Proposer le rencard chez soi home dating

Rencarder chez soi : ce que je pense du Home Dating

Le Home Dating consiste à rencarder une fille directement chez soi (ou alors aller directement chez elle), sans passer par la case « rendez-vous » classique, dans un café, un bar ou autre.

Ce n’est pas quelque chose de nouveau.

Ça fait des années que j’entends des mecs se vanter de ramener des filles directement chez eux.

Moi-même, ça fait des années qu’il m’arrive, de temps en temps, de faire du home dating.

Ça n’a rien de révolutionnaire.

Mais ce concept a toutefois gagné en popularité ces quelques dernières années, si bien qu’on en entend bien plus souvent parler aujourd’hui auparavant.   

C’est dû à plusieurs facteurs selon moi…

D’abord le covid.

À cause des restrictions sanitaires (confinements et fermetures des établissements publics), le home dating est devenu en vogue durant cette période. Et il l’est plus ou moins resté.

Certains mecs ont réalisé que, finalement :

1. C’est faisable de ramener une fille directement chez soi, ou d’aller directement chez elle, et…

2. C’est quand même vachement pratique ! Pas besoin de passer des heures dans un bar et payer des verres à la nana.  

Mais ce n’est pas le seul facteur.

Je pense que 2 autres éléments entrent en compte, dans une moindre mesure.  

J’ai l’intuition que cette mode du « home dating » est en partie causé par une évolution dans la perception des femmes.

Entre un féminisme de plus en plus extrême et un discours « Masculiniste » qui fait de plus en plus d’adeptes, la perception des femmes est en train de changer.

Et pas en bien !

La valeur « sentimentale » de la femme baisse année après année aux yeux des hommes.

Hystérique, hypergame, capricieuse, hypocrite, manipulatrice, etc., la réputation de la femme est en train de gravement se détériorer.

Et en fin de compte, quand une femme perd sa valeur sentimentale, elle ne devient plus désirable que sexuellement.

Pensez à une escorte hyper bonne…

Elle garde certes une valeur sexuelle très forte : n’importe quel mec (hétéro) aimerait se la faire !

Mais elle n’a aucune valeur sur un plan sentimental !

Personne ne veut d’une copine qui couche contre de l’argent. Et encore moins d’une femme !

Pour qu’un homme désire une femme sur le plan affectif, il faut qu’il en ait une perception positive. Qu’il la percevoir presque comme un être « pur et innocent ».

Or, voilà le souci…

Plus l’image de la femme occidentale se dégrade à nos yeux, moins on les désire sentimentalement. On ne la désire plus que sexuellement.

Et si un homme est juste motivé sexuellement par une femme, il est moins à même de s’investir dans le processus de séduction. Ce qui l’amène à vouloir ramener les filles directement chez lui, chez elle ou à l’hôtel, plutôt que de passer par une série de rendez-vous.  

Il n’a plus envie de passer du temps avec la fille, discuter, rigoler et flirter avec elle, apprendre à mieux la connaître, etc.

Sans accorder de valeur affective à une femme, c’est une corvée.

L’intérêt montant du home dating est en quelque sorte un symptôme du désintérêt de la femme en tant que partenaire « affectif ».

Bien sûr, je ne dis pas que c’est LA cause qui rend le home dating de plus en plus à la mode.

Mais ça fait partie de cette conjonction de petits facteurs.

En outre, la baisse d’attractivité des femmes en général y joue peut-être aussi pour quelque chose.

C’est évident que moins un homme est attiré par une femme, moins il aura la volonté de s’investir dans le processus de séduction.

Vous serez beaucoup moins motivé pour vous déplacer, dépenser du temps et de l’argent pour une fille que vous trouvez moyenne, que pour une fille que vous trouvez carrément canon !  

Or, aujourd’hui les filles deviennent de plus en plus moyennes et les belles nanas qui restent paraissent de plus en plus inaccessibles pour le mec lambda, qui renonce à les convoiter sérieusement (complimenter de loin ou se mettre en friendzone ne compte pas !)  

Et donc, entre l’après-covid, la baisse de valeur « sentimentale » et (peut-être) d’attractivité des femmes occidentales, les hommes rechignent davantage à passer par des rendez-vous classiques.

Voilà pour la petite réflexion, que certains d’entre vous apprécieront lire !

À présent, voilà ce que je pense du « home dating » d’un point de vue purement pratique et concret…

Home dating : une bonne ou mauvaise idée ?

