rencontrer sur internet

Pourquoi rencontrer UNIQUEMENT sur les sites de rencontres est une mauvaise idée

Ma vision des sites de rencontres a pas mal évolué ces dernières années.

Si vous m’aviez demandé mon avis 5 ans auparavant, j’aurais été contre l’idée de draguer sur internet à moins d’avoir une raison valable, comme être trop occupé ou vivre trop loin d’une grande ville pour faire des rencontres régulières dans la vie réelle.

Depuis lors, j’ai pas mal pratiqué sur diverses applis. Et je me suis rendu compte que c’était néanmoins un mode de rencontres avec un tas d’avantages, dont il serait idiot de se priver.

Les sites de rencontres se sont tellement démocratisés aujourd’hui qu’environ la moitié des couples se forment sur internet. C’est un gros réservoir de femmes disponibles.

Cela étant dit, je déconseille vivement d’enterrer les modes de rencontres plus traditionnels. En particulier la drague en journée, pour laquelle je milite depuis des années, à contre-courant de la doxa actuelle.

La drague online doit être un complément, une manière supplémentaire de faire des rencontres. Rien de plus.

Pour argumenter cette affirmation, j’avancerai 2 raisons.

Première raison : le confort qui entoure la drague online

Beaucoup d’hommes draguent exclusivement sur internet parce qu’il n’y a littéralement aucun effort à faire pour se préparer avant de sortir, et parce qu’ils ne ressentent aucune appréhension quand ils font le premier pas.

Ce sont de sacrés atouts quand on y pense…  

Pas besoin de raser sa barbe, de faire péter sa belle chemise et cirer ses pompes. On peut rester en caleçon devant son ordi/smartphone, à se gratter les couilles. Que demande le peuple !?

Avec en plus une anxiété de l’approche inexistante, on peut affirmer sans risque qu’il s’agit là du mode de rencontres le plus confortable de toute l’histoire de l’humanité !

Mais est-ce qu’être dans le confort est vraiment un avantage ?

Si l’on considère qu’il s’agit juste d’un mode complémentaire, on peut assurément dire que ce n’est pas un désavantage.

Mais s’il s’agit du seul mode de rencontres pratiqué par un homme, c’est différent…  

Nous sommes bien placés pour le savoir, le confort est un faux-ami.

C’est la kryptonite de la masculinité !

Telle une plante qu’on laisse à l’ombre, laissez un homme en permanence dans une bulle de confort et sa masculinité ne s’épanouira jamais !

Il ne développera jamais de qualités comme le courage, la confiance, l’audace, le sens de l’initiative, la proactivité, etc., qui lui donnent une personnalité plus attrayante aux yeux des femmes, et même une meilleure estime de lui-même.

Vous allez en faire un homme faible et fragile, aussi bien physiquement que psychologiquement.

Attention, je ne dis pas qu’il faut être un Spartiate non plus !

Un certain niveau de confort est le bienvenu, c’est bon pour le moral.

Mais trop de confort est une mauvaise chose.

Et, tandis que les générations précédentes étaient obligées de se sortir les doigts du c** pour aller rencontrer des filles, ce qui était un mal pour un bien, les hommes d’aujourd’hui ont la possibilité de les garder bien au fond, bien au chaud.

Seulement, à force de ne jamais les bouger, ils finissent paralysés…    

Rester dans votre bulle de confort quand vous draguez des filles, grâce à (ou à cause de) internet, risque de largement limiter votre progression avec le sexe opposé.

Juste pour exemple : j’ai connu une bonne dizaine d’hommes qui sont parvenus à éradiquer leur timidité avec les femmes et développer de bonnes compétences sociales grâce à la drague de rue.

Aujourd’hui ils sont beaucoup plus épanouis et attirants.

Et s’ils s’étaient contentés de créer un profil Tinder et liker, ils n’auraient sans doute pas connu une telle progression personnelle, qui leur apporte plus de réussite auprès du sexe opposé.

On sous-estime les bienfaits de repousser sa zone de confort et interagir avec de nouvelles personnes régulièrement.      

Seconde raison : la qualité des femmes

Mais il y a une seconde raison plus importante encore.

