Accueil 5 Autour de la séduction 5 En quoi l’expérience est bénéfique pour votre vie sexuelle et affective
En quoi l’expérience est bénéfique pour votre vie sexuelle et affective

En quoi l’expérience est bénéfique pour votre vie sexuelle et affective

Nous savons qu’il est important d’acquérir de l’expérience pour affiner ses compétences d’une part, et améliorer votre innergame de l’autre.

  • Plus on pratique, plus on s’améliore.

C’est vrai pour n’importe quelle discipline, qu’elle soit manuelle, artistique ou intellectuelle. Ça l’est aussi pour les compétences dites « de séduction » comme aborder les filles, mener une conversation, escalader.

Plus vous faites, meilleur vous devenez.

  • L’expérience est également nécessaire pour se rendre compte de ce que l’on vaut. Pour prendre conscience de que l’on est capable de réaliser.

Dans mon livre sur la drague en journée, j’appelle ça les expériences positives de références (ou EPR).

Plus vous expérimentez un résultat — réussir une interaction agréable, prendre un numéro, embrasser, isoler ou autres —, plus vous prenez confiance en votre capacité à obtenir ce résultat.

Un homme qui n’a jamais abordé, aussi grand, beau, musclé, sociable et intelligent soit-il, aura beaucoup moins confiance en lui lorsqu’il s’agira d’accoster une fille dans la rue, comparé à un type a priori moins attirant, mais qui aborde souvent (= qui a accumulé beaucoup d’expérience de référence.)

Ce n’est pas tout. Les bénéfices de l’expérience vont plus loin encore.

Même un homme avec énormément de facilité à séduire, qui n’a pas eu besoin de beaucoup pratiquer pour obtenir les résultats qu’il souhaitait, doit acquérir une expérience substantielle auprès des femmes.

Mieux que de forger ses compétences, l’expérience offre une vision réaliste des femmes et des relations

Ne croyez pas que la réussite en séduction est gage de compréhension des femmes ou de réussite en relation.

Certains hommes peuvent avoir succès auprès des femmes grâce à des facteurs favorables. Ils sont beaux, populaires, confiants, sympathiques ; des qualités qui leur facilitent la tâche et les dispensent d’avoir à percer les mystères de la psychologie féminine.

Mais, lorsqu’il s’agira d’avoir des relations à long terme, ces prérequis ne suffiront pas.

C’est avec l’expérience que l’on développe une représentation claire et réaliste des femmes, de ce que l’on peut attendre d’une relation amoureuse et des difficultés auxquelles on devra faire face.

L’expérience fait passer de l’illusion à la réalité

Une bonne partie des hommes, avec leur perception idéaliste de la femme et de l’amour, compte sur leur relation (et indirectement leur partenaire) pour être heureux.

Ce n’est pas possible.

Une femme peut au mieux permettre à un homme d’être plus épanoui dans vie. Elle peut le sortir d’une certaine solitude, lui apporter son affection, du sexe, du fun. Ça s’arrête là.

La relation ne règle pas les problèmes.

Un homme qui souffre d’un manque d’estime de lui-même, d’une situation économique difficile ou whatever, va continuer à souffrir de ses problèmes.

Ce sera à lui seul de les solutionner.

À vrai dire, il est plus probablement que ce soit l’inverse… Que sa copine les exacerbe, s’il la choisit mal.



C’est un exemple des nombreuses illusions dont on se défait difficilement sans avoir fréquenté un certain nombre de femmes.

Avant cela, même en étant averti, par moi ou quelqu’un d’autre (un coach qui ferait bon son boulot par exemple), ça ne suffira pas à intégrer pleinement la croyance.

C’est comme lorsqu’on dit à un débutant que les filles adorent le sexe et être soumises au lit, voire légèrement humiliées…

Certains y croient à un niveau rationnel, mais lorsqu’ils se retrouvent avec une fille ils se mettent à en douter et préférer jouer la sécurité.

Seule l’expérience donne les certitudes !

C’est lorsqu’ils commenceront à s’apercevoir que les filles jouissent davantage quand ils donnent des coups de boutoir, puis que la fessée et les brutalités érotiques les excitent, que l’idée va se matérialiser en conviction. Autrement dit par l’expérience.

De même, vous pouvez être d’accord sur l’idée qu’une fille ne vous apportera pas le bonheur ; qu’aussi douce soit-elle au départ, elle peut devenir chiantes et désagréables si vous ne lui fixez pas des limites et qu’on ne la recadre pas. Et pourtant, attendre à un niveau inconscient que votre nouvelle relation vous comble entièrement sans qu’aucune difficulté n’advienne.

