Accueil 5 Apprendre la drague 5 Séduction naturelle : oui, MAIS…
séduction naturelle

Séduction naturelle : oui, MAIS…

Si vous lisez mes articles régulièrement, vous savez que je suis un fervent supporter de la séduction naturelle.

Je suis intimement persuadé que tout calculer est contre-productif. Quand on interagit, il est préférable d’être spontané. C’est en tout cas ce que j’ai constaté pour moi et tous les hommes que j’ai pu observer.

Cependant, j’émets une (petite) réserve à propos du « natural game » (ou « séduction naturelle »)

Mon expérience m’a montré que, malgré tout, il est essentiel d’avoir une stratégie.

Quand je dis « stratégie », je ne parle évidemment pas d’avoir un « game plan », avec dedans un scénario théorique, avec les sujets de conversations, les histoires, routines et punch-lines apprises par cœur que l’on va chercher à placer dans la discussion, etc., etc.

Je parle d’avoir une structure globale ; un genre de plan de route pour s’assurer de rester sur le bon chemin et ne pas dévier de son objectif, ni le perdre de vue.

Parce que, souvent, tout faire « au feeling » nous replonge dans nos travers :

  • Chercher à plaire plutôt qu’à séduire ;
  • Préférer jouer la sécurité et continuer à obtenir un peu de validation éphémère, plutôt que d’escalader ;
  • Etc., etc.

Avoir une stratégie globale, une ligne de conduite flexible qui vous permet de savoir où vous en êtes et où vous devez aller, sans pour autant nuire à votre naturel, comme celles que je développe dans mes guides, est pour moi la meilleure solution pour avoir une réussite optimale auprès des femmes.

Cette stratégie doit inclure selon moi :

  • L’attitude à avoir au cours de ses interactions ;
  • Les réponses/réactions à adopter face aux différentes difficultés ;
  • Les diverses escalades à réaliser pour faire avancer petit à petit l’interaction jusqu’au(x) point(s) où l’on veut aller.

Votre attitude

Je suis un mec très cool, MAIS aussi sexué, avec une personnalité forte !

séduction naturelle, seduction

Séduction naturelle : oui, mais avec la bonne attitude !

C’est l’attitude que je cherche à transmettre durant mes interactions, quelle que soit l’étape où j’en suis. Rencontre, téléphone, rendez-vous, peu importe.

C’est important de garder son attitude en tête. Car, parfois, on peut retomber dans ses anciennes habitudes de « nice guy », ou de « macho-marrant » – si vous comme moi vous aviez pris l’habitude de draguer de cette façon-là.

  • Par exemple : parfois, quand je suis en rendez-vous avec une femme, j’ai tendance à oublier d’être sexué…

Je prends une attitude un peu trop amicale. Cela installe un bon rapport, certes, mais cela empêche l’attraction – notamment la tension sexuelle de s’installer naturellement.

Autrement dit : ça joue en ma défaveur.

C’est super de passer le temps à discuter de tout et n’importe quoi avec une fille sympa ! Mais le but n’est pas d’en faire notre amie.

Le but, c’est de la séduire !

Pour cela, il faut installer un VRAI rapport de séduction.

Alors quand je me rends compte que je m’enlise dans un rapport amical, je me pince pour me ressaisir, je réveille le séducteur qui est en moi et je me remets dans le bon mode !

Si je n’avais une idée claire de l’attitude à adopter, je risquerais d’avoir un nouveau rencard qui ne mène à rien, si ce n’est à la friend zone.

Et encore…

La plupart des filles viennent en rendez-vous pour être séduites, et ont déjà assez d’amis comme ça.

Précisons bien un point ici :

 Planifier son attitude n’altère en rien son naturel !

J’aspire simplement à être séduisant, comme si je cherchais à être courtois et avenant face à un groupe de personnes que je rencontre dans un contexte social.

J’oriente simplement mon esprit en direction de l’idée claire de ce que je veux dégager, selon le contexte. Point.

Vos réponses/réactions face aux difficultés

séduction naturelle

Séduction naturelle : oui, mais pas de mauvaise réponse/réaction.

Une chose est certaine : il faut se méfier des réactions trop spontanées face à la difficulté.

Car parfois, la réponse la plus naturelle qu’on donne est influencée par ses émotions (négatives) du moment, pas par ce qu’il est le plus approprié de faire.

Exemples (tirées d’histoires vraies !) :

  • On rencontre une superbe fille qui nous plaît beaucoup…

2 jours après avoir échangé quelques SMS le soir même de la rencontre, on décide de la relancer, en espérant poser un rencard cette fois.

Mais elle ne nous répond pas.

Quelques heures passent… Puis une journée entière. Alors on s’interroge : est-elle encore intéressée ? Est-ce qu’elle m’ignore ? Etc. Et on est TRÈS tenté par l’idée de lui renvoyer un autre message.

