Accueil 5 Autour de la séduction 5 Je ne suis pas « simpliste », je suis réaliste !

Je ne suis pas « simpliste », je suis réaliste !

La drague de rue, tout comme le processus de séduction dans son ensemble, est SIMPLE en soi.

Comment fonctionne la drague de rue ?

La phase de rencontre peut se résumer en 3 étapes :

  1. Approche : Créer un impact émotionnel.
  2. Rapport : Rassurer la fille.
  3. Logistique : Prendre son numéro.

Ces 3 choses peuvent se faire très vite. Souvent, 2 à 3 minutes suffisent. Et vous n’avez pas besoin de compétences sociales hors du commun. Techniquement parlant, ces 3 étapes peuvent se maîtriser très vite.

Approche

L’approche consiste à démarrer « fort », en créant un impact émotionnel.

Pour cela, certaines choses sont excellentes à faire :

  • Créer un effet de surprise, en abordant discrètement, sans sous-communiquer son intention d’aborder avant.
  • Savoir initier la proximité rapidement. Si possible, être relativement proche de la file dans les quelques premières secondes, au moment où on l’arrête.
  • Prolonger le tout premier contact visuel avec elle, au moins 10-20 secondes (plus si vous pouvez), à partir du moment où elle nous trouve du regard. En général, cela arrive dès le début, au moment où l’on lance notre opener.
  • Démontrer son intérêt.  Je le dis sans arrêt : savoir démontrer son intérêt – surtout non-verbalement – est indispensable pour séduire. Cela peut-être avec un regard expressif et pétillant (c’est encore mieux s’il en dit plus que vos mots et tout le reste de votre langage corporel), une petite phrase gentille – même si elle est légèrement maladroite – avec une voix bien posée, un léger sourire.

Vos armes :

  • Votre regard.
  • Votre expression faciale.
  • Votre voix.
  • Votre posture.
  • Votre capacité à bien exprimer votre idée.

Temps : 10 à 20 secondes.

Rapport

Vous pourriez faire une approche et enchaîner sur le numéro de téléphone en une seule phrase. Mais il manquera un élément dont les femmes ont besoin : le petit échange qui les rassure.

Beaucoup de mecs de la communauté pensent que le rapport est inutile, « AFC », parce que ça ne crée pas d’attraction et que ça démontre trop d’intérêt pour elle au départ. Je pense au contraire que c’est fondamental, parce que ça créé quelque chose d’encore plus important : de l’intérêt.

L’attirance et l’intérêt sont 2 choses distinctes. Une fille peut vous trouver beau, bien foutu, charmant, confiant, etc., mais ne pas vous trouver « intéressant » de son point de vue.

Par exemple, si vous démontrez trop les caractéristiques du dragueur en série, ou du « macho », elle peut trouver cela attirant. Vous sous-communiquez de la confiance , que vous êtes expérimenté avec les femmes, etc. Et c’est attirant, sans aucun doute. MAIS, sauf si elle a un état d’esprit très particulier (p.e c’est une femme qui préfère les coups d’un soir/plans cul sans attache), elle ne vous trouvera pas vraiment intéressant.

Si elle aime ressentir une forte connexion avec un homme, apprécier sa compagnie, etc., alors vous n’êtes pas le profil d’homme qu’elle recherche.  Vous ne l’intéresserez pas (même si vous l’attirez).

Elle peut vous montrer tous les soi-disant signaux « d’intérêt »  : avoir les yeux qui brillent, vous faire un gros sourire, ricaner, et même vous complimenter… Si elle n’est pas intéressée, c’est de la masturbation mentale…

Cela fait des centaines d’années (sinon des milliers) que les femmes ont appris à contrôler et refouler leur attirance sexuelle pour les hommes. C’est être naïf de croire que créer beaucoup attirance va miraculeusement « débrancher le cerveau de la fille » et la transformer en une sorte de zombie à l’esprit malléable. Les femmes contrôlent leur attirance, et même leur excitation, beaucoup mieux que les hommes.

Alors oui, elles ont besoin d’un peu de rapport, même très basique. Elles aiment que vous retiriez un peu de doute sur votre personnalité, et sur la nature de votre intérêt.