Toute chose égale par ailleurs (niveau de compétences, attractivité, etc.), vous avez plus de chances de séduire des filles de meilleure qualité en dehors des sites et applis de rencontres.

Par « meilleure qualité », je parle bien sûr de filles plus attirantes, mais aussi avec une personnalité et une manière d’être plus agréable.        

Si vous mesurez votre réussite avec le sexe opposé en termes exclusivement qualitatifs – exemple : combien de fuckclose vous faites par an – la drague online vous apportera assurément de meilleurs résultats.

Non pas qu’elle soit plus efficace que les autres modes de rencontres, mais elle demande beaucoup moins d’énergie, d’effort et même d’attention. Si bien qu’on peut y passer plus de temps et solliciter plus de filles que n’importe où ailleurs.

On peut aisément passer 10 heures par jour sur des sites et/ou applis de rencontres.

Même quand on est occupé, on peut rester connecté dessus et continuer à Liker et écrire à des filles par à-coup. Et il n’y a pas d’horaire d’ouverture et de fermeture ; il y a toujours du monde sur internet et on peut draguer les filles en différé.  

Mais essayez de faire 10 heures non-stop de street pick up !

Même si vous restez statique pour repérer les filles, vous serez KO à la fin de votre session !

C’est éprouvant, même si vous adorez ce mode de rencontres.

Si vous êtes photogénique et que vous voulez coucher avec autant de filles que possible (quelle que soit leur apparence, tant qu’elles dépassent le 4 ou 5/10), ce sera probablement mieux de draguer sur internet que dans la rue, en soirée ou en contexte social.  

Mais si vous préférez attraper du plus gros poisson, c’est différent…

Les filles des réseaux sociaux

Il y a une chose fondamentale à comprendre à propos des femmes : leurs exigences et leur attitude vis-à-vis des hommes ne dépendent pas de leur valeur intrinsèque.

On a tendance à croire que plus une femme est belle, plus elle est bitch-sieldée et difficile à intéresser.

Mais c’est une idée reçue.

Cela dépend avant tout de la valeur que la fille s’attribue, pas de celle que nous lui attribuons.

Cette valeur, elle l’évalue par le biais de la validation masculine (et un peu féminine) qu’elle reçoit.

Or, les réseaux sociaux, applis et sites de rencontres sont des sources de validation considérables pour les femmes, à cause de la horde de lèche-cul affamés qui y traîne.  

Par exemple, imaginez une fille relativement moyenne, avec pour seul atout une grosse poitrine bien mise en valeur par ses vêtements.

On dira que selon les goûts, on peut évaluer cette fille entre 4 et 6/10 ; ça dépend si vous êtes sensible ou non aux grosses poitrines.

Admettons maintenant que cette fille soit très active sur Tinder, Instagram, Facebook, Snapchat, Tik Tok et j’en passe, avec des milliers de followers.  

Grâce à toutes ces plateformes virtuelles, elle va recevoir des compliments et sollicitations à la pelle.

Ce sont littéralement des centaines de prétendants qu’elle aura à ses pieds, et parfois des beaux mecs !

Elle aura beau être moyenne et ne pas être réellement désirée comme partenaire à long terme par la plupart d’entre eux (chose dont elle n’aura pas conscience), les sollicitations virtuelles qu’elle recevra lui feront croire que c’est une bombe sexuelle !

Après tout, c’est humain : si quotidiennement des dizaines de filles vous disaient que vous êtes « charmant », « magnifique », que vous avez de « beaux yeux », un « beau sourire » et cherchaient à vous séduire, vous finiriez vous-même par vous croire plus beau que vous ne l’êtes et vous surcoter !

C’est très courant qu’une fille relativement moyenne finisse par se croire très attirante à cause des réseaux sociaux (applis de rencontres incluses, car elles sont en partie utilisées comme réseaux sociaux).

Et bien sûr, comme elle se pense très attirante et possède un ego gonflé à bloc, elle pense mériter un homme à sa hauteur.

Et ce n’est pas tout…

En prime, le monde virtuel dans lequel ce genre de fille passe une grande partie de son temps a tendance à conditionner ses comportements et attitudes.

