Accueil 5 Apprendre à draguer 5 Comment coucher avec une fille par jour (par Richard)

Comment coucher avec une fille par jour (par Richard)

Note de chrys : Salut chers lecteurs !

Je vous en reparlerai plus tard, mais prochainement j’ai décidé de faire davantage de place pour d’autres qui une vision similaire ou complémentaire à la mienne. Bien évidemment, je continue toujours à écrire des articles réguliers. Il y aura simplement plus d’articles d’autres auteurs  dans les prochains temps (donc plus de lecture pour vous :-)).

Cet article-ci a été écrit par Richard de pickupalliance, déjà, auteur de 2 autres article sur le blog.

 Bonne lecture !  ;-)

 

Comment coucher avec une fille par jour ? Titre accrocheur n’est-ce pas ? J’en vois déjà certains qui sont impatients de découvrir la réponse à cette bien belle question. Il n’est d’ailleurs pas stupide de se la poser étant donné que nous sommes en recherche perpétuelle d’un état positif dont le sexe en est le principal contributeur. Alors je ne vais pas vous faire languir et passer par quatre chemins. L’unique manière de coucher avec un maximum de filles est … roulement de tambour… d’en approcher un maximum !

Et ceci paraît assez logique. Sur 100 femmes abordées, il y en aura bien une dans le lot qui sera intéressée et souhaitera vous revoir (questions de probabilité). Toutefois, ne pensez pas coucher avec beaucoup de femmes (et encore moins une fille par jour) en ayant un taux de conversion de 1%. Parce que d’une part vous perdez énormément de temps à aborder un nombre considérable de filles (temps pendant lequel vous ne couchez pas) et d’autre part, une fille qui souhaite vous revoir ne signifie pas forcément qu’elle souhaitera coucher avec vous. Nous commençons à y voir plus clair.

Ainsi, à ce stade, nous pourrions dire que le meilleur moyen de coucher avec beaucoup de filles est d’en aborder un maximum (pour ça, ça ne change pas) ET d’augmenter votre taux de conversion ! C’est-à-dire que sur 100 femmes abordées, ce n’est plus une qui souhaite vous revoir mais peut être dix voire vingt. Notez, avant de continuer, qu’une fille qui souhaite vous revoir est une fille qui est dite « dans le pipe » (pipe : tuyaux, pour les non anglophones).

Maintenant, est-ce qu’une fille « dans le pipe » souhaitera nécessairement coucher avec vous ? Réponse : non. Cela signifie que le concept de taux de conversion s’applique aussi bien à l’approche, lorsqu’une fille n’est pas « dans le pipe », que lorsqu’une fille l’est. Ainsi, votre objectif une fois une fille entrée dans le tuyau, est de faire baisser votre taux de flake en augmentant donc votre taux de conversion.

De ce fait, il advient naturellement, que dans notre objectif de coucher avec une fille par jour, il est nécessaire de :

  1. Approcher un maximum de filles.
  2. Augmenter le taux de conversion à l’approche.
  3. Augmenter le taux de conversion post approche.

En effet, plus vous avancez dans le temps avec la fille, plus vous avancez dans le pipe et plus votre taux de conversion baisse. Votre rôle est donc, vous l’aurez compris, qu’il baisse le minimum possible.

Maintenant, la question qui vient naturellement à l’esprit, est de savoir comment procéder pour augmenter son taux de conversion. Et c’est là qu’intervient la puissance de l’attraction. Laissez-moi vous en dire plus.

