Accueil 5 Dragueur Professionnel 5 Innergame : les 4 niveaux de perception en séduction
perception en séduction innergame

Innergame : les 4 niveaux de perception en séduction

Vos perceptions, et plus spécialement :

  • celle de vous-même,
  • celle des femmes,
  • celle du processus de séduction,

…sont des éléments clés de votre succès.

Elles déterminent une grande partie de votre réussite ; des objectifs que vous vous fixez aux résultats que vous obtenez en pratiquant. Sans perception positive, vous n’obtiendrez aucun résultat positif. C’est valable en séduction, en relation, et dans tout autre domaine.

Durant mon parcours, je suis passé par plusieurs stades. J’ai d’abord eu des perceptions très limitantes, puis, au fil du temps, celles-ci se sont améliorées. Ça m’a permis de débloquer mon potentiel et, sans doute, de nombreuses autres choses qui ont attiré mon succès.

À y réfléchir, je suis passé par 4 grandes étapes. 4 étapes qui, comme les étages d’un immeuble, m’ont amené au sommet de la réussite.

J’ignore si beaucoup d’hommes ont parcouru ces mêmes états. Mais qu’importe ! Je ne cherche pas à « schématiser » le chemin du succès. Chacun doit emprunter sa propre voie pour ça. J’évoque seulement de mon expérience (mes « breakthrough ») en souhaitant inspirer une bonne partie d’entre vous.

Voici ces 4 niveaux de perception en séduction :

1) Je ne plais pas beaucoup aux filles, et la séduction dépend de facteurs totalement hors de mon contrôle.

C’était, grosso modo, la perception que j’avais du jour où j’ai commencé à m’intéresser aux femmes jusqu’à celui où j’ai découvert les premiers conseils de séduction sur internet.

J’ai eu une vie affective plutôt correcte par le passé. Mais j’accordais tout le crédit à la chance, et, dans un sens, c’était bel et bien grâce à elle ! Une fois la fille avait joué le rôle du mec et m’avait draguée activement ; une autre elle s’était servie d’un entremetteur pour me faire savoir qu’elle me trouvait mignon…

Cependant, ces exs n’étaient pas dans le « top beauté », et je croyais toujours être incapable de plaire aux filles au-dessus de « 8 ».

Puis, quand j’ai atterri dans une ville inconnue pour mes études supérieures, toutes mes tentatives de séduction se sont soldées par un échec. Et, pendant des mois, j’ai espéré qu’un de ces fameux « coups de chance » arriverait.

2) Les filles sont difficiles, le processus aussi.

Ensuite, j’ai une (semi) révélation : j’ai découvert la « séduction ».

Mon état d’esprit changeait…

Mon sentiment d’impuissance disparaissait avec le nombre d’articles, d’ebooks et de conseils que je lisais. Je me mettais à rêver du jour où je maîtriserai le processus de séduction sur le bout des doigts. Du jour où je serai capable — en « internalisant » maintes techniques — de séduire les filles que je désirais.

C’était une première marche franchie. Réaliser qu’on a le contrôle de la situation, c’était mieux que de se penser impuissant et de tout miser sur la chance. Seulement, le processus me paraissait être ce mécanisme hyper complexe qui demande de suivre des phrases, de maîtriser une panoplie de techniques et de compétences sociales, sans quoi séduire resterait impossible.

Percevoir la séduction ainsi n’aide pas beaucoup en réalité… Cela encourage à aborder, à pratiquer la drague, mais tant qu’on perçoit la séduction comme COMPLIQUÉE, elle l’est.

Un entrepreneur américain (Jason Fried) disait « tout est simple jusqu’à ce qu’on rende tout compliqué ». C’est tout à fait vrai, surtout pour la séduction.

Dès lors qu’on croit que c’est compliqué, on fait en sorte (inconsciemment) de tout compliquer, même avec les filles très intéressées ! On s’oblige à « valider des phrases », tourner autour du pot, utiliser des techniques inutiles. Tant de choses qui complexifient un processus pourtant simple en soi… Parce que notre perception nous force à penser que c’est nécessaire.

