Accueil 5 Apprendre à draguer 5 Plaire aux femmes ou les séduire, il faut choisir.

Plaire aux femmes ou les séduire, il faut choisir.

La plupart des hommes qui étudient la séduction pensent qu’il n’y a pas de différence entre plaire aux femmes et les séduire. Qu’un homme qui plait aux femmes est nécessairement un bon séducteur.

En partant de ce postulat, ils cherchent à plaire aux femmes en apprenant des tonnes de techniques, histoires et phrases marrantes préparées, répétées et prêtes à l’emploi. Tout cela pour être divertissant, gagner et garder l’attention des femmes.

Depuis toutes ses années passées dans la communauté, j’ai remarqué que la large majorité des membres cherchaient à rendre leur présence plus agréable aux yeux des femmes, qu’ils apprenaient des concepts et adoptaient des attitudes qui ne correspondaient pas du tout à leur personnalité. Ils étaient de nature discrète et chaleureuse, mais voulaient avoir l’air de « machos-marrants » sûrs d’eux-mêmes, parce que « c’est ce qui plait aux femmes », apparemment…

Ce que je vais vous révéler peut heurter votre conception de la séduction et vous perturber un peu, mais c’est la vérité :

Plaire aux femmes et les séduire sont deux choses différentes.

Si vous avez de nombreux amis qui font partie de la communauté, vous avez sans doute remarqué que la plupart d’entre eux sont très divertissants. Ils excellent dans l’art de faire du cocky & funny et du storytelling, mais comme par malédiction, leur résultat ne décolle jamais. Ils restent au mieux des dragueurs standards, se contentant de quelques conquêtes par an, en réalité acquises par une grande quantité d’approches plutôt que par leurs techniques de séduction verbales.

A l’inverse, nous connaissons tous des mecs « naturellement » bon avec les nanas, dont la manière de draguer n’a rien à voir avec celle des types de la communauté, mais qui sont bien plus efficaces. Et le plus surprenant (pour ceux qui voient la séduction à travers la vision traditionnelle de la communauté), c’est qu’ils ne sont ni plus drôles, ni plus intéressants. Ils ne connaissent aucune technique de « jedi » ou méthode. Quand on les observe on a l’impression qu’ils y vont à l’arrache…

Il est tant d’ouvrir les yeux et d’accepter que, si nous avons tous remarqué cela, c’est parce que devenir un bon séducteur n’a pas grand-chose à voir avec le fait que notre compagnie soit agréable pour les femmes. Il ne s’agit pas d’être drôle et divertissant pour séduire.

Le secret que personne n’ose avouer

Pourquoi être divertissant ne permet pas de séduire ? Simplement parce qu’on ne choisit pas son partenaire sexuel en fonction de ce genre de qualités. La blonde élancée aux gros nichons aura toujours plus de succès que la petite grosse sympathique. De même, le mec entreprenant qui se fiche de plaire ou non attirera toujours plus facilement les femmes que le « nice guy » divertissant.
Je ne veux pas dire par là qu’il faut devenir un gros pervers sans cervelle, mais que vous n’avez pas à plaire aux femmes pour les attirer. Les femmes couchent tout le temps avec des hommes qui n’ont pas de qualités exceptionnelles. Elles disent souvent qu’elles aiment les hommes drôles, gentils, attentionnés, mais au final, c’est avec les mecs qui réussissent à les escalader et à dépasser leurs résistances qu’elles couchent.

C’est pourquoi certains mecs de la communauté qui passent dès mois à draguer une nana découvrent un jour avec surprise que cette fille est aux bras d’un autre mec qui n’a rien de plus qu’eux. Ils se disent alors que le mec a eu simplement de la chance, alors qu’en réalité il l’a mieux séduite. Pendant que le premier perdait son temps à essayer de lui plaire en la divertissant par ses histoires DHV et les lines d’attract, le second a pris ses responsabilités en l’invitant à prendre un verre, en se confrontant à ses résistances et en les dépassant les unes après les autres jusqu’au sexe.

Qu’est-ce que la séduction ?

Séduire ce n’est pas essayer de faire croire à la fille que vous êtes le mec le plus fantastique qu’elle ait rencontré. C’est guider la femme vers un rapport sexuelle avec vous. Parfois, danser 5 minutes avec, lui attraper le bras et la tirer dans les chiottes de la boite sans même lui avoir dit un mot suffit…
Cela signifie que beaucoup de mecs pensent séduire, alors qu’en réalité ils essayent de plaire. C’est ce genre de mec qui a toujours des dossiers en cours, mais dont aucun d’entre eux n’aboutit parce qu’il finit par lasser les filles ou parce qu’il est tellement « intéressant » et drôle qu’il finit en Friend Zone.

Le plus pathétique…

Le plus pathétique dans l’histoire, c’est que le marché de la séduction a tout intérêt à continuer à vous faire croire l’inverse. Parce que si les hommes savaient ce qu’est vraiment la séduction, on ne pourrait plus vous vendre autant de produits miracles sensés générer de l’attirance, et qui ne font en réalité que vous rendre plus divertissant, plus à l’aise avec les femmes, mais en rien plus séduisant.

Grâce à cette mauvaise compréhension de la séduction, vous entretenez l’illusion de progresser, alors que vous faites du surplace. Vous pouvez continuer à consulter autant de méthodes que vous voulez, tout ce que vous arriverez à faire c’est les faire rigoler un peu plus et vous sentir plus apprécié sur l’instant.

