le résultat! en gros pas assez safe pour la fille.
    si c’est trop lent, soit elle perd son intérêt soit elle te met dans la friendzone…

    toute façon la grosse difficulté de la séduction est justement cette calibration! c’est pour ça que je suis toujours autant surpris quand tu dis que t’arrive à amener les choses correctement en 30mn de rendez-vous! j’ai l’impression que la réussite depend plus de l’escalade émotionnelle que physique.en gros il faut voir ça comme une danse avec la fille sinon ça donne l’impression de forcer la connexion.

  2. « tu dis que t’arrive à amener les choses correctement en 30mn de rendez-vous »

    Parce que normalement quand il y a le RDV la fille est attirer un minimum par toi et quand arrive le RDV tu es censé être en flirt et avoir une tension sexuelle avec la fille…

    Après moi, j’ai pas de RDV souvent, quand je conclu c quand il y a une attirance mutuelle pendant une rencontre en activités ou lors d’une rencontre par hasard sans être direct, (sans être verbal) et sa laisse l’attirance ce faire entre nous.

    • Oui mais c est pas parce qu elle est attiré par toi qu elle se laisserai escalader comme ça en 30mn.je te garantie que dans la pluspart du cas, tu recevra un rejet. Faut déjà qu elle laisse installer la tension sexuelle sinon c est même pas la peine d aller plus loin. Ç est pour ça que je suis assez impressionné par les mecs qui arrivent à installer de la confiance et de la tension sexuelle aussi rapidement. Moi j souvent l’impression de forcer un peu le truc quand J escalade. Les 2 seules fois où J ai réussi à FC au 1 er rdv ç était quand la fille avait déjà cette idée derrière la tête avant même de commencer le rdv.

  3. Il faut deja arriver a avoir un rdv lol
    et si c est toi qui n a pas envie de sexualiser..la ça fait bizarre pour la demoiselle

    pour les trés rares que j ai eu..le regarde de la personne est resté neutre..comme si elle avait une plante verte en face..

  4. « J ai réussi à FC au 1 er rdv ç était quand la fille avait déjà cette idée derrière la tête avant même de commencer le rdv »

    En même temps si la fille viens a un RDV avec un mec pour un date elle doit bien se douter que c pour baiser, ou alors c que le mec n’a pas flirter ou qu’il y avait aucune attirance et tension sexuelle entre les deux et donc aucun intérêt de faire un RDV copain/copain façon « Premier Baiser » des Sitcom AB lol…

    @Alex Ce n’est pas parce que toi tu n’as pas réussis à baiser en 30 minutes que les autres y arrive pas..

    J’ai baiser une jolie mexicaine de 19 ans après avoir juste discuter quelque minutes, après j’avais des circonstances favorables (étudiantes open, loin de chez elles…

    Mais si moi j’ai réussit, j’imagine que des mecs qui sont beaux physiquement sa doit être facile pour eux d’avoir des résultats réguliers.

    • Pour ta culture, les filles ont un système de défense qui s’appelle l’ASD et donc même si elle est intéressé et attiré initialement, dans la pluspart des cas, ça ne garantie pas le résultat final. Ta logique est trop binaire mdrr…C’est ton attitude,tes compétences, son état d’esprit, ses croyances…etc qui vont déterminer le truc à part si elle a déjà choisi de coucher avec toi avant le début du rancard!

      oui je dis pas que c’est impossible mais il faut reconnaître que pour certains mecs, ils arrivent à ce résultat assez régulièrement donc j’ai le droit d’être un peu surpris…

  5. Pour ta culture il faut arrêter les thermes de communautés de séduction comme ASD et tout le bla bla…

    Étrangement dès que j’ai arrêter les conneries du type de ADS et autres pensées limitantes comme une femme ne baise pas avant un nombre de RDV et toussa toussa et bien j’ai eu des résultats…

    Quand je fessais de la Salsa si j’avais été avec cette état
    d’esprits actuel j’aurais comme des potes de la salsa eu des femmes là bas..

    Sans oublier la fille de l’auto école où j’ai pas osé en 2013 car trop gentil garçon qui voulais pas séduire femmes en couple… Maintenant j’ai plus de genre de penser AFC et donc sa marche pour moi.

    Quand ce virus de merde ne sera plus un problème dans la vie des gens je pense bien me moi aussi j’aurais des femmes en activités.

    Si pour toi il faut 5 RDV pour conclure fonce, et moi je fais ce qui va pour moi.

