Accueil 5 Relation de couple 5 Pourquoi vous ne devriez pas vous engager sérieusement dans une relation avant 30 ans – ou plus.

Pourquoi vous ne devriez pas vous engager sérieusement dans une relation avant 30 ans – ou plus.

Je sais que beaucoup d’hommes sont tiraillés entre (a) l’envie de se caser avec une fille et oublier le célibat une fois pour toutes, et (b) le désir de papillonner.

On m’a plusieurs fois demandé quel choix je trouvais le meilleur, notamment quand on est jeune.

Bien que je ne sois pas un grand fan du papillonnage pur et dur (pour moi, chercher les coups d’un soir est futile), au vu de mon expérience et de ce que j’ai pu observer autour de moi, je pense que s’engager sérieusement dans une relation avant l’âge de 30 ans, voire 40 ans, est une erreur.

Au lieu de choisir l’un ou l’autre de ces extrêmes (papillonnage ou engagement sérieux), un homme encore jeune devrait profiter au maximum de chaque relation qu’il aura avec une femme, tout en gardant ces relations les plus indépendantes possible, c’est-à-dire :

  • Sans faire vie commune ;
  • Sans se voir plus d’une fois ou deux par semaine ;
  • Sans garantir l’exclusivité sexuelle absolue (sauf s’il a vraiment l’intention de l’être)

Bien sûr, je ne dis pas qu’il faille bannir à tout jamais l’idée de passer au stade supérieur avec une femme. On aura tous, un jour ou l’autre, envie de passer le cap. Et si c’est fait au bon moment, cela pourra être une nouveauté enrichissante.

Seulement, pour ce qui concerne l’engagement en relation, mieux prendre son temps que d’aller au plus pressé !

À moins d’avoir dépassé les 30 ou 40 ans, un homme devrait limiter son seuil d’engagement dans une relation, et ce pour plusieurs raisons que je vais développer ci-dessous.

  • Votre attractivité s’accroît avec l’âge, celle de la femme décroît.  

Les femmes sont au top de leur attractivité autour de 19-25 ans, puis leur charme et leur beauté décroissent année après année.

À 35 ans, une femme est en général moins désirable qu’à 25 ans, et à 45 ans, plus personne ne la mate dans la rue.

L’homme, quant à lui, est au plus bas à cet âge-là.

Les filles ne fantasment pas sur les jeunes étudiants encore boutonneux…

Elles rêvent plutôt du type d’une trentaine d’années, viril, charismatique et aisé, avec une bagnole et un appartement.

Pour être honnête, si je m’étais engagé sérieusement avec une fille il y a 10 ans, sa qualité aurait été bien en deçà de n’importe quelle fille avec laquelle je peux sortir aujourd’hui – aussi bien sur le plan physique et comportemental.

Simplement parce qu’en 10 ans je suis devenu bien plus séduisant (sexué, charismatique, éloquent, expérimenté, etc.)

À côté de ça, j’ai plusieurs amis du même âge, pas moins attirants que moi à l’époque, qui ont décidé de s’engager très jeunes.

Sans surprise, ils ne se sont pas mis en couple avec des canons. Les belles filles de 18-24 préférant généralement les hommes plus âgés, avec une bonne situation, pour les relations longues. Un jeune homme aura plus difficilement accès aux filles de premier choix ; c’est d’autant plus vrai s’il n’est pas un cador en séduction.

Mais il y a pire encore…

J’ai eu justement ma première LTR il y a 10 ans.

À cette époque, c’était une fille canon, comparée à moi, avec mon look négligé de l’époque et mon charisme d’adolescent.

N’importe qui, qui nous aurait aperçus dans la rue, aurait dit que « j’avais de la chance » (= qu’elle était bien mieux que moi…)

Mais aujourd’hui (avec tout le respect que je lui dois), elle a pris au moins 20 kilos et doit se foutre une couche supplémentaire de fond de teint pour cacher ses rides. Moi je n’ai jamais reçu autant de compliments de toute ma vie ! Aussi bien sur mon charme, mon apparence ou ma personnalité.

Si par je ne sais quel miracle nous nous remettions ensemble, je pense que beaucoup de mes proches se diraient exactement le contraire : « Qu’est-ce que Chrys peu bien faire avec cette fille ? Il pourrait en avoir une de 10 ans de moins, beaucoup plus attirante ».Et c’était pourtant une fille très attirante il y a 10 ans !…

Alors quand un type s’engage par défaut avec une fille de son âge, alors qu’il n’a qu’une vingtaine d’années, les chances qu’à 35 ans sa femme/concubine soit un boudin, aussi désagréable qu’incapable de les faire bander, sont grandes !