3) Le processus de séduction est simple. Mais les filles sont compliquées.

Dieu merci, j’ai vite écarté cette perception du procès.

J’ai eu la chance de rencontrer des bons dragueurs, d’en lire d’autres, et d’avoir un esprit assez critique et lucide pour m’apercevoir que la séduction était simple. J’ai réalisé que le style de drague minimaliste était plus efficace.

Ça a été le début de mes gros progrès. La peur de l’approche avait (presque) disparu ; je prenais 6 fois plus de numéros, j’avais davantage de rencards et de fcloses que jamais auparavant.

Le seul « hic », c’était qu’en dépit d’avoir réalisé cette simplicité je croyais toujours au fond de moi que les femmes étaient sélectives (du moins les plus attirantes d’entre elles) et qu’il fallait approcher la perfection pour les intéresser.

Bien sûr, un bon nombre de qualités sont requises pour leur plaire. Mais celles-là sont souvent moindres, comparées à ce qu’on imagine.

J’avais DÉJÀ, sans le savoir, les qualités requises. Mais comme je croyais que non, je continuais à me mettre une « pression de la performance » pour me hisser au niveau que, selon moi, les filles attendaient d’un homme. Et, en partant du principe que l’autre sexe restait difficile à conquérir, je me limitais et compliquais encore la séduction…

4) Le processus est simple et les femmes sont faciles !

Un jour, j’ignore pourquoi (peut-être à la lecture d’un livre), une pensée m’a traversé l’esprit — comme une révélation.

Je me suis dit « OK. Je sais que le processus de séduction est simple, et je le perçois comme tel. Mais j’ai encore l’impression qu’il faut que ma valeur soit très élevée pour plaire alors que, finalement, ce n’est peut-être pas le cas… Peut-être que les filles sont moins sélectives qu’on le pense, et, qu’avoir les qualités que j’ai déjà suffit, du moins avec celles qui sont disponibles. »

Je me suis instinctivement figuré la tronche, le look, la manière de s’exprimer et l’attitude de certains mecs qui sortent pourtant avec des filles sublimes.

« Parfois, me suis-je dit, je ne me sens pas assez à la hauteur avec ces filles au moment de les aborder alors que, si je voyais la plupart de leurs exs, je m’apercevrais sans doute que je n’ai absolument rien à leur envier ! Finalement, peut-être que je vois les filles comme plus difficiles qu’elles ne le sont en vérité !… Tout comme je voyais le processus plus difficile qu’il ne l’était. Peut-être que les filles sont faciles !… Plus facile que je l’imagine, que les autres hommes l’imaginent, que la société nous le laisse imaginer. Et, peut-être même, que les femmes elles-mêmes le pensent. »

J’ai ouvert un fichier Word et j’ai écrit toutes mes réflexions dessus. Je ne voulais pas prendre le risque de les oublier. Puis je n’ai pas cessé de les ruminer dans ma tête, comme pour me convaincre qu’elles étaient justes.

Deux jours plus tard, de sortie en centre-ville, je vis une femme très élégante assise à un arrêt d’un bus. Un mec était en train de (mal) la draguer. J’ai attendu sur le côté, en hésitant à prendre mon tour, si l’autre daignait laisser la place.

Puis il est parti. Mais, au lieu d’y aller de suite, mon premier réflexe fut de me dire qu’elle en aurait ras le bol si un second mec l’accostait. Je me suis ressaisi : « Chrys, rappelle-toi : les filles sont faciles !… », et ça m’a donné du courage.

Contrairement à la première idée, elle a apprécié mon approche. Nous avons discuté plusieurs minutes, puis échangé nos numéros ; et, le lendemain, je l’ai ramené chez moi pour une partie de jambe en l’air qui dura jusqu’au petit matin.

