premier rendez-vous avec une fille

Premier rendez-vous avec une fille : l’essentiel pour bien assurer

Le premier rendez-vous avec une fille est, selon moi, l’étape la plus capitale du processus de séduction. Plus importante encore que la rencontre initiale.

Bien sûr, savoir rencontrer des filles reste primordial.

Pas de rencontre, pas de rendez-vous. CQFD.

Mais les efforts que vous faites, les bonnes connexions que vous créez avec les filles et les numéros de téléphone que vous obtenez, ne sont finalement que du vent si vous faites n’importe quoi derrière.

Vous devez savoir…

  1. Comment préparer votre premier rendez-vous avec une fille.
  2. Comment faire une nouvelle fois bonne impression à la fille, voire une impression encore meilleure que celle de la rencontre initiale.
  3. Comment escalader, et jusqu’où.  

C’est ce que je me propose de voir dans cet article.

La préparation du premier rendez-vous avec une fille

Avant un premier rendez-vous, vous devez vous assurer d’être au top de votre attractivité.

Vous devez avoir un style vestimentaire irréprochable, sentir bon, ne pas avoir un seul poil qui dépasse du nez.

C’est la meilleure version de vous-même que vous devez présenter au rencard.

Au second rendez-vous (s’il a lieu), vous pourrez éventuellement relâcher un peu vos efforts. Mais lors du tout premier, c’est important.

Si vous ne passez pas au moins une bonne demi-heure à vous préparer avant de vous rendre à votre premier rendez-vous avec une fille, il est probable que vous n’en faites pas assez.    

  • Peut-être est-ce parce que les filles que vous revoyez ne vous intéressent pas suffisamment ?
  • Ou parce que vous vous dites que moins vous en faites avant un rendez-vous et plus vous vous sentirez détaché ?
  • Ou plus simplement parce que vous n’avez pas conscience à quel point les détails – comme une chemise bien ou mal repassée, une barbe bien ou mal taillée, un petit effluve de parfum versus une odeur de transpiration, etc. – peuvent influencer l’intérêt des filles.

À chaque fois que je m’apprête à revoir pour la première fois une fille :

  1. Je prends une douche (c’est le strict minimum).
  2. Je rase mon crâne pour qu’il soit bien lisse !
  3. Je repasse les vêtements que je m’apprête à enfiler.
  4. Je fais briller mes chaussures.  
  5. Je mets du déo et du parfum (sans en abuser).
  6. Si ça n’a pas été fait durant les 2-3 jours précédents, j’égalise ma barbe à la tondeuse électrique et j’épile les quelques poils qui me sortent du nez.

Cela peut me prendre entre une demi-heure et une heure.

Et non, ce n’est pas « too much ».

C’est une habitude qui améliore mes résultats.

Réalisez qu’améliorer votre réussite en rendez-vous, même légèrement, en vous préparant bien vous fait potentiellement économiser du temps de drague.

Comme vous conclurez plus souvent, ce sera des approches en moins à faire pour obtenir un même résultat !   

Je sais, je sais…  

Pour certains, ça paraît tout à fait basique comme conseil.

C’est vrai. Pourtant, une PLÉTHORE d’hommes ne prend même pas le temps de s’habiller correctement (demandez aux femmes si vous ne me croyez pas). Alors j’ai estimé important de commencer par ça.  

Lieu & logistique

choisir le lieu du premier rendez-vous avec une fille

Un autre détail important auquel vous devez réfléchir avant un premier rendez-vous, c’est vous allez donner rendez-vous à la fille.

Le cadre dans lequel va se dérouler le rendez-vous va influencer l’ambiance de l’interaction, et donc la facilité par laquelle le rapport et la tension sexuelle vont pouvoir s’installer.

Dans l’idéal, emmenez la fille dans un lieu où vous allez pouvoir vous sentir suffisamment isolé tous les deux. Où les gens autour peuvent difficilement vous entendre et vous remarquer.

C’est plus facile de se lâcher pleinement – faire du charme, sexualiser la conversation, escalader physiquement, etc. – quand on ne se sent pas potentiellement écouté ou observé. Prenez cela en considération. 

Vous voulez être dans un endroit qui vous procure assez d’intimité, pour vous sentir tous les deux comme dans une bulle !

Aussi, si vous la ramenez dans un bar, faites attention au volume de la musique.

Un endroit qui passe de la musique est généralement une bonne idée pour un premier rendez-vous avec une fille…

Déjà parce que les gens autour sont moins susceptibles de vous entendre.

Ensuite parce qu’il y aura sans doute quelques blancs durant la conversation, et qu’ils ont tendance à être plus malaisants lorsqu’ils se produisent dans un parfait silence. Une bonne musique de fond peut en quelque sorte rendre les blancs plus « sexy », surtout quand ils sont accompagnés d’un échange de regard.   

Cela étant dit, comme vous allez certainement devoir discuter avec elle durant les 20 à 30 premières minutes, afin de créer un rapprochement émotionnel (c’est souvent indispensable pour initier ensuite un rapprochement physique), mieux vaut que le volume ne soit pas trop fort. Sinon vous allez avoir du mal à communiquer ensemble.

Enfin, pensez à la logistique !

Rencarder une fille dans un endroit sympa est une chose. Mais imaginons qu’après une, deux ou trois heures, le rendez-vous se déroule tellement bien que vous avez une bonne occasion de conclure…

Est-ce que vous allez pouvoir la ramener chez vous facilement et rapidement ? Ou est-ce qu’il va falloir une heure et demie de trajets, avec 2 correspondances et 30 minutes de marche ?

Ça aussi, c’est détail qui peut avoir son importance.

Plus le trajet pour isoler est direct et rapide, plus vous aurez de chances de conclure à l’issue du premier rendez-vous.

Dans le meilleur des mondes, l’endroit où vous rencardez la fille devrait être à quelques minutes à peine de chez vous à pied.  

Malheureusement, ça ne peut être le cas pour au moins 90% d’entre nous.

Cela dit, vous avez peut-être moyen de rendre « un possible retour victorieux chez vous » aussi rapide et direct que possible.

Ce peut être en donnant rendez-vous dans un bar proche d’une ligne de métro qui vous dépose directement à côté de chez vous, ou dans un quartier facile d’accès en voiture (pour aller et venir), whatever

Ne soyez pas trop obsédé par ce détail, beaucoup de premiers rendez-vous n’aboutiront pas au sexe quoi que vous fassiez. Et pas mal de filles avec qui vous auriez pu coucher au premier rendez-vous resteront toujours intéressées par vous au second (elles auront même tendance à opposer moins de résistance).

Seulement, si vous avez l’occasion de conclure dès le premier rendez-vous, ne la gâchez pas à cause d’un simple détail logistique ! 

La préparation mentale (facultatif)

C’est une étape facultative, mais ça peut s’avérer très utile pour certains d’entre vous.

