Accueil 5 Apprendre à draguer 5 Compétences sociales, apparence ou Lifestyle : qu’est-ce qui séduit vraiment les femmes ?
compétences sociales, lifestyle, apparence : ce qui aide à séduire les femmes

Compétences sociales, apparence ou Lifestyle : qu’est-ce qui séduit vraiment les femmes ?

Imaginez-vous que vous soyez chargé de faire un gâteau au chocolat pour l’anniversaire de votre petit neveu, mais que vous n’avez absolument aucune idée de la manière de le préparer.

Vous demandez conseil autour de vous, et vous vous apercevez qu’il n’y a aucun consensus sur la manière de faire un bon gâteau au chocolat.

  • Certains disent que ce qui compte, c’est la qualité du chocolat. Qu’à partir du moment où le chocolat est bon, le gâteau est réussi. Mais ils ne vous disent rien sur les autres ingrédients.
  • D’autres vous disent que ça n’a rien à avoir avec la qualité du chocolat. Que ce qui compte, ce sont les œufs. Si vous avez des œufs de qualité supérieure, et que vous en mettez en quantité suffisante, vous aurez un bon gâteau au chocolat. Mais là encore, ils oublient de vous parler des autres ingrédients…
  • Enfin, vous tombez sur un autre groupe qui vous dit que c’est la farine qui compte !

Vous vous apercevez que chacun des groupes que vous avez interrogés ne jure que sur un, ou peut-être deux ingrédients, pour réussir un gâteau au chocolat, mais qu’ils oublient complètement les autres.

Cela ne vous rappelle pas une certaine communauté ?

Un bon ingrédient ne fait pas un bon gâteau tout seul

Dans la communauté, beaucoup ne jurent que sur UN ingrédient.

  • Si tu développes un « bon game », tu vas séduire !
  • Si tu es sociable, tu vas séduire !
  • Si tu as une bonne apparence, tu vas séduire !
  • Si tu solidifies ta confiance en toi-même, tu vas séduire !
  • Si tu développes un bon lifestyle, tu vas séduire !

Tous ces ingrédients sont dans la recette, aucun doute là-dessus.

Le problème, c’est de croire qu’un seul de ces ingrédients est LA clé de la réussite avec les femmes, et le développer au maximum et laissant les autres de côté.

Un ingrédient, sans les autres, est presque inutile.

Regardez les mecs qui misent tout sur leur « game », sur leur apparence, sur le développement personnel, ou sur le lifestyle. A de rares exceptions, aucun n’a une vie sexuelle et affective épanouie.  Et ils pensent que c’est à cause d’un manque de cet ingrédient sur lequel ils misent tout. Alors ils continuent à le travailler, jusqu’à écœurement…

Ça reviendrait à faire un gâteau chocolat, juste avec du chocolat, en espérant qu’à force d’en mettre dans le saladier, le gâteau va se faire tout seul.

La réussite en séduction se compose en plusieurs ingrédients

La réussite en séduction a plusieurs ingrédients : les compétences sociales, les compétences de séduction, le lifestyle, l’apparence, et la capacité à rencontrer des femmes facilement.

Ce n’est pas UNE SEULE CHOSE

  • Ce n’est pas juste une question de compétence en séduction,
  • ce n’est pas juste une question de nombre d’approches,
  • ce n’est pas juste une question d’apparence,
  • ce n’est pas juste une question de confiance,
  • ce n’est pas juste une question de Lifestyle,
  • ce n’est pas juste une question de compétences sociales…

…C’est une question de TOUTES CES CHOSES.

Vous avez besoin de tous ces éléments, au moins dans une certaine quantité, pour être séduisant.

Le moteur est probablement l’élément le plus important d’une voiture. Mais il ne sert strictement à rien sans les roues, le volant, les pédales, le réservoir d’essence… Et ce n’est pas en rendant ce moteur encore plus performant que vous allez réussir rouler correctement.

Aussi secondaires qu’ils puissent paraitre, vous avez besoin de ces autres éléments.

Ne négligez aucun élément

Si vous faites partie des mecs qui s’obstinent à améliorer UN élément en oubliant les autres, vous faites erreur.

  • Il y a des mecs qui améliorent leurs compétences sociales depuis des années.

Ils sont capables de discuter de tout et n’importe quoi, de faire de bons storytelling, d’improviser et faire marrer, probablement comme jamais je n’en serai capable…

Mais ils manquent complètement d’innergame, ont un style de vie qui ne les rend pas heureux, et manquent cruellement de vraies compétences de séduction !

Est-ce qu’ils réussissent avec les femmes ? NON. Parce que les compétences sociales ne suffisent pas.

Ça ne veut pas dire que les compétences sociales sont inutiles. Vous avez besoin de compétences sociales ! Mais vous n’en avez besoin qu’en une certaine proportion, et mélangées au reste.