Vous voulez séduire les femmes ?

Si pendant des années, vous n’avez appris qu’à plaire aux femmes et que vous en avez marre de faire tous ses efforts à raconter les mêmes blagues et réciter les mêmes histoires jour après jour pour si peu de résultat, il est temps d’apprendre à séduire.
Arrêtez d’espérer qu’en plaisant aux femmes, vous pourrez escalader sans aucun risque de rejet et prenez vos responsabilités pour faire avancer l’interaction jusqu’au Fclose (sexe) !
Aborder une femme en flirtant un peu avec elle, c’est séduire.

– Poser une question et faire une transition sur une histoire qui VOUS met en valeur, c’est chercher à plaire.

Prendre son numéro en lui proposant de vous revoir, c’est séduire.

– Se contenter de faire bonne impression à chaque fois qu’on la croise dans les couloirs de la fac, c’est chercher à plaire.

– Prendre son courage à deux mains et lui proposer un rencard au téléphone, c’est séduire.

– La faire rigoler en lui envoyant quelques messages marrants sur Facebook, c’est chercher à plaire.

– Prendre sa main après quelques minutes en rendez-vous, c’est séduire.

– Passer 3 heures à la faire marrer et en balançant des dizaines de push & pull, lines de c&f, etc, c’est chercher à plaire.

– La plaquer contre un mur de votre chambre en mode homme des cavernes et lui dire doucement dans l’oreille à quel point elle vous excite depuis tout à heure, c’est séduire.

– Lui faire un Freeze Out et prétendre que vous êtes trop pré-selectionné pour vous faire chier à essayer de passer ses résistances, c’est chercher à plaire.

Avec les femmes, chercher à plaire ne mène à rien. Les séduire mène au succès. A présent j’espère que vous saurez faire la distinction !

Questions ? Remarques ? Suggestions ? Laissez un commentaire ci-dessous. Si cet article vous a plu, faites un petit tour dans Ma Librairie, vous y trouverai tous mes livres numériques. Je propose aussi des coachings individuels et des consultations par téléphone. N’hésitez pas à Me Contacter si vous avez des questions.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

24 plusieurs commentaires

  1. Une claque au game !!!

  2. C’est vrai, grosse claque cet article.

    Je me reconnais à moitié dans cet article dans le sens ou j’arrive à ramener des filles chez moi après les avoir rencontré dans la rue ou après une date, mais je n’arrive pas à les FClose.
    C’est la dernière étape qui me manque.

    Je vais relire cet article avant chaque date pour fixer à mon subconscient l’objectif final.

  3. Merci, comme tu dit, j’ai pris du temps à comprendre ce que tu écrit dans l’article, bien avant, ce pourquoi j’ai arrêter de lire tout les articles d’ads, french ect, sauf le tient j’y passe de temps en temps car je sais que j’ai la chance de trouver quelque chose d’intéressant

    et je crois que le plus gros problème des gens dans la séduction et dans la vie en général, c simplement l’égo, de ne pas assumer ce qu’il son, qui il son, ce créant une identité qui n’est pas eux, je crois que la séduction et simple mais demande des « couille » et d’assumer ce que l’on et, ce qui et le plus dur, savoir ce prendre des râteaux en s’en foutre complètement, mais quand on ne cherche plus à plaire alors qu’importe ce prend des vent ou non, il faut ce plaire à sois même avec de plaire au autre, simple en théorie mais dans cette société faut désapprendre certaine chose pour mieux apprendre.

    peace continue à faire de bon article

  4. Salut à tous,

    Article très intéressant et qui ouvre certaines perspectives. C’est dingue de tomber parfois sur la personne, le livre, le film, l’article … qui nous élargit soudain notre champ de vision.

    Maintenant, la question est de savoir comment on concrétise dans notre vie de tous les jours cette nouvelle vision des choses pour obtenir des résultats avec les femmes.

    Mais je me demande quand même comment tout ça est possible : si prendre son numéro en lui proposant de la revoir c’est séduire, il faut bien lui plaire à un moment ou a un autre pour qu’elle accepte cette proposition.

    Non?

    • « Mais je me demande quand même comment tout ça est possible : si prendre son numéro en lui proposant de la revoir c’est séduire, il faut bien lui plaire à un moment ou a un autre pour qu’elle accepte cette proposition.

      Non? »

      Bonne question ! Je vais tenter d’y répondre le plus clairement possible.

      A vrai dire le sens commun amenerait à dire « oui évident ». Pourtant, au risque de te surprendre je dirais « NON ». Mais avant d’appeller le SAMU pour me mettre la camisole et m’enfermer entre 4 murs capitonnés, laisse moi t’expliquer…

      Admettons que tu rencontres une femme par hasard, à une soirée ou en bas de chez toi, peu importe. Cette femme ne t’attire pas vraiment. Elle n’a rien de repoussant, mais ce n’est pas ton genre. Cependant, tu remarques qu’elle est intéressée : elle te fait des petits compliments, elle te regarde dans les yeux et se rapproche très près de toi. La plupart du temps, quand cela arrive, il y a de la tension sexuelle qui s’installe. C’est automatique.

