Accueil 5 Apprendre la drague 5 Comment plaire à une femme : 3 conseils pour améliorer son sex-appeal
plaire à une femme ou aux femmes quand on drague

Comment plaire à une femme : 3 conseils pour améliorer son sex-appeal

Comment plaire à une femme ?

J’entends par là, la faire vous désirer en tant que partenaire sexuel. Et plus si affinité.

Je ne parle pas de faire en sorte d’obtenir son approbation.

Vous n’avez pas besoin de moi pour ça !

Partout sur le net vous trouverez des conseils pour divertir les filles et devenir leur boutentrain préféré !

Mais chercher à plaire aux filles de cette façon est inefficace. Ça débouchera rarement un rapport sexuel ou une relation amoureuse.

Le plus souvent vous finirez en friendzone ou en orbite à leur tourner autour.

Dans cet article, je parle bien évidemment de plaire aux femmes sexuellement.

Et pour maximiser vos chances de plaire sexuellement à une femme, on peut donner un bon nombre de conseils.

Ce serait trop long de tous les énumérer dans un seul article. D’autant plus que je n’apprécie pas spécialement enfiler les conseils comme des perles, les uns après les autres, sans vraiment les détailler.

Je préfère donner peu de conseils, mais bien expliquer pourquoi et comment ça marche.

Par conséquent, je vais me limiter aux 3 conseils qui me semblent les plus essentiels à connaître. En partant du principe que vous avez encore relativement peu de réussite auprès des femmes.

Cela étant dit, voyons sans plus attendre mes 3 conseils pour plaire davantage à une femme.

Conseil #1 – Si vous voulez plaire davantage aux femmes, améliorez votre apparence.

Améliorer votre apparence est ce qui vous demandera le plus d’effort dans votre quotidien. Mais c’est aussi ce qui rendra votre réussite auprès des femmes plus facile.

Oui, l’apparence compte.

C’est un facteur facilitant (ou handicapant, si vous ne ressemblez à rien).

J’en ai déjà parlé à maintes reprises, mais ça vaut le coup de le répéter étant donné que les autres blogueurs/youtubeurs ont tendance à minimiser son importance pour rassurer leurs followers complexés.

Les femmes sont visuelles : tout comme nous, elles se servent de leurs yeux pour évaluer l’attractivité d’un homme.
 

Et si elles ne vous trouvent pas un minimum à leur goût, elles ne vous laisseront pas la moindre chance.

Les accoster en dissimulant votre intérêt n’y changera rien.

Si votre apparence ne les motive pas assez, vous pourrez user de tous les stratagèmes possibles pour parvenir à taper la discut’, ça ne les rendra pas plus intéressées.

La seule exception, c’est si elles y trouvent un intérêt particulier, autre que sexuel, bien sûr.

  • Si c’est une « michtonneuse » et qu’elle flaire que vous avez du pognon, elle peut se montrer très agréable avec vous quand même…
  • Si elle aime avoir quelques mecs en orbite pour recevoir de la validation le soir sur son téléphone, elle peut éventuellement se montrer agréable avec vous quand même…
  • Etc.

Les femmes peuvent utiliser leur charme, parfois même le sexe, à des fins comme celles-ci. Ce n’est pas un simple cliché.

Cela signifie une chose très simple : si vous avez pour ambition de séduire les femmes dans la rue, en bar/boite ou sur internet (encore plus sur les applis gratuites !!), l’apparence compte et vous devez la maximiser pour leur plaire.
 

Ça peut signifier :

  • Faire une séance de muscu et cardio tous les jours de la semaine.
  • Adopter une alimentation saine et, si possible, qui favorise la production naturelle de testostérone par l’organisme (c’est un autre sujet, mais je suis convaincu que ça influe sur votre évolution physique à moyen terme).
  • Faire un soin du visage tous les jours, et tant pis si ça fait métrosexuel !
  • Mettre pas mal de pognons dans des fringues qui vous mettent en valeur.
  • Etc.

Ces efforts sont non négociables.

Mais avant que vous ne vous mettiez à jeter l’éponge parce que vous êtes complexé par votre apparence, laissez-moi préciser quelques points importants…

1.La plupart d’entre vous sous-estimez votre potentiel.

Déjà, si vous valez 5/10 aujourd’hui, avec assez d’efforts vous pouvez gagner 2 ou 3 d’attractivité.

Vraiment !

On sous-estime tous notre potentiel, en pensant que l’attrait physique est quelque chose d’inné et figé.

En réalité elle ne l’est pas.

À titre personnel, je n’étais pas un canon de beauté quand j’ai démarré la drague. Loin de là.

Aujourd’hui je considère que je vaux un bon 8/10, et même un peu plus auprès d’une certaine catégorie de femmes.

La seule chose vraie, c’est que votre génétique peut limiter votre progression à un certain niveau.

C’est comme pour l’haltérophilie par exemple…

Si commencez à vous entrainer à l’épaulé jeté, vous allez faire de sacrés progrès en l’espace de quelques années.

Mais votre gabarit et/ou quelques autres caractéristiques génétiques vous limiteront à un certain niveau de performance.

  • Si vous êtes petit, vous ne pourrez pas porter aussi lourd qu’un homme qui est plus grand de 30 cm, à niveau d’entrainement égal.
  • Si votre métabolisme est lent ou si vos articulations sont fragiles, vous risquez de ne pas pouvoir dépasser un certain palier de performance non plus.
  • Etc.

C’est pareil pour votre attractivité externe.

En faisant des efforts, vous serez susceptible de plaire davantage aux femmes. Vous passerez peut-être de 4 à 6/10, ou de 5 à 8/10…

Mais qu’importe les efforts supplémentaires que vous fournirez ensuite, vous n’irez pas au-delà.

Ensuite, on a tous tendance à être notre plus mauvais juge.

Un simple exemple : notre voix. Combien d’entre nous apprécient l’écouter ?

Très peu.

Je pense avoir une voix assez agréable à écouter (en tout cas on me le dit souvent). Pourtant j’ai eu beaucoup de mal à m’écouter parler au départ.

Il m’a fallu du temps pour m’accoutumer à ma voix.

Je pense que c’est le cas d’à peu près tout le monde, et c’est un phénomène qui s’étend à notre apparence.

On peut avoir du mal à s’apprécier devant un miroir ou dans des vidéos (sans filtre).

C’est normal.

Nous sommes un peu perfectionnistes : le moindre défaut dans notre apparence ou notre langage corporel, que personne d’autre ne remarque en général, prend des proportions démesurées.

