Accueil 5 Relation de couple 5 Polyamour, Relation Libre : Faire Accepter N’Importe quelle relation à une femme.

Polyamour, Relation Libre : Faire Accepter N’Importe quelle relation à une femme.

Faire accepter une relation libre

Installer une relation libre

Voici un sujet qui n’est pas très populaire au sein de la communauté, mais qui est pourtant d’une importance capitale si vous voulez avoir de la réussite dans le domaine des relations amoureuses.

Après tout, n’est-ce pas la raison principale pour laquelle nous faisons tout cela ?

Qu’il s’agisse d’obtenir un type de relation différent que celui « traditionnel » ou même de partir du bon pied dans une relation exclusive à long terme, vous devez être capable de définir la relation selon vos propres conditions.

Si par exemple, vous aimeriez coucher et passer un peu de temps avec une fille, sans pour autant rentrer dans une relation exclusive avec elle, votre objectif devrait être de définir une relation de type « Sex Friend » ou « MLTR ».

Cependant, la plupart des mecs préfèrent :

  • Faire croire à la fille qu’ils veulent une relation « sérieuse » (ce qui veut en réalité dire « exclusive »)  de peur qu’elle refuse de coucher avec eux, puis disparaissent après le Fclose,
  • Mentir : faire croire qu’il sont « exclusifs », mais voient d’autres filles en secret.
  • Ne pas coucher avec, parce qu’ils sentent que la fille n’est pas compatible avec ce qu’ils attendent d’une copine en relation exclusive.

Aussi, même si vous souhaitez une relation exclusive qui soit durable et de qualité, vous ne pouvez ni vous permettre de laisser une femme négocier votre engagement contre du sexe et un peu d’affection, ni la laisser jamais mener la barque.

D’une part parce que s’engager avec une femme dont l’intention n’est pas 100 % « pur et innocent » – je veux dire par là qu’elle ne se met pas avec vous UNIQUEMENT parce qu’elle vous apprécie et aime être avec vous – mais pour d’autres raisons (vous êtes riche, manipulable, un bon « provider » potentiel), cela finira TOUJOURS mal pour vous. (Vous êtes prévenu).

Et d’autre part parce que,  bien que j’aime beaucoup les femmes et les admire sur certains points, elles sont vraiment très mauvaises pour gérer les relations longues ! Si vous les laissez tout choisir, elles voudront que vous passiez tout votre temps avec elles, que vous changiez pour correspondre davantage à ce qu’elles pensent être leur « idéal », puis perdront leur intérêt pour vous et vous largueront comme un moins que rien en rejetant la faute sur vous.

Comment définir la relation que l’on veut, selon ses propres conditions ?

Maintenant, passons à l’aspect pratique. Comment définir la relation que l’on veut, avec n’importe quelle fille !

Il existe 3 types de relations basiques que vous pouvez installer avec une femme :

–   Relation Sex friend

–   Relation MLTR, ou “polyamoureuse” (c’est le terme qu’on utilise hors communauté de la séduction)

–   Relation exclusive

Pour installer chacune de ces différentes relations, il faut en général passer par les mêmes étapes. Sauf qu’en fonction de votre objectif, vous devez ajuster votre comportement et les dérouler ces phases différemment.

Voyons les chacune en détail…

 

Phase 1 : l’objectif.

La toute première chose à faire avant même d’entrer dans les toutes premières étapes du processus, c’est de déterminer un objectif précis avec les filles que vous rencontrez. Plus vos intentions seront claires dans votre esprit, mieux ce sera. Vous pourrez être parfaitement concentré vers le résultat final.

Vous n’êtes peut-être pas du genre à prendre n’importe quoi, et vous recherchez uniquement une relation sérieuse ? Ou peut-être que vous recherchez une relation sérieuse, mais que vous êtes ouvert à tout type de relation en attendant de rencontrer la fille qui correspond parfaitement à vos standards ? Enfin, vous préférez peut-être la variété et ne cherchez aucune relation exclusive, que des relations ouvertes ?

