Accueil 5 Apprendre la drague 5 Les 10 choses les plus importantes (et surprenantes) que j’ai appris en draguant
Trucs que j'ai appris en draguant

Les 10 choses les plus importantes (et surprenantes) que j’ai appris en draguant

Cela fait 8 ans déjà que j’ai commencé à aborder des filles dans la rue. Je m’en rappelle comme si c’était hier. J’étais un jeune garçon qui débarquait de la campagne pour ses études et qui voulait simplement trouver une copine. En même temps, en regardant ce que je suis devenu depuis, ça me parait si loin ! 8 ans ça passe vite, et c’est pourtant beaucoup dans la vie d’un homme…

A cette époque, je n’y connaissais pas grand choses aux femmes, et encore moins à la drague. Je n’avais pas l’ambition de devenir un dragueur. Je voulais juste être avec une fille. Mais le plaisir de rencontrer des femmes, ma découverte de la communauté, mon attachement avec certains de ses membres, une rupture compliquée, etc, etc. Toutes ses petits évènements qui font un destin m’ont mis sur une autre voie.

Durant ces 8 dernières années de pratique, j’ai appris un tas de choses, souvent très surprenantes. Dans cet article, j’en ai listé 10. Les 10 choses les plus importantes que j’ai découvertes au fil du temps. Les voilà !

  1. Oubliez ce que vous dites, c’est le non-verbal qui fait TOUT. Vous pouvez avoir les meilleurs routines et les lines d’attract, sans une voix, un langage corporel, un regard et une attitude confiante, vous n’arriverez à rien en séduction. Être 100% focalisé sur ce que vous dégagez non-verbalement dans vos interactions vous donnera des résultats INFINIMENT meilleurs.

  1. La séduction est davantage une question de savoir ou non dépasser ses peurs qu’une question de savoir ou non utiliser des techniques. A vrai dire, vous n’avez pas besoin de beaucoup de connaissance pour aborder, escalader physiquement et amener le sexe. Par contre, vous devez avoir le courage de le faire.

  2. Les filles aiment le sexe autant que les hommes (si ce n’est plus). La seule différence c’est leur ASD (la peur d’être étiquetée de « pute »). Parfois vous pouvez parler à une fille depuis à peine quelques secondes et elle s’imagine déjà que vous la baisez sauvagement… MÊME SI elle prétend ne pas être intéressée par le sexe (au début en tout cas). Lui faire comprendre que vous êtes un initié (vous savez qu’elles aiment le sexe), que vous ne tombez pas dans le panneau quand elle prétend l’inverse et que vous appréciez les femmes qui ont une sexualité épanouie est le MEILLEUR remède à son ASD.

  3. N’espérez jamais qu’une fille vous facilite la tâche. Présumez qu’à chaque fois, ce sera à vous de prendre les initiatives (aborder, prendre le numéro, recontacter, etc). Ne vous attendez pas à ce qu’elle initie quoi que ce soit d’elle-même, et ne pensez JAMAIS que parce qu’elle est passive elle ne vous apprécie pas – c’est souvent l’inverse. C’est toujours plus difficile de prendre les initiatives avec une personne qui nous intéresse beaucoup : si vous avez un passé AFC, vous devriez en savoir quelque chose…

  4. 99 % des mecs de la communauté en font trop dans leur pick-up, et pensent ne pas en faire assez. Ils se font une idée EXTRÊMEMENT compliquée du processus de séduction. Ils utilisent une panoplie de techniques et concepts en trop, qui réduisent leur chance de succès.

  5. La persistance est l’une des compétences les plus importantes en séduction. La plupart des mecs ne persistent pas, ou très mal. Parfois une fille peut finir par s’intéresser à vous juste parce qu’elle remarque que vous êtes persistant sans être needy.