  • Il y a des mecs qui ont un style de vie à rendre jaloux n’importe qui !

Ils travaillent peu, ont leur propre entreprise, gagnent bien leur vie, voyagent sans arrêt dans des endroits paradisiaques, connaissent un tas de gens qui les admirent, etc.

Mais ils s’habillent en vieux garçon, sont incapable d’aborder, n’ont aucune confiance en eux quand il s’agit de séduire une femme, et ne savent pas du tout comment s’y prendre.

C’est sûr, leur style de vie est très séduisant. Mais c’est presque le seul élément séduisant qu’ils possèdent.

S’il le reste suivait, peut-être qu’ils enchaîneraient les conquêtes les unes après les autres, et auraient plusieurs copines en même temps.

Mais en investissant davantage d’efforts pour améliorer un lifestyle déjà de haut niveau, ils n’en tireraient aucune plus-value pour leur vie sexuelle et affective.

On peut étendre cela :

  • Aux mecs qui ne font qu’approcher en masse
  • Aux mecs obsédés par leurs compétences en séduction
  • Aux mecs qui se perdent dans le développement personnel
  • Aux mecs qui ne jurent que sur leur apparence

La réussite en séduction n’est pas un ingrédient, c’est une recette composée d’un ensemble d’ingrédients.

Ce n’est pas un maillon, c’est une chaîne !

On ne fortifie pas une chaîne en consolidant son maillon fort, mais son maillon faible.

Travaillez vos points faibles

Certains éléments qui participent à votre réussite peuvent paraitre moins importants, et moins simple ou agréable à acquérir. Mais ils font partie de la recette ! S’ils sont très faibles, ils vous handicapent, quel que soit vos autres points forts.

Vous devez repérer quels éléments vous font défaut, parmi ceux que j’ai cité dans cet article, et les travailler en priorité pour les améliorer.

Si la séduction était un diplôme, ces éléments seraient les matières qui vous permettent de le décrocher. Alors, ayez au moins la moyenne partout !

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

11 plusieurs commentaires

  1. Un passant parmi tant d'autres

    Totalement d’accord, et je dirai que c’est applicable dans tous les domaines où l’on souhaite réussir. On doit faire en sorte de devenir le plus complet possible. La perfection n’est pas atteignable, ça on le sait tous ! Cela dit, je pense que tenter de s’améliorer constamment tant dans nos points forts que dans nos points faibles va forcément avoir des répercussions positives dans notre vie. Une sensation de voir sa valeur intrinsèque s’améliorer… Pour l’épanouissement personnel c’est un gros plus.

  2. Super la métaphore du gâteau ou de la voiture. Mais ma préférée reste celle de l’examen avec les différentes matières. C’est exactement ça pour moi et je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il faut au moins avoir la moyenne partout mais tu sais aussi que les matières n’ont pas toutes le même coefficient…Et je trouve qu’il aurait été intéressant que tu détaille un peu plus ce point.

    Par exemple, je pense qu’il vaut mieux être juste moyen en « game » mais avec un bon style de vie plutôt que d’être très bon en game mais avec un style de vie moyen. Qu’en penses-tu?

    • Restons sur le parallèle avec les matières scolaire alors.

      Je pourrais essayer de détailler plus, mais ce serait difficile d’être clair et juste pour chacun, car en dernière instance, cela reste relativement subjectif.

      1) Tout le monde ne suit pas le même cursus.

      Si tu fais math supp, tu devras être excellent en math, mais pas en histoire géo…
      Si tu aimes les party girl, ton apparence devra être très bonnes, mais pas tes compétences sociales…

      Si tu fais socio, tu devras être très bon en Français, en histoire et en math, sans avoir à être excellent dans toutes ces matières.
      Si tu aimes les petites étudiantes en Fac, tu devras avoir de bonnes compétences sociales, mais aussi un bon innergame, une bonne apparence, etc., sans avoir besoin d’être excellent nulle part.

      Ce sera aussi différent pour les mecs qui recherchent une trentenaire qui veut se caser…

      Tu vois où je veux en venir ?

      La plupart des lecteurs de DA recherchent des filles relativement jeunes et équilibrée, genre étudiantes mignonnes (sans être des bimbos), ouvertes et intelligentes, entre 19-26 ans.

      Pour ce genre de fille, l’équilibre est important.

      2) Il faudrait aussi expliquer en détail la définition que l’on donne à chacune de ces matières : qu’est-ce que le « game » et le « style de vie » par exemple ?

      Même si on a un examen de « langue vivante », il ne faut pas confondre l’anglais avec l’allemand…

      Et un gros problème que la communauté à (à mon avis), c’est qu’elle donne des mauvaises définitions de ces matières !