      Au début tu vas peut-être vouloir instinctivement éviter cette tension, en reculant ou en évitant de la regarder dans les yeux, parce que tu ne te sens pas très à l’aise. Mais au bout d’un moment cette femme, que tu ne trouvais pas spécialement belle, t’excite. Tu sais qu’en 5 minutes tu peux te retrouver isoler avec elle pour faire un tas de cochonneries sans que personne ne le sache. Et si elle réussit par te caresser et te ploter un peu, tu vas sans doute finir par céder.

      Nous sommes d’accord pour dire que ce scénario est fort possible, malgré que la femme en question ne te plaisait pas vraiment. Ni physiquement, ni au niveau de sa personnalité (rien de spécial en commun, etc). C’est parce qu’elle a su déclencher chez toi cette envie irrésistible de coucher avec (par la tension sexuelle, une offre sexuelle implicite) que ça a pu arriver.

      Maintenant, voyons cela dans le sens inverse…

      Disons qu’un mec d’une quarantaine d’année, chauve, pas spécialement laid mais loin d’être un top modèle, qui n’a pour lui que son culot et une forte confiance en lui, drague un petit canon de 20 ans.

      Bien évidemment, comme les mecs doivent faire face à l’ASD des nanas (donc à bien plus de résistances), ils doivent avoir plus de prérequis. Par exemple, si la fille sent que le mec est socialement attardé, elle lui rendra la tâche presque impossible, parce qu’elle sentira que c’est dangereux pour son image sociale de se laisser se faire exciter et coucher avec un type comme ça. Aussi, pour le même genre de raison, il ne doit pas paraitre needy (ça envoie un très mauvais signal).

      Mais si le mec arrive a contourner ses barrières en persistant sans paraitre needy (ça s’apprend par la pratique), la même chose peut arriver. Pourtant il ne plait pas spécialement à la fille. Tu vois ou je veux en venir…

      Peu de mecs veulent l’admettre, parce que ça ébranle beaucoup trop leur vision « disney » des femmes (des princesses pures et parfaites!), mais elles n’ont pas à particulièrement vous apprécier pour coucher avec vous. Aussi, parce que la femme utilise des résistances pour filtrer les hommes (sinon elle coucherait avec plein d’hommes tous les jours), elle ne se laissent pas séduire par avec les hommes qui l’attirent le plus, mais par ceux qui savent dépasser ses résistances.

      Autrement dit, séduire une femme demande énormément de leadership et de confiance en soi, mais pas tant de qualités « attirantes » qu’on semble le penser (ex. Eloquance, humour, beauté physique, etc).

      C’est pour ça que les mecs « Alpha » (les vrais !) qui sont suffisamment confiants, culottés et agréssifs sexuellement réussissent si bien avec les femmes. Et que des types beaux, marrants, bien habillé, intelligent MAIS trop poli et pas assez entreprenant pour faire avancer les choses ont du mal.

      Tu vois, au final si tu n’apprends pas à être plus entreprenant (de la bonne manière), c.a.d aborder, escalader, isoler, persister, etc, tu ne sauras jamais bon en séduction, même si tu as toutes les qualités pour plaire. Tu pourras toujours te contenter des quelques filles qui « craqueront » pour toi et laisseront tomber leur résistance pour te faciliter la tâche, mais ce ne sera pas plus de quelques unes par an – et si tu es vraiment très attirant à la base.

      Chercher à plaire en étant divertissant auxprès des filles impressionne les mecs qui ont peur des nanas parce qu’ils te voient à l’aise avec et qu’ils n’ont aucune idée de ce qu’est la séduction. Mais ça ne t’emmène pas bien loin en réalité. Je ne veux pas dire par là qu’il ne faut pas qu’une nana t’apprécie. En fait, ça peut même te faciliter la tâche. Mais si tu ne ne sais pas prendre tes responsabilités et que tu ne prends pas le risque déplaire (ce qui est difficile quand tu cherches à leur plaire) : en les touchant, en insistant malgré leur test, etc, tu auras beaucoup de mal à les séduire.

  5. Très bon article, ça fait plaisir de lire quelqu’un qui a du recul et qui a compris les vraies clés du succès avec les femmes. J’imagine que tu ne dois pas approuver ce que fait ton « ami » coach avec sa méthode lamentable à base de « structures » PNL illustrées par des vidéos porno…

  6. Merci pour ta réponse Chrys, je comprend bien tout ça. Et c’est très intéressant. A tester dans mes prochaines interactions!

    Je ne manquerais pas de partager mon expérience à ce sujet.

    A+

  7. Salut,

    Me voilà de retour. J’ai tenté de mettre en pratique tout ça hier soir avec une fille que je connaissait depuis quelques temps et avec qui je suis allé mangé/ciné/boire un verre.

    Bon feeling, on rigole bien, mais tout ça reste amical. J’avais déjà remarqué quelques détails chez elle qui me faisaient penser que je lui plaisait, et de mon coté aussi je lui avais montré que j’étais intéressé.

    En plein dans ta description, Chrys, du type qui plaît mais s’il ne fait rien pour qu’il se passe quelque chose avec la fille, et bien il rentre seul chez lui comme un couillon. Toute la soirée je me disais « Vas-y nom de dieu, essaie de la brancher sur un sujet un peu chaud ». D’autant plus que le courant passait bien. Mais dur dur. C’est là qu’il faut des burnes. Et puis il faut amener le truc en délicatesse, peur de passer pour un pervers, etc.

    Et puis le truc tout simple : on parle un peu de nos ex, et ça enchaîne sur comment on fait l’un et l’autre pour essayer de faire une rencontre (site de rencontre, speed dating, tout ça) et on arrive vite à parler de séduction (« Et toi tu fais comment pour séduire un homme? ») etc.

