Accueil 5 Apprendre à draguer 5 03 – La notion d’escalation en séduction [Podcast]

03 – La notion d’escalation en séduction [Podcast]

L’escalation est un concept central en séduction.

Pourtant, cette notion est peu abordée, et trop souvent mal comprise – y-compris par les coachs en séduction.

Dans ce podcast, vous allez découvrir ce qui se cache derrière cette notion, et pourquoi elle est si fondamentale.

Version Texte :

J’ai eu déjà l’occasion d’aborder le thème de l’escalation dans divers articles, que je vous invite fortement à lire si ça n’a pas déjà été fait.

Ce que je vais faire ici, dans ce podcast, c’est une introduction générale du concept : son intérêt dans le processus, ce que j’entends par « escalation ».

Donc, commençons par le commencement : la définition de l’escalation.

Qu’est-ce que l’escalation ?

Des définitions, vous en trouverez sans doute plusieurs sur le web.

Je dirais presque qu’il y a autant de définitions de ce concept qu’il existe de blogueurs ou de soi-disant experts en séduction.

  • Pour certains, le terme escalation évoque seulement le concept de « Kino Escalation » ; une théorie selon laquelle, avant de pouvoir embrasser une fille, il faudrait l’habituer à notre toucher; ce qui est, de mon point de vue, de la pure masturbation intellectuelle (l’expérience m’a montré qu’il suffisait d’installer de la tension sexuelle pour lui donner envie d’être touchée, et avec l’envie elle deviendra parfaitement à l’aise.)
  • Pour d’autres, ça consiste à passer d’une conversation normale à du « flirt » (sexualisation, taquinerie, batailles de frames, etc.) ; ce qui s’approche davantage de ma définition de l’escalation, à ceci près que celle-ci s’arrête uniquement au niveau verbal.

Pour moi, l’escalation c’est purement et simplement la progression dans le processus de séduction.

Escalader, c’est passer d’un point A à un point B.

  • Lorsque vous passez d’une approche à la prise d’un numéro, c’est une escalation.
  • Lorsque vous passez d’une discussion cordiale à un échange physique (tenir sa main, l’embrasser…), c’est escalader.
  • Si vous passez d’un lieu public jusqu’à chez vous, chez elle ou l’hôtel, c’est aussi une forme d’escalade.

Autrement dit, tout ce qui nous rapproche concrètement du « Close » (et j’entends par là le seul vrai close : le Fclose), est une escalade.    

Ce n’est donc pas une « technique de séduction » à proprement parler, mais plutôt un but visé, voire un état d’esprit (= le désir constant de faire progresser l’interaction.)

Voilà pour la définition.



Faire de l’escalation la priorité en séduction

Maintenant, je vais vous expliquer quel est l’intérêt de connaître cette notion, et (surtout) de l’avoir en tête.

Au cours de la séduction, si votre esprit doit être focalisé sur une chose, avoir une priorité à l’esprit, c’est ESCALADER !

Malheureusement, ce qui vous vient souvent en tête c’est…

  • l’attraction,
  • avoir une discussion sympa,
  • faire rire ou divertir,
  • se mettre en valeur,
  • utiliser telle ou telle technique,
  • avoir telle ou telle attitude.

Mais en réalité, tout ça passe au second plan.

Ce qui importe vraiment, c’est escalader !

L’escalation, c’est la (vraie) séduction.

Bien entendu, il n’y a rien de mal en soi à aimer plaire au sexe opposé, à rendre sa compagnie agréable ou à profiter du moment présent.

Toutefois, ces choses-là sont secondaires.

Je sais !… Ça peut vous surprendre, parce que dans la communauté de la séduction les experts nous rabâchent un tas de concepts abstraits comme l’attraction, le confort, le rapport, etc. (Ce sont des éléments qui joue un rôle dans la séduction, mais qui n’ont absolument aucun intérêt sans escalation.)

Tous ces éléments ont seulement pour but de construire de la compliance pour vous permettre d’escalader.

Pour faire un parallèle, c’est comme si vous jouiez aux Échecs et aviez établi une stratégie pour mettre votre adversaire en échec et mat.

Pour que cette stratégie fonctionne, il faut que vous déplaciez tel pion (admettons un cavalier) sur une case précise, et tel autre (disons votre fou) sur une autre case pour empêcher le roi de se déplacer, puis mettre enfin son roi en échec et mat avec votre reine…



En séduction, le mécanisme est similaire : vous générez de l’attraction, construisez du rapport et faites monter la tension pour escalader (= porter le coup final !)

Par contre, si vous faites de l’attract pour faire de l’attract… ou du rapport pour du rapport… (sans aucun but concret) cela n’a aucun intérêt.

