Accueil 5 Dragueur Professionnel 5 Avoir une Sex Friend : Pourquoi et Comment ?
Comment avoir une sex friend , sexfriend, sexfriends, friends

Avoir une Sex Friend : Pourquoi et Comment ?

Parmi toutes les femmes qui nous attirent, beaucoup ne sont pas compatibles avec nous pour une relation de couple, ou ne correspondent pas au profil que nous recherchons.

Par exemple :

  1. Je peux rencontrer une fille très attirante, mais m’apercevoir très vite qu’elle a une personnalité assez spéciale, ou une vision du couple trop différente de la mienne, qui ferait certainement d’elle une bonne copine pour moi (ou moi un mauvais copain pour elle).
  2. Il peut aussi m’arriver d’être très attiré par une femme d’une quarantaine d’années. Cependant, j’ai du mal à me concevoir en couple avec une femme de 10 ou 15 ans de plus que moi. Je ne me vois absolument pas me balader main dans la main dans la rue, ni la présenter à mes amis, avec cette différence d’âge.

Est-ce que ça signifie que je dois laisser tomber toutes ces filles ?

Non. Absolument pas !

La seule idée à laquelle je renonce, c’est d’avoir une relation « amoureuse » avec elles…

Ce n’est pas la fille, c’est le type de relation

Ces 10 dernières années, j’ai rencontré un bon nombre de femmes comme dans ces 2 exemples ci-dessus. Elles m’attiraient, mais je sentais qu’une relation de couple serait vouée à l’échec, ou je ne me voyais tout simplement pas avec elles.

  • Parfois, c’était parce qu’elles faisaient trop jeunes, ou trop âgées.
  • Parfois, parce que je ne les trouvais pas assez attirantes pour m’investir dans une relation plus sérieuse.
  • Parfois parce qu’elles avaient une personnalité trop masculine/dominante, ou parce qu’elles étaient trop possessives, ou un peu étranges…

Je n’aurais jamais voulu former un véritable couple avec ces femmes. Mais beaucoup d’entre elles ont été d’excellentes sexfriends, avec qui je me suis beaucoup amusé, au lit comme en dehors.

Je pense qu’à partir du moment où une femme nous attire, une relation est possible.

Certains hommes peuvent être de bons amis pour sortir boire un verre le soir, mais de mauvais collègues de travail ou colocataires. D’autres personnes, au contraire, peuvent être dexcellents colocataires, collègues ou Wing, mais n’ont pas assez d’atomes crochus avec nous pour devenir des amis proches en dehors de ce cadre.

Ce que je veux dire par là, c’est qu’avec certaines personnes, nous pouvons être compatibles pour un type de relation, et pas un autre. Mais cela ne signifie pas qu’il faut exclure toute sorte de relation avec ces personnes.

C’est le même cas avec les femmes.

J’ai eu quelques relations de couples excellentes avec des femmes qui auraient probablement été de mauvaises « Sexfriend ». Et vice versa !

A partir de l’instant où il y a quelque chose entre vous et une femme – de l’attirance, de bon rapport, du feeling, de la complicité – il y a la possibilité d’entretenir une liaison avec elle. Mais pas n’importe laquelle !

Certains hommes veulent une relation de couple OU rien…

Je pense qu’ils passent à côté de bonnes expériences de vie avec de nombreuses femmes, pour la seule raison qu’elles ne feraient pas de bonnes copines à leurs yeux. C’est dommage.

Avoir des sex friends vous en apprend BEAUCOUP

Avoir des sex friends vous en apprend beaucoup

Entretenir une relation, être un bon partenaire sexuel, ou être de bonne compagnie auprès des femmes, s’apprend principalement par la pratique et l’expérience.
  

Passer beaucoup de temps avec des femmes, non pas celles que l’on drague mais celle avec qui l’on entretient une liaison, nous en apprend énormément sur la psychologie féminine et comment gérer nos relations avec elles.

Séduire une fille et entretenir une relation sont deux choses distinctes, qui requièrent des compétences différentes.

Si vous rencontrez une femme qui ne correspond pas tout à fait à vos attentes pour une relation de couple, pourquoi ne pas la convertir en sexfriend, plutôt que de la disqualifier ?

Il n’y a que des avantages à cela !

En drague, chaque fille que vous abordez, avec qui vous interagissez, que vous recontactez ou revoyez en rendez-vous, vous rend meilleur dragueur. Même si, à l’arrivée, vous n’obtenez pas ce que vous voulez (du sexe, une relation).