Qu’est-ce que l’attraction

On parle souvent de séduction lorsqu’il s’agit de relations homme-femme. Mais je vais vous dire quelque chose. La séduction, en l’état actuel, n’existe pas. C’est une pure invention de l’être humain qui a voulu mettre un mot sur la manière dont deux êtres venaient à être attirés l’un par l’autre. C’est ainsi que le processus d’attirance a pris le nom de séduction. D’ailleurs, il suffit de regarder la définition de la séduction pour s’en apercevoir : « La séduction désigne, en science sociale, un procédé visant à susciter délibérément une admiration, attirance. »

Ne vous y trompez donc pas. La séduction n’a strictement rien à faire dans l’histoire. Seule l’attraction existe. De l’infiniment grand à l’infiniment petit, en passant par l’être humain (approche, rendez-vous, sexe, relation de couple etc.), tout est régi par l’attraction. Alors vous avez sûrement déjà dû lire des livres comme « l’attirance n’est pas un choix » de David De Angelo mais ces derniers vous caches des choses. Ils vous font croire que la séduction est un processus complexe régi par des méthodes et des techniques. Or, tout ceci est faux ! L’attraction n’a rien de complexe puisqu’elle ne s’assoit pas sur une méthode mais un schéma. C’est-à-dire qu’au lieu d’avancer en franchissant une à une les étapes de la méthode, vous avancez en sachant en temps réel si oui ou non la fille est attirée par vous, ce qui vous permet de vous ajuster le plus rapidement possible et ainsi de progresser sereinement dans votre jeu.

Augmenter son taux de conversion en créant de l’attraction

Votre rôle est donc de créer de l’attraction à tout moment sur les filles que vous rencontrez, mais également sur celles que vous voyez en rendez-vous ou encore sur votre copine ! Car oui, l’attraction se pratique également sur vos copines puisque qu’être amoureux ne repose ni plus ni moins sur l’attraction…

Ainsi, de la première seconde jusqu’à la séparation (jusqu’à ce que la mort vous sépare), garder une fille près de vous nécessite d’enclencher le processus d’attraction. Attention tout de même. Je ne vous demande pas de ne penser qu’à ça. Vous n’avez pas l’obligation de créer de l’attraction à chaque fois que vous parlez à une fille. Vous devez simplement y penser de temps en temps pour « court-circuiter son cerveau » et ainsi l’amener ou la garder dans le circuit de l’attirance.

Si vous savez créer de l’attraction et que vous y pensez de temps à autre pour l’activer chez la fille que vous draguez, alors je peux vous assurer que vous coucherez avec plus de femmes qu’auparavant.

Quid de la vie sociale

Vouloir coucher avec des filles est une envie somme toute normale. Toutefois, cela ne doit pas être votre objectif numéro 1. En effet, qu’adviendrait-il de votre vie sociale si vous ne passiez votre temps qu’à aborder des filles, les revoir et coucher avec elles ? La famille et les amis sont bien plus importants que le plaisir immédiat que procure le sexe. Vous enfermer dans la drague ne vous mènera nulle part. Pire, elle pourrait être le précurseur d’un isolement social.

Avant de vous lancer, essayez de répondre à la question suivante : « Pourquoi ai-je envie d’apprendre à draguer et coucher plus souvent avec des femmes ? ». Est-ce pour prendre confiance en vous ? Est-ce pour prendre une revanche sur la vie ? Est-ce par orgueil ? Est-ce pour faire du mal aux filles et vous venger de toutes celles qui vous ont fait du mal par le passé ? (mon dieu, si c’est ce dernier cas, s’il vous plaît, ne vous lancez pas !). Une fois que vous aurez répondu à cette question, votre vision s’éclaircira, votre objectif deviendra plus clair. Vous connaîtrez enfin la source qui vous pousse à prendre cette voie. A vous de ne pas en dévier et de toujours penser à rester connecté à votre source de plaisir perpétuelle, les personnes de votre entourage qui compte réellement pour vous et à qui vous comptez énormément.

Conclusion

Nous l’avons vu au cours de cet article, coucher avec des filles n’est pas en soi un VERITABLE objectif. C’est un leurre qui cache votre véritable objectif. Apprendre à draguer les filles ne doit donc pas être une fin en soi mais plutôt un moyen d’atteindre votre véritable objectif, cacher derrière la question : « Pourquoi cette envie d’apprendre à coucher avec plus de filles ? ». Une fois la réponse à cette question trouvée, il sera temps de s’attaquer au problème, c’est-à-dire approcher un maximum de femmes et augmenter votre taux de conversion.