Cette expérience m’a convaincu. Seul dans mon lit, après qu’elle soit partie, j’ai soliloqué : « Purée !… Mais en fait, les filles sont CARRÉMENT plus faciles que je le pensais ! »

Aujourd’hui, quand je vois une fille, je me dis que :

  1. si elle est intéressée pour me rencontrer – et elle l’est une fois sur 2 ou 3 – et…
  2. si elle ne traîne pas de trop gros complexes (sexuels, moraux, ou autres),…

Elle sera (probablement) facile à séduire !

Ce n’est pas seulement le processus qui est simple, les femmes AUSSI (perception).

Votre réalité est LA réalité

perception en séduction seduction drague innergame femmes

Il n’existe pas UNE réalité, mais une infinie qui dépendent de vos perceptions.

Je suis convaincu que la réalité est bien plus subjective qu’on ne le pense.

Si vous voyez le processus de séduction comme compliqué, il le deviendra – parce que vous percevrez de la complexité partout, y compris là où il n’y en a pas.

Mais ça ne s’arrête pas là. Vous pouvez percevoir la séduction comme un processus simple, mais croire que les femmes sont difficiles – qu’elles se « donnent » difficilement, qu’elles sont très sélectives.

Alors :

  • Vous ne vous sentez pas tout à fait à la hauteur ;
  • Vous vous mettez une pression inutile, qui parasite votre spontanéité, votre assurance, et un tas d’autres choses ;
  • Et, pire encore, vous sous-communiquez à un niveau inconscient votre perception, ce qui incite les filles à devenir compliquées… Peut-être parce qu’elles auront peur d’être jugée, ou pour faire ce qu’elles veulent de vous (invitation au resto, ou engagement, ou peu importe).

Mais laissez-moi vous dire une bonne chose : tout n’est qu’illusion !

Croire que les femmes sont « difficiles » arrange tout le monde :

  • Les hommes, parce qu’ils peuvent se vanter d’avoir couché avec une nouvelle fille (s’il était admis que c’était facile, quelle gloire en tireraient-ils ?)
  • Les femmes, parce que ça leur permet de se prizer, de se faire inviter, de garder les mecs en orbite autour d’elles, de les fidéliser.
  • La société, parce que ça fait marcher l’économie. Un humoriste américain, Dave Chapelle, disait « Si les hommes pouvaient baiser les femmes dans des cartons, ils n’achèteraient jamais de maison ! » Il n’est pas si loin de la réalité…

Mais, dès lors que vous connaissez ce « secret » – les femmes sont faciles, elles ont faim en réalité ! – vous les regardez différemment, vous n’interagissez plus pareil, vous vous sentez plus qu’à la hauteur !

Cette croyance vous fait percevoir les femmes différemment ; cette perception devient VOTRE réalité ; votre réalité devient LA réalité. Puis les femmes sont aspirées par CETTE réalité : elles deviennent faciles (ou tout du moins : plus faciles).

Et, après le sexe, elles vous diront : « Wow, jamais j’aurais cru que ça pouvait allez aussi vite ! »

À bon ? Moi si !

-Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

22 plusieurs commentaires

  1. J’ai bloqué quand je suis arrivé à « j’ai soliloqué » hahaha.
    Non plus sérieusement c’est un très bon article.

    Pour faire un parallèle intéressant qui va peut-être parler à plus de gens, c’est la réussite en business. Souvent, quelqu’un qui aura construit un business en partant de rien, qui aura énormément bossé pour et qui sera ainsi passé par tous les stades, pourra en définitive « recréer » son schéma à l’infini. Rien n’aura changé pour lui, si ce n’est qu’il sera armé de son expérience passée (expérience positive de référence) et surtout, comme tu l’expliques, de son mindset « c’est facile ».

