Accueil 5 Relation de couple 5 Comment ENFIN bien gérer une relation amoureuse (ou plusieurs!)
relation amoureuser, gérer ses relations amoureuses

Comment ENFIN bien gérer une relation amoureuse (ou plusieurs!)

Les femmes désirent rendre l’homme qu’elles aiment docile et tributaire d’elles, mais elles détestent qu’il le soit !
Je trouve que cette phrase résume bien l’ambivalence des femmes en relation.

Les femmes désirent votre engagement mais ne l’aiment pas ; c’est pourquoi beaucoup d’entre-elles peuvent être éprises de vous quand la relation est encore « frivole », uniquement basée sur le sexe et la passion du début, puis vous abhorrer quelques années plus tard, quand celle-ci est devenue « sérieuse » et que vous êtes totalement engagé.

C’est aussi la raison pour laquelle je ne crois pas en la viabilité de la relation traditionnelle à long terme.

Quand un homme et une femme croient que le conjoint est leur « propriété » – qu’ils se surveillent comme s’ils étaient tous deux le babysitteur de l’autre, qu’ils s’imposent tout un tas de règles contraignantes, etc., – l’attirance sexuelle, la passion et l’intérêt du couple s’épuisent en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « ouf » !

La relation traditionnelle a tendance à transformer une jolie princesse en vilaine sorcière, toujours insatisfaite, dont le passe-temps est de critiquer, rabaisser et crier après « son » homme.

Quant au beau prince, il devient une loque sans couille qui « subit » sa mauvaise humeur.

La relation amoureuse « traditionnelle » ne marche pas : oubliez-la !

relation amoureuse ; gérer ses relations amoureuses

La relation amoureuse « traditionnelle » NE fonctionne PAS !

L’un des problèmes avec la relation traditionnelle, c’est qu’une fois qu’une femme sent que vous êtes parfaitement acquis et « sous son contrôle », elle finit par se désintéresser de vous, comme on se désintéresse d’un jouet qui a trop servi.

Vous n’avez plus rien d’attirant à ses yeux, et la relation n’a plus rien d’intéressant.

Je ne veux pas dire par là que les femmes s’amusent avec nous, ni qu’elles nous « utilisent » comme des jouets. Je suis convaincu qu’elles nous apprécient sincèrement, du moins la grande majorité d’entre-elles (j’exclus quelques perverses narcissiques.)

En fait, c’est même parce qu’elles se mettent à nous aimer que ce désir les anime. Elles veulent nous avoir à leur botte parce qu’elles savent que plus elles réussissent à nous faire nous engager dans la relation, moins nous risquons de nous en aller.

Quand une relation est frivole, rien ne nous force à revenir vers elle…

Du jour au lendemain, on peut ignorer ses appels, ne plus jamais donner de nouvelles.

Tandis que si vous prenez l’habitude de passer une grande partie de votre temps avec elle, que vous lui présentez votre entourage (les amis, la famille, les collègues…), que vous vous investissez dans des projets en commun, ou que vous partagez des choses (un appartement, un contrat de mariage, un prêt immobilier, des enfants…), ce sera plus difficile pour vous de fuir la relation, même si vous en aviez la volonté.

Le mode de relation traditionnelle offre cet engagement sécurisant de l’homme auprès de la femme :

  • le statut (exclusif) de « copine »,
  • la fidélité,
  • s’appartenir,
  • emménager et vivre ensemble,
  • le mariage (civil et/ou religieux),
  • etc.

Ne croyez pas que je dis cela parce que je hais l’engagement.

Il n’y a pas de soucis avec le fait de s’engager en soi, bien au contraire. Chaque relation amoureuse doit avoir un certain degré d’engagement pour fonctionner.

Seulement, il faut réaliser plusieurs choses importantes :

Un amour conditionnel.

D’abord que l’amour d’une femme est conditionnel.

Ce n’est pas parce que votre copine vous aime à la folie aujourd’hui qu’elle vous aimera encore demain.

Seul le présent compte dans une relation amoureuse !

Votre copine vous aime et aime être en couple avec vous parce que certainement conditions sont réunies : parce qu’elle ressent de l’attirance pour vous, parce qu’elle aime votre attitude, votre personnalité, votre présence.

Mais sans ces éléments-là, il est peu probable qu’elle continue à désirer votre engagement, et rester en relation avec vous.

Pire encore : si elle ne ressent plus rien pour vous, il y a fort à parier qu’elle se sentira piégée par cet engagement qu’elle a voulu au départ (parce que quand vous vivez ensemble, êtes marié, etc. : la rupture devient délicate). Les chances qu’elle se sente frustrée émotionnellement et rejette cette frustration sur VOUS sont élevés.