Sans aucune hésitation, si vous désirez avoir une belle épouse quand vous aurez une quarantaine d’années, il vaudra mieux vous laisser le temps de rouler votre bosse, gagner en attractivité et en expérience auprès des femmes, puis choisir une partenaire relativement jeune comparée à vous.

Une partenaire qui, parce que vous serez bien plus séduisant, pourra être encore plus belle et intéressante que n’importe laquelle de celles que vous auriez pu avoir plusieurs années auparavant.

  • Moins il y a d’écart d’âge, plus la relation est difficile à gérer.

Les années passent mais l’âge des filles qu’on fréquente reste le même.

Ce que je remarque, c’est que plus l’écart d’âge se creuse avec les filles, plus elles agissent différemment.

Les femmes ont tendance à accorder davantage de confiance et laisser le leadership de la relation à un homme plus âgé qu’elles.

Je pense que c’est en grande partie parce qu’elles se sentent plus matures et responsables que les hommes de leur âge. Aussi parce qu’un homme plus âgé dégage une aura plus sécurisante.

Quoi qu’il en soit, elles se soumettent plus facilement au leadership d’un homme de 10 ans son ainé, surtout s’il est confiant et possède un statut social bien supérieur au sien.

Ce détail n’est pas sans importance pour la relation, parce que les femmes ne respectent leur partenaire et ne restent attirées par lui qu’à condition que la polarité sexuelle soit respectée dans le couple. À savoir : que l’homme a le rôle masculin (celui qui « lead »), et elle le rôle féminin (celle qui se laisse guider).

Plus la femme avec laquelle vous sortez est jeune, plus cette polarité est facile à installer et préserver. Et par voie de conséquence, elle reste plus agréable, sexuée et accommodante dans la relation.

C’est une autre bonne raison d’attendre d’être mûre pour s’engager.

  • Plus vous êtes expérimenté et mieux c’est.

Comme je l’ai dit précédemment, après 30 ans un homme est en général plus séduisant qu’à 20, ou même 25 ans, ne serait-ce que par son statut socio-économique.

Mais surtout, si vous n’avez pas trop chômé avec les femmes durant ces années, vous allez aussi acquérir de nombreuses compétences — sociales, de séduction, relationnelles —,  des connaissances et des expériences de vie qui vous aideront à mieux comprendre votre partenaire et la dynamique de couple, pour mieux gérer votre relation amoureuse.

Si durant ces toutes ces années vous vivez quelques relations de plusieurs mois, que vous atteignez un niveau honorable en séduction, avec quelques bonnes connaissances sur la psychologie féminine, et que vous travaillez sur vous-même, vous serez déjà 10 fois meilleur pour gérer votre relation.

C’est sans compter que vous serez aussi plus mature, donc plus à même de prendre les bonnes décisions et leader votre couple.

  • L’attirance sexuelle se dissipe avec le temps…

L’appétit sexuel d’un homme reste généralement très élevé jusqu’à ce qu’il atteigne un âge avancé.

Si à 30, 40 ou même 50 ans, vous n’obtenez pas suffisamment de sexe, les chances que vous soyez frustrés sont grandes. Cela influera sur votre bien-être.

En même temps :

  1. Plus l’on reste longtemps avec une femme, moins elle nous attire sexuellement et moins nous l’attirons sexuellement ; par conséquent nous faisons de moins en moins l’amour avec.
  2. Plus on prend de l’âge, plus on a besoin qu’une femme soit attirante sexuellement pour stimuler notre désir !

N’ayons pas peur des se l’avouer : les risques que nous n’éprouvions plus d’attirance sexuelle pour sa partenaire après 10 ans de relation, surtout s’il s’agit d’une relation traditionnelle, sont élevés.

Ils sont tout aussi élevés que le risque de ressentir un désir très fort de coucher avec d’autres femmes…

Admettons qu’un homme rencontre sa partenaire à l’âge de 23 ans. Ça signifie qu’à 33 ans, alors que sa libido sera encore très forte et qu’il aura besoin de sexe régulièrement, pour satisfaire ce besoin il devra se contenter d’une femme (sa partenaire), avec laquelle il n’apprécie plus coucher, et qui n’apprécie plus coucher avec lui. Et ce pour les 30 ou 40 prochaines années, jusqu’à ce que sa libido cesse peu à peu de vous titiller…

Vous croyez qu’il est possible de rester si longtemps dans l’insatisfaction sexuelle sans finir frustré ou tromper sa partenaire à tour de bras ?!