  6. On ne peut pas éviter le rejet à l’approche, et ça n’est pas dépendant de vos compétences. Vous pouvez faire EXACTEMENT la même chose sur deux filles différentes, et avoir deux réactions complètement opposées : tandis que l’une va vous trouver très charmant, l’autre va vous regarder comme si vous aviez commis un crime contre l’humanité en venant lui parler. Aborder une fille, c’est comme acheter une pochette surprise : on ne sait jamais vraiment sur quoi on va tomber !

  7. Croire qu’il faut attendre un certain temps avant de tenter quoi que ce soit avec une fille est une absurdité. Au contraire, vous avez plus de chances en faisant avancer les choses vite qu’en prenant trop votre temps. Vous avez plus de chances de prendre le numéro d’une fille dans les 2 premières minutes. Vous avez plus de chances de réussir à escalader une fille dans les 15-20 premières minutes. Vous avez plus de chances de coucher avec une fille dans la première heure du rendez-vous (ou rencontre).

  8. C’est aussi simple d’aborder une fille en direct dans un groupe que toute seule. J’aborde assez régulièrement des groupe de 2 à 5 filles, avec un succès quasi-équivalent qu’avec les filles seules. La seule véritable différence c’est que ça fait encore plus peur d’aborder un groupe qu’une fille seule – du coup les mecs n’abordent pas suffisamment de groupes pour être à l’aise à l’approche.

  1. La plupart des filles sont ouvertes à tout type de relation. Même les filles « traditionnelles » peuvent devenir des sex friends assez facilement. Le problème, c’est que ce sont les mecs qui se mettent eux-même en « boy friend zone » dès le début (comme ce sont eux qui se mettent eux-même en Friend zone). Une fois entré dans cette frame, il est très difficile d’en sortir. Si vous ne souhaitez pas une relation exclusive avec une fille, ne prétendez pas en vouloir une !

J’ai déjà développé certains de ces points sur ce blog, et d’autres moins car ils s’adressent à des dragueurs plus avancés. Cependant, si vous souhaitez en savoir davantage sur l’un des points abordés dans cet article, n’hésitez pas à me le demander. Je pourrai vous répondre par commentaire, voire écrire un article sur le sujet pour vous.

Cordialement,

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

11 plusieurs commentaires

  1. Merci pour ces 10 vérités. On sent qu’elles viennent d’un vrai dragueur qui a de l’expérience.

    Toujours aussi géniaux vos articles !

    Le point numéro 5 m’a bien fait marrer. Parce que je suis passé par là aussi. Et parce que je connais encore plein de gars qui en font beaucoup trop à l’abordage et qui sont persuadés de pas avoir fait assez. Trop drôle.^^ Ou des gars qui sont persuadés que plus la fille donne d’indicateurs de désintérêt, plus il faut la « travailler ». Lol.

    Tu abordes comment en groupe ? « Salut, je peux emprunter ta copine 2 minutes ? » et après tu l’isoles et tu lui dis qu’elle te plait ?

    Juste attention à quelques fautes dans l’article :
    – « Oubliez ce que vous dites, le non-verbal qui fait TOUT. »
    => Corriger en : « Oubliez ce que vous dites, C’EST le non-verbal qui fait TOUT. »

    -« (la peur d’être échiquetée de « pute ») »
    Corriger en : « (la peur d’être ÉTIQUETÉE de « pute ») »

    – « tandis que l’une va vous trouver très charmant, l’autre va vous regarder comme vous aviez commis un crime contre l’humanité en venant lui parler »
    => Corriger en : « tandis que l’une va vous trouver très charmant, l’autre va vous regarder COMME SI vous aviez commis un crime contre l’humanité en venant lui parler »

    – « Au contraire, vous avez plus les choses en faisant avancer les choses vite qu’en prenant trop votre temps. »
    Corriger en : « Au contraire, vous avez plus DE CHANCES en faisant avancer les choses vite qu’en prenant trop votre temps. »

