Comment draguer sur tinder

Comment draguer sur Tinder ?

Vous pourriez penser que draguer sur Tinder ne demande ni mode d’emploi ni connaissances préalables. Qu’il suffit de se créer son profil, liker une cinquantaine de filles par jour, puis bricoler une discussion avec les quelques matchs qui daignent répondre à votre premier message.

Mais, comme pour la drague de rue, les choses se compliquent quand il s’agit d’avoir des résultats.

N’importe qui peut draguer « au feeling » sur Tinder. C’est facile.

Cependant, même en jouant sur le nombre, si vous vous y prenez n’importe comment vos chances d’obtenir des résultats satisfaisants sont faibles.

Sur ce genre d’apps de rencontres, seule une poignée d’hommes parvient à tirer son épingle du jeu.

Certains y parviennent parce qu’ils sont bien plus beaux et photogéniques que la moyenne. Mais pas tous !

Les autres réussissent, non pas parce qu’ils sont plus beaux que les autres, mais parce qu’ils sont surtout plus malins, et qu’ils draguent mieux !

Ils ont compris ce qu’il fallait faire pour augmenter leurs chances de rencontrer des femmes sur Tinder.

Leur bonne compréhension de l’application de rencontres et des femmes qui la peuplent leur permet de tirer le meilleur de ce qu’ils peuvent en obtenir.

Je peux vous aider à draguer comme eux, de manière plus intelligente et efficace, sur Tinder. De sorte que vous puissiez obtenir de meilleurs résultats.

Évidemment, je ne promets pas la lune… Je ne dis pas que vous allez avoir un harem de 12 bimbos à la fin de la semaine.

Mais avec les conseils que je vais vous donner ci-dessous, vous allez pouvoir améliorer votre réussite et, éventuellement, finir par trouver une copine (ou deux, ou trois !) via l’app de rencontres.

De 0 à 5 matchs par jour : comment j’ai appris à mieux draguer sur Tinder

Mon expérience sur Tinder est relativement récente.

J’ai téléchargé l’appli pour la première fois en 2016, sans résultat.

Je l’ai fait davantage par curiosité qu’autre chose.

Mais après quelques jours à liker pour RIEN, je n’ai pas eu la volonté de persévérer.

J’ai supprimé l’app et j’ai recentré mes efforts sur les rencontres dans la vie réelle – plus motivantes et enrichissantes selon moi.

J’ai téléchargé à nouveau Tinder 2 ans plus tard, à l’hiver 2018.

À ce moment, j’étais à Dakar (Sénégal) pour 3 semaines. Je réfléchissais à un moyen pratique et rapide pour rencontrer des filles du coin.

Pas forcément pour le sexe. (On a tendance à voir les coachs en séduction comme des genres d’obsédés sexuels, mais ce n’est pas mon cas). Ma motivation première, c’était plutôt de sortir et découvrir des endroits sympas dans la ville. Et quoi de mieux qu’une jolie fille locale pour servir de guide touristique !?

Mais bien sûr, je n’excluais rien non plus. Pour la suite, on verrait au cas par cas, si je veux (et si je peux) escalader.

Toujours est-il que j’ai eu la bonne idée de me servir de Tinder pour ça, et, cette fois-là, ça a bien marché.

En quelques heures j’avais déjà plusieurs matchs. Une bonne partie d’entre eux ont débouché sur un rencard durant les jours qui ont suivi.

Après cela, j’ai décidé de garder l’appli.

Je ne suis dit : « Qui sait !? Ça peut toujours me servir pour faire quelques rencontres supplémentaires. »

Quand je suis rentré en France, toutefois, mes résultats sont redescendus.

Rien de surprenant.

Draguer sur Tinder est plus ou moins facile selon plusieurs paramètres :

  • La région du monde où vous vous trouvez – car, pour des raisons sur lesquels je ne préfère pas trop m’attarder ici, votre profil est susceptible de plaire (beaucoup) plus dans certains endroits du monde que dans d’autres.
  • La ville où vous vous situez – certaines villes, de par leur taille et leur dynamisme, sont plus propices que d’autres pour la drague sur Tinder.
  • Depuis combien de temps vous êtes inscrits – car, si vous ne l’avez pas encore remarqué, l’algorithme Tinder favorise les nouveaux inscrits au détriment des anciens (à moins que ceux-là souscrivent à un abonnement).