Ainsi se termine cet article, j’espère qu’il vous aura plu. Laissez-moi vos questions en commentaire, je me ferais un plaisir d’y répondre !

Richard

Vous avez apprécié cet article ? Génial ! Vous pouvez aller encore plus loin :

  1. Vous pouvez Laisser un pourboire à Chrys pour financer le développement de son blog et ses futurs projets. Toute somme est bienvenue : de 1 centime à 1 million d'euros.
  2. Si vous voulez découvrir les meilleurs conseils de Chrys, allez consulter ses excellents guides.
  3. Si vous voulez des conseils honnêtes et améliorer votre réussite rapidement, Chrys est disponible par consultation téléphonique et dispense des coachings individuels.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

12 plusieurs commentaires

  1. Ce que je ne comprend pas c’est que le titre s’appelle comment coucher avec une fille par jour alors que tu explique qu’il ne faut pas passer son temps a draguer

  2. Je pense que ce que veut dire Richard, c’est que coucher n’est pas une fin en soi.

    Coucher avec une fille par jour n’est pas si difficile si on a de bonnes compétences de séduction et qu’on y met le nombre d’approche suffisant. Mais, même avec de très bonnes compétences, cela demande du temps. Comme les jeux vidéos ou autres activités qu’on pourrait considérer comme « parasitaires », le trop plein de temps investi dans cette activité a un prix : isolement social, perte de la qualité de vie, etc. Ce sur quoi je suis d’accord (voir cet article que j’ai écrit récemment)

  3. En fait ce que tu veux dire c’est que cela doit etre occasionel et ce doit etre ce qui pimente notre vie sans devenir accro ?

    • Ce que je pense c’est que, contrairement à ce que beaucoup de jeunes garçons de la communauté ont l’air de croire, coucher avec beaucoup de femmes n’est pas suffisant pour rendre heureux.

      En tant qu’homme, la réussite avec les femmes, dont la définition est plutôt subjective (pour certains c’est une relation, pour d’autres plusieurs relations en même temps ou des ONS réguliers), est un des piliers essentiels dans la vie. Mais pas le seul.

      Est-ce qu’un mec qui vit grâce aux aides sociales de l’état et qui est complètement isolé socialement parce qu’il n’a pas d’amis et peu de contact avec sa famille peut se sentir épanouie dans sa vie parce couche avec des filles ? Je ne suis pas sûr… C’est pourtant ce qui arrivent à certains type (et plus qu’on ne le croit), quand la pratique de la drague est poussé à l’excès.

      C’est un avertissement que j’aime parfois faire à pour rappeler que notre objectif principal, ça reste la recherche de son bonheur/bien-être/épanouissement personnel, pas de coucher avec le plus de filles possible. Et ça peut devenir dangereux pour soi-même quand cette hiérarchie-là n’est pas respectée.

  4. salut! J’crois Qu’il y a une contradition sur cet article parce que l’article s’intitul <>tu donne les idées pour pour y parvenir mais ce que je ne comprend pas ce vos questions poser sur cet article qui me laisse vraiment indifferent.l’objectif ce de coucher avec une fille par jour pas ces histoires de dire que plus vous chercher a aborder plus des femmes quelle sera votre vie sociale si vous ne passiez votre temps qu’a aborder les tofs,les revoirs et coucher avec elles,et si je comprend bien cette paraphrase c’est unitule de chercher tout ces plaisirs ,de le faire moins souvent pas tout les jours ,de garder les yeux biens ouverts a notre vie,la famille,les amis et j’en passe!

  5. J’imagine que c’est compréhensible que l’on soit un peu dubitatif sur la fin… Sans doute que le problème de la moitié d’entre vous, c’est plutôt de ne pas assez draguer (à cause de la peur, la procrastination, etc).