Mais les femmes ne vous perçoivent pas de la même manière que vous vous percevez…

Il y a fort à parier que vous soyez plus agréable à regarder à travers leurs yeux que les vôtres !

Enfin, certains hommes ont une idée complètement fantasmée du succès qu’un homme au physique attirant est censé obtenir auprès du sexe opposé. 

Ils s’imaginent que c’est exactement pareil que pour une belle femme…

  • Qu’un tas de filles lui tourne autour sans qu’il ne fasse rien ;
  • Qu’à chaque fois qu’il se balade dans la rue, quelques-unes se retournent pour le mater ;
  • Qu’il reçoit des centaines de compliments quotidiennement ;
  • Que c’est les filles qui lui courent après ;
  • Etc., etc.

Ce qu’ils ne réalisent pas, c’est que le pouvoir que confère la beauté n’est pas le même pour un homme que pour une femme.

À l’ère d’internet, même un très beau mec obtient moins de validation qu’une fille lambda !

Si on créait 2 faux profils sur Tinder, l’un avec un mannequin homme et l’autre d’une fille relativement moyenne (~6/10), on verrait très vite que le second profil obtient plus de matchs.

Tout simplement parce que d’un côté il y a des milliers de crevards prêts à sauter sur n’importe quoi.  Alors que de l’autre, on a des milliers de « princesses », passives et hyper sélectives, qui considèrent que les hommes (même les beaux) sont interchangeables.

Même lorsqu’un homme a le physique parfait pour plaire aux filles…

  1. La plupart partiront du principe que c’est à lui faire le premier pas.
  2. La plupart dissimuleront une bonne partie de leur intérêt pour brouiller les pistes (afin de protéger leur ego fragile en cas de rejet) ;
  3. Certaines se permettront même de faire un peu de chichi, en les shit-testant ou en leur résistant un peu.

En fin de compte, beaucoup d’hommes ont tendance à se sous-coter leur capacité à plaire physiquement à une femme, parce qu’ils n’obtiennent pas les feedbacks positifs qu’ils pensent qu’un homme attirant devrait recevoir de la part des femmes.

Tandis qu’un bon nombre de femmes, en revanche, se surcotent largement, parce qu’en dépit de leur physique moyen elles obtiennent une tonne de validation sur les applis de rencontres et certains réseaux sociaux.

Cela me rappelle une célèbre citation de Casanova :

L’homme est fait pour donner, la femme pour recevoir.

Les femmes donnent peu mais reçoivent beaucoup, tandis que les hommes donnent beaucoup mais reçoivent peu.

Un bel homme recevra BEAUCOUP moins de validation sur son apparence qu’une belle femme (à l’exception sans doute de ceux qui fréquentent les milieux gays).

2. La compétition n’est pas si élevée.

Une autre réalité, c’est que si vous valez 7 ou 8/10 aux yeux d’une fille (avec une apparence soignée ce n’est pas si difficile d’y arriver), vous êtes déjà dans le top 20% des hommes les plus attirants qu’elle côtoie. Peut-être même le top 10%.

Ouvrez les yeux : le monde réel n’est pas un film hollywoodien. Il n’est pas rempli de canon de beauté à tous les coins de rue.

Par exemple : à quand remonte la dernière fois où vous avez croisé une MILF du calibre de Charlize Theron ?

Plaire à une femme : l'exemple de Charlize Theron pour souligner la concurrence

Voilà à quoi ressemble une femme de 44 ans, dans les films

Dans la vie réelle, c’est très rare de croiser une femme de plus 40 ans qui soit à ce point désirable.

Il y en a, mais on n’en croise pas tous les jours.

De même, n’allez pas imaginer que les femmes croisent des beaux bruns ténébreux, grands et musclés à tous les coins de rue.

La concurrence est loin d’être aussi rude que vous l’imaginez.

Il est probable qu’au moment où vous lisez ces lignes, plus de la moitié des hommes plaisent moins aux femmes que vous. Parce qu’ils se négligent trop ou sont intrinsèquement moins attirants.

Même si votre apparence est loin d’être parfaite, avec suffisamment d’efforts vous êtes susceptibles de plaire davantage à une femme que 80 à 90% des autres hommes.

3. L’apparence ne dépend pas uniquement des attributs physiques…

Elle dépend aussi du profil.

Je vous donne un autre exemple…

Si je croisais deux filles en même temps :

  • L’une exotique, en robe et talons aiguilles, qui respire la féminité, mais ne vaut que 7/10…
  • L’autre, une blonde scandinave, en jean-basket, qui sent la féministe militante à plein nez, mais qui vaut 9/10…

… Croyez-le ou non, je choisirai d’aborder la première sans hésiter.

Non pas parce qu’elle est plus attirante en soi (elle ne l’est pas), mais parce que son profil me plait davantage !

Je sais que c’est le genre de femmes avec lequel j’ai tendance à bien accrocher. Qui a de bonnes chances d’être agréable, souriante et sensuelle (cochonne aussi).

Ces qualités-là chez une femme, ça vaut plus qu’une 10/10 !

À quoi sert la compagnie d’une belle femme, si c’est une casse-couille névrosée qui fait l’étoile de mer au lit ?…

Alors j’évalue aussi une femme à son profil, s’il est susceptible de me plaire ou non. Et pas seulement à son attractivité pure.

De même, une femme évalue aussi un homme à son profil, et certains profils sont plus susceptibles de lui plaire que d’autres.

Elle peut tout à fait préférer un biker très masculin – avec des tatouages partout sur le corps, le blouson en cuir et la moto qui va avec – à un homme plus beau, mais qui fait trop « fils à papa ».

Parce que le premier projette une « alphaness » bien supérieure au second.

Elle peut aussi préférer un homme élégant à un type en survêt-cassette, parce que l’un projette une valeur sociale bien supérieure à l’autre.

Bien sûr, à côté d’un homme du même profil, mais plus beau, plus grand et plus athlétique, ce sera difficile de rivaliser…

Cependant, à côté d’un homme plus attirant physiquement, mais avec un profil moins intéressant, vous avez toutes vos chances !

Il ne faut surtout pas négliger cet aspect de l’apparence qui, contrairement à vos attributs génétiques, dépend entièrement de vous.

Vous ne pouvez pas choisir de faire 1’90 ou d’avoir un visage parfaitement symétrique…

Mais vous pouvez choisir d’avoir un profil qui dégage plus d’alphaness, ou plus de valeur sociale, ou qui s’apparente à une sous-culture spécifique qui plait à un certain type de femmes (gothique, emo, afro, whatever).