Vous allez faire du sur place ; ce sera absolument inutile (comme un jouer aux échecs en déplaçant ses pièces tout à fait au hasard).

Mais bien sûr, au risque de me répéter, ça ne veut pas dire que jouir d’un bon capital attraction ou mettre la fille en confiance soit inutile…

Si vous ne parvenez pas à réunir ces éléments de prime abord, vous réduisez vos chances de réussir votre escalade.

Par exemple : si vous tentez d’embrasser une fille (= escalader) sans qu’il y ait suffisamment de rapport et de tension sexuelle, il y a de fortes chances qu’elle refuse, même si elle vous trouve attirant !

C’est parce que vous amenez votre escalade maladroitement – sans construire la compliance nécessaire au préalable.

La principale raison pour laquelle l’escalation DOIT être prioritaire

Là où je veux en venir, c’est qu’escalader doit être le centre de vos préoccupations.

  • Quand vous abordez, votre priorité doit être de prendre son numéro (ou au rendez-vous instantané) et pas de faire « péter la BT» ou whatever ;
  • Quand vous êtes en rencard, ce n’est pas d’avoir une discussion sympa, de vous faire bien voir, ou peu importe, mais d’arriver à l’échange physique (dans un premier temps), puis de l’échange physique au sexe.

Et ce qu’il y a de très important là-dedans, c’est qu’en orientant votre attention sur l’escalation — ou sur « comment faire avancer le processus de séduction ? » —, vous allez automatiquement devenir MEILLEUR en séduction ; beaucoup plus efficace.

Pourquoi ?

La raison majeure est que si vous n’avez pas l’esprit focalisé sur l’ESCALATION vous serez sans doute focalisé sur l’ATTRACTION

Ou pour mieux dire : sur PLAIRE à la fille !

C’est l’erreur à éviter.

  • C’est une erreur, parce que l’attraction ne fait pas réellement avancer la séduction.

Sans escalade vous pouvez rester des mois à « créer de l’attract » sans qu’il se passe quoi que ce soit de concret avec une fille — ne serait qu’un rencard ou même un échange de numéro.

  • C’est aussi une erreur parce que cette volonté de créer de l’attraction va vous piéger dans un état d’esprit de recherche de validation permanente.

Si vous observez la plupart des débutants du Game, qui eux cherchent presque exclusivement à attirer, vous verrez qu’ils sont dans cette recherche de validation permanente – faire marrer les filles, se « DHV », etc.

Pour eux la séduction se résume à une phase d’attraction en continu ; et, croyez-moi, ça les emmène rarement très loin…

  1. Parce qu’en voulant trop plaire, on finit par ne plus vouloir prendre le risque de déplaire, et l’on renonce à l’escalation.
  2. Parce qu’à un moment où à un autre, on finit par faire remarquer qu’on cherche à lui plaire autant que possible, qu’on recherche sa validation, et du coup on dégrade notre image.

Mais, mais…

Quand vous faites passer l’escalation au premier plan, avant tout reste, y compris l’attraction, c’est toute votre perception de la séduction qui change.

  • L’attraction ne devient plus une fin en soi, mais un simple moyen pour escalader.
  • Vous devenez naturellement plus détaché du besoin de plaire.
  • Et mieux encore : vous vous rendez compte qu’au final l’attraction est rarement le problème en soi; que le but est de créer de la compliance, et qu’être authentique, sympa et rassurant peut en générer plus que jouer au macho-marrant ou à l’alpha mâle delamortquitue

En bref, vous allez voir la séduction sous un point de vue très différent, et infiniment plus efficace pour séduire.

En résumé

L’escalation est la notion la plus essentielle de la séduction.

Sans escalation, il n’y a pas de séduction.

  1. Elle doit être votre obsession, votre priorité.
  2. C’est à elle que vous devez penser — bien avant l’attraction et toute autre chose.

Si vous mettez l’escalation au premier plan, beaucoup de choses évolueront dans votre manière de voir la séduction — à commencer par votre façon d’interpréter les refus et les résistances des femmes.

Vous allez aussi mieux saisir la psychologie féminine, et ce qui parfois incite les femmes à résister/refuser vos sollicitations.

Pour aller plus loin :

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

33 plusieurs commentaires

  1. En un article, tu as résumé ce que c’était la séduction ! De quoi mettre la majorité des coachs en PLS HAHAHA
    Escalation = Séduction

  2. C’est en lisant des articles comme celui -ci que tu as envie de cracher à la gueule de tous ces coachs comme les Dolteau,la gouaille ou autres clowns de daygame ou rad pour le temps perdu à pratiquer leurs conneries.