  • Si vous doutez de votre capacité à faire la conversation, vous montrer confiant et agréable, etc.
  • Si vous doutez d’être suffisamment courageux pour escalader.
  • Si vous doutez même d’être capable d’intéresser la fille, que vous ne vous sentez pas à la hauteur…

Alors une préparation mentale d’avant rencard, pour vous sentir mieux le moment venu et évacuer toutes les pensées et émotions négatives, peut vous aider.

Par le passé, il m’est arrivé d’utiliser des séances d’autohypnose et PNL pour me préparer mentalement avant un rendez-vous qui me rendait un peu anxieux.  

Et a chaque fois ça m’a plutôt bien réussi.

Voilà les 2 séances que j’écoutais :

Celles-ci vous font faire un certain nombre d’exercices de visualisations et d’ancrages positifs qui modifieront votre façon d’appréhender le premier rendez-vous avec une fille.

Le début du rendez-vous

Vous devez toujours soigner le début de votre premier rendez-vous.

Comme le dit l’expression : « On finit souvent comme on a commencé ».

Si vous démarrez le rendez-vous en dégageant une vibe froide et distance, il y a de bonnes chances que vous continuiez sur votre lancée sans parvenir à vous montrer plus chaleureux par la suite.

De même, si vous démarrez avec une vibe agréable, enthousiaste et charmeuse, il y a de bonnes chances que vous continuiez sur le même ton tout au long du rendez-vous.

Morale de l’histoire : appliquez-vous à bien commencer, en dégageant tout de suite une bonne vibe !

Si vous êtes encore incapable de dégager une vibe attractive à froid et que vous avez besoin d’un petit « échauffement social » pour cela, alors je vous conseille vivement d’en faire un avant.

Prenez entre une demi-heure et une heure pour papillonner et améliorer votre état interne, afin d’arriver bien « chaud » à votre premier rendez-vous.

Flirter (légèrement) d’entrée

Aussi, vous ne voulez pas commencer avec une discussion 100% cordiale, comme si vous ne revoyiez la fille que pour sympathiser avec.

Là aussi, vous risqueriez de vous enliser dans une conversation trop amicale, et ne plus pouvoir en sortir après.

Vous devez installer un peu de flirt d’entrée.

Mais attention : je ne dis pas que vous devez vous mettre en mode « player », sortir une rafale d’allusions sexuelles et compagnie !

Non.

Au départ, vous devez prioriser le rapport.

Le plus souvent ça s’avérera indispensable pour que la fille baisse un peu sa garde et vous fasse davantage confiance.  

Cependant, pendant que vous discutez avec elle vous devez lui « rappeler » qu’elle vous plaît, que vous êtes dans un rapport de séduction.

Ce peut être aussi simple que lui envoyer un petit indicateur d’intérêt çà et là durant la discussion – comme lui faire un peu de charme en la regardant dans les yeux avec un léger sourire.

Cela contribuera à installer un peu de tension sexuelle. Et tant qu’il y a un peu de tension qui plane, vous n’êtes jamais dans une discussion 100% cordiale (même si la conversation en a verbalement l’air).

Disons que, pour résumer, au départ l’ambiance de l’interaction doit être à ~ 80% sociable (vous vous montrez agréable, amical) et à ~ 20% flirt (vous la charmez, lui envoyez quelques « IOI », faites en sorte qu’un peu de tension sexuelle s’installe).

  • Si l’interaction est trop sociable, vous risquez de vous enliser dans une ambiance d’interaction amicale, « tuer » l’attirance sexuelle et finir en friendzone.
  • Si vous flirtez trop explicitement dès le départ, vous risquez de passer pour un coureur de jupons et créer des résistances.  

80/20, c’est généralement le bon équilibre pour démarrer un premier rendez-vous.

Escalader lors du premier rendez-vous

Mais bien sûr, vous ne voulez pas rester à 80/20 tout au long du rendez-vous.

Vous voulez que le flirt et la tension se fassent de plus en plus présents au fur et à mesure.

Il faut passer de 80/20 à 70/30.  Puis de 70/30 à 60/40, etc.

En escaladant subtilement l’ambiance de l’interaction, vous allez prendre beaucoup moins de risque…

  1. De passer pour un « player » et d’éveiller des résistances – parce que vous allez avancer sous le radar.
  2. De mettre la fille trop mal à l’aise avec la tension sexuelle – elle va s’y accoutumer au fur et à mesure.  

Il y a bon nombre de manières d’escalader l’ambiance de l’interaction.

Je décris comment dans ma formation drague minimaliste 2.0.  

Enfin, quand vous sentirez qu’un rapport de séduction s’est bien installé, vous pourrez commencer à initier le contact physique.

Le reste, je l’ai expliqué dans cet article consacré au « end game ».

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

40 plusieurs commentaires

  1. Encore un bon article chrys. A titre personnel j’essaye dans la mesure du possible d’aller la chercher en voiture et d’aller directement chez moi. Si elle refuse je lui propose un bar sue je connait (le plan b) mais pour l’instant sur 3 rencontres ca a marché . Il yen a même une a qui j’ai donné rdv directement chez moi. Après la situation avec le covid ma peut être aidé pour le coup. Mais je pense qu’il ne faut pas hésiter a tenté le rdv maison direct.

    • A titre personnel j’essaye dans la mesure du possible d’aller la chercher en voiture et d’aller directement chez moi. Si elle refuse je lui propose un bar sue je connait (le plan b) mais pour l’instant sur 3 rencontres ca a marché .

      Tu as lu ma formation drague minimaliste 2.0 ?

      Oui en effet, tu peux ramener certaines filles chez toi à condition d’avoir installer pas mal de rapport au préalable. Cela dit, mieux vaut jouer la sécurité quand le niveau de rapport est trop moyen. Ca peut être contre-productif.

  2. @Alex avoir la voiture sa aide aussi pour conclure, direct tu montre réussite social et tu es isoler avec la femme et tu peut aller direct toi….

    Moi je donc avoir le bars pas loin et avoir une raison pour aller chez moi, bon après j’ai pas fait beaucoup de RDV, mais à l’époque je n’osais pas FC aussi rapidement chez moi.

    Bien sûr j’ai jamais eu droit à un deuxième RDV.

  3. J’aurais plutot aimé ces derniers temps un artcile sur comment gerer le covid en drague et vie quotidienne. mais bon.

    En temps de covid, tu peux pas amener pour une premier la fille dans un bar/resto , ce que je fais, c’est chez toi ou dans un parc (quand il pleut pas genial le parc)
    La logistique c’est basique, si ca se passe bien c’est chez elle ou chez toi pour fire plus ample connaissance
    Bien sur on aborde pas les vrais problemes, comme les autres mecs qui sont deja sur le coup et comment dejouer leur pieges (parfois ca va loin)

    • Bien sur on aborde pas les vrais problemes, comme les autres mecs qui sont deja sur le coup et comment dejouer leur pieges (parfois ca va loin)

      Ce sont de faux problèmes.