Pour vous donner un parallèle, imaginez qu’un homme relativement jeune (donc facilement influençable par définition) passe beaucoup de temps à consulter des influenceurs masculinistes qui font la promotion de l’alpha mâle et dénigrent les femmes…

Tous les jours, il entend le même sermon : il faut se comporter comme un alpha mâle, avec toutes les caractéristiques et traits comportementaux qui le définissent,et les femmes sont des chiennes hypocrites.

Que va-t-il se passer ?

  1. Il va se comporter comme un alpha (ou du moins comme l’idée qu’il s’en fait).
  2. Il va percevoir les femmes comme des chiennes hypocrites, et les traiter comme telles !  

Maintenant, remplacez l’influenceur masculiniste par une influenceuse féministe idiote, et « faut être un alpha mâle » par « faut être une connasse hautaine et indépendante ».

Les jeunes filles trop exposées aux réseaux sociaux deviennent des semi-clones de ces influenceuses.  

En somme, plus la « vie virtuelle » d’une femme est importante, plus il y a de chances qu’elle se surcote, ait des attentes démesurées et se comporte comme une starlette de téléréalité !

Évidemment, je ne fais pas le portrait de toutes les femmes ici, ni même de toutes les femmes qui fréquentent activement les réseaux sociaux.

C’est simplement ce vers quoi tendent ces femmes qui passent beaucoup de temps sur internet – en particulier quand elles sont jeunes, car plus facilement influençables.

Les belles filles d’internet

Remarquez que jusque-là mon exemple concernait une fille moyenne…  

Maintenant, remplacez cette fille moyenne par une fille mignonne, qui sait se mettre en valeur sur ses photos (en trichant pas mal avec des filtres et photoshop, sans oublier le maquillage). 

Cette fille, qui vaut peut-être 7 ou 8 dans la vraie vie, devient plus ou moins une 10/10 sur les réseaux sociaux et applis de rencontres !

Et les hommes qui la rencontrent via ces réseaux/applis vont la considérer et la traiter comme une 10/10.

Donc elle va se percevoir comme une 10 – en tout cas sur internet.  

Certes, peut-être qu’elle n’est pas exceptionnelle dans la vraie vie, mais sur Tinder et compagnie, elle se prend pour Jessica Alba !!

Si vous n’êtes que mignon et que vous la superlikez, elle va pouffer et swiper à gauche. 

Pour être plus clair, le « (relativement) haut de gamme » est très difficile à séduire sur internet, plus que dans la vraie vie.

Quand vous draguez sur internet, en particulier sur les applis, la plupart du temps vous signez pour séduire de la 6-7 d’apparence.

Évidemment, il y a des exceptions.

Ces dernières années j’ai rencontré et couché avec quelques filles vraiment mignonnes ET sympas via internet.

Cela dit, paradoxalement, c’était toutes des filles qui n’appréciaient pas spécialement les sites/applis de rencontres, et qui étaient quasi absentes des réseaux sociaux.

Ce qui, finalement, m’amène au constat que je voulais partager avec vous ici…

Filles du monde virtuelle VS du monde réel

Pour un homme relativement simple, ordinaire et sans prétention comme vous et moi, les meilleurs « prospects » sont les femmes peu présentes, voire absentes, sur les réseaux sociaux.

Ou, si vous préférez, les femmes qui n’ont pas vraiment de « vie virtuelle ».

Elles peuvent avoir un compte Facebook, éventuellement Instagram, mais elles les alimentent très peu (une story ou publication de temps en temps), voire pas de tout.    

Ces dernières années, j’ai couché et je suis sorti avec plusieurs filles à la fois attirantes (8 ou +) et avec une super personnalité – positives, humbles, sympa, ouvertes d’esprit, etc.

Le principal point commun entre elles : AUCUNE n’était active sur les réseaux sociaux.

Et une partie d’entre elles n’avait même jamais été inscrite sur une app de rencontres.

Ces femmes-là sont du pain béni pour un séducteur comme moi.

Elles sont sevrées de validation masculine virtuelle.

Quand on les accoste pour leur faire un compliment sincère dans la rue, elles ne réagissent pas en roulant des yeux – blasées par la tonne de validation qu’elles reçoivent déjà sur les réseaux sociaux + l’image négative qu’elles ont des hommes.

Pas du tout.