Conseil # 2 – Présumez l’attirance, rien de tel pour plaire à une femme à qui l’on parle.

Présumer l’attirance, c’est partir du principe que vous plaisez à la fille avec laquelle vous interagissez, sans avoir préalablement besoin d’obtenir des signes d’intérêt.

C’est aussi, dans le cas où vous vous apprêtez à aborder, partir du principe que votre approche va plaire à la fille et qu’elle va sans doute être ouverte à la rencontre.

C’est une preuve d’optimisme qui, croyez-le ou non, va beaucoup plaire aux femmes. Surtout quand il ne se traduit pas par de l’arrogance.

Quand vous présumez l’attirance, vous adoptez automatiquement une attitude plus attirante.

  • Vous ne ressentez pas le besoin de récolter des IOI pour vous rassurer sur ce que ressent la fille pour vous…
  • Vous avez confiance en votre capacité à attirer la fille en face de vous, sans avoir besoin de dire ou faire quoi que ce soit de spécial.

Dès lors, vous ne recherchez pas la validation et vous dégagez une aura de confiance et sérénité, en accord avec les sentiments que vous éprouvez.

Présumer l’attirance représente le summum de l’innergame en séduction.

Quand vous êtes capable d’aller parler à une femme en vous disant que votre approche va lui plaire, vous avez atteint un niveau de confiance en votre potentiel de séduction très élevé.

Au moins 90% des mecs présument l’inverse quand ils abordent. Ils présument que les filles ne vont pas apprécier qu’ils viennent leur parler.

Le hic, c’est que cet état émotionnel ne s’acquière pas en un claquement de doigts.

Pour être en mesure de présumer l’attirance – je dirais même plus : présumer l’attirance auprès des filles attirantes – , il faut :

  1. Avoir acquis une perception de soi positive, et…
  2. Avoir accumulé suffisamment d’expériences positives de référence.

Brad Pitt n’a aucun problème pour présumer qu’il plait aux femmes…

En même temps, il est beau, riche, célèbre, et il a une armée de groupies qui l’admirent et fantasment sur lui. Ça aide !

Mais, heureusement, pas besoin de tout cela pour avoir confiance en son pouvoir de séduction. N’importe lequel d’entre nous peut croire en son « magnétisme. »

Je ne suis ni riche ni célèbre. Je ne suis pas non plus un incroyable canon de beauté. Mais j’ai foi en mon charme et mon magnétisme sexuel.

Je sais que si une femme m’en laisse l’occasion, elle se rendra vite compte que j’ai du charme et du magnétisme.

Il y a peut-être un peu d’ésotérisme ici, mais osef !

L’essentiel est d’avoir foi en quelque chose qui nous permet de présumer qu’on va plaire aux femmes.

Si ce n’est pas l’apparence physique, la célébrité ou la richesse, ce peut être son charme et/ou son magnétisme.

Et si vous pensez que présumer l’attirance revient à se bercer d’illusion, vous avez tort !

Si vous êtes un homme susceptible d’attirer un bon nombre de filles, vous ne vous faites pas plus de films en présumant que vous pouvez plaire à une femme sans en avoir la preuve, que l’inverse (en présumant que vous ne plaisez pas).

Certes, vous ne pouvez pas deviner à l’avance si vous plaisez réellement ou pas.

Mais puisque les deux possibilités sont envisageables, pourquoi ne pas voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

La différence, c’est que lorsque vous avez le sentiment de ne pas plaire en interagissant avec une femme, vous lui sous-communiquez ce sentiment à un niveau non verbal – par votre attitude, votre langage corporel.

Et quand vous présumez l’attirance, les femmes le ressentent aussi.

L’un dans l’autre, la prophétie autoréalisatrice a de bonnes chances d’opérer.

Conseil #3 – Si vous voulez plaire à une femme, apprenez d’abord à mieux vous exprimer NON-VERBALEMENT.  

Quand j’observe un homme draguer, le contenu de sa conversation m’importe peu.

Je me fiche de savoir ce qu’il dit, de quoi ils parlent. Ou tout du moins, c’est secondaire.

Ce qui m’intéresse avant tout, c’est de voir comment il s’exprime non verbalement.

Je veux voir :

  1. Comment il se tient devant les filles.
  2. Comment il bouge, en particulier son visage (expressions faciales).
  3. Où est-ce qu’il regarde.

Bien sûr, je ne dis pas que le contenu de la conversation est sans importance.

Mais si un homme n’est pas d’abord foutu de s’appliquer pour avoir un bon langage non verbal quand il interagit, bien communiquer verbalement ne lui sert à rien.

Un tas d’hommes se focalisent exclusivement sur leurs performances orales, sans réaliser que s’ils ne plaisaient pas aux femmes ce n’est pas à cause de ce qu’ils disaient (ou ne disaient pas), mais à cause de la manière dont ils s’exprimaient non verbalement.

Si vous voulez une métaphore pour mieux comprendre, imaginez-vous un lycéen qui passe un bac scientifique.

Parmi les matières sur lesquels il est évalué, certaines ont un gros coefficient et d’autres pas.

Peut-être que les mathématiques sont coefficient 6, tandis que la philosophie est coefficient 1.

En tout logique, il doit privilégier les maths à la philo.

S’il obtient un 15 en philo, c’est tant mieux. Mais même s’il obtient un 4, il peut aisément avoir son bac quand même…

En revanche, avoir une excellente note en philo ne lui sert à rien s’il a 5 en math. Les quelques points gagnés dans la première matière ne compenseront pas ceux perdus dans la seconde.

Laisser de côté les maths pour se concentrer sur la philo n’aurait donc aucun sens…

De même, dans la hiérarchie de ce qui vous rend attirant auprès d’une femme, la communication non verbale est plus importante que celle verbale.

Vous pouvez tout à faire séduire avoir un « game verbal » très basique en réalité. Beaucoup le font. Y compris d’excellents naturals qui choppent plus que beaucoup d’autoproclamés experts en séduction.

Par contre, séduire en s’exprimant mal à un niveau non verbal est beaucoup plus compliqué.

Si vous avez le regard fuyant, le dos vouté, la voix tremblante, etc., votre tchatche et vos punchline Cocky & Funny ne pourront pas grand-chose pour vous.

À choisir, c’est bien mieux de se concentrer principalement sur son langage non verbal quand on interagit avec une femme à qui l’on veut plaire, que sur le contenu de la conversation.
 

