Accueil 5 Relation de couple 5 Définir le cadre de la relation – partie 2

Définir le cadre de la relation – partie 2

– ELEMENT 1/3 : LE PROCESSUS –

Objectif = séduire de la bonne manière pour installer une relation libre.

Il y a maintes manières de coucher avec une femme et d’installer une relation. A titre personnel, je recommande d’avoir un rapport sexuel assez vite d’abord ; lors du premier ou second rendez-vous si possible. La raison principale est simple : plus l’on met de temps pour escalader jusqu’au sexe, moins l’on a de chance d’arriver au bout du processus. C’est d’autant plus vrai dans un contexte où la fille est une parfaite inconnue, et peut disparaître n’importe quand – sans raison apparente.

Ceci dit, l’escalade rapide n’est pas la seule voie. Une relation amoureuse peut tout à fait se mettre en place autrement, parfois avant même qu’il n’y ait de rapport sexuel, à la suite de quelques mois de flirts. Il arrive aussi que deux personnes se mettent ensemble des années après s’être rencontrées. En bref, il n’y a pas UNE manière unique de coucher avec une fille et d’installer une relation, mais plusieurs.

Mais, tous les chemins ne mènent pas à Rome

Il y a des façons d’amener une relation qui sont propices à installer le cadre que vous voulez, et d’autres qui ne le sont pas.

Séduire vite une inconnue est propice à l’installation d’une relation libre ; mais draguer comme au XVIIIe siècle, ou comme au collège, ne le sont pas. Draguer des filles qu’on connaît déjà ou qui font partie de son cercle social proche non plus.

La raison : dans chacun de ces cas, les attentes des filles sont différentes. Elles ne vont pas attendre la même chose de vous, ni d’une relation avec vous.

Les attentes

Je ne parle pas seulement d’attentes dans le sens « avoir des standards » ; « il faut qu’il/elle ait telles et telles qualités ». Je parle surtout d’attentes de résultat !

Nous avons TOUS – hommes comme femmes – des attentes plus ou moins élevées quand nous flirtons avec une personne du sexe opposé.

Si vous avez rencard avec une fille :

  • Peut-être irez-vous au rendez-vous en vous disant : « je vais d’abord voir si elle me plaît et si elle est réceptive, ensuite on verra… » En d’autres termes, vous ne vous attendrez pas (encore) à grand-chose.
  • Ou alors, vous irez avec l’intention d’emballer la fille (au moins de l’embrasser, voire mieux) parce qu’elle vous plaît déjà beaucoup, qu’il s’agit d’une excellente opportunité. Votre attente est déjà plus importante. Et par extension, vous êtes (un peu) plus attaché au résultat.
  • Sinon, peut-être que vous irez carrément avec l’objectif d’entrer en relation (« traditionnelle ») avec elle, à la suite de ce rendez-vous ou des quelques suivants. Vous n’êtes peut-être même pas intéressé par le sexe, mais seulement par l’idée qu’elle devienne votre copine. C’est un autre type d’attente, qui va générer un état d’esprit et une attitude très différents au cours du processus.

Attentes différentes ; états d’esprit différents

En fonction de l’attente que l’on a, notre état d’esprit n’est pas le même. Nous appréhendons la séduction différemment – c’est valable pour les deux sexes

Par exemple, si vous venez juste pour voir si la fille est réceptive (cas#1), vous allez arriver décontracté pour lui faire votre numéro de charme ; puis, si vous sentez que le feeling ne passe pas, vous vous tirerez dans la demi-heure. Ou alors, si au contraire il passe bien, vous essayerez d’aller aussi loin que possible en escaladant – vous ferez monter la tension avec le regard, vous réduirez la distance, vous lui toucherez la main, les hanches, etc., jusqu’à ce qu’elle vous stoppe gentiment OU que vous arriviez au bout du processus.

Par contre, si vous voulez que la fille devienne votre copine, vous risquez d’essayer de vous vendre comme un « parfait petit copain » ET vous allez être frileux. Vous allez rester des heures sans rien faire, vous hésiterez avant une escalade – parce cela implique de prendre un (petit) risque  -, et vous ne voudrez pas échouer.

