Accueil 5 Séduction avancée 5 Drague statique : ou comment draguer sans user ses souliers ?
drague statique ; en mouvement ; en journée ; draguer

Drague statique : ou comment draguer sans user ses souliers ?

Il y a deux manières de draguer en journée.

La plupart des dragueurs optent pour la plus connue, la drague en mouvement.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’arpenter les trottoirs, centres commerciaux et autres lieux publics dans le but de croiser ou apercevoir les filles, puis aller les aborder.

J’ignore pourquoi — peut-être par simple imitation des autres coachs —, mais beaucoup de débutants pensent que c’est la façon de procéder pour trouver des « cibles » en journée…

La seconde manière, j’ai eu l’occasion de la décrire dans mon ebook L’Art Presque Simple De la Drague, consiste à rester statique et simplement observer son environnement. On ne se déplace que lorsqu’on repère une fille à aborder.

Cette autre manière de faire, assez ignorée de la plupart des dragueurs, a pourtant ses avantages.

D’abord, si vous décidez de passer tout un après-midi à faire des rencontres, en restant en mouvement vous allez parcourir des kilomètres et des kilomètres.

Plusieurs heures de marche, en plus d’user les souliers, c’est très éprouvant. Vous allez être complètement K.O en fin de journée, et bon courage pour vous rendre au boulot le lendemain matin (= grosses courbatures).

Pour les grosses sessions, il est préférable d’alterner la drague en mouvement et statique. J’irai même jusqu’à conseiller de favoriser la seconde.

Deuxièmement, vous avez en réalité plus de chances de rencontrer des filles en restant statique sur un bon « spot » (= point d’observation), plutôt qu’en mouvement.

La raison est simple : certains coins de rue ou carrefours sont très fréquentés — parfois à cause des magasins autour, parfois des arrêts de bus/tram ou bouches de métro qui s’y situent, peu importe.

En revanche, prenez une rue adjacente ou déplacez-vous plus loin dans la rue et vous ne verrez plus grand monde.

Lorsqu’on drague en mouvement, il est rare de tourner en rond autour d’un petit périmètre ou faire l’essuie-glace dans une même rue, en faisant seulement des allers-retours.

D’ailleurs, il vaut mieux éviter.

En général, le bon réflexe est de remonter la rue principale (celle avec du flux), puis prendre plusieurs rues contigües, dont la plupart sont moins fréquentées (les probabilités d’y croiser une jolie fille sont plus faibles, voire beaucoup plus faibles) pour se rendre dans un autre endroit fréquenté.

Puis, éventuellement, retourner au premier point — peut-être 30 minutes ou une heure plus tard.

En drague statique cependant, on peut se poser tranquillement dans un endroit, attendre que ça vienne, se déplacer quand ça vient, puis revenir à sa place et répéter la démarche plusieurs fois.

Donc, à condition de trouver un bon spot, on a statistiquement plus de chances de repérer des filles. D’autant qu’on possède une vue plus périphérique de l’endroit où l’on se trouve. Quand on marche, on voit devant mais pas toujours derrière nous…

Aussi, c’est mon avis, je trouve ça plus sympa et pratique d’être posé ; on peut effectuer plusieurs choses à la fois, plutôt que d’être seulement aux aguets.

Plusieurs fois j’ai abordé à partir d’une terrasse de café, tandis que j’étais en train de répondre à un commentaire, traiter mes emails ou peaufiner un article.

Une façon de procéder plus profitable, car que je suis aussi productif : je remplis une tâche ; je remarque une fille que passe ; je pars l’aborder, ça ne demande qu’une ou deux minutes interruption dans mon travail, comme si j’allais aux chiottes ; je reviens pour m’y remettre.

C’est cependant quelque chose à faire avec prudence, puisqu’abandonner toutes ses affaires — ordinateur et autres — sur une table à l’extérieur est risqué (je développerai ce point plus bas).

Comment faire de la drague statique ? 

Assez parlé du POURQUOI.

En testant par vous-mêmes vous découvrirez bien vite les avantages.

Passons à la partie pratique de l’article : le COMMENT de la drague statique.