Elle risque de se dire qu’elle a fait « le mauvais choix » en matière de partenaire ; qu’en fait vous n’étiez pas le « bon gars » pour elle.

(La plupart des femmes mariées regrettent d’avoir épousé leur mari et avouent qu’elles prendraient une décision différente si c’était à refaire)

Elle aura l’impression de s’être investie dans une relation avec un homme qui ne lui plaît plus, ou qui a changé… Alors qu’en réalité ce ne seront que SES ÉMOTIONS qui auront changé !

Rappelez-vous que, l’entretien d’une relation amoureuse, autant que la séduction, est « une bataille de perception. »

Vous devez conserver une bonne image auprès partenaire, à l’instar d’un homme politique ou d’une célébrité auprès de son audience.

C’est plus facile de garder une bonne image quand vous restez le mec libre, légèrement énigmatique, imprévisible et insoumis.

Ce n’est pas VOUS, c’est le modèle traditionnel !

En vérité, VOUS, vous avez peu de risque de changer au fil du temps et de perdre votre attirance.

Le VRAI risque, c’est plutôt que la perception qu’a votre partenaire de vous change.

Et, malheureusement, c’est très, TRÈS souvent, ce qui arrive quand une relation progresse dans la direction traditionnelle.

En d’autres termes, plus vous devenez le « partenaire traditionnel » typique – vivez votre relation et vous comportez comme le parfait copain/mari à l’ancienne, – plus votre image se dégrade auprès d’elle.

Pourquoi ?

C’est la seconde chose importante à retenir :

Parce que le modèle traditionnel va à l’encontre de la manière dont fonctionne l’attirance. Les femmes ne veulent pas d’un partenaire soumis, acquis, trop attaché. Elles veulent un mec indépendant, impossible à tenir, un vrai « challenge » pour elles !

C’est encore plus vrai aujourd’hui, pour les femmes modernes, que cela ne l’a jamais été auparavant.

Ce que les femmes aiment réellement

La société et les femmes nous induisent en erreur sur ce qu’elles aiment chez les hommes.

Ils nous disent que pour séduire une femme il faut être doux, attentionné, gentil, serviable… Alors qu’en vérité il n’y a rien de moins attirant pour une femme qu’un homme bisounours !

En vérité, elles veulent TOUTES un homme sexué, confiant, détaché,  qui n’a pas peur de dire « non » et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. MAIS ça, elles ne veulent pas nous l’avouer.

Pour les relations, c’est pareil !

On nous laisse croire qu’elles veulent d’un gentil copain/mari, entièrement dévoué à elle, qui n’a d’yeux que pour elle et qui sait même pas que les autres femmes existent.

Mais EN VÉRITÉ elles aiment les hommes totalement indépendants d’elles, qui ne se laissent pas « castrer » par elles, qui plaisent aux autres femmes, et qui – plutôt que de se laisser entraîner dans une relation traditionnelle par elle – l’entraîne dans SA relation idéale à lui.

Quand vous devenez le mari lambda, docile, qui la suit partout et toujours d’accord avec elle, vous n’êtes plus CE mec indépendant, énigmatique et charismatique qui représente un « challenge » pour elle et pour qui elle ressent de la passion. C’est pourquoi la moitié des mariages finissent par un divorce ! (on ne compte même pas le nombre de séparations sans divorce, et ceux qui restent ensemble par défaut.)

La passion dans la relation

Passion relation amoureuse

Les femmes ne ressentent aucune passion pour leur copain traditionnel ou leur mari. Parce que la passion requiert un certain nombre d’éléments qui ne sont pas présent ou tendent à s’estomper dans une relation traditionnelle.

Ces éléments, les voici :

La nécessité du manque

Dans une relation il faut qu’un sentiment de manque plane souvent !

Le sentiment de manque est l’une des émotions les plus puissantes qui soient pour faire éprouver de la passion envers quelqu’un.

C’est aussi la seule émotion négative qui puisse être vraiment bénéfique pour un couple.

Une des plus grosses erreurs que font beaucoup d’hommes dans leur couple est de passer beaucoup trop de temps avec leur copine.

Passer de bons moments avec une fille n’est pas suffisant pour lui faire éprouver de la passion pour vous ; ce n’est que la moitié du boulot !

On ne capitalise vraiment sur un bon moment passé avec sa copine qu’APRES l’avoir quittée.

Vous avez passé un super week-end ? Une journée formidable ? Un après-midi mémorable ?

Super : maintenant laissez votre copine digérer dans son coin !

Quand elle se retrouvera seule chez elles après, elle repensera à VOUS et à ces moments agréables qu’elle a passé avec VOUS. Elle va repasser le film de ses souvenirs dans sa tête.

