séduire passion

Séduire grâce à sa passion

Note :  je vous présente ici un article invité rédigé par Bastien du site francebillard.com.

Si la passion du billard vous appelle, vous pouvez consulter son site web, il est bourré de bons conseils et d’infos sympa. 

Séduire une femme est toujours un défi aussi difficile qu’intéressant. Il existe de multiples conseils sur la manière de plaire, de parler à une femme ou de se comporter pour être attirant… Mais certains hommes ont un avantage sur d’autres : ceux qui ont une passion !

Sa passion comme arme de séduction

Parmi les conseils de séduction que l’on retrouve dans de nombreux articles, nous pouvons lire :

  • Avoir confiance en soi ;
  • Créer de l’intérêt pour qui l’on est ;
  • Être inspirant, susciter l’admiration ;
  • Savoir attirer et garder l’attention de son interlocutrice…

Or, quand on est passionné par un sport, un domaine d’activité ou un loisir, on coche généralement toutes ces cases !

En effet, quand on connaît très bien un sujet on se sent beaucoup plus en confiance pour en parler.

Pour beaucoup d’hommes, il sera nettement plus facile de parler de sa passion plutôt que de soi-même.

Et une fois qu’ils auront abordé leur passion, ils auront pris confiance en eux et auront lancé l’interaction sur la bonne voie. Ils auront brisé la glace, ce sera ensuite plus facile d’enchaîner sur d’autres sujets de conversation.

Parler de sa passion au moment de faire connaissance est donc parfait pour briser la glace, pour initier la conversation et faire connaissance progressivement avec la personne.

C’est également un moyen de voir si la personne en face de vous s’intéresse à ce que vous faites, si elle est curieuse et ouverte d’esprit sur un sujet qu’elle ne connaît pas.

Et si elle connaît bien ce domaine, c’est encore mieux ! Vous allez pouvoir échanger sur une passion commune. Cela créera une affinité entre vous.

Ce n’est pas pour rien si de nombreux sites de rencontres spécialisés autour d’une passion ont vu le jour (rencontres entre « runners » par exemple).

Autre avantage de parler de sa passion : c’est votre domaine de prédilection !

Vous paraîtrez beaucoup plus enthousiaste, captivant et sûr de vous que si vous parliez de n’importe quel autre sujet.

Si en plus vous avez réalisé des choses notables dans votre domaine, cela pourra créer de l’admiration pour vos résultats, vos actions :

  • Performance remarquable lors d’un marathon ;
  • Réalisation d’un court métrage avec un succès notable ;
  • Organisation d’une collecte de fonds pour une mission humanitaire ;
  • Compositions musicales ;
  • Création d’un blog spécialisé sur votre passion.

Bref, les exemples ne manquent pas pour montrer que votre passion vous anime et captiver l’attention de votre interlocutrice.

Enfin, si vous avez une passion depuis de nombreuses années, il y a de fortes chances pour que vous ayez plusieurs anecdotes assez drôles à raconter à ce sujet. C’est toujours un bon plus pour alimenter la conversation.

Les pièges à éviter quand on parle de sa passion

Il faut quand même rester attentif à la façon dont on parle de sa passion, car cela peut passer très rapidement d’une arme de séduction à un moyen d’ennuyer la personne en face…

Le travers quand on est passionné, c’est qu’on peut être capable de parler de sa passion pendant des heures sans se rendre compte qu’on ennuie la personne avec qui laquelle on discute !

Lors d’un premier rendez-vous, c’est un sujet qui doit durer entre 5 et 15 minutes si la personne d’en face est très intéressée et vous pose des questions à ce sujet.

C’est d’ailleurs votre point de repère pour savoir si vous pouvez continuer à parler de votre passion : est-ce qu’elle a l’air de s’y intéresser ?

Si oui, parfait ! C’est qu’elle a envie d’en savoir plus.

Par contre, soyez attentifs après avoir abordé ce sujet : si elle ne semble pas intéressée et ne pose pas de questions, passez vite à autre chose !

Il n’y a rien de pire pour une femme de se retrouver en rendez-vous avec un homme qui fait de longs monologues…

Un premier rendez-vous est avant tout un moyen d’échanger et de faire connaissance, il faut garder cela en tête.