C’est simple et à la portée de tous. Il s’agit de trouver un « spot », ou si vous préférez : un point d’observation stratégique, [1] avec une bonne visibilité sur les flux de passants, et [2] si possible discret, pour y rester un bon moment sans vous faire cataloguer de dragueur notoire par les commerçants et les riverains du coin.

Il ne s’agit pas d’attendre en meute à l’entrée d’un centre grand commercial !…

Un minimum de discrétion est requis.

C’est d’autant plus important si vous n’êtes pas à Paris ou une autre ville où la population se compte en millions d’habitants.

Par sa fenêtre (si, c’est possible !)

De loin l’idéal pour pratiquer la drague statique serait d’avoir un appartement en plein centre-ville avec vue sur une rue ou une place, et de pouvoir accéder à celle-ci rapidement.

Quand je vivais à Lille (jadis !), j’avais un studio situé au second étage d’un petit immeuble et ma fenêtre donnée sur une place avec un peu de passage.

Rien de dingue, mais quelquefois j’apercevais une jolie fille et, quand j’étais motivé, je descendais l’accoster.

Mine de rien, en l’espace de 4 années j’ai dû prendre une bonne quarantaine de numéros et rencontré 6 filles ainsi. L’une d’elles est restée ma copine durant 3 ans ; une autre a été un instant Fclose record (environ 10 minutes).

Pas si mal, surtout si on prend en compte le peu de temps investi.

Depuis, j’ai changé de ville et je vis dans un quartier excentré. Impossible de refaire de la « drague d’appartement », pour mon plus grand regret.

Mais s’il y a quelques petits malins parmi vous qui arriveraient à se dégoter un appart bien placé, ils pourraient sans doute pousser le concept encore plus loin.

Il suffirait qu’une dizaine de jolies filles passent devant la fenêtre chaque jour, et il n’y aurait même plus besoin de sortir draguer…

Ce serait quand même un sacré truc : pouvoir draguer exclusivement de chez soi !

Mais bon, ne rêvons pas trop : pour des raisons logistiques faciles à deviner, ça n’est pas facile à mettre en place, et ça peut demander un certain budget.

Et quand bien même vous arriveriez à vous trouver un appart avec vue sur le field (mieux que vue sur la mer…), il faudrait aussi avoir assez d’intelligence et de l’expérience pour pouvoir aborder régulièrement sur la durée sans se faire trop griller par les voisins.

À chaque fois que je sortais aborder, [1] je me débouillais pour garder un langage corporel décontracté, comme si je me rendais dans un commerce de proximité ou chez un ami à pied, [2] le plus souvent j’attendais que la fille arrive dans une rue contigüe pour passer à l’action ; j’abordais rarement juste devant chez moi.

Terrasse de café

Une autre manière de faire, que j’affectionne beaucoup en été et qui est plus adaptée à monsieur Tout-le-Monde, consiste à commander un expresso à la terrasse d’un café (ou derrière une vitrine), donnant sur une rue/place relativement fréquentée.

Il est préférable d’être accompagné d’un Wing. Ainsi, on peut tranquillement discuter, et quand l’un part à l’abordage l’autre peut garder la table et surveiller les affaires.

Vous pouvez même bosser en même temps, si la tâche ne requière pas un niveau trop élevé de concentration (p.e. relire un cours, mettre en forme un fichier, traiter ses emails, etc.),

C’est convivial, reposant, pratique, et ça change de la drague en mouvement.

On peut aussi le faire seul, mais c’est moins pratique.

Dans ce cas, ayez toujours un livre et/ou quelques documents papier avec vous. Ainsi, quand vous partez aborder, laissez-le(s) sur la table pour que le serveur ne s’inquiète pas (si vous n’avez pas réglé), ou vienne débarrasser votre table en pensant que vous êtes parti.

Si vous laissez quelques bricoles sur la table il se dira que vous vous êtes absenté quelques minutes, pour aller aux toilettes, acheter des clopes au bureau de tabac du coin, ou autre chose.

Et contrairement à l’ordinateur ou un autre objet convoité, peu de chance que vous ne retrouveriez plus rien à votre retour.

Qui vous volerait votre Tome II des Misérables, sérieux ?!

Et quand bien même on vous le piquerait (sait-on jamais…), vous en retrouveriez facilement un exemplaire d’occasion à 1 ou 2 euros.