Puis, elle associera ce sentiment de bien-être et de plénitude qu’elle a éprouvé à votre présence. Ça renforcera son envie d’être avec vous.

Mais si au contraire vous restez fourré avec elle en permanence, les bons moments passés ensemble n’auront pas le même impact, et votre présence ne gagnera pas en valeur.

Vous ne lui manquerez pas, parce que vous serez ENCORE avec elle.

Au lieu de cela, votre départ doit être le symbole de la fin de chaque bon moment passé ensemble, comme lorsqu’on tire les rideaux au théâtre à la fin d’une représentation.

Ce qui est rare est précieux. Et ce qui est précieux est convoité !

Si vous voulez qu’une femme ressente une passion débordante pour VOUS, vous devez rendre votre présence précieuse ! Vous faites cela en passant de bons moments avec elle, puis laissant le manque faire le reste du boulot.

Même si c’est dur, même si vous avez envie de rester et de prolonger ces instants avec elle, forcez-vous à y mettre fin au bon moment.

Comme lors de la rencontre, repartez sur la meilleure note possible.  Cette habitude ne pourra que renforcer votre passion l’un pour l’autre, et entretenir votre envie de passer encore du temps ensemble à l’avenir.

Votre mission : Associer dans son esprit « bons moments » et votre présence. Si vous y arrivez, très vite elle sera « addict » à VOUS !

Le challenge

Il faut aussi du « challenge » dans la relation. Une femme ne doit JAMAIS vous considérer comme acquis !

Je pense que c’est la raison pour laquelle tant de mariage finissent par un divorce (les divorces sont, je le rappelle, très largement initiés par la femme.)

Les femmes NE peuvent PAS éprouver de la passion pour un homme qu’elles considèrent définitivement conquis. Au contraire, elles s’en lassent !

Pour qu’elle continue à éprouver de la passion pour vous, il faut que votre copine sente l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête.

Il faut qu’elle pense que, si elle ne continue pas à faire les efforts nécessaires pour que la relation se passe bien, vous pourriez partir ; que si elle se relâche, qu’elle cesse d’être agréable et séduisante, vous n’hésiterez pas à prendre la décision de vous en aller.

Les femmes doivent avoir l’impression que la relation est un éternel jeu de séduction.

Vous pouvez être gentil, généreux, attentionné, etc., mais vous devez AUSSI (et surtout) être le genre homme qui peut partir, qui n’est jamais parfaitement conquis.

Dans l’intérêt de la relation, rien ne doit être jamais acquis. 

Être un passionné

Les femmes ressentent plus facilement de la passion pour les hommes passionnés.

Si vous avez lu mon dernier livre « L’Art (Presque) Simple De La Drague », vous devriez être familier avec les principes d’effort inversé et de contagion émotionnelle.

Sinon, pour résumer : nos émotions sont contagieuses.

  • Quand quelqu’un est très enthousiaste et déborde d’énergie, il transmet cette énergie positive aux personnes avec lesquelles il
  • A l’inverse, quand une personne est très négative, elle a tendance à donner le cafard aux autres.

Vous avez peut-être déjà constaté cela.

La règle pour bien gérer sa relation est la suivante : plutôt que de chercher à rendre votre copine passionnée en utilisant diverses techniques (souvent de manipulation émotionnelle), cultivez un état d’esprit passionné !

En d’autres termes, soyez un amant/partenaire passionné, qui déborde d’enthousiasme et d’affection. Vous contaminerez votre partenaire de cette passion.

Peu d’hommes sont vraiment passionnés.

Quand ils sont avec leur copine, ils agissent dans une totale indifférence : ils jouent sur leur smartphone, regardent la télé, ne branlent rien.

Ils sont comme des zombies : ils sont là physiquement, mais le reste est ailleurs.

N’avez-vous jamais entendu une femme dire que son copain « n’est pas assez attentionné », ou « qu’il est trop faignant, casanier, flemmard, etc. » ?

En réalité, c’est simplement que son attitude quand il est avec elle est soporifique !

Sa présence ne transmet rien, sauf de l’ennui…

Être dans l’instant présent.

Même en voyant une fille une fois par semaine, vous pouvez être plus présent qu’un mec qui vit avec elle.

Quand vous êtes avec votre copine, soyez présent à 100%. Arrêtez d’être absorbé par la télé, votre smartphone, etc.

Accordez-lui votre attention, soyez affectueux, positif, taquin, énergique !

Libre MAIS passionné !

Commandement #1 : libre comme un félin tu seras !

En relation, soyez un félin !

Une femme peut vous approcher, vous caresser, vous faire ronronner, mais vous restez autonome et (légèrement) sauvage malgré tout.