J’ai souvent dit qu’on avait tendance à compliquer le processus de séduction en vain.

Mais à côté de ça, nous avons aussi la facheuse tendance à voir le processus de séduction de manière trop simpliste. 

Nous n’envisageons qu’un seul scénario possible, alors que souvent PLUSIEURS doivent être envisagés et choisis au cas par cas !

C’est le cas pour la rencontre initiale…

Certains vous diront qu’il faut systématiquement passer par le numéro rapide, d’autres qu’il faut aller au bout (ou au moins le plus loin possible) tout de suite.

Qui a raison ?

Ni l’un ni l’autre.

Ça dépend du contexte et de la fille que vous rencontrez.

  • Si la fille rentre d’une longue journée de boulot et doit aller récupérer son gosse à la maternel, ou…
  • Si c’est une touriste qui (a) a l’air open, (B) ne fait rien d’autre que se balader et (c) repart dans 2 jours…

Votre choix devra être différent.

Dans le premier cas, ce sera bien plus pertinent de demander rapidement le numéro.

Dans le second ce sera l’inverse.

À titre personnel, peut-être la plus grosse erreur que j’ai commise durant plusieurs années, c’était de chercher systématiquement conclure au premier rendez-vous.

À cause de cela, je faisais parfois le forcing pour isoler les filles.

Des filles à qui je plaisais, mais qui n’étaient tout simplement pas intéressées pour coucher avec moi tout de suite, dès le premier rendez-vous, pour une raison X ou Y.

(Parfois par principe (pour ne pas passer pour une « fille facile »), d’autres fois parce qu’elles n’étaient pas épilées ou parce qu’elles étaient indisposées, ou autre chose.)

Et ça m’a fait rater pas mal d’occasions parce que, si j’étais resté patient et détaché, une bonne partie de celles qui m’ont trouvé trop insistant – et que je n’ai donc jamais revue – aurait voulu d’un autre rendez-vous avec moi.

Et j’aurais pu conclure, peut-être même FACILEMENT, avec un bon nombre d’entre elles plus tard, lors d’un second ou troisième rendez-vous.

En réalité, il n’y a jamais de scénario standard. Il faut s’adapter !

Il faut avoir l’intelligence ou l’intuition pour déduire quand il faut passer par un scénario A, et quand il faut passer par un scénario B (ou C, ou D…)

Et c’est EXACTEMENT la même chose pour le « home dating » !

C’est du cas par cas.

Si jamais un coach vous conseille de faire du home dating à chaque fois, sans prendre en compte le contexte ou la fille en face, ne l’écoutez pas !

Sinon vous allez gâcher des opportunités avec des filles qui vous plaisent (et à qui vous plaisez !), comme moi j’en ai gâché à insister pour « closer » à chaque premier rencard.

Est-ce possible de faire du Home Dating ?

La réponse est OUI !

Carrément.

On peut ramener une fille chez soi directement, tout comme on peut conclure le jour même ou au premier rendez-vous

Ces 10 dernières années, j’ai fait un tas de rencards directement chez moi.

Mais est-ce une bonne idée ?

Pas toujours…

Je dirais même plus : la plupart de temps, ça ne l’est pas.

En tout cas pas au premier rendez-vous…

  • D’une part, ce n’est pas possible avec TOUTES les filles. Certaines refuseront catégoriquement de se retrouver seules avec un mec qu’elles connaissent à peine, et qu’elles n’ont peut-être jamais vu auparavant.
  • d’autre part, ce N’est PAS une bonne idée de ramener n’importe quelle fille directement chez soi, quand bien même on PEUT le faire…

Ramener une fille DIRECTEMENT chez soi c’est plus facile qu’on ne le croit…

Aussi surprenant que ça puisse paraître, c’est relativement facile de ramener une fille directement chez soi, à condition de bien s’y prendre.

C’est clair que si vous proposez « à froid » à une fille de vous rejoindre chez vous, tout juste après avoir matché avec elle sur Tinder, votre taux de réussite ne sera pas bien élevé…

Quel que soit le prétexte que vous utilisez pour l’inviter, dans ce contexte-là ça reviendrait presque à dire : « Viens, on baise chez moi ! »

Il y a un sous-entendu trop explicite derrière la proposition, qui va éveiller l’ASD des filles.

Elles trouveront sans doute votre proposition déplacée.

Une meilleure approche consisterait à préparer le terrain par des échanges régulières par téléphone/messagerie. 