      1. Je me fous complètement de la concurrence, elle ne m’empêche pas de dormir + si elle est en date, tu as probablement un coup d’avance sur elle (à toi d’en profiter).
      2. Quels pièges ? Tu crois qu’elles viennent en rencard pour t’accuser de agression sexuelles et réclamer des dommages et intérêts ?

      • en drague de rue ca tient bien sur, pas en milieu plus ou moins fermé ou tout le monde se connait. et les autres gars ont remarqué que tu etais sur le coup aussi, ce qui vaut des bagarres ou incidents parfois.
        je dois dire que c’est le principal probleme auquel j’ai ete confronté, le reste c’est trivial (logistique etc)

      • en milieu fermé tu peux pas te foutre du regard des autres et de ta reputation
        il y a un autre coach en seduction qui a fait un article sur le sujet et il le dit d’ailleurs

  4. Il faudrait déjà a réussir à avoir un rendez-vous avant de passer à la logistique…

    • @Thierry tu en as eu il me semble avec les glaces ou rencontre meetic, mais tu fessais rien pour draguer…

      Tu es toujours à dire que tu as l’indifférence des femmes, mais tu ne fais rien niveau escalation et niveau sexualisation…

      Tu crois que ce sont les femmes qui vont faire le travail et te draguer ?

      J’ai l’impression aussi que la première qui dit oui tu prends même si elle ne te plaît pas vraiment….

  5. vanity:pas jusque la..mais bon…je vois les attitudes en general..et c est vraiment très dur d interesser quelqun si tu n as pas le physique pour…ou alors dans la moyenne.

    • @thierry
      j’ai trouvé un article qui evalue ce site artdeseduire que tu connais apparemment et leur coach et leur forum. c’est pas tres positif dans l’ensemble et correspond a ce que j’ai pu voir
      https://le-seducteur.fr/art-de-seduire-forum-seduction/

      • Je vois que tu mets en avant le site du fameux Fabrice Julien le fake absolu qui réalise des vidéos fake sur YouTube tube ou il demande aux femmes de faire l’amour en 2 minutes et ou comme par hasard la fille est d’accord…

        Des gens ici l’ont connu est y parait que c articles ont été voler à d’autres coach et surtout que certains articles ont été mal vue car il suggère de limite faire des choses qui sont limite du « viols » pour réussir à baiser.

      • il a raison sur un ensemble de points..c est vrai..
        Mais c est aussi un escroc..il dit avoir fait l amour avec des centaines de femmes..tout est exageré chez lui…

  6. @Thierry Il a raison sur quoi ?

    Il est griller depuis quelques temps déjà dans la communauté et mate les prix des coaching tu vas prendre peur….

    Je me demande si des pigeons se laissent avoir.

    Y paraît que sur terrain il a pris des râteaux devant les élèves et surtout qu’il a peur d’aborder.

    • Sur certaines critiques sur art de séduire…
      Après oui le gars a un profil de charlatan

    • un coach en seduction qui ose pas aborder ? c’est vrai que je connais pas ces coaches donc je peux pas juger
      mais j’ai l’impression qu’il y a beaucoup de fake et qu’il est pas le seul. beaucoup de photos respirent le fake, se prendre en photo a coté d’une celibrité c’est pas compliqué.

  7. Salut Chris, dis-moi j’ai revu un femme justement qui n’avais pas donné suite à notre échanges de numéro (quel m’avait généreusement donné avec enthousiasme) et après 2 textos plus de nouvelles.
    Bref je la renvoi par hasard et lui demande si elle se rappel de moi de l’échange de numéro, elle me répond non… Ensuite je lui dit que j’avais pas du la marquer.
    Elle oui effectivement. Bon je le prends pas mal. Je suis détaché le plus possible.
    Ma question c’est comment faire pour marquer la fille en quelques secondes ? Pour lui donné envie de nous revoir ? Alors même qui il y a échanges de numéro bizarrement.
    ET deuxièmement faut-il en déduire que si la fille n’a pas finalement le coup de cœur ou des papillons dans le ventre c’est voué à l’échec quoique qu’il en coûte ? Ça voudrait dire que finalement l’échange de numéro n’a pas de signification réelle en soi si derrière il y a rien, et par ailleurs en fin de compte soit on fait super bonne impression ? Soit on marque son esprit ? Beauté, charme, tâche, élégant etc.. Ou soit dans tt les cas de figure elle n’est pas intéressé à la minute ou ont lui parle, et ceux même si elle rigole ou approuve notre façon de l’aborder.. Mais on fait l’effort pour rien malgré le sentiment d’avoir fait les choses bien ???? Dernier point Chris, je penses être super respectueux quand j’aborde elles me disent souvent et apprécie☺️ mais penses-tu que ça menleve mon sex apeeal ? Ma force séductrice du moins à leur yeux ? (malgré le oui merci c’est touchant la manière dont tu viens maborder ect…) trop gentil ??? Aide moi Chris stp j’arrive pas a y voir plus clair pourtant je prends des numéros de téléphone j’ai aucune peurs ect. Mais je traverse des périodes avec tel sans suite c’est horrible lol

    • Salut Benji.

      Désolé pour la réponse tardive (en plein mois d’aout, la gestion du temps est compliquée ^^)

      Bref je la renvoi par hasard et lui demande si elle se rappel de moi de l’échange de numéro, elle me répond non… Ensuite je lui dit que j’avais pas du la marquer.

      Les filles qui ne se rappellent pas, sauf si c’est dès mois après l’approches, j’y crois moyennent.

      Et encore, certaines filles se rappellent que les a aborder dès années après, si l’interaction s’est bien passée !
      Je pense plutôt qu’elle est gênée de pas avoir répondue et fait semblant de ne pas savoir, pour ne pas assurer devant toi.
      Laisse couler !

      Ma question c’est comment faire pour marquer la fille en quelques secondes ? Pour lui donné envie de nous revoir ? Alors même qui il y a échanges de numéro bizarrement.

      Revoir une fille dépend d’un tas de facteurs.

      Certains dépendent de toi, mais beaucoup d’autres qui ne le sont pas.

      Le mieux, c’est de (a)faire une aussi bonne impression que possible, en se montrant cool et attirant, (b) relancer et réinstaller le rapport rapidement et (3) rester dans son radar – directement et indirectement – jusqu’à ce que tu la revoies.

      C’est un peu plus technique que ça, là je résume rapidement, mais en bref, comme pour le pick-up, la seule chose à faire c’est dérouler son « game » et constater que ça marche ou pas. Puis allez au bout avec celles qui se montrent (et restent) compliantes.

      ET deuxièmement faut-il en déduire que si la fille n’a pas finalement le coup de cœur ou des papillons dans le ventre c’est voué à l’échec quoique qu’il en coûte ?
      Non.

      Y’a des filles qu’on revoit et avec qui l’on couche, mais qui ne sont très emballées au départ.

      Tout comme y’a des filles qui ont l’air très emballées (et c’est généralement sincère) mais qu’on ne revoit jamais.

      Y’a pas de suite logique. Parce que les filles sont des girouettes émotionnelles.

