Accueil 5 Autour de la séduction 5 Pourquoi les « coups d’un soir » sont inutiles ?

Pourquoi les « coups d’un soir » sont inutiles ?

Je ne suis pas un grand fan du coup d’un soir. J’avais déjà écrit sur ce sujet-là il y a un moment déjà.

Quand je rencontre une nouvelle fille, mon objectif est de la garder le plus longtemps possible. Evidemment, pas à n’importe quelle condition, comme un mec « needy« . Je ne vais ni lui mentir, ni accepter n’importe quel arrangement qui ne me convient pas, simplement pour la garder. Mais, si je peux la garder selon mes propres conditions, je le fais !

Par exemple, si je rencontre une fille et que je ne me projette pas plus loin que dans une relation sexfriend avec elle, je ne vais prétendre que je cherche un truc « sérieux », ni accepter de me mettre en relation exclusive, pour la persuader de poursuivre notre liaison. Au lieu de cela, je vais essayer de la convertir en sexfriend.

  • Si ça marche : super ! J’aurais une nouvelle sexfriend, que j’essayerai de garder quelques temps.
  • Si ça ne marche pas : tant pis ! J’aurais quand même fait le nécessaire pour la garder accrochée et la revoir.

Le coup d’un soir : une escroquerie ?

Je n’aime pas spécialement les coups d’un soir. Ça n’a jamais vraiment été mon objectif non plus. C’est sans doute un avis qui me différencie des « PUAs » classiques de la communauté de la séduction.

J’ai toujours eu le sentiment que c’était une escroquerie. Pour la plupart des mecs normaux, quand on ne revoit une fille de notre plein gré, c’est soit parce que :

  • On ne la trouve assez bien physiquement.
  • On ne peut pas la revoir (elle ne veut pas nous revoir ; c’est logistiquement impossible : touriste, déjà en couple, etc.)

Alors les mecs qui se vantent d’enchaîner les coups d’un soir sont en fait des mecs qui n’arrivent pas à séduire de filles en dehors de ces deux catégories, mais qui sont trop fiers pour l’avouer !

Évidemment, il peut y avoir des mecs qui ont vraiment un désir de variété sexuelle exacerbé, et se lassent dès qu’ils ont couché avec la fille. Mais ils sont rares.

La plupart des « pro » du coup d’un soir sont des mecs :

  • qui couchent avec des filles qui ne leur plaisent pas suffisamment (problème lié à leur estime d’eux-mêmes/d’innergame),
  • avec lesquels les femmes ne veulent pas poursuivre (souvent à cause d’un lifestyle minable, ou d’un mauvais jeu de séduction).
  • qui n’arrivent pas à séduire un autre type de femmes que des touristes, des femmes mariée/en couple, ou des « aventureuses » (souvent à cause d’un style de drague qui n’attire que ces filles là).

Mais je ne veux pas non plus cracher dans la soupe. Il m’est déjà arrivé de craquer pour une touriste, ou aller au bout d’un flirt quand j’étais en vacances. Une petite histoire d’un soir vaut mieux que rien du tout.

Il peut aussi m’arriver de me faire « jeter » par les filles après l’amour (lol). On ne peut pas tomber sur une fille qui veut une relation à tous les coups (Ah, les statistiques…). Les femmes avec lesquelles on couche peuvent avoir des intentions très différentes. Et parfois, elles peuvent tout simplement vouloir uniquement d’un coup d’un soir.

Mais cela ne change rien à mon objectif : si je rencontre une fille qui me plaît, que je peux revoir, mon objectif va être de la garder. Et la garder le plus longtemps possible selon mes conditions.

Pourquoi tout dragueur devrait avoir cet objectif ? 

La plupart des mecs (jeunes) que je rencontre pensent qu’ils doivent passer par une longue série de coups d’un soir pour devenir bon avec les femmes. Alors ils se fixent un objectif comme faire 100 Fcloses ou quelque chose du genre. Ce type d’objectif est stupide et immature.

  • Parce que, dès qu’ils trouveront une fille qui leur plaît, la grande majorité d’entre eux oublieront très vite leur objectif et se caseront. Ou parce qu’après quelques coups d’un soir, ils vont se lasser et désirer une relation. Autrement dit, ils ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent…
  • Parce que la qualité de sa vie sexuelle et affective actuelle ne dépend pas de son palmarès passé.
  • Parce qu’ils ne réalisent pas que séduire des filles, que ce soit dans la rue, en soirée, sur internet, ou même dans votre cercle social, a un coût.

