Accueil 5 Conseil sexe 5 Bien faire l’amour à une femme : l’essentiel à savoir pour la faire grimper au rideau
comment bien faire l'amour à une femme

Bien faire l’amour à une femme : l’essentiel à savoir pour la faire grimper au rideau

Je donne peu de conseils sur comment bien faire l’amour à une femme…

C’est une réflexion que je me suis faite récemment.

Pourtant c’est une compétence essentielle à avoir dans sa caisse à outils. Savoir faire l’amour bénéficie tout autant à notre vie sexuelle qu’affective.

Il y a des avantages à la fois directs et indirects à bien faire l’amour aux femmes.

Effet « direct »:  bien faire l’amour vous aide à fidéliser plus facilement une femme

Bien faire l’amour à une femme la première fois, c’est comme lui faire bonne impression à la première rencontre. Cela augmente les chances qu’elle désire une suite.

Évidemment, rien n’est garanti : le choix d’une femme ne se fait jamais selon un seul critère. Si elle est déjà en couple par exemple, elle pourrait préférer mettre un terme à votre aventure pour justement éviter de s’accrocher à vous, parce que vous êtes TROP bon !…

Je sais, c’est compliqué à concevoir avec un cerveau d’homme bien constitué. Mais c’est un raisonnement qu’une femme peut parfaitement avoir.

Disons simplement qu’en règle générale, bien faire l’amour vous donne des points en plus.

Est-ce que cela suffit ?

Pas toujours. Mais c’est toujours bon à prendre.

Autre effet direct : bien faire l’amour est bénéfique pour la qualité d’une relation

C’est bien plus facile de maintenir une femme attachée à soi quand on lui fait bien l’amour.

Pour le coup, c’est un véritable DHV pour un homme. Cela (ré)hausse l’attirance et la connexion éprouvée par une femme pour son partenaire.

Comme on dit : le sexe est le ciment d’une relation.

J’ai tendance à dire un peu vulgairement : « Femme bien baisée ; femme attachée ! »

Tant que la relation se passe bien à ce niveau, elle a tendance à bien se passer aux autres niveaux aussi :

  • Votre complicité est meilleure,
  • La qualité du temps passé ensemble s’améliore,
  • Votre copine est plus agréable et heureuse avec vous (vive l’ocytocine !).

Pour résumer, c’est bon pour le bien-être du couple !

Effet « indirect » : bien faire l’amour vous donne davantage de confiance sexuelle

C’est bon à la fois pour la séduction et la relation.

Je fais la distinction entre ces deux, car on peut avoir une parfaite confiance en sa capacité à séduire, mais manquer légèrement d’assurance en relation. Ou vice versa.

Certes, l’un influence l’autre. Si vous pensez/sentez être un excellent séducteur, il sera plus facile d’être détaché du résultat en relation, et la gérer correctement (un homme trop attaché ne fait jamais un bon « gestionnaire » de relation); Mais les deux sont légèrement différents.

Tourefois, bien faire l’amour influence les deux !

Savoir faire l’amour à une femme renforce sa confiance pour séduire

Quand on a une confiance sexuelle débordante, c’est plus facile d’être sexué, d’installer la tension sexuelle et sexualiser.

C’est aussi quelque chose que, j’en suis certain, les femmes ressentent instinctivement en notre présence…

Même sans faire d’effort pour rendre votre présence plus sexuée, votre communication non-verbale est si influente qu’il est difficile de cacher certaines infos sur vous-même. Autrement dit, plus vous développez une forte confiance sexuelle  — en sachant bien faire l’amour aux femmes —, plus vous développez une « aura sexuée. »

C’est une bonne chose en soi, à condition de savoir compenser avec une attitude humble et avenante, pour éviter d’être catalogué comme dragueur notoire.

En règle générale, plus vous êtes confiant et sexué, plus vous devez être humble et avenant !

Savoir bien faire l’amour à une femme renforce votre confiance en relation

Cela a aussi un effet positif sur votre relation, dans le sens où vous percevoir comme un excellent amant (peut-être le meilleur qu’elle ait jamais eu ?) vous confère une plus grande assurance.