C’est à cela que sert cette petite phase de rapport de quelques minutes.

Faites les présentations : demandez-lui son prénom ; serrez-lui la main ; présentez-vous.

Montrer une petite touche de curiosité : même si ce sont les questions les plus bateaux du monde -comme sa profession, là où elle habite, ou son origine – tant que cela se limite à 2 ou 3 questions et que ça ne prend pas la forme d’un interrogatoire, c’est une BONNE chose. L’objectif est de lui montrer que vous avez sincèrement envie de briser la glace, pas de prouver que vous êtes le mec le plus original du monde (mettez votre égo de côté).

Sous-communiquer un personnalité rassurante. Cela créé plus d’intérêt que de sortir une vanne toutes les 5 secondes (et c’est plus facile !!). Les femmes remarquent quand vous êtes authentique et quand vous n’êtes pas. Est-ce que vous croyez qu’elles penseront que vous êtes naturel quand vous faites cela ? Vous pensez que ça va la rassurer ?

Vos armes :

  • La simplicité
  • La sympathie
  • L’envie d’échanger
  • Le détachement émotionnel (en particulier ne pas ressentir le besoin d’attirer/impressionner davantage, et ne pas paniquer pour avoir une conversation fluide et prolongée).

Temps : ~1 à 5 minutes.

Logistique

Si les deux premières étapes se sont bien déroulées, demander son numéro n’a rien d’une prouesse technique.  Il n’y a rien à savoir faire d’autre que bien exprimer sa proposition, c’est-à-dire :

– bien la formuler,

– Avec un intonation de voix qui donne l’impression que c’est naturel et une simple suite logique de cette brève rencontre (et jamais d’un ton peureux et hésitant). Quand cela est amené normalement, cela parait normal (donc parfaitement acceptable).

Parfois il faut aussi savoir persister légèrement, dans le cas où il faudrait forcer un peu l’intérêt de la fille. Ce qui demande également de savoir bien formuler sa persistance, avec un ton de voix approprié (assuré, jamais gêné).

Vos armes :

  • Bien formuler votre proposition/persistance
  • De la simplicité
  • Du courage.

Temps : ~10 secondes à 1 minutes

La vraie difficulté

Je pourrais vous montrer concrètement comment faire un bon pick-up en seulement une heure. Mais ce n’est pas parce que la rencontre est simple que le chemin pour devenir un bon séducteur est facile.

Si j’étais coach sportif et que je vous disais que pour perdre du poids il suffit de manger mieux et de faire plus d’exercice, cela ne vous ferait pas perdre instantanément 40 kg !

De même, pour avoir du résultat, il ne suffit de savoir comment ça marche. Vous devez beaucoup travailler sur vous-même.

En vérité, le travail du séducteur ne s’arrête pas à l’apprentissage pur et simple du processus de séduction (loin de là).

  • Vous devrez combattre vos peurs.
  • Vous devrez développer votre innergame : à la fois par la pratique en construisant des expériences positives de références, et dans votre vie quotidienne en améliorant votre estime de vous-même.
  • Vous devrez améliorer votre apparence : améliorer votre style, faire de l’exercice physique régulièrement pour vous réduire votre masse graisseuse, prendre de la masse musculaire, vous entretenir.
  • Développer un meilleur état d’esprit : en recardant de nombreuses croyances et perceptions sur la séduction, les femmes et vous-même.

Tout ça, c’est la partie la plus lente et difficile. Si vous partez de très bas, cela peut mettre des années, mais sera 100 fois plus bénéfique que de rester sur l’apprentissage du processus.

Apprendre la partie technique de la séduction est rapide. Changer pour devenir un meilleur soi-même, capable de plaire aux femmes sans artifice, et croire en ses capacités à séduire des inconnues dans n’importe quel contexte, est un processus LENT.

Ne pensez pas que je dise cela parce que « c’est simple pour MOI », ou parce que je cherche à vous faire croire que la séduction est plus simple qu’elle ne l’est en vérité.

J’essaie de vous aider en vous faisant ouvrir les yeux : la vraie difficulté ne se trouve pas tant dans le processus de séduction, mais dans votre aptitude à vous améliorer « intérieurement » et « extérieurement ».

