Accueil 5 Autour de la séduction 5 Daygame : 5 aptitudes que j’ai acquises grâce à la drague en journée
Daygame drague en journée de rue

Daygame : 5 aptitudes que j’ai acquises grâce à la drague en journée

En dépit de cette période de coronavirus, où la plupart d’entre vous êtes confinés chez vous (apparemment pour un bon moment), je vais continuer à faire la promotion du daygame.

Ainsi, quand toute cette histoire ne sera plus qu’un vieux et lointain souvenir, vous ressentirez – je l’espère – une motivation débordante pour aller à la rencontre des filles dans la vraie vie.

Pratiquer le daygame dans sa vie quotidienne peut littéralement révolutionner votre vie sexuelle, affective et sociale, en vous permettant de développer un certain nombre de qualités et compétences.

À titre personnel, la drague en journée m’a permis de développer de nombreux prérequis au fil du temps, qui m’aident aujourd’hui à avoir une vie amoureuse, sexuelle et sociale de bien meilleures qualités qu’elles ne l’auraient jamais été si je m’étais contenté, comme la masse des autres hommes, à rester derrière un écran d’ordinateur ou à aller en soirée le samedi soir. Ou  pire encore : à « attendre l’amour » passivement.

Ci-dessous, je vais vous énumérer 5 compétences que le daygame va vous permettre de développer si vous vous mettez à le pratiquer régulièrement, sur une période de temps suffisamment longue.

1. L’aisance socialement

Sans doute la qualité la plus notable que vous développerez à force d’aborder et converser avec des inconnues, c’est l’aisance sociale.

La drague en journée est un excellent exercice pour renforcer son « muscle social ».

  • Plus vous vous mettrez « sous les projecteurs », moins cela vous intimidera.
  • Plus vous ferez face à votre anxiété sociale, plus elle disparaîtra.
  • Plus vous prendrez l’habitude d’interagir sous pression, moins vous serez perturbé par la pression sociale.

Jusqu’en 2006, avant de commencer le daygame, j’étais un garçon très timide et réservé. La drague m’a permis de m’affirmer socialement, si bien qu’aujourd’hui, mis à part ma famille et quelques amis de longue date (qui ont pu suivre mon évolution), personne ne se doute que j’ai pu être timide un jour…

Si vous cherchez à vous débarrasser de votre timidité, laissez tomber les programmes de développement perso bidon !

Trouvez quelques wings et sortez aborder les femmes. Je vous garantis que c’est l’une des méthodes les plus efficaces – sinon la plus efficace.

Cela vous obligera à sortir de votre zone de confort, certes. Mais quoi qu’il en soit vous n’obtiendrez jamais de résultat satisfaisant en restant dans le confort !

En plus, qui sait… Peut-être rencontrerez-vous votre prochaine copine par la même occasion ?

2. Savoir de quoi parler (dans la rue comme ailleurs)

Savoir de quoi parler, et plus généralement l’aptitude à amorcer puis alimenter une conversation avec une femme, qui soit légère, dynamique et agréable, reste un grand mystère pour la majorité des hommes.

Cela l’a été pour moi aussi, pendant un temps. Cependant, ça ne l’est plus depuis longtemps. Aujourd’hui je peux rencontrer une nouvelle femme et avoir une conversation sans grand effort, dans la meure où elle est un minimum intéressé pour bavarder.

C’est vrai pour les rencontres que je fais dans la rue, mais aussi partout ailleurs.

Par exemple, ces dernières années je me suis ouvert à d’autres modes de rencontres que la rue, telle qu’internet ou certains évènements sociaux.

Même si je n’avais pas autant l’habitude de rencontrer des femmes dans ces contextes-là, je n’ai aucun problème à amorcer des conversations. Parce qu’avec l’expérience pratique que j’ai accumulée dans la rue, je sais déjà (a) de quoi je peux parler et (b) comment amener la conversation correctement.

Comme dit l’expression : « qui peut le plus peut le moins ».

Si vous êtes capable d’accrocher une fille et avoir une discussion agréable avec elle dans un lieu public, où vous n’êtes pas censé vous rencontrer, le faire ailleurs devient un jeu d’enfant (à partir du moment, bien entendu, où la fille est suffisamment intéressée).

Sans vantardise aucune, cela fait moins d’un an que j’ai véritablement intégré la drague online comme un mode de rencontres relativement régulier dans ma vie.

Après avoir compris comment configurer un profil assez attirant pour inciter un bon nombre de filles à me liker et/ou répondre à mes messages, j’ai immédiatement eu des résultats concrets.