Non. C’est juste impossible.

Voilà une autre bonne raison de ne pas vouloir se caser définitivement quand on est encore jeune, qui plus est sans avoir accumulé assez d’expérience pour ne plus en désirer de nouvelles autant qu’avant.

À titre personnel, je pense même que si je me casais à 50 ans, avec une femme beaucoup plus jeune et très attirante, je risquerais d’éprouver un peu de frustration en respectant un « contrat » d’exclusivité sur le long-terme.

C’est pourquoi je refuse l’exclusivité sexuelle à long terme (Dieu merci, les femmes accordent beaucoup plus d’importance à « l’illusion de la monogamie qu’à la monogamie elle-même)

Mais au moins, cette frustration serait bien moindre que celle du mec qui se marie à 23 ans, avec une fille moyennement attirante de son âge, et peu ou prou d’expérience sexuelle à votre actif.

En conclusion

Cela fait au moins 4 bonnes raisons de ne pas s’engager sérieusement trop tôt en relation.

Le fait d’attendre avant de s’engager avec qui que ce soit, tout en accumulant de l’expérience, permet aussi d’avoir une idée plus claire.

  • Une idée plus claire de la partenaire que l’on veut (et qu’il nous faut).

On veut tous une partenaire attirante. C’est un must. Mais est-ce que la beauté est suffisante pour une relation à long terme ? Je n’en suis pas convaincu…

Pour une nuit sans lendemain, le critère de l’apparence physique sera sans doute le plus important, mais pour une relation longue l’état d’esprit et la personnalité d’une fille comptent énormément !

Croyez-moi, vous apprécierez beaucoup plus la compagnie d’une fille gaie, pleine d’énergie et accommodante, que celle d’une statue de marbre qui n’a que sa beauté à offrir.

L’expérience permet de comprendre quel profil de partenaire est idoine ou non pour une relation.

  • Une idée plus claire du genre de relation que vous voulez.

Car avec l’expérience vous apprendrez à définir votre propre modèle de relations ; si vous voulez qu’il soit exclusif, non exclusif, polyamoureux, ouvert, avec quel degré d’indépendance, etc.

La société nous conditionne à avoir une relation standardisée (celle que j’appelle la « Relation traditionnelle »), qui convient à très peu de gens en réalité.

C’est comme si tout le monde devait porter le même uniforme, de la même taille et couleur, sans prendre en compte qu’il existe de nombreux goûts et gabarits dans la population. Or, vous n’êtes peut-être pas fait pour cette relation ?

En bref, l’expérience vous permettra de mieux vous comprendre, mieux comprendre les femmes et les relations, et savoir comment vous voulez vivre votre relation de couple à long terme.

Les seules limites sont vos croyances limitantes et la compliance de votre partenaire.

Bonne nouvelle : vous pouvez en changer à tout moment !

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

15 plusieurs commentaires

  1. Franchement je suis d accord avec toi sur beaucoup de sujet avec toi mais la non…si tout le monde reflechissait comme ça, ca ferait longtemps que l espece humaine aurait disparu, je trouve ca meme egoiste.
    Si tu refuse les relations longues et exclusives, comment tu veux avoir des enfants et les eduquer correctement.a la rigueur jusqu a 35 ans, ca peut le faire mais apres il faut penser a se reproduire pour de vrai.si les moyens de contraceptions n existait pas, tu aurai couché avec 3 fois moins de femme et tu aurai une ribambelle de gamins…parce que certaines femmes t aurait fais des enfants.
    On es pas sur terre que pour profiter de nos besoins, on es aussi la pour perpetuer l espece dans de bonne conditions, or ta mentalité va en travers de ça.
    La monogamie n est pas un poison, elle es la pour responsabiliser la population, elle a pas été creer juste pour endormir la masse comme certains le pretendent…
    Je pense que c est bien d avoir plusieurs relations de 20 a 35 pour se construire en tant qu homme mais qu apres il faut mettre son plaisir au second plan.
    En tous cas c est comme ca que je vois le truc.