    • 1.Euh pourquoi tu viens régulièrement sur ce site si t aime pas les termes de la communauté lol. Et ça veut pas dire que tout est mauvais dans la communauté et crois moi, l ASD est un concept vachement important à comprendre… Au fait AFC est un terme de la communauté! Juste pour info

      2.je n ai jamais dis qu’il fallait 5 rdv, je sais pas d ou tu sors ça. N inventé pas des choses que je n ai pas dis stp ! D ailleurs J ai jamais dépassé 3 rdv… Merci

      3. Je me répète pour que tu comprennes ! Je suis juste curieux et impressioné des mecs qui arrivent à escalader sexuellement en 30mn avec les « peut être » sans passer pour un queutard et réussir à créer de la confiance et une connexion sexuelle aussi rapidement . Bien entendu je ne parle pas des « oui » qu ils n attendent que ça…et encore des fois, elles aussi ont quand même besoin de temps…voila voilà

      • J’ai le droit de donner mon avis aussi et dire mon expérience comme vous et je te rassure tu ne m’apprends rien sur les ASD et autre chose de la communauté.

        Tu me prends de haut et tu pensais que je ne savais que AFC était de la communauté ? C’était pour que tu comprennes…

        Tu passes pour un queutard si tu ne plaît pas à la fille, comme l’expression du « mec lourd » qui comme par hasard est le mec moche ou celui qui ne plait pas à la fille…

        Et pour répéter: je ne vois pas l’interêt de perdre son temps avec les « non » et il ne faut pas perdre trop son temps avec des « peut être » .

        Après moi je parle pour moi et je fais ce que je peut avec mon physique et sans être a la fac et sans cercle social remplis de femmes, toussa, toussa, donc forcément j’ai moins d’opportunités que vous et donc moins de réussites et avec les masques et l’ambiance négative des gens c vraiment pas top pour la séduction.

        • C est la meilleure de l année celle-ci ! Ç est toi qui me prend de haut et d ailleurs tu fais la même chose avec d autre lecteur, et ç est toi qui m accuse de ça ! Je pense que tu devrais te relire quand tu met des comm…

        • Même avec Chrys, tu lui as déjà presque donner des ordres dans certains commentaires. En terme d arrogance, t’es pas irréprochable

  6. après chacun se debrouille comme il peut,avec ses possibilités
    perso je n ai jamais fait l amour avec aucune femme..et aucune n a meme été intéressée pour se revoir et manger une glace

    mais il faut continuer quand meme..si certains arrivent plus facilement à seduire tant mieux pour eux

    il y en a pour qui c est beaucoup plus difficile..

    on est différents c est tout

  7. @Alex, Chris sais très bien que tout le monde donne son avis et que nous avons tous notre expérience en séduction, donc STP ne viens pas essayer de te le mettre dans la poche dans l’histoire.

    D’ailleurs comme tout coach, il n’a pas la vérité absolu et si sa façon de faire en SPU marche pour lui avec SON marché cible (métisse, black…) sa ne veut pas dire que sa marche pour nous avec NOTRE marché cible.

    Je n´ai même pas envie de débattre avec toi, comme je ne suis pas Chris tu vas me dire que ce n’est pas vrai quoi que je dise, alors que j’ai pourtant eu l’occasion de faire cette expérience sur le terrain.

    • @Vanity Bien sur que tu as le droit de donner ton avis mais il y a des façons de faire ! Toi tu le fait en rabaissant les autres ou en sous communiquant que tel chose est une évidence.Le pire c’est que tu t ‘en rend même pas compte.

      Quant à Chrys je ne le me met dans ma poche! juste que j’avais constaté que tu avais mis des coms un peu déplacé notamment sur la mise en place de certains articles audios…comme si c’était ton pote!

      enfin bref, passons à autre chose, on est plus dans le sujet de l’article! il y a plus rien de constructif. vaudrait même mieux que les derniers coms soient effacés.

  8. Personne ne détient la vérité absolue..
    ce qui marche pour certains ne marchent pas forcément pour d autres

    Ce qu on peut remarquer dans la séduction, c est qu il y a quelques constances
    si on pas la physique c est quasi mort
    si on pas la personnalité(et meme la ça ne suffira pas) c est mort
    si on a pas l aura c est mort

    tous les coachs du monde pourront dire beaucoup de choses,mais il y a des bases élementaires,mais qu on ne controle pas forcément.

    notre physique on ne le choisit pas,on fait avec.

    notre personnalité on peut mieux la faconner,mais ce n est pas forcément suffisant

    l aura non plus,c est totalement aléatoire
    Alex st et Vanity ça ne sert à rien de vous confronter,vous avez deux vies et deux parcous différents,chacun aura ses points forts et faibles et des avis sur le domaine de la séduction.

  9. ~Alex Donner son avis de consommateurs et trouver dommage que les meilleurs articles (ceux qui servent vraiment) ne soi pas mis en avant sur la partie Audio n’a rien rien de mal.

    Surtout quand je prend l’abonnement (donc je paie).

    Chris n’est pas un pote, mais il est sympa et ouvert justement à nos avis et pas juste la pour faire « payer le piegon » comme les vendeurs de rêve que tu vois ailleurs.

    Dommage que tu rends pas compte que c pour tout le monde que je propose des choses et pas juste venir dire « amen » à Chris dès qu’il poste un article.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.