séduire dans le cercle social

Séduire en cercle sociale : cette erreur fatale à ABSOLUMENT éviter

Imaginons ce scénario relativement courant…

Vous êtes invité à une petite soirée entre amis (ou une cérémonie, ou un autre évènement social du même genre) et vous remarquez une jolie petite nana.

Vous ne savez pas si elle est célibataire, mais une chose est sûre : elle vous plaît beaucoup !

Vous aimeriez la séduire.

Mais voilà le problème…

Dans un cas de figure comme celui-ci, beaucoup d’hommes ont tendance à commettre d’emblée une erreur fatale : ils prennent une attitude qu’il ne faut pas !

Une attitude qui va compromettre leurs chances d’intéresser, puis séduire la fille.

Et ils vont le faire par réflexe, sans trop y réfléchir, à chaque fois qu’ils vont se retrouver dans ce même genre de contexte.

Du coup, ils continuent à commettre la même erreur encore et encore.  

2 attitudes à ABSOLUMENT éviter    

Peut-être, vous aussi, lorsque vous rencontrez une fille qui vous plaît, vous n’adoptez pas l’attitude qu’il faut… et vous gâchez chaque opportunité que vous avez (dommage).

Mais quelles sont les attitudes qui ruinent vos chances ?

Car oui : il n’y en a pas qu’une, mais DEUX que les hommes ont tendance à adopter avec une fille qui leur plaît beaucoup…  

Mauvaise attitude #1 – se montrer trop intéressé

Cette mauvaise attitude-là, tout le monde la connaît au sein de la communauté de la séduction.

C’est une erreur classique que font certains hommes needy.

Ils montrent tout de suite trop d’intérêt à la fille.

  • Ils lui donnent beaucoup d’attention et d’importance (sans qu’elle n’ait fait aucun effort pour cela).
  • Ils recherchent en permanence sa présence (et elle le sent…)
  • Ils tentent de la faire rire et de l’impressionner (et elle le sait…).
  • Ils font d’elle le Prix !

En fin de compte, même si un mec avait ses chances au départ, avec cette attitude son attirance fond comme neige au soleil.

Elle finit par le trouver lourd et à l’éviter comme la peste.

Mais bizarrement, c’est rarement de cette attitude-là qui pose problème – du moins pour ceux d’entre vous qui lisent ce blog.

Quasiment tous les mecs qui s’intéressent de près ou de loin à la séduction savent qu’il ne faut surtout pas agir ainsi auprès d’une femme.

Et mieux encore : beaucoup craignent d’avoir l’air needy. Donc ils s’assurent de ne surtout pas se montrer trop intéressés auprès de la fille qui leur plaît…

Attitude #2 – se montrer trop distant

Mais en réalité, une bonne partie d’entre vous commet l’erreur d’adopter cette autre attitude, sans réaliser qu’elle n’est pas meilleure que la précédente.

Lorsque vous rencontrez une femme qui vous plaît dans un contexte social et que vous ne savez pas trop comment vous y prendre pour la séduire, vous pouvez être tenté de jouer la carte du mec distant, en dissimulant complètement votre intérêt.

Vous faites semblant d’être indifférent à sa beauté, de ne pas la calculer.

Et vous le faites dans l’espoir que, peut-être, elle va le remarquer et s’intéresser à vous grâce à cela.

Seulement voilà : l’une des plus grosses idées reçues véhiculées par le marché de la séduction, c’est que l’active désintérêt (comme on dit dans le jargon) crée de l’attirance.

Non, l’active désintérêt NE crée PAS d’attirance.

Tout au mieux elle ne vous en fait pas perdre (et évite de vous exposer au rejet). C’est tout.

Si vous vous imaginez qu’en faisant le mec distant vous « créez de l’attraction », vous êtes en pleine branlette intellectuelle !

Le seul cas où le désintérêt d’un homme peut éventuellement marcher, c’est quand la fille le kiffe déjà beaucoup…

Dans ce cas, oui, ça peut générer une certaine frustration chez elle, et augmenter encore plus son intérêt (du moins à court terme).

Mais vous n’en êtes pas là du tout !    

À ce stade vous êtes un nobody. Vous êtes un inconnu.  

Donc ça ne marche pas.

Efficacité zéro.

Mais c’est pire encore…

Se montrer distant pose un autre GROS problème.

