Accueil 5 Autour de la séduction 5 Le truc qui vous empêche peut-être d’atteindre vos objectifs

Le truc qui vous empêche peut-être d’atteindre vos objectifs

Si vous, malgré vos efforts, vous rencontrez des difficultés constantes dans un domaine, il y a fort à parier que la base du problème soit une mauvaise perception.

Avec une perception erronée, il est difficile d’atteindre son objectif.

Un objectif doit être réalisable, nécessite des bonnes actions, et suffisamment d’investissement pour être atteint.

On ne réunit ces éléments qu’avec une vision réaliste.

La communauté est remplie d’hommes qui ne savent pas ce qu’est réellement la séduction. Ils manquent de réalisme sur tout : ce qu’ils peuvent obtenir, comment l’obtenir, et le temps que cela prendra.

Mais il y a pire encore…

Souvent, ils ne VEULENT PAS savoir. Ils préfèrent vivre dans le déni plutôt que de renoncer à leurs fantasmes.

Par exemple, ils ne veulent pas vraiment savoir que le rejet est inévitable, ni qu’ils ne sortiront jamais avec chaque fille sur laquelle ils font une fixette.

Ils ne veulent que continuer à rêver et croire que leurs désirs sont réalistes :

  • Le zéro râteau
  • Le 100 % de réussite
  • Un résultat immédiat et sans effort…

C’est humain. Chacun de nous nions des réalités gênantes.

Il y a de nombreuses réalités qui nous mettent mal à l’aise, et que nous préférons ne pas regarder en face.

Mais être dans le déni ne résout rien. Au contraire, on finit souvent par le payer.

J‘en ai fait l’expérience à maintes reprises dans différents domaines de ma vie.

Par exemple, j‘ai voulu croire un moment que le résultat était à 100% sous le contrôle de mon « game ». Que grâce à un certain nombre de compétences et de savoirs faire, je pourrais séduire n’importe qui.

Cela m’a coûté cher en temps, en frustration, en énergie, et même en estime de moi-même.

Cette perception m’a fait totalement négliger d’autres éléments importants comme l’apparence et la logistique, ce qui a retardé ma progression. Mes attentes inatteignables m’ont conduit à des déceptions et des questionnements sur moi-même qui n’avaient pas lieu d’être. J’aurais pu me passer de tout cela.

L’une des raisons qui permet à certains gars de se détacher de la masse, c’est qu’ils arrivent à accepter des réalités difficiles :

  • On ne peut pas plaire à toutes les femmes.
  • Il faut sortir et aborder beaucoup – pas seulement une fois de temps en temps quand il fait beau et que les oiseaux chantent.
  • Le rejet est inévitable.
  • Il faut renoncer à son besoin de validation pour être efficace.
  • Si elle n’est pas attirée sexuellement par nous, elle se fout royalement de toutes nos qualités – elle préfère encore se taper un mec con comme un balai, mais pour qui elle ressent de l’attirance sexuelle.
  • La pilule magique n’existe pas !
  • Etc.

Pour beaucoup, ces choses sont dures à entendre et à accepter. Mais c’est indispensable.

Vous devez regarder la réalité en face pour réussir.

La vie impose ses lois et ses limites pour tout. Ce n’est pas du pessimisme. 

C’est uniquement en connaissant ces lois qui encadrent la séduction que vous aurez une réelle une influence sur vos objectifs et trouverez le bon chemin pour les atteindre.

Pensez-y : L’homme rêve de voler depuis des siècles. Mais c’est seulement après avoir eu connaissance de la loi la gravité qu’il a pu y parvenir…

 

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

4 plusieurs commentaires

  1. bel article qui résume de nombreuses choses qu’on réalise et qu’on apprend en pratiquant sur le field

  2. Salut Chris,

    Cet article m’a fait penser à un truc qui empêche beaucoup d’hommes d’avoir des relations et des rencontres avec plusieurs femmes et je ne crois pas que tu en ais parlé jusqu’à maintenant (j’essais de suivre tous les articles du site, mais il se peux que j’en ais manqué).

    Même si ce n’est pas directement lié à la séduction, l’addiction à la Porn est un grand fardeau pour les hommes. Ça peux sembler bizarre (j’avais de la difficulté à le croire au début), mais c’est scientifiquement prouvé, et même si je ne me considérais pas comme un  »addict », j’ai arrêté complètement la Porn depuis plusieurs mois.

    Plusieurs hommes (même dans la vingtaine), grace à l’usage intensif de la Porn, ont des dysfonctions érectiles et ne peuvent plus  »lever le soldat » avec une vraie femme. L’addiction à la Porn est aussi lié à une baisse de l’attraction envers la gente féminine, ce qui ne doit pas être très bon pour la drague.

    Personnellement je n’avais pas de problème à performer, mais je constate déjà une différence dans  »la dureté de la chose » (plus dur plus longtemps).

    En fin de compte ça revient à une chose, être enfermer dans sa chambre et jubiler devant des images virtuelles, ou aller séduire et faire l’amour à de vraies femmes.