Cela dit, j’ai eu environ 2 ans pour mieux comprendre comment fonctionnait Tinder. Et au fil du temps, mes résultats se sont significativement améliorés.

Après mon retour en France, au printemps 2018, j’obtenais un match tous les 2 à 3 jours.

Aujourd’hui, j’en obtiens entre 2 et 5 par jour (quand je suis actif, bien évidemment).

C’est une progression assez significative.

Et je précise que je n’ai encore jamais souscrit à un abonnement payant.

Du reste, il n’y a pas que mon nombre de matchs qui s’est amélioré. Mon ratio « match/rendez-vous » aussi.

Ci-dessous, je vais vous donner quelques conseils et astuces pour que vous puissiez vous aussi vous améliorer sur ces 2 tableaux.

Tinder : un site de niche

On peut diviser les sites de rencontres en deux catégories.

Ceux généralistes d’un côté, et ceux dits « de niche » de l’autre.

Les sites de niches s’adressent soit à un pan précis de la population, soit à des individus qui veulent rencontrer quelqu’un appartenant à un pan précis de la population.

Il existe des sites de niche pour quasiment tout aujourd’hui :

  • Pour les communautés religieuses ;
  • Pour les retraités ;
  • Pour les rencontres intra et interethniques ;
  • Pour les aventures extraconjugales ;
  • Pour handicapés ;
  • Et même pour rencontrer des transsexuels.

Bref, vous en avez pour tous les goûts !

En théorie, Tinder appartient à la filière des sites généralistes. Où tout le monde peut rencontrer tout le monde.

Mais après réflexions, je me suis rendu compte que ce n’était pas vraiment exact.

Je vois plutôt Tinder comme un site de niche, pour les femmes qui veulent rencontrer des hommes physiquement attirants.

Peut-être qu’il ne l’est pas officiellement, mais il l’est de facto !

D’abord parce que l’app attire beaucoup de femmes dont le critère central est l’image projetée par l’homme.

Ensuite parce qu’en raison de son fonctionnement, même celles qui jugeraient habituellement les hommes sur une perspective plus large (lorsqu’elles les rencontrent ailleurs), sont incitées à sélectionner sur ce seul critère.

Si vous avez l’occasion de voir de quelle façon une fille utilise Tinder, vous vous rendrez compte qui vaut mieux lui faire bonne impression dès le premier quart de seconde ! Après il est trop tard, elle a déjà swipé du mauvais côté.

Vous pourriez me faire remarquer que l’apparence est de toute façon importante pour tous les sites de rencontres…

C’est vrai dans une certaine mesure. Mais sur Tinder, ce critère est exacerbé.

Ça signifie une chose : vous n’aurez pas beaucoup plus de chances de matcher sur Tinder que sur un site pour lesbienne hardcore si vous ne mettez pas des photos sur lesquelles vous êtes attirant !

En dessous de 7/10, vous êtes une erreur de casting.

C’est pourquoi si vous décidez d’aller draguer sur Tinder, vous devez vous rendre compte qu’il s’agit d’un site de niche sur l’apparence.

Comprendre cela en amont est essentiel pour la suite.

Avant de draguer sur Tinder

Certains coachs en séduction vous enfument lorsqu’ils vous donnent des conseils pour draguer sur Tinder.

Ils dirigent votre attention sur des détails qui ont peu d’influence sur le résultat – peut-être pour cacher que l’apparence compte ?

Ils vont vous dire comment briser la glace avec des openers drôles et orignaux, comment rédiger une super présentation, etc.

Ces conseils sont sans intérêt !

Après quelques tests, je me suis vite rendu compte que j’avais des résultats presque identiques quand je brisais la glace avec un simple « Salut [+ Pseudo]! 😊 » qu’avec un message plus élaboré.

Si elle ne vous répond pas, ça n’a souvent rien à voir avec votre phrase d’accroche.

C’est soit parce qu’elle a matché et qu’elle discute avec un autre mec qu’elle considère plus attirant que vous (se basant sur les photos), soit parce qu’elle ne vous trouve finalement pas aussi attirant qu’elle le pensait.