    • Je suis tout ouvert à la critique, mais là je trouve ton commentaire absurde. On dirait celui d’une féministe en colère après qu’on ait remis en cause son idéologie…

      Pour commencer, je ne vois pas exactement ce que tu me reproches : je recommande de ne pas s’engager sérieusement dans une relation avant 30 ans. Je n’ai pas dit toute sa vie, j’ai dit 30. Ça te laisse tout le temps de faire des gosses après, fonder une famille. Par chance, en plus d’avoir la contraception, on a aussi une expérience de vie suffisamment longue pour cela.

      Second point : « perpétuation de l’espèce », je veux bien… Mais avant de chercher à perpétuer l’espèce dans de bonnes conditions, il faudrait déjà commencer par léguer une planète en bon état aux générations suivantes. Or, il n’y a pas plus d’un 1% de la population adulte actuelle pour qui la question écologique est importante ; la preuve que la perpétuation de l’espèce, les gens n’en ont rien à carrer. Ils décident de faire des gosses comme ils décident d’adopter un petit chien – dans un but n’est pas moins égoïste.

      Troisième point : tu confonds la relation traditionnelle (= un homme et une femme monogames qui fusionnent totalement leur vie privée) avec la structure familiale traditionnelle (= un père, une mère et des enfants, avec chacun un rôle différents).
      Je suis parfaitement d’accord si tu me dis que la structure traditionnelle est la meilleure. Un enfant à besoin d’un père qui soit une figure d’autorité, d’une mère qui va leur apporter de l’affection maternelle et prendre soin d’eux, et surtout de stabilité.

      Or je te fais remarquer qu’il n’y a pas besoin qu’un couple soit parfaitement exclusif l’un envers l’autre, ni qu’ils se surveillent en permanence et se rendent des comptes pour qu’ils élèvent correctement des enfants. Pour qu’un couple élève des enfants dans de bonnes conditions, il faut seulement qu’ils aient envie d’élever des enfants ensemble. La relation traditionnelle aujourd’hui détruit souvent la structure familiale, parce qu’après quelques années de vie commune, des couples qui n’étaient pas faits pour ce genre de relation n’ont plus envie d’élever des enfants ensemble. Ça conduit à une recrudescence de familles recomposées et monoparentales.
      À côté de ça, il y a des couples non traditionnels, tantôt libertins, tantôt indépendants, qui parviennent à installer une structure familiale traditionnelle solide, et élèvent des enfants dans d’excellentes conditions, parce qu’ils ne se sentent pas emprisonnés dans leur relation, assouvissent leur besoin de validation et de sexe.

      Quatrième point : chercher son propre bien-être N’est PAS égoïste !! Vouloir être heureux n’est pas forcément chercher son intérêt personnel au détriment de celui des autres + être une personne relativement heureuse et épanouie profite aux autres.

      Les ressentis d’autrui (1) sont contagieux et (2) influencent leur comportement. Passe une heure enfermée dans une pièce avec des personnes frustrées et névrosées, puis une heure avec des personnes épanouies et bien dans sa peau, tu verras bien avec qui tu te sens et t’entends le mieux !

      Je pense qu’un enfant ne peut pas être élevé dans de meilleures conditions que par des parents heureux, épanouis et responsables. Pour ça, en effet, les parents doivent aussi rechercher leur propre bien-être. Ça passe souvent par assouvir leurs besoins sexuels et affectifs (ou devenir un pro de méditation). C’est mieux que d’accumuler de la frustration année après année, et la reporter sur autrui.

  2. @Bellaton,

    Bien malin est celui qui serait capable d’affirmer quel est le but de l’espèce humaine sur terre …
    En tout cas, dire qu’on est là pour se perpétuer (surtout quand on voit les dégâts infligés aux autres espèces vivantes et à l’environnement), est pas très intelligent !! C’est aussi imposer une sorte de comportement social à des gens qui n’en ont pas forcément envie (coucou la religion 🙂 )

    La seule chose qu’on puisse probablement affirmer de manière légitime, n’est pas un « but » mais plutôt un droit. Celui d’être heureux, avec ou sans enfant, dans une relation exclusive ou non, dans le respect d’autrui et de la planète.

    A partir de là, je ne vois pas en quoi l’article de Chrys est néfaste ou égoïste.
    C’est sans doute même l’inverse dans la mesure où il peut permettre d’éviter la frustration dans un couple et où des enfants (s’il y a eu désir mutuel d’en avoir) ne seraient pas élevés dans un milieu plein de ressentiments.