Juste une question pour vous : lorsque vous êtes à un évènement social, à quel genre de personnes désirez-vous parler ? Qui voudrez-vous rencontrer ?  

  1. Les gens sympas, souriants, ouverts, avec qui on peut facilement discuter ?
  2. Les gens distants, qui vous calculent à peine et qui ne manifestent aucun plaisir à vous rencontrer ?

Nous sommes attirés socialement par les gens ouverts et sociables.  

Les gens qui ont l’air fermés, distants, nous les évitons !  

Du coup, en vous montrant distant avec la fille, en réalité vous empêchez le contact « social » de s’établir.

La fille voit un mec fermé… donc elle s’imagine qu’elle ne peut pas avoir de conversation sympa avec lui, et cherche plutôt des gens ouverts pour socialiser.

C’est naturel : nous-mêmes, on a aussi tendance à préférer aller vers les filles qui semblent ouvertes, plutôt que vers celles qui font la tronche.

Donc, peut-être que vous montrer distant ne vous fait pas perdre d’attirance « sexuelle », mais ça vous rend clairement moins attirant socialement.

Et dans ce genre de contexte, ça pose un gros problème.

Et il y a encore autre chose.

Même dans l’hypothèse où la fille flashe sur vous rien qu’en vous remarquant, en un coup d’œil – parce qu’elle vous trouve beau, charismatique, tout à fait son style ou whatever – vous avez toujours à capitaliser cet intérêt !

Parce que la fille ne va pas faire grand-chose.

Elle va attendre que vous preniez les choses en main.

  • Que vous alliez lui parler.
  • Que vous lui proposiez d’aller vous servir en ponch à la cuisine (pour l’isoler).  
  • Que vous lui demandiez son numéro,
  • Que vous l’embrassiez…

Donc, même si elle est secrètement très attirée par vous, il ne se passera rien si vous restez distant.

Plein d’hommes restent distants en espérant qu’il se passera quelque chose comme par magie…

Mais le processus de séduction n’avance jamais tout seul.  

Tant que vous vous montrerez distant, il ne se passera JAMAIS rien ! 

À la fin de la soirée, la fille aura à peine calculé votre existence.

Votre principal problème en « social game »

En contexte social, préférer se montrer distant plutôt qu’intéressé (socialement), c’est en quelque sorte l’équivalent de ne pas aborder au lieu d’y aller.

Dans les deux cas, en réalité vous cherchez à éviter le rejet.

Peu importe l’excuse que vous vous donnez pour ne pas le faire, vous faites le choix de rester dans votre zone de confort.

L’active désintérêt, c’est comme s’asseoir à côté d’une fille dans un parc sans l’aborder… tout le monde peut le faire. Vous êtes dans l’inaction !   

Le problème, c’est que ne pas montrer d’intérêt vous empêche d’éveiller l’intérêt de la fille.

Certes vous n’êtes pas sûr d’avoir son intérêt en vous montrant chaleureux et avenant. Pas plus que vous n’êtes sûr d’avoir l’intérêt d’une fille en l’abordant…

Mais si vous faites ce premier pas vers elle, vous êtes quasiment SÛR de ne jamais en susciter !    

La question est : quel est votre objectif.

Éviter à tout prix le rejet OU séduire ?

Car on ne peut pas faire les deux en même temps. 

La solution

Ne soyez pas trop intéressé, mais ne soyez pas trop distant non plus.

Soyez entre les deux :

  1. Vous devez vous montrer intéressé socialement d’abord : soyez sympa, chaleureux avec la fille (et les autres personnes autour). Dans le langage commun, ça s’appelle être un mec cool, et les femmes ADORENT les mecs cools !
  2. Mais lorsque vous discutez avec une femme qui vous plaît, (a) montrez-vous détaché et ne la mettez pas sur un piédestal, et (b) faites en sorte à qu’elle ne puisse pas (encore) deviner que votre intérêt pour elle n’est pas que social.  
Puis, une fois que le rapport sera bien établi et qu’elle vous appréciera, faites subtilement évoluer votre intérêt de « social » à « sexuel ».
  

Quand la fille semblera apprécier votre compagnie, il sera temps de dévoiler davantage la nature de votre intérêt, puis de voir comment elle réagit de son côté.

Ainsi :

  • Vous éviterez de perdre toute votre attraction dans les premières minutes, en vous montrant needy et en recherche de validation.
  • Vous éviterez d’installer, de par votre attitude, une « barrière sociale » imaginaire entre elle et vous, qui vous empêchera de vous connecter socialement à elle, pour la séduire ensuite.