De même, vous seriez surpris de constater à quel point quelques belles photos de vous peuvent vous dispenser d’avoir à écrire une présentation pour Matcher.

Bien sûr, laisser le champ libre n’est pas idéal.

Mais il vaut LARGEMENT mieux avoir de belles photos de vous qu’une belle présentation écrite.

La grande, très grande majorité des femmes décideront de vous liker ou non à partir de votre photo principale, et éventuellement une ou 2 photos supplémentaires, mais sans même consulter le reste.

Ma principale erreur en 2016, c’était d’avoir négligé l’importance des photos.

Pour la drague de rue, j’ai régulièrement expliqué que le contenu de la conversation importait peu pour susciter l’intérêt des filles. L’essentiel était d’arriver en étant à l’aise, éloquent, humble et agréable (ce qui demande de bons fondamentaux, notamment une certaine expérience pratique en amont).

Quand il s’agit de draguer sur Tinder, une grosse partie de l’intérêt que vous allez susciter se détermine AUSSI en amont. Mais cette fois par la qualité des photos que vous aurez su faire.

Vous devez IMPÉRATIVEMENT vous construire une banque de photos de bonne qualité.

Créez un fichier sur votre téléphone et enregistrez-y toutes les photos où vous avez l’air mignon, élégant, sûr de vous-même, grand et/ou musclé (même si vous ne l’êtes pas vraiment en réalité).

L’attirance que vous projetez à travers vos photos est ce qui vous permettra de gagner un maximum d’intérêt initial. C’est-à-dire : plus de matchs ; et (mieux encore) plus d’investissement de la part des filles dans la conversation.

Vous cherchiez le « secret » de draguer sur Tinder ? Le voici : des photos attirantes !

Si vous êtes en dessous de 7, voire de 8 (sur une échelle d’attractivité de 10), vous risquez tout bonnement d’être ignoré.

MAIS SURTOUT NE VOUS DÉCOURAGEZ PAS TROP VITE !!!

Les photos ne sont qu’un reflet de la réalité.

Même si vous valez objectivement moins de 7 ou 8 pour la majorité des femmes, vous pouvez aisément avoir des photos qui vous font paraître plus attirant qu’en vrai.

Ce reflet de la réalité est largement modelable. Demandez aux femmes, elles en savent quelque chose !

Comment paraître plus attirant ?

À 16 ans, après avoir débuté la muscu, je me prenais beaucoup en photo.

Je me prenais dans un tas angles différents, dans des endroits avec une luminosité différente, etc., pour réussir LA photo qui donnerait l’impression que j’étais très musclé.

Aussi, je me prenais en photo après une série de pompes ou de développé couché, pour que la congestion des muscles me donne l’air encore plus baraqué.

Et devinez quoi : ça marchait !

Sur quelques dizaines de photos que je prenais, il y en avait souvent UNE où j’avais l’air bien bodybuildé, comme si je pratiquais la muscu depuis des années, alors que ça ne faisait que quelques mois.

C’est un exemple de COMMENT on peut influencer ce « reflet de la réalité » en notre faveur.

On peut faire de même pour avoir un beau visage en photo.

Je pense être un homme relativement attirant (comme le vin, je me suis pas mal embelli avec l’âge). Si je devais m’attribuer une note, je dirais que je vaux peut-être 7 ou 7,5.

Mais en photo, je peux aussi bien valoir 4 que 9 !

Ça dépend de l’angle, de la luminosité, de la mine de que j’ai à l’instant T.

Parfois quand je me prends en selfie, j’ai l’air horrible : j’ai la tête rouge comme un poivrot et un double menton ! Mais parfois aussi, j’ai une bonne gueule. C’est aléatoire.

Mais à votre avis, lesquelles de ces photos vais-je mettre sur Tinder !? La réponse est évidente.

Pour créer votre banque de photo, appliquez la même méthode que celles des Youtubeurs en séduction…

Faites 10 prises, 100 prises, même 1000 prises s’il le faut ! Puis ne gardez QUE les quelques meilleures, celles qui vous mettent le plus en valeur.

La quantité fait la qualité.

Avec autant de prises, il y en aura forcément UNE qui va bien vous embellir !

Ensuite, recommencez le process quelque temps plus tard, dans un autre lieu, avec d’autres vêtements. Et très vite, vous aurez plusieurs belles photos de vous.