      Dernier point Chris, je penses être super respectueux quand j’aborde elles me disent souvent et apprécie mais penses-tu que ça menleve mon sex apeeal ? Ma force séductrice du moins à leur yeux ? (malgré le oui merci c’est touchant la manière dont tu viens maborder ect…) trop gentil ??? Aide moi Chris stp j’arrive pas a y voir plus clair pourtant je prends des numéros de téléphone j’ai aucune peurs ect. Mais je traverse des périodes avec tel sans suite c’est horrible lol

      Être respectueux et sympa (jusqu’à un certain degré) NE réduit PAS ta désirabilité.

      C’est une idée reçue.

      Après, je peux pas dire si tu es TROP gentil et respectueux, ou pas.

      C’est possible, mais c’est aussi possible que le problème vienne d’ailleurs.

      Tu relances comment ? Avec quelle plateforme ?

      • Salut Chris, merci d’avoir répondu même tardivement, ça se comprends. Disons que je relance sur wapp sapp et depuis que je le fait je perds grave des contacts 🙂 je penses revenir aux bases c’est à dire les textos. Et surtout juste pour la revoir. Autrement dit je suis d’accord avec toi ta réponse me convient, c’est du bon sens.
        Je t’avoue que parfois, on peux se laisser aller à ne plus rien comprendre à leurs comportements, même si de nature je trouve que ça sert à rien d’essayer de comprendre ! Maintenant voilà Il y a aussi les filles qui me demande si ont a les réseaux sociaux à la place du numéro , et hormis wapp sapp, je trouve ça naze de faire connaissance sur Instagram ect. Ton point vue et peut être plus nuancé parce que tt les dragueurs n’ont pas le même âge. Tu penses que la drague de rue a encore de belles années devant elle ? Ou internet et les réseaux on paradoxalement anéantie le game de rue ??? Et penses-tu qu’on soit moins séduisant après 35 ans ? Ou c’est psychologique ? Et dernière question j’ai quand l’impression qu’il faille draguer en quantités pour avoir du concret et passer par pas mal de refus ?
        Car je drague occasionnellement et souvent n’importe où sur mon chemin, je prends un numéro sur 2 filles aborder, et hormis pendant mes jours de chances. Je revoit personne pour les raisons évoqué plus haut. Alors devrai-je multiplier les rencontres ?

        • Salut Chris, merci d’avoir répondu même tardivement, ça se comprends. Disons que je relance sur wapp sapp et depuis que je le fait je perds grave des contacts je penses revenir aux bases c’est à dire les textos.

          Par défaut, il vaut mieux toujours relancer par SMS au début. La seule exception c’est si tu lui proposes d’échanger sur une autre plateforme durant le Pick-up.

          Si tu veux la relancer sur whatsapp par exemple, demande-lui au moment de l’échange de numéro « tu utilises whatsapp ? » et si elle te répond oui, tu peux dire « parfait, on s’écrira là, c’est plus pratique ».

          Certaines filles n’utilisent pas whatsapp/snapchat/messenger (malgré qu’elles ont un compte) ou ne reçoivent pas les notifications. Si tu les relances deçu, tu n’auras forcément aucune réponse.

          Ce qui peut être bien (et que je recommande), c’est plutôt de transitionner du SMS aux plateformes sociales qu’elle a tendance à utiliser régulièrement durant le phone game.

          Hormis wapp sapp, je trouve ça naze de faire connaissance sur Instagram ect. Ton point vue et peut être plus nuancé parce que tt les dragueurs n’ont pas le même âge.
          Malheureusement, mieux vaut s’y accoutumer.

          Je déteste Snapchat par exemple (c’est débile comme pas permis !), mais j’ai un compte quand même et, si une fille préfère échanger sur Snapchat, je peux le faire.

          Tu penses que la drague de rue a encore de belles années devant elle ? Ou internet et les réseaux on paradoxalement anéantie le game de rue ???

          Je pense de rue sera toujours un mode de rencontre apprécié par certaines femmes. Peut-être pas de 100%, peut-être même pas de 50%, mais il y aura toujours des femmes pour apprécier les rencontres dans la rue.

          Et je pense que ce n’est pas tant internet et les réseaux sociaux qui font du tort au daygame (bien que ça fasse un peu de tort aux rapports hommes/femmes en général), mais la délinquance de rue, l’idéologie féminisme moderne et les médias.

          Et penses-tu qu’on soit moins séduisant après 35 ans ? Ou c’est psychologique ? Et dernière question j’ai quand l’impression qu’il faille draguer en quantités pour avoir du concret et passer par pas mal de refus ?

          Ca dépend.

          Est-ce que tu es bien ou mal conservé à 35 ans.

          A titre personnel, je m’approche les 35 ans et je pense qu’objectivement je suis bien plus attirant qu’à 20-25.

          En revanche, le mec de 35 ans a un handicap pour séduire une fille de 20 par rapport au mec de 20-25, c’est l’écart d’âge.
          Les femmes, en règle générale, préfèrent un profil d’homme légèrement plus âgé qu’elle (peut-être 5 ans max). Si tu es plus âgé de 15 ans, ton profil sera moins intéressant.

          Mais bien sûr :

          1. Ça ne veut pas dire que tu ne peux pas les séduire (ce n’est qu’une imperfection, c’est comme toi tu peux préférer les filles avec une belle, mais te mettre en couple avec une nana plate, parce qu’elle a d’autres qualités qui te plaisent et compensent), on n’a jamais besoin d’être le mec PARFAIT pour séduire.

          2. Un pourcentage non-négligeable de filles préfèrent les hommes plus âgées. Et même si c’est que 10% de la population des jeunes filles de ta région, sur 1 million ça fait 100k. A toi de prospecter (en abordant) pour en trouver quelques-unes de ces 100k.

          Alors devrai-je multiplier les rencontres ?

          2 questions à se poser :

          – Combien d’approches tu fais ?

          – Combien de numéros tu prends ?

          Peut-être que tu penses aborder beaucoup et/ou prendre beaucoup de numéro, alors que non.

          Dans la communauté, les coachs ont tendance à minimisé le nombre d’approches et de numéros à prendre pour obtenir un résultat.

          Pour des raisons d’ego et de marketing, ils veulent faire croire qu’ils réussissent tout ce qu’ils font.
          Mais en réalité, tous sans exception font au moins quelques dizaines d’approches.

          Sauf si tu as une beauté physique hors du commun, en plus d’un mon niveau en séduction, ton taux de réussite sera plutôt de l’ordre de 2 à 5% – soit une fille séduite pour 20 à 50 approches.

          Mais, si aborder devient une habitude et que tu apprécies le faire (car, même si tu séduis qu’une fille sur 50, au moins 30, sinon 40, vont bien réagir), c’est rapide de faire 50 approches.

          1 approche par jour en moyenne, et tu couches avec 7 filles par an.

          2 approches en moyenne et tu couches avec 14 filles/an.

          3 approches en moyenne et tu couches avec 21 filles/an – soit,
          je crois, plus que la moyenne d’un homme en toute une vie, prostituées inclues.