La seule raison pour laquelle la séduction vous semble compliqué, c’est parce que la société et le marché de la séduction vous font croire qu’elle l’est.

Notre société met les femmes sont un piédestal. Elle nous fait croire que les hommes sont les seuls à avoir ardemment besoin de sexe et de compagnie. Que pour qu’une femme accepte d’en échanger avec nous, il faudrait la convaincre en ayant des moyens exceptionnels

  • De l’argent, un haut statut, une grande réputation, de la beauté.

OU

  • Appliquer des méthodes alambiquées, avoir techniques de séduction puissantes, être le Mâle Alpha absolu.

En réalité les femmes n’ont pas besoin de toutes ces choses-là pour vous désirer.

Elles veulent du sexe et de la compagnie masculine. Et la plupart des femmes rêvent simplement d’avoir un mec suffisamment masculin, qui prend soin de lui, et qui possède un bon état d’esprit. Elles ne demandent pas la lune, même ce profil d’homme est très rare dans notre société, y compris au sein de la communauté.

Les masques de la société…

C’est intéressant de voir à quel point la nature nous pousse à nous reproduire, tandis que la société fait tout pour nous empêcher de le faire…

Alors que nous avons tous un fort besoin de sexe,  qu’avoir un rapport sexuel peut nous procurer un niveau de plaisir presque inégalable, qu’on peut ressentir une putain tension sexuelle avec une fille juste en jouant un peu du regard avec elle, etc. La société nous inculte plein de croyances anti-sexe, pousse les hommes et les femmes à agir de manière asexuée, et aujourd’hui,  féminise les hommes et masculinise les femmes…

Une chose que j’ai remarqué ces dernières années, c’est que tout comme nous sommes conditionnés à voir les femmes comme « difficile » à séduire, beaucoup de femmes sont conditionnées à croire que si elles ne paraissent pas « difficiles » à séduire, l’homme ne voudra d’elle QUE pour le sexe. Elles pensent qu’elles doivent prétendre être le « prix », même quand elles désirent beaucoup coucher avec un homme et être en sa compagnie.

C’est à vous de leur montrer qu’elles n’ont pas besoin d’adopter ce comportement conditionné par la société.

Montrez-lui qu’elle peut vous plaire et vous donner envie d’aller au-delà du sexe en restant simple et naturelle. Faites-le en faisant tomber le masque en premier : soyez simple et naturel vous-même.

Vous n’avez pas besoin d’assurer un « One Man Show » et montrer toutes vos qualités sociales pour la séduire. Elle n’a pas non plus à vous montrer qu’elle est une fille « sérieuse ».

Gardez votre personnalité, et utilisez les armes que la nature nous a offertes pour séduire.

Les femmes sont plus agréables, plus dociles, et plus compliantes quand elles flirtent de manière simple et naturelle avec vous. Sans paraitre et sans calcul, sans le masque que lui a mis la société.

Le marché de la séduction n’aide pas…

Vous pouvez croire qu’en appliquant les conseils de la communauté vous agissez différemment. Mais en réalité vous changez simplement de masque…

Vous troquez celui du « gentil garçon » qui cherche à plaire en faisant plaisir, par celui de « l’Alpha »/du Prix, qui cherche à plaire en utilisant divers techniques d’attraction.

La plupart du temps, qu’un mec fasse l’un ou l’autre ne change pas grand-chose. Cela va inciter la fille à maintenir sa frame de « fille difficile ».

Au contraire, quand vous sous-communiquez à la fille que vous êtes simple et que vous ne vous prenez pas la tête, vous l’inciter à faire la même chose.

Personne n’a pas envie de passer pour une personne artificielle, coincée et calculatrice…

La réalité sur les trucs de la communauté

La réalité, c’est qu’à part quelques astuces pour escalader facilement et rapidement, la plupart des trucs qu’enseigne la communauté sont inutiles.

Les techniques d’attraction pour augmenter sa valeur n’ont jamais eu d’autre utilité que de combler un manque de confiance en soi.