    • Salut DDR,

      Merci pour la correction de mes erreurs 😉

      Oui le point 5 est symptomatique de tout ce qui ne va pas dans la communauté :
      – L’inflation des techniques d’attract depuis plus de 20 ans pour vendre.
      – Des mecs qui ne veulent pas vraiment faire d’effort pour changer et qui préfèrent croire en quelque chose qui va faire d’eux des tombeurs en un claquement de doigt.
      – Des techniques tout droit pompés de la vente, le marketing et la thérapie pour manipuler ou de spectacle pour faire marrer, mais s’il n’y pas de VÉRITABLE ATTIRANCE SEXUELLE (qui dépendent de l’apparence, la confiance et qui se travail davantage dans sa vie de tous les jours), ça ne marche pas. Tu imagines devenir attiré par une warpig qui te fait du push&pull/te disqualifie ? Ridicule…
      – des débutants qui n’ont aucune preuve dans la vie réelle de la manière dont un vrai PU fonctionne et que se font laver le cerveau parce qu’ils sont ignorants.
      -Etc.

      Pour les groupes, l’opener « je vous emprunte votre copine » ne fonctionne pas très bien, ça peut paraître bizarre. Tout comme je suis clair sur mes intentions tout de suite avec une fille seule, je fais pareil avec les groupe. Ça donne quelque chose du genre « je viens de vous voir passer (je m’adresse au groupe), et je t’ai trouvé mignonne (en m’adressant à ma cible), etc.». Direct, sincère et sans ambiguïté.

      Il faut que tout le groupe sache tout de suite la raison de ta présence.

      + Reste poli et humble, légèrement charmeur, avec tout le groupe. Maintien l’EC plus longtemps et soit plus proche avec ta cible

      + Ne reste pas trop longtemps (1 à 2 minutes c’est bien, plus longtemps SEULEMENT si l’ensemble du groupe semble vraiment apprécier ta présence) – tu peux dire que tu ne veux pas déranger et que vous n’avez qu’à échanger vos coordonnées pour vous contacter plus tard.

      Encore plus avec les groupes, la formule Confiant + Humble est ce qui marche le mieux.

      • srx Chrys t’es un pro. Big respect C tout rècemment que j’ai découvert ton site et sans te mentir je l’adore j’espère pouvoir rattraper mon grand retard pour mieux comprendre certains trucs, abréviations et pour etre un bon dragueur aussi. ton site a quelque chose de plus que les autres sites de drague. t’es un boss. mes salamalecs. et envoie plein d’articles dans ma boite. j’adore !!! merci !!!!!!

        • Haha! Merci Juju. Ton commentaire m’a fait sourire :-).

          Oui, on me dit souvent que Drague Academie apporte quelque chose de différent. Je pense savoir pour quelles raisons, mais je ne préfère pas me taire là dessus.

          En tout cas, content que nos articles te plaisent ;-).

  2. « – Des techniques tout droit pompés de la vente, le marketing et la thérapie pour manipuler ou de spectacle pour faire marrer, mais s’il n’y pas de VÉRITABLE ATTIRANCE SEXUELLE (qui dépendent de l’apparence, la confiance et qui se travail davantage dans sa vie de tous les jours), ça ne marche pas. Tu imagines devenir attiré par une warpig qui te fait du push&pull/te disqualifie ? Ridicule… »

    Merci.

    La messe est dite.

    Je t’aime. 😀 😀 😀

    S’il y avait un seul truc à comprendre, c’est bien celui-là : IMPOSSIBLE de séduire une fille qui n’est pas déjà attirée sentimentalement (= petit copain potentiel) ou sexuellement par toi.

