Survie confinement drague

Quelques conseils de survie à l’usage des dragueurs confinés

Sale période pour la drague…

Je dois admettre que je me suis trompé quand, en Mars dernier, j’annonçais que la panique autour de la Covid-19 ne durerait qu’un temps. Qu’elle disparaitrait assez vite, dès que les médias passeraient à autre chose.

Le truc, c’est qu’il n’y a pas eu l’essoufflement médiatique prévu.

Même cet été, quand il n’y avait presque aucun décès, les médias continuaient à compter le nombre grandissant de contamination et annonçaient une « deuxième vague » imminente, le tout dans une atmosphère anxiogène.

En fin de compte, comme une prophétie autoréalisatrice la psychose a été entretenue jusqu’à cette période de l’année où la plupart des virus circulent abondamment (grippes, rhinopharyngites, gastro, etc.).

Même panique, même système de santé calamiteux. Retour à la case départ.

Je continue de penser qu’il s’agit d’un virus beaucoup moins dangereux que le laissent entendre les médias.

Suffit de regarder les chiffres

Au moment où j’écris cet article (le 02/11/2020), on compte 37019 morts en France, pour 1 413 915 cas confirmés.

Même en admettant que tous les contaminés aient été dépistés (ce qui n’est sans doute pas le cas), les risques de mortalités aujourd’hui sont de 0,019%.

Vous avez plus de chances de mourir d’un accident de voiture que de mourir du virus si vous le contractez. On n’arrête pas la circulation pour autant !

Et encore…

Avec un gouvernement compétent, qui prendrait des mesures efficaces pour que les gens soient soignés correctement, les risques seraient divisés par 10 !

Mais pour des raisons plus ou moins obscures, rien n’a été fait, rien n’est fait et rien ne sera fait.

Je vous l’annonce : on est partie pour être confinés jusqu’au printemps – période de l’année où les virus deviennent moins virulents.

Bien entendu, je ne l’espère pas.

Mais à moins d’un vaccin ou d’un rétropédalage du gouvernement à cause de la pression populaire (c’est fort possible), j’ai bien peur que ce soit le seul projet qu’ils aient en tête pour « combattre » le virus.

En tout cas je ne suis pas très optimiste.

Je pense qu’on est beaucoup à ne pas l’être en ce moment.

Mais comme disait Victor Hugo « Le cœur aussi a sa faim », et il faut bien le nourrir !

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles !

Comme l’a dit notre cher président, je cite : « nous devons tout mettre en œuvre pour continuer à travailler. »

Nous devons continuer à faire notre job, qui consiste à égayer le quotidien de ces dames et à les combler sexuellement !

Voici ce que vous pouvez faire durant cette période de confinement :

1. Continuer à draguer en ligne

Rien ne vous empêche de draguer en ligne durant le confinement.

Je sais… vous vous dites que vous ne pourrez pas revoir les filles de sitôt !

Peut-être.

Mais en attendant, vous pouvez toujours élargir votre liste de numéros et entretenir le rapport à distance.

Puis, quand l’État nous redonnera une once de liberté individuelle, vous pourrez essayer de décrocher des rencards avec quelques-uns d’entre eux.

Après un moins ou deux, les filles auront la dalle et les faillites de couple en collocation vont s’accumuler comme ceux des petits commerces !

Il va y avoir beaucoup de femmes célibataires, qui n’auront pas tiré un coup depuis longtemps.

Vous pourrez peut-être en dénicher quelques-unes sur le net pendant le confinement.

Le temps de latence pour le 1er rendez-vous

Dans la communauté de la séduction, on pense que plus le temps s’allonge et moins on a de chances de conclure avec une fille.

Par conséquent, vous pourriez être tenté de vous dire que ça ne sert à rien d’aller sur les sites/apps de rencontres maintenant.

Sauf que d’après mon expérience cette croyance est partiellement fausse…

Déjà, rencarder quelques jours à peine après l’avoir rencontré a tendance à vous faire perdre des chances de conclure au lieu de vous en faire gagner.

Comme vous n’avez pas pris le temps d’installer du rapport à distance, la fille arrive froide et réservée en rendez-vous. Et donc vous devez bosser davantage pour installer le rapport, avant de pouvoir commencer à escalader.