Occupez-vous d’abord de ce que vous sous-communiquez avec votre posture, vos gestes, vos expressions faciales, votre regard et le ton de votre voix.

Ensuite, éventuellement, vous vous intéresserez au contenu de la conversation, faire en sorte qu’elle soit plus drôle et captivante.

Mais je vous préviens d’emblée : dès lors que vous vous exprimez bien à un niveau non verbal, vous vous apercevrez que ce sera quasiment inutile de faire de gros efforts pour rendre la conversation particulièrement drôle et intéressante.

Une conversation simple et décontractée suffira !

Quand on débute, on pense tous que c’est en étant drôle et intéressant qu’on attire les filles. Puis avec l’expérience on se rend que c’est l’inverse : c’est en étant attirant que les filles nous trouvent marrant et intéressant.
 

La réalité c’est que dès lors qu’une fille est attirée par votre apparence, attitude et langage corporel, elle devient « bon public ».

  • Vous pouvez sortir une blague nullissime, elle rigolera quand même.
  • Vous pouvez parler de la pluie et du beau temps, elle vous écoutera attentivement et participera à la discussion.

Conclusion : ce qu’il faut retenir de ces conseils pour plaire à une femme

Je viens donc de vous donner les 3 conseils qui me semblent plus pertinents pour apprendre à plaire davantage aux femmes.

En y repassant, je m’aperçois qu’ils sont très basiques :

  • Améliorer son apparence,
  • Présumer l’attirance (= avoir confiance),
  • Mieux s’exprimer non verbalement…

…J’ai presque honte d’avoir donné des conseils aussi simples en apparence !

Toutefois, ce sont souvent les conseils simples qui sont les plus importants : cet article vous rappelle que vous ne devez pas les négliger.

Plutôt que de disperser vos efforts sur d’autres axes de progression, vous devriez vous concentrer sur ces 3 points.

Ensuite, vous pourrez devenir plus perfectionniste et développer d’autres qualités qui peuvent potentiellement plaire à une femme.

Rappelez-vous la métaphore sur les matières à coefficients.

  • Pour plaire à une femme, vous gagnerez sans doute bien plus à améliorer votre apparence qu’à chercher de nouvelles techniques d’attraction (les techniques verbales sont un mythe : j’ai expliqué pourquoi dans un article).
  • Vous gagnerez plus à mieux vous exprimer non verbalement qu’à apprendre par cœur des dizaines d’openers.

Le contenu de la phrase d’approche à de l’importance. C’est important de rassurer, expliquer la raison de sa présence, bien formuler ses pensées.

Mais in fine, c’est mieux de se contenter de dire « Salut ! » avec un excellent langage corporel, que d’utiliser un opener parfait avec les jambes qui tremblent et la voix qui bégaie.

En fin de compte, ces conseils sont à l’image de la séduction : ils sont simples en soi, mais ce n’est pas si facile de les suivre. Ça vous demandera un certain travail.

La séduction aussi est simple en soi : pas besoin d’utiliser 1000 techniques ou faire quoi que ce soit de compliqué. Tout ce que vous avez à faire c’est aborder correctement, bien interagir et escalader (je résume beaucoup mais c’est globalement ça).

Mais ce n’est pas si facile, parce que vous devez trouver une fille « séduisible », parvenir à faire avancer le processus sans commettre d’erreur (bonne calibration) et faire avec le tempérament volage des femmes.

Plaire à une femme, c’est simple ; acquérir les attributs pour lui plaire est difficile.
    

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

27 plusieurs commentaires

  1. Salut Chris, pourquoi autant de mec se décourage a draguer dans la rue ??? Et pourquoi pas mal (je généralise pas) de filles, ne sont pas spécialement abordable ou se considère selon nos interprétation pour des divas ??? Et dernière question, je fait beaucoup de drague direct en mode tes mimi, j’aime ton style, basic a l’ancienne, et j’ai de moins bon résultat aujourd’hui. Penses-tu que la drague indirect serait une meilleure option ??? Et une dernière pour la route, parfois, voir même souvent la fille ne reagis pas beaucoup lorsqu’on discute avec elle même en ayant de la discussion apparence nickel ect.. Elle font pas trop d’effort ??? Merci pour tes réponses, car parfois on traverse l’enfer hahaha par période. Et je me rabat sur les sites de rencontres j’aime pas.

    • Salut Chris, pourquoi autant de mec se décourage a draguer dans la rue ???

      Parce que la drague de rue a un aspect désagréable pour un non-initié, qu’internet n’a pas : on doit faire un véritable effort d’aller vers les femmes, de leur démontrer notre intérêt et de prendre des rejets de plein fouet quand elles ne sont pas intéressées.

      Quand on n’a pas/peu de résultats, ce qui est relativement normal au départ, on trouve que c’est trop d’efforts pour trop peu de bénéfices… ça peut être décourageant. D’autant plus que la plupart des hommes ne sont pas dans une démarche « court-termiste » : ils veulent juste trouver une copine.

      Je pense aussi que la drague de rue est mal enseignée aujourd’hui. Ce qui accentue d’autant plus le mauvais ratio efforts/bénéfices.

      Aujourd’hui, on ne peut plus se permettre d’aller dans le centre-ville à 15 heures le samedi pour aborder le tout-venant, habillé comme un plouc. La drague « industrielle » à l’ancienne est morte. Ou en tout cas elle demande de faire des dizaines et dizaines d’approches, pour un résultat.

      Mais c’est pourtant ce qu’enseignent encore beaucoup de coachs parisiens, qui eux-mêmes la pratique ainsi, en espérant sans doute qu’à force d’aborder ils tomberont sur une touriste ou une nympho.

      Les applis de rencontres ont augmenté le sentiment d’abondance des femmes X3000, et par extension leur sélectivité.
      Une fille qui va sur Tinder peut littéralement se taper 10 mecs par jour. Donc coup, les hommes deviennent interchangeables dans son esprit.

      Dire « non » à un mec qui l’aborde, même s’il est attirant, n’est pas un drame. Il y en 10 nouveaux qui viennent à elles chaque jour.

      Quelque part, on ne peut pas leur vouloir. Si l’on pouvait jouir de la même abondance, on ferait pareil.

      Du coup, s’il y a quoi que ce soit qui ne leur plait pas dans l’approche – le contexte, la manière dont tu t’y prends, ton profil, ta tronche, ta taille, ton âge – elle n’hésiteront pas à t’envoyer balader sans te laisser la moindre chance. Elles vont swiper à gauche en quelque sorte.