Deux attentes différentes = deux états d’esprit différents.

C’est similaire pour les filles. Suivant les attentes qu’elles se font de l’issue de la rencontre, elles vous permettront de les séduire d’une certaine manière, ou bien d’une autre. Elles seront plus ou moins frileuses pour laisser s’exprimer leur sexualité, et vous permettre d’escalader.

Les femmes peuvent coucher pour un tas de raisons différentes

A vrai dire, il y a des tas de raisons pour lesquelles une fille couche avec un homme. Ces raisons ne sont pas toujours « nobles » au regard de la société. Ce n’est pas toujours par « Amour » (avec le grand A !) ou parce qu’elle vient d’entrer en relation.

Des fois, c’est parce que le mec est célèbre, a une bagnole de sport ; ou, pour l’aventure, parce qu’elles veulent savoir ce que ça fait de coucher avec un grand black musclé, ou avec un minet de 20 ans de moins, ou que sais-je encore.

D’autres fois, c’est parce qu’elles cèdent à leur envie du moment. En clair, le sexe arrive spontanément, sans préméditation, parce que l’homme a su faire grimper son désir sur l’instant.

Si vous avez déjà fait un instant-fclose à partir de la rue, il y a de très fortes chances pour que c’ait été le cas – la fille n’avait absolument pas prévu de rencontrer quelqu’un en sortant de chez elle, et elle s’est laissée guider.

La raison pour laquelle une fille couche avec vous a son importante. Coucher avec une fille parce que vous répondez à des attentes spécifiques – parce que vous lui avez montré patte blanche sur votre intention d’être « sérieux » en relation, vous avez de l’argent, whatever – OU parce que vous avez su lui donner envie, est DIFFÉRENT ; cela n’ouvre pas les mêmes portes.

Le bon scénario

Il y a quelques années, la seule raison pour laquelle je cherchais à vite séduire était (1) pour éviter que la fille ne change d’avis en cours de route, et (2) parce que la meilleure fenêtre d’opportunité pour escalader est souvent peu de temps après l’escalation antérieure.

  • Plus l’on fait de rencards, moins on a de chance de conclure…
  • Plus l’on temporise longtemps après une escalation réussie, plus l’excitation qu’elle avait suscitée redescend – et la fille moins emballée…

Plus tard, je me suis aperçu que c’était aussi très bien pour installer des relations non-traditionnelles.

La plupart des filles, même si elles désirent du sexe dans leur for intérieur, ne s’attendent pas à coucher avec un homme aussi vite. Le sexe lors du 1er ou 2ième rendez-vous n’est pas prémédité en général – ça arrive « comme ça », comme elles disent. Et c’est un gros avantage.

Voilà grosso-modo le scénario d’une bonne séduction :

  • Vous abordez une fille et lui faites bonne impression ; vous échangez vos numéros.
  • Après une relance par SMS le jour même, vous échangez quelques jours/semaines par téléphone (SMS, MMS, appel) ; puis, vous programmez un rendez-vous.
  • En rendez-vous, le feeling passe à merveille. Elle est charmée par vous, et comme vous avez lu Drague Minimaliste (hop ! petite pub ni vue ni connue :-)), vous savez faire monter la tension sexuelle comme personne !
  • Maintenant, la tension est palpable ; vous vous sentez TRÈS attirés et excités l’un par l’autre. Vous lui prenez la main. Vous rapprochez vos lèvres. Elle vous tend les siennes pour que vous l’embrassiez. S’en suit des caresses, des mots tendres et coquins à l’oreille.
  • Enfin, un peu plus tard, sous l’effet de l’excitation, elle se laisse guidée jusqu’à chez vous. Pas la peine de vous faire un dessin sur ce qui s’ensuit…

Voilà un scénario où le sexe arrive spontanément, sans être prévu à l’avance parce que, sur l’instant présent la fille a eu envie de vous et vous avez su contourner ou dépasser ses quelques barrières psychologiques.

Ça, c’est le scénario idéal pour commencer à installer une relation.  Vous avez contourné « l’évaluation du petit copain » au cours du processus.