Alors que lorsque vous avez passé une semaine ou deux à discuter avec elle çà et là – éventuellement eu le temps d’échanger vos réseaux sociaux, etc. – vous commencerez le rendez-vous avec un bon niveau de rapport et vous pourrez installer la tension et escalader beaucoup plus vite.

Personnellement, sauf pour quelques cas spécifiques, je ne cherche pas à rencarder une fille avant une semaine à deux semaines après l’avoir rencontré.

Cela dit, vos chances de la revoir commencent à décroitre sérieusement après environ 2 à 3 semaines.

Ça ne veut pas dire qu’elles chutent à zéro !

Il m’est arrivé maintes fois de revoir des filles bien au-delà de 3 semaines.  Vous pouvez tout à fait revoir une fille plusieurs mois après l’avoir rencontré, que ce soit dans la rue, sur internet ou ailleurs.

Ce n’est pas idéal, certes, mais on n’a pas toujours le choix.

Même si vous ne revoyez qu’une fille ou deux après le confinement, ce sera toujours ça à prendre !

Une occasion d’apprendre

En outre, si vous draguez exclusivement dans la rue, c’est aussi une occasion d’améliorer vos compétences online.

Je suis convaincu que la drague en ligne peut être un excellent complément à la drague en journée.

Vous pouvez bénéficier de cette période pour apprendre à faire des rencontres autrement.

Cela vous servira toujours, que ce soit durant les périodes où vous êtes trop occupés ou peu motivés pour sortir rencontrer des femmes, ou quand vous êtes en vacances dans un pays étranger, ou si on nous confine encore.

2. Détourner le confinement.

Ce que je vais vous dire est sujet à  controverse et vous pourriez être tenté de me qualifier d’inconscient, mais je m’en fiche !

Pour être tout à fait honnête avec vous, je ne compte pas respecter ce confinement à la lettre.

D’abord parce que je suis contre cette mesure, que j’estime absolument stupide et inefficace. Ensuite parce que je ne compte pas rester enfermé seul dans mon appart, à m’astiquer la tige jusqu’à on ne sait quand !

Alors oui, je vais en grande partie respecter le confinement, ainsi que la distanciation sociale avec les inconnus, en particulier les personnes à risque…

Oui, je vais sortir avec un masque (promis !)

Oui, je vais remplir des attestations de sortie. Je ne compte pas prendre d’amende.

Mais je vais m’arranger pour continuer à fréquenter des filles, et même en rencarder de nouvelles si j’en ai la possibilité.

Déjà, je vais continuer à fréquenter ma copine actuelle.

Ensuite, si j’en rencontre une sur internet ou que je parviens à relancer un vieux numéro, je tâcherai de négocier une « balade hygiénique » à deux comme premier rendez-vous. Puis, pourquoi pas, la ramener chez moi (ou aller chez elle).

Bien sûr, je vais rester prudent.

Je vais m’organiser pour déroger le moins possible aux règles et éviter de me faire sanctionner.

Chacun est responsable de ses actes, mais à titre personnel je ne vais pas mettre ma vie sentimentale et sexuelle en suspens, ni compromettre mon bien-être et santé mentale, à cause de quelques incompétents et/ou corrompus. Tant pis s’il faut braver l’interdit (en plus ça excite les filles !)

Je ne devrais  pas vous dire ça, mais (a) si vous ne vivez pas avec des personnes à risques (agées, diabétique, etc.) et que (b) vous avez la possibilité de continuer à voir votre copine et vos sexfriend et/ou rencarder sans trop de risque de vous faire chopé et verbalisé, franchement faites-le !

3. Travailler sur soi-même

Enfin, même si vous ne souhaitez ni renconter sur internet ni braver l’interdit, dites vous qu’au moins c’est une bonne période pour travailler sur soi-même, comme je l’avais expliqué lors du premier confinement.

Profitez-en pour améliorer votre attractivité en amont.

Avec la fermeture des salles de sport, j’avais un peu anticipé en achetant un peu de matériel de muscu, mais je ne m’y étais pas encore remis. Ce sera l’occasion de reprendre l’habitude de faire un peu de muscu chez moi tous les jours.