    Par exemple, un mec comme Schwarzenegger que de nombreux hommes admirent, n’a pas réussi dans de nombreux domaines par hasard. Le mec travaillait énormément, et à côté visualisait sa réussite pour se conditionner. Au final, il en est arrivé à accomplir « facilement » ce qu’il a fait car il était obligé de voir son cheminement comme « facile » pour réussir.

    Si on pense que c’est difficile, on se met une balle dans le pied. Mais ça, tu l’as mieux expliqué que moi ! 🙂

    Sam

    • J’ai bloqué quand je suis arrivé à « j’ai soliloqué » hahah

      C’est pourtant un mot très usité de la langue française :-p

      Si on pense que c’est difficile, on se met une balle dans le pied. Mais ça, tu l’as mieux expliqué que moi !

      Bien résumé !

      Merci pour ton retour Sam 😉

  2. Trés bon article

    Clair que tout est une question de perception, encore une fois tu donne de bonne clef pour pouvoir rencontrer des femmes sans se mettre une pression de ouf : )

  3. Salut chrys

    bon article,mais désolé je ne suis pas d accord sur certaines choses..deux exemples qui me viennent en tete..hier j ai avouer à une fille qu m attirait que j aurais aimé qu on puisse boire un verre et peut etre aller plus loin..et la réponse « tu sais je te vois plus comme un confident,un grand frere,mais je t aime beaucoup » évidemment c était prévisible..mais malheureusement trop répétitif…décu…je suis parti voir une vendeuse dans une brasserie,avec qui j avais discuter 5 ,6 fois…et en lui demandant si elle aimait les glaces,je lui ai dit « peut etre est ce un peu audacieux,mais pourrais je vous inviter à manger une glace? » et avec un sourire elle m a dit « désolé j ai un copain » super…on tombe de haut..je lui ai dit »ah mais je n avais pas d idées dérrière la tete » ..mais bon impossible meme de rester en contact…donc non ce n est en rien facile..la plupart des hommes vont se faire friendzoner..et encore c est la médaille d or quand on y parvient…la plupart du temps c est la néantzone..c est une certaine réalité des faits,que certains coachs occultent pour leurs affaires….ca permet de vendre du reve..et ce meme pas une question de voir le verre à moitié plein..ou vide..c est que le constat est la..c est dur…difficile…et ça n rien d une marche progressive..bien au contraire c est chaotique…
    C est un forum,après chacun exprime son opinion…mais non le ressenti de tous les jours n est pas spécialement en notre faveur..

    • Tu peux tomber sur de tel cas, mais comme c’est dit plus haut :

      Aujourd’hui, quand je vois une fille, je me dis que :
      si elle est intéressée pour me rencontrer – et elle l’est une fois sur 2 ou 3 – et…
      si elle ne traîne pas de trop gros complexes (sexuels, moraux, ou autres),…

      La 1ère tu devais déjà être depuis longtemps en fz donc c’est mort, après à toi de voir si malgré ce que tu lui as dit tu restes en ‘contact’ comme avant ou tu zappes. Moi perso je zappe si ça serait le cas. Malgré que je n’ai pas un grand succès, quoi parfois je tombe sur certaines où j’aurais jamais penser y arriver et pourtant, bon je suis pas un dragueur comme ici juste un petit niveau plutôt relation longue aussi. Bref j’ai un avantage si je pourrais dire, c’est que j’arrive assez facilement à me détacher d’une femme 8 peu importe la note. Juste 2 jours ou au pire 1 semaine où c’est pas le top mais après je passes très vite à autre chose et je peux ‘retomber’ sur une autre qui me plait tout autant voir plus que la précédente où je pouvais me faire des films 😀
      Et la seconde pour ton cas ben ça arrive au moins si c’est la vérité elle est franche.