    • Je suis d’accord à 200% avec toi…

      Le pire des mensonges des Dolteau, Selim (de ADS) et compagnies c de faire croire qu’il y a énormément d’étapes à faire entre le moment ou tu rencontre une femme et le Kiss Close…

      Ce que j’ai pu raté d’occasion avec ses conneries a l’époque…

      En faite, tout est très simple:

      Si tu plaîs a La fille, elle te laissera la touché et isolé pour tu puisse faire monter la tension sexuelle entre vous pour l’embrasser.

      Mais le point de départ est de plaire à la fille (un minimum), sinon tu auras beau avoir toutes les techniques verbales que tu veux, tu ne la touchera jamais.

      Mais pourtant les autres coachs font un business sur tout un processus pour réussir à KC toutes les filles que tu veux..

      De l’arnaque, mais une bonne source de revenu pour eux.

      • exactement Vanity , tu as dit l ‘essentiel : plaire ou pas à la fille .
        Tous ces coachs de merde qui polluent le marche ( Chrys n ‘est pas compris ) font du business pure et simple sans aucune volonté d aider réellement les élèves : si ça ne marche pas ton approche mon petit , c’est que tu aurais du utiliser le direct au lieu de l’indirect , que tu as abordé de face , que tu n ‘ as pas mis de Ftc ou que tu as vouvoyez au lieu de tutoyer mais jamais QUE TA TRONCHE OU STYLE NE LUI PLAIT PAS.
        La plupart des mecs qui débutent dans le game s ‘habillent comme des ploucs et n ‘ont presque pas de Style ; et comme toute cette bande de coachs minables n ‘arrêtent pas de balancer le fameux LOOKS DONT MATTER , cela donne de l ‘espoir et du reve au fameux débutant en drague qui au lieu de se concentrer sur les fondamentaux dont parle Chrys va se concentrer sur le secondaire.

        j ‘en suis un exemple vivant : j ai essaye la drague en étant habille ,fringue comme un plouc , gros ventre etc , résultat : le désert.Puis j ai vachement t’est pravaillé sur mon apparence et physique : boum pour les résultats
        Vouloir séduire sans travailler sur ses fondamentaux : c’est perte de temps , découragement et fatigue morale et physique

        • En faite, toi tu parle juste de look ou d’avoir un beau corps.

          Mais le mec qui est petit de taille (entre 1m65 et 1m75) et qui en plus a un visage pas dans la mode actuel il ne peut rien faire en NPU ou SPU…

          Il y aura toujours ce petit coup de chance ou après un bon nombres d’approches une femme dira enfin oui….

          Mais après le mec n’aura rien pendant des mois ou des années si il ne fait que draguer dans les rues ou en bars.

          Ce que je rapproche aux arnaqueurs de la séduction c de donner de l’espoir dans le vide aux hommes moches qui seront déçu une fois la supercherie dévoilé.

          • ben imagine toi s’ils disaient la vérité , la plupart des coachs seraient au chômage .regarde les sites comme ads ou les sites merdiques américains comme rsd , il y a pléthore de produits qui sont censés te donner la pilule magique pour séduire .

    • Tiens en parlant de ça, j’ai trouvé cette vidéo hier…

      https://www.youtube.com/watch?v=_-3Eqr8R1p8

      Rien que la première minute en dit long.

      – 20 kg en 2 mois, c’est physiologiquement impossible, même avec usage de stéroïde. Demandez à n’importe quel bodybuilder pro. Même en une année, ce serait très compliqué.

      – C’est tout aussi physiologiquement compliqué de tout perdre (ce qui est apparemment son cas), à moins d’entamer une gréve de la faim. Je serais curieux de voir ne serait-ce qu’une photo de lui musclé (si toutefois il en existe).

      – 100 femmes en 3 ans (2-3 femmes par mois sur 3 ans), c’est possible pour un type qui (1) a déjà de bons prérequis, (2) a assez de temps, (3) n’a aucune lassitude à enchaîner les conquêtes ni volonté à se caser, ne serait-ce que quelques mois.

      Mais si un mec démarre avec beaucoup de handicaps (comme il le prétend), c’est déjà plus compliqué.

      On peut estimer sans être pessimiste qu’un débutant va pas mal ramer la première année. Le temps de dépasser sa peur de l’approche, apprendre les rouages de la drague. Faut s’attendre à ce qu’il ait un taux d’approche-close faible. S’l s’en tire avec 10 fcloses, c’est déjà très bien.

      Ce qui, mathématiquement l’obligerait à faire près d’un Fclose par semaine sur les 2 années suivantes.

      Si on retire à cela quelque chose comme « s’arrêter 3 ou 6 mois pour écrire une formation », ça monte la barre de la performance encore plus haut.