J’ai aussi une quantité astronomique de livres à lire, qu’en temps normal je n’aurais probablement jamais eu le temps de lire. Je vais profiter de ce confinement pour le faire.

En somme, profitez de votre confinement pour travailler sur vous-même. Utiliser le temps dont vous disposez pour atteindre quelques objectifs, quels qu’ils soient.

Repensez à toutes les choses que vous aurez aimé faire, mais que vous n’avez fait parce que vous n’aviez pas trouvé le temps.

Je suis sûr que vous êtes capable d’établir une petite liste d’objectifs !

  • Vous mettre au sport chez vous.
  • (Re)lire quelques livres.
  • Appelez vos parents/amis plus souvent.
  • Apprendre à jouer de la guitare.
  • Apprendre une langue étrangère.
  • Whatever.

Au lieu de passer vos journées sur Netflix ou votre Xbox, tâchez d’en profiter pour faire des choses que vous n’aurez sans doute pas pris le temps de faire en période normale.

Comme l’a très justement rappelé mon camarade Famix de Natural Seduction, vous pouvez mettre à profit cette période.

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations.

22 plusieurs commentaires

  1. Je suis complètement du même avis! Quand tu as la preuve que les chiffres sont faussés, que depuis des années les hôpitaux sont saturés chaque hiver, que les lits de réa baisse d année en années et même après le premier confinement, et que l épidémie est prévu depuis plusieurs années.. Etc tu commence à te poser des questions sur les intentions réelle du gouvernement.
    Je veux pas rentrer dans le complotisme mais de nombreuses personnes pensent que l effondrement économique est une stratégie consciente pour pouvoir imposer de nombreuses restrictions qui va a l encontre des libertés individuelle et que l épidémie va être le prétexte pour faire passer la pillule…

    Quant au sujet de la séduction, ne crois tu pas que tous les mecs vont aller sur les applis de rencontres et que la concurrence va donc être beaucoup plus rude ? Les filles vont êtres encore plus sélectives et en plus difficile à rencarder…
    Et la drague de rue est carrément prèsque impossible à réaliser à part si t habite en plein centre ville en grosse metropole.
    Il reste peut être que les grandes surfaces au final

    • Je veux pas rentrer dans le complotisme mais de nombreuses personnes pensent que l effondrement économique est une stratégie consciente pour pouvoir imposer de nombreuses restrictions qui va a l encontre des libertés individuelle et que l épidémie va être le prétexte pour faire passer la pillule…

      En tout cas on pourrait pas mieux s’y prendre 😀

      Il y a une citation attribuée à Ibn Khaldoun qui dit « Les temps difficiles créent des hommes forts, les hommes forts créent des périodes de paix, les périodes de paix créent des hommes faibles, les hommes faibles créent des temps difficile ».

      A méditer…

      Peut-être sommes nous devenus trop faibles pour avoir une société paisible. Tout simplement.

      La naïveté, la peur de prendre le moindre risque, etc., amène et continuera à amener à des abus. C’est vrai pour beaucoup de marché, comme celui de la séduction. Mais, malheureusement, c’est aussi vrai en politique (plus on est naif et peureux, plus on est manipulable).

      Quant au sujet de la séduction, ne crois tu pas que tous les mecs vont aller sur les applis de rencontres et que la concurrence va donc être beaucoup plus rude ? Les filles vont êtres encore plus sélectives et en plus difficile à rencarder…

      Je ne suis pas devin, mais c’est fort possible.

      Cela dit, c’est mieux que de ne rien faire.

      Et la drague de rue est carrément prèsque impossible à réaliser à part si t habite en plein centre ville en grosse metropole.
      Il reste peut être que les grandes surfaces au final

      Pour le moment, mieux vaut laisser tomber la drague de rue et se contenter éventuellement d’approcher par parcimonie, si l’occasion est bonne (pendant une balade hygiénique ou lorsqu’on fait les courses par exemple), en respectant la distanciation sociale.