Le « coût » d’un soir

J’aimerais que nous nous attardions un peu plus sur ce dernier point qui me semble important. Je vais vous donner l’exemple que je connais le mieux, celui de la drague de rue, pour expliquer ça.

Comme vous le savez, le 100% de réussite est un mythe. Si vous voulez séduire une fille, vous devrez passer par plusieurs tentatives.

Admettons qu’il vous faut 30 approches pour coucher avec une nouvelle fille…

1. Le coût en temps.

Si vous rencontrez en moyenne 3 filles qui vous plaisent par heure passée dans un lieu public (pendant une session drague, dans la vie quotidienne, etc.), il va vous falloir environ 10 heures pour trouver une fille avec qui vous coucherez.

Vous allez aussi passer un certain temps en rendez-vous. Peut-être aussi un peu au téléphone.

Tout ce temps passé, c’est du temps en moins que vous auriez peut-être pu consacrer à autre chose.

2. Le coût émotionnel

Une sur 30, c’est aussi 29 filles avec lesquelles ça ne donnera rien…

  • Peut-être que 20 d’entre elles vous rejetteront directement (aimablement ou pas)
  • Peut-être que 5 ne vous répondront plus, ou esquiveront vos propositions au téléphone.
  • Peut-être que 3 refuseront de se laisser escalader, ou cesseront de vous parler après le premier ou second rendez-vous.

Cela a aussi un coût en termes d’émotions négatives. Parfois vous allez vous sentir un peu rejeté, un peu frustré, ou un peu déçu.

3. Un coût financier

Vous allez aussi avoir des rendez-vous qui vous coûteront quelques euros à chaque fois… Pas de quoi vous ruinez, certes, mais 4€ par-ci, 5€ par-là…

Bref !

Ce que je veux dire, c’est que coucher avec une fille demande de faire certains efforts/coûts/sacrifices – financiers, physiques, émotionnels, en temps, etc. Peu importe le mode de rencontre, il n’y pas d’exception !

Alors, ce n’est « rentable » de chercher à faire des coups d’un soir.

Excepté si vous n’avez pas le choix, ou si votre palmarès de « Fclose » est la seule chose qui compte dans votre existence, vous ne devriez pas avoir pour objectif le coup d’un soir, mais toujours chercher à fidéliser la fille pour la revoir.

Si vous dépensez une certaine somme d’argent dans quelque chose, vous voudrez qu’elle vous apporte un certain retour sur investissement : qu’elle vous permette de gagner plus d’argent, de gagner plus de temps, d’améliorer votre qualité de vie et votre bien-être, ou peu importe. Mais vous n’allez pas jeter votre argent par la fenêtre en achetant des trucs qui ne servent à rien, ou des trucs chers à usage unique (exemple : la bouteille de champagne à 2000 €)

Et bien, ça devrait être pareil en séduction. Quand vous faites des efforts pour séduire des filles, vous devez rechercher un retour sur investissement, la meilleure plus-value possible pour votre vie affective et sexuelle.

Dans le cas d’un coup d’un soir, une fois que vous avez couché avec la fille, c’est terminé ! Dès le lendemain, vous devez repartir sur le terrain, refaire tout le processus, et repayer le prix fort. Les efforts que vous aviez investis pour rencontrer et séduire cette fille partent en fumée. Et qu’avez-vous eu ? 20 secondes d’orgasme + un petit coup de boost pour votre ego qui sera oublié 3 jours après. C’est TOUT !

Est-ce que ça vaut le coup de perdre autant de temps et d’énergie pour ÇA ? 

Pensez INVESTISSEMENT

Quand j’investis mon temps et fais des efforts pour rencontrer une nouvelle personne, mon objectif est de la garder au moins un peu plus longtemps qu’une nuit.

  • C’est cool de l’aborder, mais c’est mieux de prendre son numéro…
  • C’est cool de prendre son numéro, mais c’est mieux d’avoir un rencard…
  • C’est cool d’avoir un rencard, mais c’est mieux de l’emballer…
  • C’est cool de l’emballer, mais c’est mieux de coucher avec…
  • C’est cool de coucher avec, mais c’est mieux de la fidéliser.