      Bien sûr, je ne dis pas qu’il ment forcément. Mais je reste dubitatif. Surtout que l’appât du gain me semble un mobile bien plus crédible que les résultats.

      • j ‘ai vu de mes propres yeux ce crétin devenir rouge devant un groupe de filles et ne pas avoir le courage d ‘en aborder aucune , c’est alors un mec qui tire sur tout ce qui bouge en daygame qui est parti les aborder et les a ramener :vincent était tout rouge , comme un geek .C’etait après un séminaire que lui et raj avaient donné à paris il y a quelques temps de cela ;les 2 ont refusé de démontrer en direct leur savoir faire en drague de rue .

  3. Chrys que penses tu de la séduction passive cad faire une activité UNIQUEMENT dans le but d’éviter d ‘aller chasser les filles comme devenir photographe , ouvrir un coffee shop , la où tu es censé attirer vers toides filles sans rien faire ?

  4. @Tery tu n’attire jamais les filles sans rien faire.

    Être photographe ou autres métiers glamour sa te rend séduisant (dans la majorité des cas).

    Après si les femmes te font des signes d’intérêts et que tu n’ose pas tu n aura rien du tout.

    Dans n’importe quel situation tu dois être un homme et prendre les devants.

    • C’est vrai , on a tendance à l ‘oublier , la aussi le statut social joue énormément en notre faveur , ce que ne diront pas la grande majorité des coachs.

      c’est beaucoup plus rentable à mon sens d ‘avoir un métier qui tourne des femmes que de boudiner en drague de rue non stop , mais ça ne veux pas dire de ne pas y aller s’il y a une fille qui nous plait.

      Je pense que Chrys de part ses ebooks et ses articles que j’ai lu est le seul coach actuellement sur le marche qui semble offrir un point de vue sur la séduction proche de LA REALITE

      C’est fou que son site ne soit pas reconnu comme une oeuvre d ‘utilité publique , comme il le dit lui meme la drague est une question de fondamentaux (hygiène, looks etc) , bon courage pour avoir des résultats sans cela

      Quand tu vois des videos de Dolteu où son pick up ressemble à un moniteur de colo en train de parler pendant 15 min , ou alors les videos de la gouaille en coaching avec un élève fringué comme un plouc où on ne lui dit meme pas que sa façon de s’habiller est rédhibitoire , eh bien que tout ce business de la séduction offre aux élèves ce qu ils demandent : une façon de protéger leur ego afin d éviter le rejet avec des méthodes plus compliquées les unes que les autres .

      • Tout dépend de ce que tu appelles « passive ».

        Disons qu’il peut y avoir un bon nombre de contextes où les filles sont plus ouverte à une rencontre (et parfois, recherchent quelqu’un). Club de salsa, café pour apprendre des langues, salle de sport, etc.

        Cependant…

        1. La séduction 100% passive n’existe pas !
        2. De préférence, il faut que le contexte te soit favorable.

        Prenons un exemple : les cours de danse (salsa, kinzomba, whatever).

        Si tu danses très bien, tu peux faire un malheur, même avec un game moyen ou une apparence moyenne (même si les deux sont un plus).

        Pour ma part, au vu de mes compétences en danse (très, très mauvaises…) je pourrais me faire voler toutes les nanas par la moitié les mecs (la concurrence est rude), même ceux intrinsèquement moins bien que moi en matière de game ou d’apparence.

        Pour moi, initier et gérer l’interaction comme je sais le faire, même en pleine rue, est encore plus valorisant.

        En revanche, tout contexte qui me permet d’avoir une discussion plus posée, séduire devient encore plus facile pour moi. C’est un peu comme démarrer un rencard, mais sans avoir eu à passer par la case « pick-up », et sans les à priori de l’inconnu de la rue.

        Ça peut être une soirée scrabble organisée par des amis, des cafés langue, une « blind date » arrangée par une amie (c’est mon second mode de rencontre ^^) , n’importe !

        Dans ce genre de contexte, la drague est encore plus simple.

        Mais cette facilité n’est pas la cause du hasard ! Je la dois totalement à la drague de rue : c’est la drague de rue qui m’a appris à interagir sous pression, savoir mener une interaction, prendre le numéro ou insoler rapide, m’appliquer sur ma façon de m’exprimer, laisser la TS s’installer.

        Sans elle, je serais encore un mec timide qui ne sait absolument pas ce qu’il doit faire.

        PS : lire cet article pour comprendre un peu mieux ma pensée.