  2. Il y a une celebre locution de Vegece qui disait « si tu veux la paix,prepare la guerre »
    aprés je ne préche pas qu une guerre tous les 20 ans soit la solution à tous les problémes de l lheure,d autant plus que beaucoup de nous n ont jamais connu un conflit classqiue..
    mais si la trop longue période d amollisemement de toutes ces années à donné la situation que l on vit..alors peut etre sommes nous les vrais responsables de ce monde au bord de l éffondrement,mais cest presque inéluctable finalement..toutes les civilisations ont fini par s effondrer..par un lent déclin ou un evenement brutal..le debut des privations de libertés peut en etre un signe..

    quand à la séduction..elle semble bloquée à tous niveaux..et à moins de faire partie des 1% de chanceux..perso je ne vois pas trop à quoi ont peut esperer..mais bon sait on jamais

    sinon très bon article comme d habitude.

  3. Salut,

    Je suis content d’avoir trouver ce blog. Moi aussi je galère a enchaîner des conquêtes, jusqu’à maintenant j’ai pu avoir que des prostituées, malgré que j’ai des dizaines d’opportunités au collège/lycée et même après (j’ai même déjà été abordé), mais cette put*** de timidité m’a fermé toutes les portes!!!

    J’ai 31 ans, je suis pas mal physiquement, mais je suis timide et pas assez social. Aussi, je pense que j’ai du potentiel, car j’ai l’impression de plaire a des belles femmes car certaines me regarde avec désir et je sens que je leurs plait.

    Reste maintenant que j’ai peur de les aborder et je sais pas quoi leurs dire, et peur d’être louche. Dans un premier temps je pense essayer de leurs parler quand il y a personne autour car 1) je crains le regard des autres 2) ça évite les cockblocks, ceux qui s’interposent 3) ça sera moins humiliant si je me fait rejeter. Je suis actuellement en train de finir ma perte de poids (j’ai encore une dizaine de kg a perdre, j’en ai déjà perdu 20) et je compte faire du théâtre pour me débarrasser de cette timidité.

    Sinon, ça n’a rien a voir mais j’aimerais savoir ce que tu penses du fait que la testostérone baisserais après 30 ans… J’ai vu ce schéma et ça fait peur https://www.davinciproject.com/images/testosterone.jpg

    Merci !

    • La testostérone est un sujet à ne pas négligé, puisque cette hormone détermine en grande partie ton désir de conquête (= d’entreprendre), ton énergie, ta libido et masculinité.

      J’en ai parlé dans un article : 50% de votre attirance dépend de votre testostérone

      La testostérone ne diminue pas seulement d’année en année, elle diminue aussi de génération en génération. Nos parents et grand-parents avaient plus de testostérones que nous. La faute à une alimentation moins propice à sa production (moins riche en graisse, moins riches en vitamines et minéraux, avec des perturbateurs endocriniens, etc.), un maque d’activité physique et un état d’esprit féminisé (le corps et l’esprit sont liés).

      On ne peut pas éviter que la testostérone diminue avec l’âge, pas plus qu’on ne peut éviter la vieillesse… Cela dit, tu peux retarder drastiquement cette chute, avec une hygiène de vie adéquate : une meilleure alimentation, de l’activité physique et une vie dynamique et orienté sur la « conquête » (dans ce sens entreprendre et atteindre des objectifs).

  4. tu as bien de la chance d etre un aimant à femmes comme tu dis,parceque certains sont quasiment des repoussoirs ,meme avec beaucoup de testosterone.

    • j’en ai pas de la chance, a 31 ans j’ai jamais rien eu à part des escort girls. à cause de ma putain de timidité ! pourtant depuis le collège j’ai eu 50 000 occasions de serrer des nanas, parfois je les avaient sur un plateau.

  5. et bien il y en a qui n ont meme pas 1/10e d occasions de serrer des nanas…donc oui quand tu as auras pu depasser cette timidité..tu auras des occasions..il y en qui meme sans timidité n ont jamais d occasions..je sais j en fais partie.