    Pour ma part, j’ai globalement apprécié l’article, bien que les avis de Richard sur la séduction sont assez différents des miens (de moins en moins d’ailleurs j’ai l’impression).

    + : ON est parfaitement d’accord : le rôle de la séduction c’est d’augmenter le taux de réussite (conversion), pas de séduire à coup sûr. Je pense que tout coach honnête et compétent doit être du même avis. Celui qui n’a pas encore compris ça n’a rien compris à la séduction !

    + : Perso, j’ai plutôt aimé la fin. Je suis contre la vision purement hédoniste de la drague genre t’open => tu baises => tu recommences. Je pense que la séduction, c’est un outil qui permet d’entretenir de meilleurs relations avec les femmes. D’être et rester heureux à long terme. Si la seule finalité de la drague, c’est l’élargissement de son tableau de chasse, c’est presque sans intérêt, surtout après avoir déjà coucher avec plusieurs dizaines de filles…

    – la séduction permet de diminuer considérablement le temps d’attente pour trouver une nouvelle copine : un bon séducteur peut, s’il le souhaite, trouver une nouvelle copine en une ou semaine.
    – la séduction permet d’avoir des relations avec des filles de meilleures qualités.
    – la séduction permet d’avoir le choix d’avoir le genre de relations que l’on veut, qu’il s’agisse de relations exclusives, polyamoureuses ou ouvertes.
    – la séduction permet d’améliorer la qualité de la compagnie féminine. Parce lorsqu’on est confiant avec les femmes, on est naturellement plus dominant et détaché dans la relation. Les femmes sont donc plus agréables, accommodantes et moins capricieuses.
    – Enfin, la séduction permet aussi de réduire considérable le temps de « deuil » d’une relation. C’est hallucinant le nombre de potes qui se lamentent sur leur rupture et me parle encore de leur ex… 2 ans après !! (en 2 semaines, j’ai déjà tiré un trait sur mon ex et j’ai démarré une nouvelle relation excitante et passionnelle avec une nouvelle copine).

    – : La seule chose que je peux reprocher à cet article, c’est qu’il accorde un peu trop d’importance à l’attraction dans le résultat final. Mais c’est quelque chose que je reproche à la communauté en général.

    Attraction =/ intérêt.

    Certes, à 99% du temps, il faut de l’attraction (sexuelle) pour qu’il y ait intérêt, mais l’intérêt répond à d’autres variables en PLUS.

    Par exemple : si la fille est en couple, amoureuse et fidèle => tu peux être attirant pour elle sans que tu n’aies aucune chance de la séduire.
    p.e : elle est en couple, amoureuse et que la fidélité/honnêteté est très haute dans l’échelle de ses valeurs => elle peut te trouver beau, bien gaulé, désirable… elle ne te laissera absolument aucune chance.

    Aussi, on peut être très attirant… si on ne sait absolument pas comment escalader, ou qu’on escalade vraiment très mal, il sera malgré tout très difficile de séduire.

  6. « C’est hallucinant le nombre de potes qui se lamentent sur leur rupture et me parle encore de leur ex… 2 ans après !! (en 2 semaines, j’ai déjà tiré un trait sur mon ex et j’ai démarré une nouvelle relation excitante et passionnelle avec une nouvelle copine). »

    Alors là, tout dépend du temps passé avec la personne, de l’investissement émotionnel dans la relation et de son niveau d’égoïsme / narcissisme. Les deux exemples me semblent aussi aberrants et excessifs l’un que l’autre ! Si tu es capable d’oublier un(e) ex en deux semaines, la seule vraie question à se poser c’est « qu’est-ce que tu foutais avec une personne qui avait si peu d’importance à tes yeux ? ».

    • Salut AL !

      Alors là, tout dépend du temps passé avec la personne, de l’investissement émotionnel dans la relation et de son niveau d’égoïsme / narcissisme. Les deux exemples me semblent aussi aberrants et excessifs l’un que l’autre !

