Accueil 5 Apprendre à draguer 5 Draguer à l’étranger : 5 pays où la pêche est bonne – par Hobbydragueur
drague draguer à l'étranger au japon en russie thailande aux philippines russie

Draguer à l’étranger : 5 pays où la pêche est bonne – par Hobbydragueur

Voici un article invité écrit par Hobbydragueur (journaldrague.wordpress.com)

Si vous aimez les contenu qui suit, je vous invite le suivre son journal : Blog d’un Dragueur Voyageur

Bonne lecture !

Différences culturelles, linguistiques, niveau de vie… Tout se complique à l’étranger, car tout est différent.

D’un seul coup on n’a plus de repères, on se sent comme un nouveau-né.

Jouer à domicile c’est rassurant, on connaît. Mais qu’en est-il de jouer à l’extérieur ?

Voici quelques (courts) résumés les plus représentatifs possible de la manière dont il faut s’y prendre à l’étranger.

Je n’ai pas pu y développer des histoires personnelles ou plus de pays, sinon l’article aurait été un livre entier ! Mais si vous le souhaitez je peux faire beaucoup de suites.

  1. La drague au Japon

draguer la drague au japon une japonnaise

Draguer à l’étranger : le Japon

Le Japon, ou le « boss final » de la drague.

Entièrement codifié, barrière de la langue monstre (anglais assez peu répandu), peur et/ou méconnaissance des étrangers… Avoir une copine japonaise est aussi difficile qu’entretenir une relation par la suite. Je m’explique…

Au Japon, dans la rue, c’est très facile d’aborder quelqu’un quand vous avez besoin d’aide : demandez votre direction ou le bon métro à prendre et vous verrez que les Japonais sont majoritairement serviables.

Par contre, si c’est une fille et qu’elle voit que vous la draguez dans la rue, c’est souvent porte close.

Ça ne se fait pas vraiment là-bas, c’est comme ça. Il faut donc miser sur 2 choses : les applications de type Tinder (attention filles qui savent très bien retoucher leurs photos !) et les boites/pub où l’on peut tomber sur des locales qui cherchent des rencontres (attention souvent amicales), mais qui ne s’offusqueront pas d’être draguées, surtout par un Français en vacances.

Barrière dans les bars et pub : les filles sortent forcément à plusieurs, voire avec des mecs. C’est donc plus difficile d’engager la conversation. Surtout que s’il y a deux filles, la laissée pour compte va motiver sa copine à s’en aller et vous, rencontre du soir, ferez rarement le poids.

Si vous souhaitez draguer en direct il reste les boites. Un truc drôle, les Japonaises sont d’une timidité maladive (un vrai stéréotype de mangas pour les connaisseurs). Elles boivent beaucoup pour se donner du courage et sont vite pompettes.

Concentrez-vous donc sur Internet et les boites.

Si vous ciblez les étudiantes, bon à savoir avant, elles ont un emploi du temps de ministre (associations, cours de musiques, de langues, sport…) et leurs parents ne leur laissent pas beaucoup de temps libre, surtout pas pour un éventuel copain. Il va donc falloir passer par une grosse série de barrières.

Votre unique avantage, mais pas des moindres : quand on est étranger là-bas, on est un peu le bonbon défendu.

La majorité de mes copines m’ont dit que si on sortait ensemble, ce n’était pas la peine d’attendre le mariage, leurs parents s’opposeraient de toute façon à la relation, car je ne suis pas Japonais (et oui ça se voit un peu sur ma face !).

Par contre, les Japonaises ne voyagent pas tant que ça en dehors de leur pays (même si c’est en train de changer) car les autorités encouragent les voyages intérieurs, misant principalement sur la sécurité du Japon. Vous voyez où je veux en venir…

Vous êtes rare, exotique.

Et si vous ne vous sentez pas à la hauteur, sachez qu’elles font très peu de différence physique entre nous, n’importe quel Français un tant soit peu déterminé peut trouver une jolie copine là-bas.

Pour continuer, leurs références à nous sortent tout droit des séries (villas, piscines, trahisons… ). Elles auront donc quelques fois des questions un peu saugrenues du style : « est-ce que vous avez des écoles en France où vous arrivez tous en voiture de sport ? »

Juste pour dire à ses copines que leur copain est un petit Frenchie, beaucoup sautent le pas. Vous leur offrez du voyage, une autre culture, un peu de rêve… Si tant est que vous trouviez une Japonaise qui parle un minimum anglais, vous allez vous régaler.  Apprenez juste quelques mots dans leur langue, ça leur fera énormément plaisir.

