Accueil 5 Autour de la séduction 5 9 résolutions à prendre pour devenir un meilleur seducteur cette année
devenir un meilleur seducteur séducteur dragueur seducteurs

9 résolutions à prendre pour devenir un meilleur seducteur cette année




On ne devient pas séduisant en apprenant seulement à mieux gérer ses interactions. On le devient aussi et avant tout par des choix quotidiens qui, au fil du temps, permettent d’acquérir des qualités, compétences et les ressources pour plaire aux femmes et mener à bien la séduction.

Tout comme un sportif n’a pas sa place au haut niveau sans une hygiène de vie adéquate, pour devenir un seducteur un homme doit prendre des décisions — et faire quelques sacrifices.

On peut lister un grand nombre de résolutions à prendre. J’en ai retenu 9 que j’ai listé ci-dessous.

Comme nous sommes en début, c’est le moment idoine pour en prendre quelques-une et tâcher de les appliquer.

Comme une graine que l’on plante, vous en tirerez des bénéfices à long terme.


1. Cessez de vous plaindre…

C’est facile de se déresponsabiliser d’une situation d’échec…

  • « Je suis chauve. »
  • « J’ai plus de 40 ans. »
  • « J’ai pas d’argent. »
  • « Je ne fais qu’un mètre soixante-dix. »
  • « Les filles d’ici sont trop difficiles. »
  • Etc., etc.

Je ne dis pas qu’aucune de ces choses n’est handicapante, que tout est dans la tête. Mais personne n’est dans les conditions parfaites avec le physique parfait.

Je suis un trentenaire chauve d’un mètre soixante-dix, qui a à peine de quoi louer une chambre de bonne à Paris. J’aurais pu me plaindre, moi aussi. Mais non. J’ai accepté mes conditions. J’ai fait ce qu’il fallait pour les améliorer et pour compenser mes défauts avec d’autres qualités.

Il ne s’agit pas de nier ses faiblesses ou la réalité, mais de ne pas s’en accabler. La difficulté peut vous donner la possibilité de devenir quelqu’un d’encore meilleur.

Et la réussite est d’autant plus plaisante que le parcours pour y parvenir est difficile.

2. Abordez plus et/ou plus intelligemment

Une femme peut rester passive en attendant la bonne rencontre. L’inverse n’est pas vrai. Si la plupart des hommes connaissent une si longue traversée du désert entre deux relations, c’est en grande partie parce qu’ils n’abordent pas assez de femmes.

Pour vous donner un ordre d’idée, j’estime qu’un homme peut estimer qu’il pratique sérieusement la drague de rue à partir de 200 approches par an MINIMUM.

Pour un mec lambda, ça paraît ÉNORME. Mais pour un dragueur expérimenté, je vous garantis que c’est une quantité d’approches relativement faible. Ça fait une moyenne de moins de 4 approches par semaine.

Et si vous draguez sur internet ou en boite, vous devrez probablement en faire bien davantage…

J’ignore combien de filles vous devez « Liker » sur Tinder et consort pour espérer avoir des résultats, mais c’est probablement le triple ou plus.

Mais il ne s’agit pas de faire du nombre bête et méchant. Aborder, même n’importe comment, est préférable à ne pas aborder du tout. Mais n’oubliez pas que certains lieux et contextes sont plus payants que d’autres.

Par exemple :

  • Certains quartiers sont meilleurs pour la drague de rue que d’autres.
  • Des approches dans la vie quotidienne, quand le contexte paraît vraiment authentique, sont préférables à des approches en session.
  • Sélectionner des lieux et/ou des heures où le bitch-sield vous paraît faible.

Aussi, tâchez d’avoir conscience de votre « marché cible » et « marché répulsif ».

  • Votre marché cible constitue l’ensemble des filles à qui votre profil a de grandes chances de plaire.
  • Votre marché répulsif, au contraire, représente l’ensemble des filles à qui votre profil a peu de chance de plaire.

Par exemple : vous avez un gros taux de réussite auprès des étudiantes de 21 à 24 ans, style Casual, qui font moins d’un mètre soixante-dix…

Et que votre taux de réussite avec une bobo trentenaire de plus d’un mètre soixante-quinze est très faible…

À force d’aborder, vous remarquerez que, parmi les filles qui vous attirent, vous réussissez mieux avec certains profils qu’avec d’autres.