Si vous parvenez à construire du rapport et une bonne connexion à distance en amont, les probabilités de parvenir à rencarder la fille directement chez vous seront bien plus élevées.

Parce que grâce à vos échanges, la fille aura l’impression de mieux vous connaître, vous fera davantage confiance et vous appréciera.  

Une autre possibilité (souvent complémentaire à celle précédente), c’est de faire du « sex phone », dans le but de tellement chauffer la fille qu’elle en oublie son ASD et accepte de vous rejoindre chez vous (ou vous inviter chez elle).

Ce sont de meilleures approches.

Mais il y a encore mieux…

En général, au lieu d’inviter une fille chez moi par téléphone, je lui fais ma proposition dans les premières minutes de la rencontre.

C’est-à-dire que :

  1. Je lui suggère d’abord de nous rencontrer par téléphone, en proposant quelque chose de vague comme aller prendre un verre. C’est beaucoup plus acceptable socialement.
  2. Je lui propose ensuite de me retrouver à un point de rendez-vous qui se trouve (comme par hasard) près de chez moi.
  3. Enfin, quand on se retrouve, juste après qu’on se soit fait la bise je lui dis quelque chose comme : « écoute, je te propose qu’on fasse un truc simple et économique : on est à 50 mètres de mon appart. J’ai une bouteille de rosé et des fraises tagada dans mon placard. On peut se faire un petit apéro convivial chez moi ! Ça te va ? »
Quand vous proposez de visu en début de rencard (versus : par téléphone avant le rencard), les chances que la fille accepte sont LARGEMENT meilleures.

Le nombre de filles qui ont refusé de me suivre se compte sur les doigts d’une main.

En outre, si la fille refuse parce qu’elle trouve la proposition inappropriée, pas de problème : nous allons prendre un bar/café ensemble quelque part, et nous passons un bon moment ensemble, si bien que dans l’heure qui suit elle a oublié cette proposition initiale.  

Alors que si la proposition se fait par téléphone, la fille risque fort de cogiter puis se dire : « mais attends… Ce mec veut me baiser ! », et vous bloquer.

C’est donc plus efficace ET moins « dangereux » à la fois.

Bien sûr, il peut aussi m’arriver de proposer un home dating par téléphone, mais seulement quand j’ai l’intuition que la fille a de bonnes chances d’accepter, et ne trouvera pas la proposition inappropriée.  

Si je n’en suis pas suffisamment convaincu, je préfère organiser une rencontre et proposer de visu.

Il faut savoir que c’est TRÈS facile pour une fille dire « non » ou esquiver une proposition par téléphone (surtout par SMS). Ça l’est beaucoup moins en face à face !

On ne s’en rend pas forcément compte, mais le simple fait de proposer les yeux dans les yeux (plutôt que par écran interposé), influe très positivement sur la réponse.
  

…mais c’est rarement une bonne chose !

Si vous proposez de visu et avec aplomb (sans vous chier dessus parce qu’elle risque de dire « non » et vous prendre pour un obsédé sexuel), la très grande majorité des femmes vous suivront !

Mais est-ce que réussir à isoler directement la fille chez soi est une bonne chose ? 

Ça dépend de la fille et du contexte.

  • Est-ce qu’elle est suffisamment « ouverte » pour venir directement chez un mec ?
  • La phase téléphonique en amont s’est-elle bien déroulée, si bien que vous démarrez le rencard avec un très bon rapport ?

Et pour ainsi dire, la plupart du temps (mais pas toujours), c’est une mauvaise idée…

Il est vrai que, parfois, j’ai considérablement raccourci le processus de séduction en ramenant directement la fille chez moi.

Et peut-être même (qui sait ?), que si je n’avais pas capitalisé tout de suite en isolant la fille, son intérêt se serait dissipé au cours du rendez-vous et je n’aurais pas réussi à conclure.

Parfois il suffit qu’un truc – se retrouver dans une mauvaise configuration, trop parler ou dire quelque chose qu’il ne fallait pas – pour que l’intérêt initial se dissipe au cours du rendez-vous, et qu’elle soit beaucoup moins « chaude » pour aller chez vous ensuite.

CEPENDANT…

Ramener une fille directement chez moi a parfois fait EXPLOISER son niveau d’ASD, ce qui a rendu la suite du processus très, très compliqué (pour ne pas dire impossible).