Vous pourrez alors commencer à draguer sur Tinder.

Mettez ces photos en ligne et continuez à en faire d’autres, à la fois pour enrichir votre profil photos, et alimenter de temps en temps vos réseaux sociaux (Facebook, Instagram et compagnie), que les filles sont susceptibles d’espionner à un moment où un autre.

En outre, vous pouvez aussi améliorer vos photos avec des filtres et des retouches !

À titre personnel, je ne retouche pas mes photos. Mais il m’arrive parfois d’ajouter un filtre.

Vous avez un tas d’applis, comme Snapchat ou FaceApp qui permettent, entre autres, d’améliorer la netteté et le teint de votre peau.

Bien sûr, je ne dis pas qu’avoir une banque de photo est la seule et unique chose à faire pour séduire sur Tinder.

Mais ce qui est certain, c’est que ça vous aidera à avoir (beaucoup) plus de match et d’attention de la part des femmes.

Même si vous valez 6/10 dans la vraie vie, en ayant l’air d’un 8/10 en photos les filles vous traiteront comme un 8 !

Nous faisons pareil : si une fille gagne 2 ou 3 points d’attractivité avec ses photos, vous allez la traiter pour ce qu’elle vaut en photo.

Sur internet les cartes sont redistribuées…

On peut traiter des 8 comme des 6, parce qu’elles ne se mettent pas suffisamment en valeur. Et on peut se comporter avec des 6 comme s’il s’agissait de 9/10, parce qu’elles se mettent abusivement en valeur sur leurs photos (maquilles + filtres + retouches).

Juste pour rigoler un peu…

Tinder est un univers où la triche est non seulement monnaie courante, mais aussi nécessaire pour s’aligner à la concurrence.

Se mettre en valeur VS duper les femmes

Poster des photos avantageuses, allant parfois jusqu’à les trafiquer avec des filtres ou un logiciel de retouches, est une pratique féminine courante.

Elles le font sans aucun scrupule.

Pour elles, c’est comme le maquillage : il s’agit juste d’un procédé de séduction.

Certains hommes, en revanche, sont bien plus frileux quand il s’agit de se mettre en valeur par le biais de leurs photos.

Ils n’osent même pas utiliser un filtre !

La principale excuse qu’ils (se) donnent, c’est que ça ne servirait à rien.

Parce que si les femmes ne les trouvent pas assez attirants sur une photo « ordinaire », ils n’ont pas la moindre chance de toute façon, parce qu’il faudra bien que les filles les voient en vrai.

Mais ce raisonnement, bien qu’il puisse sembler juste en théorie, est erroné…

C’est un peu comme ceux qui pensent que, parce qu’une fille résiste au moment de laisser son numéro, ça ne sert à rien de persister… Si elle ne donne pas son numéro de bon cœur, elle ne répondra jamais.

Or, une fille peut tout à fait devenir compliante après, même si vous avez dû persister. Ce scénario m’est arrivé des tas de fois !

De même, une fille qui ne vous aurait peut-être pas liké si vous aviez mis des photos moins avantageuses de vous-mêmes, peut tout à fait se laisser séduire par vous plus tard, quand vous vous retrouvez en rendez-vous avec elle.

En tout cas son intérêt ne va fondre complètement dès qu’elle va vous voir en vrai !

Lorsqu’elles sont sur Tinder, elle vous évalue par rapport aux autres profils concurrents. Elles sélectionnent le top 20%, parfois même le top 10 ou 5% des profils les plus attirants.

Et quand elles le font, elles ne se posent pas la question de savoir si les photos reflètent la beauté réelle des mecs ou pas.

Pour elles, il s’agit juste d’opérer un premier filtrage.

C’est une manière d’écarter rapidement un bon nombre de mecs, pour n’en garder qu’une petite poignée.

Mais en rendez-vous, les critères changent.

Il est vrai que si l’écart entre le virtuel et le réel est très grand, les filles auront l’impression d’avoir été flouées. Parce que vous n’aurez rien à voir avec vos photos !

Mais être un peu moins bien en vrai qu’en photo est un péché véniel. Elles ne vous en tiendront pas vraiment rigueur.

Et parce que vous serez en face à face avec elles, vous aurez l’occasion de récupérer vos points.