Ça ne veut pas dire que vous devez uniquement aborder ces profils et ignorer les autres.

Vous pouvez aborder toutes les filles que vous avez envie d’aborder, là vous en avez envie. Après tout, l’objectif n’est pas d’éviter le rejet.

Le problème c’est que si vous sélectionnez systématiquement des cibles difficiles dans des contextes difficiles, vous pouvez vous retrouver avec un taux de réussite 5 fois plus faible qu’il ne devrait l’être…

Ce qui ne sera bon ni pour votre motivation ni pour votre innergame.

Mieux vaut faire des approches un peu plus ciblées pour obtenir un meilleur taux de réussite plutôt que de foncer dans le tas et vous retrouver avec un ratio très faible. Ça rend le process plus agréable et permet de garder la motivation à long terme.

3. Privilégiez la marche à pied (dans les endroits fréquentés)

Si vous habitez en ville et pratiquez la drague de rue, voici une résolution qui pourra vous aider à aborder davantage dans votre quotidien, sans devoir attendre la fameuse session du samedi après-midi.

Privilégiez la marche à pied pour vous mêler à la foule. Quitte à perdre un peu de temps.

À chaque fois que je me rends à la salle de sport et rentre chez moi, je fais une bonne partie du trajet à pied en passant par des rues fréquentées.

Ça me prend une bonne demi-heure à chaque fois, mais ça me permet de me dégourdir les jambes et, souvent, de faire une ou deux approches. Pas dingue. Néanmoins, si on fait le calcul en fin d’année, on compte une bonne centaine d’approches supplémentaires (~ 4 fois mon nombre repère), rien qu’en intégrant cette petite marche à pied quotidienne.

Réfléchissez : il y a des endroits où vous allez plusieurs fois par semaine et qui sont à proximité de lieux propices aux rencontres en journée.

  • Le supermarché,
  • La laverie,
  • La salle de sport,
  • Le boulot,
  • Le cours de Judo,
  • Whatever.

Au lieu de vous y rendre en voiture ou transport en commun, vous pouvez parcourir le chemin (ou une partie) à pied. Ça vous permettra de faire une petite marche méditative et, régulièrement, de faire quelques approches.

4. Paraissez plus sportif

Vous ne pouvez pas changer votre tronche, mais vous pouvez changer votre corps.

Une silhouette sportive vous donne plus d’attrait sexuel. Ça n’est pas indispensable pour coucher avec des femmes, certes. Tout comme ça n’est pas indispensable qu’une femme ait de belles formes pour qu’elle plaise aux hommes. Mais c’est un plus non négligeable.

Si vous ne vous y êtes encore mis, c’est le moment de prendre cette bonne résolution.

Mettez-vous au sport et surveillez votre alimentation.

Vous pouvez par exemple vous mettre à la musculation en salle pour vous forger un corps athlétique.

En plus ça profitera à votre bien-être et votre santé. Rien que ça, ça devrait suffire à vous motiver.

5. Faites de chez vous un « lieu d’amélioration personnel »

La plupart d’entre nous considèrent leur domicile comme un lieu dédié au repos et au divertissement.

Réfléchissez à la manière dont on passe le temps chez nous :

  • Regarder la télé.
  • Glander en écoutant de la musique.
  • Jouer aux jeux vidéo.
  • Errer sur les réseaux sociaux.
  • Etc.

Au final, c’est peut-être 80% de son temps libre qu’on gaspille à faire des choses sans intérêt.

Je ne dis pas que le divertissement est forcément mauvais. Il est salutaire à un certain degré. Mais si vous passez votre temps libre à faire des choses insipides, ne vous étonnez pas d’être une personne insipide…

Être intéressant n’est pas le fruit de techniques ou de sujets de conversation qu’on apprend par cœur. Ce n’est pas non plus quelque chose de programmé dans notre ADN. Il n’y pas de « gêne du mec intéressant ».

Devenir intéressant (ou pas) est le fruit de votre style et habitudes de vie.