Mieux vaut « vendre » le sexe avant, et la relation après

Prenez quelques minutes pour réfléchir à ceci…

Vous venez de coucher avec une fille qui n’attendait rien de particulier de votre part. Elle ne pensait même pas coucher avec vous quelques heures avant ! Par conséquent, elle n’a pas cherché à obtenir d’engagement préalable, ni à ce que vous lui montriez « patte blanche » en lui prouvant à quel point vous seriez un copain fidèle et dévoué en relation. Vous venez de coucher avec elle, en contournant cette évaluation du bon petit copain sérieux.

Dans ce cas de figure, vous êtes dans une BIEN MEILLEURE position pour lui « vendre » le genre de relation que vous voulez.

Parce qu’avoir DÉJÀ couché avec elle implique deux choses :

  • Plus de détachement de votre part : on n’est jamais aussi à l’aise, confiant et détaché auprès d’une femme qu’APRÈS avoir couché avec, n’est-il pas ?!
  • Plus d’attachement de sa part : parce que le rapport sexuel est l’expérience émotionnelle la plus intense et intime qu’une femme puisse partager avec un homme ! Et qu’après avoir vécu cette expérience avec vous, elle commencera à s’attacher – à condition d’avoir bien assuré.

Voilà qui équilibre la balance !

A partir de ce moment, vous pouvez commencer à Prizer la relation avec VOUS efficacement !

Le meilleur moment pour installer une relation ?

Beaucoup de mecs négocient au mauvais moment la relation… Ils tentent de l’installer trop tôt, au cours du processus de séduction. Hors, c’est le pire moment pour le faire !

D’abord parce qu’à ce stade, les filles sont TRÈS dures en affaire. Elles se sentent en position de force parce qu’elles contrôlent l’issue de la rencontre – ce sont elles qui acceptent ou non les avances de l’homme – alors que vous, à ses yeux, vous n’êtes encore qu’un mec qui essaie de la séduire ; parmi (beaucoup ?) d’autres.

Si vous laissez entendre que vous avez l’intention d’être son copain maintenant, préparez vous à devoir montrer patte blanche – prouver que vous êtes un gentil garçon fidèle et dévoué – et accepter ses conditions (= une relation traditionnelle).

Ensuite, et c’est une raison plus importante encore, parce qu’en lui faisant comprendre que vous voulez vous mettre en couple avec elle, vous risquez d’éveiller son ASD (anti-slut defense) – en d’autres termes, son besoin de se donner l’image d’une fille « sérieuse » (au regard de l’honorable société.)

Les filles savent que les hommes, à l’image de l’honorable société, n’aiment pas sortir avec des filles à la sexualité débridée. Ils préfèrent les filles « pures » (madonna/whore complex). Si vous leur sous-communiquez très tôt que vous voulez une relation, elles subodoreront qu’elles doivent coller à cette image de la « fille sérieuse »  voulue  par l’honorable  société – désintéressée du sexe, en recherche d’une relation traditionnelle – parce qu’une relation est à présent en jeu. Cela, même si elles ne le sont pas du tout.

D’une certaine façon, révéler son envie de sortir avec un fille trop tôt  produit un effet similaire à celui de révéler trop tôt son intention de coucher avec elle…

Si vous essayiez de « négocier » verbalement le sexe avec une fille durant les 20 premières minutes d’un rencard, alors que vous n’êtes encore qu’au stade d’une discussion cordiale, vous risqueriez de réveiller son ASD. Elle se dira « ce mec me connaît à peine et il espère déjà coucher avec moi » ; ce après quoi elle se donnera des airs de bégueule pour vous sous-communiquer le message : « désolé mon vieux mais je ne suis pas une salope. Je suis une fille sérieuse, je  ne couche pas avec n’importe qui et sans raison noble. » Ce qui, encore, est souvent tout à fait faux.

Idem : en essayant de « négocier » une relation trop vite – en prétendant être vous-même être un mec sérieux qui veut une relation sérieuse, ou en tentant d’obtenir un accord verbal, etc. – vous risquez de réveiller son besoin de jouer la « fille sérieuse » auprès de vous.

