Accueil 5 Apprendre la drague 5 Comment attirer une fille : l’approche minimaliste
Comment attirer les filles

Comment attirer une fille : l’approche minimaliste

Attirer une fille demande des efforts, mais pas ceux que vous croyez…

La plupart des coachs vous disent que vous devez chercher à attirer une fille  quand vous discutez avec elle. Glissez quelques (fausses) anecdotes valorisantes sur vous, faire marrer, vous la jouer un peu « macho » et détaché, etc.

Moi je vous dis : SURTOUT PAS !

Ne faites pas d’efforts pour impressionner les filles quand vous discutez avec elles !

Au lieu de cela, concentrez-vous sur le RAPPORT et la CONNEXION.

  • Montrez-vous avenant, sympathique, et intéressez-vous à ELLE.
  • Écoutez-la, posez-lui des questions, ne lui coupez pas la parole, ne soyez pas trop bavard quand c’est à votre tour de parler, et donnez-lui l’opportunité de se mettre en valeur devant VOUS.

Prenez le rôle de celui qui distribue les bons points !

Chercher à plaire : un truc de loser !

Chercher à plaire c’est pour :

  • Les mecs qui ne se sentent pas assez attirantstrop complexés par leur apparence, ou manquent d’estime d’eux-mêmes – et qui espèrent que leur humour et leurs techniques d’attraction compenseront tous leurs défauts.
  • Les mecs avec un besoin de reconnaissance exacerbé. Ceux qui se donnent une raison de s’écouter parler pour se sentir intéressants.

Est-ce ça veut dire qu’il ne faut absolument rien faire pour être attirant ?

Evidemment, NON !

Mais vos efforts doivent se faire en aval, dans votre vie quotidienne.

  • Prendre soin de vous-mêmes : avoir une bonne hygiène, être un peu parfumé, etc.
  • Être bien habillé : avec des vêtements à la mode, à sa taille, relativement neufs, qui mettent en valeur.
  • Travailler sur soi-même continuellement : son estime de son, sa masculinité, etc. Lire, pratiquer, faire de l’auto-hypnose, sortir de sa zone de confort sans relâche !
  • Apprendre à aire de bonnes premières impressions au tout début de vos rencontres.

Ce sont CES efforts que vous avez à fournir pour être davantage attirant auprès des femmes.

C’est quand vous accomplirez CES EFFORTS-LA dans votre quotidien, qu’attirer une fille deviendra facile DURANT l’interaction.

N’en faites pas plus !

Comment attirer les filles sans efforts

Vous devez PLUS d’effort dans votre vie quotidienne que dans l’interaction pour attirer une fille

L’attirance fait partie des fondamentaux à développer à priori.

Si une femme ne vous trouve pas assez attirant pour vouloir vous laisser une opportunité de la séduire, c’est « Game Over » quoi que vous fassiez par la suite.

Cela signifie que vous n’êtes pas son style, ou que vous avez encore du travail à faire.

C’est inutile de « forcer » l’attirance consciemment. Soit elle vient spontanément dans l’interaction, et vous poursuivez. Soit elle ne vient pas, et vous allez voir une autre fille, ou retournez bosser vos fondamentaux.

Mais, dans la conversation, vous ne devriez pas avoir d’effort particulier à faire pour l’attirer. Vous ne devez pas nécessairement avoir recours à l’humour, à une attitude qui n’est pas naturelle pour vous, ou des techniques.

L’homme que vous êtes (avec votre virilité, votre innergame, etc.) et votre apparence ont BEAUCOUP plus d’influence sur l’attirance que n’importe quelle technique d’attract du Game.

Confondez-vous Intérêt avec Attirance ?

L’une des principales leçons que j’ai pu tirer de ces 10 dernières années de pratique, c’est qu’attirer une fille est facile, mais intéresser est difficile.

Vous n’avez pas à être le sosie de Brad Pitt, ou avoir le même charisme que George Clooney, pour être suffisamment attirant.

Sans prétention, j’estime exercer une attraction suffisante sur 80 à 90 % des femmes que j’aborde, simplement en m’appliquant un peu sur ma première impression, et ma communication non-verbale (rien de sorcier !). Pourtant je ne suis pas non plus un mannequin international : je suis plutôt petit, et à moitié chauve.

Mais si je suis assez attirant pour une femme, je peux établir une connexion avec elle. Si je peux établir une connexion, je peux escalader et séduire.