Je dirai même plus : vous aurez non seulement l’occasion de les récupérer, mais aussi d’en gagner davantage si vous gérez bien l’interaction.

La plupart des hommes qu’elles rencontrent via Tinder, aussi beaux soient-ils, sont rarement des champions quand il s’agit de draguer dans la vraie vie. Si vous savez vous y prendre, ce sera plutôt facile de vous démarquer.

Aussi, ne croyez pas que vous êtes le seul à avoir des photos qui vous mettent à votre avantage. BEAUCOUP d’autres hommes le font ! Vous ne serez pas le premier qu’elle trouve moins bien en vrai.

À titre personnel, je ne rencontre aucun problème pour séduire quand je me retrouve en rendez-vous.

Peut-être que je perds 1 ou 2 points au départ… parfois. Mais je compense vite cette perte en ayant une présence sensuelle et en installant une bonne connexion.

Si vous y réfléchissez bien, c’est pareil dans l’autre sens !

Quand j’ai rendez-vous avec une fille d’internet, je ne m’attends pas à ce qu’elle soit exactement comme sur ses photos. Vous non plus j’imagine !

Est-ce que ça nous dérange si elle vaut « 8 » au lieu de « 9 » ? Ou même « 7 » au lieu de « 9 » ?

Pas tant que ça.

Peut-être serions-nous un peu déçus au départ…

Mais si le rencard se passe bien, qu’elle est cool et charmante, on oubliera rapidement cette légère déception.

Le seul cas de figure où nous sommes réellement déçus, c’est lorsqu’il y a effectivement un écart significatif entre ses photos et la réalité.

Si elle fait 10 kilos de plus que sur ses photos, ou si son visage n’a rien presque à voir, là, en effet, nous aurons la sensation d’avoir été dupés.

Mais tant que l’écart n’est pas vraiment important, ça n’est pas très dérangeant.

Nous acceptons que les femmes se mettent en valeur (ça fait partie du jeu).

C’est pareil pour elles : elles vous pardonneront si vous n’êtes pas aussi bien que sur vos photos, surtout si vous êtes agréable et séduisant lors de la rencontre.

Par contre, elles ne vous pardonneront pas de les avoir dupées en cachant un défaut physique ou en modifier considérablement votre apparence.

Tant que vous ne franchissez pas la frontière entre « s’embellir » et « duper », elles ne vous en tiendront pas rigueur et vous pourrez les séduire.

L’autre avantage

Outre votre quantité de matchs, c’est aussi la facilité à installer du rapport et une connexion qui va s’améliorer en mettant de meilleures photos !

Comme je l’ai dit précédemment, quelle que soit votre attractivité réelle, c’est celle qu’elle perçoit à travers vos photos qui compte.

Si à ses yeux vous valez 9 sur vos photos, elle vous traitera comme un 9 ! Et ce, même si vous ne valez que 7 en réalité.

Par conséquent, en ayant des photos qui vous rendent plus attirant, vous favorisez également le rapport et la connexion, parce que la fille se sentira plus motivée pour échanger avec vous.

Mais voilà où ça devient intéressant : lorsque vous parvenez à faire en sorte qu’une fille vous apprécie et s’attache à vous, vous la rendez aussi plus accommodante vis à vis de vos défauts !

Si durant la période entre la rencontre initiale et le rendez-vous, la fille se met à vous apprécier et ressentir un bon « feeling » avec vous, que vous soyez moins bien en vrai que sur vos photos aura moins d’importance.

Finalement, elle se sera DÉJÀ attachée à vous.

Bien sûr, ça ne marche que dans la mesure où elle n’a pas l’impression de s’être fait duper…

Si vous faites 1’65 alors qu’elle pensait que vous en faisiez 1’85, ou si vous paraissez avoir 10 ans de plus, c’est une autre histoire !

Mais tant que vous ne dépassez pas la frontière, vous valoriser en photo va sera bénéfique.

C’est une raison de plus pour mettre vos excuses de côté et ne pas vous en priver.

Mettez des photos qui vous mettent bien en valeur !

Comment draguer sur Tinder après un match ?

Admettons à présent que vous obteniez un match (grâce à votre travail en amont pour avoir un profil attirant).

Quels sont les bons réflexes à avoir ?