Ensuite elle prétendra  : « Si j’accepte de sortir avec un mec, c’est SEULEMENT à condition qu’il me respecte, me traite comme une princesse, et qu’il est parfaitement sérieux ». C’est plus ou moins le message que les filles sont conditionnées à donner pour montrer qu’elles sont des filles fiables en relation.

Ce que l’on dit vouloir  VS  ce que l’on veut

Voici une leçon à retenir :

De la même manière que les femmes prétendront que le sexe n’est pas important et ne les intéresse pas vraiment, elles prétendront vouloir quelque chose de sérieux (une relation traditionnelle) ; parce que l’honorable société les conditionne à cette image de femmes (pures, sages et sérieuses).

Est-ce ce qu’elles veulent vraiment ?

 En général, NON.

  • Elles désirent du sexe autant que les hommes, MAIS leur conditionnement social les pousse à dire le contraire.
  • Elles n’aiment pas vraiment les relations sérieuses, MAIS leur conditionnement social les pousse à dire le contraire.

En réalité, elles ne désirent pas vraiment un mec sérieux ; un mec acquis, prévisible, peu sexué, qui n’a d’yeux que pour elles et leur cède tout. Elles ne veulent pas d’une relation trop paisible, fusionnelle, sans aucun problème/inconvénient (au point qu’elles les créent elles-mêmes lorsqu’il n’y en a pas !)

Dans leur for intérieur, elles veulent un mec sexué, indépendant, avec une bonne paire de c*uilles. Elles veulent une relation imprévisible, qui peut aussi bien souffler le chaud ou le froid – comme elles veulent une bonne grosse baise avec un mec séduisant et  mystérieux

Prétendre être intéressée par les relations sérieuses, comme prétendre ne pas être intéressée par le sexe, n’est qu’un discours d’apparat, une manière de se conformer à l’image que l’honorable société veut d’elles, et d’entretenir le fantasme de pureté.

Si ça se trouve, cette fille en face de vous suce profond, avale, participe à des gang bang et méprise les mecs qu’elle considère comme acquis (s’envoie en l’air avec d’autres mecs dans leur dos, se sert d’eux, etc.) Mais elle prétendra être une fille pure parce que de votre côté vous jouez au « bon petit prétendant. »

Ce n’est pas ce qu’elles disent/prétendent aimer qui compte, c’est ce qu’elles aiment VRAIMENT, dans leur for intérieur. Les deux sont différents ; et souvent,  prendre la responsabilité de les guider vers leurs désirs profonds est le rôle de l’homme.

NB : Évidemment, je fais une généralité : il est possible qu’une fille veuille effectivement une relation traditionnelle même sans que vous n’ayez prétendu quoi que ce soit, ou qu’elle assume parfaitement ne pas en vouloir une. Je parle en règle général.

Eviter la « Boyfriend Zone »

On dit souvent que, pour séduire, il faut éviter la « Friend Zone ». Mais quand il s’agit d’installer une relation non-traditionnelle, une autre zone est à éviter : la « Boyfriend Zone. »

Si vous devez retenir une seule chose de cet article, c’est celle-ci : éviter la boyfriend zone.

Toutes les explications ci-dessus ne servent qu’à mieux comprendre pourquoi vous devez éviter de vouloir installer la relation trop tôt, durant le processus.

Finalement votre mission est  simple : éviter la « boyfriend zone » ; séduisez d’abord, installez la relation ensuite. Vous verrez que, même vous, lorsque vous suivrez cet ordre des choses, vous ne ressentirez plus l’envie de vous montrer sous l’angle du copain traditionnel potentiel (beaucoup de mecs font cela parce qu’ils pensent que ça rassure la fille). Au contraire, vous voudrez être un partenaire non-traditionnel – un mec à part de ceux qu’elle a pu rencontrer et avec qui elle est sortie par le passé. Un mec qui vit ses relations selon ses propres convictions et sa propre philosophie.

La « boyfriend zone » : kesako ?

La Boyfriend Zone, en quelques mots, c’est une petite case dans laquelle les filles nous mettent et qui change bien des choses…

A partir du moment où elles ne nous perçoivent, non plus seulement comme un mec attirant qu’elle vient de rencontrer, voire un partenaire sexuel éventuel, mais, comme un copain potentiel, leur attente, leur état d’esprit et leur attitude changent. Ses standards augmentent, les critères qui définissent son intérêt diffèrent.