          Et ça, c’est si tu as un taux de réussite de 2%.

          En bref, si (a) tu te débrouilles correctement et (2) tu te résolues et que tu t’organises pour faire du volume, pas de raison que tu ne puisses pas coucher régulièrement avec des femmes.

          En outre, pas besoin de faire plus de 20, 10, ou même 5 fcloses par an.

          Si tu fidélisent la plupart des filles avec qui tu conclus, tu peux avoir une vie sexuelle et sentimentale épanouie sans avoir à séduire une pléthore de femme.

          Chacun est différent, mais j’ai connu pas mal de type qui se sentaient très bien dans leur vie alors qu’il ne couchait qu’avec 2 ou 3 femmes par an.

          Si faire 50 approches te permet de rencontrer une fille qui te plait, avec qui tu vas apprécier passer du temps pour qui tu vas ressentir du plaisir sexuel pour au moins les 3 années à venir, ce sera du temps et des efforts bien investis !

          Mieux que faire 5 approches pour baiser une nana lambda et jamais la revoir. (ce genre de fclose vaut à peine mieux qu’une branlette en réalité.)

          • Je déteste Snapchat par exemple (c’est débile comme pas permis !), mais j’ai un compte quand même et, si une fille préfère échanger sur Snapchat, je peux le faire
            🙂 pk t’aime pas snap ? Moi je n eposede rien hormis wapp, sinon merci pour ta réponse et tes précieux conseils. Je suis assez d’accord avec toi. J’ai plus de 41 ans et j’apprécie toujours la drague de rue, évidemment je mentretien. Dans l’ensemble ta réponse va m’aider à réfléchir.

  8. Benji..désolé de le dire..mais si tu n es pas au top physiquement…ou alors un.charisme de folie…les femmes ont tellement le choix qu elles oublieront très vite la grande majorité des prétendants…elles n en garderont que 1 ou 2 qui trouveront grâce à leurs yeux…

  9. J’ai trouver des lien qui parle du harcèlement de rue et bien sur l’impact des « paroles féministes » sur la SPU et je pense que sa reflète bien aussi pourquoi vous avez plus de mal à avoir des réussites en drague de rues…

    Notamment Benji qui se pose des questions sur les échecs en SPU…

    Il y aussi de bonnes paroles ou des femmes ont eu des expériences négatives dans la rue ou quand elles avaient 15 ou 18 ans des « vieux » qui veulent les draguer et ont comprend que cela peut faire peur.

    Par contre quand j’ai plus de mal à voir de l’empathie pour une étudiante de plus de 21 ans qui se plains que des trentenaires ou quadra tentent leurs chances avec elles car sa les arrangent quand le mec a de l’argent et que les petites cadeaux et autres voyages font partie du contrat…

    J’ai trouver des liens qui parle du harcèlement de rue et bien sur l’impact des « paroles féministes » sur la SPU et je pense que sa reflète bien aussi pourquoi vous avez plus de mal à avoir des réussites en drague de rues….

    PS: et bien sûr une des femmes dit qu’elle avait une drague d’un brésilien et comme elle le trouve beau et bien c’était vue d’une facon positive… hypocrite…

    Voilà le lien:

    https://www.google.com/amp/s/www.slate.fr/story/153212/que-va-t-il-rester-de-la-drague-de-rue%3famp

    Dites votre avis ^^

    • J’ai lus ta réponse, je t’ai répondu mais le message n’est pas parti visiblement, donc je disait, que j’avais lu ou regarder un reportage il y a quelques temps, des femmes était interrogé sur fait d’être aborder en pleine rue, bref la grande majorité des filles, répondais qu’elles ne voulais et n’aimais pas se faire aborder dans la rue, car elles ne sont pas là pour ça, et ce n’est pas un lieu propice à la rencontres,..
      Que les ecs qui fesais cela ne regardais que le physique comme si elles était des morceaux de viandes. Voilà un résumé plus ou moins. Maintenant en ce qui me concerne je j’arrive pas à comprendre le cas du lieu propice à la rencontres, ça date de quel annnes ce truc ancré chez les femmes ??? Bordel 🙂 ensuite j’ai envie de rajouter, que En boîte où en soirée, c’est la même chose que dans la rue on regarde le physique et on y vas.. Donc leurs arguments de morceaux viandes, je comprends pas vraiment, tt le monde c’est que le physique attire dans un premier temps.. En faite c’est comme si elle aimerait choisir qui les aborde et à quel moment.. Enfin heureusement elles ne sont pas toutes comme ça. Je penses qu’il faut continuer quoiqu’il arrive à draguer dans la rue et se faire plaisir. D’ailleurs Chris ou d’autres j’ai comme l’impression que c’est dernière année on essaye de modifier les gènes de l’homme, j’entends par la.. Sans jugement de valeur, exemple :faut manger des légumes, faut draguer sur internet, les femmes préfére, (parce qu’elles contrôle) alors que dans la rue elle ne contrôle rien, (à mon avis ça les emmerde d’ailleurs certaines me l’ont confié) je m’écarte du sujet. Faut s’épiler ainsi de suite… L’homme devient femme.. Non ? Je parle de devenir ou d’être un matcho ect.. Mais un moment donné faut rester un bonhomme non ? Je parle pas de muscle mais de personnalité ect. T’en penses Chris de cette déviation que la société tente de nous faire prendre consciament ou pas. Ou peut-être que je me trompe. Le débat et lancé

      • bref la grande majorité des filles, répondais qu’elles ne voulais et n’aimais pas se faire aborder dans la rue, car elles ne sont pas là pour ça, et ce n’est pas un lieu propice à la rencontres,..

        C’est du bidon.

        1. Si tu leur demandais le genre de mec qu’elles veulent, elles répondraient en grande majorité un « mec gentil ». Mais ce n’est pas suivi des faits…
        Et puis si tu leur demandes si elle préfère une petite ou une grosse b*te, elles te diront que ce n’est pas la taille qui compte…

        Bref, les filles disent que l’honorable société attend qu’elles disent. C’est tout.

        Comme je l’ai déjà écrit : il ne faut pas écouter ce qu’elles disent mais observer ce qu’elle font.

        2. En réalité, la perception de la drague est TRES conditionnelle.

        Suffit que tu sois le genre de mec qui lui plaît, tout ce qu’elles disent sur la drague part à la trappe.

        Et il y a aussi des filles qui, si tu t’y prends bien, ne te considéreront pas comme un dragueur parce que dans leur imaginaire le dragueur est un mec vulgaire qui siffle et fait des commentaire de loin.

        ensuite j’ai envie de rajouter, que En boîte où en soirée, c’est la même chose que dans la rue on regarde le physique et on y vas.. Donc leurs arguments de morceaux viandes, je comprends pas vraiment, tt le monde c’est que le physique attire dans un premier temps..

        Bien sûr.

        Et elles aussi (c’est bien secret qu’elles gardent bien de dire).