Au Japon on ne s’embrasse pas en public, et très peu de couples se donnent la main. Tout est très sécurisé et vous parviendrez facilement à avoir un rendez-vous pour prendre un café ou manger.

Par contre, pour aller plus loin c’est autre chose… Il faudra demander (oui comme au collège) si elle veut être votre copine.

Elle ne viendra pas non plus chez vous, à moins de vous connaître vraiment et d’avoir énormément confiance en vous, car ça ne se fait pas.

Vous n’irez pas chez elle, car elle habite presque à coup sûr chez ses parents.

Si vous n’habitez pas seul, laissez tomber direct.

Prendre un bel hôtel pour ramener une Japonaise ? Mauvaise idée. Ce sera mission impossible car elle aura peur d’être vue par quelqu’un de l’hôtel.

La peur du jugement, de ce que les gens pensent, tout cela pèse énormément dans leur société.

Astuce (ou plutôt seule solution) : dormez où bon vous semble. Et si vous souhaitez ramener une fille, faites comme les Japonais, allez au love hôtel.

Paiement par carte bancaire sur l’écran tactile à l’accueil. Ici on ne croise personne et tout est automatisé. Reste juste la thématique de la chambre à choisir.

Attention aux coûts qui peuvent vite s’envoler : regardez bien les tarifs avant à l’heure et/ou à la nuit.

Comment draguer au Japon ?

Il faut faire « ami-ami », flirter avec la friendzone pour sortir avec une fille.

Ensuite il faut jouer cartes sur table en textos et aller à la pêche aux infos.

Attention à y aller doucement.

Commencez plus par : as-tu un copain ? Ça pose déjà la suite des textos et ça montre que vous êtes intéressé sans être direct.

Au Japon, c’est tout le temps comme ça. Des sous-entendus. Il faut lire entre les lignes, les filles ne se mettant jamais en situation de faiblesse ou de demandeuses, par culture et timidité. Elles vont envoyer des signes, mais c’est tout. C’est à vous de faire le premier pas à chaque fois. Ça peut être très excitant, mais aussi frustrant.

La rupture et les refus :

Si vous avez des amis en communs, ou si c’est lors un événement, une fille refusera rarement de vous donner son numéro. Et pour cause : dire non directement ne se fait pas spécialement là-bas. Au pire vous la gênerez juste énormément.

Mais rien n’est gagné.

En effet, il se peut qu’elle vous réponde mais trouve toujours des excuses pour éviter de vous voir.

Au bout de trois fois maximum, lâchez l’affaire.

De même, on ne se fait pas vraiment plaquer.

D’expérience, soit je n’avais plus de nouvelles, soit elles étaient toujours « occupées ».

C’est à vous de le comprendre.

  1. La drague en Russie

Draguer une russe la drague en russie

Draguer à l’étranger : la Russie

Au pays des jolies poupées russes, le français a encore la côte.

Culture, bouffe, cinéma, chanteurs et écrivains classiques sont étonnamment bien connus là-bas, ce qui nous donne un léger avantage, surtout si on connaît un tant soit peu ce qu’elles aiment, les Russes seront friandes du sujet et cela créera directement de l’affinité.

La drague n’est pas non plus très difficile. Les mecs russes sont, dans l’ensemble, machos et plutôt bourrins quand ils draguent (je ne généralise pas mais mon expérience m’a montré que c’était le cas de la majorité). J’ai même vu, dans une boite huppée, un mec claquer sa langue pour appeler une fille magnifique (oui comme on appellerait un chien, le comble !)

Pour draguer en Russie, prenez le contre-pied : soyez un minimum romantique (ouvrez la portière de la voiture, asseyez-vous après elle au restaurant, etc., bref je ne vous fais pas un dessin, on est Français quand même !)

Écoutez là et intéressez-vous sincèrement à votre dulcinée et elle sera comblée par tant d’égards. Car rien qu’avec ça vous ressortez carrément du lot.