C’est jusque là que vous devriez penser.

Je préfère LARGEMENT avoir à faire plusieurs centaines d’approches pour rencontrer UNE SEULE fille, mais qui (1) me plaît beaucoup et (2) avec qui j’aurai une relation de plusieurs années (selon mes propres conditions bien sûr), plutôt qu’avoir un coup d’un soir toutes les 10 approches !

Oui, j’ai « payé » cher en temps et en effort. Mais je vais récolter les bénéfices plusieurs années. Pour moi, c’est mieux que de payer beaucoup moins cher, mais juste pour quelques heures avec une fille que je ne reverrai jamais.

Je vais avoir de l’affection et sexe de manière constante et abondante avec une fille qui me plaît. Je vais pouvoir profiter pleinement de son aura féminine !

C’est parce que je peux obtenir CELA avec une fille, que je suis prêt à payer ce prix.

J’ai une perspective à long-terme concernant ma vie affective et sexuelle. Je veux que les efforts que j’investis pour séduire continuent à me rapporter des bénéfices, si possible longtemps après les avoir faits.

  • Si j’ai envie de prendre une petite « retraite » et ne plus aborder pendant quelques mois, je veux que ma vie affective et sexuelle puisse rester tout aussi agréable.
  • Je veux que, quand je préfère donner la priorité à mes projets, ma vie affective et sexuelle reste de toute aussi bonne qualité.
  • Aussi, je veux pouvoir profiter des avantages d’une relation avec une fille : profiter de la compagnie, l’enthousiasme et l’énergie d’une fille qui m’apprécie. Ne pas avoir à « remettre le couvert » à chaque fois.

Vous n’aurez jamais ces avantages-là en vous spécialisant dans les coups d’un soir. Pire que cela, en vous limitant à cet objectif, vous ne développerez pas l’expérience et les compétences requises pour fidéliser une fille, et la garder accrocher à vous à long-terme. Vous serez juste bon pour coucher avec…

Séduire, installer une relation selon ses règles, et la gérer à long-terme, sont des compétences différentes. Acquérir l’une d’elles ne vous garantie pas de maîtriser les deux autres.

Même si vous n’arrivez pas à dépasser le stade du coup d’un soir avec une fille, le simple fait d’essayer vous permet d’acquérir un peu plus d’expérience et d’affiner légèrement plus vos compétences. Vous devenez un peu meilleur à chaque fois, et cela devient un peu plus facile pour les prochaines. Cela vous aide à être un peu plus prêt pour la fille que vous rencontrerez dans le futur et que vous aurez vraiment envie de fidéliser.

Gardez à l’esprit que vous n’avez pas à vous marier avec chaque fille ! Si une fille vous plaît moyennement, vous pouvez vous fixer comme objectif d’en faire une « sexfriend au mois » (j’en ai eu un tas de ce genre-là). Malgré tout, vous apprendrez à tisser du rapport avec les filles après, et à mettre en place le type de relation que vous voulez.

Je pense que chaque femme, à partir du moment où l’on partage un minimum d’attirance sexuel et d’affinité avec elle, peut nous apporter un petit quelque chose en plus dans notre vie.

Chrys

Vous avez apprécié cet article ? Génial ! Vous pouvez aller encore plus loin :

  1. Vous pouvez Laisser un pourboire à Chrys pour financer le développement de son blog et ses futurs projets. Toute somme est bienvenue : de 1 centime à 1 million d'euros.
  2. Si vous voulez découvrir les meilleurs conseils de Chrys, allez consulter ses excellents guides.
  3. Si vous voulez des conseils honnêtes et améliorer votre réussite rapidement, Chrys est disponible par consultation téléphonique et dispense des coachings individuels.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

6 plusieurs commentaires

  1. – tout à fait daccord avec le fait que ce focaliser uniquement sur les coups d’un soir au quotidien et un gachis d’énergie. Je pense que c’est bien de se reposer sur une relation de temps en temps pour ne pas se focaliser que sur la seduction (j’ai eu des potes qui pensait h24 à la séduction et qui ne pouvait pas faire une activité sans essayer de draguer une fille ou penser en terme de seduction, d’apparence,etc.., ils sont pas heureux et ce genre de mentalité me dégoute).

