rencontrer dans la rue

Rencontrer dans la rue : les prérequis pour séduire en street pick up

Tout le monde n’est pas capable de rencontrer des filles dans la rue.

Bien que certains n’aient aucune difficulté à le faire, d’autres semblent avoir du mal ne serait-ce qu’à intéresser un petit pourcentage de filles qu’ils abordent en street pick up.

Qu’est-ce qui fait la différence entre les deux à votre avis ?

Oh, je vois venir vos réponses…

Le statut social, la beauté, ce genre de clichés.

Perdu !!!

En tout cas ce n’est pas ce que j’ai constaté en 15 ans d’expérience et d’observation. 

Certes, il y a sûrement une corrélation entre votre niveau de revenu et vos résultats… si vous draguez les femmes dans le carré VIP d’un club à Dubaï.

Mais dans la rue, il n’y en a aucune !

C’est ce qui fait la beauté de ce mode de rencontre : la valeur sociale que vous dégagez aux yeux des femmes est avant tout déterminée par la manière dont vous vous y prenez.

Un livreur Uber bien sapé et à l’aise socialement peut dégager une meilleure valeur aux yeux des filles qu’un chirurgien qui peine à aligner 3 mots. 

Quant à la beauté, oui, elle joue… mais pas autant qu’on le pense.

Évidemment, votre niveau d’attractivité physique influence largement l’intérêt initial des filles. Mais l’intérêt initial ne suffit pas toujours.

  • Parvenez-vous à être sécurisant aux yeux des femmes ?
  • Savez-vous créer un rapprochement émotionnel ?
  • Êtes-vous capable de capitaliser l’intérêt que vous avez créé ?  

La corrélation entre le niveau d’attractivité physique et les résultats obtenus en street pick up n’est pas si évidente en réalité.

La corrélation est plutôt entre le niveau de difficulté et l’attractivité !

C’est-à-dire, pour un parallèle avec les jeux vidéo, le mec qui vaut 9/10 va jouer en mode « easy », alors que le mec qui vaut 5/10 va jouer en mode « very hard ».

Mais il y a des mecs qui sont nuls même en mode easy, et des mecs qui parviennent à finir régulièrement le jeu même en mode very hard !

La beauté n’est pas tant ce qui fait la différence.

Qu’est-ce qui fait cette différence, alors ?

C’est un ensemble de prérequis, souvent négligés par les hommes qui peinent à rencontrer quelqu’un — que ce soit en street ou ailleurs.

  • Si vous les possédez DÉJÀ, avec un peu de pratique et l’apprentissage de quelques conseils de drague efficaces, vous avez de très bonnes chances d’être en mesure de rencontrer des filles dans la rue.
  • Si vous ne les possédez pas, vous feriez bien de commencer à les développer avant même d’espérer obtenir des résultats en street pickup… ou abandonner l’idée de faire des rencontres de cette manière !   

Ces prérequis, les voici :

Être présentable : la base pour rencontrer dans la rue

Admettons que vous recherchiez un emploi et que vous aviez une série d’entretiens d’embauche à passer…

Est-ce que vous irez à ces entretiens :

  1. Bien présenté — avec une belle chemise, une petite veste, bien coiffé et bien rasé, ou…
  2. Négligé — vêtu d’un vieux t-shirt taché de café, les cheveux en pétard, la barbe mal taillée, etc.

Je pense que la réponse est évidente.

En séduction aussi, il y a un certain effort à fournir avant d’aller à la rencontre d’une femme.

Une bonne partie de l’opinion qu’elle se fait de vous lors de la rencontre initiale est déterminée par votre apparence. Et je ne parle pas (que) de votre beauté physique, je parle essentiellement de votre look !

À la louche, je dirais qu’une bonne moitié des mecs qui draguent dans la rue s’habillent mal, avec des vêtements trop grands, ringards, usés.  Et ça les handicape pour le street pick up.

Un homme avec un mauvais look sous-communique un tas de messages négatifs aux femmes. Sur son estime de soi, sur sa valeur sociale, sur sa personnalité.   

Prenons quelques exemples simples…

J’ai chopé quelques photos sur le site http://lookangel.fr/ pour vous montrer les différences avant/après un relooking.

Regardez ça…

À vrai dire, le mec n’est pas si mal habillé à la base. Ces vêtements sont à sa taille et n’ont l’air ni trop usés ni trop ringards. J’ai souvent vu pire !