    En fait, une fois ce type de sujet abordé, on est soi-même plus a l’aise pour tout doucement amener un peu plus de sexe dans la conversation. Et puis au moment où ça m’a traversé l’esprit, sans trop réfléchir je lui dis : « Tu viens chez moi après? » Elle : « heu non, il est un peu tard, bla bla ». Mon naturel de gentil gars bien élevé m’aurait fait dire habituellement « ok, une autre fois alors », mais là non, hors de question de lâcher l’affaire. Alors j’ai juste répondu « si si tu vas venir chez moi ». Bon avec le sourire hein, pas avec une tête de tueur. Et ce petit jeu a duré une dizaine de minutes, elle à chercher des excuses bidon (« il est tard », « mes chats sont tous seuls chez moi », …) et moi qui insistait, avec humour bien sur pour pas être trop lourdingue. Et tout à coup, miracle, Jésus Marie Léon, elle dit : « ok, mais on va chez moi ». Et voilà, bisous, fclose, super.

    Il suffisait d’insister. C’est tout.

    Alors voilà, je commence à comprendre deux ou trois choses :

    * Parler des rapports entre hommes et femmes met à l’aise (nous et elle) pour aller plus loin dans la sexualisation de la discussion. C’est un bon point de départ assez facile à amener.

    * Face à un refus, insister en étant sur de soi ne fait pas de nous un boulet dont elle aurait envie de se débarrasser sur le champ. Et insister avec un peu d’humour et en montrant son intérêt pour elle ça passe très bien.

    * Pour revenir au sujet de départ (plaire vs séduire), je pense quand même que ça n’a pas été trop compliqué hier soir parce que je plaisais à cette fille. Plaire, même si ça ne suffit pas, facilite bien les choses. Je réalise l’ampleur de la tache pour séduire une femme qui n’est au départ pas attirée par nous. Mais je commence à saisir le concept. C’est génial.

    Ca confirme malgré tout la phrase magique de Chrys « elles ne se laissent pas séduire par les hommes qui l’attirent le plus, mais par ceux qui savent dépasser ses résistances. »

    Bien le bonjour chez vous.

  8. @ Sylvain : YESSSS! Félicitation pour ton Fclose.

    En effet, plaire à une fille aide (beaucoup), mais ça n’est pas indispensable. Et ce que j’explique surtout à travers mon blog, c’est qu’il faut prendre le risque de faire des choses qui risquent de lui déplaire – insister pour qu’elle vienne chez soi (ou dans les toilettes du café) – ce qui est compliqué quand on est focalisé l’idée de cherhcer à lui plaire.

  9.  » La plaquer contre un mur de votre chambre en mode homme des cavernes et lui dire doucement dans l’oreille à quel point elle vous excite depuis tout à heure, c’est séduire.

    -Lui faire un Freeze Out et prétendre que vous êtes trop pré-selectionné pour vous faire chier à essayer de passer ses résistance, c’est chercher à plaire. »

    J’ai une seule chose à ajouter : Fuck yeah !

  10. @ Sylvain : Très inspirant ton témoignage. Et très bon article.

  11. Bonjour Chrys,

    Cet excellent article criant de vérité me révèle le besoin de te poser une question, j’ai vraiment besoin de ton avis. Je suis désolé pour le gros pavé, et j’espère que ma question est à la bonne place.

    Je suis nouveau dans la séduction, je m’y consacre depuis 2/3 mois, et je lis avec attention tes (vos !) articles: je progresse énormément, et j’obtient de bon résultats, (même si je n’ai pas encore réussi à close), en même temps sache que je pars de rien.
    Pour faire vite, j’était très très timide, et surtout un bon gros AFC (mais jamais needy).

    J’ai rencontré l’autre jour une superbe fille, qui me plait énormément (HB 8.5 selon mes critères,trop belle, trop bien fringuée, trop intelligente), pendant un covoiturage où je roulais. On a discuté pendant 3h dans la voiture, on s’est trouvé que des points communs, je l’ai fait rire bref, elle me propose de boire dans sa bouteille. Super bon moment, je propose de se revoir, ce qu’elle accepte avec grande joie. Je précise qu’elle est plus âgée: j’ai 23 ans et elle 25 ans. J’apprend aussi une chose importante: elle sors d’une rupture qui l’a un peu « bouleversée » selon ses dires. Je précise aussi que je suis dans la ville pour un temps limité: pendant 2 mois encore (+ un partie de l’été).

    4 jours plus tard, c’est le premier date: Je suis scrupuleusement beaucoup de vos conseils (pas de pression, détendu, player…). Je joue la carte du mec posé, attentif, je la laisse parler 80% du temps (ça tombe bien elle a pleins de choses à me dire, et est très intelligente.), je fait un peu de DHV, negs gentils, C&F.
    Dans le bar l’ambiance est excellente: elle est très vive, sourie tout le temps, rigole, glousse a mes blagues, garde constamment un EC sur moi, EC que je lui rends, ce qui donne des jeux de regards assez intenses. J’ai droit à la panoplie des IOI: EC appuyés, gloussements, relances sur des blancs, elle se touche les bras le cou souvent, et surtout passe sa main dans ses cheveux toute les 20 secondes (s’enroule même les cheveux autours des doigts), bref je me dit qu’il faut que je la K close quand on sors du bar.
    Pendant ce temps j’apprends que sa rupture date d’il y a 3 semaine et qu’elle est restée un an et demi avec lui. J’apprends aussi qu’elle souffre encore pas mal de la rupture (un barman naze violent avec les filles). bref.
    Après 2 h de rdv, je paye l’addition,et on sors du bar pour aller dans un autre. Mais là, surprise. Sans prévenir j’ai droit à un putain de shit test genre uppercut dans la machoire !