La concurrence masculine

Si c’est si facile, c’est que la plupart des autres hommes ne font pas, ou peu, d’efforts pour devenir plus attirant. Ils sont needy, complexés, négligés, féminisés ou socialement inaptes !

En faisant quelques efforts, c’est assez facile d’être au-dessus de la moyenne ! Avec un peu de travail, vous pouvez trouver régulièrement des femmes à qui vous plaisez naturellement.

Attirer une fille ne veut par dire que vous l’intéressez !

MAIS ÉVIDEMMENT, CELA NE VEUT PAS DIRE QUE VOUS ALLEZ SEDUIRE TOUTES LES FILLES QUI VOUS TROUVENT ATTIRANT !!

Attirer une fille est une chose, mais l’intéresser en est une autre. Et c’est BEAUCOUP est difficile !

C’est difficile, d’abord parce que cela ne dépend qu’assez peu de vous, et beaucoup plus de (1) la situation de la fille, (2) son état d’esprit du moment et (3) ses croyances et perceptions.

C’est aussi plus difficile d’intéresser, parce vous devez inspirer confiance et sympathie très vite, sans quoi elle classera votre rencontre « sans suite ».

Dans un contexte où vous démarrez en pur inconnu – qui peut inciter à la méfiance et la suspicion – cela requiert en général bien plus que de savoir balancer des punch-lines apprises par cœur.

Drague Traditionnelle VS Minimaliste

attirer les femmes minimaliste

« Créer de l’attirant » ou « Devenir attirant »

C’est l’une des différences notables entre l’approche traditionnelle de l’attraction, qu’ont adopté la quasi-totalité des coachs en séduction, et mon approche minimaliste.

La vision traditionnelle vous dit que faire des efforts AVANT n’est pas important, ou d’une importance mineure. Qu’il faut faire des efforts PENDANT (sans en donner l’air).

Et, évidemment, ça fonctionne mal parce que vous communiquez un tas de mauvaises choses :

1) Vous êtes dans un état d’esprit de recherche d’approbation.

Il faut dire les choses telles qu’elles sont : quand vous voulez attirer, vous voulez plaire, même si vous le faites différemment du gentil garçon ou du mec needy. C’est simplement que vous le faites d’une manière plus déguisée…

2) Vous n’êtes pas congruent

Quand vous cherchez à attirer, vous ne vous intéressez pas à la fille, contrairement à ce que vous avez pu prétendu quelques secondes avant en abordant en direct.

  • Vous semblez plus concerné par le désir de parler de vous et de faire marrer, que de sincèrement la rencontrer.
  • Vous ne lui donnez pas l’impression de l’écouter, mais plutôt d’attendre l’opportunité de placer une bonne vanne, ou une anecdote DHV .
  • Etc, etc.

Ma vision minimaliste, au contraire, part du principe qu’il est plus efficace de faire les efforts AVANT, pour rendre le processus plus simple PENDANT. 
  

En vous déchargeant de toute cette « pression de l’attirance » durant la discussion :

  • Vous pouvez interagir naturellement, sans vous soucier d’avoir à faire « une phase d’attraction », d’insérer telle ou telle technique subtilement dans la conversation, ou de balancer une push-line audacieuse toutes les 30 secondes pour qu’elle se marre.
  • Vous concentrez votre attention sur le rapport et la connexion durant la discussion, en restant en phase avec votre VRAIE personnalité (pas besoin de vous forcer à être arrogant, bavard ou calculateur si vous ne l’êtes pas).
  • Vous pouvez assumer votre intérêt tout au long de l’interaction, et pas uniquement lors de votre approche. Et, contrairement aux idées reçues, il n’y a rien de tel pour créer du rapport, de la tension sexuelle, et établir une connexion.
  • Vous restez détaché du résultat. Vous êtes moins tenté de mettre votre égo au premier plan. Vous ne recherchez pas l’approbation (donc aucun indice inconscient ne risque de vous trahir).
  • Vous ne vous demandez pas toutes les deux minutes si elle est assez attirée par vous, ou si vous devez continuer de faire de l’attraction ou non. Vous ne comptez pas non plus le nombre d’ Votre esprit est en « immersion », concentré sur l’interaction. Vous hésitez aussi beaucoup moins à escalader.

 « Traditionnel » ou « Minimaliste » ?

Vous avez deux choix :

  • Celui de faire peu effort dans votre quotidien, et de vous démener durant vos interactions, souvent pour pas grand-chose (et peut-être devoir aborder/rencarder en quantité industrielle pour compenser).