Un mec qui lit et voyage, qui a une vie sociale dynamique et des loisirs, sera forcément plus intéressant qu’un mec qui passe son temps à regarder des émissions débiles sur son canapé…

Si, quand vous êtes chez vous, vous faites l’effort de passer moins de temps sur des sources de divertissement et plus sur des activités enrichissantes comme :

  • Lire,
  • Apprendre des compétences (langue étrangère, instrument de musique, )
  • Faire du sport : abdos, pompes, tractions, vélo d’appartement…
  • Faire de la relaxation, de l’autohypnose, de la méditation…
  • Visionner des documentaires intéressants sur YouTube…
  • Etc.

Vous deviendrez une personne plus attirante et socialement intéressante.

Être socialement intéressant n’est certes pas la qualité la plus indispensable pour séduire une femme. Mais faire remarquer que vous êtes plus qu’un mec confiant et sexué vous aidera à gagner des points supplémentaires, et parfois à faire pencher son choix du bon côté.

6. Arrêtez le porno et la masturbation

Regarder quotidiennement du porno n’influencera pas significativement vos résultats en séduction.

Mais je suis convaincu que cette habitude a une influence négative sur votre vie sexuelle.

  • Ça diminue le désir et la motivation d’avoir de vrais rapports sexuels.
  • Ça diminue ses performances au lit !

Se satisfaire tout seul vous dispense d’aller rendre visite à votre sexfriend. Ou même d’en avoir une.

Ou alors : comme vous vous êtes branlé 2 fois la veille, vous êtes moins performant au lit. Vous êtes peu excité, vous prenez moins de plaisir et vous bandez un peu mou…

Les effets peuvent varier d’une personne à l’autre… Mais, à titre personnel, ma vie sexuelle est plus active et mes performances sont meilleures quand je m’abstiens.

7.  Lisez sur le relationnel

L’attraction obnubile tellement les hommes qu’ils négligent les autres éléments qui permettent de devenir un seducteur plus efficace.

L’attraction ne fait pas tout…

Ce n’est pas parce qu’une fille éprouve de l’attirance à votre égard qu’elle vous laissera faire tout ce que vous voulez.

C’est tout aussi important de savoir créer facilement et rapidement du rapport avec les filles en face de vous, afin d’augmenter la compliance et vite escalader.

La plupart des femmes vont avoir des blocages que vous devrez désamorcer, comme :

  • La crainte que vous ne soyez qu’un queutard…
  • La peur que vous vous mettiez à avoir un comportement bizarre après qu’elle vous a laissé son numéro…
  • Leur ASD

Pour cela, elle doit nourrir de bons a priori à votre égard.

C’est comme lorsque vous achetez quelque chose à quelqu’un : vous n’achetez pas forcément aux vendeurs ou magasins qui vous font la meilleure offre… Vous achetez chez ceux que vous appréciez et/ou en qui vous avez le plus confiance parmi ceux qui vous font de bonnes offres !

Je vous recommande de lire quelques bouquins sur le relationnel. Ça vous permettra d’installer du rapport dans vos conversations, pendant que vous attirez les femmes non-verbalement (grâce à votre langage corporel, votre aura et votre attitude).

Vous trouverez une partie entière dédiée au rapport dans mon livre : L’art (presque) simple de la drague :  Comment faire des rencontres sans pression dans son quotidien.

Vous trouverez aussi quelques livres incontournables qui vous feront mieux comprendre la psychologie humaine, ainsi que l’état d’esprit et l’attitude à avoir pour établir un bon rapport avec les femmes, et les gens en général.

  • « Comment se faire des amis » de Dale Carnegie.
  • « Développez votre confiance et votre puissance avec les gens » de Leslie Giblin.
  • « Le pouvoir du charme » de Brian Tracy et Ron Arden
  • « Influence et manipulation » de Robert Cialdini.

Ces livres m’ont beaucoup inspiré. Je vous les recommande.

8. Entourez-vous d’un bon réseau

Depuis que je donne des coachings en séduction, j’ai pu remarquer quelque chose d’intéressant.

  • Les clients qui rencontrent et sympathisent avec d’autres dragueurs ont tendance à s’investir davantage dans la séduction et à progresser plus vite.
  • Les clients qui restent isolés, au contraire, ont plus de difficultés à rester motivé et progresser après le coaching.