Toutefois, il a un look trop basique.

Le combo jean + t-shirt + casquette, ça passe quand on est lycéen… Pas quand on est un homme de 30 ou 40 piges.

L’impression que ça donne, c’est qu’il n’a ni la personnalité ni le budget pour bien s’habiller.

Même s’il est plutôt beau gosse, son look le rend quelconque sur la photo de gauche.

Sur la photo de droite, en revanche, on l’imagine facilement être un homme charismatique, cultivé, éduqué, intelligent, mature, avec une bonne situation, etc.  

En plus d’avoir un look qui le met physiquement en valeur, on lui accorde beaucoup plus de qualités.

A votre avis, laquelle de ces 2 versions du même homme a le plus de chances de plaire à une femme ?

Ce n’est même pas la peine de vous donner la réponse, tellement elle est évidente. 

C’est important d’avoir un apparence soigner pour rencontrer dans la rue parce que, dans ce contexte-là, vous n’avez qu’une poignée de secondes pour susciter l’envie d’une fille de vous rencontrer.

Prenons un autre exemple…

Regardez cette fille :

Non, vous ne vous trompez pas : c’est la MÊME femme sur les 2 photos.

Quand je regarde la photo de gauche, j’ai l’impression de voir une employée de bureau coincée !

Si je croisais cette fille dans la rue, jamais il ne me viendrait à l’idée de l’aborder. 

Mais quand je regarde la photo de droite, j’ai l’impression de voir une femme complètement différente…

Elle a l’air beaucoup plus belle, épanouie, agréable, sensuelle… En somme, BEAUCOUP plus intéressante à rencontrer !

Non seulement son nouveau look la rend plus attrayante physiquement — elle semble plus élancée et mince —, mais ça donne aussi l’impression qu’elle possède des qualités intéressantes !

Voilà pourquoi avoir un look présentable est indispensable.

Vous voulez dégager une personnalité qui semble intéressante (et non pas quelconque).

C’est quelque chose qui compte beaucoup, SURTOUT pour les femmes !

Si vous avez l’air négligé, névrosé, coincé du fion, whatever, vos chances de susciter de l’intérêt quand vous approches une fille en street pick up chutent drastiquement !

Et ce, même si vous êtes intrinsèquement beau. 

Savoir bien s’exprimer

Un autre prérequis essentiel pour la drague de rue, c’est être capable de bien s’exprimer.

Je sais : j’ai expliqué maintes et maintes fois sur ce blog que l’aspect verbal de la séduction avait très peu d’importance dans le résultat final.

Et je le maintiens !

Mais le problème quand on rencontre des difficultés à s’exprimer, ce n’est pas ce qu’on dit… c’est le message qu’on sous-communique à la fille !

À l’instar du look, une femme attribue instinctivement une certaine valeur sociale et des qualités/défauts, en fonction dont une homme s’exprime.

Une personne très éloquente va paraître confiante, intelligente, sympathique et sécurisante. Ce qui la rendra encore plus intéressante à rencontrer !

C’est l’inverse pour quelqu’un qui peine à s’exprimer correctement…

On lui attribuera un tas d’attributs négatifs : manque de confiance, d’intelligence et d’éducation, etc.   

Avoir du mal à faire une phrase complète sans bafouiller, c’est dévalorisant !   

Si vous êtes bègue ou que vous perdez complètement vos moyens quand vous rencontrez une fille en street pick up, c’est quelque chose que vous devriez bosser en priorité.

Aussi, à moins que vous cibliez des touristes et/ou des filles qui s’expriment de façon très familière, il est nécessaire de savoir s’exprimer dans un langage suffisamment soutenu.

Pas besoin de pouvoir s’exprimer comme un énarque, mais avec un bon nombre de femmes il est préférable de savoir :

  1. Se passer d’un vocabulaire argotique et trop familier,
  2. Faire des phrases grammaticalement correctes.

Sinon vous allez dégager un capital social trop faible à leurs yeux.

Avoir (assez) confiance en son potentiel de séduction

Pas besoin d’avoir un innergame en béton armé pour rencontrer dans la rue. Et quoi qu’il en soi, personne n’est 100% sûr de lui. Je vous mentirais si je vous disais qu’à chaque fois que j’accoste une fille en street pick up, je suis convaincu de lui plaire.  

Cependant, il faut tout de même être relativement optimiste quant à ses chances de plaire et prendre un numéro.  