      • dans le premier cas..honnetement Kevin je ne peux pas zapper,cela fait 7 mois que l on se connait…et bon..elle est plutot sympa..mais je ne suis pas son style..elle l a dit de manière correcte..et sans blesser..mais c est la répétitivité de la chose qui devient pesante…entendre toujours la meme histoire..les memes arguments…le jour ou une fille sera attirée physiquement…je vais à Lourdes allumer un cierge..;)
        et se dire que pas mal d efforts pour ça…une copine en plus ..c est bien…mais bon voila,c est MR Friendzone ou rien du tout…pour la deuxième..franchement elle pu mentir parceque je ne lui plaisais pas..physiquement..moralement..ou l attirance n était pas la…non je suis désolé c est difficile…sinon il n y aurait pas autant de célibataires ..c est un fait qui indéniable… l excuse du copain est souvent dite pour ecarter un prétendant..c est la meilleure pour les filles..que cela soit vrai ou pas..

    • J’ai dit que les femmes étaient faciles (y compris celles qui me rejettent), mais attention ! elles le sont pour moi, parce que j’ai travaillé ma perception des femmes (ma propre réalité) et aussi parce que j’ai fait en sorte – en bossant sur mon apparence, en acquérant de l’expérience, et maintes autres choses – de les RENDRE faciles pour moi.

      Je pense aussi que, dans l’ensemble, si on retire quelques obstacles psychologiques (copain, raisonnement débile et consort) les nanas sont réellement faciles – du moins avec les mecs qui les attirent. Parfois, il suffit d’être isolé entre 4 murs avec quelques-unes pour s’apercevoir à quel point les filles ont littéralement FAIM de sexe, faim d’hommes… L’image qu’elles donnent en société n’a rien à voir avec leurs désirs réels.

      • Tu as bien résumer:

        « Les femmes sont faciles avec les mecs qui les attirent.. »

        Et qui les attirent à votre avis ?

        Sinon oui je confirme, les femmes tiennent un discours devant les copines et un autre quand elles sont seules avec nous…

        Certaines sont mêmes attirer sexuellement par des mecs que la société place comme moche (blanc, 1m70, lunettes, avec poils…), mais c plus dur de l’avouer que l’attirance sur un mec beau.

      • Il est sur que les personnes peuvent changer de comportement…suivant les circonstances. ..l état d esprit..les femmes quand elles sont en groupe ont tendance à être plus hautaines…que si elles sont seules…enfin c est peut être une impression…pour en revenir a la facilité…c est un terme qui peut convenir pour certains…mais pas pour d autres…je repense à cette excuse du copain qui revient très souvent….et qui mine de rien est une barrière presque infranchissable…pour les caracteristiques psychologiques..il y a des constantes qui reviennent…comme la sélectivité. .elle existe…ce n est pas possible de le nier….

  4. Bonjour Thierry.

    Escuse moi mais je me permets d’intervenir. je pense que ton pb se résume en deux étapes:
    – l’agressivité à l’approche
    – le volume.
    Sur certains autres de tes commentaires, j’ai vu que tu n’es pas trop pour le volume genre faire 50 approches pour coucher avec une fille. et quand tu decris l’amertume de la friend zone, on a l’impression que ton but ce n’est pas coucher , mais avoir l’approbation de la fille.

    Stp rapelle toi que ton objectif c’est de coucher avec des filles, je dis bien coucher , pas discuter, pas attendre leur attention, pas numcloser, pas faire des dates, mais conclure.
    Si tu viens pour l’apporbation, les filles le ressentent. d’où ta friendzone.
    Essaie ceci: sort faire des sessions en laissant ton tel chez toi avec pour objectif d’approcher pour filtrer = escalade physique rapide (tenir sa main plus longtemps quand vous vous saluez et tu vois comment elle reagis). si les filles réagissent bien ou pas, tu leur proposes de se deplacer (par exemple, marcher simplement dans une direction que tu indiques).
    je répete tu laisses ton telephone dehors. ton but c’est conclure par un déplacement. Fais ca une semaine et tu verras que ta perception va beaucoup changer. juste 1 semaine.