Il n’est plus question de laisser libre cours à leurs désirs. Si elles vous considèrent comme un bon candidat, vous allez devoir leur donner des « garanties » pour aller plus loin avec elles – lui prouver que vous pouvez être « sérieux ».

Maintenant, elles attachent plus d’importance à ce que vous les perceviez comme des filles sérieuses – et par extension : que les choses n’aillent pas trop vite, que le sexe passe au second plan après l’engagement. 

A partir du moment où elles vous mettent en « boyfriend zone », elles installent le cadre la relation selon leurs conditions (ou plutôt : les conditions voulues par la société).

Il n’y a pas de mal à cela en soi. Seulement, toutes ces conditions ne sont pas motivées par l’envie d’avoir une relation épanouissante, qui réponde aux besoins de chacun, mais par l’envie de (1) dégager une bonne image« je prétends vouloir quelque chose de sérieux = je passe pour une fille sérieuse » – et de (2) faire comme tout le monde.

Bien entendu, je ne veux pas dire par là qu’il faille prétendre l’inverse, à savoir : ne pas vouloir de relation du tout/vouloir un coup d’un soir ! En revanche, ne prétendez pas que vous voulez une relation traditionnelle, que vous voulez à tout prix être son copain.

Chaque chose en son temps :

  • D’abord, vendez le sexe avec VOUS ; soyez sexué, ouvert d’esprit, à l’aise avec votre sexualité, et escalader jusqu’au sexe.
  • ENSUITE vendez la relation avec VOUS ; donnez-lui du bon sexe, amusez-vous avec elle, montrez une personnalité ouverte, mature, détachée, libre.

PUIS, EN S’ACCROCHANT À VOUS, À LA PERSONNALITÉ – INDÉPENDANTE ET OUVERTE – QUE VOUS DÉGAGEZ DURANT LA LIAISON (LES QUELQUES PREMIÈRES SEMAINES/PREMIERS MOIS APRÈS LE SEXE), ELLE ACCROCHERA AU CADRE DE LA RELATION.

Le cadre de la relation s’installe en grande partie non-verbalement. Ce sont principalement vos actions (durant le processus de séduction et après) et votre attitude qui le dessine, pas les mots (discussion, débat, whatever.)

Vous avez apprécié cet article ? Génial ! Vous pouvez aller encore plus loin :

  1. Vous pouvez Laisser un pourboire à Chrys pour financer le développement de son blog et ses futurs projets. Toute somme est bienvenue : de 1 centime à 1 million d'euros.
  2. Si vous voulez découvrir les meilleurs conseils de Chrys, allez consulter ses excellents guides.
  3. Si vous voulez des conseils honnêtes et améliorer votre réussite rapidement, Chrys est disponible par consultation téléphonique et dispense des coachings individuels.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

6 plusieurs commentaires

  1. Encore des réflexions intéressantes!

  2. Salut Chrys. Ticket très intéressant.
    Je n’ai pas encore de statistiques suffisantes en matière de relation libre installées.
    Mais je dois avouer que j’ai eu certaines expériences qui contredisent le fait que le non verbal fait tout.

    Pour moi le résultat du type de relation que l’on a avec un fille, c’est comme à l’approche, ca dépend en grande partie , des attentes de la filles avant, durant la période de la rencontre. SI la fille veut une relation sérieuse (parce qu’elle veut se caser), même si tu escalades vite (1er rdv suivi d’une isolation sexuelle et embrassade) et couches (baise) au 2e rdv, et qu’ensuite tu prends bien soin (1) d’être détaché: pas de calins+ sms réduits + frequence de revoyure faible (2) baiser bien (3) fait des allusions verbales qui sous communiquent le type de relation que tu veux, la fille peut continuer à voir la relation par le spectre qu’elle veut. Le pire c’est que ces choses , avec les mois, tant que le statut de la relation n’est pas officiel, ne font que l’attirer encore plus, Et au lieu de partir ou d’accepter le type de relation , elle peut grandement continuer à voir tes signes non verbaux en les interprétant différemment, en se disant que tu vas changer … parce qu’au fond elle ne souhaite pas voir la vérité en face car déjà attachée à toi.
    En plus , selon les principes de chacun, il ya une question d’intégrité avec soi meme qui se pose généralement au moment où on voit que la fille a perdu pied mais que le statut n’est pas encore officiel et qu’elle continuer à penser « relation sérieuse ».