        Là encore, ne prête pas attention, ce sont des propos de gamins qui répète conne des perroquets de discours dominant dans les médias.

        D’ailleurs Chris ou d’autres j’ai comme l’impression que c’est dernière année on essaye de modifier les gènes de l’homme, j’entends par la.. Sans jugement de valeur, exemple :faut manger des légumes, faut draguer sur internet, les femmes préfére, (parce qu’elles contrôle) alors que dans la rue elle ne contrôle rien, (à mon avis ça les emmerde d’ailleurs certaines me l’ont confié) je m’écarte du sujet.

        C’est pas qu’on « modifie ses gênes », mais on le féminise, dans son état d’esprit et sa manière d’être, sans aucun doute. J’ai déjà un peu écrit là-dessus.

        Je parle de devenir ou d’être un matcho ect.. Mais un moment donné faut rester un bonhomme non ?

        Oui, mais attention à ne pas se bricoler une virilité artificielle, parce qu’on pense qu’être homme c’est imiter Bouba ou Rambo…

        La virilité n’est plus transmise de père en fils aujourd’hui. Et c’est un problème.

        La plupart des hommes, en particulier les jeunes de la communauté (mais pas que), se bricolent une virilité fantasmée, qui n’est pas authentique.

        Être viril n’implique pas de bomber le torse, se shooter aux stéroïdes et se montrer arrogant avec tout le monde.

    • Hello,
      avant de faire des approches dans la rue, je m’étais fait « empoisonné » par le discourt féministes qui ne sont, enfait remplis que de colère et de haine, heureusement, j’en suis persuadé, c’est un cas minime des filles. Pense même qui faut s’en éloigner tant que possible de cela, car c’est vraiment très négative, et ça paralyse encore plus les relations hommes/femmes ! Si on se fit par rapport à elles et qu’on fait des approches dans la rue, cela n’aboutira pas du tout et il y aurais des réactions négatives !

      Honnêtement, j’ai pas encore conclu dans la rue, mais je venais d’un niveau très bas.
      J’ai remarqué qu’effectivement il y avait des filles qui n’étaient pas ouvertes quand je leurs ai parlé dans la rue, mais on peut pas savoir de quoi il s’agit (croyances dans la rue ou ne cherchais pas de relations ou on lui plaisait pas du tout…). Par contre j’ai aussi remarqué, qu’à chaque fois que je fessais une approche où j’avais le plus peur, j’ai bizarrement eu, quasi toujours, des réactions positives !
      Mêmes des filles m’ont remercié d’être venu dans la rue, même une m’a dit que les femmes aimaient les compliments (contraire à la croyance véhiculée par les féministes). Pour infos, je fais des approches direct.

      Pour revenir aux média, voir les féministes, je pense, perso, qu’elles n’aiment pas quand on les abordes de façon comme un robot, en assumant pas de les abordé (approche indirecte) ou même que là fille ne plait pas vraiment, mais qu’on l’aborde car plus accessible. Par contre je reste persuadé, si on aborde une femme car elle nous plaît et qu’on sincère (en plus d’être positive), cela se passera bien dans la majorité des cas !

      Un autre point a mentionner, à prendre en compte aussi (négliger par les médias et féminismes), c’est l’attirance des filles vers les gars (non mentionner dans les sites féministes/médias), assez souvent y a des filles qui veulent se faire aborder par des gars qui leurs plaisent mais rien ne se produit. Sur Facebook, je voyais plusieurs posts des filles qui veulent retrouver le gars qui les à attirer, voir abordé mais sans faire numclose. J’ai vu des témoignages des femmes qui se demandaient où sont les gars sincère et gentilles …

      Enfin y aussi des femmes qui sont contres le féminismes, il y a la chaîne YouTube de Virginie Volta par exemple. Par contre, sur internet, on ne voit pas vraiment les discours des femmes contre le féminisme malheureusement, mais cela représente pas la réalité ! Enfin je mentionne aussi la chaîne YouTube de Road to the condors, qui montre une réalité bien différente des médias/sites féministes…

      Tout ce que j’ai écrit est issus des constats et de mon expérience perso.

  10. Merci pour ton avis, j’ai déjà lus pas de critiques de femmes concernant le faite de ne pas vouloir être aborder dans ma rue car occupé à faire autre chose ect…. Lieux pas propice à la drague ect.. Ou mec daleux qui juge que sur le physique ainsi de suite.. Bref je leurs dit et en boîte de nuit où ailleurs en soirée, les mecs juge sur quoi ? Tt le monde juge sur le physique dans la rue ou ailleurs c’est bien l’attirance qui amène les choses. Très hypocrites de temps à autres les personnes qui s’exprime comme ça mdr (je parle des femmes)

  11. @Benji je vois que tu as compris le côté hypocrite des femmes, qui disent que les mecs regardent le physique alors qu’elles même ne sortent qu’avec des beaux mecs et souvent avec réussite sociale…

    D’ailleurs, sur les appli ont vois bien le genre de mecs qui trouve grâce à leurs yeux… jamais gros, et jamais pauvre…

    Dans la rue, elles le vois d’une façon négative parce que les mecs qui les abordent ne sont pas le profil qu’elles veulent (dans le lien que j’ai mis elles le disent).

    Je te rassure si dans la rue George Clooney arrive en limousine (ou a pied) les abordes là par contre elles seront super contentes de la drague de rue…

    @Frederic, justement le côté direct game semble ce qui dérange le plus, car les mecs disent toujours les compliments sur le physique et certains sont même vulgaires (pervers de 50 ans ou racailles par exemple) et à moins d’être super beau physiquement l’approche DG est pas la meilleurs méthode selon moi.

    Je suis normal physiquement et quand j’approche en direct et si tu discutes 5 ou 10 minutes au moment de prendre le numéro, toujours le fameux « dsl j’ai un copain » ou « je ne donne par mon numéro dans la rue ».

    et quand au fameux « Mêmes des filles m’ont remercié d’être venu dans la rue, même une m’a dit que les femmes aimaient les compliments »

    Si j’ai pas le numéro (et que je ne couche pas/ ou ne sort pas avec la fille) je ment fou d’avoir fais plaisir à son égo de princesse intouchable…

    J’ai eu plus de résultats en DG en étant naturel et quand il y a un feeling entre moi et la fille et le problème de la rue est que si vous n’êtes pas un beau mec vous n’avez rien pour attirer la fille en 5 minutes et donc c mort.

    En plus, dans l’article ils ont raison sur une chose: il y a beaucoup de boulets qui font de la drague de rue et donc si la fille que vous aborder a déjà été soûler par 15 hommes (pervers ou racailles) dans la semaine ou mois, forcément et elle aura déjà une méfiance sur les prochains mecs qui viendront et ceux même si le mec est correct.