    • Bonjour aubinot
      bien au contraire tout commentaire est le bienvenu , surtout le rien qui est très pertinent .pour ‘ l agressivité ‘ Je ne pense pas l être , d après ce qui est dit , il faut etre direct. .mais effectivement ce n est peut être pas la bonne méthode…pour le nombre , normalement à Marseille ce devrait être simple , mais les filles sont encore plus hautaine qu’ ailleurs…j aimerais bien les performances des coachs de séduction. ..elles seraient divisées par deux..
      pour l approbation , oui tu as entièrement raison….mais je ne peux me contenter que de ça. ..ce n est pas faire d essayer…alors lui effectivement. .il y a quelques tels dans mon carnet…mais ils ne servent pas à grand chose..et il y aussi le fait que depuis 15 ans je n ai plus eu une seule relation physique. ..c est devenu presque une légende ce genre de moments intimes…

      La friendzone , hélas , est vraiment comme une bouée de sauvetage crevée..ou la médaille en chocolat..aux jeux olympiques. ..on fait avec…on ramasse les miettes…mais dire que la séduction c est facile..non et non. ..c est tout sauf facile….Si les coachs voient ca comme prendre un café le matin…c est loin d être le cas du commun…

      Faire l amour avec une femme semble presque demander la lune. ..tellement les critères de sélection sont délirants….

      Je vais essayer ce que tu m as proposer…peut être que c est une approche plus efficace..mais aubinot comment fais tu pour gérer l indifférence. .la non attirance.. ou la friendzone ? ce serait intéressant de savoir…merci en tout cas de ton message

    • Bonjour aubinot
      bien au contraire tout commentaire est le bienvenu , surtout le tien qui est très pertinent .pour ‘ l agressivité ‘ Je ne pense pas l être , d après ce qui est dit , il faut etre direct. .mais effectivement ce n est peut être pas la bonne méthode…pour le nombre , normalement à Marseille ce devrait être simple , mais les filles sont encore plus hautaine qu’ ailleurs…j aimerais bien les performances des coachs de séduction. ..elles seraient divisées par deux..
      pour l approbation , oui tu as entièrement raison….mais je ne peux me contenter que de ça. ..ce n est pas faire d essayer…alors lui effectivement. .il y a quelques tels dans mon carnet…mais ils ne servent pas à grand chose..et il y aussi le fait que depuis 15 ans je n ai plus eu une seule relation physique. ..c est devenu presque une légende ce genre de moments intimes…

      La friendzone , hélas , est vraiment comme une bouée de sauvetage crevée..ou la médaille en chocolat..aux jeux olympiques. ..on fait avec…on ramasse les miettes…mais dire que la séduction c est facile..non et non. ..c est tout sauf facile….Si les coachs voient ca comme prendre un café le matin…c est loin d être le cas du commun…

      Faire l amour avec une femme semble presque demander la lune. ..tellement les critères de sélection sont délirants….

      Je vais essayer ce que tu m as proposer…peut être que c est une approche plus efficace..mais aubinot comment fais tu pour gérer l indifférence. .la non attirance.. ou la friendzone ? ce serait intéressant de savoir…merci en tout cas de ton message

  5. premièrement, je sais ca semble evident. arrête toute masturbation. quand tu parles, je percois que tu le fais.
    deuxième fais du sport chaque jour (pendant 1semaine) : courir par exemple 10 à 20 min par jour en vitesse le matin (ca bouste ta confiance plus que tout autre chose).
    tu abordes 5 filles par jour en moins de 30 min (qu’il pleuve qu’il neige) (hors echauffement)
    tu appliques le meme scénario: approche blabla + echange prenom (tu prends la main et tu dures avec) + tu proposes de se deplacer.
    C’est un engagement d’une semaine. apres tu verras que tu seras un monstre (par rapport à maintenant).

