Accueil 5 Apprendre à draguer 5 La Séduction entrepreneuriale
La séduction ressemble à l'entreprenariat

La Séduction entrepreneuriale

A partir de l’instant où vous décidez de devenir un séducteur, vous décidez de vous lancer dans une entreprise où :

  • les femmes sont vos « clients »
  • votre produit c’est vous-même
  • votre service est votre compagnie

Pour faire fonctionner votre petite entreprise, vous avez besoin de 3 éléments :

  1. Vous devez savoir « marketer » votre produit
  2. Vous devez savoir le vendre
  3. Vous devez avoir un produit/service de qualité, afin de satisfaire la clientèle.

Votre « Marketing sexuel »

En business, le Marketing est ce qui facilite au maximum la vente.

En d’autres termes, meilleur sera votre marketing, plus il sera facile de convaincre votre partenaire à acheter votre produit !

En séduction, votre attitude, votre apparence, votre communication non-verbale, ainsi que votre stratégie pour globale pour escalader le processus de séduction, représentent VOTRE MARKETING.

Beaucoup de spécialistes disent que le marketing représente 80% de la réussite ou l’échec d’une entreprise. Et c’est probablement le cas.

Même avec un bon produit/service, si votre marketing « craint », ce sera la bankrupt assurée ! La clientèle ne s’intéressera même pas à vous.

La vente

La vente représente le « close », la capitalisation de l’intérêt du client en achat.

Lors de la rencontre, lorsque vous demandez le numéro, et l’obtenez, vous réalisez une vente. C’est l’étape où vous devez parfois faire preuve de persuasion pour influencer votre partenaire à acheter (=donner son numéro).

Si vous tombez sur une cliente intéressée, à qui votre marketing plait, la vente sera très simple. La seule action du vendeur consistera à proposer « l’achat ».

Par contre, si vous tombez sur une cliente qui n’est pas encore convaincue, vous allez devoir user de vos talents de vendeur, pour conclure la vente.

Dans la communauté de la séduction, l’idée reçue est de croire qu’un séducteur n’a qu’un rôle de vendeur… Qu’il doit avoir la « tchatche » pour convaincre la clientèle d’acheter son produit.

C’est faux !

Il y a en effet certains moments où vous devez être un « bon vendeur » pour convaincre votre cliente : dans les moments où elle doit faire un choix, et que votre capacité de persuasion peut faire pencher la balance.

Comme vous savez peut-être, les choix sont en général pris sur l’instant présent, au moment où la personne doit se décider.

Votre jolie « partenaire professionnel » fait des choix importants à 4 moments différents :

  • Au moment où vous l'abordez.
  • Au moment où vous lui demandez son numéro.
  • Au moment où vous lui proposez un rendez-vous.
  • Au moment où vous lui proposez d’aller chez vous.

A ces moments-là, il sera parfois TRÈS utile de savoir convaincre, pour faire pencher la balance du bon côté.

Ça ne signifie pas que vous devez avoir de la « tchatche » sur ces moments-là. Mais que vous devez avoir des arguments convaincants pour contrer ses objectifs et l’inciter à dire « OUI ».

C’est à ce moment précis que la communication verbale a un réel intérêt en séduction.

Quand je propose à une fille de me donner son numéro par exemple, si elle résiste, je peux ajouter une phrase comme « voilà ce que je te propose, je t’envoie juste un message ce soir, et si tu n’as pas envie de me répondre, tu ne me réponds pas ! Je n’insisterais pas. »

Ici, c’est de la vente. C’est comme si je disais : « voilà le marché : si vous n’êtes pas satisfait de mon produit, vous serez remboursé sur simple demande. Et sans justification ! »

La « vente » est parfois nécessaire pour le close, mais reste inefficace si elle n’est pas accompagnée d’un bon marketing.

Si vous essayez de vendre sans marketer au préalable, vous n’êtes qu’un vulgaire vendeur de porte à porte qui cherche à vendre une babiole sans intérêt pour soutirer du pognon (autrement dit, vous êtes un tchatcheur du dimanche).

Un produit et service de qualité

La vérité sur les produits et services qui se vendent un peu partout, c’est que la qualité n’est malheureusement qu’optionnelle…

En général, notamment pour le marché de la séduction, on n’achète jamais le produit ou service en soi, mais les promesses qui ont été faites pour ce produit, à travers le marketing et la vente.

Vous pouvez très bien porter un masque durant la séduction, mentir et manipuler… Mais la vérité finit toujours par surgir une fois que la femme a « acheté » et consommé

Cependant, vendre un produit ou service de qualité a des avantages :

  • Le luxe de l’éthique : si vous avez un bon produit et service, vous pouvez le marketer et le vendre honnêtement. Vous pouvez faire des promesses qui pourront être tenues. Vous n’avez pas à mentir sur le produit, ou le faire passer pour mieux qu’il ne l’est.
  • Meilleur innergame : De même, si votre produit/service est bon, et que vous savez qu’il peut apporter beaucoup au client, vous savez que le client à tout intérêt de l’acheter. Vous avez un produit de qualité : vous méritez de le lui vendre, et le client devrait l’acquérir pour son propre bien. Cela vous permet de pouvoir interagir avec la clientèle en restant droit dans vos bottes, la regarder dans les yeux sans cligner, persister.
  • Fidéliser la clientèle : les clients peuvent se faire avoir avec des belles promesses, mais ils ne restent jamais si elles ne sont que du vent… Ils s’en vont frustrés, et partent chez la concurrence ! Pas de problème si votre objectif est de faire des « One Shot », ou d’avoir des relations à moyen terme avec des clients un peu candides pour ne pas se rendre compte tout de suite compte que la qualité n’est pas au rendez-vous.