En bref, être entre ces 2 ces écueils vous permet d’éviter les problèmes posés par chacun d’eux.  

Ps : le « secret » pour faire évoluer son intérêt consiste à faire monter progressivement la tension sexuelle dans l’interaction.

J’explique exactement comment faire dans Drague Minimaliste.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

21 plusieurs commentaires

  1. @Chrys dans la page d’accueil il n’y a plus la partie qui montrais les derniers commentaires posté.. c’était bien pratique donc tu ne peut pas y remettre ? ^^

  2. pas tout a fait d’accord avec ca, selon experience perso (je parle pas de theorie de drague diffusée par les coachs), c’est trop basique cet article
    pour moi je vois eux autres problemes :

    – il existe differents type de cercles sociaux (potes, fac, salsa, assoc etc) et l’approche doit pas etre la meme et calibrée. Avec des potes bienveillants tu es validé socialement, tu peux te permettre plus que dans d’autres cercles ou c’est parfois sournois (les mecs cassent du sucre derriere ton dos, c’est comme au travail sauf que l’enjeu c’est les femmes).

    – dans certains milieux la drague directe et isoler la fille est compliqué, c’est de la socialisation forcée, tout le monde se connait et copain copain en facade en tout cas

    – les filles maquées mais tu le sais pas. recemment eu le cas et embrouille avec un mec, la fille je l’avais jamais vue mais apparemment c’etait sa copine. tres difficile a savoir, ils s’affichaient pas ensemble. dans certains milieux les gens s’affichent pas ensemble et sont tres discrets. be careful

    – needy (traduction francaise : en chien ) : c’est le commun de la plupart de mecs en france

    • pas tout a fait d’accord avec ca, selon experience perso (je parle pas de theorie de drague diffusée par les coachs), c’est trop basique cet article

      Oui, c’est une erreur basique que font beaucoup de mecs (désolé mais je peux pas parler à tout le monde en même temps).

      En fait, se montrer trop distant c’est l’erreur qui vient juste après celle de se montrer trop needy.

      Beaucoup de mecs passent de trop needy à trop distants.

      Quand ils se rendent compte qu’ils étaient trop needy avant, ils ont peur de répéter la même erreur et ils font le strict opposé, qui n’est en réalité pas meilleur en termes de réussite concrète.

      il existe differents type de cercles sociaux (potes, fac, salsa, assoc etc) et l’approche doit pas etre la meme et calibrée. Avec des potes bienveillants tu es validé socialement, tu peux te permettre plus que dans d’autres cercles ou c’est parfois sournois (les mecs cassent du sucre derriere ton dos, c’est comme au travail sauf que l’enjeu c’est les femmes).

      Tout à fait, c’est ce que j’avais commenté dans un article antérieur.

      Il n’existe pas UN mais UNE MULTITUDE de contextes sociaux. Et suivant chacun d’eux, l’approche, les prérequis pour se mettre en valeurs, etc., varient.

      C’est pourquoi c’est la drague en « cercle social » est difficilement théorisable si on la prend dans son ensemble.

      Ici je parle plutôt de femme que l’on rencontre ou que l’on nous présente un peu par hasard, à la fac, à une cérémonie, ce genre de choses. Parce que, contrairement à d’autres contextes sociaux, on a tous tendance à rencontrer de temps en temps dans ce contexte-là.
      dans certains milieux la drague directe et isoler la fille est compliqué, c’est de la socialisation forcée, tout le monde se connait et copain copain en facade en tout cas

      La drague directe, oui. En contexte social, c’est plutôt décommandé.
      Mais il ne s’agit pas de drague directe ici. En tout cas pas de drague directe explicite comme en daygame.

      Quant à l’isolation, ça dépend…

      Parfois (assez souvent même) on peut isoler relativement vite, après une vingtaine de minutes de discussion – allez prendre une cloque, se servir en ponch, whatever –, parfois ça doit se faire en plusieurs temps. Il faut calibrer en fonction de la situation. Toujours.

      – les filles maquées mais tu le sais pas. recemment eu le cas et embrouille avec un mec, la fille je l’avais jamais vue mais apparemment c’etait sa copine. tres difficile a savoir, ils s’affichaient pas ensemble. dans certains milieux les gens s’affichent pas ensemble et sont tres discrets. be careful

      D’où la nécessité de s’intéresser d’abord socialement à elle. Ça permet de sonder le terrain dans un premier temps.