    -100% d’accord avec le fait que les coups d’un soir ne developpe pas la capacité relationelle (erreur que j’ai longtemps fait)

    -mais ça m’est arrivé de coucher avec une fille et de rendre compte après qu’elle était completement insupportable => next. Je suis partisan du « couche d’abord avec, apprend à la connaitre après »

    – personnellement j’adore parfois passé quelques semaines à voyager, à rencontrer de nouvelles personnes tous les jours et à parfois coucher avec des filles que je ne reverrais jamais. J’adore avoir l’adrénaline de ne pas savoir ce qu’il va se passer le soir ou le lendemain mais d’être sur que ca sera completement différent.

    Mais je suis tout à fait d’accord que ce n’est pas applicable au quotidien

  2. Excellent article Chris.

    Au delà même de l’aspect « communauté de séduction » je pense que le phénomène est aussi lié à un phénomène de société plus global :

    Ex. : De nos jours, on est vus comme « cools » parce qu’on couche avec beaucoup de nanas. Il suffit de voir l’évolution des moeurs et la banalisation du sexe d’un soir via des applications comme Tinder (que finalement même les nanas utilisent).

    Je suis cependant d’accord avec toi sur le fait que les coups d’un soirs sont inutiles dans une dynamique d’apprentissage de la séduction. En obtenir un est assez facile à partir du moment où :

    1. La fille est prête à accepter l’idée.
    2. Le mec escalade.

    Ce n’est qu’une partie de la séduction cependant, et nombre de mecs enchaînent les coups d’un soirs, mais sont incapables de vivre une vraie expérience avec une nana (sexfriend, copine ou autre).

    • J’suis d’accord.

      J’irais même jusqu’à dire que l’état d’esprit général de la communauté lui-même n’est que le reflet d’un état d’esprit plus global véhiculé par la société.

      – L’ego en première ligne.
      – Le besoin d’approbation des femmes, mais aussi des hommes.
      – Le fantasme du coup d’un soir.

      En fait, le jeune qui veut « devenir PUA » n’est pas si différence de celui qui paie une blinde son iphone…