Cela m’amène à cette conclusion :

Posséder un bon réseau constitué d’hommes qui partagent vos objectifs vous aider à rester motivé et progresser.

Vous pouvez sortir avec eux, partager vos expériences et leur demander conseil. C’est important de se sentir bien entouré, surtout lorsque vous vous lancer.

C’est mieux s’il s’agit de seducteurs plus expérimentés qui peuvent vous montrer la voie et vous conseiller correctement, mais ça n’est pas obligatoire. Rien que le fait de pouvoir sortir et échanger avec des gars sympas rend le processus d’apprentissage plus agréable et stimulant.

9. Faites-vous plaisir quand vous draguez (tout en prenant votre vie sentimentale au sérieux).

Enfin, je veux insister sur ce dernier point…

Votre vie sentimentale est (très) importante. Prenez là au sérieux, faites les efforts nécessaires pour l’améliorer. Mais par pitié : décoincez-vous quand vous draguez les filles.

Depuis 10 ans j’en vois qui vont en session drague avec plus de trac qu’un étudiant avant une épreuve orale. La tête pâle et une allure de constipé.

Les gars, draguer une fille ce n’est pas passer l’examen d’entrée d’une grande école ! Vous ne jouez pas votre vie sentimentale sur une approche, ni même sur une session.

Quand vous draguez le but n’est pas d’avoir l’avis favorable du « jury » à tous les coups. C’est d’aborder suffisamment pour filtrer les filles un minimum intéressé par vous.

C’est normal d’avoir peur lors des quelques premières dizaines d’approches, ou de ressentir encore une certaine appréhension. Mais si après ça vous êtes encore incapable de vous lancer sans coup de pied au cul ou d’articuler correctement face à une fille, c’est un problème d’état d’esprit. La manière dont vous appréhendez la drague n’est pas bonne.

Vous prenez l’approche trop au sérieux et vous vous mettez TROP de pression.

C’est totalement contre-productif.

Aborder les filles, ce peut être très fun !

C’est comme faire de la compétition sportive : il peut y avoir un peu de trac, de l’adrénaline, parfois des déceptions… mais le goût de la victoire est tellement agréable qu’il en est presque addictif !

Nos victoires en drague, ce sont ces petites interactions agréables que nous avons avec des filles sympas et compliantes.

Ces rencontres ne donnent pas toujours de résultat a posteriori. Parfois les filles ne répondent pas ou posent des difficultés, mais à ce stade de la rencontre on s’en branle !

On prend du plaisir à les rencontrer, échanger avec elles, et repartir avec leur numéro. C’est pour ces petites (mais très plaisantes) victoires qu’on aborde. Pas pour combler son besoin de sexe ou d’affection (ou du moins pas directement).

Si votre « Game » est au point mort et que vous voulez prendre une bonne résolution pour l’améliorer, oubliez les techniques et tous les détails qui entourent la rencontre. Focalisez-vous sur un seul objectif : prendre du plaisir quand vous draguez.

Ça commence par oublier vos besoins inassouvis (de sexe et d’affection).

Oubliez le résultat (#close et compagnie), tout le process et les efforts à faire pour l’obtenir. Puis recherchez les filles sympas, celles avec qui vous pourrez passer un bon moment.

Quand vous aurez commencé à en savourer quelques-unes (et ça viendra si vous cessez de vous mettre trop de pression), vous comprendrez de quoi je parle !

Chrys

Vous avez apprécié cet article ? Génial ! Vous pouvez aller encore plus loin :

  1. Vous pouvez Laisser un pourboire à Chrys pour financer le développement de son blog et ses futurs projets. Toute somme est bienvenue : de 1 centime à 1 million d'euros.
  2. Si vous voulez découvrir les meilleurs conseils de Chrys, allez consulter ses excellents guides.
  3. Si vous voulez des conseils honnêtes et améliorer votre réussite rapidement, Chrys est disponible par consultation téléphonique et dispense des coachings individuels.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

16 plusieurs commentaires

  1. Hello Chrys !

    Excellent article est très bien argumenté!
    assez d accord avec tous les points que tu développes.