C’est essentiel. Car, quitte à sortir avec une belle femme, autant que le « rapport de force » soit équilibré ! Si vous avez l’impression de lui apporter moins qu’elle, vous la percevrez comme le « Prix » (consciemment ou insciemment).

La relation est un combat mental !

La relation est une sorte de combat mental !

Les femmes cherchent à imposer tous leurs désirs en relation :

  • L’exclusivité sexuelle et affective.
  • Diverses règles de relation, comme envoyer des messages tous les soirs.
  • Des comportements qu’elles veulent que vous adoptiez auprès elle, ou autour des autres filles.
  • Le degré d’engagement qu’elles veulent dans la relation (si elle veut que vous emménagiez ensemble, mettre vos comptes en communs, etc.).

Si vous avez peu confiance en vous dans la relation, que vous ne vous percevez pas comme un partenaire de bonne qualité, vous serez tenté de compenser en étant TROP gentil avec elle, et de tout lui accorder !

Bien entendu, ce n’est pas qu’être gentil avec sa copine soit une mauvaise chose en soi. Mais il ne faut pas confondre entre faire plaisir à sa copine (en faisant toutes les concessions possibles et imaginables dans la relation) et la rendre épanouie dans sa relation avec vous.

S’il suffisait à l’homme de « faire plaisir » à sa partenaire pour avoir une relation épanouissante avec elle, il n’y aurait pas un divorce pour deux mariages…

Sans vouloir infantiliser les femmes, il faut voir votre relation amoureuse comme celle avec un enfant qu’on éduque. Si vous laissez un enfant avoir tout ce qu’il veut, très vite il deviendra un « enfant-roi » : capricieux, hédoniste, et mécontent en permanence ! Et cela nuira totalement à son épanouissement personnel.

Si vous voulez qu’un enfant soit respectueux et épanoui, vous devez apprendre à lui dire « NON » quand il le faut.

C’est pareil dans une relation amoureuse…

Une femme à qui l’on dit toujours « OUI » finit par nous mépriser en tant que partenaire, et en exiger TOUJOURS PLUS.

Je ne dis pas cela parce que je suis un affreux misogyne. Je suis seulement lucide sur la nature humaine !

Être trop gentil a souvent les mêmes conséquences dans sa relation avec une femme que celle avec un enfant !

Votre capital confiance en relation est ce qui vous donne la force de vous affirmer et de dire « NON », dans l’intérêt de la relation ! Et dire « non » ne fait pas forcément de vous un tyran : on peut refuser quelque chose en douceur et avec pédagogie !

Maintenant, assez parlé des bénéfices.

C’est bien de savoir POURQUOI, mais c’est encore mieux de savoir COMMENT !

Cette première partie était sur le « pourquoi », celle qui vient sera sur le « comment.»

comment bien faire l'amour à une femme

Comment bien faire l’amour à une femme : le MUST à connaître

Les règles pour apprendre à bien faire l’amour sont globalement les mêmes que celles pour apprendre à bien draguer.

1) Bien faire l’amour est d’abord une question de pratique :on devient bon en pratiquant BEAUCOUP

Les lectures sur le sexe sont tout au mieux un bon complètement qui, quand elles sont bien choisies, influencent notre état d’esprit, nos pensées, notre attitude et nos actions vis-à-vis du sexe et de sa partenaire.

Mais pour progresser, vous devez PRATIQUER !

Cela signifie qu’il vous faut (au moins) une partenaire.

Ça fait partie des nombreuses raisons pour lesquelles la pensée « bisounours » : mieux vaut attendre d’être sûr que ce soit la bonne, est un billet direct pour une longue série de déceptions amoureuses.

Certes, il y a des femmes plus ou moins compatibles pour une relation — comme il y a des femmes plus ou moins réceptives en séduction —, mais cela n’empêche pas que si vous êtes un amant médiocre vous ne tirerez probablement pas grand-chose de vos relations.

Le sexe est si important dans une relation. À moins d’être avec une femme frigide, vous ne pouvez pas votre permettre d’être nul au lit ! 

En fait, pour avoir de bonnes relations amoureuses, vous devez être l’inverse de ce que vous dit vouloir la société et certaines femmes : c’est-à-dire ÊTRE UN CHAUD LAPIN !