Après quelques semaines j’avais déjà une meilleure réussite que 80% des hommes qui draguent sur le net depuis des années…

Et c’est pareil pour les évènements sociaux.

J’arrive facilement à amorcer la conversation avec des femmes (un minimum intéressée) dans les environnements sociaux. Puis, quand la conversation est lancée, je récupère le numéro et/ou un réseau social la plupart du temps.

C’est parce que la pratique du daygame permet de développer cette compétence, que je peux à présent utiliser dans n’importe quel autre contexte.

3. Être détaché et naturel

Draguer en journée implique de se faire rejeter régulièrement.

Vous devez faire avec, tout comme un culturiste doit faire avec les courbatures du lendemain d’entrainement.

Si vous n’apprenez pas à mettre votre égo de côté et prendre de la distance face aux réactions négatives, vous allez vite laisser tomber !

À première vue, ça paraît être une mauvaise nouvelle. Mais en réalité, se faire rejeter régulièrement en daygame a des bienfaits.

(Non, non : je n’ai pas craqué mon slip.)

Draguer en journée, sans alcool ni écrans interposés, va vous insensibiliser aux réactions négatives – un peu comme boxer apprend à encaisser les coups et ne plus en avoir peur.

En fin de compte, après quelques mois à pratiquer ça ne vous fera plus grand-chose qu’une fille vous dise ou vous fasse comprendre qu’elle n’est pas intéressée. Vous serez en mesure de passer immédiatement à autre chose, sans y attacher d’importance.

En d’autres termes, vous serez détaché du résultat.

Puis une fois que vous n’en avez plus grand-chose à foutre des réactions négatives, vous cessez aussi de vous mettre la pression du résultat dans l’espoir d’être apprécié à tous les coups.

Vous deviendrez plus authentique avec autrui.

  • Vous cesserez de surcompenser pour paraître plus cool et confiant que vous ne l’êtes, ou à employer une pléthore de techniques inutiles.
  • Vous cesserez de vous concentrer sur les petits signes d’intérêt sans importance, en vous demandant si la fille vous apprécie ou pas.

Finalement, vous agissez (enfin) de manière décontractée et naturelle.

Et ce sera doublement positif car :

  1. Le rejet ne vous affecte plus (ou presque).
  2. Devenir plus naturel vous garantit une meilleure vie affective, sexuelle et sociale, puisque personne n’apprécie les gens « faux ».

En prenant tout avec un détachement suffisant, vous adoptez une attitude plus authentique et les gens accrocheront plus facilement à votre personnalité. Et quant à ceux qui n’accrocheront pas, ils ne vous affecteront plus de toute façon !

4. Rencontrer des gens partout, et facilement

Le daygame n’apprend pas seulement à rencontrer des femmes dans la rue. Il donne également le contact plus facile avec autrui.

J’ai pas mal voyagé ces dernières années, et partout où je suis allé je me suis facilement fait des amis et de nouvelles connaissances.

C’est un peu le bénéfice qui découle des 3 précédemment cités.

  • Comme on est plus à l’aise socialement, on va plus facilement vers les gens.
  • Comme on sait entamer une conversation agréable et être naturel, on installe facilement du rapport avec les gens.

Si en plus vous portez l’étiquette d’étranger (on a toujours l’air plus « cool » quand on est français à l’étranger), les gens sont encore plus avenants et sont plus facilement amicaux avec vous – du moins dans la plupart des pays où la France a bonne presse.

Du coup, on fait aisément de nouvelles rencontres et cela a un impact indirect sur notre vie social, et notre faculté à nous intégrer.

5. Assumer mon intérêt

En pratiquant, vous vous rendrez compte tôt ou tard que draguer en journée implique d’assumer son intérêt – que ce soit explicitement ou non.

D’abord parce que la plupart du temps il sera préférable d’utiliser un opener direct.

Mais même lorsque vous utilisez des approches situationnelles, vous devez au moins laisser planer l’idée que vous êtes intéressé.

En tout cas, vous ne pouvez pas prétendre ne pas l’être… Sinon la rencontre n’aura rien d’excitant, et l’échange – que ce soit de banalité ou de numéros – aucun intérêt.

Le daygame va vous forcer, encore une fois, à sortir de votre zone de confort pour assumer votre intérêt. Et c’est une excellente chose !

Si vous avez peur que les filles devinent que vous vous intéressez à elles, vous n’irez jamais nulle part.