Pour quasiment chacun d’entre nous, si l’on permet à notre envie du moment nous guider, on ne laisse pas passer 1 journée sans la relancer ! Pourtant, et nous le savons plus qu’assez, il faudrait laisser un peu plus de temps, comme 2-3 jours avant de le faire.

Cela permettrait de lui donner un peu de temps pour répondre, et/ou l’assurer que nous ne sommes pas needy.

(Pour info : j’ai laissé passer 2 jours avant d’envoyer un message de relance…et elle m’a répondu + nous avons rééchangé plusieurs textos : GAME ON !)

  • On attend une fille en rendez-vous…

La veille, elle nous a confirmé qu’elle viendrait.

On part pour se rendre au lieu de rendez-vous, et en route on reçoit un message de sa part. Quelque chose comme :

Coucou [votre prénom] ! Dis-moi, ça te dérange si on annule ? [+ une excuse]. Vraiment désolée 🙁

Forcément déçu, notre première réaction pourrait être de se dire intérieurement : « mais que cette petite connasse aille se faire foutre ! », et peut-être lui envoyer un texto pour le lui faire comprendre avec un peu plus d’élégance
Cela est compréhensible, MAIS…

Ce n’est pas une réponse intelligente du tout.

Parce que si vous lui montrez que vous êtes fâché sur elle, cela risque fortement de lui faire passer l’envie de vous revoir.

Peut-être que vous, sur l’instant, vous n’avez plus envie. Mais ce n’est probablement que passager.

C’est surtout votre ego qui s’exprime parce que vous avez l’impression de ne pas recevoir suffisamment de considération de la part de cette fille. C’est ce qui vous frustre et vous donne envie de la remettre à sa place !

Mais, plus tard, à froid, vous réaliserez que ce n’était pas si méchant et que ça n’avait rien de personnel.

Si vous avez mal réagit, il sera peut-être trop tard : vous aurez [VOUS-MÊME] sapé vos chances.

Si dans ce genre de situation vous laissez vos émotions négatives prendre le dessus et que vous ne vous forcez pas à adopter une réaction positive à la place, vous perdez la fille. Alors que, si vous lui aviez renvoyé un message détaché comme : « pas de soucis, on n’a qu’à reporter à Samedi prochain », vous auriez conservé vos chances, peut-être eu votre rendez-vous ensemble, et peut-être même plus !

  • Vous êtes en rendez-vous avec une jolie demoiselle qui vous fait les yeux doux…

Vous ne savez pas si c’est le bon moment ou non pour l’embrasser, mais vous sentez qu’elle a quelque intérêt pour vous.

A défaut, vous décidez de tenter votre chance : vous vous penchez vers elle pour rapprocher vos lèvres.
Mais, contre toute attente, elle tourne la tête.

C’est peut-être un petit shit-test de rien du tout, mais vous ressentez un léger malaise et vous doutez totalement de son intérêt à présent.

Dans un cas de figure comme celui-ci encore, si vous laissez vos émotions prendre le dessus, vous retournez définitivement en mode social, vous ne prenez plus aucun risque de rejet, vous ne persistez pas.

Au lieu de cela, vous devez acquérir le réflexe de relativiser ; vous dire qu’elle a peut-être encore besoin de temps, rester en mode flirt et éventuellement ressayer d’escalader plus tard. Peut-être n’êtes-vous plus qu’à une tentative de l’embrasser !

Plus souvent que jamais, dans un contexte comme celui-ci, il faut faire preuve de persistance :

  • soit en faisant une escalade différente quelques minutes après : en prenant sa main à la place, ou en « escaladant l’intimité » (l’amener dans un endroit plus intime, avec moins de monde autour)
  • soit en retentant la même chose plus tard.

On pourrait donner plein d’autres exemples, mais je pense que vous avez bien saisi l’idée.

Parfois, et SURTOUT dans le contexte où vous pouvez faire face à une difficulté, plutôt que d’avoir un comportement (trop) spontané et vous faire piéger par vos émotions du moment en réagissant bêtement, il vaut mieux savoir quel comportement se forcer à prendre.

Dans votre stratégie, vous devez avoir une idée claire de comment répondre/réagir dans une situation difficile !

Escalades & Micro-escalades

séduction naturelle

Séduction naturelle : oui, mais bien escalader aussi !

Enfin, vous devez avoir une idée globale de ce toutes ces petites choses que vous allez devoir faire pour progresser jusqu’à votre objectif durant l’interaction.

Par exemple, lors de la rencontre, je sais que ce que je vais devoir faire :

(1) Initier la rencontre avec un opener [escalade #1]

(2) Puis lancer la conversation pour installer le rapport, peut-être avec une ou deux questions, ou un commentaire [escalade #2]

(3) Et enfin, quand le moment est opportun, proposer l’échange de numéro de téléphone (ou le rendez-vous instantané) [escalade #3]

Je ne sais pas exactement ce que je vais dire ou faire lors de ces 3 escalations. Ni à quel moment je le ferai exactement.