Dans un autre article, je parlais de la vertu d’avoir des sexfriends. C’est un très bon moyen pour améliorer ses compétences sexuelles et s’initier au contact des femmes, hors relation purement sociale et amicale.

Tout comme il est plus simple de réussir une rencontre quand on a déjà un certain nombre d’approches derrière soi, il est plus simple de satisfaire sexuellement une femme quand on a déjà une bonne expérience sexuelle derrière soi.

Si votre objectif est d’avoir une relation agréable avec une femme, peut-être le meilleur conseil que je puisse vous donner c’est d’accumuler autant d’expérience sexuelle que possible AVANT. 

  1. Trouvez des sexfriends.
  2. Couchez avec elles souvent !
  3. Broutez-leur le minou avec autant d’entrain qu’un crève-la-faim devant un Cheeseburger !
  4. Si elles sont expérimentées, demandez-leur des conseils pour mieux leur faire l’amour : ce qu’elles aiment, n’aiment pas, ce que vous pourriez faire de mieux, etc.
  5. Tester de nouvelles choses avec elles : c’est préférable d’être maladroit avec ces femmes là. Alors (avec respect) faites d’elles vos « crash-test » ! Il y a un tas de trucs que BEAUCOUP de femmes aiment et que les hommes n’osent JAMAIS (sex talk, violence érotique, etc.) parce qu’ils se sentent mal à l’aise et ont peur que leur partenaire trouve cela déplacé. Si vous vous initiez à ce genre de pratique avec vos sexfriends d’abord, vous serez plus à l’aise pour l’initier avec votre (vos) future(s) copine(s) ensuite.
Être capable d’avoir une relation agréable et épanouissante à long terme est un processus. C’est comme être capable de rencontrer et séduire des filles facilement dans la rue, ou de jouer du piano sans fausse note ; c’est un cheminement dans lequel on développe  les compétences requises au fil du temps.

Ce n’est ni le fruit du hasard ni de la providence. Créer et gérer des relations épanouissantes est le résultat d’un ensemble de compétences acquises : dont celle de bien faire l’amour à une femme.

2) Bien faire l’amour est plus beaucoup plus mental et pratique que technique

Le sexe, comme il est enseigné sur internet, est similaire à la séduction.

Souvent, c’est TRÈS technique et mécanique :

  • Faire ceci…
  • Puis cela…
  • Stimuler telle zone érogène…
  • Puis telle autre…
  • Etc.

On y trouve des guides aux titres ronflants comme « 1001 techniques sexuelles avancées », ou des livres écrits par des sexologues qui ne font quasiment que décrire l’anatomie féminine et comment marche l’orgasme EN THÉORIE (des informations intéressantes, mais souvent inutiles en pratique.)

Tout cela peut donner l’idée que bien faire l’amour est COMPLEXE et demande de suivre un long protocole… Mais en réalité, bien faire l’amour est bien plus simple !

Il n’y a pas besoin de mille et une techniques pour donner un orgasme à une femme ; pas plus que pour prendre un numéro de téléphone, ou pour conclure en rendez-vous !

Une grosse partie des compétences dont vous avez besoin pour bien faire l’amour s’acquièrent par la pratique. Il ne s’agit même pas d’intégrer beaucoup de compétences « techniques » à proprement parler.

Bien faire l’amour, c’est surtout :

  • Pratiquer suffisamment et régulièrement — pour se dévergonder au lit !
  • Apprendre à être patient — pour les préliminaires et faire atteindre l’orgasme de sa partenaire.
  • Développer une « intuition sexuelle » (quand faut-il changer de position ? Quand sa partenaire est au bord de l’orgasme et qu’il faut intensifier la stimulation pour lui faire passer le point de non-retour ? etc., etc.).

Plus encore : c’est une question de mentale, qui s’acquière au fur et à mesure.

Tout comme vous devez développer un bon mental en séduction, pour être efficace et adroit dans vos interactions, vous devez développer un « innergame sexuel ».

  • Vous devez développer une confiance inébranlable (sans mauvais jeux de mot) en votre capacité à bien faire l’amour.
  • Vous devez vous percevoir comme un bon amant, ou mieux : un amant hors du commun.
  • Vous devez être convaincu que vous POUVEZ et ALLEZ donner du plaisir à votre partenaire.