Qu’une approche aboutisse ou non à bon résultat, elle vous prépare pour l’approche suivante ! Elle vous permet de maintenir une bonne impulsion, d’élargir votre zone de confort, développer des automatismes, quel que soit le résultat.

Si vous avez 100 occasions d’aborder, vous serez bien meilleur à la centième si vous saisissez les 99 premières, que si vous les évitez !

Il en va de même pour les relations.

Une relation sexfriend n’est peut-être pas ce que vous voulez, mais elle vous aide à acquérir de l’expérience, devenir un meilleur partenaire, et mieux gérer vos relations (donc, avoir des relations de meilleures qualités). C’est largement mieux que rien !

Il est préférable de convertir autant d’occasion possible en relations sexfriend en attendant de rencontrer la fille qui corresponde à vos attentes, que de laisser filer ces occasions.

En plus, avoir du sexe et de la compagnie féminine régulièrement n’a rien de déplaisant ! Vous pourriez y prendre goût.

Même si vous êtes célibataire, vous ne devriez jamais vouloir rester vraiment seul. Vous devriez fréquenter et coucher avec des femmes régulièrement. Ce n’est possible QUE si vous apprenez à convertir les opportunités « incompatibles » pour une relation de couple, en relation sex friend !

Cela peut très bien être :

– en attendant une relation,

– ou à côté (si vous voulez des relations ouvertes ou des relations multiples).

C’est comme vous voulez !

Comment avoir une Sex Friend

Si vous voulez faire d’une femme que vous venez de rencontre votre « sexfriend », il y a 5 règles fondamentales que vous devez suivre.

Les voici !

Règle #1 – Eviter la case « petit copain potentiel » au cours du processus de séduction.

avoir une sex friend

Pour avoir une sex friend, vous devez éviter la « boyfriend zone » durant le processus de séduction

Que ce soit conscient ou inconscient, on ne se comporte jamais exactement de la même manière auprès d’une femme avec qui on veut une relation amoureuse, et d’une autre avec qui l’on veut un « plan cul ».

C’est normal. Et à vrai dire, c’est certaines fois même souhaitable car la phase de séduction envoie des messages aux femmes. Dans la communauté de la séduction on appelle ça des « Early Frame Annoncements ».

Lors du processus de séduction, les femmes devinent intuitivement le type de relation que vous voudriez potentiellement avoir avec elles après la séduction, en observant votre attitude vis-à-vis d’elles.

Par exemple :

  • Si vous êtes très direct et très sexué, que vous cherchez à la ramener directement chez vous, une fille va probablement en déduire que vous voulez principalement (voire uniquement) du sexe.
  • Si au contraire, vous l’invitez au resto, et que vous attendez plusieurs rendez-vous pour l’embrasser, etc., elle présumera que vous voulez probablement une relation « copain-copine » très traditionnelle, très peu basées sur le sexe (et sans doute un peu chiante…)
  • Enfin, si vous êtes entre les deux, comme je le conseille en général, que vous prenez le temps de prendre un verre avec elle dans bar sympa, d’aller peut-être à un second rendez-vous, et que vous escaladez vite mais jamais précipitamment : elle prétendra que vous voulez probablement une relation, mais sans « prise de tête ». En tout cas, c’est la conclusion que font la grande majorité des femmes que je séduis en me comportant ainsi.

La principale chose à retenir, c’est que les femmes font toujours des spéculations sur ce que vous voulez : si c’est « juste du sexe », une relation « sérieuse » ou plutôt détachée.  
   

Si vous emmenez une femme à plusieurs rendez-vous (au resto, au ciné, etc.) avant d’essayer d’escalader, ce que vous lui dites indirectement c’est :

« Je veux une relation sérieuse avec toi ».

Ce n’est peut-être pas ce que VOUS voulez en réalité, mais c’est ce qu’elle va penser en se fiant à votre comportement lors de la séduction.

Le problème, c’est que si elle pense que vous voulez qu’elle soit votre copine, et qu’elle se laisse séduire à ses conditions, elle ne voudra jamais être votre sexfriend ensuite ! Elle aura la sensation que vous lui avez menti, que vous l’avez manipulé et caressé dans le sens du poil pour arriver à vos fins. Et elle ne l’appréciera pas du tout, mais alors PAS-DU-TOUT !