Elles réagissent avec enthousiasme, en arborant un grand sourire.

On sent que ça leur fait vraiment plaisir !

Et devinez quoi : vous n’avez même pas besoin d’être un top model pour que l’intérêt que vous leur portez les flatte et qu’elles s’intéressent à vous !

Beaucoup de ces femmes sont mignonnes, parfois carrément belles, mais contrairement aux filles des réseaux sociaux, elles ne se prennent pas pour des starlettes !

À vrai dire, pas mal se pensent moins attirantes qu’elles ne le sont en réalité.

Parce qu’à part quelques coups de klaxon, sifflements ou remarques lointaines, les femmes reçoivent finalement assez peu de validation de la part des hommes dans la vraie vie.

La plupart des mecs montrent leur intérêt dans le virtuel, mais le dissimule dans le réel.  

Donc une fille absente du monde virtuel reçoit une quantité de validation et de sollicitation bien plus faible. On ne lui dit pas 30 fois par jour à quel point elle est belle, charmante et que son futur copain aura bien de la chance…

Ce genre de femmes est plus accessible.

Et où les rencontre-t-on ? Rarement sur internet !

Vous êtes principalement susceptibles de les rencontrer ailleurs, en daygame ou en contexte social.

Bien sûr, je ne dis pas qu’on n’en trouve jamais sur internet…

La plupart de ces filles-là n’apprécient pas spécialement les sites de rencontres, mais certaines s’y inscrivent quand même parce qu’elles n’ont pas le temps ou parviennent difficilement à faire des rencontres autrement.

Si vous tombez sur l’une d’elles via internet, c’est tant mieux !

Mais vous avez plus de chances de trouver ces filles-là dans la vraie vie, par un autre mode de rencontre.

C’est, selon moi, la raison principale pour laquelle il ne faut pas faire exclusivement de la drague online.

Internet est, si je peux me permettre cette métaphore, un peu le « supermarché discount » de la séduction : vous pouvez avoir plus, mais généralement la qualité est moins bonne.

Les filles de qualité, telle que je l’ai défini ci-dessus, se trouvent et se séduisent plus facilement dans la vie réelle. 

Là encore, je précise que ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas trouver des filles belles et géniales sur Tinder, Adopteunmec ou autre…

Et je ne dis pas qu’il faut nécessairement pratiquer la drague de rue non plus.

Toutefois, je vous recommande de pratiquer au moins un mode de rencontres IRL (in real live), que ce soit la drague en journée, en contexte social ou en soirée, et pas uniquement faire de la drague online.

Car si vous êtes exclusivement sur internet, vous passez à côté d’une grande partie de ces filles, qui sont finalement les plus intéressantes à rencontrer !     

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

18 plusieurs commentaires

  1. Hello chrys
    Article intéressant et bien écrit,mais le problème c’est que les femmes dans le réel sont tout sauf avenantes…
    Elles sont hautaines et en fait t ignorent carrément…
    Alors peut être qu il y a des filles sympas..mais il faut avoir au moins 10 fers à cheval pour porter chance…
    En fait on a pas toujours le choix de s inscrire sur les applis…parceque c est très difficile..les gens sont beaucoup trop méfiants dans la réalité.
    Perso je continue de liker même si j ai 0 réponse…
    Dans la réalité c est encore pire.

    • les francaises sont assez hautaines (beaucoup de princesse petasses en france ce style me plait pas) surtout a Paris. beaucoup de feministes mal baisées aussi dans les francaises. il y a aussi une forme de snobisme dans divers milieux qui s’exprime differemmant et pas uniquement la haute bourgeoisie, c’est assez francais (les anglais sont snobs aussi). la ca concerne H et F. Les gens sont peu ouverts en general en France, on juge les gens au premier regard aussi, il y aussi le mepris social.

      une des gars les plus snobs que j’ai rencontré c’etait un martiniquais qui s’habillait uniquement avec des fringues de grande marque. meme dans les hautes classes sociales tu croises pas de gens aussi snobs ou en tout cas avec plus de classe

      • Oui le mépris social est assez répandu…des que tu n as pas la tête qu il faut…poubelle…ça marche dans tous les domaines…les gens se prennent vraiment pour ce qu ils ne sont pas…beaucoup de snobisme effectivement.