Et, à côté de cela, posséder un état d’esprit altruiste. C’est-à-dire ne pas chercher uniquement son plaisir, mais AUSSI celui de votre partenaire sexuelle.

  • Prendre plaisir à lui donner du plaisir autant qu’à soi-même ;
  • Appliquer le principe de galanterie « les femmes d’abord » !

Rien qu’avec cela, vous pouvez  bien faire l’amour, sans jamais utiliser une seule technique !

En plus, quelques techniques complémentaires (et non pas en substitution à ces attributs) peuvent aider :

  • Vous pouvez apprendre un bon nombre de techniques utiles pour bien performer un cunnilingus ou pour pénétrer votre partenaire avec les doigts.
  • Vous pouvez aussi apprendre quelques pratiques et techniques sexuelles pour faire l’amour et rendre vos ébats plus excitants : jeux de rôle, sex talk, violences érotiques, et quelques autres.

Mais le plus important, c’est de développer dans un premier temps les prérequis que j’ai évoqués juste avant. Sans surcharger votre esprit de toutes ces « techniques » qu’on trouve çà et là sur le net, et qui ne seront utiles que lorsque vous aurez fini votre « rodage » et acquis une bonne expérience pratique. Avant cela, elles ne feront qu’encombrer votre esprit et vous faire ressentir plus de pression de la performance !

3) L’hygiène de vie compte : faut être en forme pour satisfaire une femme

Parce que les gens veulent aller plus vite que la musique — apprendre des méthodes et connaitre des « techniques de Jedi » pour métamorphoser leurs résultats en un claquement de doigts —, ils oublient l’essentiel.

Imprimez ceci dans votre esprit : bien faire l’amour résulte d’abord d’une bonne hygiène de vie.

Si votre hygiène de vie est mauvaise parce que:

  • Vous mangez n’importe quoi,
  • Vous ne faites pas d’activité physique,
  • Votre style de vie vous soumet à un stress permanent,
  • Vous manquez de sommeil,
  • Vous matez du porno 3 fois par jour,
  • Vous ruinez votre santé par une surconsommation d’alcool et/ou de tabac,
  • Etc.

…vous ne serez probablement même pas capable d’avoir une bonne érection, qui puisse durer longtemps.

Pire encore : vous ne serez peut-être même pas capable d’éprouver assez d’excitation sexuelle. Vous n’aurez presque plus de libido.

Une bonne hygiène de vie est essentielle, comme dans quasiment tous les domaines. C’est pour cela que j’insiste assez souvent sur l’importance de surveiller son alimentation, respecter son cycle de sommeil, ou faire de la relaxation.

Avoir une bonne hygiène de vie vous aide à être au mieux de votre forme, à maintenir vos pleines capacités physiques, et par extension : à bien faire l’amour !

Comment bien faire l’amour à une femme : Pensées finales

Il y a certainement un tas d’autres choses à dire et à conseiller pour mieux faire l’amour aux femmes. Mais il serait contre-productif de surcharger cet article d’informations.

Je suis un partisan de l’apprentissage fractionné « étape par étape ».  Ici, j’ai décrit les fondamentaux ; les infos les plus essentielles à connaître, et sans lesquelles bien faire l’amour serait difficile. Pour ne pas dire impossible.

  1. Accumuler beaucoup de pratique : pour vous dévergonder au lit, apprendre à être patient et vous contrôler, développer votre l’intuition sexuelle.
  2. Acquérir une confiance sexuelle inébranlable.
  3. Adopter à une hygiène de vie irréprochable

Ces 3 piliers pourront, rien qu’à eux, faire de vous un amant exceptionnel. Ou tout du moins au-dessus du lot !

Ensuite, éventuellement, vous pouvez devenir encore plus hors du commun, en apprenant d’autres techniques plus « avancées ». Mais on ne met jamais la charrue avant les bœufs !

À présent vous savez ce qu’il vous reste à faire. Alors action !! 😉

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

12 plusieurs commentaires

  1. @Chris dans l’article tu ne parle pas de la taille du sexe chez l’homme…

    Pourtant beaucoup de femmes aiment les hommes bien « monté » car sa leur donne plus envie de faire l’amour.