    Elle: « Je vais être très claire, juste, je sais pas ce que t’attends, parce que, tu m’as payée le un verre, mais je ne suis pas disponible. »
    Moi, désarçonné, je cherche la parade: « Non mais qu’est ce qui te fait croire que parce que je t’ai payé un verre j’ai forcément envie d’aller plus loin ? »
    Elle:  » Ah, parce-que j’avais besoins d’être claire, pas que tu crois que… »
    Moi: je la coupe, et je cherche a argumenter (je fait une erreur) « Je comprends, blabla, tu sait (je redis la même chose, bêtement) c’est pas parce qu’on paye un verre à une fille, qu’ on veux sortir avec elle, maaiiiiis » je met un « mais » inutile, et je suis paralysé, je sais plus quoi dire.
    Elle, sur un ton de défi: « Mais ?? »
    Moi: « mais… mais … » (pathétique, je répète le mot plusieurs fois et je ne sais plus quoi dire), je dit des trucs évasifs nuls.
    Elle: elle me sauve un peu et dit : » ah j’ai un peu cassé l’ambiance désolée, mais je passe une excellente soirée, sincèrement, bla bla bla. »

    On va boire un autre verre, elle insistera pour me payer les verres dans l’autre bar. je récupère petit a petit mon game en prenant sur moi. Je tente des petits Kino discrets (effleurer, toucher mains et épaule pendant un instant).
    La soirée se poursuit très bien comme si de rien n’était. Je lui fait un ou deux compliments, on parle de sexe d’un air détaché, elle rigole toujours autant, elle me dit que je suis intéressant. On boit un peu (modérément, on reste clair et clean), les heures passent, et, elle me dit que je suis beau (!), à un moment elle me dit même que j’ai un beau corps, que beaucoup de mecs aimeraient avoir.
    Je suis très surpris mais je ne rougi pas (petit sourire et léger rire de ma pars)

    La soirée passe, elle me parle à plusieurs moment de son ex (« c’est un connard », bla bla…), après 4 heure et demie de date (!), je luis dit que je suis fatigué et nous rentrons, sur le chemin j’ai droits aux  » oh on passe devant là ou j’habitais avant (chez son ex), ça me fait chier, je dois le revoir pour des questions d’argent etc… » après, on passe devant le bar ou il bossait (j’ai pas de chance: même discours).
    Finalement après 5 heures de date, on se quitte (la bise…) et elle me dit qu’elle veux qu’on se revoie.

    Bon. Maintenant je me pose plein de questions, je ne sais pas quoi penser de tout ça, je suis un peu déboussolé: est ce que j’ai déjà un pied dans la friend zone, ou bien j’y suis déjà jusqu’au cou ? Qu’est ce que je peux faire? Qu’elle stratégie choisir ?
    Sache que cette fille me plait énormément, elle représente plus que l’idéal physique et intellectuel pour moi, je suis prêt à faire beaucoup efforts pour elle.

    Désolé encore pour ce monstrueux pavé, mais j’avais besoin de ton avis d’expert.

    Merci beaucoup de ton aide Chrys 😉

    A bientôt,

    Skragger

    • Salut Skagger,

      Cas typique de la PEUT-ÊTRE qui balance des signaux mixtes, soit parce qu’elles veulent que tu gardes un peu espoir pour continuer à leur donner de l’approbation, soit parce qu’elles savent pas vraiment ce qu’elles veulent avec toi.

      Le problème avec ce genre de nana, c’est qu’il est difficile de savoir si elle a un intérêt sincère pour toi(même léger) ou si elle cherche juste à se booster l’ego avec le premier mec pas trop mal qui mord à l’hameçon (ego qui a peut-être été heurté par son ex ?).

      Un peu comme le mec qui débute dans la séduction, rarement validé par les nanas, va, à chaque fois qu’il trouve une fille qui mord à l’hameçon, balancer une panoplie de réplique de prizing/negs/C&F parce que ça lui donne la sensation d’être valorisé (il ne fait pas cela pour SEDUIRE, il le fait pour son EGO), ce genre de fille avec une faible estime d’elles-mêmes va essayer de jouer avec les mecs et les manipuler pour obtenir un max d’approbation.

      Peut-être même que la seule chose qu’elle veut c’est retourner avec son mec et que tu n’as jamais eu aucune chance avec elle… Mais comme tu la divertis, elle te laisse croire le contraire pour que tu restes accroché à elle.

      Visiblement, il y a deux choses que tu n’as pas fait et dont je parle assez régulièrement sur ce blog :

      1. Escalader, et au bon moment.
      2. Être sincère sur tes intensions avec elle.

      1) Tu la revois, tu commences à flirter avec. Jusque là ça se passe bien. Cependant, à un moment où le flirt est intense et captivant, au lieu de capitaliser en démarrant l’escalade physique, tu te dis « je vais attendre plus tard le bon contexte pour l’embrasser ».