    • @Vanity, quand je démarre une conversation de faon naturel c’est soit je fait le feeling ou soit c’est par l’approche direct (tout dépens du moment)
      Quand je fais de l’approche direct c’est pas que dire un compliment et d’emparer la conversation, c’est surtout dévoiler a faire fille pourquoi je suis venu lui parler elle

      Bien sûr en général les féministes (minorités des femmes) n’aiment pas les compliments sur le physique (style, élégantes, cheveux,…), mais c’est des féministes et non des vrais femmes qui se font belles et attirantes. Même un constat que j’ai fait, les filles qui parlent dans les médias, je pense que ce sont des filles fermées dès le départ à l’extérieur (peur de l’extérieur ou surprotéger,…) et non des filles ouverte, de plus elles sont moins attirantes que les autres.

      Concernant le remerciement de sa part, c’est ta façon de voir les choses, je le comprend aussi,… mais on peut l’interpréter comme quoi il y a bien plus de filles qui sont ouvertes dans la rue que le laisse penser les médias,…

      « En plus, dans l’article ils ont raison sur une chose: il y a beaucoup de boulets qui font de la drague de rue et donc si la fille que vous aborder a déjà été soûler par 15 hommes (pervers ou racailles) dans la semaine ou mois, forcément et elle aura déjà une méfiance sur les prochains mecs qui viendront et ceux même si le mec est correct.« 

      Ça se comprend mais ça dépend, les filles sont largement intelligente pour savoir si le gars qui aborde est quelqu’un de biens et non une racaille…
      Après les féministes sont des le départ négatives et remplis de colère en elles, cela ne m’étonne pas qu’elle voit les gars qui abordent d’une mauvaise façon…

      Perso me concernant, j’ai 25 ans et je suis quelqu’un qui prend soin de moi, c’est surtout mon style vestimentaire qui assure une allure beau gosses .

    • Par expérience, j’y crois moyen au filles qui se font aborder plusieurs fois par jour..ou semaines. Et par des relous. Je ne dis pas que ça n’existe pas évidemment, mais c’est peut-être qu’une minorité à mon avis. Car beaucoup de femme de se font pas draguer dans la rue même en soirée d’ailleurs. Et d’ailleurs j’en ai rencontré pas mal qui m’ont avouer ne jamais se faire aborder à paris. Donc voilà…faut en prendre et en laisser 🙂 après le statut social, bof sauf si t’es vraiment entouré de femmes en abondance ou que vraiment t’es le fils à papa qui a grandit que avec des femmes, je penses que beaucoup de gars galère et on un excellent statut social, d’autres choses en compte dans la réussite avec les femmes, pas que la beauté et me statut, ça aide c’est évident mais… Ne tombons pas dans le simpliste. Par ailleurs j’ai connus des gars au rsa, ou pas très beaux qui avait un succès fou avec les femmes !! Je penses concrètement que les femmes on le pouvoir et l’utilise bien, parce que de toutes evidence elle nous demande beaucoup, alors qu’elle même hormis (c’est pas rien non plus :)) de s’occuper de leurs physiques de s’apprêté ect.. Mais souvent derrière il se passe pas grand choses. Intellectuellement, sans compter des filles qui nous font marrer il y en pas des masses.. Bref en gros on peux faire de la psychologie pendant des heures sur les femmes on y arrivera jamais. Les femmes sont vieux jeux en France, elles ne drague pas ou très peu, et on ont pas des personnalités de ouf. Mais voilà elle savent se mette en valeur et souvent elles ont du succès sans faire grand chose,.. Donc ça leur donne du pouvoir quelque part. J’aimerai bien savoir pourquoi pour une étrangère je suis presque un mannequin et comique en gros en trois phrases elle est séduite et pour une française je suis un daleux, j’exagère légèrement mais c’est une vrai question psychologique ou sociologique , un avis sur la question Chris ? D’autres ?

      • @Benji pour te répondre à ta question, ça dépend qui tu aborde ? Est-ce que ce sont des filles vite fait jolie ou ce sont des bombes ? Les bombes, en réalité, ne sont presque pas du tout sollicité dans la rue (sauf harcèlement /drague lourde), car elles font peur au gars, qui n’osent pas les aborder.

        C’est vrai, j’ai entendu dire que les étrangères sont beaucoup plus ouvertes que les françaises, mais peut pas te répondre. Quand j’étais à Nice, les plus belles interactions que j’ai eu étais avec les françaises, avec les étrangères, je bégayais trop car mon anglais n’est fameux du tout ^^

        Après ça dépend aussi comment tu t’es comporter avec elles, ça joue beaucoup !

        • « Les bombes, en réalité, ne sont presque pas du tout sollicité dans la rue (sauf harcèlement /drague lourde), car elles font peur au gars, qui n’osent pas les aborder »

          Un peu le cliché qui traîne sur la communauté de séduction pour justifier les approches en masse dans la rue….

          Déjà je me demande si une bombe (comme tu dis) a besoin d’être draguer dans la rue pour avoir des mecs.

          Déjà au lycée et à la fac elles ont déjà des opportunités de tous les côtés et crois pas c pas des minables qui traine dehors.

          Il ne faut pas oublier non plus qu’une mauvaise approche compte aussi dans son esprit donc elle a déjà été soûler 10 fois avant que tu arrive pas facile de brisé la spirale.

          Après si c juste discuter pour rien avoir ce n’est pas pareil et la pas besoin d’être un seigneur du Game.

          • Déjà au lycée et à la fac elles ont déjà des opportunités de tous les côtés et crois pas c pas des minables qui traine dehors.
            Il n’y pas plus de minable qu’à l’intérieur et oui beaucoup de bombe ne se font pas aborder ou sont seul peu importe le contexte social. Maintenant reste à defenir ce qu’on appel bombe…. Les goûtent les couleurs.

  12. @Frederic tu es beau gosse et tu as 25 ans donc je comprend mieux si sa marche pour toi, tu ne la pas précisé dans l’autre message…

    « Quand je fais de l’approche direct c’est pas que dire un compliment et d’emparer la conversation, c’est surtout dévoiler a faire fille pourquoi je suis venu lui parler elle »

    Je te rassure si une femme est jolie et séduisante elle sais très bien pourquoi tu lui parle même sans compliments…

    A l’occasion demande leurs aux filles de la vingtaines si elle aimes être draguer dans la rue par un mec de 38/40 ans qui fait plus jeune… j’aimerais avoir des avis pour gagner du temps ^^

    @Benji, outre le faite que les femmes qui parle du harcèlement de rue sont des adolescentes, étudiantes et femmes de la trentaines jolie et rien à voir avec des féministes, j’ai eu des anecdotes des femmes quand j’étais en Salsa ou des collègues de taff ou justement certaines avait eu des aventures négatives dans la rue ou les hommes les dragues alors qu’elles ne demande rien juste de circuler tranquillement…

    Et je peut comprendre qu’une femmes de 20/25 ans n’a pas envie d’être emmerder par des pères de famille ou au fées racailles qui les siffles ou demande le numéro…

    Je suis comme vous les gars, mais j’essais aussi de me mettre à la place des femmes qui dans la rue peuvent être aborder plusieurs fois par semaine pour les plus jolies (et oui si elle vous plait à vous et que vous l’aborder d’autres l’ont peut être fait aussi).