  5. le marché des coachs en séduction est simple :

    vendre des mirages aux clients et leur disant « grace à mes techniques j ai pu séduire 100 à 200 files,donc vous pourrez en faire autant,peu importe votre physique,votre métier,votre niveau social » encore ce matin sur ADS je viens de lire un article « comment séduire quand on est pauvre » mais on est au RSA; en galére pour trouver un emploi et bien ça va etre très compliqué,etça les pseudos coachs ne le voient pas.
    On a des cessions à 1500 ou 2000 euros,un week en seulement! vous vous rendez compte du prix exorbitant que cela implique:.. et honnetement si on a pas 10 tels au bout c est de l escroquerie tout simplement..
    Il faut pour les Dolteau Wagner, La Gouaille ,ADS ,vendre leurs produits « comment séduire 250 femmes en 2 ans » « la technique qui fera que toutes les femmes coucheront avec vous  » et ainsi de suite.. il y a pléthore de ces méthodes miraculeuses qui ne marcheront peut etre que pour 1 ou 2 % des hommes et encore..
    Les femmes sont seduites par le physique ce serait hypocrite de dire le contraire et plus encore à notre époque soit on est trop petit;gros moche,pas intéressant on peut rallonger la liste à l infini,alors qu elles meme n ont rien d extraordinaire,elles jouent sur leurs attirances physiques principalement.

    Pour en revenir à l escalation on ne peut la pratiquer que sur une femme à qui ont plait,sinon ce sont des coups d épées dans l eau.

  6. @Thierry tu plais à quel genre de femmes ? Trouve le et drague les femmes que tu attires ^^

    Sinon bien sur qu’un mec peut draguer quand il est pauvre, si le mec ressemble à l’acteur Ryan Kwanten (qui joue dans la série True Blood)..

    Le physique peut te faire baiser de la bougoises et ainsi vivre tranquillement.

  7. PS: va voir la réponse de Chrys a Tery dans l’article draguer le soir.

    J’aimerais avoir ton avis

    • Vanity: j ai la réponse de Chrys et elle est très intéressante d ailleurs la partie qui m a le plus parlé est celle ci :

      Pour conclure, voici quelques points sur lesquels il me semble important de méditer :

      1. La drague dans la rue n’est pas faite pour tout le monde.

      Il y a des gens qui ne sont pas faits pour les algèbres, l’écriture, la boxe, le piano, whatever. D’autres ne sont pas faits pour la drague de rue.

      À titre personnel, je n’arrive pas à chanter autrement que comme une casserole, ce n’est pas pour autant que je vais crier haut et fort que personne ne peut le faire à moins d’avoir un don exceptionnel de naissance.

      Certains sont avantagés par leur génétique, d’autres y arrivent avec du travail, et d’autres encore découvrent que ce n’est pas fait pour eux et qu’il y a d’autres alternatives.

      Le problème avec la drague, c’est que beaucoup d’hommes rattachent tellement leur succès auprès des femmes à leur égo qu’ils aiment se rassurer en se disant que le problème vient des femmes (qui sont vénales et superficiels) et/ou du mode de rencontre qui ne marche pas. Ça les aide à se sentir moins dévalorisés.

      On peut ne pas être doué pour la drague de rue, ça ne fait pas de nous des « losers. »

      2. Avoir des résultats n’est pas facile.

      Je dis souvent que draguer dans la rue est simple, mais je n’ai jamais dit que c’était facile…

      – Il faut filtrer les filles séduisibles, ce qui demande entre autres d’avoir un mental costaud.

      – Il faut savoir bien initier la conversation, bien interagir – surtout à un niveau non-verbal -, savoir conclure en proposant correctement le numéro, et persister habilement si besoin.

      Ça demande un niveau de compétence difficile à acquérir pour beaucoup d’hommes ; d’où l’intérêt d’aimer draguer dans la rue.

      Ça demande aussi de nombreux prérequis.

      C’est peut-être injuste, mais tout comme une personne avec un quotient intellectuel limité ne pourra pas obtenir des résultats scolaires brillantissimes, un homme avec un physique (petite taille, visage disgracieux…) ou des aptitudes sociales faibles n’aura certainement pas des résultats fulgurants dans la rue…

      Ce qui ne lui interdit pas de faire de son mieux.

      En plus, pas besoin d’avoir un palmarès impressionnant ; parfois une seule fille peut nous combler davantage que 100 autres. Il se pourrait même qu’elle n’ait pas besoin d’être top model !…

      On a jamais plus honnete que cette réponse tout simplement au niveau de la séduction et franchement c est lucide et réaliste.

      Pour te donne rmon avis à la base j adore les asiatiques,mais elles sont hyperdifficiles à seduire..c est vraiment culturel ..donc c est deja difficile à la base.

      après pour répondre à ta question..je ne sais pas justement à quel genre je plais..cette réponse est peut etre trop partiel..mais je t assure que je me pose la question..metalleuse BCBG quadra, ronde mince ,aucune n est receptive..donc difficile de savoir.