      La drague de rue s’est « tinderisée », même auprès des femmes qui n’utilisent pas l’appli (il suffit qu’il ait une bonne partie qui le fasse pour qu’un mimétisme social opère).

      Aujourd’hui, le mieux à faire c’est de découvrir à quelles filles tu es le plus susceptible de plaire, et dans quel contexte elles sont le plus réceptives à ton approche (c’est un sujet que j’ai abordé en vidéo dans mon espace membre).

      A titre perso, y’a des endroits où je ne vais plus pour draguer, et quelques types de filles que j’ai quasiment arrêté d’aborder, parce que le ratio effort/bénéf n’était pas assez bon.

      Par exemple, je n’aborde presque plus de jeunes filles en dessous de 23 ans dans la rue (je peux les rencontrer ailleurs cela dit).
      Parce que :

      (1) Beaucoup sont des plantes vertes, à l’intelligence sociale pas encore suffisamment développé pour faire la différence entre un homme qui drague bien et un relou, comme elles en voient dans les reportages télé.

      (2) Parce que leur attention est tellement dissipée par les applis de rencontres, les réseaux sociaux et compagnie, qu’il y a de bonnes fortes chances que le numéro débouche sur un « ghosting » après quelques jours.

      On peut quand même en séduire, l’une de mes copines actuelles a 21 ans (je l’ai rencontré il y a 2 ans).

      Mais il faut en aborder PLUS, et prendre PLUS de numéro pour ça. L’effort à fournir pour en séduire une est plus important que pour séduire une fille de 23-27 ans – qui du reste est généralement moins conne et plus constante.

      L’indirect, je le déconseille.

      Y’a un retour à la monde de l’indirect, voyant que le direct marche peu (parce qu’on l’emploi pour faire de la drague industrielle sur le tout-venant)

      Mais ça ne va pas changer grand-chose, sinon te faire rester un peu plus longtemps parce que les filles se sentent obligées d’être un peu plus polies avec toi.

      Enfin, il y a autre chose : la progression n’est pas linéaire.

      Il y a des hauts et des bas.

      Y’a quelques temps j’avais posté une photo dans un commentaire qui illustrait les différentes phases émotionnelles de la progression. Si je la retrouve je la partagerai ici.

      Et pourquoi pas mal (je généralise pas) de filles, ne sont pas spécialement abordable ou se considère selon nos interprétation pour des divas ???

      Justement parce qu’elles reçoivent des dizaines d’offres (sinon des centaines) d’hommes anonyme chaque semaine.

      Alors, à moins qu’elle te trouve bien plus attirant que la moyenne, tu n’es qu’un homme anonyme de plus.

      Dans leur tête, elles sont le PRIX, et très largement.

      Des types de catégorie (homme anonyme), elles peuvent en avoir un en un claquement de doigt. Je n’exagère pas.

      Donc elles s’imaginent que si elles te choisissent parmi la masse des autres prétendants, elles te font une faveur.

      C’est l’une des raisons pour lesquelles beaucoup de femmes se plaignent des hommes qui ne se tiennent pas à carreau dans la relation. Elles pensent « Je lui ai fait une faveur en devenant sa copine et voilà comment il me remercie ! »

      Pour elles, ce n’est pas normal : elles t’ont fait une « faveur », tu dois te montrer reconnaissant en les traitant comme des princesse (jusqu’à ce qu’elles te larguent comme un chien parce que ça leur a fait perdre toute leur attirance).

      Bien sûr, si elle n’avait pas l’ego démesuré, elle pourrait aussi se dire que toi aussi tu as d’autres prétendantes, que toi aussi tu leur fais potentiellement une faveur en les préférant à d’autres femmes.

      Mais comme un tas de mecs viennent regonfler leur ego tous les jours, elle restent centrées sur elles-mêmes et leur « valeur ».
      La concurrence est quelque chose dont elle prend conscience plus tard, autour de 30 ans, quand elles deviennent moins convoitées et que la plupart des hommes se mettent à aller vers des filles plus jeunes.

      Mais quand elles sont elles-mêmes jeunes et très convoitées, elles ne se sentent pas menacées par la concurrence.

      Elles se prennent pour des divas.

      Et le GROS paradoxe, c’est que plus tu les considères toi aussi pour des divas – comme le PRIX –, plus tu renforces leur croyance et plus elles se comportent comme telle auprès de toi.

      Et dernière question, je fait beaucoup de drague direct en mode tes mimi, j’aime ton style, basic a l’ancienne, et j’ai de moins bon résultat aujourd’hui. Penses-tu que la drague indirect serait une meilleure option ???

      Non.

      La drague indirecte part du constat que tu peux augmenter drastiquement ta valeur aux yeux d’une femme, en utilisant des techniques d’attraction.
      Or la valeur que tu dégages, tu la dégages dans la toute première minute d’interaction. Par ta « vibe » de mec cool, détachée et non-réactif, la confiance que tu dégages, ton apparence.

      Si tu n’as pas assez de retour positif, ce sont ces éléments qu’il faut travailler, par l’approche indirecte.

      Comme je l’explique dans mon bouquin, l’approche indirecte ne marche que lorsque le direct aurait fonctionné. Autrement dit, elle te trouve d’emblée assez son goût pour être motivée par la rencontre.

      Toutefois, libre à toi de faire le test pour voir par toi même ce qui marche le mieux.

      Et une dernière pour la route, parfois, voir même souvent la fille ne reagis pas beaucoup lorsqu’on discute avec elle même en ayant de la discussion apparence nickel ect.. Elle font pas trop d’effort ???

      J’ai détaillé ça dans mon bouquin aussi…

      C’est ce que j’appelle une « PEUT-ÊTRE ».

      – Soit elle n’est pas intéressée, mais ne veut pas te le dire directement pour éviter de froisser ton ego.

      – Soit elle est intéressée, mais intimidée.

      La meilleure chose à faire généralement, c’est amener le numéro rapidement (et correctement) pour voir dans quel camps elle est.

      • Merci chris pour ta réponse et réactivité. Le constat et quand même difficile (sans être pessimiste) sur la situation des femmes d’aujourd’hui 🙂 sans revenir sur toutes tes réponses, qui sont par ailleurs très bien argumenté,et intéressante. La drague direct c’est être assez claire sur ses intentions et lui faire une petit compliment ou autres et trouver le moyen le plus rapide de rester en contact avec elle. C’est comme ca que tu voit les choses ? Deuxièmement, la drague direct nous fait faire obligatoirement aborder beaucoup de filles mêmes si c’est sur un temps plus étendu (sur la semaine, mois, années ect..) mais ma question question est en étant direct sans crée de contexte, la fille ne nous connaît pas et il en va de soi qu’elle va pas nous donner son numéro simplement parce qu’on lui a fait un jolie compliment ou autres. Sinon elle le donnerai a tt ceux qui viennent l’aborder. Tu en penses quoi ? Ou alors ai-je mal compris la manière d’être direct ?