  3. Salut Chrys,
    J’espère que mon propos ne sera pas censuré. Que ça fait « bien » et « respectable » de dire « ouais les coups d’un soir c’est nul ». Suis-je le seul à y voir une once de conformisme ? Peut-être pour bien paraître devant les féministes et avoir éventuellement un jour une petite rubrique dans ELLE Magazine ? Vu ce qu’ils ont fait à Julien Blanc et à SBK, moi aussi j’aurais peur.
    Soyons honnêtes la fidélité chez l’homme vient soit d’une résignation, d’un contentement (se contenter) si ce n’est d’une impuissance soit de la lassitude de l’expérience de la toute-puissance : ce, une fois qu’on y a trop goûté et que nos récepteurs sont trop saturés. Rassurons-nous, ça finira par revenir. Le désir de l’homme est insatiable.
    Que fait-on du phénomène des groupies chez les rockstars ? Combien de milliers de femmes s’est tappé Mick Jagger ? Combien de mecs mariés ont des maîtresses pour s’épanouir sexuellement ? Si tu pouvais conclure immédiatement avec chaque magnifique demoiselle que tu croises dans la rue, le métro, songerais-tu un seul instant à la nécessité même de faire un simple rencard ? De boire un verre ?
    La nouveauté alliée à la plus grande beauté donne un élixir irrésistible, et dont seuls les vrais PUA connaissent la saveur. Tant que l’on n’a pas connu la toute-puissance, je soupçonnerai toujours la fidélité des prétendus séducteurs de contenir au fond une résignation qui est impuissance.
    Néanmoins j’entends ton parti pris Chrys, et je le partage presque, MAIS ce, je l’avoue, par résignation car je ne suis pas un séducteur victorieux. Car c’est toujours un processus fastidieux de conquérir une très belle femme. Et lorsque l’on est pas un grand séducteur et que l’on ne se tape pas un mannequin tous les soirs, oui le coup d’un soir est dans une certaine mesure synonyme d’échec. Oui une bonne sexfriend c’est quand même plus safe, agréable et moins frustrant. On s’est donné du mal à conquérir une beauté, ô que c’est dur de tout remettre sur le tapis systématiquement. Et d’affronter de nouveau à la solitude, le doute, le rejet. Mais ça forge un homme. Et les vétérans s’amusent de ce processus : ) J’adore ! J’y suis accro ! La séduction, c’est d’abord avant tout parler, communiquer, échanger avec autrui. Quel plaisir à chaque approche!! Quel drogue de partager son énergie positive et recevoir beaucoup d’ondes positives en retour. En un mot de faire l’expérience de la contagion émotionnelle. C’est aussi découvrir qu’on ne sera jamais seul et que l’être humain, c’est bon. Et quelle satisfaction plus tard à chaque nouvelle communion entre deux corps qui ne se connaissaient pas. Encore mieux, lorsque l’un de ces corps n’avait jamais communié auparavant ; )
    Du coup pour ceux qui connaissent la même modeste condition, la majorité d’entre nous, n’oublions pas nous plus par rapport au coup d’un soir:
    _que fait-on de toutes ces beautés qui sont touristes ou qui ont déjà quelqu’un… On peut passer un moment magique, une nuit intense peut-être, des aventures extras. Court mais si intense!! La vie je la préfère courte mais intense car c’est ce qui lui donne sa valeur.
    _autre cas de figure : oui on n’arrive pas à revoir la fille qui nous intéresse parce qu’elle nous next. Oui mais si elle nous plaît vraiment comme précédemment je ne dis pas non à une folle nuit de sexe avec elle. LA PLUS BELLE NUIT DE MA VIE était comme ça. Tant pis si ça n’a duré qu’une nuit, c’est comme la vie et elle est éphémère donc c’est parfait.
    _la fille ne nous plaît pas suffisamment pour avoir envie de la revoir. Mais on peut passer un bon moment. Une fois j’avais assez de sexfriends mais j’étais tout de même friant de nouvelles conquêtes. On sait qu’elle ne sera pas dans la liste prioritaire. D’autrefois on est carrément en période de disette. Mais pourquoi ne pas se laisser tenter par un bon moment avecune fille qui n’est tout simplement pas trop mal mais sans plus ? Les filles font pareil.
    Oui ça ne correspond pas à l’idéal de la séduction, mais j’ai passé de bons moments qui ont compté pour moi.
    Donc les coups d’un soir, entre synonyme de toute puissance sexuelle ou de bouée de sauvetage, quoi qu’on en dise, sont très très loin d’être INUTILES à mes yeux. J’en vis depuis des années.
    Evidemment du fait de mon impuissance, moi aussi je rêve d’une belle relation mais je fais avec ce que la vie me donne ; )
    Tant mieux pour ceux qui arrivent à trouver des sexfriends magnifiques. Faut-il d’ailleurs le souligner, les très très belles femmes se contentent très rarement de cela, car elles ont le choix : les meilleurs mecs se bousculent à leur porte pour se mettre en couple avec elles et par là-même ils répondent mieux aux attentes de la créature féminine en termes de stabilité et d’image respectable.
    C’est rassurant de se dire que le but de la séduction c’est d’être en couple disney. Moi je dis non. A bas la sanctification de la résignation du couple Disney féministico-blablatique comme modèle d’école de séduction.
    Vive la solitude, vive le rejet, vive le doute. Vive le challenge quotidien. Vive les corps, vive la poussière. Vive le vide qui finira toujours par advenir.

    Un petit player. Tom

    • Que ça fait « bien » et « respectable » de dire « ouais les coups d’un soir c’est nul ». Suis-je le seul à y voir une once de conformisme ? Peut-être pour bien paraître devant les féministes et avoir éventuellement un jour une petite rubrique dans ELLE Magazine ? Vu ce qu’ils ont fait à Julien Blanc et à SBK, moi aussi j’aurais peur.

      Oh ouais ! Tu as percé mon secret : je fais de la lèche aux féministes pour avoir ma rubrique « harcèlement de rue ».

      Plus sérieusement, outre cette remarque un peu bizarre, ce commentaire est dans l’ensemble peu cohérent, peu sensé, et démontre d’une profonde immaturité.

      Je tiens à te préciser que ce n’est pas un jugement personnel. Tu es peut-être un mec très sympathique. Je juge les arguments que tu donnes, et la perception que tu projettes.

      D’abord, on sent bien le débutant qui a gobé toutes les belles promesses de la communauté.