D’ailleurs, pourquoi est-ce qu’un mec qui se sentirait déjà à la hauteur pour séduire une fille ressentirait le besoin d’hausser sa valeur auprès d’elle ?

Votre valeur est d’abord dans votre tête, puis dans ce que vous dégagez à travers votre apparence et votre attitude.

Elle dépend d’abord de votre estime de vous-même, puis des efforts que vous faites au quotidien pour améliorer votre attractivité et votre état d’esprit.

Les trucs comme les routines « DHV », le prizing, etc., ne font qu’aider les mecs qui ne se sentent pas à la hauteur au départ, à se sentir davantage valorisés dans leurs interactions.

Peut-être que ces « béquilles » peuvent vous aider au départ. Mais si vous avez déjà les qualités citées ci-dessus, c’est trucs là deviennent de la pure branlette intellectuelle.

Rendre la séduction simple ou compliquée dépend de vous !

Vous pouvez continuer à voir le processus de séduction comme ce truc compliqué qu’on ne comprend jamais vraiment, et ne jamais rien faire pour VOUS améliorer…

Ou vous pouvez décider de voir la séduction comme SIMPLE, et faire les efforts suffisant pour VOUS améliorer et la rendre plus facile. 

Ce choix vous appartient.

Moi, j’ai fait le mien ;-).

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

19 plusieurs commentaires

  1. Salut Chris,

    Je trouve que ton site est l’un des meilleurs concernant les conseils sur la drague. Ton approche est pertinente, pragmatique et réaliste.

    J’aurais bien voulu savoir ce que pense, quelqu’un comme toi, de l’emballement médiatique de ces derniers jours concernant le harcèlement de rue dont sont l’objet les femmes.

    Ça peut paraître bête mais ça me freine dans ma progression de la drague de rue et augmente mon apprehension. Je me doute que je ne dois pas être le seul.

    Une mise au point de ta part ferait le plus grand bien à ceux qui te suivent.

    • Pour moi, le harcèlement de rue n’est qu’un épiphénomène d’un problème public beaucoup plus large dans la société française : la recrudescence de la délinquance ces dernières décennies.

      Ces mêmes personnes qui harcèlent les femmes dans la rue sont celles qui insultent les passant qui ont le malheur de regarder vers eux. Ce sont aussi celles qui vandalisent sans raisons des biens publics, etc.

      Ces mecs ne se comportent pas mal uniquement avec les femmes, mais en société en général.

      Ce problème existe depuis un moment déjà. C’est simplement qu’il y a eu une récupération féministe depuis peu, relayé par les médias, qui l’a défini comme problème public.

      D’ailleurs, il y a eu d’autres récupérations politiques, notamment par les anti-immigrationnistes, qui ont fait remarqué qu’une très grande partie de ces harceleurs de rue étaient issus de l’immigration…

      C’est un sujet qui peut être intéressant à condition d’approfondir l’analyse, et de ne pas s’arrêter à l’interprétation victimaire des féministe « regardez les conditions inacceptables des femmes dans la société, sniff sniff »

      Mais concrètement, cela fait déjà 2 ou 3 ans que le problème a été médiatisé, et ça n’a jamais eu de répercussion sur la drague de rue telle qu’on l’entend dans la communauté. J’ai toujours les mêmes réactions, parfois positives, parfois neutres, parfois négatives. Je prends toujours régulièrement des numéros. Je revois et couche toujours avec des nouvelles femmes.

      Il faut savoir que les reportages la télé veulent faire du sensationnel pour l’audimat. Les quelques reportages que j’ai vu sur ce sujet ont été tourné à des heures et/ou dans des lieux calculés à l’avance pour favoriser les chances que cela se produise.

      Même si je ne nie pas que ça existe – notamment, ma copine m’a raconté récemment qu’elle s’était faite « coller » par un gars dans le métro parisien (que le mec à carrément collé sa bite en érection à travers son jean sur sa cuisse dans le métro parisien)- Il est BEAUCOUP moins présent dans le quotidien d’une femme que ce que la télé veut nous faire croire. La télé grossit toujours les traits !

