Accueil 5 Autour de la séduction 5 Qui doit payer en rendez-vous ? (où comment gérer la question de l’argent)

Qui doit payer en rendez-vous ? (où comment gérer la question de l’argent)

Doit-on payer en rendez-vous ? Ou faire « moitié-moitié » ?

C’est une interrogation qui peut paraître futile, mais qui revient régulièrement chez les débutants en séduction, et fait parfois débat chez les expérimentés.

Ce n’est pas pour rien…

Lorsqu’on se demande : “faut-il que je l’invite, ou faut-il qu’elle paie sa part ?”, on est face à un dilemme :

  • Si vous payez pour elle, vous prenez non seulement le risque de passer pour un pigeon, mais aussi qu’elle soit gênée par la démarche (certaines femmes n’aiment pas qu’on paie à leur place).
  • Si vous ne voulez pas payer pour elle, que vous proposez ou  « négociez » le 50/50, qu’au moment de payer la commande vous attendez évasivement qu’elle sorte son porte-monnaie, le gros danger est qu’elle vous prenne pour un gros radin et que ça la refroidisse complètement.

La réaction dépend de chaque femme, de sa culture et de l’environnement social dans lequel elle a grandi.

Il est difficile de savoir à l’avance quelle va être la réaction d’une fille si vous faites l’une ou l’autre de ces choses.

L’argent est, au même titre que la religion et la politique, un sujet qui peut s’avérer conflictuel. Et dire “on fait 50/50 ?” ou insister pour l’inviter, sont des erreurs qui peuvent coûter cher (sans mauvais jeu de mots).

Ce serait tout de même stupide de gâcher une occasion de séduire sur ce genre de détail !

Alors pour écarter tout risque de conflit, voilà comment vous devriez procéder.

  • Tout d’abord, faites toujours un premier rendez-vous “low coast”.

Arrangez-vous pour que le coût du rendez-vous ne dépasse pas quelques euros (3 à 5 € par personne maximum).

En d’autres termes, proposez quelque chose que même un étudiant fauché pourrait se payer : une glace, une crêpe, un café, un chocolat, un milk shake, un verre chez vous, ou peu importe.

Pour plusieurs raisons, c’est une très mauvaise idée de commencer par quelque chose de plus cher, comme un restaurant, un cinéma ou même certains bars à cocktail.

Donc commencez “low coast”. Ensuite vous pourrez éventuellement faire quelque chose plus onéreux avec elle, si vous en avez envie. Mais allez-y doucement au départ.

  • Ensuite, lorsque vient le moment de payer la note, sortez rapidement votre argent et payez sans prêter attention à ce qu’elle compte faire (si elle a l’intention de payer ou non).

Comme vous avez commandé quelque chose qui (théoriquement) n’excède pas une dizaine d’euros pour vous deux, il n’y a pas de risque que la fille considère ça comme un trop gros investissement de votre part.

Vous ne passerez pas pour un pigeon ni un nice guy typique.

Entre payer cette modique somme et plusieurs dizaines d’euros (si vous l’aviez  inviter au restaurant), l’investissement est sensiblement différent.

Qui peut bien chercher à impressionner, ou s’est fait avoir, en payant une boisson à 5 euros ?

  • Enfin, voyez en fonction de sa réaction.

Si elle ne dit rien, ne mettez pas le sujet sur la table. Profitez du verre (ou autre) que vous avez commandé, et de votre rendez-vous.

Si elle vous fait une remarque comme “c’est bon, je vais payer”, ou qu’elle semble gênée, dites-lui que ce n’est pas grave, vous n’allez pas vous prendre la tête pour quelques euros et que si elle en a envie elle peut offrir la prochaine tournée ou vous inviter la prochaine fois !

C’est un compromis que les femmes acceptent facilement. En tout cas je n’ai jamais de protestation.

Par la suite, ce tout petit investissement (comme on dit, “c’est le geste qui compte”), peut même vous être profitable et ouvrir les portes à un tas d’opportunités.

  • Vous pouvez faire en sorte qu’elle vous invite pour autre quelque chose de plus chère (un cocktail, un resto, un ciné, whatever) plus tard dans la soirée.
  • Vous pouvez utiliser sa dette comme prétexte pour fixer un prochain rendez-vous, et par la même occasion augmenter les chances qu’elle vienne si elle se sent redevable.

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

2 plusieurs commentaires

  1. C’est aussi la façon dot je réagis aussi par rapport à ça.

    Je rajouterai juste que je ne pense pas que le « prix » qu’on peut mettre pour un RDV peut influer, ou très peu…

    Je pars du principe suivant : si j’ai passé du bon temps, et que je ME suis fait plaisir, que la nana est sympa, et qu’elle le mérite (et que j’ai des sous), je n’hésite pas à payer ! Je ne dis rien, et sort mon porte feuille. Si elle insiste pour m’inviter, j’accepte, ou je lui dis qu’elle le fera la prochaine fois.

    Je n’hésite pas non plus à lui dire pourquoi je l’invite si je sens que ça peut créer encore + de connexion, et la complimenter sur le fait que c’est une fille originale et sympa, et que dans ce cas ça me fait plaisir.

  2. […]Puis, lorsque vient le moment de payer la note, je sors votre mon argent et je paie sans prêter attention à ce qu’elle comptait faire. […]

    Simple, fluide, naturel : que demander de plus ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.