Mais si vous voulez garder vos clients aussi longtemps que possible, il faudra leur revendre le produit ou service encore et encore, et sa qualité intrinsèque doit être au moins égale aux promesses qui ont poussé le consommateur ou client à acheter.

En outre, plus la cliente est satisfaite, et plus elle est prête à donner en échange de plus de satisfaction !

Si vous entretenez une liaison qui plaît aux femmes, elles seront prêtes à davantage de concessions pour la prolonger en échange de davantage d’engagements.

Devenez riche !

Avoir une vie affective et sexuelle riche n’est pas simple. Si c’était le cas, il n’y aurait pas plus d’une dizaine de millions de célibataires en France.

Vous devez prendre votre vie affective et sexuelle très au sérieux, parce qu’elle a une influence considérable sur votre bien-être.

Commencez à bâtir votre propre entreprise de séducteur pour vous enrichir et satisfaire les besoins de la femme, ou des femmes, que vous fréquentez.

  • Marketez-vous bien.
  • Apprenez à conclure vos ventes
  • Proposez un produit de qualité (VOUS)
  • Sachez qui sont vos clients et quels sont vos objectifs (voulez-vous développer un petit business tranquille, ou une grande multinationale ?)

Chrys

Questions ? Remarques ? Suggestions ? Laissez un commentaire ci-dessous. Si cet article vous a plu, faites un petit tour dans Ma Librairie, vous y trouverai tous mes livres numériques. Je propose aussi des coachings individuels et des consultations par téléphone. N’hésitez pas à Me Contacter si vous avez des questions.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

8 plusieurs commentaires

  1. Bonjour,je trouve cet article intéressant,pourrais tu me dire en quelques mots si la démarche a suivre s’applique aussi pour les relations du type sex friends

    • Oui bien sûr, le parallèle peut parfaitement s’étendre à ce type de relation. Pour avoir une relation sexfriend, il faut d’abord séduire (se marketer et vendre), puis montrer qu’on est un bon partenaire pour ce genre de relation (à savoir un bon partenaire sexuel & suffisamment discret => produit de qualité pour fidéliser à ce type de relation).

  2. Merci beaucoup,je tient a dire en plus que tes articles sont de qualités et utile. continue car tu as une approche très réaliste de la seduction

  3. Je me sens de plus en plus capitaliste dans ce monde. Je vais développer de la qualité dans ma vie et la qualité en quantité viendra ensuite.

    Pour développer une compétence, je pense qu’en faisant une quantité importante d’approches, rendez vous, FC alors je développerai la qualité de devenir un très bon partenaire.

    Ainsi comme toi je ralentirai sur la quantité et ne me concentrerai plus que sur la qualité des rencontres. Pour avoir au final 3 copines + des sex friends sans avoir de passer beaucoup de temps dans les processus de séduction de la clientèle et plutôt passer du temps dans la qualité de la relation que j’entretien avec elles.

    C’est ce qui se passe avec toute chose : une bonne impulsion maintenir dans la durée avec une forte quantité permet de se perfectionner rapidement et de devenir un maitre dans un domaine, ensuite il faut juste maintenir ses habitudes acquises et plus besoin de faire dans de quantité.

    C’est l’art du focus ou de la concentration dont tant de monde parle.

    Merci Chrys pour cette approche de la séduction, quelque peu déshumanisante et à l’image de la société de consommation actuelle.

  4. il faut pas le prendre à l’extrême non plus : )

    Y a un parallèle avec le marketing mais Chrys, rappelle bien qu’il faut rester honnête avec soi même et ne pas jouer un rôle.

    cette article reste tout de même à des années lumières de ceux qu’on peut voir sur certains sites qui font la promotion du game et qui on vraiment une approche robotique de la séduction (à coups de routine, DHV , prix ect ect)

    • je pense surtout que Yannick n’a pas totalement compris la dimension métaphorique de l’article. Je ne cherche pas à déshumaniser la séduction, bien au contraire ! Je cherche à expliquer entre autre quel est la place du partie « verbal »/ »non-verbale » & fondamentaux dans la séduction, et l’importance de séduire en étant authentique pour la suite de la relation…

      Après, chacun comprend ce qu’il a envie de comprendre.

  5. Je me suis mal exprimé, j’ai bien compris la métaphore et l’utilité de voir la séduction comme une entreprise, sur le long terme.

    (La nostalgie de ce monde a pris le contrôle de mes mots dans ce commentaire)

    J’ai bien en tête qu’il faut se développer et être la meilleure version de soi même, rester attractif tout au long des phases de séductions pour obtenir le maximum de compliance de la part de la gent féminine.

    Nous entreprenons la séduction, de façon honnête et intègre pour de la jouissance et du partage.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*