La pleine prise de conscience passe par l’expérience

En outre, c’est l’expérience qui fait prendre conscience des réelles difficultés d’une situation.

Je vous donne un exemple.

Quand on s’intéresse à l’approche, on croit d’abord que les difficultés pour aborder une femme sont « techniques » — quels openers et autres techniques utiliser pour réussir à aborder une fille ?…

En revanche, on ignore les difficultés d’ordre émotionnelles, comme la gestion de l’anxiété avant l’approche et de la pression qu’on ressent pendant les premières secondes.

On pense qu’en trouvant les solutions aux difficultés « techniques », les difficultés émotionnelles se résoudront d’elles-mêmes.

Qu’est-ce que l’on découvre par l’expérience : que c’est l’inverse !

  • Que 80% (ou plus) de la difficulté réside dans cette gestion émotionnelle (qui soit dit en passant ne s’apprend que par la pratique).
  • Que c’est en s’améliorant dans cette gestion émotionnelle qu’on s’améliore techniquement. Un mec parfaitement à l’aise à l’approche trouvera spontanément quoi dire (qualité de l’opener), le dira bien (delivery) et donnera davantage envie d’interagir (bitch sield).

Un pur débutant qui n’a jamais abordé peut lire toutes ces infos, et même penser qu’elles sont probablement justes, ça ne le fera pas renoncer à sa quête de « l’opener magique » et il continuera à se branler intellectuellement sur cette phase.

C’est comme pour la nage : on peut étudier 1000 fois les mouvements de brasse dans les moindres détails, tant qu’on ne s’est pas jeté à l’eau ce n’est que de la branlette. Ça ne sert à rien.

Expérimenter, voilà le secret !

Les théories et les conseils UTILES, on ne les trouve que lorsqu’on commence à connaître son sujet…

Expérimenter avant de s’engager

Acquérir de l’expérience en fréquentant des femmes, ne serait qu’en flirtant, permet prendre conscience des enjeux d’une relation.

  • D’une part, c’est en fréquentant les filles qu’on peut savoir avec lesquelles ça peut coller, et avec lesquelles il n’y a aucune chance.

Les femmes donnent des indices très tôt sur leurs défauts en relation. Ces défauts s’exacerbent avec le temps. Si vous en percevez, vous pouvez être certains qu’ils vont s’accentuer au fil des mois et des années.

Par exemple, si une fille montre quelques signes de jalousie et possessivité seulement après l’avoir embrassée, il y a fort à parier qu’elle sera très jalouse et possessive en relation.



Idem si elle commence à vous faire quelques reproches, ou à monter des signes de neediness. Ces défauts vont s’aggraver avec le temps.

Si vous vous fichez d’être en couple avec une fille qui casse les burnes sans arrêt, ou qui vous « flique » comme une baby-sitter avec un gamin de 3 ans, aucun problème : engagez-vous !

Si, comme moi, vous connaissez les défauts qui vous horripilent et font fondre votre intérêt chez une femme, vous feriez mieux de revoir vos ambitions à la baisse avec elle et d’en faire (au mieux) une Sexfriend.

  • D’autre part, ça fait aussi prendre conscience qu’échapper à la routine et à la perte d’intérêt dans un couple n’est pas si simple, loin de là.

Je sais ce qui se passe dans l’esprit des débutants quand ils lisent ce genre de conseils chez les débutants…

  • Échappe à la routine !…
  • Soit détaché du résultat !…
  • Ne recherche pas la validation !…
  • Etc.

À froid, ils bombent le torse en se disant « T’inquiètes, je vais gérer ! »

Mais les premières fois, quand ils vont êtes immergés dans le contexte (par seulement en imagination), ils vont systématiquement se faire trahir par leurs émotions.

Parce qu’ils n’ont pas encore saisi la difficulté, surtout sur le plan émotionnel.

  • Éviter la routine, ce n’est pas seulement quand votre motivation est gonflée à bloc durant les 2-3 premières semaines, c’est tout le temps !
  • La gestion de l’attirance dans le couple demande une vision à long terme pour le couple, de maintenir des efforts et éviter de nombreux pièges à nana.

Vous n’aurez réellement conscience des enjeux que lorsque vous aurez eu quelques relations de plusieurs mois, voire années (pas nécessairement exclusives). Et quand vous aurez commis des erreurs.

Avant, vous restez dans l’abstraction théorique.