      1) je t’assure, il y a de nombreux hommes qui souhaitent encore à se remettre avec leurs ex, et qui souffrent encore de leur rupture, mêmes après quelques années…

      2) Si, je pense qu’on peut tirer un trait relativement rapidement sur ses ex, et souffrir peu de ses ruptures. Cela même si :
      – si la relation a durée plusieurs années.
      – si tu aimes sincèrement la fille et qu’elle a de l’importance pour toi.
      – même en ayant un niveau d’égoïsme ou de narcissisme supérieur à la moyenne.

      Un peu comme on peut accepter et souffrir le moins possible d’un rejet à l’approche en adoptant une bonne perception, en faisant les bonnes choses (éviter d’y repenser et opener tout de suite après), et un peu d’expérience, on peut accepter et souffrir moins d’une rupture. Là encore, en adoptant une bonne perception, en faisant les bonnes choses et en ayant un peu d’expérience dans la gestion de la rupture.

      Évidemment, je n’ai pas dit qu’on pouvait arrêter d’apprécier, comme ça sur commande, la fille avec laquelle on était en couple ! Pour ma part je continue encore à les apprécier, sans animosité. D’ailleurs, certaines d’entre elles me recontactent à posteriori pour se remettre avec moi, et j’en suis ravi !

      J’ai dit « tiré un trait » ! Autrement dit, on peut tout à fait choisir d’accepter le fait de ne plus être en couple avec elle.

      Déjà, s’il y a rupture, c’est soit parce que (1) la fille l’a initiée, soit parce que (2) c’est toi qui l’as initié (et dans ce cas tu as sans doute eu de bonnes raisons de le faire).

      Bien entendu, si c’est toi qui as rompu, la question de passer ou non à autre chose très vite ne se pose même pas…

      Mais si c’est elle qui a initié la rupture, quel est l’intérêt pour toi de te lamenter sur ton sort et espérer la reconquérir ? Elle a fait son choix. Acceptons-le. Point.

      C’est parfaitement normal d’être déçu pendant quelques jours (après tout on tient quand même à elle, on a passé des bons moments ensemble, etc.) MAIS pourquoi faudrait-il rester dans souffrance sans rien faire, dans l’attente qu’elle change d’avis et qu’elle revienne ? (ça, c’est ce que l’on appelle un « One-Itis »).

      Lorsqu’une rupture arrive, peu importe le vécu qu’on a eu avec la fille, les années passées ensembles, etc., la meilleure chose qu’on a à faire c’est d’accepter son choix, réaliser qu’il y a plein d’autres filles dehors qui sont aussi cool, jolie et sympa qu’elle, sortir rencontrer des nouvelles filles, avoir de nouvelles connexions avec une ou plusieurs d’entre elles (quand on est bon en séduction, c’est assez facile), et tirer le plus rapidement possible un trait avec son ex.
      Et-ce qu’agir dans son propre intérêt en cherchant à souffrir le moins possible est égoïste et narcissique ? Pas plus que le choix de rompre j’imagine…

      Dans mon cas personnel (car j’ai pris mon cas comme exemple), je suis un polyamoureux assumé et revendiqué. Pour cette raison, j’ai eu un nombre relativement élevé de rupture à gérer dans ma vie et j’y suis beaucoup moins sensible aujourd’hui qu’avant, ce qui me permet de passer à autre chose aussi rapidement qu’une ou deux semaines.

      De plus, je n’ai pas une vision idéaliste de l’amour et des relations. J’ai conscience que l’amour et l’attachement n’est jamais inconditionnel, que les relations et la passion sont éphémères, et je suis déjà préparé mentalement à passer à autre chose si la fille avec laquelle je suis décide de rompre avec moi ou si quelque chose ne va pas dans ma relation avec elle, que soit au bout d’une semaine, 1 ans ou 10 ans.