        • La drague direct c’est être assez claire sur ses intentions et lui faire une petit compliment ou autres et trouver le moyen le plus rapide de rester en contact avec elle. C’est comme ca que tu voit les choses ?

          La drague directe en soi, c’est assumer son intérêt et ses intentions.

          Amener le numéro, ou autre moyen de la recontacter, ce fait un peu plus tard. Idéalement au moins 2 minutes plus tard, quand tu as le temps d’installer du rapport.

          Au fil du temps, je me suis rendu compte que la phase de rapport était essentielle (à moins que l’un de vous 2 soit très pressé et n’ait pas le temps de discuter quelques minutes) parce que quand tu enchaines directement sur le numéro tu as tendance à sous communiquer un mauvais message : que tu n’as pas réellement envie de faire ça connaissance, tu viens juste pour son 06…

          De plus, la phase de rapport permet de consolider la bonne impression initiale, l’idée qu’elle se fait de toi.

          Ensuite l’échange de coordonnées permet de rester régulièrement en contact pour structurer un rendez-vous.

          Deuxièmement, la drague direct nous fait faire obligatoirement aborder beaucoup de filles mêmes si c’est sur un temps plus étendu (sur la semaine, mois, années ect..) mais ma question question est en étant direct sans crée de contexte, la fille ne nous connaît pas et il en va de soi qu’elle va pas nous donner son numéro simplement parce qu’on lui a fait un jolie compliment ou autres. Sinon elle le donnerai a tt ceux qui viennent l’aborder. Tu en penses quoi ? Ou alors ai-je mal compris la manière d’être direct

          Oui, la contextualisation de ton approche est importante. Tu dois donner de la crédibilité au scénario.

          Tu dois faire en sorte de passer pour un homme audacieux, pas le dragueur en série.

          La manière dont tu abordes (comment tu délivres ton opener + ton attitude), mais aussi le contexte dans lequel tu abordes, ont une forte influence.

          C’est la raison pour laquelle je décommande (a) l’excès d’humour, de macho-marrant et autres au pick-up – être un mec « cool » suffit – et (b) d’aborder dans n’importe quel contexte, à moins d’avoir appris à être très convaincant, et encore.

      • Absolument d accord pour les deux premiers points. D ailleurs depuis que je fais le jeune intermittent et perdu 3 4 kilo de bidoche, je sens que je reçois plus d eye contact même si c est pas mon but.
        Sinon je pense que le deuxieme et troisième point sont fortement lié.
        Si tu as un bon inner game(pensée positives) , tu aura forcément un bon language corporel.
        Par contre pour le troisième point J ai du mal à me faire a l idée que la language verbal compte très peu. A travers ce que tu dis, tu peux aussi sous communiquer des tas de choses qui soit te valorise soit te dévalorise.
        Par exemple si tu te justifie auprès d une fille, si tu as des conversations trop plates sans émotion, vocabulaire limité, mauvaise expression orale, si tu es arrogant, négatif !
        Ou au contraire si tu as de l humour, de la répartie, belle expression, conversation intéressante, taquinerie, ….etc.
        En fait au delà du language non verbal et verbale, il y a un aspect qui plaie et attire beaucoup les fille ç est l attitude ( détaché, positive, courageuse, chaleureuse, offensive sexuellement, charmeur… Etc) qui découle bien entendu de l inner game et de la personnalité !

        • Sinon je pense que le deuxieme et troisième point sont fortement lié.
          Si tu as un bon inner game(pensée positives) , tu aura forcément un bon language corporel.

          Tout à fait.

          Les deux sont intimement liés.

          Quel que soit ton innergame, tu peux faire des efforts : à la fois comportementaux, pour bien poser ta voix, ralentir tes gestes et avoir une bonne posture.

          Mais meilleur est ton innergame, moins tu as d’efforts à faire pour cela.

          Avec l’apparence, c’est l’autre grand facteur facilitant de la séduction. (Il y a aussi le statut et la célébrité, mais ça s’applique moins dans notre cas).

          Le mec qui a l’apparence et l’innergame n’a même plus besoin de faire d’efforts conscients pour s’appliquer verbal ou non verbalement à être attirant. Il devient automatiquement un bon natural.

          Par contre pour le troisième point J ai du mal à me faire a l idée que la language verbal compte très peu. A travers ce que tu dis, tu peux aussi sous communiquer des tas de choses qui soit te valorise soit te dévalorise.
          Par exemple si tu te justifie auprès d une fille, si tu as des conversations trop plates sans émotion, vocabulaire limité, mauvaise expression orale, si tu es arrogant, négatif !

          Je suis d’accord avec toi.

          Toutefois, quelques précisions…

          1. Une bonne partie de ce que considère comme « verbal » dans ton esprit, est « comportemental » dans le mien.

          Être arrogant par exemple.

          Parfois il m’arrive de dire un truc qui textuellement pourrait sembler arrogant, mais comme je le dis d’un ton ironique et avec une attitude de mec humble et cool, ça passe pour une petite boutade légère.

          Si en même temps tu sous-communiques non verbalement une chose, et une autre tout à fait opposée à un niveau verbal, les filles vont « écouter ton non verbal ». Pas le sens littéral de tes mots.

          Si tu ressembles et parles comme à Jean-Claude Dusse et que tu dis « Hier j’ai fait un plan à 3 avec 2 bombes », tout le monde va penser que tu payes pour le sexe ou que tu es un mythomane (DLV). Pas que tu es présélectionné par les femmes…

          De même, on peut avoir une conversation qui est textuellement très simple. Mais puisque tu y mets la bonne attitude, le bon enthousiasme, etc., tu la rends agréable.

          Idem pour tes boutades.

          En effet, c’est bien de rendre la conversation légère (sans partir dans l’excès de pitreries). Mais tu n’as pas besoin d’être particulièrement drôle pour ça.

          Souvent, je dis un truc presque anodin, mais sur un ton et avec une attitude playfull et les filles se marrent automatiquement.

