Accueil 5 Autour de la séduction 5 [Podcast] Faut-il mentir pour séduire ?
mentir pour séduire

[Podcast] Faut-il mentir pour séduire ?

On est TOUS d’accord : mentir, c’est mal ! Et, autant dans mes interactions que mes relations, j’essaie d’être aussi honnête que faire ce peu. Alors, si vous me demandiez s’il est nécessaire de mentir pour séduire, je vous dirais que NON. Du moins dans l’absolu. Cependant il y a, c’est vrai, des cas où mentir (ou déformer légèrement la vérité…) peut s’avérer plus efficace que dire la vérité.  Après tout, il n’y a pas de prix Nobel du dragueur honnête, et parfois les femmes préfèrent qu’on les caresse dans le sens du poil (= qu’on leur dise ce qu’elles veulent entendre).

Mon avis est donc un peu plus complexe qu’un OUI ou NON :

Mais…

  • si c’est pour pouvoir escalader – alors que la vérité pourrait bloquer la fille, – un (petit) mensonge ne fait pas toujours de mal.

Avec Richard (Pick-up Alliance), j’ai enregistré un podcast sur le sujet. Je vous laisse l’écouter pour avoir votre avis, et j’attends le vôtre en commentaire !

Questions ? Remarques ? Suggestions ? Laissez un commentaire ci-dessous. Si cet article vous a plu, faites un petit tour dans Ma Librairie, vous y trouverai tous mes livres numériques. Je propose aussi des coachings individuels et des consultations par téléphone. N’hésitez pas à Me Contacter si vous avez des questions.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

6 plusieurs commentaires

  1. L’idée que je retiens dans cet article est que mentir est préjudiciable à partir du moment où cela nuit à la relation éventuelle (par ex se faire passer pour quelqu’un de différent, mentir sur son statut social etc)
    En gros devenir un mythomane pour séduire.

    Mais éluder la vérité pour ne pas casser son coup alors qu’on a toutes ses chances naturellement est différent (notamment lorsque la fille lance des tests: par ex tu abordes souvent les filles dans la rue?)
    surtout qu’i n’y a pas de conséquences directes sur la relation.

    Ca me fait penser à une réflexion plus large: se faire passer pour quelqu’un de séduisant ou se sentir sincèrement séduisant? (ce qui demande un travail de fond et de remise en question plus ou moins important selon son histoire personnelle)

    • L’idée que je retiens dans cet article est que mentir est préjudiciable à partir du moment où cela nuit à la relation éventuelle (par ex se faire passer pour quelqu’un de différent, mentir sur son statut social etc)
      En gros devenir un mythomane pour séduire.
      Mais éluder la vérité pour ne pas casser son coup alors qu’on a toutes ses chances naturellement est différent (notamment lorsque la fille lance des tests : par ex tu abordes souvent les filles dans la rue?) surtout qu’il n’y a pas de conséquences directes sur la relation.
      Ca me fait penser à une réflexion plus large : se faire passer pour quelqu’un de séduisant ou se sentir sincèrement séduisant ? (ce qui demande un travail de fond et de remise en question plus ou moins important selon son histoire personnelle)

      En fait, pour être aussi clair que possible, je dirais qu’il y a bon et mauvais mensonge – comme il y a des vérités bonne et mauvaise à dire.

      Si une fille te demande si tu abordes souvent dans la rue, donner la vérité pure serait probablement une mauvaise chose…

      « Oui, je fais ça presque tous les jours » (si tel est le cas) pourrait la refroidir. Ça éveillerait son alarme anti-dragueur. Mauvaise vérité, donc. Pas qu’il soit mauvais de mentir en soi, mais parce que ça risque de ruiner tes chances avec cette fille.

      Certaines vérités ne sont pas bonnes à dire, tout simplement.

      En revanche, si tu nies complétement, alors que tu semblais super à l’aise en abordant, tu risques de passer pour un menteur. Mauvais mensonge ! Rien de pire que de passer pour un menteur. C’est encore plus disqualifiant qu’une vérité trop brute à entendre.

      A titre individuel, je répondrais quelque chose entre les deux comme : « pour être honnête, ce n’est pas la première fois que ça m’arrive. Mais ça ne m’arrive pas tous les jours non plus ! ». Ce n’est pas tout à fait un mensonge, c’est plutôt une légère déformation de la vérité… car tu fais passer le message que tu abordes, mais assez rarement, alors que tu es un p*tain de dragueur en série en réalité. Mais, au moins, dans ce cas de figure tu ne passes ni pour un gros dragueur (tu rassures la fille), ni pour un menteur.

      C’est pareil si tu veux une relation non-exclusive. Si tu explicites tes intentions trop tôt, en faisant comprendre que tu veux coucher avec elle, continuer à la fréquenter ensuite, mais aussi continuer à coucher avec d’autres filles après, il y a beaucoup de chances qu’elle te nexte immédiatement après.

      Si, au lieu de ça, tu réponds « ne précipitons pas les choses ! pour l’instant j’ai très envie d’apprendre à te connaître. On verra ensuite » quand elle te demande ce que tu recherches, il y a plus de chance qu’elle veille poursuivre.

      Ce n’est pas un gros mensonge. Tu n’es simplement pas 100% transparent sur tes intentions, parce que tu sais que ça nuirait à la suite du processus.

  2. Si au moins mentir garantissait le succès dans la séduction. ..ce ne serait pas si mal..mais même avec des mensonges l attirance est tres loin d être garantie…

    • Je tais dit Thierry tant que tu n’aborde que des femmes au travail et sans flirt, tu n’auras jamais rien.

      Donc ce n’est pas une question de mentir avec toi, mais attirance et d’un manque de sexualisation.

    • Le mensonge n’ajoute pas d’attirance Thierry. Il peut seulement éviter de déclencher des barrières psychologiques, dans certains cas.

  3. Intéressant interview sur un sujet si passionant que le mensonge et la vérité !
    J’ai lui un livre récemment qui s’appelle LHonnêteté radicale de Brad Blanton ( Un psychothérapeute américain).

    Son approche prône de dire tout le temps la vérité et même d’éviter de cacher des choses que nous ne disons pour vivre plus heureux et plus épanouie.

    J’ai trouvé son approché radicale comme son nom l’indique mais assez challengeante à mettre en pratique. Je suis en train de le mettre en pratique dans ma vie et dans ma drague. Et c’est sûr que ça va baisser mes résultats de dire la vérité de cette manière. Après, c’est peut-être un choix à faire entre notre développement personnel et notre bien-être et les résultats extérieurs.

    En tout cas, je ne dis pas que ce livre détient la vérité, je suis dans une phase d’expérimentation et je t’avoue que je me sentirai assez frustré d’avoir de la difficulté à constuire une relation ouverte en disant au maximum la vérité, sans rien caché.

    De plus, j’ai de la peine avec le concept de toujours tout dire car parfois certaines vérités peuvent faire ressortir des blessures et émotions des autres et les véxer ! Par exemple, si on trouve que quelqu’un sent mauvais, ça peut être indélicat de lui dire qu’il senst mauvais, du moins en publique.

    En tout cas, je pense que le plus important est de s’assumer au maximum et d’oser révéler nos sentiments aux autres.

    Merci pour cet interview enrichissant !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*