Déjà, les filles se sentent plus « vulnérables » quand elles sont chez vous.

Elles savent qu’un simple baiser, parfois même un simple contact physique, peut déraper et les amenés à coucher avec vous – alors qu’elles ne le veulent pas, ou du moins pas tout de suite, ou dans ce scénario-là (après être venu directement chez vous).

Si elles ne sont pas assez en confiance avec vous, elles peuvent aussi craindre que vous deveniez un peu trop « agressif sexuellement » avec elle, si elle vous laisse aller un peu au-delà du simple échange verbal.  

Certaines filles peuvent aussi se sentir mal à l’aise en se retrouvant tout de suite chez un homme qu’elles connaissent à peine. Mais elles acceptent tout de même de vous suivre parce qu’elles n’osent pas vous dire « non ».

Enfin, en les amenant directement chez vous, leur alarme « anti-quetard » peut résonner dans leur esprit…  

Il est bien possible qu’elles deviennent plus suspicieuses à propos de vous et de vos intentions.

En somme, si vous commettez l’erreur de faire du home dating avec le mauvais type de fille, vous allez rendre le processus de séduction BEAUCOUP plus compliqué qu’il ne l’aurait été, si vous étiez contenté d’aller prendre un verre ou deux dans un bar. Vous n’auriez pas éveillé son ASD et rendu aussi résistante à l’escalade.

Avec certaines filles, c’est bien plus efficace de passer par un rendez-vous classique. Tout comme ça peut être bien plus efficace d’attendre tranquillement un second rendez-vous, plutôt que d’insister pour conclure au premier…

Beaucoup seront naturellement plus compliantes si le rendez-vous se passe dans un endroit public.

Et si vous construisez assez de rapport et qu’elles vous laissent les toucher et les embrasser durant le rendez-vous, qui sait ce qui peut arriver après…

Vous pourriez finir par les ramener chez vous.

Et ce serait un bien meilleur timing !

Faites attention à QUI vous choisissez d’amener directement chez vous ! Le home dating peut vous faire gagner du temps, capitaliser l’intérêt bien plus vite (sans risquer de le perdre en cours de route) avec certaines filles… Mais il peut AUSSI vous faire gâcher des opportunités.
 

Quand est-ce une bonne idée d’Home dater une fille ?

Pour moi, c’est rarement une bonne idée de vouloir faire un home dating au premier rendez-vous.

Le plus souvent c’est MIEUX de passer par un rencard traditionnel.

Surtout que ça ne demande pas forcément un investissement de dingue…

Vous pouvez y consacrer juste une heure (vous n’êtes pas forcé de rester 4 heures avec une fille) et dépenser moins de 10 euros !   

Dans le doute, je préfère passer par un rencard classique.

Mais, à l’instar du same day lay, il faut être ouvert à l’autre scénario.

Si vous sentez que le home dating est une option pertinente, alors faites ! 

Vous rencontrerez toujours ça et là quelques filles susceptibles d’accepter de se retrouver tout de suite isolée avec vous, sans que ça n’influe sur leur niveau d’ASD.

À vous d’avoir assez de flair pour les repérer.

Le Home dating APRES le premier rendez-vous : une bien meilleure idée !

Mais là où c’est souvent bien plus pertinent de chercher à rencarder directement une fille chez soi, c’est juste APRÈS un premier rendez-vous, pour conclure.

Admettons que vous ayez eu un premier rendez-vous classique avec une fille.

Celui-ci s’est très bien passé.

Vous vous êtes embrassé, et pendant les quelques jours qui ont suivi l’intérêt de la fille n’est pas redescendu.

La plupart du temps, après un (parfois deux) rendez-vous, une fille sera plus disposée venir tout de suite chez vous.

Venir directement chez vous après un ou deux rendez-vous est très différent pour elles…

  • Vous avez déjà eu un (ou plusieurs) rendez-vous, donc elle ne considère plus que venir directement chez vous fasse « fille facile ».
  • Vous avez construit beaucoup de rapport durant le(s) rendez-vous précédent(s), donc elle a maintenant l’impression de vous connaître et vous fait confiance.
  • Elle se sent à l’aise en votre compagnie.
  • Elle vient en rendez-vous avec un niveau d’ASD plus faible que lors de la première rencontre.

Il est fréquent, après un bon rendez-vous (parfois deux), que je fasse venir une fille directement chez moi.

À ce moment-là, c’est SOUVENT une bonne idée de chercher à isoler pour conclure vite.