      Savoir si elle est en couple, ou est son copain et quelle importance elle attache à celui-ci (car c’est pas parce qu’elle a un copain qu’elle n’est pas intéressée…).

      – needy (traduction francaise : en chien ) : c’est le commun de la plupart de mecs en france

      Oui, mais pas de ceux qui lisent ce blog ou plus généralement des gars qui s’intéressent à la séduction.

      Quand on commence à s’intéresser à la séduction, être needy (avec être nice guy), cest l’une des premières que l’on repère et qu’on cherche à corriger – souvent en faisant l’inverse de ce qu’on faisait avant.
      Donc, paradoxalement, les mecs n’ont pas besoin qu’on leur dise qu’il ne faut pas être needy – en tout cas pas ceux qui me lisent -, ils ont plutôt besoin qu’on leur dise de ne pas se montrer trop distants de peur d’avoir l’air needy.

      • Les artciles sur ce site sont bien faits mais helas c’est pas si simple

        Pour la fille pas possible de sinteresser socialement a elle, je l’avais jamais vue, j’ai echangé quelques mots avec elle ensuite embrouille avec son pote qui a deboulé s’est rapproché et elle est allée vers lui. j’ai senti un malaise et retourné vers elle, j’ai demandé quel est le probleme elle m’a dit c’est mon copain. c’est resté et calme car tout le monde se connait et c’est assez logique

        beaucoup plus jeune un jour dans un bar j’ai eu une bagarre directement physique avec un mec qui etait accompagné de 4 filles (en france ou belgique la polygamie existe pas encore). j’avais abordé une des filles. visblement le type,jouait au garde du corps, tres aggressif et emepchait les autres mecs de s’approcher

        Je crois surtout que la drague en France ca ressemble de plus en plus a du foutage de gueule

        Tu le disais toi-meme cocnernant la drague de rue et tous les temoignages vont dans le meme sens.
        Tinder et autres SDR, tu se joue sur le physique, pas bogss tu degages.

        j’ai des potes physique correct belle situation sociale ls galerent depuis des années pour trouver une copine. ils draguent correctement, le probleme est pas la mais je vois que les nanas sont pas interessées ou receptives (tu peux le voir facilement)

        dans les couples de 40 ans qui divorcent que je connais, la femme trouvent nettement plus facilement et on parle parfois de gars avec haute valeur sociale
        et meme a 35 40 45 ans j’avais rencontré certaines qui se la jouaient princesse inaccessible. quand on elles ont 20 ans ca passe mais a 40 ans franchement

        thierry qui intervient sur ce site semble tres defaitaiste mais le pire c’est ce qu’il dit est pas tout a fait faux

        • Je rebondis concernant ton commentaire sur les femmes de 35 ans+
          J’en ai récemment rencontré beaucoup de cette tranche d’âge par des sites de rencontres et j’ai été assez surpris par le côté assez « désespéré » d’un bon nombre d’entre elles.
          Elles étaient pourtant attirantes mais elles avaient du mal à trouver quelqu’un avec qui se poser.
          J’imagine qu’il ya différentes raisons à cela.
          (Coucher avec quelqu’un il n’ya pas de problème par contre)

          Mais dans l’absolu une bonne partie des femmes refroidissent les hommes à leur insu, par une attitude assez instable.
          Pour donner un exemple personnel, une femme qui va reporter/décaler un rendez-vous à la dernière minute 2 fois de suite est une alerte rouge pour moi et je préfère couper court.
          (ce que je ne faisais pas il ya quelques années d’ailleurs)

          • En general les femnes peuvent coucher avec n importe qui…
            Pour elles le sexe c est presque sans importance vu qu elles en auront en abondance toutes leurs vies…pour les sentiments c esf autre chose….

  3. c’est totalement vrai. on a tendance a se comporter de façon inverse lorsqu’on sait que ce comportement est inefficace. Après je pense que le problème de beaucoup de coachs c’est qu’ils oublient de donner le bon contexte et les conditions lorsqu’il donne une règle/théorie en séduction…moi -même je me suis fait avoir plusieurs fois.