      Quand je lis un truc comme « Tant que l’on n’a pas connu la toute-puissance [=du « PUA »]», j’ai envie de te dire que la seule chose qui est toute-puissance ici, c’est la débilité de cette phrase…

      Soyons honnêtes la fidélité chez l’homme vient soit d’une résignation, d’un contentement (se contenter) si ce n’est d’une impuissance soit de la lassitude de l’expérience de la toute-puissance : ce, une fois qu’on y a trop goûté et que nos récepteurs sont trop saturés. Rassurons-nous, ça finira par revenir. Le désir de l’homme est insatiable.

      Un tas de trucs à dire rien que sur cette phrase :

      (1) Je ne parle pas de fidélité ou d’exclusivité sexuelle ici… Je parle simplement de garder les filles que l’on a séduit dans sa vie. D’ailleurs, le mot est mal choisi. Je parlerais plutôt « d’exclusivité » ici. La fidélité étant une valeur morale. Mais bref, je digresse là.

      (2) Leaproblématique c’est que si tu ne te contentes jamais d’assez de femmes, que tu restes constamment d’un mode de « recherche » pour assouvir tes besoin affectifs et sexuels : (1) tu seras un éternel insatisfait (=frustré) ; (2) tu devras probablement te contenter d’une vie financière et sociale de merde à côté, parce que tu seras trop occupé à essayer d’enchainer les coups d’un soir… Les seuls exceptions sont si (1) tu es une célébrité, donc ce sera relativement simple et rapide de trouver des filles avec qui coucher. Ou (2) tu es un riche rentier avec 100% de temps libre. Mais je présume que tu n’es pas dans l’une de ces 2 catégories…

      Que fait-on du phénomène des groupies chez les rockstars ? Combien de milliers de femmes s’est tappé Mick Jagger ?

      Ce n’est pas un bon exemple pour 3 raisons :

      1) Les célébrités sont une exception en termes de coût investi, dans le sens où c’est relativement simple pour eux de coucher avec des femmes par rapport au mec normal. Mais même là, on pourrait estimer que leur célébrité a un prix (mais là encore, je digresse.). Sauf si tu es une célébrité (là encore, je ne pense pas), cela demandera beaucoup plus d’effort pour rencontrer et séduire des femmes. Même si tu es un TRES bon séducteur, pour coucher avec une cinquantaine de femmes, il te faudra investir beaucoup de temps et d’effort. Souvent plus que ce qu’un mec qui tient à maintenir un bon équilibre sa vie professionnelle et sociale ne peut se permettre…

      2) On parle d’une célébrité en pleine période de révolution sexuelle, durant les années 60-70. A cette époque, tout le monde baisait plus et plus facilement qu’aujourd’hui…

      3) Le but d’un mec normal -avec un état d’esprit relativement sain- est d’avoir une vie sexuelle et affective épanouie pour se sentir heureux dans sa vie. En d’autres termes, on s’en fout de faire 2000 Fclose, ou 10 dans sa vie, l’important c’est qu’il se sente satisfait de sa vie sexuelle et affective, sans négliger les autres aspects important de sa vie. Peut-on considérer que Mike Jagger, héroïnomane notoire (entre autre), puisse être un bon exemple en termes de bien-être et d’épanouissement personnel ?

      En bonus, réfléchi à ça : Brad Pitt, Georges Clooney, David Beckham, etc, etc. Tous sont beau, riches et célèbres. Tous peuvent avoir autant de coup d’un soir qu’ils veulent… MAIS, tous sont en couple. Même Mike Jagger aussi c’est marié plusieurs fois.

      Est-ce la résignation ? Le contentement faute de mieux ? L’impuissance ?
      Ca m’étonnerait !

      La lassitude ?
      Peut-être. Dans ce cas ça voudrait dire que les coups d’un soir ne les rend pas vraiment heureux. Ils en ont conclu que c’était plutôt inutile, comme le font la plupart des mecs normaux après avoir fait une dizaine coup d’un soir… Comme je l’explique dans l’article.

      Combien de mecs mariés ont des maîtresses pour s’épanouir sexuellement ?