      Sinon pour en revenir à l article de Chrys:

      Oui effectivement on voit des noirs ,des asiats coucher avec des occidentales, ou meme des orientaux….le blanc n a plus trop bonne presse à notre époque..c est sur que l époque coloniale est loin derrière..je constate c est tout,ce n est pas un jugement.

      Pour le reste:
      effectivement la drague de rue est réservée à une « elilte » tout simplement..c est vraiment une montagne de se prendre des tonnes de rateaux et de garder son applomb

      Oui c est difficile ..et ça demande des compétences et des talents que très peu d hommes ont..ou alors 1 ou 2 % tout comme on ne s improvise pas chirurgien du cerveau..on ne devient pas un donJuan parcequ on en a envie..c est faux..et les coachs mentent beaucoup sur ça..sinon ils perdraient tout leurs clients..

      une des solutions seraient de baisser ses exigences et essayer de séduire les femmes accessibles,pas forcément les plus jolies,mais les plus attachantes, après pour le palmarès..une fois de plus c est une très faible minorité qui pourra faire l amour avec 100,200 ou 500 femmes dans une vie..il faut etre lucide et renoncer à vouloir jouer trop gros.

  8. @Chrys : il serait intéressant d’avoir ton point de vue sur le site de Fabrice Julien (diary of french pua) qui place comme toi l ‘escaladions au centre de la séduction .Est ce que sa vision de la séduction est trop extrême et fiable selon toi ?

    Il estime que la rue est le terrain le moins rentable en terme de ratios filles abordées /fillles baisées et recommande le online dating pour le plus de résultats .qu ‘en penses tu ?

    • 1. Les 3 vidéos de field que j’ai vu de lui m’ont semblé être des fakes…

      Non pas des vidéos de pick-up réussies /20 ou 30, mais des fakes. Avec la panoplie d’erreurs classique :
      – un mauvais jeu d’acteur,
      – des zooms anticipés vers l’endroit où (comme par hasard) la fille s’apprête à apparaitre (cameraman devin ?),
      – un scénario un peu trop beau pour être crédible.

      Bref, TRÈS suspectes.

      2. Dans certains de ses ebooks, il copie-colle carrément des pans de phrases d’autres auteurs anglais, traduits mot pour mot de anglais.

      Par exemple, y’a des passages entiers de « 60 years of Challenge » (un type qui m’a fait pas mal repenser ma philosophie) dans son livre « La vérité (qui dérange) sur les relations Hommes/Femmes ».

      J’ai pas de problème avec le fait de s’inspirer des idées des autres. En philosophie, Marx s’inspire de Rousseau qui s’inspire de Lock (ou quelque chose dans le genre).

      Comme pour avec la technologie, les bonnes idées sont faites pour être reprises et enrichies. C’est ce qui fait progresser.

      Moi même, je me suis inspiré des idées d’Aaron Sleazy, de Sixty, de Paul Janka, et dans une moindre mesure de Gunwich, Allan Roger Curie et même Dale Carnegie. Et je serai fier que, plus tard peut-être, quelques blogueurs/coachs s’inspireront de moi.

      Hemingway disait « Certains écrivains sont nés pour aider un autre écrivain à écrire ».

      Mais copier-coller, c’est autre chose.

      3. Je ne connais personne qui l’a vu à l’action, même les types qui vivent dans sa ville et qui étaient en contact avec.

      4. Il a, d’après ce qu’on m’a dit, copié les Field Report d’un autre (Holder de FTS si mes souvenir son bon). Je ne peux pas confirmer cette info, mais aux vues des 3 points précédents, c’est tout à fait possible.

      Beaucoup dans la communauté s’inventent une vie pour obtenir l’approbation des autres mecs. Ils transsudent tous le manque d’humilité, de pudeur, ils leur arrivent à tous des trucs de ouf…

      Je ne dis pas que c’est son cas, mais ce ne serait ni le premier ni le dernier.

  9. @Tery tu parle de Fabrice X ?

    Je me rappel d’une video de lui sur you tube ou il demande a une femme si elle as fait l’amour aujourd’hui et comme elle répond non il lui propose de baiser et bien sur elle dit oui directement..

    Tout cela en 2 minute et sans que le mec soi attirant…

    Une vidéo tellement fake qu’elle te fait pleuré de rire.

    En plus dans son blog le mec démontre qu’il a une haine des femmes et de la frustration.

    J’aimerais bien voir des mecs aborder les femmes en proposant de baiser en 2 minutes sans être beau physiquement, sa serais du harcèlement direct.