À un moment ou un autre, pour que le processus de séduction avance, vous devez télégraphier de l’intérêt pour la fille.

Plus vous serez capable de le faire tôt et correctement dans l’interaction, sans vous sentir mal à l’aise, mieux ce sera.

Draguer en journée, en particulier avec des approches directes, vous permet de devenir à l’aise pour cela.

Conclusion

Il y a d’autres bénéfices à la drague en journée que je n’ai pas souhaité partager ici pour que l’article reste relativement court.

Je sais qu’aujourd’hui, avec la technologie à disposition (appli de rencontres et compagnie), on peut être tenté d’éviter d’aborder les femmes ou leur faire la conversation dans le réel. Mais résister à cette tentation de rester dans votre zone de confort.

Si vous voulez progresser avec les femmes, vous devez vous mettre régulièrement dans l’inconfort. C’est ainsi que vous développerez des qualités pour devenir une version de vous-même plus séduisante.

Et c’est avant tout en devenant une meilleure version de vous-même que vous obtiendrez de meilleurs résultats (pas en récitant des techniques ou en appliquant une méthode à l’autre bout d’un écran).

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

11 plusieurs commentaires

  1. Salut Chrys, pour quelles raisons t’es tu mis à la drague online?

  2. Il y a plusieurs raisons, mais disons que la principale c’est très pratique, surtout quand on ne vit pas/plus dans le centre-ville, et/ou qu’on a peu de temps de sortir régulièrement (ou quand on ne peut plus sortir à cause du confinement ;-))

    • Et du coup qu est ce t en penses ?
      Plus facile à shoper ? Des filles de quel qualités ?
      Est ce que la stratégie a adopter est differente?

      • – Plus facile, pas forcément (juste plus pratique, notamment quand en période de confinement) : on est malgré tout face à une forte concurrence.

        – Plus de qualité, non forcément non plus. On peut rencontrer de belles filles, mais je reste convaincu qu’on a potentiellement plus de chance de plaire aux belles filles en IRL. Les rencontres IRL peuvent réellement te permettre de te démarquer auprès de certaines catégories de filles.

        Globalement, les grands principes de drague s’appliquent :

        1. C’est un « jeu de nombre ».

        Par exemple, sur tinder faut t’attendre à devoir liker 20, 30 voir 40 fois avant d’avoir 1 match. Et il faut t’attendre à avoir 2, 3 ou 4 matchs avant d’avoir une interaction intéressante – qui va potentiellement déboucher sur un numclose, puis un RDV.

        2. C’est le même schéma : Intro -> Rapport (tout en convoyant des attributs attirants) -> close (aussi vite que faire ce peut pour passer sur whatsapp ou autre).

        L’avantage, en terme de drague pure, c’est qu’on peut plus aisément transitionner de la rencontre initial au phone game, car c’est la continuation de d’échange, mais sur un autre support.

        En revanche, les filles sont moins peureuse lors de la rencontre initiale, mais plus peureuse pour passer à la rencontre réelle.

        Je pense aussi que, contrairement à ce que pense vanity, une bonne quantité de filles fréquente les SDR pour flatter leur ego, passer le temps ou promouvoir leur instagram (= gagner des followers).

        Quand on commence une conversation, c’est difficile de distinguer l’intérêt réel pour la rencontre, d’un intérêt tout autre. Toutefois, quand tu vois des profils très « sophistiqués » (photo de qualités pro et retouchées), ou le insta de la fille inscrit sur son profil, c’est un gros indice de ce qu’elle recherche réellement.

        • Je te remercie pour ton avis.j’ai remarqué la même chose de mon coté.ça fais 3 4 ans que je suis dessus et 1 fille sur 2 que j’ai rencontré ne me plaisait absolument pas. soit trop grosse à mon gout soit une attitude qui me dérangeait…Par contre ce qui est chiant avec les sites de rencontres, tu peux passer beaucoup de temps pour peu de résultat.ça m’est déjà arrivé de discuter avec des filles pendant 2-3 semaines pour au final me rendre en compte en 2 minutes qu’elle me plait pas du tout lors de la rencontre réelle.
          Et puis les filles ont beaucoup d’ a priori sur les SDR. Du coup si tu attaque un peu trop vite, elles interprètent le fait que tu veux juste du cul alors qu’en fait c’est juste pour éviter que la connexion fane…donc je me suis retrouvé avec quelques buyer’s remorse!! ça fout bien les boules.
          Sinon j’ai un pote qui a pas mal de succès sur les SDR…et lui il a une stratégie ou il creée beaucoup de complicité sexuelle avant la rencontre et du coup quand il voit la nana, ça tombe de sens qu’il couche avec elle des le 1er rdv…mais j’avoue qu’il est très très fort à l’écrit.

