Accueil 5 Apprendre la drague 5 Différence entre escalade rapide, précipitée et lente
Escalade rapide
Différence entre l'escalade rapide, précipitée et lente

Différence entre escalade rapide, précipitée et lente

L’escalade rapide ne signifie pas que vous deviez commencer à toucher la fille, ou essayer de l’embrasser, à peine après avoir démarré la discussion.

C’est comme pour un marathon : votre objectif est de finir rapidement. Aussi vite que possible. Mais il ne s’agit pas de faire un sprint dès la ligne de départ, sinon vous risquez perdre beaucoup de temps en terminant sur les rotules, ou pire encore : de ne pas franchir la ligne d’arrivée.

Escalade rapide VS escalade précipitée

escalade rapide

Ne pas confondre entre escalade rapide et précipitation !

En séduction, avant d’escalader, il faut savoir préparer le terrain. Créer d’abord un peu de compliance, pour maximiser les chances que la fille accepte l’escalade.

Par exemple :

  • Ne demandez pas le numéro juste après votre opener.

Prenez le temps d’installer un peu de rapport avant. Echangez vos prénoms, montrez-vous légèrement curieux à propos d’elle, donnez-lui le temps de l’être avec vous si elle le souhaite, etc. Puis, ensuite, demandez le numéro !

Prendre deux ou trois minutes pour installer du rapport, montrer que vous êtes un mec cool, peut augmenter considérablement vos chances d’avoir un OUI, à la place d’un NON. Ou au moins la faire suffisamment hésiter pour accepter avec un peu de persistance.

  • N’essayez pas d’escalader physiquement avant d’avoir une bonne connexion.

Prenez le temps d’installer une connexion d’abord. Faites du rapport et installez de la tension sexuelle. Soyez cool, assumez votre intérêt, faites-la sentir que vous êtes attiré, etc. Puis ensuite, escaladez physiquement.

Souvent, prendre 10, 20 ou 30 minutes pour installer une bonne connexion, parfois même un peu plus, peut augmenter drastiquement vos chances de réussir votre escalade physique, avec beaucoup moins, ou sans, résistance.

  • N’essayez pas de lui proposer directement d’aller chez vous juste après l’avoir embrassé.

Prenez le temps de la caresser un peu, d’escalader l’intimité, de renforcer la connexion sexuelle, etc. Puis ensuite proposez lui d’aller chez vous, en utilisant n’importe quel alibi que vous voulez.

Souvent, prendre 5, 10, parfois même 20 minutes, pour la mettre à l’aise avec l’échange physique et la faire ressentir une forte connexion, peut augmenter vos chances de la ramener chez vous, sans résistance, ou presque.

Chaque étape bien passée vous permet de gagner du temps pour les étapes suivantes. Si vous escaladez bien physiquement, ce sera plus facile et plus rapide de ramener la fille chez vous. Si vous la ramenez correctement chez vous, il sera plus facile et rapide d’escalader sexuellement ensuite, etc.

Rien ne sert de courir, il faut escalader à point !

Parfois, prendre quelques minutes de plus peu vous faire gagner des heures !

D’après vous, qui escalade rapidement :

  • Le mec qui attend patiemment de construire une bonne connexion avec la fille, et puis de saisir la bonne fenêtre d’opportunité ?

OU…

  • Le mec qui va essayer d’escalader tout de suite, sans aucune connexion, sans calibration ?

Le premier !

Le premier mec va peut-être mettre 10 fois plus de temps pour escalader physiquement, mais parce qu’il a d’abord donné envie à la fille d’être escaladée, elle va réagir beaucoup plus positivement. Il n’y parviendra peut-être au premier coup, mais la résistance de la fille sera beaucoup plus légère.

Le second mec, en escaladant comme un cheveu sur la soupe, sans réfléchir, va rendre la fille plus résistante par la suite. Parce qu’il y va comme un bourrin, il risque de mettre la fille sur la défensive,  et rendre la suite de la séduction plus longue et compliquée.

Les femmes n’aiment pas que vous forciez l’escalation. Ça les rend plus résistantes. Elles veulent que vous escaladiez en douceur, que vous ayez l’air de prendre tout votre temps.

Mais en ayant l’air de prendre votre temps, vous pouvez aller très vide. C’est le secret d’une escalade rapide réussi : faire vite, en ayant l’air de prendre son temps.

Escalade rapide VS Escalade lente

escalade rapide

Ne perdez pas de temps. Escaladez dès que vous en avez l’opportunité !

Mais ce n’est pas parce qu’il ne faut pas se précipiter, qu’il faut prendre tout son temps. Comme le dit le proverbe : « ne pas confondre vitesse et précipitation. »

Il y a de nombreux cas où les mecs mettent beaucoup trop de temps pour escalader, et réduisent également leur chance de réussir.

Comment savoir si vous êtes trop lente ?

C’est simple :

  • Si vous êtes dans la rue, que vous avez construisez suffisamment de rapport, mais que vous continuez à discuter durant 20 minutes sans rien proposer (numéro ou rendez-vous instantané) : vous êtes trop lent !