    • Thierry je suis pas d accord avec toi !
      Tous les mecs entreprenant et pro-actif finissent par avoir des résultats. Ç est la base. La beauté permet juste d avoir plus de partenaire potentiel et de faciliter le processus mais quelque soit ton potentiel de base, sans action, pas de resultat.j en said quelque chose. Et des mecs moches ou un peu décalé qui sortent ace des filles j en vois plein. Après il faut être réaliste, il faut peut être baisser tes standards de beauté…

      • Alexandre..desolé mais cest une certaine réalité..on peut faire beaucoup d efforts,et etre actif et n avoir aucun résultat
        les causes ?
        malchance
        physique pas assez attrayant
        peu d opportunités de rencontres
        attracitivité faible.
        on peut meme baisser ses standards cela ne servira pas à grand chose.

        • La malchances n’est pas une raison. En tout cas on ne peut pas justifier le manque de réussite par de la malchance uniquement. C’est tout au mieux un petit facteur parmi d’autres plus importants.

          Le peu d’opportunités de rencontres n’en est pas une non plus, à mon avis. Parce que lorsqu’on veut en trouver, on peut ! Même si on se trouve dans un petit patelin paumé, on peut faire 50 km pour aller dans une grande ville le week-end (j’ai connu plein de mecs qui le faisaient), ou mieux encore : déménager. On peut aussi aller sur internet, ça a l’avantage de nous permettre de faire des rencontres de n’importe où.

          L’attractivité faible en est un (je compte le physique non attrayant dedans). Cela dit, là encore on peut faire énormément de progrès, notamment sur le plan physique (paradoxalement). Ce n’est donc une excuse qu’à partir du moment où l’on a optimiser son apparence, et que ça n’a rien donné. Si un mec a 30 kilos en trop, qu’il est mal fringué et a une hygiène corporelle douteuse MAIS ne fait strictement rien pour améliorer tout cela, c’est SA faute et pas celle de sa génétique…

          Je ne pense pas qu’on puisse dire que quelque chose en particulier, mis à part un très mauvais mental et un défaut physique/génétique majeur, puisse nous empêcher d’avoir des résultats au moins modestes – comme séduire 2-3 filles par an.

          Il y a des facteurs facilitants et des facteurs handicapants. C’est tout !

          Des facteurs qui nous permettent de séduire plus facilement sans rien faire de spécial par rapport aux autres. Et des facteurs handicapants, qui rendent la séduction plus difficile, voire quasi-impossible avec une certaine catégorie de femmes (p.e : si tu fais 1’70 tu auras du mal à séduire des femmes de plus d’1’80…) malgré tous les efforts qu’on puisse fournir comparé aux autres.

          • @chrys

            les femmes sont hypergames, compliquées, capricieuses et parfois un bon physique ou une bonne situation ne suffit pas
            alors le gars handicapé et pauvre je lui souhaite bonne chance mais je vais pas lui raconter des salades

            un probleme en France est aussi que les femmes font tres peu d’effort pour etre attirantes d’un point de vue physique. certaines font aucun effort pour l’etre, face a l’abondance d’hommes disponibles et en miseres affective qui sont prets a draguer tout ce qui bouge (pour moi c’est pas de la seduction, c’est plutot pathetique)

            je sors enormement et connait pas mal de monde, en pratique ce serait plus les femmes qui auraient besoin de coaching, certaines sont meme pas capables de se coiffer correctement. mais elles s’en foutent

          • tu as raison sur les poins que l on peu améliorer;mais quand c est génétique comme tu le précises, il ny a rien à faire…les facteurs handicapants sont trop insurmontables pour etre dépassés.
            à moins de trouver des personnes à qui ont puisse plaire,mais la encore cela releve d une loterie beaucoup trop aléatoire.
            pour les opportunites;je vis à marseille donc dans une grande ville,et puis le taux de rencontres est de zero..il y a pas mal de jeunes femmes attirantes,mais c est tout simplement impossible d attirer l attention quand à on pas le physique pour,ce n est pas une question de perdre 30 ou 40 kg,mais de manière plus insidieuse l image que tu projettes…
            après evidemment les points de vue sont différents,et c est dur de confronter des réalités opposées.