      (1) Une maitresse n’est pas un coup d’un soir…
      (2) Je n’ai jamais « vendu » le modèle de relation traditionnel. Je ne parle ni d’exclusivité, ni de relation « sérieuse ». Je parle juste de fidéliser la fille et la garder selon ses propres conditions

      Si tu pouvais conclure immédiatement avec chaque magnifique demoiselle que tu croises dans la rue, le métro, songerais-tu un seul instant à la nécessité même de faire un simple rencard ? De boire un verre ?

      Et si l’argent poussait dans les arbres, est-ce que tu irais travailler ?

      Le truc c’est que (1) l’argent ne poussera jamais dans les arbres. (2) ça n’empêche pas de travailler quand même si tu apprécies ce que tu fais.

      De même :

      tu ne vas pas conclure immédiatement avec chaque magnifique demoiselle que tu croises. C’est un pur fantasme ! A la rigueur, pourquoi ne pas croire au père Noël ?

      – en quoi ça t’empêcherait de ressentir de l’attachement pour elles, et de vouloir les revoir ?

      MAIS ce, je l’avoue, par résignation car je ne suis pas un séducteur victorieux.

      Comme pour la « toute-puissance » : c’est quoi ce trip du « séducteur victorieux » ?

      Et lorsque l’on est pas un grand séducteur et que l’on ne se tape pas un mannequin tous les soirs, oui le coup d’un soir est dans une certaine mesure synonyme d’échec.

      Là encore, tu fantasmes sur le mythe du « grand séducteur ».

      D’abord, à moins de skaté le carré VIP d’une boite branchée de Las Vegas (ou peu importe la ville), tu ne croiseras pas des mannequins tous les jours. Alors pour en séduire une par soir…

      Cette phrase sent le lavage de cerveau « made in USA » à plein nez.

      Oui une bonne sexfriend c’est quand même plus safe, agréable et moins frustrant. On s’est donné du mal à conquérir une beauté, ô que c’est dur de tout remettre sur le tapis systématiquement. Et d’affronter de nouveau à la solitude, le doute, le rejet. Mais ça forge un homme.

      Tu penses qu’il faut passer constamment par de la souffrance, des choses désagréables et frustrantes pour se forger ?

      Ces choses-là, n’auraient-elles au contraire tendance à DÉTRUIRE un homme quand elles sont récurrentes ?

      Là encore, je pense que cet état d’esprit n’est pas sain. Y’a un équilibre à entretenir entre les deux qui est TRÈS important.

      La séduction, c’est d’abord avant tout parler, communiquer, échanger avec autrui.

      Mais pas les relations ?

      Quel plaisir à chaque approche!! Quel drogue de partager son énergie positive et recevoir beaucoup d’ondes positives en retour.

      Pas la compagnie féminine, plus globalement ?

      En un mot de faire l’expérience de la contagion émotionnelle. C’est aussi découvrir qu’on ne sera jamais seul et que l’être humain, c’est bon. Et quelle satisfaction plus tard à chaque nouvelle communion entre deux corps qui ne se connaissaient pas. Encore mieux, lorsque l’un de ces corps n’avait jamais communié auparavant ; )

      Sortez les violons !

      Plus sérieusement, tu romances beaucoup trop le processus.

      Juste des fais qui me semblent objectifs :

      – Le tout premier rapport sexuel est rarement le meilleur (sérieux, combien de femmes osent complètement se lâcher, sucent et acceptent d’avaler la toute première fois ??)

      – La compagnie féminine est TRES SOUVENT plus agréable après le premier ou second rapport sexuel. Une femme devient naturellement plus affective, accommodante et docile après avoir fait l’amour avec un mec.

      _autre cas de figure : oui on n’arrive pas à revoir la fille qui nous intéresse parce qu’elle nous next. Oui mais si elle nous plaît vraiment comme précédemment je ne dis pas non à une folle nuit de sexe avec elle. LA PLUS BELLE NUIT DE MA VIE était comme ça. Tant pis si ça n’a duré qu’une nuit, c’est comme la vie et elle est éphémère donc c’est parfait.

      Ok. Mais si elle te plait VRAIMENT, ton tout premier objectif sera quand même de la garder ? Ou alors j’ai mal compris…

      _la fille ne nous plaît pas suffisamment pour avoir envie de la revoir. Mais on peut passer un bon moment. Une fois j’avais assez de sexfriends mais j’étais tout de même friant de nouvelles conquêtes. On sait qu’elle ne sera pas dans la liste prioritaire. D’autrefois on est carrément en période de disette. Mais pourquoi ne pas se laisser tenter par un bon moment avec une fille qui n’est tout simplement pas trop mal mais sans plus ? Les filles font pareil.
      Oui ça ne correspond pas à l’idéal de la séduction, mais j’ai passé de bons moments qui ont compté pour moi.