    • Oui exactement vanity. Le point de vue de chrys serait interessant car son site connait une tres grande popularite que ses videos youtube …

  10. Après bon il essaie d attirer l attention sur lui..mais seulement il cherche surtout la « notoriéte » d un Dolteau ou d un Wagner.etre invité à faire des conférences..des interviews..
    Pas mal de « coachs » veulent principalement avoir le feu des caméras sur eux..leurs quarts d heures de gloires .
    Sinon Vanity tu as vu mon avis? qu en penses tu?

  11. @Chris tu en pense quoi de la vidéo ou Fabrice X demande à une femme si elle a fait l’amour aujourd’hui et qu’elle dit oui pour une baise en 2 minutes ?

    Je trouve cela dangereux car certains peuvent croire ce genre de fake et être agressif avec les femmes en cas de refus.

    • Mais c est dangereux justement..de faire une publicité mensongere d une certaine façon..certains vont croire que les femmes sont opens facilement alors que c est tout le contraire..il faut cravacher et encore..pour des resultats insignifiants..et lui claque des doigts et fait l amour comme ça..c n est pas possible de propager ça..

    • Le problème, c’est qu’il montre justement l’inverse de la manière dont les femmes fonctionnent en réalité. Du moins, en règle général (on exclut les nymphos et quelques femmes très libérées).

      Elles ne sont pas comme nous ! Un mec, même très attirant, aura un taux de « close » très faible en proposant à une femme de coucher avec lui directement, parce que les femmes ne veulent pas avoir l’impression d’être des « salopes » qui acceptent de coucher avec un mec trop facilement.

      (Nb : Et encore, si une fille me propose de coucher avec moi directement, je trouverais cela tellement suspect que je risquerais de refuser…)

      Elles sont plus complexes : il fait les guider dans un processus… pour leur faire accepter ce qu’elles ont secrètement envie de faire.

      Grosso-modo :

      1. On démontre notre intérêt de manière sobre et élégante (petit compliment + attitude intéressée)

      2. On sympathise et flirt

      3. On isole, dans un café/parc d’abord, puis chez soi ou chez elle.

      4. On les chauffe

      …et ENFIN on démontre notre intérêt sexuel pour coucher avec. Et c’est en général dans l’attitude qu’on la démontre, pas dans les mots.

      Même si implicitement l’objectif est le même, et qu’elles le savent dès l’instant où tu les abordes (après tout, elles savent qu’on s’intéresse à CA), ça passe crème ! Parce qu’à aucun moment tu l’amènes à devoir t’accepter ou te rejeter sexuellement – du moins pas avant d’être isolé complètement et de commencer à la chauffer par des baisers et caresser.

      – Tu l’amènes à accepter/refuser d’échanger avec toi.
      – Tu l’amènes ensuite à accepter/refuser de se retrouver plus isolé (non sans avoir déjà construit de la compliance)
      – Tu l’amènes à accepter/refuser un échange physique « romantique » – baiser, caresse. (non sans avoir renforcé la compliance)
      – Tu l’amènes à accepter/refuser de se retrouver totalement insolée.
      – et ENFIN, tu l’amènes à accepter/refuser de coucher avec toi.

      C’est très, TRES différent.

      Mais c’est un principe que beaucoup d’hommes ont du mal à saisir (Fabrice y compris apparemment).

      Et quand bien même il le comprendrait et que la vidéo ne serait pas un fake, ce serait maladroit pour un mec censé enseigner le Pick-up de montrer une très rare exception à la caméra – le genre de truc qui peut arriver une fois toutes les 400-500 approches.

      C’est idem pour installer une relation libre (sexfriend ou autre).

      Beaucoup de mecs me disent que c’est impossible, ou qu’il faut tomber sur des filles très spéciales. Mais c’est FAUX.

      Si, dès le début tu es 100% transparent sur intention en lui disant « Voilà moi je veux pas me caser. Je veux juste papillonner et coucher avec plusieurs filles en même, est-ce que ça te va d’être ma sexfriend ? »

      EVIDEMMENT, la fille va te faire de gros yeux, et tu ne vas plus JAMAIS la revoir !

      -> Parce qu’elle va se dire « je ne veux pas être la « salope » de service qui accepte d’être le plan Q d’un mec. »
      Elle est conditionnée comme ça.

      Si au contraire tu séduis normalement, en dévoiler ton objectif final ou en restant flou (parce que oui : les filles finissent par coucher avec les mecs qui leur plaisent, même s’ils ne disent pas concrètement ce qu’ils veulent ; il faut juste – parfois – un peu plus de persistance), puis que tu couches 2-3 avec…
      Là, tu as de GRANDES chances d’avoir une nouvelle sexfriend ! Et mieux encore, tu n’auras même pas à le verbaliser. Elle va piger très vite quel genre de relation tu veux.