    Chaque espèce dois faire face à certain obstacles pour survivre, assurer sa descendance, et continuer la course pour l’évolution, et je crois bien que la Porn est un de ces obstacles que l’homme moderne dois franchir.

    Il n’y a rien de mieux que les vraies femmes!

    Voici un lien qui explique le phénomène de manière scientifique
    https://www.youtube.com/watch?v=wSF82AwSDiU

    • Salut Sam !

      Oui le porno (ou « la porn » comme on dit au pays de caribou ;-)) et la masturbation chronique peuvent carrément pourrir ta vie sexuelle et affective. Je j’irai même plus loin : ta vie en général !

      Je me rappelle il y a 4 ou 5 ans, André Maltère de Lagouille, ancien membre de mon lair, avait initié un « projet 30 jours sans masturbation ». Et les membres du projet avaient fait un constat totalement inattendu : en arrêtant la masturbation, en quelques jours ils ont ressenti une hausse d’énergie et de motivation, et une baisse du sommeil.

      Autrement dit, ils devenaient plus performants et procrastinaient mois au quotidien, que ce soit pour le sport, les études, la drague, etc.

      Ca peut laisser penser quela pratique régulière de la masturbation (ou l’éjaculation régulière) rend feignant et passif… Les mêmes effets secondaires que le cannabis : rend addict, passif et mou (et j’ose même pas imaginer à quel niveau d’apathie peuvent amener l’association des 2 au quotidien…)

      Si l’on réduit cela au sujet de la séduction et de sont rapport aux femmes :

      1.La masturbation réduit la libido [= la testostérone] : donc on ressent moins d’envie, moins de désir. Autrement dit, ça nous rend aussi plus mou sexuellement (dans tous les sens du terme). C’est quelque chose que les femme peuvent sentir.

      2. La vue fréquente d’image pornographique réduit aussi notre capacité à ressentir de l’attirance et du désir sexuelle pour une (vraie) femme.

      Un peu comme la surconsommation de malbouffe chimique hypergras/sucré peut rendre difficile pour nous d’apprécier la bouffe saine et naturelle, la surexposition à des stimuli artificiels de femmes (1)utra-maquillées, (2) redessinées chirurgicalement, et (3) mises en valeurs par de nombreux effets de lumières et angles de vue calculés, peut rendre difficile d’apprécier une femme naturelle !

      C’est très néfaste car c’est justement cette capacité à apprécier une femme en face de nous qui est l’essence de notre propre attractivité sexuelle.

      Si tu n’es pas stimulé par la présence d’une femme en face de toi, ta propre présence est asexuée car tu ne peux pas communiquer ton désir (tu n’en as pas) et il ne peut pas y avoir de tension sexuelle entre vous. Tu peux essayer de te rapprocher, de soutenir son regard, d’avoir un langage corporel séduisant, etc. il te manquera tout de même l’essence qui fait naitre la connexion.

      Comme un 6ème sens, les femmes peuvent ressentir l’étincelle de ton désir dans ta proximité, et la voir dans ton regard.

      Cependant, la mastubation n’est pas une mauvaise chose en soi. A condition que cela ne devienne pas une pratique chronique et compulsive. Une longue abstinence sexuelle peut provoquer de la frustration, de la dépression, et un tas d’autres ressentis négatifs et problèmes mentaux. Se masturber permet de limité les conséquente d’une longue abstinence sur sa santé mentale. Mais à mon avis ça ne doit être pratiqué plus d’une à 2 fois par mois, et bien entendu à condition de ne pas avoir eu de rapport sexuel pendant ce laps de temps.

      Quant aux images pornographiques, je pense qu’il faut en décrocher complètement.

      A petite dose, la vision d’une image stimulante sexuellement booste la testotérone et la motivation. Ca remet un peu de carburant dans nos réservoirs de mâle. Mais on peut tout à fait se satisfaire d’images érotiques (la télé en est déjà bien remplie), voire de mater quelques femmes attirantes qui se baladent dans la rue.

      3. Quand ses principales expériences sexuelles se font seules avec la masturbation, cela réduit le sexe à la simple perception de la recherche du plaisir physique.

      Lorsqu’un addict de la mastubation couche avec une femme, en général il ne fait que se « branler » entre ses deux jambes, et jouit aussi vite que possible, comme il a l’habitude de le faire seul dans sa chambre.

      Cela réduit considérablement les chances de « fidélisation ».

      Si l’on pénètre une fille uniquement physiquement – genre « quelques va-et-viens pendant 5 minutes et je lâche la purée » – on lui laisse une impression très négative.

      Elle aura la sensation que l’on ne recherchait QUE le plaisir physique, et qu’on l’a utilisé comme un objet.

      Les femmes aiment uniquement le sexe quand le stimuli physique est sublimé par une haute intensité émotionnelle. Et si l’on apprend à faire et percevoir l’amour avec une femme comme cela (un ECHANGE physique ET émotionnel), on fait un bien piètre amant !

  3. Hahaha! Je l’ai bien ris le  »au pays de Caribou » XD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.