      Ca ne contredit en rien ce que j’explique dans mon article.

      Nouvelle conquête ne veut pas dire « coup d’un soir ».

      Tant mieux pour ceux qui arrivent à trouver des sexfriends magnifiques. Faut-il d’ailleurs le souligner, les très très belles femmes se contentent très rarement de cela, car elles ont le choix : les meilleurs mecs se bousculent à leur porte pour se mettre en couple avec elles et par là-même ils répondent mieux aux attentes de la créature féminine en termes de stabilité et d’image respectable.

      Y’a une différence entre ce que une femme DIT vouloir, et ce qu’elle APPRECIE. Elle peut ne pas vouloir une relation SF, ou multiple, ou ouverte, MAIS l’apprécier une fois dedans + la plupart des mecs sont nul en relation : ils sont soit trop needy, soit trop possessif, soit mentent comme des arracheur de dents (sur leur situation, leur fidélité, etc), soit les 3 en même temps. et la plupart sont chiant au lit. Si tu n’as aucun de ses défauts, et montre plutôt les qualités inverses, les aiment aimeront leur relation avec toi et voudront au moins te garder en orbite. J’ai des tas de sexfriends qui partent et reviennent sans arrêt. Elles partent parce que tu n’as pas d’engagement à offrir, mais reviennent parce que ceux qui leur en offre devient chiant et étouffant.

      C’est rassurant de se dire que le but de la séduction c’est d’être en couple disney. Moi je dis non. A bas la sanctification de la résignation du couple Disney féministico-blablatique comme modèle d’école de séduction.

      Quel est le reproche exactement ? Retrouve moi un passage ou je fais l’apologie de relation traditionnelle dans cet article. Ou même dans mon blog.

      Chrys

  4. Très bon Article Chrys, comme d’hab 😉

    Je voulais réagir à ton commentaire Tom, déjà pour te dire que Chrys n’a jamais prétendu des choses qui allaient à l’encontre de son expérience personnelle pour rentrer dans des cases de conformisme. Ensuite, l’esprit de DA se trouve dans un autre monde que le scandale avec Julien Blanc, rien de comparable.

    Effectivement, le modèle Disney est ridiculisé par la communauté, mais l’esprit est t’il plus libéré quand on veut copier son mode de vie sur des Superstars ou des coachs en séduction US, comme nous le montre le modèle américain. Eux, draguent dans les plus grandes villes du monde ou la débauche, l’argent, la démesure, et le caractère ponctuel des rencontres, sont plus présent que n’importe ou ailleurs. Après si ton but ultime est de rentrer avec des super mannequins chaudes chaque soir, c’est possible mais ça ne se passe pas en France. Même si nous avons de très belles femmes ici, il faut savoir travailler sur une échelle réaliste… ou alors s’expatrier et devenir une rockstar.

    Pour revenir à l’article, c’est sympa les coups d’un soir, mais le problème vient quand on recherche à coucher avec un maximum de femmes, davantage pour l’ovation des potes, plutôt que pour le vrai amour des femmes et les moments de qualité passés avec chacune d’elles. Je parle de qualité parce qu’à mon sens, le coup d’un soir représente rarement un moment de qualité, surtout en Night Pickup.

    Concurrence, logistique, alcool, fatigue, anxiété, sont des freins réels qui jouent sur la qualité de la baise. Sur ceux qui se vantent d’avoir couché avec 200 nanas, combien peuvent se vanter d’avoir ne serait ce que 30 « bonnes baises » ?

    Je doute que les nanas qui veulent uniquement le one-shot soient si répandues comme veut le prétendre la communauté, parce que c’est vendeur. La plupart du temps, quand elles acceptent l’idée et jouent la carte du sexe rapide c’est qu’elles ont une perspective à plus long terme dans la tête. Parce qu’elles ont compris que les mecs n’aiment pas les coincées, et que c’est aussi la manière la plus efficace de pouvoir choisir le meilleur partenaire pour une relation plus longue, et du sexe de qualité.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.