    Pour ta question sur le rejet, fais tes 3 premières approches pour t’échauffer en mode (je vais me faire exploser: tu es direct verbalement et escalade physiquement). tu commences ta vraie session dès ta 4e. je dis bien tu sors sans ton tel. un numero ne se nique pas. ton objectif prendre le risque la toucher, de lui proposer de se deplacer. ta victoire c’est d’oser , quelle reagisse bien ou mal on s’en fout. ca te liberera. en plus ca m’intéresserait bien de faire un tour à Marseille pour tester moi meme . j’y ai jamais été. petit clin d’oeil à Chris, ni vu ni connu 🙂

    • Peut être que le fait de n aborder que des serveuses. Ou des filles travaillant dans les brasseries est limitant…mais aborder des inconnues…si un jour tu veux venir à Marseille. ..oui ce serait sympa…et tu pourrais voir que les filles font très princessses ….et sont hyper sélectives….mais bon..il faut savoir franchir ses limites…

  6. J’ajoute un autre point. et peu etre plusieurs personnes ne seront pas d’accord. ton caractère needy est ton meilleur atout. plusieurs personnes disent qu’il ne faut pas etre needy, etc. mais comment ne pas etre needy quand on a rien sous la main depuis???? ..même les meilleurs coach ssavent que s’ils ne sont pas en abondance, la need atitude revient.

    Donc assume ton caractère needy . en assumant ca devient non plus la needy attitude, mais l’assurance en ta conviction que les filles aiment le sexe et que toi aussi tu sais ce que tu veux. si une fille te fait ce reproche, tu lui dis que tu assumes sans cligner des yeux.

    • Salut aubino !

      « J’ajoute un autre point. et peu etre plusieurs personnes ne seront pas d’accord. ton caractère needy est ton meilleur atout. plusieurs personnes disent qu’il ne faut pas etre needy, etc. mais comment ne pas etre needy quand on a rien sous la main depuis???? ..même les meilleurs coach ssavent que s’ils ne sont pas en abondance, la need atitude revient. »

      Je suis d’accords mais il y a une différence entre être peu confiant avec les femmes et malgré tout croire en ses chances et être peu confiant et être désespéré

      • Mike….ce n est pas forcément être désespéré. ..mais voir que peu de succès. ..auprès de la gente féminine. ..se répète..c est dur…dans les grandes villes…comme tu disais..la tentation est forte…et on culpabilise. …

  7. @Thierry sa ne sert sert rien de vouloir prendre un numéro ou invité une femme si tu ne flirt pas, et si n’y pas pas tension sexuelle entre vous.

    Beaucoup de debutants pensent qu’il faut juste aborder et discuté de la pluie et du beau temps et d’un coup essayer de l’embrasser ou de demander un numéro…

    Il faut donc qu’il y a une alchimie entre toi et la fille pour que tu es un minimum de résultats, il faut que tu travail la calibration et la tension sexuelle avant tous.

    • Oui vanity tu as raison..la tension sexuelle est essentielle…sans elle on peut discuter pendant des heures..sans que rien ne se passe…l impression d avoir assister à une conférence. …alors comment faire…? être trop dans l amical..ne fait que repousser le problème. …pour l instant il n y a pas vraiment de solution. ..

  8. @Chris très Bon article et tu démontre les bases !

    Par contre le coup ou tu passe après un autre mec qui drague une femme (et que lui a eu un rejet) et que toi comme par magie tu la met dans ton lit en 10 minutes c un peu gros…

    • 1) C’était le lendemain, pas 10 minutes après… Si tu veux toute l’histoire, c’est elle qui m’a relancé le lendemain après-midi. On a échangé quelques texto brefs, je lui ai demandé ce qu’elle faisait le soir. Elle m’a répondu que rien. Et je l’ai invité à prendre un verre. Ensuite on a finit chez moi. Y’a aucun « exploit » : la fille était intéressée, j’ai escaladé.
      2) Ce n’est pas qu’on passe après quelqu’un que c’est nécessairement mort. En boîte, certains mecs passent après 15 autres et concluent…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.