Que ce soit sur Internet ou en soirée, passez beaucoup de temps à discuter :

  • Sur Internet : rédiger des messages longs et creuser les sujets qu’elle aborde lui fera plaisir ;
  • Et si c’est en direct faites-la parler d’elle un maximum, et rebondissez aussi sur ses phrases. En prime elle vous livrera souvent son mode d’emploi, ce qu’elle aime, et ce qu’elle n’aime pas…

N’hésitez pas non plus, à la fin de la soirée ou du rendez-vous, à être plus direct que vous ne le seriez en France. La fille a l’habitude, et lui proposer de la ramener chez vous avec une bonne excuse ne va pas l’offusquer brusquement. Au pire vous aurez un non poli avec un sourire. Mais vous la recontacterez le lendemain, et au moins elle connaîtra vos intentions. Donc si elle vous revoit après, c’est un très bon feu vert.

Personnellement, à la fin de la soirée, je dis que je ne sais pas très bien situer mon hôtel et lui demande de m’aider avec le taxi car je ne parle pas russe.

Une fois en bas, je lui propose de voir les photos de voyage d’un pays qu’elle aime bien, où j’ai voyagé, ou même de France (elles adorent !)

J’ai environ 75% de oui.

Ne vous inquiétez pas, elle sait très bien ce que ça veut dire. C’est juste qu’elle préfère donner le change.

En fait il y a juste un gros point négatif : le Russe.

Même si vous maîtrisez l’anglais, ce ne sera pas forcément réciproque.

  • La première solution est de sortir avec des ami(e)s russes, qui vous aideront pour les traductions et rassureront par leur présence les autres filles, car elles vous verront avec des Russes.
  • L’autre solution (la plus rapide) : Internet.

Vous saurez directement si une fille parle anglais et si vous pouvez avoir une conversation avec elle.

Vous parlez uniquement français ? Allez faire du tourisme, Moscou c’est très beau, mais n’y aller pas pour rencontrer des filles !

  1. La drague à Madagascar

draguer à l'étranger à madagascar une malgache la drague

Draguer à l’étranger : Madagascar

Madagascar a un énorme avantage si vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais : c’est un pays francophone !

Une bonne partie de la population parle très bien français (c’est leur seconde langue), et beaucoup de chaînes de télévision françaises émettent là-bas.

Ils connaissent aussi la plupart de nos tubes musicaux, nouveaux mais surtout anciens (Céline Dion, Jean-Jacques Goldman…).

Internet y est cher, le téléphone aussi. Au 5ième pays le plus pauvre du monde, la plupart des filles n’ont pas Internet et adoreront regarder des films ou séries chez vous. Proposez-leur donc, cela fera une bonne excuse pour les inviter, et plus si affinités…

Elles seront clairement friandes de soirées cinémas chez vous. Révisez vos classiques de la comédie française, elles vont adorer et ont le rire facile.

Par contre, elles ont une méconnaissance de notre culture assez flagrante. On a le même problème qu’au Japon, mais en pire, c’est que la frontière entre fiction des séries et réalité est floue, ce qui pourrait aussi expliquer qu’elles pensent toutes qu’on a beaucoup d’argent.

J’ai eu aussi droit à mon lot de questions farfelues : non, les meurtres et les conspirations au lycée sont plutôt rares chez nous…

Sans Internet, il y a extrêmement peu de filles sur les applications de rencontres et il va donc falloir les draguer en direct dans des endroits nocturnes.

Que ce soit Tana, la capitale, ou encore plus ailleurs, les bars ne sont pas vraiment pris d’assaut (ça coûte plutôt cher pour leur niveau de vie) et se remplissent vraiment jeudi, vendredi, et samedi soir.

Aborder une Malgache c’est dur ? Non, ce sont des filles adorables et souriantes, qui ne vous mettront pratiquement pas de stop.

Parlez juste normalement, puis si le courant passe et qu’elle vous plaît, invitez-la à manger ou à boire.

Si vous cherchez du long terme, sachez qu’elles vont avoir tendance à vous suivre dans vos idées, et à ne rien remettre en question.

La politique extérieure, l’économie mondiale, la pollution, oubliez.

Parlez de choses simples, délirez, faites-les rire.

Si vous avez besoin d’alcool pour vous lâcher, à 1€ le mojito en boite en moyenne, cela ne vous coûtera pas trop cher.

Attention cependant : le niveau de vie est hyper bas. Attendez-vous donc à payer chaque sortie et chaque restaurant, elles n’ont pas d’argent si elles sont étudiantes, et très peu même quand elles travaillent.

La drague est beaucoup plus directe qu’en France.