  3. Quand tu fais un pickup sur un groupe, si ton objectif est de numclose seulement, le mieux est de ne s’adresser qu’a ta cible:
    1) tu opens le groupe en arrêtant ta cible sur le coté avec un kino. Elle va s’arrêter, les autres filles du groupe vont s’arrêter un peu après ou revenir sur leur pas.
    2) tu sors l’opener en direct game a ta cible. Si tu hookes, tu te présentes en lui serrant la main (tu peux te présenter aussi aux autres mais ce n’est pas obligé).
    3) tu fais un pickup assez court, et tu numclose de manière classique.

    En fait, l’idéal est d’interagir le moins possible avec le reste du groupe. Si tu regardes et parles juste a ta cible, les autres ne vont pas intégrer la conversation par peur de « déranger » c’est un principe social courant. Elles peuvent rester écouter par contre ca ce n’est pas grave, mais ne leur donne jamais la parole (pas de questions). Si tu ne les intègres pas ill y aura moins de chances qu’elles viennent saboter ton pickup, donc pas de « au fait vous vous connaissez comment les filles? » (ca ne sert a rien tant que tu n’es pas avec un wing dans le but d’instant date, puis bouncer, etc…)

  4. Pour le numero 4 et 5 c est trop vrai
    pour le 4 je le fais même encore mai j essaie d arrêter. sa m’arrive encore d’aborder une fille en espérant que ça se facilite par soi même et que la fille me propose et m’invite .
    quant au 5 bordel j’en ai crus de toutes les couleurs. je croyais que je devais être milliardaire, que je devais etre mannequin, que tout le monde devrait m’aimer que meme ma vie je dois la changer au complet pour plaire a une fille et la a présent j arrive pas a me croire 😀 😀 hahaha.

  5. Ton article est génial mec, tu es un monstre de synthèse. Je n’hésiterai pas à le faire tourner si ça ne te dérange pas.

    André Maltère et toi, je vous trouve géniaux, pour les mêmes raisons : honnêteté intellectuelle, justesse et synthèse. Qui a dit que ça manquait de vrais coachs en France ? Plus maintenant !

    P.S. : A quand une chaîne youtube avec un contenu mis à jour qu’on a plaisir à consulter une fois par semaine ?! 😀 Vous avez l’air d’avoir abandonné cet aspect mais ce serait un vrai plus, notamment l’infield qui est quelque chose de très motivant.

    • Ton article est génial mec, tu es un monstre de synthèse. Je n’hésiterai pas à le faire tourner si ça ne te dérange pas.

      Oui bien sûr, j’ai créé ce site web pour le faire connaitre ! 😉

      André Maltère et toi, je vous trouve géniaux, pour les mêmes raisons : honnêteté intellectuelle, justesse et synthèse. Qui a dit que ça manquait de vrais coachs en France ? Plus maintenant !

      Oui, André Maltère et moi faisons partie de cette génération du Lair de Lille qui a beaucoup pratiqué ces 8/9 dernières années, dans un état d’esprit assez saint. On peut dire qu’il y a une sorte de « école de lille » qui est entrain de voir le jour actuellement dans e paysage du coaching en séduction, avec une vision plus naturelle, authentique et des conseils pratiques qui ne sortent pas tout droit de notre imagination. C’est une bonne chose !

      P.S. : A quand une chaîne youtube avec un contenu mis à jour qu’on a plaisir à consulter une fois par semaine ?! Vous avez l’air d’avoir abandonné cet aspect mais ce serait un vrai plus, notamment l’infield qui est quelque chose de très motivant.

      J’ai réfléchit à cette possibilité pendant un temps, mais après réflexion j’ai pensé que faire des vidéos régulières n’était pas vraiment compatibles avec mon style vie et mon éthique. Voici pourquoi :

      1) Je vis à Lille une grande partie du temps, et si tu ne sais pas ce que c’est de draguer dans une ville de taille moyenne, avec moins de lieux où aller et une population qui se renouvelle moins vite (tu peux réopener plusieurs fois par mois les mêmes filles), il vaut mieux se faire discret si tu veux éviter de te cramer. Alors me promener avec un caméraman régulièrement ne me plait pas vraiment…

      Tu peux me dire que je peux faire des caméras embarqués où l’on ne voit que la fille, mais ce n’est pas vraiment congruent avec mon enseignement (voir point 1) car pour moi c’est essentiellement le NON-VERBAL qui fait la différence.