  • Si vous agissez comme si vous voulez un coup d’un soir, et qu’elle se laisse tenter, elle pourra éventuellement accepter une relation sex friend ensuite.
  • Si vous la séduisant, sans montrer d’intention particulière, elle pourra accepter une relation sex friend.
  • MAIS si vous vous comportez comme si vous vouliez quelque chose de vraiment sérieux avec elle, pour elle ce sera comme une promesse que vous lui faites, et elle voudra ce que vous lui avez implicitement promis.

Évidemment, vous n’êtes pas obligé de lui montrer que vous êtes intéressé uniquement par le sexe !

Vous pouvez très bien vous amuser avec elle en rendez-vous, en faire 2 ou 3 si besoin, brouiller un peu les pistes sur vos intentions. C’est ce que je fais.

Mais, surtout, vous ne devez jamais lui laisser croire que vous voulez quelque chose de plus « sérieux » que ce que vous allez lui proposer ensuite.

Il faut séduire sans rien promettre !

De toute façon, beaucoup de femmes ne veulent pas que vous les séduisiez en leur promettant quelque chose de sérieux.

Hormis si vous tombez sur une fille avec un état d’esprit très traditionnel, ou une femme autour de la trentaine qui cherche à se caser définitivement, en agissant comme si vous vouliez qu’elle soit votre future copine dans une relation exclusive et sérieuse, vous avez z de la refroidir.

Règle #1 : Si vous avez l’intention de construire une relation « sexfriend » avec une fille, vous ne devez jamais laisser croire, à aucun moment, que vous voulez une relation « sérieuse ». Cela crée un buyer’s remorse  , et vous avez de grandes chances de ne jamais la revoir.

Règle #2 – Ne « proposez » pas, GUIDEZ !

Avoir une sexfriend, sex friend, friends, sexfriends

Certaines choses peuvent paraître inacceptables pour une femme si nous le leur proposons d’emblée. Mais, si nous les guidons sans leur demander leur consentement au départ, elles peuvent le devenir.

Par exemple, les probabilités que vous couchiez avec une femme dans la rue simplement en leur demandant sont extrêmement basses. Même avec les femmes qui seraient très intéressées par vous, vous avez très peu de chances de coucher avec elles, en leur proposant directement. Ce serait « inacceptable » pour elles.

Maintenant, si au lieu de le leur proposer tout de suite de coucher avec vous :

  1. vous leur faisiez un compliment élégant,
  2. échangiez votre numéro avec elles après quelques minutes de conversation,
  3. Preniez un verre ensemble quelques jours plus tard,
  4. Etc, etc.

…Vous pourrez l’amener assez facilement à coucher avec vous, sans jamais avoir à lui demander son accord.  Et l’objectif du départ deviendrait alors tout à fait acceptable.

C’est la même chose pour installer une relation sexfriend.

A cause de leur ASD, la plupart des femmes risquent de refuser une relation sexfriend simplement pour garder bonne figure, parce qu’elles voient cela comme socialement inacceptable pour elle !

Mais si à la place :

  1. vous couchez d’abord.
  2. vous lui faites comprendre implicitement par votre comportement qu’il s’agit d’une relation « Sexfriend ».

…Elle sera beaucoup plus à même d’accepter ce type de relation, parce qu’elle n’aura pas à vous donner explicitement son accord avant.

C’est assez simple de faire comprendre à une femme ce que vous voulez. Il suffit de considérer la relation, et d’agir avec elle comme si elle était déjà officiellement votre sexfriend, et très vite elle comprendra.

Comme lorsque vous proposer à une femme d’aller chez vous après un rendez-vous qui se passe bien… Vous n’avez pas besoin de verbaliser, elle comprendra intuitivement où vous voulez en venir.

Elle peut accepter de rester, ou mettre un terme à la relation. C’est à elle de voir !

Mais, comme vous ne lui avez fait aucune promesse (explicite ou implicite), et vous avez amené subtilement la chose, les chances qu’elle accepte sont bien plus élevées.

Parfois, il peut arriver qu’après quelques semaines de relation, certaines femmes veuillent mettre les choses au clair et vous demanderont ce qu’elles représentent à vos yeux.

A ce moment-là, vous pourrez lui dire que pour vous c’est une relation « sexfriend ». Bien évidemment, en le disant de manière élégante, et en mettant des gants.

Mais la plupart du temps, ce ne sera même pas la peine.

Autour de 90% de mes relations sexfriends se sont faites « de facto ». Après avoir couché ensemble plusieurs fois, les filles devinent la nature de notre relation par rapport à mon comportement, et la perçoit comme tel sans avoir besoin de plus de clarification.