Un autre piège est de vouloir trop en faire pour impressionner.

Même si vous êtes très fort dans votre domaine – une vraie encyclopédie du cinéma, un joueur de tennis très bien classé et admiré dans votre club, etc. – restez humble dans votre présentation.

Les femmes aiment les hommes qui accomplissent des choses, qui sont passionnés. Mais elles détestent les hommes qui se mettent trop en avant, qui se montrent prétentieux et pensent être au-dessus des autres.

Tout est une question d’équilibre !

Parlez avec enthousiasme de votre passion, sans trop en faire non plus.

Et surtout, soyez attentifs à ses réactions et son envie d’en savoir plus, pour trouver le bon dosage.

Dernier piège à éviter : que votre passion puisse être un obstacle à une future relation.

Certaines passions réclament des sacrifices…

  • Votre groupe de musique vous empêche d’être disponible 3 week-ends sur 4 ?
  • Vous avez une alimentation extra stricte pour votre sport ?
  • Vous devez vous entraîner 20 heures par semaine en plus de votre travail ?

Il s’agit de contraintes pouvant faire peur à la personne en face.

Il ne s’agit pas de mentir, mais d’y aller pas à pas.

Parlez de votre passion, faites connaissance avec la personne et au fur et à mesure de la relation il sera temps d’évoquer les éventuelles contraintes liées à cette passion.

Au premier rendez-vous, les filles ne vous parlent de leurs défauts… Donc ne vous précipitez pas non plus !

À titre d’exemple, je suis passionné de billard. À tel point que j’en ai créé un site web :  francebillard.com

Lorsque j’étais célibataire, parler du billard était un moyen efficace de briser la glace et d’initier la discussion.

Cela pouvait même être le moyen de proposer un rendez-vous autour d’une partie !

Même si de prime abord le billard peut ne pas apparaître très sexy, en parler a toujours été un sacré atout pour moi.

En effet, s’agissant d’une activité peu connue, cela attise la curiosité et permet de faire facilement connaissance en parlant de ce sujet.

Si vous avez une passion (que ce soit le billard ou autre chose), vous pouvez aussi en faire un super atout pour séduire une fille.  

À condition d’en parler sans en abuser, vous aurez un moyen efficace de faire connaissance et de plaire à une fille grâce à ce que vous réalisez au travers de votre passion.

Quelle est votre passion ?

Cela vous a-t-il souvent servi pour charmer une fille ?

Bastien de FranceBillard.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

15 plusieurs commentaires

  1. Franchement cet article…
    La plupart de femmes ont peu ou pas de passion donc a quoi bon echanger elles ont sont pas capables. a part le shopping qui est une grande passion pour elles (mais c’est monsieur qui paye). peu ou pas sportives, un peu de fitness ca suffit mais elle veulent un bogoss sportif
    une autre passion des femmes, c’est le sexe, elles en raffollent, mais le cachent bien. evdiemment quand il y a des masses de mecs en chien, elle peuvent le monnayer si bien que des escorts francaises (moches et cheres selon pas mal de temoignages) peuvent meme refuser des mecs

    • La question n’est pas de trouver des passions en commun (même si ça se prend). Le truc, c’est d’être un homme avec des passions (si possibles, intéressante ou qu’on sait rendre intéressante).

      Certes, ce n’est pas primordial pour séduire, mais c’est une bonne chose d’être un homme passionné par quelque chose. Les femmes apprécient ça, en particulier si ça peut te mettre en valeur socialement. En tout cas c’est mieux que d’être un type avec une vie insipide.

      + : tu as une vision hyper négative.

      Oui, y’a des lêches cul. Des hordes même, mais c’est pas ce que le genre d’homme que les femmes apprécie (sauf pour en tirer des avantages en espèce ou en nature). De ce fait, y’a certainement de la concurrence QUANTITATIVE, mais pas toujours QUALITATIVE. Faut voir le nombre de femmes qui se plaignent de ne jamais trouvé de « vrai mec »…