Si vous croisez une fille en street et que vous vous décidez à aller lui parler, il FAUT que vous ayez le sentiment de pouvoir lui plaire !

Il ne s’agit pas d’en être certain. Mais de croire que vous avez une chance d’y parvenir. Même si cette chance n’est que d’1/4 ou 1/5. Ce qui compte, c’est que vous ayez la sensation d’être un homme qui PEUT plaire à chaque fille qu’il drague.   

Si vous pensez que vous n’avez aucune chance de récupérer un numéro, ou quasi aucune chance, vous n’arriverez jamais à rien en street pick up !

Votre pessimisme va conditionner votre attitude et vos actions, et in fine agir comme une prophétie autoréalisatrice.

Les mecs qui n’ont aucune confiance en leur potentiel de séduction échouent systématiquement, même avec les filles auprès desquelles ils ont une réelle opportunité !

Parce que :

  • Soit ils sous-communiquent à la fille qu’ils n’ont AUCUNE confiance en eux, et ça fait fondre leur intérêt comme neige au soleil ;
  • Soit parce qu’ils renoncent trop vite, pour une raison quelconque !

En coaching, j’ai eu l’occasion de remarquer à quel point un homme qui manque de confiance mésinterprète les réactions des femmes. 

Si une fille se montre plutôt neutre – pas de gros sourire de sa part, mais pas de grimace non plus – , il va avoir tendance à s’imaginer qu’elle n’est pas du tout intéressée, puis s’éjecter !

Alors qu’il n’y a objectivement RIEN qui justifie un départ aussi précipité.

Et même lorsqu’une fille lui fait un ÉNORME sourire, il s’imagine qu’elle le fait par politesse… Tandis que n’importe quel homme à peu près lucide l’aurait interprété comme un signe d’intérêt.

C’est très, très compliqué pour un mec qui n’a aucune confiance en son potentiel de séduction de rencontrer dans la rue.

Parce que pour qu’ils puissent avoir une once d’espoir avec une fille, il faudrait qu’elle lui envoie d’emblée une pléthore de signes d’intérêt (et encore…).

Or, dans la rue plus qu’ailleurs, les filles restent souvent sur la réserve de prime abord.

Déjà parce que vous êtes un inconnu ; ensuite parce que votre démarche est assez inhabituelle et surprenante.

Si une fille venait vous faire la discussion comme ça dans la rue, vous ne sauriez pas trop quoi dire ni comment réagir non plus. Pas sûr que vous lui feriez un énorme sourire, même si elle vous plaisait.

En bref, si vous voulez rencontrer dans la rue, vous ne devez avoir besoin d’aucun feed-back positif pour croire en vos chances.

Pour ça il faut avoir (un minimum) confiance en votre potentiel de séduction.

Être courageux : une qualité essentielle pour rencontrer dans la rue

Enfin, le courage fait partie des prérequis pour rencontrer dans la rue.

Et comme disait Nelson Mandela :

Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de vaincre ce qui fait peur.

C’est-à-dire que vous devez être capable de saisir les opportunités…

  • même si vous appréhendez le rejet,
  • même si votre cœur bat à toute vitesse,
  • même si vous tremblez de peur à l’idée de parler à la fille !

On NE PEUT PAS être socialement frileux et draguer des femmes dans la rue.

C’est antinomique.

Dit autrement (et plus vulgairement), pour faire du street pick up vous devez vous rappelez que vous avez une paire de couilles, et vous en servir !

En tant qu’aspirant dragueur, mais aussi en tant qu’Homme, savoir dépasser sa peur est un prérequis que vous devez posséder.

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

25 plusieurs commentaires

  1. un probleme dont l’article parle pas c’est que la drague de rue est de plus en plus reprimée. en Belgique il y a des policieres appat en civil pour pourchasser les dragueurs de rue, apparemment combattre ca c’est une priorité

    https://www.rtl.be/info/belgique/societe/desormais-le-harcelement-verbal-en-rue-peut-valoir-jusqu-a-un-an-de-prison-446823.aspx

    https://www.terrafemina.com/article/harcelement-de-rue-une-policiere-appat-l-idee-qui-fait-ses-preuves-en-belgique_a363942/1

  2. Merci coach! Mais consernant le look je pense que ça dépend plutôt de l’impression que l’on donne a la fille. On peut être séduisant avec un t-shirt et Jean si on est entrain de faire des petits courses par exemple

    • Si on est présentable oui. Le t-shirt, ce n’est pas l’idéal à mon d’avoir une masse musculaire assez importante (c’est un peu comme un décolleté pour une fille qui en a une grosse paire). Sinon il vaut mieux porter une chemise, une veste ou blouson.