Pour résumer

Pour résumer, je dirais que je rencarde directement moins d’un premier rendez-vous sur 5.

La majorité du temps, si je ne suis pas quasi convaincu que ça me sera bénéfique, je préfère jouer la sécurité.

Il peut aussi m’arriver de prendre un plus grand risque, si mon intérêt pour la fille est exclusivement sexuel – je n’ai aucune envie de passer du temps à discuter et flirter avec elle.  

C’est rare, mais dans ce cas de figure je peux, parfois, chercher à la faire venir directement chez moi, alors que je ne sais absolument pas si elle est à même d’accepter ou non cette proposition.  

En général, c’est un arbitrage que je fais entre ce que je ressens de la fille (si elle disposer ou non à venir tout de suite) et mon intérêt « non-sexuel » pour elle (qui détermine ma volonté de m’investir dans le processus de séduction ou pas non).

En revanche, si le contexte le permet je cherche assez souvent à home dater la fille au second rendez-vous.

Et j’essaie presque à chaque fois d’isoler la fille directement, si je dois en passer par un troisième rendez-vous.

Donc, le Home dating, c’est top et efficace, mais seulement APRÈS au moins un rendez-vous, voire deux.

Tout comme le same day lay est une exception, quand on sent qu’on peut aller plus loin tout de suite, le rencard directement chez soi est une exception qui peut arriver plusieurs fois dans l’année, lorsqu’on sent qu’on a l’opportunité de « raccourcir » le processus.  

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

14 plusieurs commentaires

  1. Salut Chris, penses-tu qui est plus acceptable pour une femme de se faire courtisé ou draguer sur internet que dans la rue de nos jours ? Ou ça reste aléatoire selon les filles.. Et de deuxième question
    Penses-tu que les réseaux sociaux (validations ect) à un impact sur la drague de rue ?

    • Salut Chris, penses-tu qui est plus acceptable pour une femme de se faire courtisé ou draguer sur internet que dans la rue de nos jours ?

      Si on parle juste de « se faire courtiser », non. Ce n’est pas moins socialement acceptable qu’ailleurs.

      Mais si on parle de laisser son numéro, c’est autre chose…

      En général il faut avoir une approche un peu plus subtile (au moment de demander le numéro) dans la rue que dans pas mal d’autres endroits, y compris sur internet.

      Penses-tu que les réseaux sociaux (validations ect) à un impact sur la drague de rue ?

      Je pense en avoir parler 1000 fois sur ce blog, notamment dans cet article : oui, ça rend les filles plus difficile en général, pas seulement dans la rue.

      • Merci !! En général il faut avoir une approche un peu plus subtile (au moment de demander le numéro) tu as écrit un article dessus ???
        Je suis plutôt cash quand je demande.. Peut être revoir ma méthode.
        Par ailleurs tu compte alimenter ta chaîne YouTube ou juste une vidéo de temps en temps ?

        • Oui, je comptais même faire une vidéo pour accompagner ce dernier article, mais en ce moment j’enchaine les petits pépins de santé…

          En ce moment je ne peux quasiment plus enchaîner 3 mots sans tousser.

          • Soigne toi bien. Tu penses que c’est allergiques ?

          • À un moment j’ai cru que c’était à cause du covid que j’ai contracté il y a déjà plus d’un mois, mais ma toux est restée (et a même empiré). En plus elle était déjà un peu présente avant que je n’attrape le covid.

            Ma supposition, c’est que c’est à cause de l’eau (filtré) que j’ai tendance à boire, soit avec mon café ou de temps en temps quand je n’ai pas d’eau minérale et que j’ai la flemme d’aller en acheter (ce qui arrive souvent).

            Soit ça filtre mal, soit il y a une substance que mon corps supporte mal dans le filtre et qui provoque une allergie.

  2. Salut Chrys et Benji !!!!!!

    J’ai réussi une fois a ramener une femme chez moi directement….

    En faite, j’ai eu son numéro dans mon ancien QG un bar à Lyon… pour demander le numéro je me rappel cela avait été assez simple j’avais juste dit: « franchement tu es un fille très sympa et j’aimerais garder contact, c quoi ton numéro ? »

    Le truc tous bête, et avec l’alcool et un bon feeling sa passe tous seul…

    J’avais envoyer un sms quand je suis rentrer chez moi (et parce que pas revue dans la soirée avant mon départ).