Sauf si vous avez l’intention d’escalader sur place (rarement une bonne idée), vous perdez votre temps et réduisez vos chances de réussite. Peut-être était-elle très attirée dans les 2 à 5 premières minutes, mais en bavardant dans ce contexte-là, vous êtes en train de transformer cette attirance en des sentiments purement amicaux pour vous…

  • Si vous êtes en rencard avec elle, qu’il y a une connexion, mais au lieu de saisir cette opportunité pour escalader physiquement, vous vous complaisez dans la discussion : vous êtes trop lent.

Il est possible que la connexion fane, ou se transforme en sentiment totalement amical là aussi. Le temps de vous en rendre compte, il sera peut-être trop tard…

  • Si vous l’avez embrassé, que vous sentez qu’elle se sent bien avec vous, mais au lieu de chercher l’isolation, vous préférez profiter du moment présent : vous êtes trop lent.

Le problème, c’est que ça risque de devenir lassant pour elle de vous embrasser. Et peut-être que, dans 5, 10 ou 20 minutes, elle ne sera plus vraiment motivée pour poursuivre la soirée avec vous, et préférera retourner chez elle. Il est aussi possible que, parce que vous avez trop attendu, la contrainte de temps l’y force.

Alors vous devrez passer par un autre rendez-vous. E plus vous faites de rendez-vous (inutiles), plus vous réduisez vos chances…

Dans ces cas-là, vous cessez d’escalader, et vous devenez moins efficace.

L’agréable surprise de la rencontre, la connexion, ou l’excitation sexuelle – ces émotions qui la rendent compliante, – ne sont pas éternelles. Tôt ou tard, elles disparaissent. Et souvent c’est une simple question de minutes…

Quand elles partent, elles emportent vos chances de réussir à escalader avec elles. C’est la raison pour laquelle, vous devez escalader au moment où elles sont encore fortement présentes. Chercher à capitaliser tout de suite, non pas « tout à l’heure ».

Escalader trop vite, trop lentement, ou escalader au bon moment : la différence est dans le timing !

  • Les mecs qui escaladent précipitamment ne calibrent pas. Ils ne cherchent pas créer de la compliance avant, par d’autres petites actions intermédiaires (= micro-escalades), qui préparent l’escalation.
  • Les mecs qui escaladent lentement ne saisissent pas la première fenêtre d’opportunité quand elle s’ouvre à eux.

Un mec qui escalade rapidement prépare son escalade, et saisi la première – et meilleure – fenêtre et d’opportunité !

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

11 plusieurs commentaires

  1. Hello Kevin!
    Dès le début de l’article, je crois que je ne suis plus dans le coup!
    Qu’est-ce l’Opener??? Le franglais dans le texte, ne me facilite pas les choses !
    Ou alors il faudrait une légende…

    À savoir si tes méthodes s’appliquent au niveau international ?
    Il faudrait que je teste auprès des ukrainiennes!
    Voir mes rencontres dans mon blog !

    Passant l’opener, je vais lire la suite…. -:)
    A plus
    Jean Jo

  2. Salut Chris, il t’arrive parfois d’avoir des jours sans résultats malgré l’expérience? et comment tu les gères?

    • Salut Chris, il t’arrive parfois d’avoir des jours sans résultats malgré l’expérience ? et comment tu les gères?

      Oui. C’est assez rare, mais il peut m’arriver de faire 4-5 approches d’affilé dans la même journée sans obtenir de numéro.

      C’est la loi des séries : parfois elles sont positives (tu prends beaucoup plus de num que ta moyenne ordinaire), parfois neutre, parfois négatives…

      Je ne me fais pas de soucis là-dessus. J’ai confiance en mon potentiel et je sais qu’à partir du moment où je reste constant et que j’atteins mon nombre repère, j’aurais du résultat.

  3. Bonjour Chrys,

    j’ai une question qui diverge pas mal dans la communauté de Séduction:

    Est-ce qu’il y a, selon toi, un âge limite pour aborder dans la rue?

    Merci.

    • Bonjour Chrys,
      j’ai une question qui diverge pas mal dans la communauté de Séduction:
      Est-ce qu’il y a, selon toi, un âge limite pour aborder dans la rue?
      Merci.

      Pas en soi, non. Tant que l’âge ne dégrade pas trop ton apparence, tu peux continuer à aborder et être relativement efficace.

      Evidemment, c’est plus rare d’intéresser les jeunes filles de 18 ans quand tu as 40 que lorsque tu en a 20. L’écart d’âge joue. Mais ça reste une affaire de stat malgré tout. Et tu peux toujours avoir un certain succès avec les femmes de 30-35.

  4. Oui.;enfin bon quand c est pas l heure, cest trop tot,ou c est trop tard..si il faut çhaque fois déployer des stratégies à la Napoléon pour séduire..au point que le moindre petit élement fait que tout s écroule..la séduction devrait etre plus simple que ça..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.