      En fait, sauf si une fille vit dans un cartier populaire et mal fréquenté, ou qu’elle aime se balade tout seule le soir à proximité des bars/boites, elle ne se fera pas tant accoster. Elle se fera peut-être sifflé et appelé par un groupe de mal 2 ou 3 fois dans la semaine quand elle sera en centre ville, mais ce sera tout. En fait, cela dépend beaucoup des lieux que la fille fréquente…

      De plus, les filles sont intelligentes et savent distinguer ce genre de mec avec un homme plus sain (et sinon, tant pis pour elles!). Que ce soit dans l’habillement, la manière de s’exprimer, ou dans l’attitude, on laisse beaucoup d’indice…

      Cet emballement médiatique peut avoir des répercussions, notamment dans l’esprit des hommes qui peuvent avoir encore plus peur d’aborder, et favoriser davantage la commercialisation de la rencontre sur internet, etc. Mais je pense que les femmes fantasmeront toujours de rencontrer des hommes intéressants, peu importe le contexte.

      Pour avoir fréquenté pas mal de femmes ces dernières années, elles sont plutôt du genre à se plaindre qu’aucun mec intéressant ne vienne leur parler…

  2. Salut Chrys.
    Cela fait presque 10 mois que j’ai découvert ton site mais un peu près 2 ans que j’ai commencé la drague de rue par intermittence. je me suis mis comme principale contrainte de n’acheter aucun livre sur la séduction car je pars du principe que les informations qui sont déjà présentes sur le net sont suffisantes et que la pratique est non seulement plus importante, mais c’est elle qui me donne assez de recul pour filtrer / distinguer ce qui est faux /vrai /pourrait marcher/simplement du marketing de masse /reve/réalité , mais surtout de comprendre la profondeur de certains conseils qui semblent basiques tellement ils sont frappants et ou généraliser certaines de mes remarques ponctuelles sur le terrain qui rentrent en fait dans un cadre plus général.

    Une chose est sure ce n’est que depuis que j’ai commencé à suivre/ vérifier tes conseils (merci aussi à Andre Maltere que j’ai découvert via ce site) : assumer mon interet/opener direct -approche directe/ sous communiquer mon interet non-verbal / prendre la main en rdv/faire attention à l’apparence physique/ gestion de relation sur le long terme/ gestion de son propre intérêt dans une relation se soucier de son temps quand on drague / faire du nombre REGULIEREMENT/ sous communiquer qu’on est pret à partir à tout moment si compliance insuffisante après un certain nombre d’interactions/ ….. que j’ai réellement évolué personnellement et intrinsèquement car certaines de mes caractéristiques se sont révélées être des armes redoutables et d’autres je les cultivées (car en réalité les défauts et qualités une fois qu’on les assume ils ne sont plus bien ou mauvais en soi, tout devient contextuel et on apprend juste l’art perpétuel de la calibration de ceux ci). je n’ai pas des statistiques de feu et je n’en fais même plus régulièrement car je me contente d’aborder dans ma vie normale sans cession etc sans questionnement sur mon niveau d’énergie. Aujourd’hui même si prends un numéro et que j’ai pas soutenu le regard/ rapproché/toucher.. je ne serai pas content de moi car c’est sur cette maîtrise du non verbal que je juge ou pas la réussite d’un abordage parce que je peux le dupliquer ensuite . si je le fais bien et que la fille ne me donne pas son numéro je m’en fiche encore plus que lorsque qu’elle en me le donne pas tout simplement.

    j’ai encore beaucoup à apprendre( abordage de groupe à amiorer,nombre repère à améliorer , escalade intime, Fuck closes et plein de PETITES/ Grandes choses qu’il serait trop long de citer tellement la liste est longue) mais quand je vois l’état de détachement + authenticité+ humbilité + confiance + sourire « éternel » que je tends à développer je me sens bien dans ma peau car les femmes ne sont qu’une brique de ma vie , moins prioritaires que beaucoup d’autres (famille, amis, projets perso ..) bien que nécessaires et indispensables à mon épanouissement et j’assume cela parce que je veux juste en rencontrer + coucher+ fidéliser certaines.