Règle #3 – Du bon sexe, à chaque fois !

Avoir une sexfriend

Le sexe est un élément important pour maintenir une relation – surtout de CE genre !

La relation sexfriend est, comme son nom l’indique, principalement basée sur le sexe.

Cela signifie que si vous n’êtes pas un bon amant, la relation aura probablement peu (ou pas) d’intérêt pour la fille.

Si vous voulez qu’une femme accepte facilement ce genre de relation, elle doit en tirer un avantage. Cela implique de très bien lui faire l’amour à chaque fois, au moins lors des premières fois, le temps qu’elle s’habitue à cette relation.

Ensuite, quand la liaison aura duré quelques mois, et qu’elle aura pris l’habitude de vous fréquenter régulièrement, vous pourrez éventuellement relâcher légèrement vos efforts.

Mais globalement ; vos facultés à donner beaucoup de plaisirs sexuels à la fille vont peser dans son choix d’accepter ou non de poursuivre ce genre de relation.

Autrement dit, si vous êtes un mauvais amant, vos chances de convertir une femme à ce genre de relation sont compromises.

Règles #4 – Gardez la liaison discrète et distante

avoir une sex friend

Surtout dans les premiers temps, vous devez garder la relation discrète et relativement distante

Pour bien cadrer la nature de la relation, et réussir à installer la relation « de facto », la liaison que vous entretenez avec la fille doit discrète et relativement distante.

Quand vous êtes en intimité avec elle, vous pouvez être romantique et/ou sexuel. Aucun problème !

Mais dans un contexte social, vous devez la traiter comme une amie, jamais plus.

  • Ne l’embrassez pas en public, ne lui donnez pas la main non plus.
  • Ne faites d’activités connotées « relation de couple », comme aller au cinéma, ou au resto en tête à tête.
  • Ne passez pas plus de quelques heures avec elles par semaine.
  • Ne la faites pas dormir chez vous, et n’allez pas dormir chez elle.
  • Ne rencontrer pas ses amies et ne lui présentez pas les vôtres.

Gardez cette discrétion et cette distance entre vous, au moins jusqu’à ce que la relation soit 100% claire dans son esprit.

Surtout durant les premières semaines, vous ne voulez pas qu’il y ait d’amalgame. Elle ne doit pas croire ou espérer que la relation soit différente de ce qu’elle est.

Règle # 5 – Ne la laissez pas trop s’attacher à vous

Avoir une sexfriend

Enfin, une autre règle qui va en complément de la précédente : « ne pas laisser la fille trop s’attacher à vous. »

Si une fille s’attache trop à vous, il y a de fortes chances pour qu’elle veuille plus de votre relation, et qu’elle entre dans une logique de « tout ou rien » en vous faisant un genre ultimatum : soit je deviens ta copine, soit on s’arrête-là !

Pour cela :

  1. Limitez la fréquence à laquelle vous la voyez.

Il y a un juste équilibre à prendre ici.

Dans les premiers temps de la relation, mieux vaut voir la fille assez régulièrement pour la fidéliser, mais surtout pas trop !

En général, je vois mes nouvelles sexfriends une fois par semaine pendant 1 mois ou 2, puis de moins en moins souvent ensuite.

En général, je fréquente mes sexfriends longue durée (>3 mois) 1 à 2 fois par mois maximum.

  1. Communiquez peu avec elle par téléphone/messagerie instantanée.

Elle peut également s’attacher à vous si vous prenez l’habitude de discuter par téléphone, SMS, ou messagerie instantanée, trop souvent.

Laissez une certaine distance. N’essayez pas de la contacter plus d’une fois ou 2 fois par semaine.

Tout comme il faut garder une certaine distance quand vous êtes avec elle, vous devez garder une distance quand vous n’êtes pas ensemble.

  1. Voyez-la principalement pour le sexe.

La relation doit être principalement basée sur le sexe. Donc, la majeure partie de votre temps passé avec elle doit être chez vous, ou chez elle, en intimité. Et vous devriez coucher avec elle à chaque fois, sauf incapacité avérée (par exemple : elle a ses règles).

Et même dans ce contexte, il devrait quand même se passer quelque chose de sexuel entre vous.

Réduisiez les sorties, balades, etc., au minimum. Et de préférence APRES le sexe (en complément).

Eventuellement, plus tard, quand la relation sera définie et solide, vous pourrez déroger à cette règle. Mais ne prenez pas de risque au début.