Avant même d’aller aborder des femmes, vous devriez savoir ce que vous allez faire avec les femmes que vous rencontrez. Quel genre de femmes vous mettriez dans la case « sex friend » (p.e les filles entre 6 et 8), et lesquels vous mettriez en MLTR. Sinon, à chaque fois que vous rencontrerez une nouvelle fille, vous vous poserez la question et paraitrez hésitant face à elles (les femmes n’aiment pas les hommes qui ne savent pas ce qu’ils veulent).

Phase 2 : Votre « early-frame announcement »(EFA)

Pendant la phase de séduction et les quelques mois qui la suivent, la façon dont nous nous comportons et interagissons avec la fille lui laisse des indices sur le genre de relation que nous voulons.

Cette façon dont nous nous comportons avec elle, réagissons à ses tests, etc, va lui sous-communiquer non-verbalement un message sur la raison pour laquelle vous êtes là.

  • Si vous vous comportez comme un ami, elle présumera que vous voulez être son ami.
  • Si vous vous comportez comme un copain potentiel, elle vous verra comme tel.
  • Si vous vous comportez comme un jerk, elle vous verra uniquement comme un ONS potentiel.
  •  Si vous vous comportez comme un partenaire sexuel potentiel, elle vous verra comme tel.

C’est ici que beaucoup de mecs foirent. Ils posent la mauvaise EFA avec la fille.

  • Elle est encore jeune et recherche une première relation (affective) avec un homme  [= un copain], mais vous vous comportez comme un ami –> vous êtes serviable et amical mais ne montrez aucun intérêt de nature affectif ou sexuel.
  •  C’est une jeune femme et elle recherche une relation passionnée avec un homme [= un partenaire sexuel], vous vous comportez comme un copain potentiel –> vous lui montrez votre intérêt, mais uniquement de manière affective.
  • Elle a déjà un copain mais serait ouverte à l’idée d’avoir une relation sans attache [= un partenaire sexuel ou jerk], mais vous vous comportez comme un copain potentiel -> vous vous montrez trop attaché à elle, vous devenez un peu jaloux quand elle parle de son copain, etc.
  • Elle veut avoir une aventure avec un homme sans être considéré comme « le bon coup d’un soir » [ = veut un partenaire sexuel], mais vous vous comportez comme un jerk –> vous ne l’écoutez pas, vous êtes cocky et ne faites que la teaser à chaque fois.
  • Elle vient d’avoir 33 ans, elle est très angoissée à l’idée d’arriver de vieillir sans avoir fondé de famille ni avoir d’enfant et veut une relation sérieuse [ = cherche un copain], mais vous vous comportez comme un partenaire sexuel ou un jerk  -> vous ne lui montrez pas suffisamment de garanties pour une relation sérieuse.

La EFA du partenaire sexuel (« lover ») est la meilleure puisqu’elle ouvre au plus grand nombre de possibilité.

Si vous avez celle de l’ami, vous allez tomber en friend zone 99% du temps (et UNIQUEMENT avec celles qui vous apprécient au début…)

Si vous avez celle du copain, vous pourrez, dans le meilleur des cas, devenir son copain. Mais c’est plus difficile de devenir directement son copain parce qu’elle va vouloir vous évaluer et vous comparer à d’autres hommes qui veulent la même chose que vous, pour avoir le meilleur provider.  Pour elle, c’est un investissement à long terme, donc elle doit prendre ses précautions. Vous ne voudriez pas emménager ou faire un enfant avec la première venue non plus !

Si vous avez celle du jerk, vous attirerez beaucoup d’ONS, quelques sex friend, et quelques relations avec des LSE. Les autres ne voudront pas s’attacher à vous parce qu’elles vous considéreront comme immature et incapable d’entretenir une relation.

Si vous avez celle du partenaire sexuel cependant, vous pouvez plus facilement amener les filles (même celles qui vous paraissent « traditionnelles ») dans le type de relation que vous voulez. Les seules exceptions sont les filles très jeunes et sans expérience, et les femmes qui commencent à veillir. Mais pour les filles entre 21 et 27 ans, c’est la EFA parfaite !

Comment transmettre la early-frame du partenaire sexuel ?