    Tout ca pour dire que je me suis longtemps retenu de commenter sur ce site sur plusieurs articles et profonds/simples/ réalistes et je ne l’ai jamais fait sur aucun site d’ailleurs, mais devant la lecture de celui ci- je ne peux que te dire MERCI CHRYS. Les ordres de grandeur que tu indiques sur les phases, le découpage que tu en fais (notamment le phase de rapport très différent du CONFORT), la suite logique du numéro et le CHOIX d’accepter la séduction comme simple/réaliste au risque et d’accepter les efforts qu’il faut pour cela… tout y est. Je ne connais presque rien du jargon technique verbal à part des bases apprises sur ce site (Fclose, Kclose, LMR….) heureusement que je m’en suis écarté très tôt (à vrai dire j’aurais même pas eu le temps de les apprendre et appliquer je crois). Je souhaite à tout débutant de commencer par cet ARTICLE et de vérifier par lui-même avant de tenter autre chose.

  3. Salut chrys..j ai 4 petites questions. 1er j entends souvent que l homme se feminise..comment et pourquoi? 2eme le look a t il vraiment son importance ds la drague de rue, j ai des amis qui drague et on pourtant des coupe de cheveux merdique voir negliger pour exemple. 3 eme pk quantité (resultas) et qualité es compatible? Et une petite derniere pk les femme prefere internet que se faire seduire dans des lieux comme la rue …merci pour tes reponses d avance 😉

    • Salut Khaled,

      Vraiment désolé d’avoir pris autant de temps pour te répondre… Pas mal de choses à faire ces derniers temps !

      1er j entends souvent que l homme se feminise..comment et pourquoi?

      En fait, c’est au sens social du terme. Les hommes prennent de plus en plus de caractéristique qu’on accorde traditionnellement aux femmes. Par exemple, la passivité, la réactivité émotionnelle, etc.

      Cela n’a pas forcément à voir ni avec leur orientation sexuelle, uniquement avec leur états d’esprit et comportement.
      Les raisons sont diverses. Les relais comme la télévision, le cinéma par exemple. La déstructuration du modèle familial traditionnel aussi. Ce serait long et pas nécessairement productif (puisque notre problématique principale reste la drague) de rentrer dans les détails.

      2eme le look a t il vraiment son importance ds la drague de rue, j ai des amis qui drague et on pourtant des coupe de cheveux merdique voir negliger pour exemple.

      Fais 100 approches avec un look négligé, 100 autres avec une coiffure et un style vestimentaire soigné… Tu verras une (sacrée) différence…

      Est-ce que l’apparence compte ? Evidemment ! Elle fait partie des principales variables qui créent de l’attirance chez une femme.

      3 eme pk quantité (resultas) et qualité es compatible?

      Oui ! La quantité peut (et doit) être au service de la qualité.

      As-tu plus de chance de trouver une fille (1) mignonne, (2) agréable, (3) disponible, (4) intéressée, en en abordant 10 filles… ou 100 filles ?

      Parfois, passé par le quantitatif est important pour obtenir du qualitatif. C’est le cas en drague de rue. Pour démarrer une relation agréable, il faut trouver la fille qui correspond au mieux au profil que tu recherches. Et, hormis un coup de chance, tu ne la trouveras jamais du premier coup ! Aborder assez de fille pour trouver CELLE qui correspond à ce profil, c’est mettre le quantitatif au service du qualitatif.

      Et une petite derniere pk les femme prefere internet que se faire seduire dans des lieux comme la rue

      D’expérience, les femmes sont plutôt ravies de me recontrer directement, sans écran interposé, et trouve ma démarche excitante, originale et plaisante (pas toute, évidemment, mais un nombre relativement élevé tout de même).

      Le truc c’est que la plupart des mecs qui les abordent dans la rue en général sont vulgaires, intrusifs, et collant. Quand elles disent qu’elles n’aiment pas que les mecs les abordent dans la rue, elles parlent de ces mecs là.
      En fait elles sont plutôt ravies qu’un mec élégante, agréable et poli viennent leur parler… A condition qu’il s’agisse de filles suffisamment intelligentes pour faire la différence.