En résumé, mettez une certaine distance émotionnelle entre elle et vous.

En conclusion

Installer des relations sexfriend dépend principalement de la manière dont vous vous comportez pendant le processus de séduction, et les quelques semaines/mois qui suivent, durant lesquelles vous entretenez une liaison qui ne portent pas vraiment de nom avec la fille.

Certaines femmes comprennent très vite ce que vous voulez, et cherchent la même chose que vous. Dans ce cas, il sera très simple de leur faire accepter ce genre de relation.

D’autres auraient été intéressées par quelque chose de plus sérieux avec vous, parce qu’elles sont très attirées par vous. Pour celles-ci, il vaut mieux garder ses distances et leur faire comprendre au fil du temps ce qu’elles peuvent ou non obtenir de cette relation avec vous.

La bonne nouvelle, c’est que si  elle vous apprécie beaucoup à la base – suffisamment pour vouloir être votre copine – que vous passez de bons moments avec elle, au lit comme en dehors, et que vous savez leur rendre cette relation acceptable, elles accepteront probablement de la continuer.

Il n’y aura jamais 100% de réussite non plus.

Certaines femmes préfèreront mettre un terme à la relation quand elles s’apercevront qu’elles ne pourront pas obtenir plus de vous, ou se sentiront trop en contradiction avec ce qu’elles voulaient au départ (même si vous ne leur aviez rien promis). D’autres encore, trouveront un autre homme avec qui s’engager en cours de route, et y mettront fin à la relation, soit en vous le disant directement, soit par silence radio.

Cela fait partie des règles…

Mais, pour celles qui resteront, la relation peut être durable dans le temps.

Paradoxalement, j’ai pu constater que plus une relation était « sérieuse », moins elle était durable en réalité.

Quand vous rompez avec votre copine, souvent c’est définitif…

Mais quand vous avez réussi à convertir une femme en Sex friend, vous pouvez potentiellement suspendre la relation et la reprendre plus tard indéfiniment. Durant des années et années !

J’ai rencontré une de mes sex friends depuis 8 ans maintenant. Depuis tout ce temps, quand elle n’est plus en couple, elle m’appelle, et nous nous remettons à nous fréquenter pendant quelques mois. Même si nous ne sommes pas un vrai couple à proprement parler, et que notre relation n’est pas consistante, nous nous entendons véritablement bien, et notre rapport est solide.

A côté de cela, je n’ai plus de nouvelles de quelques exs avec qui j’ai été dans une relation « sérieuse » pendant plusieurs années.

C’est tout le paradoxe des relations hommes-femmes !

Vous avez apprécié cet article ? Génial ! Vous pouvez aller encore plus loin :

  1. Vous pouvez Laisser un pourboire à Chrys pour financer le développement de son blog et ses futurs projets. Toute somme est bienvenue : de 1 centime à 1 million d'euros.
  2. Si vous voulez découvrir les meilleurs conseils de Chrys, allez consulter ses excellents guides.
  3. Si vous voulez des conseils honnêtes et améliorer votre réussite rapidement, Chrys est disponible par consultation téléphonique et dispense des coachings individuels.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

15 plusieurs commentaires

  1. Je te remercie infiniment pour cet article chrys,car c’est exactement ce que j’aimerais entreprendre avec les filles qui me séduisent,même si je ne suis pas un séducteur cela va m’aider a me lancer et savoir comment m’y prendre. Car ayant la vingtaine je pense qu’a cet age il vaut mieux en profiter et s’amuser,plutot que d’être en couple comme on l’est a 60 ans. Enfin ce n’est que mon avis. Peace

  2. Bonsoir Chrys , la meilleure façon de garder une femme est d’avoir une autre (au moins) à coté de toi.
    qu’en pensez-vous ?

    • Salut Tarik,

      Je pense que cela dépend de chacun. Mais, paradoxalement, pour une bonne partie d’entre nous : « oui ».

      Avoir plusieurs relations permet :

      (1) d’être moins needy/plus détaché avec sa relation ou ses différentes relations (dépend si la relation est ouverte ou multiple, ce sont deux choses différentes). Pour info : Ouverte = 1 copine/femme + maîtresse ; multiples (ou polyamour) = plusieurs copines, qui ont toutes le même « statut ».

      (2) Obtenir de la variété sexuelle (et peut-être « affective ») dont nous avons besoin, ce qui nous permet d’être plus à l’aise/comblé dans notre relation, ne pas ressentir un manque à cause de notre exclusivité.