  3. Pour commencer, je deteste le feminisme, c est un poison pour la société et surtout pour les hommes,Ce que je te reproche c est de proner les relations multiples au detriment d une relation dite traditionnelles.tu ne prend pas assez de recul sur les inconvenients d une relation multiples, je pourrai en citer des dizaines.mais c est sur quand on es en capacité de seduire a tour de bras, pourquoi s en priver…en fait d un point de vue individuel, je suis d accord avec toi que les relations multiples apportent du bien etre surtout pour l homme mais d un point de vue collectif c est une tres mauvaise idée…

    Apres je suis d accord avec toi quand tu dis que les gens n en ont rien a foutre de la perpetuation de l espèce, l être humain est devenu tres individualiste.
    Par contre pour élever des enfants dans de bonne conditions, chacun a son propre point de vue, des parents qui ont d autre partenaire sexuels peut fortement créer une incomprehension de l enfant et des problèmes affectifs mais bon c est un vaste sujet.

    Apres voila, on peut pas être d accord sur tout sinon ce serait pas marrant, je donnais juste mon opinion, peut être que si j étais une machine a séduire, j aurai un autre état d esprit,qui sait.
    En général l être humain trouve toujours de bonne raison dans ce qui l arrange.

    @hisagi
    Je vois pas ce que vient faire la religion la dedans, je suis nullement religieux et c est pas parce que les religions ont prôné la monogamie que c est néfaste, il faut pas tout mélanger.
    Les religions prônent aussi certaines vertus positives, comme le respect et l entre aide…c est pas tout noir ou tout blanc, il faut savoir nuancer, enfin bref…

    Sur ton deuxième paragraphe, je suis d accord avec toi sauf si ca va a l encontre de l intérêt collectif comme la polygamie.

    Pour finir je n ai jamais dit que l article de Chrys était néfaste, il donne sont point de vue, je donne le mien, le débat est ouvert.
    Je n ai jamais dit qu il était égoïste, je parlais plutôt de sa façon de penser concernant les types de relations.

    • En fait, je comprends un peu mieux ce qui te gêne…

      Quand tu parles de « relations multiples », tu entends par là uniquement : un mec avec plusieurs copines et/ou femmes.
      Pour moi, c’est beaucoup plus vaste.

      Un type qui a sa femme à maison, et une ou plusieurs maitresses à côté est en relations multiples en réalité.

      Le problème c’est que ça femme n’est pas au courant et qu’il risque la séparation si elle l’apprend.

      Mais imagine que ça femme accepte l’idée, sous réserve qu’il reste discret et que « illusion de la monogamie » soit préservée (pour elle et les enfants).

      Dans ce cas, tu peux avoir une structure familiale traditionnelle et avoir plusieurs partenaires sexuelle. Et bien sûr, tu n’es pas obligé de présenter tes maîtresses à tes enfants… Problème réglé !

      Ps : quoi qu’il en soit, la monogamie est un mythe ! En réalité, les occidentaux ont toujours été dans un modèle « bigame » caché : la femme + la maîtresse. Et ceux qui n’avaient pas la possibilité de s’offrir une maitresse allaient voir les putes. La relation traditionnelle, c’est comme se préserver avant le mariage il y a quelques siècles : tout le monde dit que c’est bien/sage/sain, mais personne n’aime ça en réalité. Je ne fais qu’assumer ma non-exclusivité sexuelle.

  4. C’est clair qu’au rythme où va la croissance démographique et tout en sachant qu’en terme d’écologie ça nous emmène droit dans le mur, je comprends toujours pas pourquoi ça choque autant dès qu’on ose dire qu’il serait bon de temporiser un peu la natalité…
    Moi ça me fait halluciner d’entendre toujours les mêmes discours des dirigeants : « il faut relever le défi démographique » « …trouver les moyens de nourrir loger et transporter 10 milliards d’hommes d’ici 2050″… sachant que les 7.5 mds actuels dégueulassent déjà de + en + leur environnement.
    Je pense que c’est un des plus gros tabous de notre époque: personne n’ose proposer des mesures incitatives à la baisse de la natalité. C’est pourtant le + gros levier d’action sur l’écologie.
    Mais faut dire aussi que sans croissance démographique, la décroissance économique est inévitable et c’est notre modèle de société qui s’effondre… et apparemment c’est ça qui fait le plus flipper les décideurs… la perspective de grossir jusqu’à en éclater leur paraît plus enviable à celle de maigrir un peu…
    Bref pour conclure et revenir au sujet de base de ce blog, je dirais qu’on peut aussi viser les grannys ménopausés, au moins la question de la procréation se posera pas!
    (Oui je sais c’est une conclusion maladroite, mais le truc c’est qu’ y a pas de solution. En tout cas pas qui soit clean et fun)

  5. Salut Chris !!!

    En septembre j’aimerais commencer la pratique d’un sport de combat.