    Par exemple quand on dit que si tu sexualise pas, tu vas tomber dans la friendzone, alors on sexualise mal au mauvais moment…

    Quand on nous dit qu’il faut pas rater les fenêtres d’opportunité, qu’il faut ne faut pas escalader lentement, alors on escalade vite. du coup pour la fille on passe pour un mec impatient, dragueur, suspect…etc

    quand on nous dit qu’il faut pas courir auprès de la fille, qu’il faut qu’elle nous pourchasse un peu, on fais l’inverse en étant un peu distant/hard-to-get. Du coup on passe pour le mec qu’il se foue de la fille et donc la connexion va se faner.

    quand on nous dit qu’il faut avoir de la répartie, qu’il faut se faire respecter, garder son aura masculine, son leadership pour garder l’attirance…etc, on fais l’inverse en rentrant dans un jeu d’égo/fierté avec la fille. Du coup on finis par s’embrouiller ou créer des froids avec elles…

    quand on nous dis que les filles n’aiment pas inconsciemment les relations serieuses, et qu’elles préfèrent les mecs « lover », on va alors envoyer des mauvais signal à la fille. Du coup elle va penser qu’on va pas s’engager et elle se sentira pas en sécurité. elle va préférer nexter.

    quand on nous dis qu’il faut coucher au grand max au bout de 3rdv, embrasser au 1er sinon ca veut dire qu’on est nul, un looser, qu’on s’y ai mal pris, que la fille n’est pas intéressé…etc alors on va accélérer le processus, forcer la connexion. Du coup on va passer pour un mec needy, ça va faire peur à la fille et va sentir qu’on lui met une pression

    et des exemples comme ça j’en ai des tas. En fait les coachs ne disent pas des conneries c’est juste qu’ils ne mentionnent pas le contexte de la rencontre, le cadre, le lieu, les conditions, la personnalités de la fille …etc . Et en plus Leur perceptions sont un peu biaisés par leurs expériences personnelle.

    • Oui entièrement d’accord avec toi.
      Les articles ou les coaching sont très intéressants (comme ceux de Chris ^^) mais il faut également expérimenter et se planter pour véritablement les comprendre et les intégrer.
      Un travail sur soi est parfois nécessaire pour prendre du recul sur différents aspects de sa vie ce qui facilitera les relations aux autres en général.

      • Oui c’est sur Chrys est celui qui apporte le plus de nuance par rapport aux autres!! Même si des fois je suis pas totalement d’accord, notamment sur les relations ouverte, la vitesse de séduction…etc mais je pense qu’il est très influencé par sa spécialité qui est la drague de rue! Perso j’ai pu constaté que certaines théories de séduction ne peuvent pas s’appliquer partout…Après il y aussi le fait que peut être les mecs un peu réservé comme nous, on a tendance à interprété les choses aux pieds de la lettre, qui fait qu’on a du mal à intégrer ou veritablement comprendre la notion évoqué, et qui peut être qu’avec sa propre expérience, comme tu le mentionnes, on arrive à mieux comprendre.
        D’ailleurs ça m’est déjà arrivé de relire un article plusieurs année après et avoir une perception totalement différente de celle que j’avais eu la première fois que je l’ai.
        C’est marrant quand même.

  4. Bonjour je vais vous raconter une histoire que j’ai eu perso et qui peut servir je pense.
    À la base je lisais des conseils de séduction de coach basique jusqu’a que je decouvre ce site, et je suis passé du néant et de la frustration au mec qui filtre et qui s’en balek.
    Un soir j’étais invité dans une soirée d’un pote dans une résidence étudiante, l’appart était tout petit et je connaissais très peu de gens. Yavais quelques jolies filles mais surtout une, on était autour d’une table et les moins introvertis parlaient et fesaient les coqs devant la meuf en question.
    Moi je parlais pas trop mais a un moment elle s’est levée pour aller fumer au balcon. Je l’ai suivi dessuite. Par Miracle aucun des mecs nous a suivi même ils le voulaient probablement pas paraître needy. Sur le balcon j’y suis allée comme un kamikaze. J’ai rapidement fait savoir que j’étais intéressée pour la revoir si elle le veut bien. Elle m’a donné son numéro et pendant tout le reste de la soirée on s’est pas parlé.
    Les autres mecs flirtaient a outrance avec elle et essayaient de l’impressionner en rabaissant les autres etc…
    Ducoup je l’ai revue à l’extérieur et on a eu une relation assez courte mais assez intense.
    J’étais super fier du coup que j’ai fait en douce surtout quand mon pote a decouvert que j’étais avec.
    Bref moi perso je socialise mais surtout j’hésite pas a proposer quand je peux ; même en début de soirée.