      2) La vidéo demande beaucoup plus de temps qu’il n’y parait, les recherches de cibles, les PU qui ne fonctionnent pas, les prises mal filmées, les montages, etc. C’est des dizaines et des dizaines d’heures de boulot, et ça ne me motive pas vraiment car je peux écrire des articles comme celui-ci en 3 ou 4 heures qui apportent une meilleure plus-value en terme d’info (Peut-on devenir meilleur juste en regardant d’autres mecs draguer ?) + j’ai beaucoup d’autres choses à faire actuellement : un boulot, des activités, etc.

      Je connais 2 mecs dont je tairais les noms qui ont passé une année ENTIERE à tourner des vidéos -> plusieurs centaines d’heures passés pour réussir à avoir une ou deux heures de bonnes prises. Ca leur a été utile pour se faire mieux connaitre et créer un formation en ligne, mais franchement, moi ça me ferait très vite chier…

      3) Ce n’est que mon ressenti, mais ça me gène qu’une nana très sympa que je rencontre se retrouve sur youtube sans son consentement comme un spécimen dont on se sert pour analyser et observer ses réactions à un pick up… Et ça me gênerait encore beaucoup plus si cette fille-là devenait ma copine (ce qui n’a pas l’air d’arriver aux mecs qui mettent leur vidéos youtube).

      4) Je ne suis vraiment pas convaincu qu’il y ait une réelle utilité à regarder des vidéos… Au contraire, quand je vois la plupart des vidéos sur Youtube.

      (a) On apprend pas à jouer au foot en regardant des footballeur, on apprend pas à baiser comme des stars du porno en les regardant baiser. De même, on apprend pas à draguer comme les dragueurs en les regardant draguer. Sans le niveau de pratique et l’état d’esprit, ça ne sert à riend de vouloir faire comme eux.

      (b) la principale chose que vous êtes tenté de faire, c’est reprendre les mêmes répliques que les types alors que vous n’êtes pas eux. Et votre but ne devrait pas être de devenir une pâle copie d’un autre, mais un meilleur vous-même. Et qu’en réalité la plupart de ces vidéos sont filmées pour faire du buzz – des trucs drôles et/ou spectaculaire qui ramène un max de visiteurs- et que les mecs ne font pas du tout la même chose dans leur vie de tous les jours. En fait, vous essayez souvent de refaire des trucs que ces mecs vous déconseilleraient de faire en vrai.

      Malgré avoir très envie de faire grandir cette petite entreprise familiale, il y a un tas de choses que je ne suis pas prêt à faire. Tant pis si cela m’empêche de franchir le planfond de verre de ceux qui se partagent les parts du gâteau sur ce marché.

  6. Bonjour Coach.moi j’ai eu toujours du mal à approcher une fille sur la rue.même si je me décide de le faire,ça passera toujours comme ça sans rien se passer.je ne sais pas si vous pouvez me donner un vrai moyen et trop efficace pour surmonter cette peur.merci d’avance pour la réponse.

    • Salut Phily.

      Tout seul, il est TRES difficile de passer à l’action. Peu de mecs sont capable d’aller aborder spontanément des filles dans la rue en étant seuls, même des mecs qui ont l’habitude d’aborder avec des amis à eux. C’est quelque chose que travail beaucoup avec les coachés que je suis.

      Dans l’idéal, trouve quelqu’un de ta ville avec qui tu t’entends bien et qui peut te motiver à y aller. Sinon, un coaching peut aussi beaucoup aidé, à condition qu’il y ait un suivi par le coach derrière, car souvent les coachs te laissent disparaitre dans la nature après, ce qui n’aide pas…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.