Admettons-le aussi, un Français aura nettement beaucoup plus de chances qu’un Malgache avec les jolies filles, mais dans les deux cas (et c’est valable pour beaucoup de pays) la fille qui couche rapidement sera moins jugée péjorativement. Elles assument beaucoup plus leurs désirs et envies.

Les gens se parlent plus aisément, on se plaît vite, on rentre ensemble plus naturellement.

N’hésitez pas à tchatcher la barmaid ou la serveuse, chose beaucoup plus délicate en France.

Attention, l’usage du préservatif n’a pas l’air aussi important que dans la culture européenne, et les filles ne le demandent pas forcément.

Pour la petite histoire, ma première copine Malgache, Annissa, a été rencontrée sur Tinder, après 5 jours de conversation complètement plat (tu fais quoi en ce moment, quel est ton métier…). Bref, quand j’ai vu que ça n’évoluait pas, j’ai tenté le tout pour le tout et je lui ai demandé si elle serait disponible pour boire un verre, puis on s’est rencontré dans un bar.

Les Malgaches ne sont JAMAIS à l’heure (un peu la normalité là-bas) et après une heure de retard elle est apparue, jolie métisse en robe noire échancrée et décolleté. Conversation normale, cocktails, elle m’a avoué qu’elle hésitait à venir car elle n’était jamais sortie avec un blanc, mais que maintenant elle était rassurée car elle me trouvait gentil.

2 heures plus tard, sentant qu’on avait fait le tour de la conversation, et Annissa n’aimant pas trop les bars mais préférant regarder des films sur Internet, je saute sur l’occasion et lui propose de regarder un film à mon hôtel. Ce qu’elle accepte sans trop hésiter.

Une fois arrivés, elle monte directement à la douche et redescend en serviette. Inutile de dire qu’on a pas vraiment regardé de film…

Elle ne m’a jamais rien demandé, elle avait un travail et cherchait un copain.

Si vous avez une baisse de confiance en vous et que vous parlez juste le français, Madagascar peut vous faire du bien psychologiquement. Vous vous sentez plus beau, les filles vous sourient plus, et parlent votre langue.

  1. La drague en Thaïlande

draguer en thailande thaïlande une thaïlandaise thailandaise la drague thaï

Draguer à l’étranger : la Thaïlande

En Thaïlande le fait d’être étranger va énormément faciliter vos rencontres. Que ce soit sur Tinder, Badoo, ou dans certains bars et boites fréquentés par des étrangers, vous allez matcher comme jamais et ce sera à vous de faire le tri !

Avant toute chose !…

En live ou par Internet, se renseigner subtilement sur deux points primordiaux :

  1. le métier de la fille, car dans les endroits fréquentés par les étrangers beaucoup de filles sont tarifées (un peu moins sur les applications de rencontres). Si la réponse est : j’ai mon propre business en ligne, rien, ou quelque chose de vague, fuyez !
  2. où sort-elle ? Car si elle va plusieurs fois par semaine dans certains endroits clés (que je ne peux pas citer) elle est clairement là pour rencontrer un « farang » (étranger en Thaï).

Si son métier vous semble normal continuez la conversation.

Attention cependant, dans ce pays bouddhiste on ne s’embrasse pas en public, et on se tient peu la main. Si vous embrassez une fille en boite, c’est qu’elle est très habituée aux étrangers…

Pareil pour le niveau d’Anglais. S’il est très bon, soit c’est une fille de bonne famille et/ou très bien éduquée (dans ce cas tant mieux pour vous je vous félicite), soit c’est parce qu’elle rencontre beaucoup d’étrangers (moins bon du coup).

Une fille thaïe traditionnelle ne sera jamais abordable dans la rue, et si vous essayez elle vous enverra tout de suite un bon gros stop. Elle partira du principe (et elle a raison) que si vous osez l’aborder c’est que vous le faites avec beaucoup d’autres filles.

Privilégiez donc Internet ou les rencontres amicales (meetup, evènements Facebook…). Il est très facile d’avoir les coordonnées d’une fille pour la simple raison qu’elle ne vous donnera pas son numéro de téléphone car tout le monde utilise Line (un mix entre Facebook et Whatsapp) et qu’il suffit qu’elle vous donne son pseudo sur l’application. Aucun risque pour elle, car vous pourrez vous contacter mutuellement et vous appelez, et elle pourra éventuellement vous bloquer ou vous supprimer si vous ne lui convenez pas, sans jamais avoir à donner son numéro de téléphone. Pratique donc.