    Par contre deux points qui coincent je trouve
    le numero 5 : la culture n a jamais vraiment ete un levier de séduction,je lis beaucoup et cela n a ma jamais aidé en quoi que ce soit dans le relationnel,plus de tele depuis 15 ans,pas de bénéfices la dessus.

    le numéro 9 : la encore assez sceptique..on ne peut pas etre détaché si on a pas une certaine expérience,tu as fait l amour avec pas mal de partenaires et cela te donne un detachement que n auront surement jamais ceux qui comme moi on leurs compteurs à zéro ou presque..on attend quand meme des résultats malgré tout , c est humain.

    Sinon bravo encore pour ta prose elegante à lire et agréable !

    • @Thierry : Ne pas regarder la télé, c’est bien – j’en n’ai plus depuis 3 ans -, mais si tu compenses en passant ton temps sur le net (cf tes nombreux com’ ici régulièrement), ça ne sert à rien. Courage !

      • Ça dépend ce qu’on regarde sur le Net et dans quel but !

        Si c’est pour regarder des vidéos YouTube débile OU lire des articles qui font réfléchir et prendre conscience de certaines choses… C’est pas la même démarche et ça n’apporte pas les mêmes bénéfices. 😉

        • @Chrys : Je connais plein de gens qui ont conscience du réel et de la place de leurs intérêts, et qui pourtant font exactement l’inverse de ce qui serait bon pour eux. Réfléchir, ça peut aussi être un moyen de rester dans sa zone de confort et se retenir d’agir.

      • Le Passant :je comprend tout à fait ton point de vue,mais quand on s est pris des centaines d echecs et qu on voit que aucun style de femme n est intéressée ..par exemple les applis comme Happn badoo,tu auras beau ecrire les messages les plus banals ou les plus originaux si tu ne plais ..rien a faire..ce samedi j ai essayé de parler à un vendeuse(qui il y a 1 an demi m avait gentiment fait comprendre qu elle n était pas receptive) et bien laborieusement j essaie de faire changer son etat d esprit..mais c est tres dur..toutefois les interactions dans la quotidien sont rares..l action est bonne si il y a une chance..toutefois c est vrai que si on ne fait rien l Univers ne nous fera pas un cadeau surprise..

    • @Therry :

      J’ai précis ceci…

      Être socialement intéressant n’est certes pas la qualité la plus indispensable pour séduire une femme. Mais faire remarquer que vous êtes plus qu’un mec confiant et sexué vous aidera à gagner des points supplémentaires, et parfois à faire pencher son choix du bon côté.

      Oui. Je l’explique dans mon livre (Drague Minimaliste). Être intéressant socialement (= avoir de la conversation, de l’éloquence, des convictions opinions…) ne permet pas d’attirer les femmes sexuellement. Et si tu n’attire pas sexuellement une femme, tu peux avoir toutes les qualités du monde, ça ne t’avancera à rien.

      Mais pour beaucoup de femme, il faut être plus que juste attirant sexuellement – ça diminue leur ASD en leur donnant des raisons de nous apprécier et des points supplémentaires.

      C’est comme nous :

      – Si une femme est mignonne avec un magnifique, c’est bien.

      – Si elle a en plus une bonne personnalité, avec des qualités (ouverte d’esprit, drôle, souriante, etc.) et MIEUX.

      – Si elle a juste une bonne personnalité et des qualité, c’est pas assez (le premier critère c’est qu’elle soit attirante).

      Tu comprends le raisonnement ?

      Alors si tu as une personnalité déjà intéressante, c’est ton capital attraction que tu dois davantage bosser : look, sport, aura sexuée, confiance, audace.

      Et si tu as ce qu’il faut pour attirer les femmes sexuellement, c’est davantage ta personnalité que tu dois bosser. Pour ne pas être un mec sexy mais sans cervelle (genre de Nabilla version homme).

      le numéro 9 : la encore assez sceptique..on ne peut pas etre détaché si on a pas une certaine expérience,tu as fait l amour avec pas mal de partenaires et cela te donne un detachement que n auront surement jamais ceux qui comme moi on leurs compteurs à zéro ou presque..on attend quand meme des résultats malgré tout , c est humain.

      Je suis d’accord : plus on accumule d’expériences positives de référence est plus c’est facile.