  3. Bonjour Chrys ,

    je vous remercie pour cette explication , mais mon avis personnel c’est que l’homme en général est polygame de nature , attiré toujours par les femmes ,( sont rares ou inexistants , je pense les hommes monogames ) , car c’est sa structure psychologique et son besoin biologique (ou fantasme) en tant que homme qui lui attribue l’étiquette de la polygamie est c’est tout a fait naturel.
    alors , avoir une autre (ou autres )copine/femme avec toi , est le normal .
    à titre d’exemple , y a plusieures sociétés dont la polygamie est normale (dans le cadre du mariage) , elle a même des origines dans la religion et les lois de ces pays protègent ce droit pour l’homme.

    • Pour rebondir à l’observation de Tarik concernant la religion, il est important de préciser que dans le cas des religions qui autorise la polygamie dont notamment l’islam, les conditions sont extrêmement précises et tellement contraignante pour l’Homme qu’il en devient (presque) impossible de la pratiquer.
      Dans le cas précis que tu évoques au début, il s’agirait plutôt d’adultère.

      Bien entendu, chacun est libre de ses choix et je ne porte en aucun cas une critique moraliste ici . J’essaie tant bien que mal de rester neutre.

  4. bonsoir karim
    oui l ‘islam par exemple autorise la polygamie dans le cadre officiel (l’homme peut se marier avec 4 femmes maximum).par contre l ‘Islam interdit absolument l’adultère.
    à propos des conditions que doit satisfaire l’homme pour epouser une autre femme plus la femme conjointe (ou les femmes conjointes) sont :
    – la capacité financière pour assurer les besoins de toutes les conjointes et leurs enfants.
    -la justice entre les conjointes (materielle et sexuelle )
    -avoir une bonne santé sexuelle.
    -le tribunal qui autorise la polygamie ou non selon les justificatifs apportés par le conjoint et elle donne le droit à la première (premières) épouse de demander le divorce si elle refuse la polygamie .
    pour revenir à l’idée essencielle que j’ai voulu dire. c’est que la polygamie pour l’homme est normale . et on constate que le mode de vie actuel et la société moderne serre la polygamie . par contre elle ouvre les portes devant la feminisation des hommes et la masculinisation des femmes. ce sont de toute façon des sujets d’aujoud’hui .
    je m’excuse Chrys d’avoir devier un peu du sujet principal du site qui est la seduction car ces sujets sont d’actualité.
    Merci .

    • Hello !

      Pour revenir sur ce que vous dites Tarik et Karim (désolé du retard, je n’avais plus d’ordi…), c’est que l’islam est en effet une religion « polygame » dans le sens où elle n’oblige pas formellement l’Homme à adopter la monogamie, comme c’est le cas du catholicisme par exemple.
      D’ailleurs, la plupart (presque toutes même) des religions et civilisations sont ou ont été polygames. En réalité, la civilisation occidentale est une exception.

      Mais pour revenir au sujet, je pense que l’homme est polygame par nature, mais par devoir envers la société et sa famille, il se contraint souvent d’avoir une seule femme, au moins « officielle » (parce qu’en réalité, la société occidentale a souvent été plutôt bigame : ceux qui peuvent s’offrir une maitresse se l’offre sans hésiter, BEAUCOUP d’hommes trompent leur femme !).

      Je pense aussi que les femmes sont « polygames », mais d’une autre manière. Tandis que nous avons tendance à vouloir plusieurs partenaires en même temps, les femmes ont tendance à vouloir changer de partenaire après un temps. Elles sont des « serial monogame » en quelques sorte. C’est pourquoi ce sont très souvent les hommes qui trompent et les femmes qui rompent (ou demande le divorce).

      Avec la disparition de la famille « traditionnelle », ou les deux époux s’obligeaient à rester ensemble pour éduquer leurs enfants, cela devient de plus en plus flagrant dans les statistiques de divorce.

      et on constate que le mode de vie actuel et la société moderne serre la polygamie

      Oui et non.

      Oui dans le sens où la société d’aujourd’hui est plus libérale au niveau des mœurs. Notamment autour de la sexualité des femmes. Avoir une sexfriend en 1940, ça aurait été TRES compliqué… Aujourd’hui, comme on conditionne la femme moderne a se comporter de manière plus distante et indépendante vis-à-vis de l’Homme, on peut plus facilement installer une liaison sans rien promettre à la femme (ni relation de « couple », ni exclusivité).
      Y’a aussi de plus en plus de gens qui sont « polyamoureux ». Le polyamour, qui est une forme de polygamie sans mariage. Cela commence à se démocratisé, notamment chez les hommes et femmes divorcés de + de 40 ans.