  4. Salut chris,merçi pour tes reponses. Meme tardive cest tres sympa. J aimerai ajouter une autre question puisque tu es assez caler ds ce domaine. Cest quoi que tu appelle une approche direct ? Dire a la fille quelle te plait et prendre son numero? Et par rapport a ta reponse. En gros si j aborde 100 femme qui corresponde a mes criteres j ai plus de chance de tomber sur une ou plus avec qui sa peut marcher?

    • Cest quoi que tu appelle une approche direct ?

      Être direct, c’est communiquer son intérêt. Tu peux le faire verbalement, ce qui est très utile dans les situations comme la rencontre de jour, ou tu es contraint par le temps. Mais tu peux aussi le faire non-verbalement, par ton attitude : ce qui peut-être plus approprié dans des situations plus sociales, et aussi lors des RDV, car tu ne vas pas répéter à la fille qu’elle te plait, tu vas lui montrer par ton attitude (ce qui va générer de la TS).

      En gros si j aborde 100 femme qui corresponde a mes criteres j ai plus de chance de tomber sur une ou plus avec qui sa peut marcher?

      Statistiquement, tu as 10 fois plus de chance d’en trouver une si tu en abordes 100, que si tu en abordes 10 !
      –> On ne peut pas plaire à toutes les filles qui nous plaisent
      –> Toutes les filles qui nous plaisent ne sont pas dispo pour te recontrer
      –> Toutes les filles qui nous plaisent n’ont pas un état d’esprit et une personnalité qui te convient

      Aborder un nombre relativement élevé de fille nous permet d’en rencontre au moins UNE qui correspond à tous ces critères.

      Souvient toi que la phase d’approche est principalement une phase de filtrage, pas de séduction.

  5. Bonjour, avant tout merçi pour tes reponses.Voila j aimerai avoir ton avis sur un sujet. Celui de s excuser en abordant une femme. Beaucoup disent qu il y a pas de raison de s excuser d aborder ect.. tu en pense quoi tt simplement.

    • J’en ai parlé dans mon ebook.

      Pour moi, c’est de la branlette intellectuelle.

      A partir du moment où :
      1) Tu n’oublies pas les bonnes manières quand tu adresses la parole à une fille (tu ne sexualises pas direct, tu n’es pas intrusif, etc.)
      2) Tu t’exprimes dans un français correct.

      Tu peux dire « bonjour », « salut », « excusez-moi », etc. ça n’aura absolument pas d’influence sur le résultat.

  6. mais quand on nest un ado ça fonctione parreille ou pas?

  7. salut chrys!
    j’ai découvert ce site il y a peu et les quelques articles que j’ai eu à lire mes pousse à te dire bravo! j’aime bien ta philosophie.
    L’histoire de la pilule bleue et rouge dont tu as fait allusion dans l’un de tes articles… c’est ce qui rend ce site vraiment different de plein d’autre du genre et j’aime! bravo à toi encore!
    Deux pétite questions! ( Désolé si elles ont déjà eté traitées dans les précedents articles / je ne les ai pas encore tous lus).
    1) A moins que je ne me trompe, tu recommande les approches directe que les indirectes!
    Alors, est- ce aussi valable pour les milieux fermés? ( lycé, fac, etc). si je me prend un râteau dans la rue, je ne revois plus la fille et je passe à autres chose! contrairement aux endroits fermés où je frequente les mêmes personnes pour une certaine durée! je trouve que faire des approches directes risquerai même de nuire à la réputation ( surtout s’il y a enchainement des rateaux). on risque de passer pour un dragueur en serie!
    2 ) Toujours dans le cas des milieux fermés, comment s’y prendre avec des filles que l’on a longtemps ignorées ( par peur, timidé, etc).
    Parce que, si moi j’etais une fille, je trouverai ça bizare qu’un mec qui m’a ignoré pendant 2ans ( par ex) alors qu’on est dans le même milieu viennent tout à coup me sortir une approche directe ( genre il me trouve mignon).
    Qu’est ce que t’en pense toi et comment s’y prendre concretement dans ce cas?