  • Celui de faire des efforts dans votre quotidien, et de draguer naturellement et en toute décontraction PENDANT.

Moi, j’ai déjà fait mon choix. Et vous ?

Si vous avez fait le même choix, permettez-moi de vous introduire à la vision minimaliste !

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

12 plusieurs commentaires

  1. Ne faites pas d’efforts pour impressionner les filles quand vous discutez avec elles ! C’est sans doute la meilleur phrase que j’ai pu lire!! Aticle sympa 🙂 je valide

    • C’est possible que ce soit LA leçon la plus essentielle qu’on puisse recevoir en pratiquant la séduction.

      Essayer d’impressionner peut sous-communiquer de mauvaises choses et parasite notre capacité à établir du rapport et de la connexion.

      Malheureusement, la plupart des hommes ne s’en rendront jamais compte, et dirons que je « simplifie » trop la séduction.

      Tant pis pour eux !

      • c est vrai que parfois rester au naturel,est peut etre plus payant que jouer un role caricatural,perso avec les amies ou amis que j ai,je suis rester moi meme,sans artifices et ca passe trés bien,aprés les autres « experts »pour avoir des clients vont forcement tout complexifier…

        ps: Chrys tu as vu,le premier message plutot positif 😉

        • Quoi ? Thierry… positif !!!! On a dû usurper son identité 😉

          Ps : C’est clair que c’est plus séduisant de vendre une promesse « Comment attirer n’importe quelle fille avec CE secret ». Comme en politique, plus c’est démo, mieux ça marche !

    • « Ne faites pas d’efforts pour impressionner les filles quand vous discutez avec elles ! C’est sans doute la meilleur phrase que j’ai pu lire!!  »

      Clair ! ce conseil m’a bien aider hier: ) ne pas faire d’effort pour impressionner
      Faire juste ce qu’il faut en assumant et escalader !

  2. Ton approche du coaching individuel est intéressante !

    Mais pourquoi la ou les différentes sessions que tu proposes ne sont qu’en journée? Et les 12 mois ne sont-ils-il pas trop long ?

    Enfin, que penses-tu des autres coachs en séduction qui propose du coaching week-end en groupe (avec plusieurs élèves en même temps) et quasi-jamais en 1to1??

    • Ton approche du coaching individuel est intéressante !
      Mais pourquoi la ou les différentes sessions que tu proposes ne sont qu’en journée?

      Je ne propose qu’en journée, car c’est à la fois :
      – le mode de rencontre que je connais le mieux
      – le mode le plus passe partout : si tu peux récupérer un numéro dans la rue, tu peux en récupérer un partout, à condition d’adapter un peu.
      – c’est un environnement plus propice pour l’enseignement des principes de la séduction VS dans un nightclub avec la musique à fond.
      – Probablement le mode le plus adapter à tout âge, et toute situation – puisque j’estime que la séduction est un investissement à long-terme, pas seulement un moyen de sortir du célibat.

      Je ne vais peut-être pas me faire de la pub, mais si l’intérêt est de sortir du célibat le plus vite possible pour se mettre avec la première venue, autant s’inscrire sur Meetic et appliquer la loi des probabilités.

      L’idée d’apprendre la séduction, est de devenir un « soi-même » plus séduisant, et obtenir un « Locus de contrôle interne » sur sa vie affective et sexuelle.

      Internet est aussi un moyen de rencontre à long-terme. Mais pas le night game. Sauf rare exeptions (tu travailles en Freelance, tu es rentier), c’est un mode de rencontre qu’il est difficile de pratiquer intensivement, si tu te retrouves célibataire après 30 ans.

      Et les 12 mois ne sont-ils-il pas trop long ?

      Ca dépend principalement d’où tu pars, et jusqu’où tu veux aller !

      Certains ont besoin de 3 mois pour atteindre le niveau qu’ils souhaitent, certains 2 ans.

      La séduction est un processus lent.

      Le changement doit se passer en interne autant qu’en « externe ». Ça implique de changer -parfois drastiquement – ses croyances et perceptions, d’adopter de nouvelles habitudes et attitudes, parfois de travailler son apparence.

      S’arrêter à enseigner des techniques, c’est très insuffisant, et pas efficace. Il faut aussi inciter le coaché à passer à l’action dans sa vie quotidienne. Qu’il se mettent à prendre des habitudes plus saines/séduisantes. Et suivre l’évolution.