Déjà, vous devez avoir conscience que l’intérêt des femmes se dissipe vite.

Quand vous venez tout juste de matcher ensemble, son intérêt est à son paroxysme. Puis il redescend durant les minutes et les heures qui suivent.

Je ne dis pas que vous devriez vous empresser de lui écrire dans les secondes qui suivent le match. Cela dit, n’attendez pas trop longtemps pour envoyer un premier message ! Ce serait une erreur bien plus grave.

D’ici là, elle aura peut-être eu de nouveaux matchs, avec des mecs qui auront su profiter de l’effet de nouveau pour l’engager dans une conversation. Elle n’aura plus envie de vous répondre.

Je vous recommande donc d’écrire rapidement après un match. Dans les quelques minutes qui suivent, si vous en avez la possibilité.

Ensuite, montrez-vous présent dans la discussion !

Draguer sur Tinder implique d’installer un échange dynamique aussi vite que possible.

Les discussions en ligne où chacun répond à l’autre une demi-heure plus tard ne mènent jamais nulle part !

Éventuellement, après avoir échangé une vingtaine de messages avec elle, vous pourrez la considérer comme modérément « hookée » et prendre un peu plus de temps pour lui répondre si vous en avez envie.

Mais au départ, les réponses doivent être rapides afin de rendre l’échange dynamique.

Répondez toutes les 30 secondes à 2 minutes, pas plus. Et ce, même si elle met plus de temps à vous répondre. Temporiser, en réaction à la lenteur de ses réponses, ne l’incitera pas à répondre plus vite. Bien au contraire. En répondant vite, peut-être que vous parviendrez à capter davantage son attention.

Sans un échange dynamique, le rapport peinera à s’installer.

En fin de compte, c’est un peu comme lors d’un rendez-vous.

Si les 10 à 20 premières minutes se passent mal – l’échange est froid et n’a rien d’excitant –, vos chances de conclure deviennent presque nulles.

Mais si elles se passent bien, au contraire, vos chances de faire avancer le processus de séduction sont bonnes. Rien n’est encore assuré, bien entendu, mais vous êtes en bonne voie.

Passer à une autre plateforme que Tinder pour continuer à draguer

Après avoir installé assez de rapport, tâchez de transférer la conversation ailleurs que sur Tinder.

Ce peut être sur une autre plateforme comme WhatsApp ou Messenger par exemple.

Cela fera déjà office de « test de compliance », pour vous donner une bonne idée de l’intérêt réel de la fille.

Si elle est intéressée et que vous avez su lui montrer que vous étiez un gars cool et « safe », elle ne devrait pas être réticente à l’idée de discuter ailleurs, à condition que vous ameniez bien votre proposition.

En revanche, si c’est une Time Waster, qui n’a AUCUNE intention de vous revoir, elle aura de bonnes chances de refuser. (Malheureusement, on est amené à rencontrer parfois ce genre de spécimen à force de draguer sur Tinder).

Passer d’une plateforme à une autre (plus personnelle) est une bonne manière de faire le tri !

Et c’est aussi, selon moi, une escalade à part entière – au même titre que le numclose en drague de rue.

En changeant de plateforme, vous allez symboliquement passer à un autre stade dans son esprit. Vous ne serez plus simplement un « Match » sur Tinder…

En transférant l’échange ailleurs vous devez moins anonyme.

Après cela, si vous laissez passer 48 heures avant de la relancer, il y a de bonnes chances qu’elle vous réponde. Alors que si vous faites de même sur Tinder, votre message sera probablement noyé parmi la multitude d’autres qu’elle a reçu.

Le simple fait que votre message apparaisse sous la forme d’une notification Whatsapp (ou SMS, ou Messenger) plutôt que Tinder vous rend déjà plus important !

Peut-être que passer de Tinder à une autre plateforme vous semblait facultatif jusque-là. Mais en réalité c’est (a) un passage obligé dans bien des cas – beaucoup de femmes seront réticentes à l’idée de vous revoir si vous n’avez échangé que sur Tinder avec elle –, et (b) une manière de faciliter la suite du processus de séduction.

Installer du rapport et de la sécurité devient plus facile quand la discussion s’opère sur Whatsapp, Messenger ou texto régulier, que sur Tinder.