      Mais quand on début, il faut s’attendre à ce que ses résultats soient pas top et ne pas se mettre trop de pression pour en avoir. Quand on débute, le seul défi de réussir à aborder et socialiser avec des filles attirantes dans des lieux où l’on n’est pas (plus) censé le faire peut être une source de satisfaction personnel. Enfin c’est mon avis.

      Quand j’ai débuté, le simple fait d’avoir l’impression de progresser (passer du stade de gros timide à celle de capable d’aborder ; puis être capable de prendre un numéro de temps en temps, puis à chaque session…) me satisfaisait. Si j’avais été obnubilé par le résulat final je n’aurais pas fait long feu.

      C’est pareil pour le « blogging » (le fait simplement de pouvoir exprimer ce que pense ; puis d’avoir quelques lecteurs, puis une dizaine, puis une centaine).

      C’est pareil pour la muscu (aller tous les jours à l’entrainement ; puis avoir les muscles un peu plus développé, et qu’on remarque que je fais sport quand je suis en T-Shirt…). Si j’avais été focalisé sur le résultat plutôt que le process (la silhouette que je voulais avoir), j’aurais arrêté au bout de semaine, insatisfait du temps que ça demande.

  2. Salut Chris !!!

    Article sympa pour bien démarrer 2019 !!!

    J’aimerais revenir sur certains points:

    Numéro 2:

    Je ne serais jamais d’accord sur « les approches en masses »

    Si tu aborde 200 femmes qui sans tapent de toi et que tu prend 200 râteaux ou est le positif ?

    Moi j’ai besoin d’avoir une attirance véritable et que je sens que la fille veulent de moi aussi

    Voilà pourquoi je ne vois pas la SPU comme le lieu principal de drague pour les mecs qui sont pas pas beaux physiquement, car comment revoir la fille si tu le lui plaît pas des la rencontre par ton physique ?

    Numéro 5

    Il y a plein de séducteur qui baisent alors qu’ils matent des séries et joue à la console… l’important est de ne pas y passé ses journées et davoir une vie à côté.

    Mais sa fait du bien de pouvoir décompresser après le travail devant l’ordinateur ou la console, mais avec modération.

    Certains trouve que faire le keke à la salle de sport pour faire comme les marseillais qu’on vois sur W9 est sans intérêt pour eux.

    Numéro 8

    Le problème est que les séducteurs restent entre eux, et c pas facile d’entrer dans un cercle qui est limité une mafia ou les mecs en questions ont peur que tu soi un handicap pour eux…

    Je ne parle pas des débutant, car là oui les gens vont être plus sympa, mais si tu veux progresser il te faut être l’élite et la c hyper difficile qu’on t’accepte.

    • Si tu aborde 200 femmes qui sans tapent de toi et que tu prend 200 râteaux ou est le positif ?
      D’accord.

      Mais si dans le tas tu trouves ne serait-ce qu’UNE fille que plait beaucoup, et avec qui tu peux rester plusieurs années, il n’y a que du positif. Parce que si tu n’avais pas abordé tu ne l’aurais par rencontré (d’une part), et tu aurais fait quoi à la place : te branler ? baissé la tête et rentré chez toi ? te lamenter sur ton sort ? errer sur tinder ? regarder des émissions futiles à la TV ? Tu auras perdu ton temps d’une manière de toute façon.

      Moi j’ai besoin d’avoir une attirance véritable et que je sens que la fille veulent de moi aussi

      Alors trouve le profil de fille à qui tu plais potentiellement. Ou mieux : améliore ton attractivité et ton innergame, que tu puisses penser que tu as des chances de plaire à la fille plutôt que de la déranger.

      Voilà pourquoi je ne vois pas la SPU comme le lieu principal de drague pour les mecs qui sont pas pas beaux physiquement, car comment revoir la fille si tu le lui plaît pas des la rencontre par ton physique ?

      Je suis en partie d’accord, mais le mot « beau » ne signifie pas grand-chose en général. C’est assez subjectif, ça dépend de la manière dont tu te mets en valeur, etc., etc.

      Le problème est que les séducteurs restent entre eux, et c pas facile d’entrer dans un cercle qui est limité une mafia ou les mecs en questions ont peur que tu soi un handicap pour eux…

      Pas vrai.