Les femmes aiment cette attitude comme elle la détestent…

C’est une attitude qui les attire, mais qu’elles haïssent, et cela parce qu’elles voudraient vous tenir en laisse !

Elles aimeraient pouvoir vous dresser comme un gentil toutou à sa mémère. Elles rêvent de vous apprendre à ramener la baballe, de vous faire venir au coup de sifflet, vous faire asseoir et donner la patte sur ordre.

Mais en même temps, c’est pour les homme libres et indomptables qu’elles éprouvent de la fascination. Pas pour les toutous bien dressés !

Si vous la laissez-vous « dresser », vous la laissez saboter la passion qu’elle ressent pour vous. 

Soyez comme ces putains de chats sauvages qu’on a du mal à caresser !

Un toutou, c’est peut-être fidèle, mais c’est lassant ! Il faut le materner, lui dire quoi faire, etc.

Voici la triste vérité : en relation, les toutous finissent au refuge !

Un félin, par contre, n’est pas tout le temps derrière votre cul, à vous suivre sagement partout où vous allez. Ça préfère vivre sa vie de son côté, et ça vient chercher des caresses de temps en temps.

On ne le voit pas toujours, et il n’est pas malléable comme le toutou, mais c’est cela qui fait son charme et qui le rend fascinant.

Certaines femmes rêve de faire de vous un toutou.

Néanmoins, les êtres humains ne sont pas faits pour désirer ce qui est déjà acquis ; les femmes encore moins. Si vous voulez qu’une femme désire votre présence et votre engagement, ne les lui donnez qu’avec modération… Comme un félin.

Commandement #2 – De la passion, avant tout, tu lui offriras.

Être détaché, autonome, etc., ne vous empêche pas d’être un copain/amant passionné : d’avoir soif de romance, d’aventure et d’affection.  

Les femmes disent des conneries : elles ne veulent pas vraiment un copain « sérieux. »  Plein de mecs sont sérieux, mais ça ne les empêche pas de se faire larguer.

Si être sérieux était LE critère pour avoir une relation heureuse à long-terme, les couples n’auraient pas besoin de conseils pour communiquer et de thérapies conjugales.

Ce que veulent VRAIMENT les femmes, c’est d’un homme qui leur fait ressentir cette émotion forte qu’on appelle la PASSION. Elles veulent qu’un homme leur fasse éprouver du manque, de la joie, ce petit pincement à l’estomac quand elles pensent à lui, et ce sentiment de plénitude quand elles sont avec lui.

Le reste n’est qu’un discours d’apparat pour faire bonne figure devant la société.

Donnez-lui de la passion, elle vous donnera son cœur.

En vérité, les femmes ont faim de passion !

Elles veulent un homme attentionné et libre, qui leur fasse vivre les montagnes russes émotionnelles.

Elles ne veulent pas d’un fainéant qui reste le cul sur le canapé, les yeux rivés sur son smartphone, et qui la baise mal.

Elles veulent un homme qui soit bon vivant, énergique, positif, taquin, sexué, sexuel, sensuel. En bref, qui sait combler son besoin de passion.

Soyez cet homme-là ! Dégagez cette aura-là !

Au fond d’elles, c’est ce qu’elles recherchent : un homme libre et passionné.

C’est comme ÇA qu’on vit passionnément une relation amoureuse.

Questions ? Remarques ? Suggestions ? Laissez un commentaire ci-dessous. Si cet article vous a plu, faites un petit tour dans Ma Librairie, vous y trouverai tous mes livres numériques. Je propose aussi des coachings individuels et des consultations par téléphone. N’hésitez pas à Me Contacter si vous avez des questions.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

32 plusieurs commentaires

  1. Salut chrys!

    Super article une fois de plus,qui résume bien tout le paradoxe des relations sentimentales! on en revient au « suis moi je te fuis,fuis moi je te suis » on ne peut désirer que ce qu on posséde pas vraiment
    ou entiérement,et les discours politiquement corrects,ne sont la que pour masquer une réelle insatisfaction..il n y a qu a voir les couples dans la rue..on dirait qu ils meurent d ennui…c est hallucinant parfois.pas tous bien sur..mais c est palpable…
    une belle remise en cause de préjugés et de visions trop communément admises! bravo!
    (je dirais meme que vivre ensembles et la pire erreur à faire..c est un tue l amour redoutable..)

    • Super article une fois de plus,qui résume bien tout le paradoxe des relations sentimentales! on en revient au « suis moi je te fuis,fuis moi je te suis » on ne peut désirer que ce qu on posséde pas vraiment

      Oui, à la nuance près qu’on pense que pour attirer il faut être distant, froid, etc.