      « it always end bad (and it’s a good thing) » disait 60 years of challenge.

      C’est mon point de vue. Je respecte ceux qui croient qu’on peut rester tout une vie fou amoureux de la même fille sans jamais penser à aller voir ailleurs, mais ce n’est pas mon cas.

      • JE SAVAIS que tu avais lu Sixty Years of Challenge, Chrys !

        Je suis de la même école ! Le #2 Fearless Relentless Escalation a brutalement amélioré mes résultats et changé ma vie !!!!! 😉

        • JE SAVAIS que tu avais lu Sixty Years of Challenge, Chrys !

          Je suis de la même école ! Le #2 Fearless Relentless Escalation a brutalement amélioré mes résultats et changé ma vie !!!!! 😉

          Yep !!! En fait, c’est en grande partie son ebook « Complete system » [+ quelques autres] qui a construit ma grille de lecture des interactions Hommes-Femmes et qui est à l’origine du tournant que j’ai pris courant 2009 que j’explique dans mon parcours.

          A mes début je pensais le processus de séduction sous l’angle « Approche –> Attract –> Confort », en phase bien séparées et à « valider », un peu comme tout débutant (qui, si on y réfléchi aujourd’hui, est une conception assez idiotes).

          Puis après la lecture de son ebook + certains autres contributeurs de la communauté un peu plus « undergrounds », j’ai mis l’escalation au centre de la séduction et remis en cause beaucoup d’idée que j’avais, notamment sur l’attraction, sa définition, sa création et son rôle réelle dans le processus (Aaron Sleazy m’a également beaucoup inspiré sur ce sujet).

          Je me suis un peu écarté de certains de ses concepts/points de vues qui n’ont pas été validé par mon expérience pratique. Mais globalement, c’est une excellente source (et qui fout la patate :-D).

  7. Les amis, chrys et tous ses collaborateurs. J’aime bien votre travail et votre contribution mais vraiment si je peux me permettre de vous donner un conseil, c’est d’arrêter avec tout ces genres de titres accrocheurs pour vos articles bon sang!!!

    Vous qui voulez absolument vous démarquer de tous les gourous de la séduction qui vendent du rêve avec des méthodes ultra théoriques et compliquées, ne faites pas comme eux sérieux…

    Je suis désolé de le dire, car chrys sait que j’aime beaucoup son blog et que je le suit depuis longtemps, mais ce genre d’articles me déçoit beaucoup.

    Pour moi on a ici la recette commerciale typique des articles de charlatans qu’on voit sur le net: Un titre méga accrocheurs, du bla-bla au milieu pour continuer à entretenir le suspense mais sans aucun conseil concret et utile, et à la fin une invitation à télécharger tel ou tel livre ou ebook…C’est nul!

    • Salut Samy. Mon but, à travers cet article, était de faire prendre conscience à un maximum de gens qu’il est tout a fait possible de coucher avec une fille par jour si l’on y consacre tout son temps et son énergie. Cependant, ce n’est d’après moi pas le bon état d’esprit à adopter. En effet, chacun doit avant tout privilégier les êtres qui lui sont chers (famille et amis proche) plutôt que d’être poussé par l’appât du sexe. Ce n’est pas en ayant comme obsession de vouloir coucher avec des filles qu’un mec arrivera à quoi que ce soit dans la vie.
      Concernant le titre accrocheur, il n’était là que pour inciter les personnes à lire mon article et qu’un maximum d’entre eux soient au courant de cela. Il arrive que ça ne plaisent pas, mais le but, comme vous l’aurez compris, n’était donc pas là.
      Pour que ce qui est du livre il y a eu une petite confusion avec chrys mais cela est réglé.
      PS : désolé que l’article ne t’ai rien apporté. Je savais que certains auraient conscience de cela mais je savais également que ce ne serait pas le cas chez d’autres. J’espère que le prochain article sur le blog de chrys t’apportera davantage.
      Au plaisir de te lire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.