      Cependant, les relations non exclusives restent toujours mal perçu par la société occidental. Si tu fréquentes plusieurs femmes, tu gagnes forcément l’étiquette « pas sérieux », et immoral. Donc, d’un certain point de vue, la société rend possible (de plus en plus) ce genre de relations multiples, mais elle la condamne aussi.

      par contre elle ouvre les portes devant la feminisation des hommes et la masculinisation des femmes. ce sont de toute façon des sujets d’aujoud’hui
      C‘est pas tout à fait faux… L’effet secondaire de la libéralisation des mœurs, c’est qu’on perd beaucoup de repères et de stabilité. Moins de règles = moins de maîtrise sur le conditionnement de la population, et ce qui fait partir la société moderne un peu dans tous les sens par rapport à celles traditionnelles.

      – Des Hommes qui se féminisent.
      – Des femmes qui se masculinisent.
      – Des orientations sexuelles de plus en plus ambiguës.
      – Des mariages qui se transforment en « CDD »
      – Etc., etc.

      Après, tout homme est responsable. Être homme féminisé et le rester est, en dernière instance, un choix. Avec les avantages et conséquences que ça entraîne.

      Épouser une femme trop « moderne » qui a 99% de chances de demander le divorce dans quelques années en est un aussi…

      Je pense que, surtout aujourd’hui, il faut apprendre à avoir une vision à long-terme, et nous responsabiliser vis à vis de nos actions : savoir ce qu’elles engendrent pour notre vie, mais aussi dans la société.

      Pour revenir à la religion, je ne suis pas Athée ni anti-religieux. Plutôt déiste je dirais (ou entre déiste et agnostique). Je pense que les religions ont permis le développement de civilisations avancées, en inculquant des valeurs et des règles qui ont rendus les populations plus responsables et leur ont permis d’avancées à long-terme (par ex. de s’entraider plutôt que de se foutre sur la gueule sans arrêt, etc.). Aujourd’hui, ces religions ont perdu de leur influence. C’est à nous d’être responsable, de choisir nos valeurs, mesurer l’impact de nos actions, et d’avoir une vision à long terme. C’est peut-être CELA le vrai signe qu’il y a du divin en nous (plutôt que d’obéir bêtement à une institution religieux ou des règles mal comprises) [c’est ma minutes philosophique]

  5. Un article très bien écrit et qui casse les clichés !

    On se crée nous même nos propres blocages la plupart du temps, alors que tous mettre dans 2 paniers sexfriend et relations résous tous le problème.

    il m’est déjà arrivé plusieurs fois de me dire elle a moins de 21 ans si j’aurais été plus jeune ^^ ou de pas assumer jusqu’au bout mon attirance parce que sont physique n’étais pas dans les standard de la société.

    comme tu dis a partir du moment ou une femme nous plais (et quel est majeur ^^) faut pas se poser plus de question que ça

    Et on s’améliore bien plus vite en cassant les barrière sociales.(age, physique, lieu)

    • Oui.

      Faut savoir retourner aux fondamentaux : c’est une femme, tu es un homme, il y a de l’attirance : ça devrait être suffisant.

      Les femmes ont déjà un tas de règles et de blocages socio-psychologiques auxquelles nous devons nous heurter sans arrêt (pas dans la rue, pas au premier rendez-vous, blablabla). Pas la peine d’en rajouter une couche ! 🙂

  6. Merci Chrys ! ça éclaircit beaucoup de choses et savoir tout ça dès mes débuts dans le game m’auraient évité beaucoup d’erreurs !

    Définir ce qu »on veut en amont c’est ne base énorme ! Je ne comprends pas pourquoi on l’aborde aussi peu dans la « communauté ».

    J’ai quelques questions :

    SI pour avoir une sexfriend il faut éviter de l’embrasser en public est-ce que ça veut dire qu’il faut éviter de l’embrasser pendant de le rdv et attendre de l’avoir ramenée chez nous ?

    De manière générale qu’est-ce qui est mieux ? Est-ce qu »on peut embrasser une fille trop tôt ?