      C’est une erreur que nous avons probablement TOUS fait : penser que la compliance est figée dans le temps et qu’on peut attendre le contexte idéal pour conclure tranquillement. Malheureusement, ce n’est pas comme ça que ça se passe. Il suffit d’un rien pour que l’état émotionnelle d’une personne chance. Elle a peut-être envie que tu la touches/que tu l’embrasse tout de suite, mais il suffit qu’elle repense à son ex, que tu dises un truc qui la vexe ou qu’elle reçoive une mauvaise nouvelle par SMS pour ne plus du tout le vouloir. Alors tu DOIS chercher à capitaliser quand tu est dans un pic émotionnel : quand les émotions d’envie et d’excitation sont très élevées. C’est le moment où la compliance est la forte. Le choix d’une personne est pris sur l’instant. Alors il faut bien choisir cet instant…

      Ici y’a un moment où tu aurais pu escaladé, et tu as préféré attendre. Cela ne veut pas dire que ça aurait forcément marché, mais au moins tu aurais eu un bon aperçu du niveau de compliance max que tu peux obtenir (si rejette catégoriquement ton escalade physique par exemple, c’est mauvais signe).

      2) Elle te dit qu’elle ne cherche rien avec toi, et ton réflexe est de lui dire « moi non plus, pourquoi tu t’attendais à quelque chose ? ».

      Penses-tu que cette réponse va te permettre d’avancer ? Si elle est juste là pour la validation, elle vient d’avoir la confirmation que tu ne feras rien, et même si tu tentes quelque chose elle te reprochera de t’avoir prévenu !

      Comme je l’ai dit plusieurs fois, dévoiler ses intentions n’est pas une erreur. Mon expérience, et celles de nombreux autres hommes, m’ont montré qu’on a plus de chance de conclure en assumant son intérêt pour une fille qu’en cherchant à le dissimuler !

      Et ce n’est pas parce qu’elle te plait et que tu ne veux pas d’une relation platonique avec elle que tu vas paraitre needy !!! Si elle te balance un shit-test comme celui-là, soit tu ne dis rien et tu lis fais un petit sourire au coin pour lui faire comprendre que c’est des conneries, soit tu la regardes droit dans les yeux et lui dis d’un air un peu aguicheur « désolé, mais on ne va pas pouvoir être JUSTE ami, je te trouve trop sexy pour ça 😉 ».

      Jouer au « je t’aime moi non plus » avec une fille NE MARCHE PAS ! C’est un truc qui ne marche que sur les personnes super needy, qui ne peuvent pas s’empêcher de se faire des films et s’accrocher émotionnellement dès qu’ils choppent un IOI.

      • Après t’avoir lu j’ai l’impression d’avoir passé 5h avec une fille qui n’était là que pour qu’un « beau mec » l’écoute parler, mec qu’elle serait ravie de le voir basculer dans sa friendzone tellement elle le trouve intéressant.
        Ça fait peur comme analyse…

        Mais moi je n’ai franchement pas envie d’être comme son ami gay, son confident, ou je ne sais quoi !

        Tu es bon psychologue : elle a effectivement dit qu’elle manquait de confiance en elle.

        Je pense plus qu’elle ne sait pas ce qu’elle veut, effectivement : elle me dit clairement qu’elle n’est pas disponible, mais d’un autre coté elle m’envoie toute une série de IOI, et me fait même ouvertement plusieurs compliments sur mon physique.
        Comme tu l’as bien dit la seule raison logique est qu’elle fait ça uniquement pour son égo et que je n’ai aucune chance avec elle depuis le début.
        Bon, partons du principe que je n’ai PAS aucune chance, (dans l’autre cas, c’est game over et je dois next), qu’est-ce que tu préconiserais pour mon prochain rendez-vous ?

        Concernant les compliments sur mon physique, ils ont été faits au moins 2h après m’avoir dit qu’elle n’était pas disponible. Son état d’esprit a-t-il pu changer ? Est-ce possible qu’elle se soit dite : « c’est bon il a passé mon shit test, il n’est pas la juste pour m’attirer dans son lit ce soir, peut-être qu’il vaut le coup de s’y intéresser et de le ranger dans la case futur petit copain potentiel » d’où les compliments plus tard après avoir passé le shit test ?

        En ce qui concerne ma réponse à son shit test, je n’avais pas le sentiment d’être un needy, je n’ai pas répondu « moi non plus, pourquoi tu t’attendais à quelque chose ? ». J’ai dit « c’est pas par ce que je te paye un verre que je veux forcément aller plus loin » Pour moi (je me trompe peut être ?) je lui ai fait une réponse de Hard to Get, c’est à ça que je pensais quand je l’ai dit. C’est une phrase que j’ai entendu sur les conseils d’un autre site.
        Si je lui avait dit une phrase comme celle que t’as conseillé : « désolé, mais on ne va pas pouvoir être JUSTE ami, je te trouve trop sexy pour ça 😉 », J’ai peur qu’elle se serait sentie mal à l’aise et qu’elle aurait du coup écourté le rendez-vous en s’en allant tout simplement (on marchait dans la rue pour aller dans l’autre bar).

        Pour ce qui est de l’escalation physique, j’ai essayé un peu. Mais je dois dire quand même que vu que je suis nouveau dans la séduction, j’ai encore peur de toucher les filles, donc quand je le fait, c’est juste pour effleurer ou poser la main sur son épaule, ou son genou, et encore c’est toujours avec un prétexte (genre quand je me lève ou que je lui fais une confidence). Tu vas me dire que ce n’est pas du pas assez comme l’escalation physique ? Mais sache que pour moi c’est déjà beaucoup, n’étant pas tactile du tout à la base.