      • Oui. J’ai également remarqué que les femmes sont aussi très attirée par le physique d’un homme musclé mais elles font semblent parceque l’honorable société ne les autorires pas a l’assumé. Depuis que j’ai repris la musculation j’ai un bon feedback avec les filles, parfois elle font même les premiers pas en me disant que je suis beau, alors que quand j’avais arrêté j’avais toujours le même beau visage mais pas de compliments pas un bon feedback.

        • @arnold

          meme experience, et un detail fait la difference parfois (ici la muscu).
          Bien sur les femmes assument pas mais c’est la meme chose pour tout le reste (venalité, sexe etc). la venalité est dans les genes de la femme.

          Les femmes attachent plus d’importance au physique qu’on ne le pense. soi-disant les femmes sont moins physiques que les mecs…

          Certains coaches francais pretendaient meme que le physique avait pas d’importance, la bonne blague

          Certains coachs francais ils vont faire du SPU avec des mecs gros et sapés n’importe comment. Selon le coach son game est pas bon LOL je pense a french kiss par exemple, j’ai vu ses videos

          • Exactement luc! Et en plus même concernant les relations, la plupart des filles quand on les dragues elles disent vouloir une relation sérieuse juste par habitude ou soit pour nous test et plus souvent même pour paraître sérieuse mais en réalité elles veulent juste du sexe. Il y a même une fille qui m’a déjà conseiller que parfois je dois apprendre a humilier les filles cad couché avec et goter après. Je pense que le fait de disparaître après le sexe ne leur font pas très mal comme elles les prétends.

      • Sauf en été
        Salut Chris super article qui revient aux bases. Cependant
        Négligé — vêtu d’un vieux t-shirt taché de café, les cheveux en pétard, la barbe mal taillée, etc.
        Je reviens sur cette aspect là car j’ai un pote et moi même de temps en temps.. Il n’a aucun mal à séduire dans la rue je précise bien.

        • Tu veux dire qu’il est (vraiment) négligé et que malgré tout, il n’a aucun mal à draguer ET obtenir des résultats ?

          Si c’est le cas, alors tant mieux pour lui ! Je ne dis pas que c’est une règle absolue, sans aucune exception. Sans doute qu’il a d’autres qualités/prérequis qui compensent ce défaut.

          Cela dit, le but en séduction c’est de mettre un max de chances de notre côté. Et être négligé n’augmente pas tes chances, ça les réduit !

  3. @Chirs je viens d’aborder pour la première fois (depuis qu’on sais vue) un groupe de deux filles…

    J’avais repérer deux filles dans le métro, avec des leggings brillant et j’avoue que sa donne envie sur des filles mignonnes…

    Je suis descendu à leur arrêt et comme elles semblaient attendre devant un carrefour après 5 minutes d’hésitation je suis aller les voir avec une approche indirecte (en direct game sa fait cas sociaux d’aborder ouvertement un groupe)…

    J’ai très vite montrer de l’intérêt avec un « vous êtes charmante et adorable » de manière sincère et cela a fait que une d’elle à été en mode flirt léger avec moi…

    En faite, l’ambiance était fun, celle qui était en flirt avec moi c’était Juliette et sa copine Élise toute les deux 18 ans, assez sympa et franchement pas farouche lol.

    Nous avons discuté 15 minutes et j’ai bien fait attention à inclure Élise dans la conversation.

    J’ai même taquiner sur le faite qu’elle sont là à rien foutre sous le ton de l’humour (bien sûr pour savoir si elle sont disponibles si je propose une activité lors de la rencontre).

    Elles attendaient une pote pour aller en centre ville boire de l’alcool…

    La pote a appeler et comme elle semblait pas trouver le Carrefour elles ont décider de partir pour la chercher et donc fin de la partie…

    En faite, j’ai des questions:

    Dans la rencontre j’ai bien vue sur Juliette était Open avec moi et que Elise était en retrait….

    – Si je propose de prendre le numéro de la fille qui semble plus open devant l’autre, est ce que c trop risqué ?

    – Si les femmes semble détendu et qu’elles sont disponible, je peut proposer à deux filles de boire un verre avec elles ? Ou de faire une des activités avec les deux filles et moi tous seul ?