      C’est la mauvaise « fuite » en quelques sorte, car on ferme la porte aux nez des femmes en faisant cela, et ça les gonfle tout autant que le mec collant… (sauf pour les filles avec une faible estime d’elles qui trouvent ça normal qu’on les traite comme des merdent)

      En relation, il faut être intéressé : enthousiaste, positif, agréable, (un peu) romantique, complimenter, communiquer donner son attention.etc. C’est IMPORTANT.

      Néanmois, il faut être détaché aussi : un mec autonome, libre, un challenge.

      En séduction c’est sympa MAIS sexué ; en relation c’est passionné MAIS indépendant !

    • Le fameux « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis » marche que si tu plais a la femme sinon elle sans tape que tu la fuis.

  2. excellent, vraiment, tout est la, tout est dit, rien a rajouter.

  3. Très très bon article, plein de bon sens. On peut en conclure qu’à partir du moment où l’on aménage avec une nana, c’est le début de la fin?

    • Pas forcément…

      Cependant, je conseillerais (1) de garder un appart à côté. Par ex, avoir un petit étudiant (genre 20m2) dans quartier pas trop cher, et/ou de proposer sur air b&b. Ca permet de conserver une certaine indépendance (ne serait-ce que logistique). (2) Avoir une vie (très) occupée à côté – ne pas être fouré avec elle à la maison h24, et faire des breaks réguliers (un week-end entre potes, etc., etc.)

      Après, il faut s’attendre à ce qu’en effet vivre ensemble dégrade un peu la relation. On aimerait que ce soit autrement, mais c’est comme ça. La nature humaine…

  4. Salut Chrys
    Article de fond!!! Ma réflexion ma conduit vers les mêmes conclusions mais pour aller au bout du raisonnement doit ton faire une croix sur les enfants pas facile de vivre de cette façon là et d’avoir des enfants qu’en penses tu ?

    • Rien n’empêche d’avoir une relation « non-traditionnelle » avec une structure familiale traditionnelle (j’entends par là : garder le modèle « un père, une mère, des enfants).

      Au contraire, dans le monde d’aujourd’hui, la relation traditionnelle est LA PIRE manière pour maintenir cette structure.

      Je pense qu’on peut avoir et élevé des enfants avec une femme, à partir du moment où elle accepte une relation libre – où vous restez indépendant l’un et l’autre, etc – de manière à 1) maintenir l’attirance plus facilement et 2) que même si l’attirance venait à disparaître (ce qui peut arriver sur une ou décennie même si la relation n’est pas tout à fait trad.) vous vous sentiriez encore suffisamment à l’aise tous les deux pour rester ensemble et élever vos enfants (vous pouvez avoir un autre partenaire sexuel chacun de votre côté, whatever, mais vous rester ensemble malgré tout.)

      Ca signifie faire un gros travail de screening pour trouver une femme assez ouverte d’esprit.

      • J’ai l’impression que tu vois le monde comme un vaste bordel ou les hommes et les femmes veulent baiser le plus possible avant de mourir.

        • Rien à voir Vanity ! Tu déformes mes propos.

          Ce que je vois c’est (1) que l’homme a tendance à perdre de l’intérêt sexuel pour ça partenaire avec le temps, et aller voir ailleurs ; (2) que la femme a tendance perdre de l’intérêt tout court pour la relation avec le temps.

          Ce que je vois aussi, c’est qu’avec le divorce, la monoparentalité et la famille recomposée étant parfaitement ancrées dans les moeurs d’aujourd’hui, les relations longues sont devenues TRES fragilisent en occident.

          Les ~80% de séparation et 50% de divorces vont plutôt dans mon sens.

          Moi, ce que je me dis, c’est qu’il ne faut pas faire la même erreur que tout le monde, à foncer dans un modèle relationnel qui n’est plus viable, et se comporter comme le « copain/mari trad. », en espérant (ou en pensant par excès d’orgueil) que pour soi l’issue sera différente.

          J’essais d’être lucide sur les relations amoureuses, de les voir telles qu’elles sont, et non comme la société nous dit de les voir, ni comme ni aimerions les voir !

          • Je ne te fessais pas de critiques Chris ^^

            Mais je voulais signaler que beaucoup de couples sont heureux et ne cherche pas à être infidèle.

            De nos jours tous est fait pour que les couples soient infidèle (site de rencontre, comportement…) et les gens préfèrent faire cocu que d’être honnête.

            Mais après quand tu es honnêtes et que tu annonces à une femme que tu veux juste du sexe tu es traiter de salaud ou de pervers.

      • Ok Chris encore une piste de réflexion merci à toi !