Par contre, même si c’est évident, je tiens quand même à le préciser :

  1. Faites toujours très attention à ne rien oublier d’important sur la table (en particulier votre téléphone portable) ;
  2. Si vous avez votre ordi portable, ne prenez aucun risque : prenez-le avec vous. En plus, aborder avec un ordi sous le bras a tendance à offrir une touche de crédibilité supplémentaire — on croira plus facilement à la version du gars qui « travaille en terrasse ».

Bancs publics

Si vous n’avez pas envie (ou d’argent) pour consommer un expresso en terrasse, vous pouvez aussi faire la même chose sur les bancs publics.

Je ne suis pas fan de cette option, notamment dans la rue car les bancs sont souvent mal placés (en plein milieu du trottoir ou dans un endroit sans passage) et on s’y sent moins à l’aise. Sans oublier qu’il n’est pas rare qu’un alcoolique vienne nous accoster pour savoir « si nous n’avons pas une petite pièce ? », et certains d’entre eux sont très bavards…

Cela dit, ceux qui sont dans les parcs, les universités, les gares ou les centres commerciaux peuvent faire l’affaire.

Là encore, je recommande de prendre un bouquin, une liseuse ou une tablette.  Ça vous occupera en attendant les opportunités, et ça vous évitera d’avoir l’air d’un galérien qui regarde les passants.

Rester debout

Attendre debout, à titre personnel, je trouve ça chiant !

Et puis, on peut facilement avec l’air suspect, si on s’y prend mal.

Cela dit, ça peut être une option intéressante à combiner avec la drague en mouvement.

Selon moi la meilleure méthode pour faire de la drague statique debout, c’est de faire comme si l’on attendait quelqu’un (après tout, c’est un peu le cas…)

  1. Placez-vous à un endroit qui pourrait servir de point repère de rendez-vous : à proximité d’une bouche de métro, sur une place, à côté d’un monument.
  2. Mettez-vous à l’aise : accoudez-vous à une rambarde, adossez-vous à un mur, whatever.
  3. Regardez un peu autour de vous avec désinvolture, tout en vérifiant votre téléphone de temps à autre, comme si vous attendiez un rencard qui ne devait pas tarder à arriver.
  4. Quand vous apercevez une target, partez l’aborder calmement.
  5. Changez de spot toutes les 15-20 minutes ou 1 à 3 approches.

Discret comme un ninja !

Pour conclure, parlons d’une notion qui est souvent revenu dans cet article : la discrétion.

Peut-être que vous trouvez que je fais trop attention à ne pas avoir l’air suspect, à vouloir éviter de me faire remarquer.

C’est un peu en contradiction avec ce que recommande les coachs en général : de se foutre royalement de ce que les gens pensent de vous !

Par ailleurs, je suis plutôt d’accord avec cette idée, sur le principe…

Mais prudence !

Si une fille numclosée plus tôt vous remarque en train d’épier les passantes au même endroit où vous l’avez abordé, les chances qu’elle veille vous revoir (ou même vous répondre) ensuite sont inférieur 0.001%.

En plus, sauf si vous êtes dans une très ville, vous risquez de croiser des personnes qui vous connaissent — peut-être une fille que vous rencardez, les potes de votre copine…

N’oubliez pas : l’Honorable société n’aime pas les dragueurs ; une mauvaise réputation est vite arrivée.

Apprenez à draguer sans en avoir l’air !!

C’est d’autant plus essentiel quand vous faites de la drague statique.

  • Posez-vous tranquillement ;
  • Observez tranquillement et discrètement ;
  • Aborder tranquillement, discrètement et avec tact.

Et par pitié : ne faites pas comme ces Youtubeurs et leurs groupies qui font les girouettes avec leur tête et bondissent sur les filles en pleine rue !

Soyez discret.

Discrétion = plus de confiance/moins de suspicion = plus de compliance/moins de résistance.