          • Luc:
            oui il y a beaucoup de mépris de la part des femmes,d ailleurs c est edifiant sur les applis de rencontre,tellement c est mis en avant.
            non seulement hypocrites ,mais aussi menteuses sur le fait de rchercher une sérieuse histoire »mais avec un beau gosse uniquement »ce qu elles ne disent pas directement.
            Dans la rue c est exactement pareil,indifférence et mépris.
            l abondance fait que les femmes n en ont rien à faire des efforts puisque tout leur tombe tout cuit.
            Après bien sur elles ont leurs propres problémes,mais ça n empreche pas que au niveau relationnel ,c est beaucoup trop différent pour etre comparable.

          • @thiierry

            en france meme a 40 ans certaines se comportent encore comme des princesses meme si elles ont un physique en-dessous de la moyenne et font peu d’efforts. a 20 ans on pourrait encore comprendre mais a 40.

            dans beaucoup de milieux, pas uniquement dans la rue, si tu es pas dans le top 10% elles (meme les boudins) regardent pas les mecs et sont meprisantes. ou distantes au mieux
            Ceci sans parler des feministes qui sont repandues j’en connais

            sur les SDR, tu vois de milf de 40 ans demi-moches et grosses qui veulent uniquenent jeune bogoss

            par ailleurs il m’est arrivé de sortir avec des amies, vous n’imaginez pas la facilité qu’elles ont , meme a 40 ans ou plus. des amies de 40 qui se faisaient draguer facilement par des mecs de 20 ans en bar.

    • Exact, fait un peu de sport, bien s’habiller et un bon mindset et ca devrait sans problème, après faut justement baisser ses critères si on est trop exigeant.

  6. D’accord avec toi Alexandre, le physique et l’argent c’est un bonus mais c’est pas le plus important.

    Pour info, il y a environ 1 semaine j’ai abordé deux belles nanas dans un parc, j’ai presque failli avoir la 2eme mais c’est pas passé car je m’y suit sûrement mal pris, mais elle avait l’air intéressé ! En tout cas ça c’est bien passé je suis content d’avoir porter mes couilles. 🙂

    J’attends de finir mon régime (je suis encore en surpoids de 10kg, même si j’en ai perdu 20) je vais racheter des nouveaux fringues, ensuite théâtre+danse pour virer cette timidité et je pense que ça ira mieux.

  7. Luc:
    totalement d accord,mais c est une réalité que beaucoup de personnes ne veulent pas entendre dans la relationnel,pour eux si on est ignoré,tout est de notre faute,et les femmes se comportent comme des nouvelles riches..
    après evidemment le constat est amer.

    • Les francaises sont coincées du Q et feministes.
      J’ai vecu dans pas mal de pays et apres quelques mois je sortais avec des filles canons sans trop d »effort, ces chiennes de francaises, il vaut mieux le oublier je crois !

  8. Pour revenir a cet article c’est bien l’artcile mais tous les lieux de socialisation usuelle sont quand meme fermés (braver quel interdit ?), meme les clubs de sport, sans parler soirée/bars

    On peut meme pas faire de sport en salle ou fitness pour se defouler. on a quand meme rarement atteint les gens autant dans leur vie sociale non ? etant assez sportif ca m’a quand meme affecté car tous les sports collectifs que je pratique sont interdits
    pour le sport chez soi il faut un peu de matos mais c’est jamais aussi bien qu’en salle ou il y a beaucoup de machines. il faut courir mais il ne faut pas faire que cela

    • Pour revenir a cet article c’est bien l’artcile mais tous les lieux de socialisation usuelle sont quand meme fermés (braver quel interdit ?), meme les clubs de sport, sans parler soirée/bars

      L’accès à la rue, quoi que restreint dans le temps, était (encore heureux) permis durant le confinement. On pouvait toujours aborder sans gros problème.

      On pouvait aussi rencarder dans la rue, pour faire une promenade, profiter un peu de l’extérieur et des décorations de Nöel.

      Quand je parlais de braver l’interdit, je pensais plutôt à des trucs comme aller chez sa sexfriend à 5 kilomètres et rester 2 heures chez elle, Alors qu’on ne pouvait s’éloigner qu’à 1 km et sortir seulement une heure (règles qui étaient complètement stupides, dit en passant).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.