        Dernière chose.

        Tu ne fais pas mention dans ta réponse (sur le blog non plus je crois ?) du fait qu’elle vient de rompre; depuis 3 semaine après une LTR de 1 an et demi, et qu’elle est donc, comme elle l’a dit plusieurs fois, « bouleversée », brisée etc… Surtout qu’elle dit que cette relation s’est très mal finie (un mec violent physiquement avec elle) tu vois le genre de situation ?

        J’ai lu sur d’autre blogs que ces filles doivent être gamée différemment, qu’il faut revoir sa stratégie, la baser sur l’écoute, et l’analyse, mais aussi se montrer patient, compréhensif et mature. Ce que je pense avoir fait. Qu’il ne faut pas la brusquer avec des techniques de player (aussi efficaces soient elles dans tous les autres cas).
        J’ai suivi cet article tiré de l’expérience personnelle de l’auteur : http://www.seductionbykamal.com/seduire-fille-qui-vient-rompre/), peut-être lis-le, et dit moi ce que tu en penses ?

        😉

        • Salut Skatter, désolé pour la réponse tardive. Je n’avais pas vu ce commentaire :-S

          Même si elle fait peur, cette éventualité est tout à fait plausible. Certaines filles préfèrent la validation à tout autre chose et peuvent te laisser croire que tu as une chance avec elles pour te garder en orbite. C’est un scénario plutôt courant !

          Aussi, pour une fille faire un compliment de ce genre ne veut strictement rien dire. Plein de filles m’ont aussi dit que j’étais beau sans vouloir aller plus loin. Va sur facebook et regarde combien de nanas disent à leur copine qu’elle est « mignonne », « trop belle », « canon ». Ca ne veut pas dire qu’elles sont intéressées (au sens romantique bien sûr). Et trouver quelqu’un « intéressant /divertissant » ne signifie pas non plus le trouver attirant. Il y a un tas de personnes qu’on peut trouver très intéressantes pour leur humour ou leur culture générale, sans être attiré par eux.

          Concernant l’article de Kamal, je ne l’ai pas encore lu. Je te ferai un retour de dessus. Mais de mon expérience, j’ai également réussi plusieurs fois avec des filles qui venaient de rompre, notamment ma copine actuelle (cela faisait 4 jours seulement) et je n’ai pas appliqué de stratégies différentes qu’avec les autres. Si une fille décide que c’est fini, elle peut passer très vite à autre chose. Si elle met fin à la relation pour tester son mec et lui faire un électrochoc (pour qu’il s’investisse davantage), elle n’a pas vraiment rompu dans son exprit…

          La morale reste la même : on ne peut PAS séduire tout le monde. Même si l’on s’y prend différemment.

          C’est plus rentable d’être très bon dans un game plan qui est taillé sur mesure pour nous et filtrer les filles qui y répondent positivement, que de s’adapter à chaque fille et à chaque contexte.

          Edit : comme ça fait déjà quelques jour, je pourrais savoir ce que ça a donné ? 🙂

          • Salut Chrys !

            Je ne m’attendais plus à avoir de réponse de ta part, mais tu sait quoi ? C’est pas grave. Puisque, ça y est. Je l’ai séduite. Kclose + Fclose =)
            Ma toute première vraie réussite depuis que je m’intéresse à la séduction. J’en suis très fier. Surtout que là on parle de de HB 8.5, et au moins autant en intelligence et en intérêts autre que le physique.
            J
            Cela m’a pris un peu de temps mais j’ai quand même réussi.
            Le deuxième date s’est passé dans un resto. Rien du tout ne s’est passé dans la soirée, j’étais fatigué, j’ai même l’impression d’avoir régressé sur mon game…
            Plusieurs jours plus tard après un échange de SMS bien sexués (des 2 cotés) elle me propose un ciné. Pendant la séance, elle continuait ses IOI à outrance. Après une bonne heure et demie de film je me décide timidement à poser ma main sur son genou (quand je te dit que je suis timide c’est pas un mensonge !), main que je retire tout de suite (par peur?), et là retournement de situation: elle reprend ma main et la repose sur son genou =)
            Je comprend donc que c’est bon. S’en suit des caresses mutuelles.

  12. oups le message est parti tout seul !

    Je poursuis. Le ciné est tellement bondé que je ne tente pas le Kclose. C’est plus tard dans le bar ou nous allons que je tente enfin le Kclose, juste après qu’elle m’ai regardé en haussant les sourcils d’un air (« qu’est ce t’attends, imbécile ! ») elle me demande même : « je t’impressionne ? » (pfff…LOL !), ce qui m’a poussé à agir.
    Je la ramène chez moi, et elle me dit qu’elle est « indisposée »…
    On passe quand même une excellente soirée où elle dormira chez moi (mais sans sexe !)