  3. @alex tu crois que les femmes qui sont sur les appli et SDR c qui ? Les mêmes que dans la rue…. sauf que sur le net et en NPU elles sont là pour l’an drague (et même celles qui disent le contraire parce que tu ne leur plais pas).

    En SPU elles peuvent dire non car le contexte de base n’est pas de draguer (normalement dans la rue et vas quelque part et ne pense pas à la drague).

    Donc essais les applications et SDR et bon courage…

  4. Mon probleme Chrys c’est que je me sens completement blessé dans mon ego lorsqu’une nana me rejete et lorsque je tremple comme une poule trempée, je ne sais pas comment lutter contre cela.
    Je n’arrive pas à me détacher du résultat.

    • La neediness vient de 3 sources différentes :

      1. Ton conditionnement social : l’éducation, le mimétisme comportemental, les croyances que la société t’a mises dans la tête.

      2. Ton conditionnement biologique : car, à l’état de nature, l’homme avait peu d’opportunités de se reproduire, et comme notre cerveau n’a pas (ou très, très peu) évolué depuis, on garde nos vieux réflexes d’hommes des cavernes (jalousie, neediness et compagnie).

      3. Ton succès réel auprès des femmes, car moins tu en as, plus c’est difficile de s’émanciper du besoin de sexe et/ou d’affection féminine.

      Pour prendre un parallèle, c’est une chose de manger trop (conditionnement biologique : comme la nourriture, surtout riche en calories, était rare à l’état de nature, nous sommes conditionner biologiquement pour saisir chaque opportunité d’en consommer). Mais c’est autre chose de crever la dalle… Si tu es rassasié, c’est plus facile de lutter contre ton conditionner biologique.

      Ce que tu peux déjà faire, c’est réaliser qu’il y a des centaines de femmes – sinon des milliers – à un rayon de 50 km avec lesquelles tu peux potentiellement sortir/coucher, que ce sentiment de manque te dessert et qu’il vient juste de mauvais conditionnements (parce que négatif et/ou obsolètes).

      Une autre chose, c’est d’avoir foi en toi : savoir que tu peux, si t’en donne les moyens, trouver une ou plusieurs filles avec qui sortir ou coucher.

      Tu peux faire de l’auto-hypnose ou la méthode coué si besoin. Aussi, soingner son attractivité (mieux s’habiller, perdre du poid et/ou prendre du muscle, etc.) et son image se soi aide à se sentir plus attirant et avoir davantage foi en soi-même.

  5. @St69 si sa marche aussi bien pour ton pote c parce que déjà à la base il plaît physiquement donc forcément le flirt en mode tension sexuelle est facilité…

    Si la fille ne répond jamais tu ne peut rien faire comme travail.

    Je n’aime pas le côté hypocrite des SDR ou les femmes font genre de ce plaindre que les mecs ne veulent que du sexe et quand tu vois les photos sexy des femmes et aussi le nombre de mecs qu’elles rencontre tu vois de suite la mauvaise foi….

    Peut être que je referais un essai sur une ou deux applications avec plus de photos de moi en valeur, mais il y a trop de BG dessus donc pas facile d’avoir des réponses pour le mec normal.

    • Franchement physiquement il est pas plus beau qu’un autre!! il est normal.
      Par contre il a un visage assez masculin qui doit plaire a certaines.
      Sa force n’est vraiment pas son phiyique! c’est plus sa capacité à l’écrit et sa répartie…et ensuite il a les bonnes attitudes qui plaisent…

      Après sur les SDR, quand tu vois des profils de filles sexy, 95% du temps c’est des filles qui veulent pas vraiment rencontrer des mecs.elles sont là juste pour passer le temps…il faut plus se concentrer sur les profils de filles « normales »… même si c’est moins attirant!

  6. Hello les gars ^^

    J’ai vue une vidéo ou un mec explique ce que j’avais moi même remarqué dans la drague en SPU (surtout quand Dolteau était à la mode), a savoir qu’il y a trop de débutants qui font juste du copier/coller des vidéos YouTube (ou après un coaching)….

    Les femmes ne sont pas connes, elles savent depuis 4 ou 5 ans pour les coaching en séduction et donc des certains sont clairement grillés et les réactions des femmes sont cash…

    https://youtu.be/Ooj1q1pH88M

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.