      Par exemple, est-ce qu’un game « moyen » d’après la communauté, ne serait pas justement un bon game en réalité ?

      Le game, comme je l’ai dit de nombreuses fois sur mon blog,est simple en soi.

      Si tu prends les critères de la communauté pour évaluer mon game par exemple, on pourrait presque dire qu’il est moyen… Pourtant mon game moyen me permet d’avoir de bien meilleurs résultats que les mecs avec « un bon game ».

      J’aborde sans détour, j’installe du rapport et une connexion, j’escalade. POINT. Je ne fais pas de storytelling, pas de push&pull, pas de test de compliance (c’est inclus dans mon escalade), pas de pattern, etc., etc.

      Mais pour moi, un mec qui a un « bon game » – selon la définition qu’en donne la communauté – est moyen voire mauvais, parce qu’il fait un tas de choses superflus qui tuent la spontanéité, l’authenticité et la fluidité de l’interaction – des choses qui sont essentielles pour séduire.

      Idem pour le style de vie : il faut le définir.

      Je suis d’accord avec, le style de vie est probablement la chose la plus sous-évaluée en séduction et relation (surtout pour les dragueurs de rue). Mais c’est aussi la plus mal comprise.

      Je suis aussi d’accord qu’elle est le fondement de la réussite.

      Si elle devait être comparée à une matière, ce serait le Français. (et si elle devait être un ingrédient du gâteau ou un composant de la voiture, ce serait le chocolat ou le moteur).

      Lorsqu’on est bon en français, c’est plus facile d’être bon dans les autres matières : en philo, en histoire, etc. On lit plus vite et notre compréhension et expression écrite sont bien meilleures : c’est un gros atout pour les révisions, pour comprendre les sujets d’examen et y répondre correctement et efficacement en exam.

      Le style de vie c’est pour moi la base pour réussir en séduction : il détermine ton estime de toi, ton besoin de validation auprès des femmes, etc.

      Mais pour avoir un lifestyle séduisant, ta vie n’a pas à être hyper extravertie, faites presque uniquement de divertissement : où tu sors t’amuser avec tes potes tous les soirs, etc., comme certains autres blogueurs, ou plus globalement la société de consommation, nous incitent à croire.

      Ça c’est une vie de parasite…

      Alors ok, ce style de vie là te permet de séduire davantage, parce que tu rencontres plus de femmes et tu pratiques plus. Mais elle a des limites. Et il risque d’être très destructeur à long terme, pour ton style de vie futur.

      Un peu à l’image de la cigale et la fourmi : les mecs qui passent leur temps à s’amuser à 20 ans, le regrettent à 30…

      Les hommes qui développent une très forte estime d’eux-mêmes, qui sont influents et attirent l’admirations des autres (et des femmes en particulier), sont des bâtisseurs, pas des fêtard.

      Un VRAI bon lifestyle est un lifestyle de succès ! Parce que le succès façonne ta perception de toi-même, construit ton estime de toi, te fait devenir une référence et une influence positive auprès de ton entourage.

      • Le succès dans tes relations : avec tes amis, ta famille, etc.
      • Le succès dans ta vie professionnelle : tu fais un boulot qui te plait et tu arrives à en vivre aisément.
      • Le succès dans les domaines que tu considères importants.

      C’est ça qui te forge un innergame en béton (80% du VRAI game), qui t’aide à séduire des filles de meilleure qualité plus facilement, mais surtout qui te permet de garder autour de toi facilement, et selon tes propres conditions (y compris relation non-exclusives), parce les femmes adorent et recherchent les hommes d’influence.

      Pour moi, ce style de vie offre un meilleur potentiel pour ton efficacité en séduction, et tes relations.

      La vraie aventure de la vie, c’est pas le macumba 4 fois par semaine… C’est ce que tu entreprends et réussi.

  3. peut etre…mais de leurs cotés les femmes ne font aucun effort pour se remettre en cause…et meme avec la moyenne je ne sais pas si la sééduction serait efficace,qu on est un bon style de vie,ou une apparence soignée..

  4. Salut Chris, pour commencer ton articles d’une certaine manière parle d’un équilibre à adopter dans la vie sur tout les plans..en soi je suis assez d’accord. Néanmoins, j’aimerai rajouter, que j’ai un ami d’enfance, qui aujourd’hui à 30 ans, et sans emploi, n’a pas une vie sociale ou autre extraordinaire. .et n’a jamais était sur n’importe quel site de séduction, ou autre..pas même pour la curiosité ou autres..et et..pourtant dragué depuis toujours et se debrouille obtient de très bon résultat voir meilleur que moi qui qui ai débuté grâce à lui et un peu plus tard..même si toute fois je suis curieux et trouve ton site intéressant. bref pour dire, qu’on se améliorer dans pas mal de domaine c’est certain! ! mais on peux aussi réussir sans rien avoir hormis l’envie et le besoin de se demerde pour trouvé une copine. et comme disait je sais plus qui.. avant d’avoir envie de vider ses couille. il faut déjà pouvoir les porté! 🙂 tout es possible il n y a pas de moment parfait ou de situation parfaite. tu reste quand même de loin celui qui se rapproche le plus du vécu de mon pote qui c’est forgé sur le terrain sans personne ni internet. et pour cela que j’aime venir consulté ton blog. sans être méchant ailleurs c’est pas terrible! à + Chris

    • Oui c’est pas faux.