    Réponse assez rapide dans la journée, et après quelques jours de sms Game entre nous j’avais proposer un rdv un soir après le travail et bien qu’il fasse nuit et froid (c’était en janvier 2014) et bien la fille a accepter de venir à proximité d’une bouche de métro…

    Comme quoi si la fille en face est un minimum motivée elle fera des efforts aussi pour vous.

    Ensuite j’ai proposer de passer chez moi et elle a dit oui….

    Voilà à partir de là où j’ai foiré:

    -chez moi j’ai juste fait visiter l’appartement et rien tenter niveau drague sexuel….

    Ensuite nous sommes repartie boire un verre et le RDV a duré 1h30 et comme un bon amateur à l’époque j’étais rester en sociable….

    La fille a elles même mis des perche de sexualisation et moi j’ai même pas essayer un Kiss Close….

    Bref je l’ai jamais revue car après distante et elle a refuser plusieurs fois de manière détournée un second rdv (ou l’an justement je voulais y aller à fond).

    Pour finalement ne plus avoir de réponse de sa part…

    PS: Benji j’ai répondu à ton message dans les commentaires l’autre article

    • Salut, je penses que ta raté l’occasion pour quel raison je sais pas. Mais ça m’est arrivé plus jeune quand j’étais cœur d’artichaut mdr.. Mais maintenant une fois à la maison j’attaque sans problème.
      Bon moi la semaine dernière j’ai abordé 25 femmes plus mignone selon mes critères, toutes avait un copain je suis sérieux ! Sur 25 peut être 5 ou 6 ont menti.. Mais ça je serai jamais. Les 25 femmes, super échanges, sourrires, discussions, regard avant l’abordage pour quelques unes.. Bref super contente de l’approche sympathique ect.. J’ai conu quasiment toutes copines en drague de rue depuis l’âge de 28/29 ans aujourd’hui à plus de quarante je fait jeune, sportif tratralalallalal habituel. Je travers une période bizarre d’échecs.. J’étais en couple il quelque temps sur une courte période.
      Je suis le première à dire que ça fonctionne vraiment la drague de rue.. Mais la franchement 25 femmes en couple, quand bien même je suis pas le parfait séducteur, j’ai eu un meilleur ratio quand j’aborde 20 femmes à l’année que 25 sur une semaine 🙂
      Bref et je cible vraiment des femmes qui me plaisent et qui sont pas non plus des bombes dans le sens avion de chasse.. Bref m’a question les gars et Chris
      Vous est-il arrivé des draguer beaucoup de femmes pendant une plus ou moins courte période et de n’avoir que des vents ?????? Malgré l’interaction plutôt correct voir même agréable.
      Je suis pas défaitiste bien au contraire mais je suis dans un période de doute soit je stagne ? Soit je cible mal mais pas l’impression ? Soit elle sont vraiment toutes en couples ? Soit je suis moche mais impossible lol et de toutes façons je considère pas que c’est un problème par expérience.. Dans la drague de rue à partir d’un moment où on est présentable. (je suis pas moche) bref je suis dans le creux de la vague..

      • @Benji n’oublie que dans la rue c aussi toi qui fait la démarche d’aller vers des femmes qui ont rien demander à la base…

        Donc, si elles sont jolies elle sont souvent en couple forcément, car je vous rappel que les femmes ont des opportunités de partout (fac, réseaux sociaux, au taff, cercle social, bars…) donc elles ont déjà ce qu’il faut en prétendants et n’ont pas besoin d’attendre d’être m draguer dans la rue pour être avec couple.

        Alors oui sa peut marcher et j’ai déjà eu des NC dans la rue, mais de en plus dur maintenant…

        Ne pas oublier aussi que pour certaines qui ont des croyances limitantes être draguer dans la rue c sympa, mais elle voudrons pas que le mec soi le copain car elles pense que si le mec la draguer elle, il doit passer ses journées à draguer d’autres femmes (j’ai eu des témoignages dans ce sens).