      De plus, l’assimilation des conceptions doivent se faire au fur et à mesure, car certains d’entre eux sont très difficiles à comprendre, ou à accepter comme vrai, quand manque d’expérience.

      Je peux te donner des exemple :
      – « plaire » n’est pas « séduire »
      – « attirer » est différent d’intéresser,
      – chercher à attirer PENDANT est contre-productif.
      – C’est plus facile de gérer une conversation, il suffit de poser les bonnes questions.
      – On peut partir au bout de 3 minutes, et avoir plus de résultats.

      Ce sont des choses que le pure débutant ne peut comprendre, ou ne peut pas croire. Seuls les mecs avec une certaine expérience pratique comprennent exactement ces concepts-là.

      Enfin, que penses-tu des autres coachs en séduction qui propose du coaching week-end en groupe (avec plusieurs élèves en même temps) et quasi-jamais en 1to1??

      Pour moi, un coaching en séduction est nécessairement en 1 to 1.
      Et je rajouterai même qu’il devrait se faire petit à petit, sur plusieurs mois.
      – Les coachings « one shot » sont rarement miraculeux.
      – Les coachings « intensif « , ou l’on fait aborder un mec en quantité industriel pendant plusieurs jours, sont une belle arnaque.

      Il n’y a qu’en one-to-one qu’on peut vraiment comprendre les blocages du coaché, et lui porter l’assistance dont il a besoin. En plus, le groupe pose de sérieux problèmes de confidentialité : il est beaucoup plus difficile de se confier à un coach devant plein d’autres personnes, donc il lui manque des pièces du puzzle…

      En général, ça se résume à donner des conseils par défaut au groupe, puis à les faire opener encore et encore en les observant à tour de rôle de temps en temps, sur des approches isolées (sans prendre le temps de voir quelles erreurs sont récurrentes, etc.)

      Les sessions en groupe peuvent marcher si tu as juste besoin de quelques conseils, ou si tu veux juste dépasser ta peur de l’approche. Mais c’est tout.
      Les personnes que j’ai interrogé concernant les coachings en groupe m’ont dit qu’ils se sentaient assez livrées à eux-mêmes durant la partie pratique.

      PAR CONTRE…

      C’est très lucratif pour le coach, car il peut à la fois tarifer moins cher son coaching (donc avoir plus de client), et gagner beaucoup plus par coaching.

      Mais niveau qualité, c’est du « Made In China ».

  3. dis moi Chris tu pense quoi des filles qui ont un bon potentiel physique mignone ect sans être des canons selon les critères de chacun bien sûr. ..mais qui ne sont pas feminine et qui ne mettent pas forcément leurs atouts en evidence.

    • Et bien, je ne suis pas vraiment attiré par elles.

      Je suis plutôt attirée par la féminité… Aussi bien sur le plan « physique » (seins, fesses, hanches), vestimentaire ou comportemental.

      Après les filles plus masculines ont d’autres avantages, notamment d’être moins émotives en général (donc moins chiante et changeantes).

  4. Je ne peux qu’être d’accord avec l’approche de Chrys ! et je m’explique.

    Je part du principe que les filles les plus équilibrés et les moins superficielles ont une intélligences sociales bien plus devellopées que les hommes.

    -Certe les approches dites traditionnelles peuvent assez bien fonctionner sur des filles superficielles en soirées, mais avec l’expérience et le recul je me suis rendu compte que c’était tout simplement des filles faciles…

    -étant plutôt mauvais acteurs j’ai vite compris que ce qu’enseigne en générale les coachs en séduction ne peuvent pas fonctionner chez tous le monde. Pire encore ! On ne peut pas draguer a Paris comme on drague a Biarritz par exemple .

    -J’en ai déduit que ce qui attirera une fille est plurifactoriel. Une apparence soigné, de la sympathie, de l’honnêteté (inutile de jouer un rôle ), la confiance en soi, etç…

    Contrairement a ce qu’on peut penser, « avoir confiance en soi » ce n’est pas se prendre pour James bond comme on nous l’apprend , mais plutôt d’être en accord avec soi meme. Etre lucide sur ses qualités et ses défauts . Sur ses forces et ses faiblesses . Du moment qu’on est honnête avec soi meme et qu’on ne cherche pas a jouer un rôle, alors on est beaucoup plus décontracté lors de nos interactions. Ce qui aura pour effet de créer du confort avec la fille et avec nous meme et facilitera grandement la connexion.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.