          Hier (j’étais en coaching à Lyon ^^), j’ai abordé une fille qui portait des lunettes de soleil réfléchissantes. Un peu après mon opener, je lui ai dit « Belles lunettes au fait. J’arrive à me voir dedans, ça me fait prendre conscience de ma propre élégance, j’adore ! »

          Textuellement, c’est une remarque un peu conne. Tu t’es sans doute pas marré en la lisant…

          Pourtant, bah, ça la fait ricaner.

          2. Je n’ai pas dit le langage verbal ne comptait pas, j’ai dit qu’il comptait beaucoup moins !

          Légère nuance, mais nuance quand même.

          Ou au contraire si tu as de l humour, de la répartie, belle expression, conversation intéressante, taquinerie, ….etc.
          En fait au delà du language non verbal et verbale, il y a un aspect qui plaie et attire beaucoup les fille ç est l attitude ( détaché, positive, courageuse, chaleureuse, offensive sexuellement, charmeur… Etc) qui découle bien entendu de l inner game et de la personnalité !

          Oui voilà.

          En fait c’est ça.

          Et l’attitude, c’est non-verbale.

          Avertissement toutefois : faut y aller mollo avec l’humour, la répartie et même la taquinerie de prime abord.

          On peut facilement partir dans l’excès (parce que ça nous fait nous sentir à l’aise) et ça fait dragueur pro. (Par ailleurs, pour moi l’humour et la taquinerie sont des outils de rapport, pas d’attraction).

      • Moi j’ai un look qui met l’accent sur les couleurs (sans tomber dans le cliché du clown)pour etre ostentatoire et me faire remarquer legerement plus que la concurence et je mhabille par rapport a la météo si il fait beau je n’hésite pas a mettre un short et un tshirt manche coupé pour avoir ma dose de vitamine d et des lunettes de soleil pour proteger mes yeux (et accesoirement mater sans etre vu). J’aurais aimé savoir par simple curiosité quel est ton style a toi ?

        • L’idée d’être habillé pour se faire remarquer n’est pas si bonne qu’il paraît – en tout cas en SPU.

          Ça peut attirer les regards des filles, certes. Mais aussi ceux de tous les badauds. Du coup, tu es plus facilement repéré par les gens aux environs – y compris les filles que tu as/vas aborder – quand tu abordes 2/3 fois dans un même quartier. Or, en drague il faut être aussi discret que possible. Donc il faut faire attention à ce que ton look puisse se fondre dans la masse malgré tout.

          En général je m’habille de manière à paraitre élégant, mais décontracté.

          Pour te faire une idée :

           »

  2. Sinon hate que le nouvel ebook soit en ligne

    • Ma formation tu veux dire ?

      J’ai pris un peu de retard, mais se finalise peu à peu.

      • Merci pour tes réponses mais j’ai encore du mal a comprendre le concept drague direct et indirect. Car si dans ma drague direct tu demande pas le numéro aussitôt, pour les raisons que tu a évoqué plus haut, alors ca se transforme en indirect ? Stylé le look au passage classe et simple.

        • Non, en « direct » tu assumes ton intérêt alors qu’en « indirect » tu le dissimules.

          Pour l’opener, en direct tu vas utiliser ton intérêt comme prétexte pour aborder la fille, tandis qu’avec un indirect tu utilises un prétexte bidon – avis féminin, renseignement, etc.

  3. Hello Chrys

    Excellent article,et vraiment très pertinent sur beaucoup de points!

    et comme tu le dis dans un passage,ce qu il faut c est arriver à trouver le style de personne avec qui cela peut fonctionner,mais c est le plus délicat..

    d autant plus qu il faut faire façe à la versatilité des femmes qui ayant une abondance de choix énorme peuvent se permettre d etre très selectives et changeantes.

    est ce que tu penses qu en 2020,toutes proportions gardées,un homme dans la moyenne peut arriver à faire des rencontres ?

    dans la rue ça semble impossible
    dans les cercles sociaux c est limités
    les applis ,souvent ce n est que pour la validation

    tes photos sont très réussies,style classe est décontracté.

    • est ce que tu penses qu en 2020,toutes proportions gardées,un homme dans la moyenne peut arriver à faire des rencontres ?

      Oui. Surtout s’il a du fric ou de bonnes compétences de séduction (et pas seulement sociales) 😉

      Moins tu plais, plus tu dois faire des efforts pour séduire et/ou séduire bien et intelligemment. Mais ça ne veut pas dire que c’est impossible, tu peux même te rendre la drague assez facile si tu choisis bien les contextes et le genre de filles que tu dragues.

      Et bien sûr, tu peux améliorer ton style et ton physique : les hommes ont tendance à trop laisser de côté cette option pour ne changer que leur manière de faire et pas leur image d’eux-même.

      Un bon exemple, que j’avais déjà donné sur le site, c’est la transformation d’Olivia Newton-John a la fin du film Grease (bon il s’agit d’une femme mais c’est valable dans les deux sens). Tout la perception du personnage qu’elle incarne change. Elle passe de petite fille sage et modèle, première de classe, à bad girl.

      Y’a un tas d’homme qui, rien qu’en ayant moins l’air de beauf ou geek dans leur style, pourraient avoir 3 fois plus de réussite auprès des femmes.

      Ca demande de changer et c’est toujours difficile (on a une zone confort même pour ça), mais ce n’est pas difficile en soi.

      • Oui ce n est pas forcément insurmontable en soi..c est juste que parfois on a l impression que ç est un peu délicat si on à aucun résultat.

        mais qui ne tente rien n a rien.

  4. Salut Chris, tu n’as pas mis la piste audio pour cet article est ce que c normal ?

    • Je l’ai enregistré.

      Il faut que je la réécoute pour voir si elle est ok (parfois je coupe la bande pour réduire le blancs et accélérer la vitesse lecture, ou retirer les bruits de respiration, ou éventuellement réenregistrer un passage mal enregistré).

      Elle sera mise en ligne entre ce soir et demain.

      • Salut Chris. Ça t’arrive encore de prendre des  » vents » avec avec des femmes que tu drague dans la rue, ou de passer des périodes sans réussite ? ? Si oui comment les gères tu ?? Penses-tu que draguer 3/4 femmes par jours et suffisamment ? ? Et dernière question, un homme de 42 ans doit-il ou peut-il (si il est évidemment bien physiquement ect..) draguer autant que les plus jeunes ??

        • Salut Chris. Ça t’arrive encore de prendre des » vents » avec avec des femmes que tu drague dans la rue, ou de passer des périodes sans réussite ?

          Oui et oui.