      • @chrys, j’ai beaucoup de passion et gros lifestyle mais je le fais pas pour draguer

        la plupart de mes ex n’avaient pas le dixieme de ces passions, peu sportives (sauf une qui faisait de la compet en tennis) ce qui est pas tres agreable en vacances par ex. qqfois comme pas mal de gars tu es obligé de partir seul ou faire le sport seul car madame est pas interessée.
        les femmes que je recontre et avec qui je discutes parfois de ces passions n’y comprennent pas grand chose, je me rappelle d’avoir parlé de mes voyages plongée bouteille par ex (pourtant un truc assez repandu meme chez les femmes). certaines passions j’en parle pas je vais passer pour un ovni, la plupart des gens ont pas fait ca. les femmes ont besoin d’etre rassurées aussi…

        les trucs qui marchent avec les femmes : le physique (dans certains milieux j’ai l’impression que tout est basé la-dessus mais bon), le statut, la fortune (poru les michetos c’est le principal), le skill (salsa par ex), etc. les passions elle s’en foutent.
        un superbogoss sans passion, meme fauché, avec des methodes de drague pourries (il doit pas draguer), il v a chopper atour de bras (je lai vu en salle de sport) .

    • Franchement la frime, le côté grande gueule ça peut marcher avec un certain type de nanas mais elles sont loin d’être une majorité.

      Ceux que je connais qui ont baisé le plus, n’ont pas fait parti de cette catégorie. Ils étaient plutôt simples (bon look mais simple) mais savaient agir (cad escalader…) au bon moment.

      Par contre, ils étaient assez bogoss.

      Oui, je suis d’accord avec certains commentaires précédents, le physique est vraiment décisif pour une femme et en parallèle aussi, le statut social du gars (ex: barman, , chanteur dans un groupe de rock, acteur… Bref tout ce qui donne une réputation et une visibilité sociale accrue)

  2. Je reconnais que je suis mitigé sur l article…
    Les femmes ne semblent pas s intéresser à grand-chose.. a part leurs strings ou le beau gosse à qui elle pense…
    Mais bon…il ne faut pas forcément généraliser…elles ne sont pas forcément intéressantes…pour pas mal..mais on peut essayer de les intéresser,ça dépend du sujet.
    Mon ex jouait au billard d ailleurs..donc ce n estpas perdu.

  3. @Thierry ton ex ? Donc tu as eu une femme…. comment tu as réussi ? Toi qui dis que tu n’as jamais eu de femme….

  4. ah…euh en fait j ai un peu dramatisé ma situation…mais oui j ai eu une histoire il y a 20 ans
    ça ne date pas d hier..mais depuis plus rien…
    en fait on s est rencontre sur le net à l epoque en 2001,on s est ecrit des lettres aprés,et on s est rencontre,ça a collé sur le moment,mais bon au bout de 10 mois,ca s est terminé,je n avais pas été à la hauteur sur beaucoup de domaines…

  5. Oui mais ça veut dire quoi trouver un « vrai mec ».
    Parce que si elles attendent que le mec soit attirant, entreprenant, charismatique… Etc elles risquent d attendre longtemps ! Je trouve que c est vachement réducteur pour la gente masculine quand elles disent ça ! Comme si elles, elles étaient toute de qualités et que les vrai mecs seulement une minorité.
    Franchement sans vouloir être prétentieux, quand je réfléchis à toute les femmes qui m ont rejeté, il y a une grosse majorité qui était bien inférieure à moi sur le plan des qualités…donc il faudrait peut être qu’elles descendent un peu de leur piedestale.
    Nous aussi on veut des vrai femmes. Et pas des gamines immatures qui veut qu’on leur flatte l ego sans arrêt pour les seduire ! Quand je vois des femmes de 30 ans qui font la gueule juste parce quen tu lui as pas envoyé un message à temps, ça me sidére. Les femmes occidentales d aujourd’hui ont trop de fierté ou d ego mal placés…

    • c est assez juste…les femmes peuvent se permettre ce genre de comportements parcequ elles auront toujours ce sentiment d abondance qui fera qu elles seront capricieuses..et instables..
      souvent leurs exigeances sont tout simplement delirantes..
      beau..sportif..drole..
      et elles le justifient parcequ elles veulent le meilleur..
      c est surement un ego qui a beaucoup gonfllé et qui se croit meilleur qu il n est réellement/