    • Merci Alex pour ta petite « succes story » :-).

      Ca manque un peu trop dans les commentaires de ce blog je trouve (et pourtant je sais qu’il y en a plein !)

      • @Chris en même temps il est étudiant et donc il a des soirées ou des gens l’invite et ou des femmes sont disponibles pour peu que les mecs prennent la fenêtre de tir…

        J’en revient encore à mon cas, j’ai la motivation et j’ai compris le principe, mais j’ai un manque d’opportunités a bientôt 40 ans et dans des métiers assez masculins….

        • J’en revient encore à mon cas, j’ai la motivation et j’ai compris le principe, mais j’ai un manque d’opportunités a bientôt 40 ans et dans des métiers assez masculins….

          C’est tout le problème quand on vieillit. Après quelque chose comme 25-30 ans, sa vie sociale est sur le déclin. Elle est moins dynamique, on a tendance à rencontrer moins de monde de manière naturelle. Donc il faut compenser :

          – en faisant plus d’activités – voyages, professionnelles (séminaires, ce genre de trucs), loisir, association.
          – et/ou, en faisant plus d’approche à froid – SPU, site/apps de rencontres, speed dating.

          Plus on vieillit, plus il faut savoir provoquer les rencontres soi-même.

          L’avantage c’est on est généralement plus viril, charismatique, à l’aise socialement pour ça + on a un meilleur pouvoir d’achat, ce qui permet de rencontrer dans des contextes fermés plus simple, ou en voyage à l’étranger (dans des pays où les filles sont plus « faciles »).

  5. Disons que pour reprendre les mots de Luc..oui je suis defaitiste mais en fait assez realiste..
    pourquoi?

    Tout simplement parceque il y a une abondance enorme pour une femme depuis son plus jeune age jusqua a plus de 60 ans..elle aura toujours des opportunites directes ou indirectes..qu elle le reconnaisse ou pas n a aucune importance..ce qui compte c est cette realité que beaucoup ne veulent pas voir parceque c est normal pour elles d avoir tout ce choix et de mepriser ceux qui ne sont pas dignes de leurs interets

    Quand il y a un choix presque sans limites;et bien elles peuvent se permettre toutes sortes de comportements capricieux..superficiels.;arrogants…toute la panoplie..en fait c est l image du milliardaire qui voit un sdf sur un banc…et qui ne vas pas une seconde se demander ce que c est qu une vie de misere..
    et bien c est pareil pour les femmes..elles sont completement etrangeres a toutes nos galeres..bon elles ont en d autres c est vrai qu on ne connait pas forcement..

    Pour reprendre Alex st oui quoiqu on fasse ce n est pas bon…par contre si on est beaugosse tout est bon..meme quand c est mauvais..le physique pardonne tout…c est normal que les applis ne marchent que pour 5 % des hommes…

    les articles de Chrys sont biens pas de soucis..mais je crois que suivant les chemins individuels ils sont peu voir inapplicables..on peut les lire..mais dans la realité rien ne se passera…c est tres theorique et suivant le parcours qu on a ..ca ne marchera pas..ou alors il faut avoir le meme profil que le coach en question..dans ce cas ca peut fonctionner…

    Defaitiste oui..mais pas vraiment sans raisons..

    • @thierry

      dans certains milieux tu es obligé de te montrer tres sociable et surtout pas draguer direct (j’ai pas vu beaucoup d’artciles la-dessus mais soit) ou meme draguer totu court tant que tu es pas integré ou joui d’un certain prestige social
      recemment vu, un gars plus agé qui debarque pour draguer et pas tres sociable avec les autres mais pas mechant, juste un peu maladroit et pas tres beau. et bien le mec est deja grillé aupres des femmes (les femmes sont tres hypocrites) meme moche et aussi agées que lui. ce genre de gars dans ‘autres milieux on les fait passer pour des pevers (une femme du meme age qui drague donc une cougar c’est considéré comme une femme libérée) certaiens des ces femmes elle seraient (moche, groisse 45 ans) heureuses dans d’autres pays ou sociétés que des hommes les approchent ou meme s’interessent a elle
      si le gars avait jeune bogoss, on aurait pas entendu parler de ca, elles lui auraient tout excusé

    • Non Thierry, tu n’es pas défaitiste du tout, tu es parfaitement (et hélas) : lucide, parfaitement lucide.