Chrys

PS – Pour en savoir plus sur L’Art de la drague SIMPLE, cliquez sur l’image ci-dessous.

l'art (presque) simple de la drague

Vous avez aimé mon article : Laissez-moi un pourboire sur Tipee. Les pourboires participent à financier mon activité de blogueur et écrivain indépendant.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

16 plusieurs commentaires

  1. Chrys,
    Message hors sujet, mais tu n’aurais pas été en Italie il y a peu ?
    J’ai cru te croiser. Dans l’cas contraire, la personne te ressemblait vraiment. ^^¡

    Sinon très bon article (et rappels) ! Merci à toi

  2. j’aime la derniere partie sur la discrétion. C’est un sujet trop peu souvent aborder mais qui a pourtant une part d’importance, surtout si tu vis dans une ville de moins de 200.000 habitants.

    si on fait sa avec repetition au centre ville, j’imagine qu’il y a de bonnes chances que les commercants te remarquent. Surtout les rabateurs de restaurant, distributeurs de flyers etc…

    Le regard jugeur des gens et savoir qu’on va se faire connaitre « mauvaisement » c’est pas agréable

    merci pour ton article 😉

    • En même temps tu crois que les rabatteurs et autres distributeurs de Flyers font quoi quand une jolie femme passe devant eux ?

      Ils abordent sans se prendre la tête.

      Du moment que tu ne manque pas de respect aux femmes dans tes approches, et que tu ne la soule pas quand elle te dis « non » tu n’auras rien fait de mal.

      Ce que j’ai compris depuis 2 ans maintenant, c que la drague est pour tout les hommes et nous aussi nous avons le droit d’avoir des jolies femmes dans notre lit.

      Nous n’avons pas à nous excusé d’être attiré sexuellement par les jolies femmes qui passent devant nous.

  3. Le Sénégal ? Tu y étais avec une miss du pays ou pour affaire ? ^^

    Sinon, pour avoir beaucoup pratiqué le SPU, je ne conseil pas vraiment les endroits comme « L’avenue des Champs-Élysées » ou « Rue de Rivoli » sur Paris ou « Rue de la République » à Lyon.

    Trop de passage en heure de pointe (du genre samedi après midi ou les vacances) rendent horrible la drague de rue dans ce genre de lieu avec trop trop trop de monde !!!!!!

    Déjà, les femmes ne sont pas seules (avec les copines ou avec leurs mecs) et même si vous abordez une fille qui vous plait (qui est par miracle seule), et bien il y a tellement de bruit et de gens autour de vous que la fille va très vite vouloir partir de la discutions (et oui pas agréable d’être bousculer dans tout les sens).

    En se moment à Lyon j’habite en centre ville justement, et je pensais que cela serais le bon plan, mais au final j’ai moins de résultats que quand j’avais un appartement dans un arrondissement plus calme.

    J’ai pourtant plus de cibles qui passe devant moi que dans mon autre appartement, mais les jolies femmes sont tous le temps avec les copines en centre ville, ou alors justement le centre ville sert de lieu de RDV et donc la copine/ou le mec arrive trop vite sur les lieux (ce qui empêche d’avoir le Numéro dans une grande majorité des cas).

    Il faut draguer en ville, c une certitude, mais j’aime plus les quartiers plus calme ou les femmes se font un plaisir d’être aborder parce qu’il y a pas trop de monde autour de nous et peuvent même accepter un RDV instantané ou venir chez nous pour une baise (comme j’ai eu avec la mexicaine, il y a quelques mois).

    De plus, il n’y pas forcément de règle de à savoir resté « immobile » ou en « mouvement », les 2 façons de faire peut apporté des résultats.

    Les fois ou je suis sortie pour faire du SPU, j’étais immobile, et quand j’ai fait des rencontres par hasard j’étais en mouvement…

    J’aurais une préférence pour l’approche par hasard, vous que vous êtes plus naturel et surtout en mouvement, vous n’avez pas le temps de réfléchir vous y aller à l’instinct.

    Plus vous êtes naturel et dans l’approche avec « envie sexuelle » et plus vous allez dégager une énergie positive.

    Pour les terrasses de café, il est IMPERATIF d’avoir un wing, parce que généralement les femmes ne sont pas seule à une terrasse, elles sont au moins 2 filles (9 fois sur 10) et tous seul vous allez passé pour le dragueur lourd qui est sans pote…

    Pour avoir des résultats c pas top.

    PS: Si vous êtes seul n’abordez jamais un groupe de 3 (ou plus) de filles, sa serais du suicide.

    Sinon je suis assez d’accord avec l’article de Chris.