Conclusion

Je pourrais parler encore longtemps de l’impact de l’expérience sur sa vie sexuelle et affective, et donner plein d’autres exemples.

Cela dit, un article qui dépasse les 1500 mots suffit pour vous donner une bonne idée générale et, surtout, vous motiver à ne pas rester passif en comptant sur la providence.

Retenez surtout que :

  • L’expérience va vous donner une vision beaucoup plus réaliste de la séduction et des relations amoureuses — notamment ce à quoi vous pouvez/devez vous attendre, et effacer les illusions que vous vous faites (l100% de réussite, la relation parfaite et sans effort…)
  • Vous comprendrez bien mieux les femmes, leurs comportements, leur psychologie. À moins que vous ne viriez homo ou adhériez à fond au mouvement MGTOW, cela vous sera utile.
  • C’est ce qui va valider à un niveau subconscient les bonnes théories, et écarter les mauvaises, celles auxquelles on a tendance à croire bêtement quand on est inexpérimenté.
  • Vous obtiendrez une idée plus claire du genre de femme avec lequel vous voulez une relation amoureuse, et quelles femmes sont à éviter. La première erreur en relation, c’est « l’erreur de casting », ne l’oubliez pas !

Nous sommes dans un monde où l’on reproche à l’homme d’aller vers les femmes, d’être cavaleur et même d’avoir des désirs sexuels (hétéros).

On peut avoir tendance à penser que l’expérience auprès des femmes est dispensable.

Mais rappelez-vous : l’honorable société, qui nous vend cette idée, génère aussi un taux de divorce record, énormément de frustration sexuelle, de la solitude, de la névrose et de la dépression.

Voulez-vous vraiment suivre le chemin qu’elle vous susurre ?

+ : La conquête de la femme est l’aventure la plus exaltante de l’Homme. (C’est Maupassant qui le dit !)

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

4 plusieurs commentaires

  1. Article de qualitayy et « pourboire » envoyé ! 🙂

    En te lisant, tu m’as permis de m’améliorer et d’obtenir pas mal de résultats, tant sur moi-même qu’avec des filles (de toute façon les deux sont liés) là où toutes mes autres lectures (forums, site de séduction, livres…) ne me faisait que stagner (voire régresser..) à force d’entendre tjs les mêmes choses énoncées robotiquement.
    Il me reste encore des progrès mais c’est déjà la moindre des choses que je puisse faire pour te remercier.

  2. Bonjour Chrys

    Article remarquablement écrit et très lucide , une relation ne reglera jamais tous les problèmes,bien au contraire,et l experience est indispensable pour mieux appréhender les choses..
    J aurais vraiment voulu te donner un pourboire,mais je n ai pas de carte..vraiment désolé..mais c est sincére..
    Sinon et bien j ai eu ma première aventure depuis 16 ans lol avec une personne rencontrée sur tinder,j aurais aimé qu on aille plus loin ,mais pour le moment elle prefere s amuser, le démon des 45 ans peut etre 😉 j essaie de m améliorer à ce niveau,mais il y a encore un long chemin..
    Mais Chrys il faut vraiment que tu continues à écrire non seulement c est un plaisir de te lire,mais tu vas à l opposé de toutes les chiméres que les pseudos coachs vendent à leurs cliens, et on à besoin de ces contres exemples.
    Merci encore !

    • Merci Thierry.

      J aurais vraiment voulu te donner un pourboire,mais je n ai pas de carte..vraiment désolé..mais c est sincére.

      T’inquiète pas, ce n’est pas une obligation morale, et puis tu participes déjà beaucoup sur le blog :-).

      Mais Chrys il faut vraiment que tu continues à écrire non seulement c est un plaisir de te lire,mais tu vas à l opposé de toutes les chiméres que les pseudos coachs vendent à leurs cliens, et on à besoin de ces contres exemples.

      Je réaffirme ce que j’ai déjà écrit par le passé (dans ce post qui date de 2016) :

      ce blog est avant tout un projet à long terme, qui ne s’arrête pas à la simple recherche de bénéfice financier. Je ne vous laisserai jamais tomber du jour au lendemain, parce que le blog n’est pas assez rentable, parce que j’ai rencontré une femme qui me plait, ni même parce que j’ai gagné à l’Euromillion !

      Il y aura des périodes où j’écrirai souvent, d’autres où je écrirai très peu, il y aura peut-être des modifications, etc., mais je continuerai à l’alimenter durant les 10 prochaines années au moins, et sans doute aussi longtemps que mon blog continuera à aider et inspirer des gens.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.