        Étant donné qu’on ne sera pas nombreux à trouver la fille qui acceptera l’union libre, le fait de ne pas habiter sous le même toi et de faire un enfant malgré tout, si d’aventure tu la trouve tiens nous au jus histoire qu’on sache que c’est possible .
        Loin de moi toute ironie je suis proche de ta vision c’est juste que trouver cette fille me parait improbable en tout cas la femme avec qui je vis actuellement n’est pas d’accord et oui j’ai eu les couilles de lui proposer!!!!

        • Qui parle de ne pas habiter ensemble ?

          L’enjeu n’est pas de conserver une relation copain-copine comme au Lycée, mais de garder une certaine liberté dans la relation. Le plus possible, suivant le contexte (type de relation, enfants, etc.)

          Une liberté qui peut être (et DOIT être) aussi logistique pour (1) ne pas subir la pression de sa copine en permanence quand elle est fâché après toi, et éventuellement faire des silences radios quand cela s’impose ; (2) faire des breaks çà et là.

          Quand tu n’as qu’un seul appartement pour deux, tu es bloqué.

          Tu es obligé de vivre sous le même toit qu’elle h24, pas uniquement quand ça se passe bien, mais aussi quand ça se passe mal !

          Tu peux décider d’aller à l’hôtel, ou chez un pote pour dormir sur son canapé, mais là ce n’est pas un silence radio : c’est une fugue ! ça ne peut pas durer longtemps et elle le sait. Elle peut continuer à mal se comporter si elle veut.

          Je parle d’avoir une indépendance logistique pour pouvoir, quand bon te semble – ça peut être 3 jours par an, ou 1 fois par mois – partir. La faire réflechir, lui manquer, lui mettre un de doute et la faire se remmettre un peu en question dans son coin.

          Rien que la possibilité de faire cela peut désamorcer un tas de conflit dans la relation : d’une part, tu n’es pas obligé de rester « à chaud » avec elle après la dispute, tu peux prendre ton manteau et te casser dès qu’elle dépasse les bornes.

          Deuzio, tu peux faire de VRAIS silence radio, ou tu la laisses poireauté dans son coin.

          3 : tu pourras faire des breaks, une fois de temps en temps, un week-end par-ci par-là.

          Les filles te laisseront faire cela;.. si tu as bien gérer la relation jusque là !

          Car, crois-moi, si tu as passé 4-5 ans avec une fille et qu’il y a encore beaucoup d’attract, elle sera prête à BEAUCOUP de concessions pour faire avancer la relation, ne serai-ce qu’un peu…

          plusieurs années dans une relation, pour une fille, c’est un investissement ENORME !

          • Merci Chrys pour ce nouveau retour, plusieurs fois je me suis dis exactement là même chose quand on s’engueulait c’est clair qu’en pouvant partir on redevient autre chose qu’un meuble on reprend de l’importance et on effet on a plus à subir quand elle se comporte mal .

            C’est en parti pour ça que les couples se séparent et sans le savoir, tout le monde à besoin de breaks mais comme les gens n’ont en général pas les moyens d’avoir un deuxième logement ou qu’ils n’y pensent même pas …

            Ce qui arrive c’est que l’on se sépare et là on est obligé de trouver un logement, d’ailleurs pas mal de couple disent « ça ne c’est jamais aussi bien passé que depuis qu’on est plus ensemble » et pour cause !

            Mais le modèle traditionnel est si bien ancré dans les têtes que les gens se disent oh ça va mieux si on habitait à nouveau ensemble sans comprendre que c’est parce qu’ils habitaient dans des logements séparés que ça allait mieux.
            Ou alors on trouve une autre fille et et on se remet en ménage avec,…
            les mêmes causes entrainant les mêmes effets ..

            Est ce que l’être humain est à ce point débile pour ne pas voir l’évidence ?

            Quand à moi si je trouve une femme qui accepte l’union libre ( apparemment je n’ai pas été assez convaincant avec celle avec qui je vis) je vivrais avec elle à la condition d’avoir une garçonnière l’histoire de foutre mes grattes et m’ y retrouvé régulièrement et si j’en ai pas les moyens j’habiterai seul point barre.

            Le gros problème des hommes c’est que pour la plupart ils cherchent une seconde maman toute leur vie, ils ne peuvent pas vivre seul (appartement dégueulasse facture impayé angoisse du soir ect )

            Alors ils s’entichent de la première pétasse venue lui font un gosse puis deux et deviennent le caniche, les années passent jusqu’à ce qu’elle se tire et qu’ils en cherche une autre pour refaire la mêmes chose, en fait les hommes ont ce qu’ils méritent quand on est con on à une vie de con , ton avis Chrys ?