    – la tension et l’excitation de la rencontre fané après 15 minutes…et clairement j’ai du enchaîne pour avoir des choses a dire vue que clairement j’avais une accroche avec l’une d’elle et moins l’autre, donc comment faire pour sans faire le clown garder la dynamique ?

    Je ne suis pas trop doué pour expliquer à l’écrit les approches donc si tu veux savoir ce que j’ai fait pour m’aider n’hésite pas ^^

    • – Si je propose de prendre le numéro de la fille qui semble plus open devant l’autre, est ce que c trop risqué ?

      C’est toujours risqué de demander un numéro dans ce genre de contexte, mais c’est souvent la seule manière de l’obtenir…

      La question est : est-ce que tu préfères tenter le cours et risquer un refus OU ne rien tenter du tout est éviter une refus.

      Si tu lis mon blog depuis assez longtemps, tu sais ce que j’en pense. Surtout que vous discutiez depuis 15 minutes. C’est pas comme si tu allais vers une fille random pour lui demander son num après 30 secondes.

      Après, le mieux dans ce genre de situation c’est d’avoir un prétexte par défaut, mais relativement crédible (comme lorsque tu invites une fille chez toi), pour proposer un échange de numéro, pour avez de donner l’air d’être un daleux qui veut pécho des « 06 ».

      Réfléchis à la manière dont tu pourrais amener le numéro si tu te retrouves dans une situation similaire la prochaine fois.

      – Si les femmes semble détendu et qu’elles sont disponible, je peut proposer à deux filles de boire un verre avec elles ? Ou de faire une des activités avec les deux filles et moi tous seul ?

      Tout est possible si c’est bien amené. Après, à toi de voir si c’est vraiment intéressant de te retrouver en rdv avec 2 filles.

      – la tension et l’excitation de la rencontre fané après 15 minutes…et clairement j’ai du enchaîne pour avoir des choses a dire vue que clairement j’avais une accroche avec l’une d’elle et moins l’autre, donc comment faire pour sans faire le clown garder la dynamique ?

      Partir !

      Y’a pas vraiment de secret pour maintenir une conversation dynamique éternellement. L’excitation de la rencontre finit toujours par redescendre, et normalement il doit te falloir (largement) moins de 15 minutes pour demander un numéro. Sinon c’est que tu sais pas vraiment escalader du rapport au numéro. Et dans ce cas c’est CA qu’il faut travailler, par la conversation pour durer encore plus longtemps.

  4. Article interessant mais bon…
    Perso je n ai jamais vu d homme aborder une femme comme ca dans la rue…meme avec la confiance de James Bond…
    Ou alors pour demander du feu ou une adresse…
    Les gens sont plutot froids et mefiants dans la rue…
    Toutefois ca marche peut etre pour une minorite…surement pas pour la majorite par contre…
    Il reste les applis mais la c est seulement le physique qui compte…
    Difficile..difficile…

  5. @Luc et Arnold vous dites juste une évidence… c comme nous les mecs nous préférons les femmes jeunes, athlétiques avec un ventre plat et un beau cu rebondit (a pas confondre avec gros cu à la Kardashian).

    Après les pouf qui aiment Conan le barbare c pas mon style, donc je vois les laisse avec plaisir ^^.

    Sans être aussi beau que vous (les grands et musclés), j’ai eu des opportunités avec des filles plutôt jolies.

    Je ne pourrais pas avoir des résultats avec du DG en SPU du moins il faut que je tombe sur des femmes moins superficielles et de nos jours c des perles rare….

    Par contre, en activités ou en rencontre par hasard ou (nous avons le temps de faire connaissance) je peut réussir.

  6. J’ai une question Chris concernant les femmes de plus de 30 ou entre 28 et 45 ans, est-il nécessaire d’avoir une approche différente par rapport aux filles de 25 à 30 ? Sont-elles difficile à draguer ou plus méfiante ou autre..

    • En règle générale, plus une fille est âgée (jusqu’à l’âge de ~30-35 ans), plus il faut avoir une approche douce, patiente, rassurante, « provider compatible ».

      On peut choper pas mal de jeunes filles en dégageant une frame de pure player/alpha/badboy. Mais plus elles vieillissent, plus en se méfie des hommes, cherchent à se protéger des connards et veulent se « poser ».

      Un simple exemple, c’est qu’il est 3 fois plus rare pour moi de coucher au premier rendez-vous avec une fille de plus de 27 ans, qu’une fille de moins de 24 ans.