Mais attention : dans ce pays très pudique, la drague se fera (si c’est une fille bien) par messages téléphoniques. Et si c’est une fille traditionnelle, elle fera rarement (jamais) le premier pas ; ce sera à vous d’être explicite.

Ne vous inquiétez donc pas vraiment pour la friendzone, pour beaucoup de filles Thaï l’amitié homme-femme n’existe pas, car ce sera toujours ambigu !

Le plaquage ? Vous vous ferez bloquer sur Line, ou sur Messenger. Ça se passe très souvent à distance, peu importe la durée de la relation. Elles sont très colériques et vous vous ferez souvent plaquer après une grosse dispute.

Exception thaïe, cependant, la fille peut vous débloquer des mois après et vous relancer pour refaire partie de sa vie.

  1. La drague aux Philippines

La drague aux philippines draguer à l'étranger

Draguer à l’étranger : les Philippines

Les Philippines sont un pays magnifique avec des milliers d’îles. Draguer aux Philippines est beaucoup plus facile que dans d’autres pays qui ont leur propre langue, car avec l’anglais vous serez compris de tous.

Que ce soit les taxis, restaurants, à Manille la capitale ou dans les îles, toutes les personnes que j’ai rencontrées parlaient un minimum anglais.

Un point commun avec la Thaïlande : les bars à hôtesses. Ces fameux bars avec des filles tarifées. Faites donc attention où vous sortez, car dans ce type de bar ou dans des bars fréquentés par les étrangers, vous ne pourrez pas vous prendre de râteau puisqu’après une magnifique soirée, votre joli plan drague vous dira qu’elle est évidemment d’accord pour revenir avec vous, moyennant finances (négociables qui plus est).

Si certains endroits sont remplis de filles mais avec très peu d’hommes (non non vous n’êtes pas en train de rêver, ça existe !) abstenez-vous d’y rentrer si vous ne souhaitez pas de relation tarifée…

Niveau drague, aucune fille ne s’est offusquée quand je suis allé lui parler, que ce soit à la plage ou dans des bars normaux. C’est même le contraire, elles sont toujours souriantes, et ont énormément de questions. D’où on vient, qu’est-ce qu’on y mange, qu’est qui est à la mode musicalement… Ils sont très curieux de notre culture.

Voyageant seul, je me suis fait abordé plusieurs fois par des mecs ou des groupes de jeunes semblant réellement intéressés par la culture française. Vous vous ferez aussi inviter à sortir très vite, allez-y ! C’est un super moyen pour rencontrer du monde amicalement et amoureusement (si vous parlez anglais surtout, voir espagnol dans certaines régions). Eux sont contents de montrer leur pays et de sortir avec un étranger, et vous, vous avez accès aux meilleurs adresses et endroits connus des Philippins.

N’hésitez donc pas à engager la conversation, même si ce sont des mecs, soit ils auront des copines qui vous présenteront à leurs amies, soit ils vous aideront quand vous sortirez ensemble. Vous avez tout à y gagner, alors mélangez-vous !

Mêmes conseils que dans tous les pays pauvres, si vous sortez avec une fille, vous avez énormément de chances de tout payer, renseignez-vous d’abord sur sa situation sociale mais ne soyez pas surpris que si vous lui proposez de sortir, il soit sous-entendu que ce sera vous qui invitez.

Bonne drague !

Hobbydragueur,  Journal de drague

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

4 plusieurs commentaires

  1. Un article d’un baroudeur dans l âme!
    J ai nommé chrys!
    Dis moi à ce propos, concernant les japonaises et les russes, sous la couette, t’as une préférence?
    J’ai entendu dire que les femmes russe etait très volcanique de ce côté))
    Par contre chez elles, beaucoup de gold digger, donc bien filtrer à l’entrée..
    Je n ai pas eu la chance encore de fréquenter ces 2 types de femmes, mais j ai déjà gouter à une petite vietnamienne et dans l intimité elle faisait presque tout! Wow malgré ses airs dociles!!
    Au plaisir de te lire.

    • Salut Seb !

      Un article d’un baroudeur dans l âme!
      J ai nommé chrys!

      Ce n’est pas moi qui ait écrit l’article. C’est un article invité. Mais je pense que l’auteur se fera un plaisir de te répondre 😉

  2. Oups! Oué je viens de voir ça
    Je t’immaginais bien moi flâner avec ta japonaise ou ta russe!!
    Merci

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.