      En bref, les femmes sont complexe à comprendre :

      – Elles aiment le sexe, mais pas qu’on le leur en propose (elles préfèrent qu’on les guide)…
      – Elles aiment se faire draguer, mais par n’importe qui ni n’importe comment (par le mec attirant qui n’a pas l’air d’un serial dragueur)
      – Elles aiment qu’on soit cool avec elles, mais pas trop sympa (dès qu’on devient trop accomodant, elles perdent de l’intérêt)…
      – Elles aiment qu’on soit authentique, mais pas trop transparent (elles n’aiment pas qu’on leur mentent, mais pas non plus qu’on leur dise certaines vérité)…
      – Même pour l’attirance, ce n’est absolument pas systématique : elles peuvent préférer un gars bien moins attirant qu’un autre parce qu’il lui offre plus de garanti d’engagement, parce qu’il a la même religion, parce qu’elle se projette davantage avec lui main dans la main dans la rue, etc.,etc.

      Je pourrai continuer la liste.

      • Super réponse Chris.
        Ca me fait penser à une rencontre que j’ai fait dernièrement.
        La fille était au départ réfractaire au contact physique (notamment prise de main etc)
        Mais en respectant sa sensibilité en m’y prenant différemment (jai continué à persister mais en freinant légèrement et avec plus de jeu) ca lui a permis de se sentir à l’aise et de se lâcher assez rapidement par la suite. Elle a d’ailleurs accepter de venir directement chez moi sans trop de résistance malgré la distance par rapport à mon domicile.

      • Trés intéressante réponse,parce que tu résumes de manière efficace tout le processus de séduction qui est finalement basé sur des choses presque contre intuitutives.
        D ou le fait que beaucoup d hommes (dont moi) se plantent à presque tous les coups:
        il faut initier mais sans trop montrer
        etre tactile mais sans l etre trop
        escalader de manière naturelle, tout en laissant la personne libre de refuser
        c est un effort assez important.

  12. « Il a, d’après ce qu’on m’a dit, copié les Field Report d’un autre (Holder de FTS si mes souvenir son bon). Je ne peux pas confirmer cette info, mais aux vues des 3 points précédents, c’est tout à fait possible. »

    Je confirme, j’ai connu ce gars en vrai, j’ai fait malgré moi quelques soirées avec lui et c’est un GROS Mytho, en plus d’avoir une personnalité totalement dérangée.

    De plus, les histoires qu’il nous racontait étaient pompées à droite à gauche dans des sites comme FTS (pour les avoir lu avant, c’était vite repérable). Quand on l’a grillé, il nous a supplié de pas l’ébruiter…..

    Ah et pour l’anecdote, dans ses vidéos c’est souvent la même nana qu’il connaît et qui change un peu d’apparence pour faire croire que c’est une autre.

  13. @Chrys dans une de tes réponses tu as mis que le blanc ne symbolise plus la virilité aux yeux des femmes…

    Donc pourquoi se prendre la tête a faire du sport et avoir un corps musclés si les femmes pensent que les noirs virils que nous ?

    Pourquoi faire des efforts si se sont eux que les femmes préfèrent ?

    • @Vanity : je n’ai pas vraiment dit ça je crois, j’ai dit que les « blancs n’ont jamais aussi peu symbolisés l’image de la virilité », par rapport à avant. Suffit de regarder un peu autour de soi… Plein de « babtou fragiles » ^^

      • Oui Chris j’avais bien compris, tu parle d’une vision dans l’image collective.

        Le blanc est montré comme fragile et le black comme un super amant…

        Par exemple pour les femmes les médias font de nos jours l’apologie des brunes alors qu’il y a 30 ans ou 35 ans les blondes étaient mises en avant.

        Mon style est plus les brune du genre les actrices Adélaïde Kane ou Camilla Belle, mais si une blonde séduisante se présente je ne vais pas la rejeter pour autant.

        Alors qu’on dirait que pour les femmes (de la génération 90 et bientôt 2000) elles veulent surtout du blacks ou du métissé et être blanc c mal vue.

        • Disons qu on est dans la géneration « united colors of benetton » ou à l époque un noir et une blanche qui s embrassent est devenu « normal », ou li nversed ailleurs , d tu sais je connais des femmes qui ont couché avec des asiatiques,et alors qu il y a encore quelques années je pensais que ça n arrivait jamais..pour les noirs il y a toujours ce mythe de l amant ultra performant..mais ça ne date pas d aujourdhui..à la fin de la première guerre mondiale,tu as un certain nombre de françaises sur des photos qui s affichaient avec les tirailleurs sénegalais il y a déja 100 ans..tu imagines un peu..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.