  2. Moi je dirais qu’il y a une troisième raison: l’investissement en terme de temps et d’effort.
    Personnellement, j’ai une assez bonne expérience sur les SDR.
    Tout dépend bien entendu de la qualité de son profil, mais pour 95% des hommes, il faut énormément d’effort pour réussi à FC. Déjà il faut de l’investissement pour construire son profil, le modifier, le tester, le re modifier..etc
    Ensuite une fois qu’on arrive à avoir régulièrement des matchs, il faut faire des efforts pour faire la conversation, la rendre fun et dynamique, entretenir la connexion, conserver son intérêt. une mini-erreur peut être fatale…et tout l’effort qui est fait peut est réduit à néant. et puis dés fois même sans erreur, tu peux perde la fille car elles sont extrêmement détachés, étant donné qu’elles sont dans l’abondance, que tu es un inconnu potentiellement dangereux, et qu’elles sont pas fan des rencontres de ce type.Suffit qu’elle en ai marre, elle te zappe très vite. Au final pour avoir des rendez-vous, je trouve que le cout est vraiment élevé. il faut passé énormément d’heures
    Et même en rdv, sachant que tu n’est qu’un mec issu des SDR et que tu es un inconnu sorti de nulle part, la séduction sera aussi un peu plus difficile.
    Quand je compare avec la drague de rue ou autre, ça rien avoir. L’investissement est beaucoup plus faible, mais plus dur a réaliser émotionnellement

    • Justement il y a un décalage énorme entre les hommes et femmes…beaucoup de temps et d investissement et peu de résultats…et de l autre peu d investissement et beaucoup de résultats…on est vraiment dans des logiques totalement opposées…c est pour ça ne marche pas pour beaucoup.

    • Salut Alex 😉
      Pour rejoindre ton com, je suis assez d accord avec toi..
      En gros, tu dois stimuler son immaginaire mieux que Paul ou jacques 😉 lol..
      Et encore t es jamais sûr de la « hooker » avec la tonne de validation qu’elles recoivent )
      -un truc par contre qui peut t’aider à sortir du lot de tous les mecs de son harem , c est de lui procurer des orgasmes vaginals, et du point G..
      Ce sont des orgasmes très puissants comparé a celui clitoridien.. souvent accompagné d’une ejaculation pour la fille.
      Et beaucoup de femmes n’y ont pas encore gouté!
      En fait beaucoup de mecs n’y arrivent pas car il faut une stimulation constante d’environ 30 à 45 min.. donc il faut vraiment travailler l’endurance!
      C est vraiment une competence à avoir dans notre caisse à outil de nos jours 😉

  3. @Alex dans la drague de rue tu es aussi un inconnu potentiellement dangereux…. et avec les racailles et autres cas sociaux que nous avons en France, c encore plus dangereux pour la fille…

    Le mec peut faire une tentative de viol ou la frapper/tuer en cas de rejet…

    Je ne suis pas fan des SDR et d’ailleurs jamais rien eu dessus, mais mon frère a sa Femme actuelle connu sur Meetic et ils ont un enfant…

    Je connais des gens qui rencontrent sur les applis…

    @Luc pour le martiniquais qui frime avec les vêtements de marque, il faut savoir que beaucoup ont un complexe de la réussite sociale et donc pour avoir confiance en eux ils ont besoin d’avoir des choses de valeurs extérieures (vêtements, voitures…) pour essayer de combler un manque ou se sentir à la hauteur….

    La personne de valeur qui a confiance sera toujours dans la simplicité.

  4. @vanity oui mais dans la rue, elle te voit directement… Elle peut se faire sa propre opinion.
    Sur internet, elles peuvent tomber sur n importe qui, un psychopathe ou autre. Ç est vraiment pas rassurant pour une fille.
    Moi je dis juste que t as moins d investissement à faire pour avoir des rencards avec la drague de rue! En 5 MN d abordage et quelques messages.
    Avec les sites de rencontres, t es obligé de créer une connexion et de la maintenir pour qu elles acceptent un rdv. Ç est beaucoup chiant et long

  5. @Alex c pareil dans la rue si le mec ne plaît vraiment à la fille lors de la rencontre, elle fera l’hypocrite et ensuite tu ne la reverra jamais…

    Les efforts sont les mêmes, le mec doit être beau et tous le reste.