    Il y a aussi pour la confiance sexuel d’un homme, car quand le mec en question n’a pas la chance d’avoir un gros sexe (je ne parle pas des clichés acteurs porno je te rassure) et bien sa joue justement sur le mental du mec !

    Comment savoir qu’on donne du plaisir a la fille, et qu’elle ne simule pas ?

    Si elle veut encore faire l’amour une prochaine fois est ce bon signe sur nos performances ?

    • À quoi ça te servira de savoir l’influence de la taille du sexe de homme sur la fille, de toute façon ton sexe tu l’as et tu le gardera, à la taille que la nature te l’as donnée.

      Justement ça joue bien sûr sur le mental, c’est pour ça qu’il te faut être un gros chaud lapin pour acquérir une certaine expérience sexuelle. Car c’est principalement une façon de se voir.

      Comment savoir : et bien tu regardes et observe bien ses émotions, sa couleur de peau qui peut rougir, sa passivité ou son entrain ou encore mieux et plus simple : tu lui demande !

      Je présume que si elle te dis clairement qu’elle veut te refaire l’amour c’est que tu lui fais plaisir. Après le sexe n’est pas une question de performance mais plutôt de partage de plaisir, d’un bon moment, d’affectivité et d’animalité.

      J’espère que ça t’aidera.

    • Romi, la taille du sexe ne compte pas tant que ça…

      C’est clair qu’avec une micro-bite et un gros-GROS handicape (mais j’ai bien dit « micro »). Hormis ça, inutile de se morfondre sur la taille de ton sexe qui aurait pu faire 5 cm de plus.

      En fait, avoir un TROP GROS sexe peut-être un handicape.

  2. Très bon article comme d’habitude.
    la partie ou tu compares la relation comme l’éducation d’un enfant m’a beaucoup parlé ça me fais penser un peu à ma relation, je pense j’ai été trop gentille, avec ma copine et du coup j’ai souvent l’impression qu’elle en profite avec ses caprices, tellement je suis amoureux je suis toujours là à revenir vers elle a chaque fois, c’est très needy je sais mais j’ai du mal à combattre ça, que me conseillerai tu ?
    Très bon travail en tout cas 🙂

    • C’est tout le problème quand tu surcôtes ta copine par rapport à toi-même.

      Déjà, il faut acquérir une meilleure perception de toi-même : te mettre à penser et ressentir que tu es un copain génial pour ta copine. Être le « Prix » dans ton esprit, comme on dirait dans le jargon de la communauté.

      Ensuite, il faut que tu sois capable de séduire d’autres femmes au moins aussi bien qu’elle. Les pires conditions mentales dans lesquels un homme peut être dans une relation, c’est penser que si ça copine part, il n’en retrouvera jamais une autre comme elle ! Ca entraine une peur de prendre la fille et tous les émotions qui en résulte (needy-attitude, jalousie, etc.) qui entraine la soumission totale du mec, pouvant aller jusqu’à mettre de côté tout son amour propre (pas bon !).

      Là, tu seras détaché du résultat, prêt à aller au clash sur toutes ses règles, et être ferme quand il le faut pour gérer la relation.

  3. Bon article chris !

  4. Chris, tu vas faire un eebook sur la baise ?

  5. sa serais une bonne idée ce livre sur la baise.

    • J’ai déjà écrit une formation sur le sujet, en collaboration avec Cornélius : la méthode étalon (voir dans l’onglet ressource)

      Mais si ça intéresse suffisamment de monde, je peux tout à faire écrire un ebook (ou Kindle ça peut être bien aussi.) Je serai même ravi de le faire !

      Mais il faudrait que je puisse être certain que ça intéresserait qu’un bon nombre de personne soit intéressé avant de me lancer dans le projet. Ecrire un livre demande au moins un centaine d’heures ; je ne m’y risquerai pas si c’est pour faire 2 ventes ;-).

      @ Romi & Vanity & tout le monde : vous seriez intéressé ?

  6. Je suis partant Chris ^^

  7. Ok.

    Je vais y réfléchir 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.