      Mais comme j’ai répondu à Samy.

      (1) peut-être que son style de vie, qui n’est pas flamboyant en apparence, est bien meilleur qu’imagine.

      Parfois, mieux être au chômage qu’être un employé de bureau chez France télécom… Même si ce n’est pas l’idéal.

      Parfois, des gens peuvent avoir vie relationnelle très réussie avec leur familles, leurs amis et les femmes.

      (2) Peut-être que c’est un abordeur en série, qui compense le qualitatif par le quantitatif…

      Je me rappelle d’un reportage avec un sans abris qui arrivait à séduire des femmes ==> https://www.drague-academie.com/2-lecon-a-tirer/

      Quand on arrête de se donner des excuses bidons, qu’on fait les efforts pour rencontrer des nanas, on y arrive !

      Cependant, le style de vie « je drague, encore et encore » a ses limites :
      – C’est beaucoup moins « qualitatif » : tu séduis parce que tu fais BEAUCOUP d’approches, et les femmes sont globalement de (beaucoup) moins bonne qualité. J’en discutais avec un ami à moi récemment, qui me disait qu’il n’avait jamais vu un dragueur de ce type de la communauté sortir avec très belle nana -> la réponse est là.
      – C’est difficile d’entretenir des relations avec les femmes qu’on séduit. Et ne parlons même pas des relations selon ses propres termes

  5. En effet:) je sais pas si tu es d’accord, j’ai constaté avec le temps qu’il y a pas mal de femmes (et très belle) qui n’ont absolument pas un stype vie extraordinaire, voir pas terribles. . (metro/boulot/dodo)et sont très seule. .et j’ai aussi connu des femmes et hommes d’ailleurs qui on une vie sociale de ouf! et pourtant sont seule également. .après je suis pas un spécialiste pour comprendre cela..je constate et suis surpris souvent. et pour revenir sur un autre sujet, on a jamais autant vie femme se dénudé sur instagram, Facebook etc…en mode selfie. .et les féministe.. (et femmes tout court) ne veulent pas être considéré comme des morceaux de viandes…j’ai du mal à saisir?

  6. Toujours en train de faire des articles puissants à ce que je vois ! 😉

    C’est qu’en séduction on a tendance à croire que ce n’est QU’UN détail qui fait toute la différence, alors qu’en faite, c’est tous les détails qui sont en jeu !
    Avoir la moyenne partout, comme dans des examens, c’est déjà très bien ! 😀

    Article fabuleux !

  7. Salut,

    Je comprends bien tout ça et je suis d’accord. Mais la difficulté est d’être capable d’identifier les points à travailler. Dans mon cas, je suis incapable de savoir si mes échecs viennent du fait que je n’aborde pas assez, ou bien si c’est un problème de compétences, d’apparence, de confiance, etc.

    Comment faire?

    • Salut,

      Je comprends bien tout ça et je suis d’accord. Mais la difficulté est d’être capable d’identifier les points à travailler. Dans mon cas, je suis incapable de savoir si mes échecs viennent du fait que je n’aborde pas assez, ou bien si c’est un problème de compétences, d’apparence, de confiance, etc.

      Comment faire?

      Y’a deux outils qui peuvent beaucoup aider :

      – Le feedback
      – Les stat.

      Le feedback (demander aux autres leurs avis) permet de se rendre compte de ce qui ne va pas chez soi et qu’on ne remarque pas. Les gens peuvent te trouver trop gras, gros mince, pas assez confiance, mal habillé, etc., alors que pour toi c’est normal !

      Les stat permettent de mettre le doigt sur un tas de choses. C’est la raison pour laquelle c’est un outil très utilisé en sociologique, comme en gestion d’entreprise. En regardant les stat de mes élèves, je peux facilement repéré là où ça coince et ce qu’il faut travailler. Par exemple, si tu vais 10 approches par mois, je sais qu’il y a probablement un manque d’approche. Par contre, si tu fais 100 approches, et prend 3 numéros, je sais que c’est à la fois l’apparence, l’innergame et les compétences qui sont à travailler. Etc, etc.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.