    • 1) A moins que je ne me trompe, tu recommande les approches directe que les indirectes!
      Alors, est-ce aussi valable pour les milieux fermés? ( lycé, fac, etc). si je me prend un râteau dans la rue, je ne revois plus la fille et je passe à autres chose! contrairement aux endroits fermés où je frequente les mêmes personnes pour une certaine durée! je trouve que faire des approches directes risquerai même de nuire à la réputation ( surtout s’il y a enchainement des rateaux). on risque de passer pour un dragueur en serie!

      Il faut savoir que mes conseils sont principalement portée sur un mode de rencontre en particulier : la rencontre de jour. Celle-ci a l’avantage de nous faire rencontrer des pures inconnues, mais le désavantage d’être contraint par le temps et parfois une légère inquiétude de la fille (qu’est-ce qu’il veut ? Combien de temps il va rester ?).
      Donc, dans ce contexte-là, je préconise d’aller droit au but, afin d’aller vite et d’être rassurant sur ses intentions.
      Dans un milieu fermé, le direct « verbal » n’est évidemment pas recommandable. Par contre, tu as plus de temps.
      Pour ce genre de situation, je recommande de sous-communiquer son intérêt sans le verbaliser. Quand tu discutes avec une fille, tu maintiens l’EC, tu inities la proximité, tu peux la complimenter aussi, etc., pour lui donner des signes que tu es probablement intéressé (sans trop te trahir). Si la fille est intéressée, elle réagira positivement à ses « petits indices » que tu lui donnes. Par exemple : elle maintient l’EC, elle est à l’aise avec ta proximité, elle est flatté quand tu lui fais un compliment, etc.
      Alors tu pourras escalader sans trop gros risque.

      2 ) Toujours dans le cas des milieux fermés, comment s’y prendre avec des filles que l’on a longtemps ignorées (par peur, timidé, etc).
      Parce que, si moi j’etais une fille, je trouverai ça bizare qu’un mec qui m’a ignoré pendant 2ans ( par ex) alors qu’on est dans le même milieu viennent tout à coup me sortir une approche directe ( genre il me trouve mignon).
      Qu’est ce que t’en pense toi et comment s’y prendre concrètement dans ce cas?

      Soyons précis : il s’agit d’une fille pour qui tu n’es qu’un anonyme qu’elle connait uniquement « visuellement » ?
      Dans ces contextes-là, initier le rapport est relativement simple : tu peux simplement commencer par la saluer, ou lui demander un service. Puis, une fois que le rapport est établi, tu peux aller lui parler plus naturellement, et voir si ton charme lui fait effet.

      Bien sûr, pour faire cela, il ne faut pas avoir trop d’anxiété, et un peu de pratique… Pour quelqu’un qui fait du SPU, qui a l’habitude de dépasser sa peur et d’interagir avec des nana qu’il ne connait pas, c’est beaucoup plus simple que pour quelqu’un qui n’a jamais abordé et qui n’a aucune pratique… (contrairement à ce qu’on pense, draguer dans la rue sert aussi à saisir des opportunités dans sa vie de tous les jours).

  8. Bonjour chris;) dis moi pourquoi certaines personne ne s imaginé pas trouver la femme de leur vie en dragant dans la rue Et ni crois pas pour les autres non plus? Et J entends souvent qu après 30 ans c’est limite la drague de rue. Tu en pense quoi?

    • Salut Kaled,

      Je viens juste de m’apercevoir de ton com. Oups :-).

      Tout simplement une question d’imagination et de conception de la rencontre dans la rue… Les gens n’y crois pas parce qu’ils ne s’imaginent pas pouvoir rencontrer quelqu’un dans la rue. Ils ne s’imagine probablement pas non plus qu’on peut faire des rencontres tout à fait banales, avec des femmes normales, dans ce contexte là.

      Sonde la plupart de tes amis, demandeur-leur comment ils peuvent rencontrer des femmes. La plupart de diront : grâce au travail, au cercle social, internet, éventuellement en bar/boite, mais peu, si ce n’est aucun, n’imagine faire une rencontre dans la journée, même par pur hasard.

      Nous ne croyance que ce que nous envisageons possible…

  9. J’ai remarqué que tu n’écris plus d’articles, il y’a une raison ?

  10. Chris is come back? Ou finish?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.