      Les filles de 18-24 ans sont plus dans une période d’exploration, où elles peuvent laisser libre court à leur désir (évidemment, je parle pas de TOUTES les filles, je dépeins juste une tendance).

      Les filles de 27 ans et + sont davantage dans une période « marre des connards/pas envie d’un mec volage/j’ai passé l’âge de m’envoyer en l’air avec n’importe qui ».

      Du coup, il y a un ASD plus fort.

  7. A titre perso ce qui manque le plus c’est le courage! Ça fais mal de me dire ça mais c’est la réalité.j’arrive pas a solutionner ce problème…mon cerveau est une machine a trouver des excuses et a interpréter les réactions des filles de façon pessimiste ! J’ai des résistances psychologique assez forte…par contre une fois que j’ai brisé cette résistance je sais que deviens assez bon! C’est vraiment con car pour le reste du processus j’ai aucun blocage, Un peu d’appréhension sans plus…du coup je me crée peu d’opportunité

    • Le courage, ça se travaille.

      Tu as déjà pensé à explorer la piste de la prise de parole en public ? Ca peut être sous forme de théâtre d’impro, ateliers pour apprendre à parler en public, etc.

      Parait que ça décoince pas mal !

      En plus, ça semble nettement améliorer l’expression oral.

      Même avec mes 15 ans d’expérience en drague, je suis impressionnés de l’aisance oral qu’ont certains « public speakers ».

      C’est un truc que j’aimerais moi-même faire dans les prochaines années.

  8. De toute maniere c est une verite il n y a que le physique qui compte…le reste ce sont des contes de fees…
    Apres des femmes non.superficielles c est tres rare…

  9. Mais c est normal que les femmes n en ont rien a faire qu un homme ne reste pas apres une nuit..elles auront toute une armee toutes leurs vies de pretendants….des centaines…dans une estimation faible…
    Un de plus ou de moins…

    • Très bon post . Demain ca sera Polo a motif et pantalon a pince.
      Une chose que je n’ai jamais fait, et je me pose toujours la question si cela peut amener plus de résultats ou non, c’est d’aborder un groupe de filles.
      Sont elles moins stressées ou au contraire plus sensible au jugements de leurs amies ?
      Si je pouvais avoir ton expérience ou celle de quelqu’un d’autre qui lit cette question…

      • Salut Alex !!!!

        J’ai aborder deux filles dernièrement et Chrys m’avais donner des conseils (plus haut dans les commentaires).

        Benji aussi à parler à deux copines et à eu le numéro.

  10. nouvelles du field en soirée

    Pas mal de couples. les filles jolies etaient en couple

    Beaucoup de femmes grosses limite obese et moches

    Quelques jeunes habillées comme des putes (une femme s’habille pas comme ca normalement), jupe ultra courte, bas resille etc

    Les femmes hesitent pas a draguer et aborder les hommes et une de ces grosses limite obese m’a abordé et dragué.

    est-ce que les femmes distingiés ca existe encore et les femmes font -elles encore des efforts pour etre seduisantes ?. J’ai parfois l’impression que les mecs font plus d’efforts meme vestimentaires.Par ailleurs l’obesité devient un probleme comme aux US, surtotu chez les femmes. A ce nbiveau c’est meme un probleme de santé J’aimerais avoir les chiffres

  11. @Luc, il y’a quelques mois j’avais fait le constat que depuis le Covid (et les confinements) j’avais aussi remarqué que beaucoup de femmes (notamment étudiantes) devenaient de plus en plus féministes par les actes, mais aussi niveau look…

    Je vois souvent a Lyon des femmes avec des pantalons large et déchiré (ce qui est très moche) et aussi avec des regulars et sa donne pas envie d’aller les draguer… c peut être fait exprès…

    Sans oublier les grosses qui se prennent pour des belles femmes qui font les difficiles

    Et je note que tu as enfin réalisé mon malheur: les femmes jolies qui te plaisent sont en couples…

    Il est bien sympa d’apprendre la séduction ou de s’améliorer, mais quand on vient d’un milieu masculin et qu’on n’est plus à la fac et bien pas facile de rencontrer notre style femme qui est CÉLIBATAIRE et DISPONIBLE…

  12. A quoi ca ser d aller dans ces soirees si c est pour s apercevoir que les femmes attirantes sont systematiquement en couples….????
    C est comme se battre contre des moulins a vent…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.