      Y’a plein de mecs qui sont ouverts à rencontrer d’autres dragueurs. Peut-être que ceux qui draguent depuis longtemps sont peu accessibles, parce qu’ils préfèrent rester avec leurs vieux potes ou draguer seuls. Ou parce qu’ils vendent leurs connaissances. Ça peut se comprendre.

      À titre perso, je n’ai jamais refusé de voir quelqu’un.

  3. Salut Chris !!!

    Dans l’article précédent je t’avais demander si tu pouvais faire un article sur « la fenêtre de tir » Et bien sa serais bien aussi que tu refasse un autre sur le sujet de « la persistance ».

    Tu as déjà fait un super article déçu, mais je pense que tu pourrais le faire avec ta nouvelle vision de la séduction…

    Sinon tu pourrais en programme vidéos, ce qui serais le top ^^

  4. Salut Chris !!!

    Je viens de prendre un numéro en SPU, dans le métro de Lyon. Nous nous sommes mis des EC et j’ai senti une tension sexuelle.

    Je suis descendu à son arrêt et comme elle attendais un bus j’ai pu aborder avec certes du Indirect (demander si le bus arrive bientôt), mais son regard et son sourire était expressif pour bien comprendre qu’elle était contente.

    J’ai donc disctuter avec elle 10 minutes, quand j’ai demander son âge elle a dit au début 22 ans, mais ensuite ma avoir 18 ans, mais elle ne voulait pas passer pour une gamine devant moi (donc elle se valide à mes yeux).

    Après pas mal de Flirt et de taquinerie, jai donc proposer d’aller boire un verre et elle était contente de dire oui et m’a proposer son tel…

    A se moment là j’avais vraiment envie de la KC, mais j’essaie de faire ce que tu nous apprend (prendre juste le tel et partir), mais la fille matait mes lèvre et semblais attentre que je l’embrasse et j’avais envie aussi…

    Je nais donc rien fait et je l’ai laisser prendre son bus…

    Je ne pense pas qu’elle va répondre à mon sms, car une fois la tension sexuelle partie elle va répandre ses esprits.

    Comment tu fait pour résister à la tension sexuelle pendant la rencontre ?

    • Qu’est-ce qui te dit qu’elle ne va pas répondre ? On peut jamais savoir.

      Si tu ressens de la tension, le mieux c’est de screener pour savoir ce qu’elle fait, et essayer d’isoler dans un lieu plus approprié pour escalader (si tu peux).

      Sinon, oui, mieux vaut éviter le Kclose – ça provoque TRÈS souvent un buyer’s remorse dans ce genre de contexte.

  5. Lisa (la fille en question) posait beaucoup de questions et essayais de faire partir la tension sexuelle, mais elle se léchais les lèvres.

    Moi, le cœur qui bat et l’envie qui était la, mais j’étais calme et plus réfléchie.

    Il est pas facile de partir avec le regret de se dire qu’on aurait pu avec un baiser sympa avec une fille qui nous donne la trique ^^

    Dans ma façon de faire je suis peut être trop sexuelle dans ma façon d’être quand la fille me plait, mais c plus fort que moi… j’assume à 200% mes approches et mes désirs.

    • En pick-up, laisse là « gérer elle-même » la degré de tension avec lequel elle est à l’aise. A ce étape là, trop de tension peut la rendre nerveux et effaroucher (tandis qu’aucun peut ne pas la faire comme une option sexuelle). Si elle en ressent trop, elle fera en sorte de la dissipée pour se sentir un peu plus à l’aise. Pas de problème, à condition que tu ne la dissipes pas toi-même.

  6. J’ai envoyez 2 sms et pas de réponse… comme quoi je pense visé un rdv instantané ou le KC les prochaines fois ^^

    • Oui, quand il y a une forte tension, le mieux est de chercher à capitaliser tout de suite. Pas en cherchant immédiatement le Kclose, mais en essayer d’isoler (ce peut sur un bac ou dans un café), puis escalader comme tu aurais pu le faire en RDV – jusqu’au sexe, si possible.

      Souvent : forte TS = immédiatement dispo (ce qui ne veut pas nécessairement dire dispo plus tard)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.