    2 jours plus tard elle annule son entrainement sportif pour un autre date, je la ramène chez moi à nouveau pour « regarder un film », maintenant je comprends pourquoi on appelle ça le « traquenard du film » …

    Malheureusement le sexe ne s’est pas très bien passé. Une cata totale à vrais dire. Je te passe les détails. Mais disons qu’elle n’a plus l’habitude des préservatifs (elle sort d’une LTR), en fait ça la brulait, et je n’avais pas de lubrifiants… Ça s’est donc fini très vite, brutalement, par un « stop on arrête ». Génial…

    Voilà, j’espère qu’elle n’est pas trop déçue et qu’elle aura envie de me revoir à nouveau, parce que deux jours plus tard (ce matin) je devais l’aider à déménager avec toute sa famille au complet, et ses 2 meilleurs amis. Elle me dit donc par SMS, qu’ « il serais bon pour toi comme pour moi de faire l’impasse sur mon déménagement pour éviter toute gène supplémentaire » et bla bla « et éviter toute rencontre fortuite avec la famille ».

    En tout cas je dois dire que je dois beaucoup cette conquête à mes lectures sur ton (votre) blog. Vos articles m’ont énormément aidé et m’ont vraiment guidé. J’ai tout appris ici (et sur quelques autres sites) mais vous avez vraiment le meilleur blog de séduction.. Je te remercie chaleureusement, et sincèrement pour tout ça. Vous, les coachs séduction avec vos conseils ont, je pense, changé ma façon de rencontrer les filles.

    Merci encore !

    A bientôt

    Amicalement,

    Skragger

    • Merveilleux ! 🙂

      En tout cas je dois dire que je dois beaucoup cette conquête à mes lectures sur ton (votre) blog. Vos articles m’ont énormément aidé et m’ont vraiment guidé. J’ai tout appris ici (et sur quelques autres sites) mais vous avez vraiment le meilleur blog de séduction..

      C’est le genre d’éloge qui me fait rougir :-p

  13. Pourquoi ai-je mis autant de temps à découvrir ton blog ? Enfin un vrai coach en séduction. Les autres sont presque tous des marchands margoulins (qui typiquement prennent 1300 euros pour enseigner des routines pendant un week-end), en France comme dans le monde anglo-saxon.

    Je retiens trois noms : Johnny Berba, Hypnotica et Chrys.

    Bonne continuation !

  14. Je vous remercie pour cet article, vous prodiguez de très bons conseils

  15. Pour résumer : au final ce qui est vraiment séduisant c’est le fait d’avoir les couilles de prendre des initiatives pour séduire les filles et non pas apprendre par coeur des techniques et des techniques qui sont un ramassis de conneries !

    Excellent article, j’aime bien la nuance entre le fait de plaire et le fait de vraiment SEDUIRE.

    En tout cas ça m’aide pas mal, merci 😉

  16. Fuck, j’ai lu des centaines d’articles de séduction, mais celui-là brise tous les autres et de très loin.

    ADS, FTS, etc; j’aime bien l’état d’esprit : ils nous proposent de développer un bon lifestyle, de devenir des hommes, c’est que du bon à prendre. Mais niveau filles, beaucoup trop de techniques et de théories socio-psychologiques (même assez « naturelles », c’est pas des tours de magie non plus) sur comment plaire, être séduisant. J’ai suivi ça pendant quelques mois et j’ai appliqué. Je me sentais mieux, plus confiant. Et pour la première partie du game ça marchait plutôt bien : j’ai commencé à aligner de plus en plus de rdv, je gérais bien, la plupart des filles étaient intéressées par moi. Mais il ne s’est jamais rien passé, sauf une fois où j’ai été un peu bourrin et je suis sorti 3 mois avec la fille.
    Puis l’été est venu, j’ai recommencé à l’étranger, je sentais que j’étais proche mais qu’il me manquait un truc : la prise d’initiative, l’action, celle où tu utilises tes couilles. L’ebook et le forum d’un certain « lair » ont alors révolutionné ma façon de penser : il me fallait juste 1) encore plus de leadership, diriger la date là où j’ai envie (dans mon pieu), 2) une logistique solide (j’ai appris les restos, parcs, hôtels et trains pour que mes dates soient le plus smooth possible), et 3) m’en foutre du résultat, ignorer totalement toute résistance (symbolique) de la fille et faire ça pour le fun. Quelques jours plus tard, premier FC de l’été en lieu public avec une fille rencontrée 3h avant. Puis une deuxième ramenée chez moi après la soirée où on s’est rencontrés. Puis une troisième qui m’a pris 3 dates et pas mal de résistance, en particulier une grosse LMR, mais que j’ai bien gérées. Le tout en deux semaines, et elles ont été des repeat customers; autant dire que je me suis bien amusé sur la fin de l’été.

    Et là j’ai vraiment compris les fondamentaux de la séduction. Ma vie s’en trouve changée, et je suis désormais très à l’aise avec le sexe, les filles et le contact physique (alors que j’avais de gros problèmes avec ça avant). Et ces fondamentaux, c’est exactement ton article. Il n’y a jamais besoin de chercher la validation de la fille, d’espérer susciter un IOI et d’attendre qu’ils viennent pour escalader. Il faut juste être leader tout du long, être très bourrin dans le fond mais en y mettant les formes, et SURTOUT : garder sa « frame ». Tu ne peux FC le premier jour que si tu es convaincu que c’est possible et que c’est même naturel, que tu fais aller la fille là où tu veux (malgré ses fausses résistances), et que tu ignores/gères habilement tout ce qui sort de ta frame.

    Thanks, and give us more please.

    • Génial. Merci pour ton commentaire, YLS. Je m’identifie totalement.

      J’étais chrétien avant de devenir athée… j’vais peut-être devenir chrystien là… chyrstolique…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*