      Et c’est tout à ton honneur, trop se cachent derrière leur petit doigt souvent en abordant ces sujets …

  6. Je vois que vous avez compris ce que j’avais dit il y a des années… les femmes ont tellement d’opportunités (même une fille pas terrible) que quand vous faites du SPU par exemple, même si votre approche est parfaite les femmes n’ont pas pas besoin d’un inconnu qui l’aborde dans la rue pour avoir des opportunités…

    Donc, forcément vous passez après les mecs de la facs, les mecs des SDR, ou les collègues qui ont réussite sociale…

    Cela ne retire aucune valeur aux hommes qui abordent dans la rue et moi même je me suis remis dedans (comme dit en commentaire dans un autre article).

    Sauf que pour moi ce n’est pas le mode de rencontre principale c plus une « Cerise sur le gâteau ».

    D’ailleurs, je suis en vacance cette semaine et comme vous le savez j’habite à Lyon..

    J’ai donc décider de me lever comme si j’allais au taff, et pour aborder une fille que je croise souvent dans mon « créneau » ou je la croise quand je vais au taff (et que bien sûr j’ai pas le temps d’aborder) et bien comme par hasard elle n’est pas passé ce matin….

    Quand je vous dit que je suis maudit…

    Je remarque aussi que le « créneau » 7h30- 9h00 n’est peut être pas le bon moment pour aborder car, certes beaucoup de passage niveau femmes, mais elles sont pressées d’aller à la fac ou au travail (voir amener les gosses à l’école pour les mamans sexy) et les étudiantes par exemple sont souvent au téléphone ou vont rejoindre des copines ou leurs mecs…

    Bref, je suis rentrer chez moi à 9h comme un âne qui n’aura fait aucune approche, mais bon j’ai retenu la leçon maintenant.

    PS: Thierry j’aimerais savoir pourquoi tu viens juste ici pour être négatif et dire que sa sert a rien que les femmes sont mauvaises, que seul les beaux mecs peuvent avoir des femmes toussa toussa… nous le savons tous, mais où est l’intérêt de juste venir pleurer ici ? tu ne fais rien pour avoir du positif et tu refuse de payer pour t’améliorer, donc ton but est juste de dire ta haine des femmes ?

    Si en RDV devant les femmes tu as le même état d’esprit, une vision du monde aussi nauséabonde et des idées aussi misogyne pas étonnant que tu es seul et que sa n’avance pas pour toi…

    Et aussi pas étonnant que tu n’as jamais ressenti la tension sexuelle et le feeling avec les femmes..

    Il faut avoir un esprit ouvert, et même si tu n’as rien au moins tu auras essayer…

    Moi, j’ai plus rien à perdre donc je fonce, nous ne pouvons pas avoir en dessus de zéro niveau réussite… nous pouvons par contre avoir 1 réussite, puis 2 réussîtes et ainsi de suite…

    • Vanity : je ne suis pas le seul dans ce cas…
      Deja de base je suis assez mefiant avec les femmes…sans etre misogyne…elles sont beaucoup trop changeantes…
      Je le sais que vous savez cette realite…mais regarde tu as des realites qu on ne peut pas ignorer…
      Bien sur qu elles aiment principalement lesbeaux gosses…celles qui disent le contraire dont hypocrites tout simplement…
      Ca doit faire plus de 4 ans que je n ai pas eu de rdv…mais payer un coaching n y changera riem…il faut le profil pour ca.. apres les articles de Chrys sont sympas a lire…mais peu applicables pour certains profils…
      Apres chacun suit son chemin…pour certains ce sera facile et d autres complique…
      Je ne pense pas que ce soit irrealiste…

  7. La théorie/articles de qualité et le coaching permettent d’avoir un cadre pour se lancer.
    C’est déjà génial car ça permet de gagner un temps fou et de se motiver également à croire que c’est possible.
    Si j’avais pu connaître tout ça à 20 ans ca aurait changé beaucoup de choses.
    Après il ya un travail à faire personnel pour s’approprier les choses et les adapter à sa personnalité, ses valeurs.
    C’est une démarche très personnelle. On peut s’inspirer des autres mais le but est de garder son libre arbitre.
    Tu habites en région parisienne?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.