          • Je pense aussi que, par effet de preuve social (voir le livre « Influence et manipulation ») on a tendance à suivre aveuglements les mœurs en vigueur en pensant qu’il n’y a pas de meilleures alternatives. Hors, plus souvent que jamais, il y en a des meilleures.

            – On n’est pas obligé de se marier civilement à une femme.
            – On n’est pas obligé de se laisser « babysitter » par elle, et de chercher à la babysitter.
            – On n’est pas obligé de vivre h24 ensemble. Comme tu l’as dit, on peut garder une garçonnière, au cas où il y a un conflit entre vous (quand il y a conflit, la pire des choses est de rester – rien que le fait de partir 1 heure ou deux et revenir « à froid » désamorce les 2/3 des conflits alors que rester quand vous êtes tous les deux énervés les amplifient), ou quand tu veux faire une soirée entre pote, ou juste être tranquille quelques jours.
            – en fait, tu n’es même pas obligé d’avoir une relation exclusive.

            … Et avoir une relation non-traditionnelle (différentes des mœurs & de Mr TOUTLEMONDE) n’empêche pas d’avoir une structure familiale SOLIDE (combien de couple « libertins » élèvent correctement leurs enfants ?)

            je pense que, en ce qui concerne les relations, il faut avoir une vision réaliste et à long-terme, sinon on a toutes les chances de s’embarquer dans quelques chose de mauvais pour notre bien-être.

            Bien sûr il n’y a pas que la structure de la relation qui compte. Le choix de la partenaire aussi. Mais c’est AMHA carrément essentiel de (re)penser sa manière de vivre ses relations amoureuses à long-terme.

  5. Cet article va a l’encontre des milliers de couples heureux ensemble.

    Je trouve aussi que l’article parle des envies des femmes, mais pas ceux des hommes…

    Pour moi aussi la femme doit faire des efforts et c pas parceque madame a un beau cu et des gros nichons que cela va ma suffir, je recherche bien autre chose.

    La passions et la fougue disparaît à partir du moment ou on prend un appartement avec une femme ou qu’il y a des enfants…

    Vivre 24 h sur 24 avec une personne change la vision qu’on a de la personne, on fini forcément à entré dans la case routine, et le pire sont les enfants, car les femmes se focalisent sur eux et après pour avoir de la bonne baise c pas facile..

    • Le problème c’est qu’aujourd’hui on n’accepte pas cette routine, on veut constamment vibrer, être passionné, être amoureux. Je pense que ça vient de la société de consommation qui nous habitue à être constamment dans le désir.

  6. C’est pas toujours facile de distinguer si nos intentions proviennent d’une véritable envie de polygamie ou d’un manque satisfaction et d’acceptation d’une relation traditionnel. L’expérience m’aidera à mieux comprendre ce que je veux, mais je sens tout de même que c’est presque instinctif pour moi de vouloir rencontrer d’autres femmes malgré mon envie de vivre une relation amoureuse épanouie.
    Peut-être que les Hommes sont polygames dans l’âme ?

    • Je ne pense pas que la relation trad., ni même la monogamie, soit naturelle. Mais c’est celle qui s’est imposée pendant des siècle en occident, donc on la perçoit comme telle.

      Seulement, nous vivions dans un monde BEAUCOUP PLUS libéral au niveau mœurs de décennie en décennie depuis les années 60… et ça, ça change beaucoup de choses !
      Aujourd’hui :
      1) L’homme est soumis à des stimuli qui éveil son « appétit sexuel » partout : à la télé, dans la rue, etc. + une plus grande facilité à coucher avec des femmes.

      Cela rendant sa fidélité de PLUS en PLUS difficile.

      2) La femme est libérée sexuellement, et peut se séparer/divorcer de son partenaire quand ça lui chance. + la relation trad. va à l’encontre (comme je l’explique) de la façon dont son attirance fonctionne, et aujourd’hui l’attirance est le principal (sinon l’unique) critère qui maintien la plupart des femmes en relation avec un homme. Je ne veux pas dire par là qu’une fille te quittera quand elle ne sera plus attire, mais que le risque est ELEVE (faut-il le prendre ?)

      + Aujourd’hui, avec le soutien de la société, et l’apologie de la femme moderne indépendante (qui n’a pas besoin d’un mec !), l’argument de la famille et des enfants ne suffit plus à maintenir la structure familiale traditionnelle.

      C’est triste mais les femmes d’aujourd’hui préfèrent quitter leur homme quand elles en ont marre, et vivre dans une structure monoparentale plutôt que traditionnelle.

      Avant, c’était un acte tout à fait noble de renoncer aux autres femmes pour fonder une famille et élever des enfants.