    Les SDR et appli sont juste « plus acceptable » par la société et en plus c plus facile pour les femmes de rejeter les hommes et surtout avoir de la validation, donc les femmes peuvent faire les princesses sans risque.

    De toute façon à partir du moment où l’homme aborde et sont actifs et la femme passive, nous sommes dans un schéma où tous les risques sont pour nous et donc sa arrange les femmes….

    • Hello Vanity,je ne partage pas du tout ton avis.
      certes il y a des filles qui ont peur de faire des rencontres dans la rue mais il y’en a beaucoup qui sont ouvertes à faire des rencontres dans la rue, elles distingueront même facilement les gars malsain des gars qui sont sincères. De plus dans la rue, il y a beaucoup de femmes qui sont déçu que les gars ont trop peur de venir leurs parler.

      Tout ce que je te dit c’est un constat d’un gars qui débute dans la rue, qui a fait des belles rencontres dont plusieurs qui étaient intéressé, même certaines m’ont remercié que je leurs ai parlé !
      Mais pour comprendre le constat que j’ai fait : faut surmonter sa peur de l’inconnu et parler aux filles qui plaisent réellement ! Sinon on ne peut pas comprendre du tout et on se fiera aux seules avis féminins qui sont sur le net, je me demande même si ces dernières sont des filles qui passent tout leurs temps sur les réseaux sociaux, donc qui sont fermé de base à l’exterieur.

      L’avantages même de la rue, c’est qu’on devient de plus en plus naturel, on devient plus confiant, plus ouvert et même faire plus facilement des rencontres dans d’autre situations.

  6. DE toute manière ca arrange beaucoup les femmes de ne rien faire…elles peuvent tout controler ou presque et suivant leurs caprices..rejetter qui elles veulent..et faire monter tres chers leurs faveur juste à une toute petite élite qui trouve temporairement grace a leurs yeux..car le beau gosse du moment sera remplacé des qu il ne sera plus amusant par le prochain.

  7. Pourquoi les femmes ressente le besoin de montrer leurs corps sur Instagram et les réseaux sociaux ?? T ensuite n’aime pas être considéré comme des objets sexuel ?

    • Parce que l’indifférence est pire pour elles… être invisible pour les mecs et surtout ne pas pouvoir se la raconter devant les copines est pire qu’elles être traiter de salopes pour elles…

      Enfin surtout pour les gamines, une femme classe et mature n’aura pas besoin de faire tous ce cinéma

      • Parce que l’indifférence est pire pour elles… être invisible pour les mecs et surtout ne pas pouvoir se la raconter devant les copines est pire qu’être insulté de salopes pour elles…

        Enfin surtout pour les gamines, une femme classe et mature n’aura pas besoin de faire tous ce cinéma

        • une femme de 40 ans agira un peu de meme qu une femme de 20 ans…elles ont besoin de sentir le regard..meme si elles méprisent la plupart des hommes..un besoin de vanité en somme.

  8. les femmes sont contradictoires à un point presque illogiques…tout est son contraire en meme temps..

    • @thierry

      Oui c’est special, elles se foutent a poil en rue , y compris en France, pour denoncer les aggressions sexuelles
      elles se plaignent de se faire draguer ou aborder en rue mais le jour ou plus aucun mec ne les abnrodera ou draguera elles se plaindront aussi

      En fait ca porte un nom en francais : la betise. un auteur feminin elle-meme a revelé que les femmes cachent leur betise dans l’irrationalité. quand tu auras connu pas mal de femmes tu comprendras que la plupart sont connes. j’ai eu des ex intelligentes mais c’est plutot rare et une exception.

  9. ah mais je suis d accord que peu de femmes humainement en valent la peine…ni meme sur le plan intellectuel..
    superficielles et sans coeur la plupart du temps..
    Freud disait justement »les femmes mais qu est ce qu elles veulent »en fait elles ne sont meme pas capables de vouloir quoique ce soit…
    de vrais dindes en fait
    je ne dis pas que les hommes sont parfaits..loin de la..mais bon les femmes se pensent meilleures qu elles ne le sont reellement

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.