D’autres options s’ouvrent aussi à vous, comme l’appel téléphonique ou en visio.

Dans certains cas de figure, pouvoir discuter de vive voix avec la fille sera un atout de taille pour la faire venir en rencard.

C’est plus rassurant pour elle de vous avoir au téléphone, ça peut énormément peser dans sa décision de vous rencontrer ou non.

Enfin, une fois que vous aurez réussi à transférer la conversation de Tinder à une autre plateforme plus personnelle, il ne vous restera plus qu’à draguer normalement. Comme s’il s’agissait d’une fille rencontrée dans la rue ou ailleurs, jusqu’à obtenir le rendez-vous.

Chrys

P.S. Cet article est entre 2 et 3 fois plus long que ceux que vous trouverez ailleurs sur le même sujet, et qui plus est sans conseils insipides ! Si vous estimez qu’il mérite d’être partagé sur forum ou groupe Facebook auquel vous faites partie, et/ou avec des amis par message privé, allez-y de bon cœur !

P.P.S. Si vous avez des questions ou remarques, ou même d’autres conseils pour draguer sur Tinder afin de compléter cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

9 plusieurs commentaires

  1. Cet article était doux et agréable à lire putain… Un peu de réalisme, de réflexion et d’optimisme ça fait plaisir dans ce bas monde, pas de mytho, promesse ect, juste la réalité et des propositions réaliste…

  2. Une bonne claque de réalisme…ça fais quand même mal d entendre que seulement 5 a 10% ont des matchs.perso j ai toujours eu mal sur Tinder ! Je trouve que les filles sont trop volatiles. J ai eu des résultats sur adopte car moins de concurrence et des filles qui s investissent un peu plus que sur Tinder.
    Par contre le conseil de répondre le plus vite possible même si elle met du temps est à contre courant mais je valide quand même car ça permet de créer du rapport ! Et ç est sûrement pour ça que j ai plus de mal sur Tinder ! J essayai de me positionner en tant que challenge.
    Beaucoup d autre coach mettent en avant le fait de mettre autant de temps que la fille à répondre pour conserver l équilibre de l interet, pour ne pas passer pour acquis… Ils sont trop axés sur l attract alors que ç est surtout de la confiance qu il faut car tu es un pure inconnu aux yeux de la fille. Beaucoup ont peur de tomber sur un mec taré !
    Bon conseil à appliquer

  3. Hello chrys
    Bon article mais si on est pas photogénique peu importe les photos..
    Que ce soit sur Tinder ou happn c est la même chose,en fait c est trop sélectif comme site…
    Ca marchera pour une minorité tout simplement
    Merci en tout cas de cette franchise,beaucoup de coachs sont des vendeurs de miracles en faisant croitre des choses qui n arriveront jamais.

    • Être « photogénique », c’est un mythe.

      Ce sont quelques paramètres qui détermine si tu passes bien en photo ou pas. Comme le profil que tu affiches sur la photo, la lumière, l’expression faciale capturé. Et bien sur, ça dépend aussi de tes traits de visages.

      Tu peux apprendre à mieux poser en photo. Ca n’a rien à avoir avec le fait d’être photogénique.

      Un exemple :
      https://www.spi0n.com/la-meme-pose-sur-les-photos/

  4. Je viens de relire l article une deuxieme fois ^^.
    Il y a un juste un point sur lequel je suis un peu moins d accord. Ç est sur le premier message.
    J ai constaté que j avais quand même un taux de réponse supérieur quand le message donnait à la fille de répondre. Les « salut ça va » donne rarement de bons résultats, part si tu as un profil qui cartonne ! mais de facon générale si la fille n à pas flashé sur ton profil, tu es obligé de compenser par un premier message captivant.

    • Je n’envoie pas de « ça va ». Mais entre un « Salut » avec un smiley ou « Salut, je superlike ton sourire 😉 » et un message plus élaboré, la différence n’est pas vraiment significative. En tout cas elle l’est moins que ce que le laisse croire les coachs.

      Peut-être qu’un message plus élaboré te permettra d’avoir une réponse en plus sur 15-20 matchs, quelque chose dans le genre. En tout cas c’est ce que j’ai remarqué pour moi, sur Tinder.

  5. Très bon article merci beaucoup!

  6. Hello Chrys intéressé par un partenariat ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.