      Aujourd’hui, j’ai peur que ce soit juste stupide et inutile… En tout cas, en général (surtout pour épouser la femme « moderne » occidentale, athée et féministe = les chances de séparation/divorce avec ce genre de femme sont TRES élévés.)

      • De toute façon même Brad pitt s’est fait largué à partir de la autant se dire que ce sera le même tarif pour la plupart d’entre nous ^^

        Sauf si on se met avec des femmes à fonds dans la religion ou qu’on s’expatrie dans qui est encore plus patriarcale que la france

        • « s’expatrie dans un pays avec une société plus patriarcale »

        • Exact.

          C’est un divorce qui tombe à pic (si on peut dire…), puisqu’il accrédite encore davantage ma thèse sur la relation trad avec une femme « moderne »

          Mince, on parle de Brad Pitt qui se fait largué quand même ; B.R.A.D P.I.T.T quoi ! Un sex symbol dans la force de l’age, beau, riche et célèbre…

          Et c’est arrivé à des tas d’autres hommes du genre : Michael Jordan, Mel Gibson, Johnny Depp, Vincent Cassel, P.Diddy, etc., etc., etc.

          J’entends les mauvaises langues me dire que c’est « différent » pour eux, parce que ce sont des stars… Moi je pense plutôt qu’ils sont le reflet de la société. On voit cela aussi dans les couples de monsieurs-tout-le-monde.

          Est-ce que, si les couples étaient vraiment heureux dans ce genre de relation, la moitié des mariages finiraient par un divorce ? (initié par la femme la plupart du temps) Et, intéressons nous à ceux qui restent ensemble : combien ont d’énormes difficultés à communiquer ? et parfois se détestent !?

          Est-ce une bonne définition de « réussite » dans son couple ?

          AMHA, rester ensemble n’est pas non plus gage de réussite.

          La relation traditionnelle – j’y inclus l’état d’esprit et les règles qui y sont associés) – est décidément une mauvaise option dans le monde d’aujourd’hui.

          On ne vit plus à la même époque que nos grands parents.

          Ps : Et en parlant de star, un qui a tout compris, c’est Will Smith (ce mec est un sacré modèle de réussite) :
          http://www.public.fr/News/Jada-Pinkett-Smith-elle-avoue-etre-dans-une-relation-libre-avec-Will-Smith-391261

          • Ils sont rester combien de temps ensemble aussi… pas mal d’années.

            Les stars sa divorce souvent et se mari 2 semaines après avec une autre personne…

            La vérité est qu’un passe homme ou une femme de l’âge de Brad Pitt ou Angelina Jolie (mais sans fric et sans opération pour rester jeune beau) ne pourrons pas retrouver une personne aussi vite pour être en couple (voir plus du tous).

            D’ailleurs si cela ce trouve c Brad qui est partie, il se tape une minette de 20/25 ans quand il veut.

            N’oublie pas Chris même si des couples font ta vision du couple et bien des milions sont fidèles.

    • Ouf
      Bref fait etre Superman et James Bond
      Classe et bad boy !
      En théorie tu as raison sur toute la ligne
      En pratique c’est plus vomplique
      Moi par ex j’applique ça naturellement
      Quand pas amoureux et la fille ronronne derrière moi
      Quand je suis amoureux ça devient difficile et oui
      La cuirasse fendillé pour peut
      Que ce soit une bombe à tomber par terre ( ca m’est arriver c’est une autre histoire
      Les tres belles femmes sont rares et tres convoités
      Ta note et ton couteau ne suffise pas
      Surtout à Paris
      Sinon tout ce que tu dis est vrai
      Mais bon etre toujours un Winnie à force ça me gonfle
      Je trace qui m’aime me suive ..

  7. Bonjour Chrys,
    Quand tu dis créer un manque ça veut dire quoi concrètement ?
    La voir 1 jour /2 ou 1 jour /3 ou moins encore ?

    J’ai une copine depuis peu ( 2 mois ) et j’ai tout le temps envie de la voir, tous les jours.
    Merci

    • Quand tu dis créer un manque ça veut dire quoi concrètement ?

      Ca veut dire créer une envie forte de te voir. Et à long terme, pas seulement pendant la phase de nouveauté des quelques premiers mois.

      La voir 1 jour /2 ou 1 jour /3 ou moins encore ?

      Je conseille 1 fois par semaine. Je compte un week-end comme 1 fois, donc une fois peut durée plusieurs jours.

      J’ai une copine depuis peu ( 2 mois ) et j’ai tout le temps envie de la voir, tous les jours.

      C’est la phase de nouveauté… ça ne dure qu’un temps.

  8. On ne pourra plus mettre de commentaires dans les articles ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*