Le partenaire sexuel a les qualités du jerk et du copain potentiel, sans leurs défauts. Il a une présence sexuelle, mais il est aussi digne de confiance et parait plus mature :

  • Un comportement très sexuel : capable de démontrer facilement son intérêt, à l’aise avec la tension sexuelle et avec sa sexualité, guidé davantage par son excitation (vs son besoin d’affection), etc.
  • Être détaché du résultat : vous n’allez pas pleurer sous votre couette le soir si elle ne veut pas de vous. Vous devez être capable de lui faire sentir que si elle ne veut pas, vous êtes capable de dire « au revoir » et l’oublier dans la minute qui suit pour passer à la suivante.
  • Dégager une bonne vibe : dégager une aura positive, simple, sympathique. Vous appréciez la fille en face de vous.

Ainsi vous avez des qualités qui attirent beaucoup les femmes sexuellement, avec d’autres qualités qui les rassurent.

Elles verront que vous n’êtes ni le « copain potentiel », ni le « jerk », mais le mec entre les deux (le partenaire sexuel potentiel). C’est une bonne base pour la suite.

Phase 3 : La fidélisation

C’est une phase qu’on pourrait aussi appeler la phase d’attachement.

Après avoir couché avec, vous devez chercher à entretenir la relation sans pour autant dire explicitement ce que vous voulez. Autrement dit, vous fréquentez la fille, mais aucun type de relation n’a encore été défini entre vous.

Cette phase est importante car elle vous permet de faire accepter au fur et à mesure la relation que vous allez installer.

En effet, si vous dites directement à une fille après avoir couché une ou deux fois avec « écoute, en fait j’aimerais que l’on se fréquente uniquement pour le sexe » ou « en fait j’aimerais qu’on sorte ensemble, mais j’aimerais aussi sortir avec d’autres filles », le nombre de refus va grimper en flèche. C’est une stratégie, certes directe, mais qui donne peu de chance de succès.

Au lieu de cela, imaginez que vous la voyez une fois par semaine pendant un certain temps. Qu’à chaque fois, vous lui faites l’amour commune une bête et passez un très bon moment avec elle. En plus vous continuez à démontrer toutes ces qualités attirantes qui lui plaisaient (sexué, détaché du résultat, etc). Au bout d’un moment (2 à 3 mois dans l’idéal), à force de vous fréquenter, la fille va vraiment commencer à vous apprécier et à s’attacher à vous. Quand ce sera le cas, elle sera alors plus facilement susceptible d’accepter vos conditions !

Pour lui faire accepter le type de relation que vous voulez, vous devez d’abord lui donner un bon aperçu de ce qu’elle va y gagner/perdre.

La plupart des jeux vidéo en ligne utilisent une stratégie similaire pour fidéliser les clients et les faire payer un abonnement mensuel. Honnêtement, qui est prêt à payer près de 30 euro chaque mois pour jouer à un jeu vidéo en ligne ?

Mais au lieu de vous vendre directement l’abonnement (qui serait une stratégie peu rentable), ils vous offrent plusieurs mois gratuits pour que vous puissiez prendre du plaisir à jouer, investissiez une part de votre temps et que vous preniez l’habitude d’y jouer. Alors, vous aurez mal à décrocher, et vous serez susceptible d’accepter leur compromis (vous payez pour continuer à jouer).

En même temps, pendant la phase de fidélisation elle doit comprendre où va la relation. Elle ne doit pas avoir le sentiment que vous lui avez donné de faux espoirs. C’est ici que vous allez devoir ajuster votre comportement en fonction de la relation que vous voulez définir comme relation.

Si vous voulez faire de cette fille une sex friend, la relation doit être exclusivement sexuelle. Autrement dit, à chaque fois que vous la revoyez, votre unique objectif est de la satisfaire le mieux possible sexuellement. Les quelques première fois où vous vous revoyez, assurez vous de lui donner un maximum de plaisir.

De toute manière, vous ne ferez jamais ces efforts là en vain. Le sexe c’est comme la séduction, plus l’on pratique et meilleur l’on devient. Donc si vous pouvez voir cela comme une bonne occasion de pratiquer, plutôt qu’une technique pour essayer de fidéliser la fille, c’est encore mieux (vous restez le prix dans votre esprit).

