Accueil 5 Apprendre la drague 5 Le rôle de la discussion en séduction

Le rôle de la discussion en séduction

Le contenu verbal de la séduction est surcoté par les hommes. Même par les coachs…

Bien sûr, je ne veux pas dire que la conversation est inutile. Si on pouvait simplement se pointer devant une fille et lui faire les yeux doux, ça se saurait ! MAIS elle a un rôle bien moindre à côté de l’importance que la plupart des hommes lui accordent.

Trop de pression pour si peu…

Quand on débute, on est souvent HYPER-ULTRA focalisé sur ce que l’on doit dire aux filles. C’est notre toute première préoccupation : « qu’est-ce que je dois lui dire ? » ; « de quoi je dois lui parler ? ».  Puis après chaque interaction, on repasse tout en mémoire en se demandant ce qu’on aurait bien pu dire en plus pour que ça marche.

Pour résumé, on accorde BEAUCOUP d’importance à la partie VERBALE de la séduction.

Le plus ironique, c’est que nous nous mettons tellement la pression sur ce que nous devons dire quand nous draguons, que nous finissons avec la voix paralysée comme un muet constipation…

On croit tellement que la séduction dépend de chaque mot que l’on sort, de chaque petite histoire que l’on raconte, et de chaque sujet de conversation qu’on installe, qu’on finit par être complètement inhibé, et être incapable de converser normalement.

 Si c’est encore votre cas, vous feriez bien changer votre perception de la séduction.

Seulement 7% de la communication est verbale

Si vous discutez avec une fille, en vérité elle va d’abord prêter attention à :

  • tout ce que vous dégagez par votre attitude,
  • votre posture et langage corporel,
  • vos expressions faciales,
  • la manière dont vous la regardez,  
  • au ton de votre voix et à un tas d’autres détails.

Puis, seulement après, elle s’intéressera à la qualité de la conversation !

D’ailleurs, si elle trouve toutes ces choses-là attirantes chez vous, il y a de fortes chances qu’elle ne prête attention à la conversation que par politesse.

Vous pourriez bien parler du dernier film que vous êtes allé voir au ciné ou de votre boulot, si ce qu’elle perçoit non-verbalement l’attire, elle s’en fichera complètement. Elle va juste attendre avec impatience que vous arrêtiez de bavarder pour passer aux choses sérieuses (= escalader).

Si la conversation est intéressante, ce sera un bon plus. Mais c’est optionnel.

93% de ce qui vous permet de séduire est non-verbal. Dans ce que vous dégagez par votre attitude et votre langage corporel, la tension sexuelle que vous installez, et bien sur l’escalation. C’est ce qui doit retenir 93% (sinon plus) de votre attention.

Le rôle de la conversation

La conversation a un rôle dans la séduction : celui de « fil conducteur », qui permet au reste d’être communiqué à la fille à un niveau non-verbal.

Sans conversation, vous ne pouvez pas démontrer que vous êtes sympathique et rassurant, sexuée et masculine, ni installer de la tension sexuelle pour favoriser l’escalade physique.

Tout comme l’électricité à besoin du fil électrique pour arriver jusqu’à l’ampoule et faire de la lumière, vous avez besoin de la conversation pour transmettre vos qualités et générer de la tension.

Le « verbal » pourra également être utilisé plus tard, au moment approprié, comme un outil supplémentaire pour stimuler son imagination et l’exciter (ce que j’appelle le « prizing sexuel » dans mon ebook).

Mais là encore, c’est facultatif.

En attendant, il doit d’abord remplir ce rôle de fil conducteur.

En attendre plus de la conversation, et vouloir en faire plus avec vos mots s’avérera souvent contre-productif.

Bavarder OU escalader ?

Au contraire, quand il s’agit d’augmenter son désir d’être escaladée par vous après la première demi-heure (parfois moins),  essayez de garder la conversation la plus fluide possible pourra être pénalisant.

Il y a un temps pour être sociable (verbeux), mettre l’interaction sur une bonne dynamique, puis un autre pour rester silencieux et séduire non-verbalement – pour rendre l’interaction plus sexuée. Un temps pour bavarder un peu, et un autre pour RESTER RELATIVEMENT SILENCIEUX…

Autrement dit, pour amener l’interaction à un niveau physique, vous devrez atténuer le niveau verbal, comme on passe progressivement d’un éclairage fort à l’obscurité en déplaçant le curseur d’une lampe à intensité variable. Vous recherchez de moins en moins à vous exprimer avec votre bouche, et de plus en plus avec votre regard, vos expressions du visage, et votre toucher.

Si vous restez en mode « bavardage », vous ne pourrez pas faire cette transition et vous ne verrez probablement jamais de fenêtre d’opportunité pour escalader physiquement. Vous resterez dans une ambiance sociale : parfait pour finir en friend zone, beaucoup moins pour finir dans un lit avec elle !

Le « truc » que la plupart des mecs ignorent, c’est que lorsqu’il s’agit de faire avancer le processus de séduction avec une fille, la meilleure chose à faire c’est MOINS PARLER.

Oubliez les trucs cools que vous avez à dire. Concentrer sur la tension sexuelle.

Le VRAI rôle de la discussion en séduction, c’est de vous amener dans les conditions favorables pour ESCALADER (escalader la tension, escalader physiquement). Éventuellement, si vous vous débrouillez vraiment bien, vous pouvez faire un peu mieux que ça, et favoriser encore plus l’escalation. Mais dans 99% du temps, la qualité de ce que vous dites ne sera pas déterminante dans le résultat final, tant que le reste y est. Contentez-vous d’utiliser la conversation comme « fil conducteur », sans vous mettre de pression sur sa qualité, est amplement suffisant. En ce qui concerne la séduction, la plupart du temps vous pouvez faire MOINS, mais avoir MIEUX.

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

3 plusieurs commentaires

  1. Point essentiel selon moi, ça me fait penser à un pote qui essaye toujours de dire la bonne chose pour séduire une fille, ils s’est tellement entrainer qu’ils arrivent à avoir beaucoup d’ioi, tellement qu’il arrive jamais à embrasser une fille….

    De toute façon réfléchir à chaque chose qu’on dit c’est chiant je vois pas l’intérêt de sortir pour se prendre la tête ^^

  2. C est etrange de voir que les coaches ne preconisent ps tous la meme chose.
    Pour beaucoup, il faut que la conversation soit fun et legere, qu on doit la taquiner et la challenger afin qu elles ressentent des emotions et pour lui envoyer des pics de masculinité
    Etant donné que les filles sont tres émotionnelles, elles ont besoin de ressentir des choses, et que c est grace a ses emotions qu elles seront plus excités a l idée de coucher.
    Franchement je sais pas quoi penser quand je lis ton article que je trouve tres instructif et censé, on es un peu perdu avec toutes cette masses d information qui se contredisent parfois.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.