        Bref, voilà déjà un début de réponses

        • Oui tu as sûrement raison.
          J’ai trouvé ce commentaire en dessous d’une vidéo YouTube je le partage.
          Je suis né en 1980 à Paris et vie dans le sud à Toulon, ça fait 13 ans que j’y suis. J’ai vu l’évolution de ce qui a cassé
          la « drague de rue et même de plage » ( aborder une fille socialement ) sont les arrivés d’internet (sites de rencontre)
          et alors le pire « Les Smartphones » (même sur la plage). Celui qui a inventé les smartphones, je lui cracherai à la figure !!
          Car tout vient de Tinder … Meetic ! Car avant, il n’y avait pas d’autre moyen, je me rappelle même de parler avec des femmes à St Brieuc en 2000, que des mecs venaient pas assez les draguer, à croire qu’ils sont homos …

        • Beaucoup de femmes que j’ai rencontré dans des bars qui sortent seules ou avec amies sont maquées, mariées avec gosses (et reellement maquées j’ai pu voir leur mec longtemps apres)

          Par ailleurs encore recemment lors d’un diner au resto avec un groupe elles comparaient entre elles meme les mecs qui les avaient matchés sur tinder et sur leur smartphone, cad des mecs qu’elles tiennent en reserve dans leur pool et sur la liste d’attente. c’est parfois hallucinant
          Dans mes potes beaucoup de gars qui ont pas de copine, je rencontre aussi pas mal de gars qui sont sortis avec des femmes de l’etranger comme moii (asie, pays de l’est , amerique latine) parfois des gars tres dragueurs et extravertis. en plus un mec est pas censé se plaindre, une femme on la presentera toujours comme victime

          si les femmes sont seules c’est qu’elles le veulent bien…

          • Les hommes font beaucoup d’efforts depuis quelques années, (développement personnel, livre, sport, vie sociable, situation professionnelle ect) a une époque où il est déjà trop tard les femmes ne font aucun effort et ne savent séduire et se laisser séduire. Internet à fait des ravagé.. D’ailleurs je penses que beaucoup préfèrent avoir un chat qu’un mec.. Mais bon je vais pas pleurer j’ai quand même de temps en temps des résultats en drague de rue. Mais les périodes de refus son plus longues qu’avant malgré de très nombreuses interactions. Comme la dit un gars ou Chris il faut être nous aussi dans labonndance malheureusement après 40 ans c’est plus difficile et il faut encore pouvoir avoir plusieurs plans…
            Mais il y a une chose dont je suis sûr et certain c’est que la beauté et la confiance en soi compte en drague de rue, mais ne sont pas aussi déterminant que je peux l’entendre ou lire sur les forums ou plates-formes médias. Et j’en ai pris des refus beaucoup beaucoup beaucoup… (j’ai aussi vécu de belles histoires mais à quelle prix en drague de rue je parle essentiellement)
            Donc convaincu que pour moi soit on plaît à la nana ou bien et est ouverte à la rencontre inattendu. Soit c’est mort beau ou moche ! Mais rien avoir avec la beauté. C’est déjà foutu dans la sa tête (sauf cas exceptionnels ou très très très bon draguer)
            Et la je parle même pas des filles matrixé par les réseaux sociaux et le reste.. D’ailleurs je connais des filles potes à moi, qui next un mec juste pour la taille même de 2 cm je ment pas. Bref malgré tt ça je continue à draguer rien à foutre du féminisme des réseaux ect.. Je m’en bas les couilles j’aborderai autant que je peux et ça malgré des dizaines de milliers de refus.
            Autant de panier raté de la part de Jordan !!! (il en parle souvent car il dit les gens voit mon succès mais pas le nombres de panier raté..) et pour finir je crois également souligner par Chris qu’il faut aujourd’hui multiplier les moyens de recherche et rencontres. Soyez fort les gars et surtout le mot d’ordre aujourd’hui quand ça fonctionne c’est l abondance à fond ! Car elles font pareils !! Sauf si l’élu se présente comme étant la bonne personne.. Éventuellement

  3. j’aime pas trop ramener des inconnues totales (ex reseaux sociaux) chez moi. quand je connais un peu la fille c’est different (ex loisir en commun)
    la pandemie a ete un probleme particulier car bars/restos fermés ici

    concernant les nanas j’ai deja proposé d’aller manger chez moi ou boire un verre a certaines que j’ai rencontré lors de loisirs mais essuyé un refus et je peux comprendre, il y a un sous entendu
    les femmes sont tres mefiantes actuellement surtout envers des mecs plus agés, meme pour les reconduire chez elles

    parfois certains femmes que tu connais pas bien quand tu les invites chez toi sont persuadées que tu va les sauter le soir meme et meme les sequestrer, alors que tu desires simplement faire plus ample connaissance (c’est la premiere fois que tu vas manger avec elle)

  4. Tu devrais consulter un médecin quand même Chris à mon avis

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.