En dehors de cela, vous commencez à la traiter comme une sex friend. C’est-à-dire que vous ne l’embrassez pas en public, vous n’êtes pas trop affectif avec elle quand vous n’êtes pas dans l’intimité (pas de message du genre « tu me manques » le soir avant de vous coucher, etc) et refusez de l’être (ignorez ce genre de message ou teasez là un peu quand elle se montre affective, mais ne répondez pas par quelque chose comme « à moi aussi J »).

Si vous voulez une MLTR, vous devrez en plus faire l’effort de renforcer la connexion affective. Passer un peu plus de temps à discuter, être plus affectif qu’avec une sex friend. Vous pouvez l’embrasser et lui tenir la main en public, etc.

Mais vous restez tout de même suffisamment distant avec elle – vous ne la voyez qu’une fois par semaine, vous ne la contactez pas tous les jours, etc.  Vous pouvez laissez entendre que vous continuez à flirter et fréquenter d’autre filles (mais de manière assez subtile évidemment). Et à chaque fois qu’elle vous fait une scène, vous lui faites automatiquement un freeze-out d’au moins 3 jours (voire une semaine) pour lui faire comprendre que ces petites tentatives pour vous manipuler ne vous atteignent pas et qu’elle ferait mieux d’arrêter ses caprices si elle veut continuer à passer de bons moments avec vous.

Si c’est une copine exclusive que vous voulez avoir, mieux vaut vous comporter comme pour une MLTR en début de relation et utiliser la phase de fidélisation pour évaluer la fille et vous assurer qu’elle corresponde bien à vos standards. Si vous pensez que c’est le cas, alors vous pouvez la considérer comme votre copine, la voir plus d’une fois par semaine et être affectif avec elle.

 

Phase 4 – L’officialisation

Après avoir fait les efforts suffisants pour installer le type de relation que vous souhaitez, vient le moment de l’officialiser.

C’est cette phase qui varie beaucoup en fonction des filles :

  • Parfois l’officialisation peut se faire naturellement, de manière tout à fait implicite, sans avoir à initier de discussion là-dessus. La fille comprend exactement ce que vous voulez durant la phase de fidélisation.
  • D’autres fois, la fille est un peu confuse, elle se doute de vos intentions (sinon c’est que vous vous y êtes mal pris), mais elle a besoin de plus de clarté.

Dans ce cas, viendra le moment où elle voudra vous en parler pour faire le point. Pour savoir où cette relation l’amène.

C’est là que tout se joue avec ce genre de fille. Vous devrez prendre votre courage à deux mains, lui dire ce que vous attendez de cette relation et lui expliquer vos raisons. A ce moment, d’un côté vous devez paraitre déterminé et confiant : c’est ce que vous voulez, et après tout, vous ne lui avez jamais rien promis. Vous serez sans doute tenté d’éviter d’affronter votre responsabilité par le mensonge, mais soyez courageux et faites-le !

Si vous voulez faire cela correctement, vous devez être VRAIMENT détaché du résultat et prendre le risque de perdre la fille. Après tout, le choix de rester avec vous ou non lui appartient. Elle peut refuser. Laissez-la prendre sa décision sans ressentir le besoin de la convaincre absolument.

D’un autre côté soyez rassurant et aimant. Précisez-lui que vous l’appréciez et que vous avez vraiment envie de continuer à la fréquenter, mais que vous n’êtes pas prêt à vous engager avec elle, et que vous ne voulez pas lui mentir non plus.

Certaines accepteront sans problèmes. D’autres comprendront et accepteront à contre cœur. Et d’autres encore vous quitteront temporairement avant de changer d’avis et revenir. Enfin, il y aura aussi celles qui ne reviendront pas (mais c’est un pourcentage plus faible que ce à quoi vous pourriez vous imaginer).

Quand nous faisons cela, nous prenons le risque de perdre la fille. Et si elle nous plait beaucoup, ça peut être très dur de trouver le courage d’avancer. Mais si vous n’êtes pas prêt à leur donner ce qu’elles veulent (l’exclusivité), alors mieux vaut apprendre à prendre ce risque !