    Si j’embrasse une fille au premier rendez-vous et que je la revois après une longue période (2- 3 semaines, voir plusieurs mois si je l’ai draguée dans une autre ville) est-ce que je la réembrasse ou bien je reviens à la bise ?

    Y a -til comme ça une date de « péremption de kissclose » ?

    • SI pour avoir une sexfriend il faut éviter de l’embrasser en public est-ce que ça veut dire qu’il faut éviter de l’embrasser pendant de le rdv et attendre de l’avoir ramenée chez nous ?

      Non. Ce sont deux contextes différents.

      Embrasser en public, et les autres gestes « romantiques », sont à éviter pour ne pas sous-entendre l’idée (la frame) que la relation à quoi que ce soit d' »amoureux » (au moins le temps que ce soit clair dans son esprit) – mais à ce moment une relation s’est déjà installée entre vous (vous vous fréquentez).

      Le premier Kclose, du moins en règle général, n’officialise aucune relation rien, juste une attirance mutuelle. Autrement dit, quand tu l’embrasses au premier rencard, c’est sous le coup de l’excitation ; ce n’est pas parce que vous « êtes en relation ».

      Tu vois la nuances ?

      Après, pour d’autres raisons, je ne suis pas non plus fan des grosses et longues galoches en public au premier rencard de toute façon. Si l’on veut bien escalader sexuellement, mieux vaut se mettre dans un contexte plus intime d’abord – pour ne pas faire QUE l’embrasser. Et abuser du Kclose sans rien faire d’autres (= continuer l’escalation) est contre productif – l’excitation retombe vite, et la possibilité de progresser vite sexuellement avec.

      De manière générale qu’est-ce qui est mieux ? Est-ce qu »on peut embrasser une fille trop tôt ?

      Mieux vaut tôt que tard. Mieux vaut dans la première heure que dans la seconde, et au premier rendez-vous qu’au second. MAIS attention à ne pas escalader précipitamment… Le Kclose ne doit pas arriver comme un cheveux sur la soupe. Un bon rapport et une tension doit s’être installé d’abord, et même si ça ne fait que 5 minutes que vous êtes ensemble, vous embrasser doit sembler être la suite logique de la rencontre.

      Si j’embrasse une fille au premier rendez-vous et que je la revois après une longue période (2- 3 semaines, voir plusieurs mois si je l’ai draguée dans une autre ville) est-ce que je la réembrasse ou bien je reviens à la bise ?

      J’ai des expériences assez mitigées là-dessus. J’ai l’impression que ça dépend vraiment du feeling – s’il a été maintenu par phone game ou pas, et si la fille est encore super intéressée ou non.

      Il m’est arrivé de faire la bise parce que je ne me sentais pas faire autrement. Il m’est aussi arrivé d’embrasser directe ou 30 secondes après lui avoir fait la bise. Pour ça je fais confiance à mon ressenti.

      Y a -til comme ça une date de « péremption de kissclose » ?

      Sans doute, mais elle varie de fille en fille.

      Pour certaines, c’est « périmé » après 3 heures. Pour d’autres c’est encore frais après 3 semaines.

  7. Ça fait depuis septembre que je lis ton blog, j’ai mis du temps à passer à l’action… J’ai saute le pas en janvier ou j’ai abordé une dizaine de filles, pour l’instant sans résultat mais je fais en sorte de m’améliorer.

    Le truc c’est que j’ai jamais eu de copine, mais plus le temps passe, moins j’en ai envie, j’ai plus envie de sex friend, le truc c’est que j’ai jamais eu d’expérience, encore moins sexuelle.
    Vous pensez c’est une bonne idée de me focus sur le fait de trouver des sex friend malgré mon inexpérience ?

    Parce que l’air de rien avoir une copine et faire en sorte que la relation marche, il faut s’y investir un minimum…

    • Salut Ramen.

      Vous pensez c’est une bonne idée de me focus sur le fait de trouver des sex friend malgré mon inexpérience ?

      Oui plutôt une bonne idée. Dans la mesure où moins tu es investi émotionnellement avec une fille, moins tu as envie de lui plaire et moins tu te mets de pression sur tes performances sexuelles.

      Cela dit, ce que je te conseille c’est de ne pas trop calculer tout ça.

      Rencontre des filles, au moins sexuellement, et fais le tri ensuite parmi celles qui s’intéresse à toi de celles avec que tu veux garder en SF et celle avec qui tu envisages d’aller plus loin.

      En résumé : trouve la relation idoine avec chacune, comme je l’explique dans cet article.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.