    Ce qui marche le mieux pour moi, c’est (1) d’escalader vite idéalement coucher le premier soir (2) baiser bien durant le premier mois / 2e mois (3) amener soit même la question du statut de la relation le lendemain d’un bonne baise. L’avantage dans le fait d’amener le sujet est que on peut préparer ses arguments , utiliser beaucoup de tact en disant qu’elle compte etc.. .c’est très différent de quand on est surpris parce qu’on a naturellement tendance à reporter ce moment où la fille pose ses conditions. le plus c’est que meme si al fille pard, elle s’en va en sachant intérieurement que c’est toi qui a mis fin à la relation etc….. Dès que le statut est officiel, tout devient plus simple.

    • Salut Aubino,

      Quelques unes de tes remarques sont tout à fait vraies.

      Pour moi le résultat du type de relation que l’on a avec un fille, c’est comme à l’approche, ca dépend en grande partie , des attentes de la filles avant, durant la période de la rencontre.

      En effet, certaines filles (avec un état d’esprit traditionnel) ne voient qu’une seule sorte de relation possible… D’autres sont « binaires » ; pense que si une relation n’est pas traditionnelle, alors c’est un plan cul. La relation libre marche avec des filles un minimum ouverte d’esprit – et la relation libre non-exclusives avec des filles ouvertes d’esprit et intelligentes (même si on fait croire l’inverse : que ce sont les « pauvres connes qui acceptes ».)

      Comme pour la séduction, la méthode ne sert pas à convertir TOUTES les filles, seulement celles qui peuvent potentiellement être convertie. Une bonne méthode sert à ne pas foirer avec les bonnes filles – c’est un peu différent.

      e qui marche le mieux pour moi, c’est (1) d’escalader vite idéalement coucher le premier soir (2) baiser bien durant le premier mois / 2e mois (3) amener soit même la question du statut de la relation le lendemain d’un bonne baise. L’avantage dans le fait d’amener le sujet est que on peut préparer ses arguments , utiliser beaucoup de tact en disant qu’elle compte etc.. .c’est très différent de quand on est surpris parce qu’on a naturellement tendance à reporter ce moment où la fille pose ses conditions. le plus c’est que meme si al fille pard, elle s’en va en sachant intérieurement que c’est toi qui a mis fin à la relation etc….. Dès que le statut est officiel, tout devient plus simple.

      Je suis d’accord aussi : il y a une phase de « verbalisation » à faire, à un moment ou à un autre – du moins la plupart du temps. La fille a besoin après quelques temps qu’on mette les choses aux clairs, qu’on lui disent textuellement qu’elle est la nature de votre relation, et comment vous voulez la vivre (tout comme il faut parfois des remisent au point – verbales – au cours d’une relation). La difficulté ici c’est le timing ; où, si tu préfères, la calibration. Parfois la fille va se sentir totalement confuse après 2 semaines, ou elle va se persuadé que tu veux une relation sérieuse (même si tout semble montrer le contraire) et dans ce cas il faudra prendre son courage à deux mains et lui expliquer ce qu’on veut – sinon la relation risque de prendre la mauvaise direction (bien sur : expliquer les choses avec tact ; être prêt). D’autres fois, il vaudra mieux résister à l’envie de verbaliser son intention, parce que la fille s’habitue et s’adapte naturellement, et si l’on rend le cadre « officiel » on réveiller des résistances qu’on aurait jamais éveillées si on avait gardé sa langue dans sa poche un peu plus longtemps.

      Je suis d’accord que, quand c’est devenu officiel, tout est plus simple. Comme durant la séduction, où tout devient plus simple quand l’attirance devient officiel (vous vous embrassez, etc.). Mais attention à ne pas aller trop vite non plus !