    • Pour les terrasses de café, il est IMPERATIF d’avoir un wing, parce que généralement les femmes ne sont pas seule à une terrasse, elles sont au moins 2 filles (9 fois sur 10) et tous seul vous allez passé pour le dragueur lourd qui est sans pote…

      Pour avoir des résultats c pas top.

      Quand je parle de faire de la drague statique en terrasse, je veux principalement dire d’attendre les passantes en restant assis à une table, pas d’aborder les filles dans la terrasse.
      Les filles, en particuliers les sets, sont plus simples à aborder quand elles sont en mouvement qu’en terrasse. Ou, pour être plus précis, la démarche paraît moins intrusive, et a donc plus de chance d’être acceptée.
      Les filles qui prennent un verre en terrasse sont aspirées dans leur conversation et n’apprécient moins être interrompues.

  4. Salut Chrys !

    Merci pour cet article trés complet qui présente tous les avantages de la drague statique

    Par contre, pour la drague en terrasse faut avoir du temps, ce qui n’est pas toujours le cas lorsque tu rentre du boulot et que tu habite à 1h de paris dans une petite ville et que tu a d’autre impératif qui prenne du temps comme faire du sport.

    En tous cas on est d’accords, sur la durée, il vaut mieux faire du statique que de la marche : )

  5. @Chris, dans ce que tu dis c valable si tu es avec un wing qui garde la table…

    Si tu es seul tu ne pourras pas faire 2 fois le coups d’aller comme un fou attraper la fille qui se déplace et revenir à la terrasse, tu seras vite mal vue par les serveurs.

    De plus, les femmes en terrasse sont plus open et détendu (Jai déjà eu des Eyes Contact et appel à l’approche en terrasse).

    Les femmes qui ont le temps sont contentes d’avoir un mec qui leurs parlent, et ainsi le flirt est naturel, et dans le pire des cas, chacun peut se reprendre son activité si le feeling ne passe finalement pas.

    Le gros problème à se moment la est la copine de la cible (voir ton wing si il est trop débutant).

    Il ne faut pas voir la séduction comme une chose que tu dois faire en 3 minutes chrono….

    Les femmes qui vont du point A au point B n’ont rien demander, donc le rejet potentiel est plus grand (et logique), alors qu’une femme qui te fait des EC ou des sourires sais très bien qu’elle Flirt et que le feeling passe donc il est logique qu’il y a une approche de faite.

    • dans la rue aussi il y a des nanas qui font des sourires

      Dans un bar la plupart du temps les nanas sont occupé à discuter avec leur copines, y aller à ce moment la c’est casse pipe dans le sens ou si elle t’envois chier tu n’aura plus envie de rester dans la terrasse.

      alors que dans la rue même si tu a une mauvaise réaction, tu peux toujours revenir la ou t’étais ni vu ni connu et passé à la prochaine.

      Après si les serveurs t’ont à l’œil c’est que tu t’y prends très mal.

  6. Les femmes sont plus open à la séduction quand elles sont détendu.

    Tu vois la différence quand tu aborde des femmes en vacance et le reste du temps.

    • Les filles qui marchent peuvent être détendues (ex :elles se baladent/font du shopping sous le soleil).
      Les femmes en terrassent peuvent être tendues (ex : elles parlent d’un truc serieux/qui les énerve).

  7. Pour les serveurs si tu ne consome pas et que tu quitte ta place toute les 5 minutes, tu verras la réaction..

    • Si tu consommes et que tu te mets pas en plein milieu de leur champs de vision (autrement dit, qu’ils ne te voient pas partir en courant toutes les 5 minutes), y’aura pas de problème.

      • Tu sous estime les serveurs… ils sont nombreux et il y a aussi des gens qui veulent ta place si tu part toutes les 2 minutes….

        Tu n’aime pas aborder ded femmes qui te matent et qui sont open à la séduction ?

        Je préfère les filles ouvertes que les autres tous le temps sur le téléphone avec écouteurs et qui te sortent qu’elles n’ont pas le temps que tu les abordent en mouvements..

        Moi je suis pareil, je préfère avoir le temps quand je suis avec femmes.

  8. Trop de questions ? Non je ne pense pas, mais savoir filtré les femmes qui ont envie d’être aborder et de repérer les femmes à qui tu plais te permets d’avoir moins de rejets.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.