    • @Vanity,

      « @Frederic tu es beau gosse et tu as 25 ans donc je comprend mieux si sa marche pour toi, tu ne la pas précisé dans l’autre message… »

      c’est vrai que je l’ai pas précisée , ce sont des trucs qu’on y pense pas qu’on devrait préciser. Après c’est surtout quand on se séduit soi-même, que ça marche le mieux dans la rue.

      « A l’occasion demande leurs aux filles de la vingtaines si elle aimes être draguer dans la rue par un mec de 38/40 ans qui fait plus jeune… j’aimerais avoir des avis pour gagner du temps ^^ »

      Si j’ai l’occasion, je verrais ^^.
      Là je peux pas t’aider, par contre, sur une vidéo YouTube, y a un gars qui a la quarantaine qui relève le défi d’aborder dans la rue : https://youtu.be/jxnJZJDr4IU , cela peut t’apporter des réponses.

      « Et je peut comprendre qu’une femmes de 20/25 ans n’a pas envie d’être emmerder par des pères de famille ou au fées racailles qui les siffles ou demande le numéro…

      Je suis comme vous les gars, mais j’essais aussi de me mettre à la place des femmes qui dans la rue peuvent être aborder plusieurs fois par semaine pour les plus jolies (et oui si elle vous plait à vous et que vous l’aborder d’autres l’ont peut être fait aussi). »

      Là ça dépens des filles, et surtout si on croit qu’aborder dans la rue c’est déranger. Honnêtement faut savoir comment les filles se font aborder d’une part, mais aussi si c’est aussi nombreux qu’elles le prétendent. Si aussi pour elles, la drague lourde c’est de la drague, alors c’est sûr que je comprend parfaitement pourquoi ça les emmerdes. 

      Même je peux aussi bien comprendre, qu’une fille n’a pas envie qu’une personne lui parle pour x raisons, même moi, y a des fois, où je veux être tranquille dans le sens que je veux que personne me parle. Apres si on croit qu’on les dérangent, je pense sincèrement qu’on les dérangerait aussi dans d’autres lieux tels que la bibliothèque, la fac, les magasins, les restos universitaires, bars et mêmes les boites de nuits !

      Perso je ne pense pas qu’une jolie filles se fassent aussi souvent aborder dans la rue ( excluant draguant lourde et harcèlement), les expériences que j’ai eu me confirme plus dans ce sens.

      Tout ceci reste mon avis, mais honnêtement je me fies plus aux interactions que j’ai faites qu’au médias.
      Un truc que j’ai remarqué, c’est qu’à chaque fois que j’avais très peur (approche direct ou feeling) et croyais que cela allait mal se passé, et que je surmontait ma peur et leur parlé, ça se passait super bien ! Même j’ai remarqué que j’ai illuminé leurs journée a plusieurs de ses filles ^^

  13. « Même j’ai remarqué que j’ai illuminé leurs journée a plusieurs de ses filles ^^ »

    Tu as le numéro ? Tu as coucher avec ?

    Comme j’ai dit, je ne suis pas leur bouffon ou un divertissement, si au final je ne la revois pas je me moque de l’égo de princesse.

    PS: ce n’est pas une question de médias ou pas, mais juste comprendre certaines choses et surtout ne pas voir Que votre vision d’homme qui veut à tous prix draguer dans la rue, mais aussi c bien d’avoir l’avis en face…

    Sa m’évite des rejets et de perdre mon temps avec des filles qui joue les princesses intouchables.

    Quel est ta vison du feeling Frédéric ?

    • Nope car ce n’étais pas mon but, j’ai pas conclus du tout car venait de très loin (grosse timidité surtout). Avec du recul, si j’avais fait un demande de num, j’aurais pu effectivement en avoir plusieurs…
      Mon but ce n’est pas faire de la drague de rue que pour coucher avec des filles, mais c’est surtout du développement personnel en surpassant mes peurs, en changeant ma perception des choses et surtout de saisir les opportunités qui se présentent au quotidien.

      Grace a ca, cela m’a permit d’aller beaucoup plus facilement vers des groupes de 2-3 dans d’autre lieux, en plus d’interagir avec les belles filles, là où je ne l’aurais pas fait dans d’autre lieux. Et même s’améliore mon estime de soi.

      Les filles où j’ai illuminé la journée, ce sont celles où j’avais surmonter ma peur pour venir leur parler et dire ce que j’avais à dire, rarement de tenter des contacts car pas mon but.
      C’est pas une question de faire le bouffon de service mais c’est aussi de montrer que les approches qu’on fait dans la rue peuvent être encourageantes ! Pour moi, c’est important car cela est positive, et m’aide pour faire les prochaines approches. Même si cela n’a pas conclus, cela me fait un agréable souvenir qui efface les quelques rejets que j’ai eu.

      « Quel est ta vison du feeling Frédéric ? »

      Exemples : quand je vois une filles sur bouquin scientifique, et que suis curieux de quoi il s’agit :
      Salut, c’est un livre de biologique ?
      Elle : oui c’est ça ,…
      Conversation de 5-10 min facile

      Autre exemple : salut, j’aime bien ton écharpe (car pensait vraiment)… conversation de 5-10 min où on a marché ensemble le long de la rue.

      A la plage, en train de nager, une fille était aussi dans la zone que moi, après être arrivé hors de l’eau : « ca t’es fait du bien d’aller dans l’eau », conversation de 5-10 min facile

      PS : je ne fait pas que de la drague de rue, j’ai commencé à faire de la salsa et vais m’inscrire dans une salle de muscu.

      « Sa m’évite des rejets et de perdre mon temps avec des filles qui joue les princesses intouchables »

      Pour moi, après chaque rejet, cela me fesait mal quelque minutes, puis bizarre tu je me sentais beaucoup plus vivant (plus au moment présent), beaucoup mieux que si je n’avais pas tenté ma chance.
      Choisir d’aborder une fille c’est comme choisir de prendre une douche froide au lieux d’une douche, ça perturbe mais après on se sent mieux, si on est trop habitué à la douche chaude, ça va être plus compliqué de prendre une douche après.

      Si tu veux éviter le rejet, va sur les applis de rencontres, typer tinder/happen,… t’aura besoin des photos et d’une bonne bio, par contre t’aura beaucoup plus de filles qui feront les princesses que dans la rue (en plus de la concurrence).

  14. Je crois que quelque part…c est un peu un dialogue de sourds…
    On a des personnes qui sont dans l abondance..et d’autres qui seront continuellement dans la misère relationnelle….
    C est comme si on demandait à un milliardaire de se mettre à la place d un sdf…c est impossible pour lui..
    Les femmes qu elles soient abordées ou non…auront souvent…des possibilités..mêmes si elles ne s interessent pas a grand-chose et qu elles ont peu de personnalité….
    Sur happn ou Tinder…ou autre c est pareil….
    C’est le physique qui compte et peu de choses d autres en général…c est ca qui est le plus difficile à gérer…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.