      • En France c’est presque delirant, tu as a des gros boudins de 40 ans ou meme 50 qui se la jouent princesse ( a cet age la on parle plus de princesse mais reine ou imperatrice).La methode chrys, draguer tout ce qui bouge en mode queutard affamé, c’est pas trop mon truc. Les americaines sont peut-etre feministes et superficielles (j’en ai connu) mais sont pas aussi debiles que les francaises.

        pour tout dire j’ai un pote qui vit pres de Marseille, 45 ans, il m’a dit que les francaises pour lui c’est terminé trop casse-couilles et chiantes , il va en Asie plusieurs mois par an et il y trouve son compte (pas de coach en seduction, de drague lourde, de stages de relooking etc). je le connais bien on est parti en vacances ensemble et il est plutot dragueur.
        meme les escorts francaises c’est nul d’apres les temoignages recus et elles refusent meme des mecs sur le physqiue

        • Je commence à en avoir ras le bol qu’on résume ma méthode à « draguer tout ce qui bouge comme un queutard affamé ». Prochaine fois je ne validerait même pas le commentaire, car c’est quasiment de la calomnie.

          Oui, je dis que pour la drague de rue, il faut s’attendre à faire 20, 30 voire même 40 ou 50 approches pour coucher avec une fille – ça dépend d’un tas de facteurs, notamment l’apparence, la capacité à gérer son pick-up puis chaque étape du processus…

          Ça ne veut pas dire qu’il faut les faire d’une traite, en quelques heures à peine. Ça peut prendre un mois ou 2 mois.

          A titre personnel, en moyenne j’aborde à peine plus d’une fille par jour.

          Oui, c’est beaucoup pour un type qui se chie dessus à l’approche, mais en réalité c’est assez peu. Trop peu pour qu’on affirme que je drague comme un queutard affamé.

          Même une approche en moyenne par jour, ce n’est pas dingue. Si on vit en centre-ville, dans une grande métropole, il n’y a même pas besoin de faire des sessions drague pour ça.

          La réalité, c’est que la plupart des mecs célibataires passent BEAUCOUP plus de temps à draguer comme des chiens sur Tinder et autres apps ou sites de rencontres, que moi en journée !

          Les féministes ont tellement brainfucké l’esprit des mecs qu’aborder quelques filles de temps en temps passe pour un acte de désespéré, mais pas faire 9000 km pour baiser des putes low coast et ramener l’herpès… Allez comprendre !

  6. @Chris, je pense que ce que voulais dire Luc c que les françaises sont tellement pleines de manières et attitude princesse que les hommes préfèrent aller voir des putes asiatique pas chère que prendre le risque du rejet ou d’être vue comme mec en manque qui drague dans la rue….

    Après il y a un ras le bol général des hommes de faire beaucoup d’effort pour rien avoir a la fin, et surtout quand tu vois que les minables de racailles et autres black qui ont les femmes…

    D’ailleurs, j’en parle de cette manière, mais jai justement vue plusieurs mecs de communautés qui en parle justement dans plusieurs forum de séduction.

    Le Covid a aussi bien usé mentalement les gens, et donc le domaine de la séduction est lui aussi impacté par ses vison plus négatives pour un moment…

  7. Il faut être réaliste…les femmes sont devenues de plus en plus arrogantes..et ne veulent plus que des bad boys…quoique on.fasse…on a l impression que les jeux sont faits…
    On ne peut pas non plus nier cette réalité

  8. Bad Boy ? Des grandes gueules surtout…

    Maintenant ce qui compte c la frime et même si derrière sa n’assume pas…

    Génération de la TV « Les Marseillais » et autres « Secret Story… »

    • Franchement la frime, le côté grande gueule ça peut marcher avec un certain type de nanas mais elles sont loin d’être une majorité.

      Ceux que je connais qui ont baisé le plus, n’ont pas fait parti de cette catégorie. Ils étaient plutôt simples (bon look mais simple) mais savaient agir (cad escalader…) au bon moment.

      Par contre, ils étaient assez bogoss.

      Oui, je suis d’accord avec certains commentaires précédents, le physique est vraiment décisif pour une femme et en parallèle aussi, le statut social du gars (ex: barman, , chanteur dans un groupe de rock, acteur… Bref tout ce qui donne une réputation et une visibilité sociale accrue)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.