  • Je vais peut-être attendre 2/3 minutes que la fille s’éloigne d’un boulevard bondé avant de l’aborder, ou devoir l’arrêter immédiatement….
  • Je vais peut-être lancer la conversation en lui demandant ce qu’elle fait dans la vie ou en rebondissant sur quelque chose qu’elle vient de dire.
  • Je vais peut-être proposer l’échange de numéro après 30 secondes d’interaction, ou peut-être après 10 minutes.
    Il y a un tas de chose que je laisse aux circonstances du moment.

Néanmoins, je sais que je vais amener le numéro de téléphone (mon objectif final) en passant par ces 3 escalades, dans cet ordre-là.

De même, il y aura d’autres micro-escalations que je pourrai faire ou non, en fonction là encore du contexte :

  • L’arrêter. Si cela ne pose aucune difficulté.
  • Mettre de la proximité. Si c’est possible
  • Prolonger le premier contact visuel. Si j’ai réussi à l’arrêter et à attirer son attention complètement.
  • Lui serrer la main. Si c’est approprié (elle n’a rien dans les mains, etc.

Ces choses-là font partie de ma stratégies globale. Elles sont les étapes intermédiaires jusqu’à l’arrivée finale.

Et j’en ai aussi pour le phone game, pour le rendez-vous, et pour le end game.

Pour chaque étape, je sais quelles escalades je vais devoir tenter et dans quel ordre, et quelles micro-escalades je peux potentiellement faire.

Pensées finales sur la séduction naturelle

Oui, quand on séduit, il est important de ne pas trop calculer nos actions  à l’avance. Il vaut mieux laisser son naturel, sa spontanéité, sa sincérité  et  sa personnalité s’exprimer d’elles -mêmes.

Mais, mais…

Il faut accompagner ceci d’une stratégie globale. Avoir quelques consignes en tête.

A l’instar d’un sport où l’on doit à la fois être immergé dans son match, faire preuve de spontanéité pour surprendre l’adversaire, etc., mais on doit aussi s’auto-discipliner à suivre quelques consignes, comme revenir à son poste pour défendre, marquer tel joueur, etc.

En bref, disons qu’il faut être naturel, mais aussi (un peu) stratège, sans bien sûr que cela ne nuise à ce naturel (qui, je le répète, est indispensable pour séduire.)

Capitch ?

Quelques autres sources pour apprendre la séduction  naturelle (et minimaliste !) :

Articles :

Ebooks : 

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

4 plusieurs commentaires

  1. Garder son naturel tout en gardant une idée de noter comportement à adopter à chaque moment, j’aime bien l’idée ! Comme tu le dis, nos émotions sont parfois irrationelles, avoir une logique à suivre permet de garder une idée de quoi faire. malgré ce que nos émotions nous donnent envie de faire. Ce n’est pas toujours facile à mettre en pratique tant notre envie de plaire et notre ego blessé peut nous faire réagir spontanément, mais ça vaut le coup de garder tout cela en tête !

  2. Dans le cas où tu viens juste de coucher avec une fille avec qui tu as crée une bonne connexion depuis quelques jours (pas une fille que tu connais depuis 3h/4h quoi), quelle stratégie penses tu être la bonne ?

    – attendre qu’elle fasse le premier pas/te rappel/ t’envoie un sms pour donner l’impression d’être détaché
    – ou justement lui envoyer un message le jour même/ le lendemain pour la rassurer sur le fait que c’était une bonne idée de coucher avec toi et que c’était pas juste « un coup comme ça »

    C’est une question que je me pose souvent, personnellement j’opte plus pour la deuxieme possibilité car je pense que la fille aura déjà estimé avant si tu es détaché ou pas, mais j’aimerais avoir ton avis.

    Merci 🙂

    • En règle générale, la seconde option est la plus appropriée. Reprendre contact très vite permet de « témoigner d’un intérêt extra-sexuel. » En quelque sorte, en la relançant tu sous-communiques le message « j’ai envie de te revoir et d’aller plus loin ». Si l’intérêt est réciproque, elle y répondra positivement.

      Mais…

      La calibration est la règle numéro 1. Et des fois tu peux tomber sur une fille un peu spéciale (très détachée), ou avoir commis quelques erreurs au cours du processus, qui t’oblige(nt) à te montrer plus détaché que d’ordinaire – parce qu’en cas contraire, tu télégraphierais trop d’intérêt par rapport à elle et/ou tu pourrais laisser croire que tu es (légèrement) « needy », c’qui n’est pas une bonne chose.

      En bref, les deux réponses peuvent être bonnes, mais… elles peuvent aussi être mauvaises.

      Autrement dit : Y’a pas de réponse universelle ; y’a une réponse en fonction d’un contexte.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.