  3. Salut chrys ! Merci pour ce super article ! Ton blog est vraiment le seul que je lis en français sur ce sujet car je trouve que tu te rapproches le plus de la réalité et de ce qui est vraiment important en matière de séduction.

    Je voudrais te demander un conseil: une fille très belle (8/10) que j’ai rencontré il y a de çà plus d’un mois, on a parlé un peu, j’apprécie pas spécialement sa personnalité mais j’ai couché avec elle parce qu’elle est très belle. Je voudrais la garder en plan câlin , mais voilà j’habite dans une autre ville qu’elle , on a pas pu se voir pendant plus d’un mois, on parlait plusieurs fois par semaine par texto/tel. Elle devait venir me voir le WE dernier mais elle a annulé au dernier moment pour aller chez « des potes », sur ceux je me suis énervé car je déteste ce genre de foireux, elle m’a dit qu’elle voulait plus me voir (j’avoue avoir été un peu needy sur c’est coup, mais je suis pas du genre à refoulé ma colère). Voilà au final on a « fait la paix » ensuite par texto mais on s’est pas parlé depuis .

    Ce qui me fait peur c’est que cette histoire lui ait coupé l’envie de coucher avec moi. J’ai quand meme de l’espoir parce que elle avait adoré quand on a couché ensemble (elle a jouit 2 fois, elle me disait « je veux plus que tu sortes de mon lit »). Je me demande aussi si le fait qu’elle voit un autre mec ne va pas m’empêcher de coucher avec elle.

    Quel est ton conseil pour gérer au mieux la situation et recoucher avec elle ? Est ce que tu penses que n’importe quelle fille peut accepter son désir sexuel ou est ce quil y en a qui ne sont vraiment pas « du genre » à coucher juste comme ça ?

    • Elle devait venir me voir le WE dernier mais elle a annulé au dernier moment pour aller chez « des potes », sur ceux je me suis énervé car je déteste ce genre de foireux, elle m’a dit qu’elle voulait plus me voir (j’avoue avoir été un peu needy sur c’est coup, mais je suis pas du genre à refoulé ma colère).

      Y’a une expression qui dit « Donner le bâton pour se faire battre »… A mon avis, elle devait déjà être moyennement emballée par votre relation à ce moment-là, et tu lui donner la bonne raison pour y mettre fin (plutôt que d’attendre l’occasion de lui donner les « bonnes » pour continuer…). Bref.

      Quel est ton conseil pour gérer au mieux la situation et recoucher avec elle ?

      REprendre contact, REater et REséduire. En résumé : REpartir de zéro (ou presque) et REfaire le travail.

      Est ce que tu penses que n’importe quelle fille peut accepter son désir sexuel ou est ce quil y en a qui ne sont vraiment pas « du genre » à coucher juste comme ça ?

      Y’a de tout ! De celles qui n’ont presque aucune ASD, à celle qui ont un vrai blocage par rapport au sexe à cause de croyances extrêmement négatives sur le sexe.

      C’est un peu comme l’intérêt initial : y’a quelques OUI, pas mal de NON et beaucoup de PEUT-ÊTRE : des filles qui ont une sexualité, qui ont envie d’assouvir leur besoin de sexe, MAIS qui veulent éviter à tout prix de passer pour des salopes et ont quelques tabous. Pour ces dernières, ça dépendra beaucoup de TOI – comment tu agis, comment tu dragues, comment tu te comportes vis-à-vis d’elle et de ta propre sexualité, etc.

      Autrement dit, ces « peut-être » seront plus ou moins à l’aise en fonction du contexte et du type en face d’elles.

      Edit : Merci pour le compliment (début de commentaire) 🙂

      • Ouais t’as raison c’est exactement l’impression que j’avais, qu’elle était moyen emballé et qu’elle cherchait une raison pour arrêter. Enfin bref je vais suivre ton conseil et reprendre le processus depuis le début. Sinon tant pis je la nexterais mais c’est toujours bon pour progresser de réfléchir à posteriori sur ce qu’on a bien ou mal fait avec une fille je trouve.

        Merci pour tous tes conseils 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.