Nous sommes des séducteurs, alors nous devons nous habituer à cela !

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

4 plusieurs commentaires

  1. Salut à tous,

    Parfois la vie nous fait des cadeaux : un jour, c’est une femme qui m’a proposé une MLTR … Elle parlait plutot de « relation légère », mais c’est ce que ça voulait dire. Elle venait de rompre et n’était pas prête à s’engager à nouveau, mais je lui plaisait. De mon côté elle me plaisait aussi et je n’avais aucune envie de démarrer une relation sérieuse.

    Du coup, dès le départ les choses étaient claires et je n’ai rien eu à faire. Merci la vie.

    Sylvain

  2. Salut,

    Je suis tombé par hasard sur ce site et j’ai commencé à lire par amusement, mais franchement… j’ai arrêté bien avant la moitié tellement c’est révoltant.
    Si je puis me permettre, commencez par considérer la femme comme votre égal, comme une personne qui elle aussi a des envies et des besoins, et non comme une chose à conquérir par le biais de techniques, dans l’unique but d’assouvir vos envies.
    Grandissez un peu.
    Draguer, c’est plus ou moins mentir sur ce que l’on est. A partir de là comment voulez vous qu’une quelconque relation se termine bien (ou ne se termine pas) ?
    Cessez de draguer, et soyez juste honnêtes, avec vous même, et avec la personne que vous convoitez.
    Bien cordialement…

    • Je suis tombé par hasard sur ce site et j’ai commencé à lire par amusement, mais franchement… j’ai arrêté bien avant la moitié tellement c’est révoltant.

      Je comprends… Tu as arrêté tellement vite que ton message n’est que l’étage de ce que le mot « drague » t’évoque : manque de sincérité, considérer les femmes comme des sous-merde, etc.

      Tu ne fais que relayer les clichés populaires que tu associes à ce mot. Mais il faut arrêter de penser que tous les « dragueurs » sont des Barney Stinson en puissant, et que ce site fait la propagande du misogyne qui ne fait que mentir pour baiser.

      Au pire tu t’abstiens de dire des bêtises. Au mieux tu te renseignes sur un peu plus que sur 3 lignes.

      Si je puis me permettre, commencez par considérer la femme comme votre égal, comme une personne qui elle aussi a des envies et des besoins, et non comme une chose à conquérir par le biais de techniques, dans l’unique but d’assouvir vos envies.

      Pour commencer, pourrais-tu me donner une preuve concrète de ce que tu avances ?

      1) Sur plus de 200 articles publiés ici, donne-en moi une seule où j’ai dit que les femmes étaient « inférieures » aux hommes…

      Je veux une preuve concrète. Pas une interprétation bancale d’une ligne que j’aurais écrite ou une phrase complètement sortie de son contexte.

      2) Fais la même chose avec « une chose à conquérir par le biais de techniques, dans l’unique but d’assouvir vos envies » : je veux JUSTE une preuve.

      J’ai posté 205 articles. Bonne lecture !

      Ensuite seulement, nous verrons qui a besoin de grandir un peu.

      Draguer, c’est plus ou moins mentir sur ce que l’on est.

      Là encore, c’est TON avis.

      Je ne te connais pas, et porter un jugement négatif sur toi serait faire exactement la même chose que toi, alors je vais éviter de trop m’avancer, mais il y a des chances qu’au contraire, un « dragueur » (en tout cas un qui suit ce blog) soit en fait plus sincère et authentique que toi avec les filles.

      Tu es peut-être un gentil garçon, mais même les gentils portent des masques…

      Cessez de draguer, et soyez juste honnêtes, avec vous même, et avec la personne que vous convoitez.
      Bien cordialement…

      Tu aurais dû commencer par lui ça https://www.drague-academie.com/humble-sincere-et-confiant/ ou ça : https://www.drague-academie.com/la-sincrit-une-comptence-simple-et-pourtant-si-rare/.

      Est-ce que tu penses toujours que le dragueur n’est pas sincère ?

  3. Dommage d’inciter à jouer sur la dépendance affective. Il est plus sain de justement travailler l’indépendance pour ce genre de relation.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.