          Après la crise sanitaire, quand j’ai repris la drague, j’ai fait une série de 8 approches sans prendre le moindre numéro. C’est une simple série négative. Ca peut arriver. Si tu ne te sens pas en réussite, tu peux arrêter quelques jours plutôt que de forcer, et te concentrer sur ton attractivité externe.

          Tu peux acheter quelques fringues sympa, te blanchir les dents, te tuer à l’entrainement 1 semaine ou 2 par exemple, pour revenir encore plus attirant (ou au moins avoir l’impression de l’être davantage).

          Penses-tu que draguer 3/4 femmes par jours et suffisamment ?

          Si tu prends un numéro sur 3/4 approches et que tu gères bien le phone game, oui, c’est amplement suffisant.

          un homme de 42 ans doit-il ou peut-il (si il est évidemment bien physiquement ect..) draguer autant que les plus jeunes ??

          S’il peut : oui, s’il en a la motivation, le temps et l’énergie.

          Est-ce qu’il doit… C’est une autre question.

          A titre perso, je pense qu’un homme d’une quarantaine d’années doit avoir autre chose à faire qu’arpenter les rues pendant des heures chaque semaine. Il peut le faire par « à-coup », mais ça ne doit pas être une routine de vie.

          • Ok, j’ai envie te dire que beaucoup d’hommes se sépare ou divorce vers la quarantaine, ou sont tt simplement encore célibataire. Donc je veux bien croire au cercle social et aux amis, une vie riche, et bien rempli,néanmoins beaucoup ne rencontre pas pour autant une femme qui leur plaît et vice versa, donc un homme de plus 40 ans pourrait très bien draguer une fois ou deux par semaine en dehors du quotidien, pour éventuellement trouver quelqu’un si bien entendu il en a envie, et la motivation non ?
            J’entends beaucoup qu’il faut s’améliorer ect mise sur soi, avoir des passions, loisir, construire son statut social, et je passe, n’en demeure pas moins et j’insiste sur ca que pas d’hommes sont en galère de relation, ou pour trouver..ce qui paraît assez paradoxal pour celui qui a une vie sois disant ‘bien rempli’ tu penses pas ? Pour conclure je pense que n’importe qui a n’importe quel age peut décider daller passer une après midi a draguer, car on est pas occupé 7/7 24h/24 juste parce qu’on bosse dure et quon va au sport ect.. Alors qu’au final on a pas de nana 🙂

  5. Salut Chris !!!!

    Je viens de prendre le programme audio à 5€ et j’aime beaucoup la présentation, simple et facile d’accès.

    J’ai atte d’entendre le dernier article que tu as mis en ligne qui est très important, sinon quand sa sera possible tu pourras mettre en audio quelques articles:

    Comment avoir une présence plus excitante pour les femmes de 2013

    Décuplez votre Escalation de 2014

    Assumer votre intérêt de 2014

    Toute attirance est sexuelle de 2014

    Comment séduire une femme désintérêt VS détaché du résultat de 2015

    Pourquoi et comment avoir du charme pour séduire pour séduire de 2017

    La vérité sur le processus, l’attraction et l’intérêt de 2017

    Pourquoi votre jeu de séduction ne séduit pas les femmes de 2018

    Sa serais le top et le contenus serais plus complet ^^

  6. Hmm en parlant de sex appeal, que pense tu du fait d’être puceau, je veux dire faut -il mentir et inventer 2-3 relations au cas ou la meuf te demande si tu es puceau, ou faut il être honnête sur ça , ou encore réussir a gérer au mieux la phase de séduction de tel sorte a ce que cette thématique, ce genre de questions ne germe pas dans son esprit , et qu tu n’es jamais a dire quoi que ce soit par rapport a ça.

    Pour mon profil, J’ai la vingtaine, et cette année avant le covid j’ai eu le courage (lol) d’ aborder max une quinzaine de fille sans gros résultat, sans compter les opportunités qui sont un peu faible (problème dont tu parles dans ton article des villes de moins de 150k habitant).

    Et pour ton espace membre, si j’ai bien compris il donne l’accès aux versions audio de certains articles, c’est bien ,ça ? tu as un lien/article qui explique j’imagine.

    • Salut Patt Bridd.

      Le mieux, c’est de ne pas en parler au cours du processus de séduction, et de le lui avouer (si tu en ressens le besoin) tout à la fin, quand elle a déjà pris la décision de coucher avec toi.

      – si tu lui avoue trop tôt, ton image va se dégrader (tu seras le mec qui ne sait pas « chopper ») et ce sera plus difficile de la séduire. Ca va te mettre des bâtons dans les roues.

      – Si tu mens, tu risques de te mettre beaucoup de pression pour qu’elle ne se rende pas compte de mensonge, et ça va risque de rendre ta première expérience encore plus anxiogène qu’elle n’aurait dû l’être.

      Donc éviter de donner une réponse.

      Et pour ton espace membre, si j’ai bien compris il donne l’accès aux versions audio de certains articles, c’est bien ,ça ? tu as un lien/article qui explique j’imagine.

      Oui, J’ai mis en ligne tous les articles de 2019 à aujourd’hui (à l’exception d’un article invité) + 12 articles antérieurs, soit 37 articles au total (~ 8 heures de lecture audio).

      Il y a aussi des vidéos tutos que je poste une à deux fois par mois (il y a en 7 actuellement).

      J’envisage aussi de proposer des réductions exclusives sur chaque nouveau produit ou service que je proposerai.

      La page de présentation est ici : https://www.drague-academie.com/espace-membre/

      • Yes c’est tout le problème hélas. Le truc c’est que les gens, aiment bien parler de leur ancienne relation souvent comment ça se passais, que ce soit au lit ou de manière générale, y compris les filles, donc des fois ce sujet viens de lui même et c’est pas évident a esquiver.
        Mais sinon ouais je pense comme toi qu’il faut éviter d’en parler, pour ne pas que les filles aient une mauvaise image.

        Merci pour le lien, je vais checker ça !

        • Que tu sois expérimenté ou non, durant le processus de séduction mieux vaut que tu évites de parler de tes relations passées.

          Tu pourrais involontairement dire quelque chose qui ne plait pas à la fille, et la refroidir.

          Les questions comme « pourquoi ça s’est terminé entre vous ? », etc., sont très insidieux.

          Et lui parler de ton ex aussi…

          – Si tu es élogieux, elle risque de se dire que tu la kiffes encore.
          – Si tu la dénigres, elle va se dire que tu es un mec rancunier et qu’elle a du te larguer comme un malpropre…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.