    J’aimerais faire de la Boxe, je pense que cela me fera du bien mentalement et bien sur physiquement d’avoir un entrainement à suivre et l’esprit de compétition.

    Seulement je pose plusieurs questions:

    La pratique d’un sport de combat à t’il une limite d’âge pour commencer ?

    Quand la personne à plus de 30 ans et une taille de 1m70 cela est t’il un handicap ?

    Les combats sont organisé par tranche d’âge et de taille ?

    • Honnêtement y’a pas d’âge, y’a que des zones de confort et de nouveaux défis 😉

    • Finalement tu as fini par m’écouter ! 😉

      Sinon l’age et la taille ne sont pas du tout un handicap tant que t’es en forme.

      Et les combats sont plutôt organisé par catégories de poids (-60kg, -75kg, -90kg etc)

      Maintenant plus qu’à trouver un club en Septembre et t’entraîner le plus souvent possible 😀

      Sinon tu vises quelle sport de combat actuellement ?

  6. @Bellaton,

    Je parlais de religion (ou plutôt de l’institution religieuse) dans le sens où elle allait au delà du simple fait de prôner qlq chose, mais cherchait surtout à imposer un modèle type donné avec toute la pression sociale, les jugements moraux qui vont avec….
    Au final, c’est bien plus néfaste car ça va en contradiction avec l’envie d’un autre type de vie d’une partie des gens et ça engendre plus d’hypocrisies et de conséquences négatives dans un couple.

    Pour ma part, je suis tendance « monogame » lol (pas avec la première venue, bien sûr !) Mais il est vrai que je ne peux que constater (autant de mon côté que chez les autres) que l’envie sexuelle se dégrade avec le temps et ce, même avec une bonne gestion de la relation (fréquence, activités différentes..).
    Dans la mesure où ce qui définit un couple par rapport au reste, c’est bien le sexe (l’affection à elle seule ne suffisant pas et c’est encore plus vrai chez une femme) j’en viens vraiment à me demander si l’être humain est fait pour une relation de type maritale / monogame.
    J’imagine qu’il y a des exceptions de toute façon mais bon..

    Sinon pour en revenir à l’article, voilà deux photos de Chris Hemworth (exemple un peu caricatural, j’en conviens) avant et maintenant. On voit bien que les années apporte son lot d’avantages… (moins jeunot, plus de charme, maturité, plus grosse aura sexuelle…)

    http://www.purepeople.com/media/_m850249

    http://www.purebreak.com/media/chris-hemsworth-et-sa-femme-elsa-pataky-571492.html

  7. Salut Chrys,

    Tu t’adaptes tout simplement à la société libérale actuelle. Les femmes sont hypergames par nature, aujourd’hui un homme doit avoir un bon statut social pour peser et ce n’est pas à 20 ou 30 ans qu’on l’a.

    Que penses-tu de la philosophie MGTOW? Attention tous n’ont pas renoncé aux femmes mais prônent fortement une certaine indépendance.

    • Tu t’adaptes tout simplement à la société libérale actuelle.

      On peut dire ça comme ça.

      A la société libérale, aux mœurs actuelles, à la nature des êtres humains libérés des contraintes morales…

      La relation traditionnelle me fait penser à une vieille méthode de drague vieille de 50 ans qu’on chercherait encore à utiliser, alors que la société et les gens ont complètement changés.

      Les femmes sont hypergames par nature, aujourd’hui un homme doit avoir un bon statut social pour peser et ce n’est pas à 20 ou 30 ans qu’on l’a.

      C’est vrai pour les relations « sérieuses » uniquement.

      D’expérience, je sais que ça ne freine pas les femmes quand un homme a une moins bonne situation qu’elle… si c’est un coup d’un soir ou un sexfriend.

      En revanche, lorsqu’elle recherche exclusivement une relation sérieuse, la situation économique inférieur peut être un motif tout aussi disqualificatif que la taille ou l’âge.

      Que penses-tu de la philosophie MGTOW? Attention tous n’ont pas renoncé aux femmes mais prônent fortement une certaine indépendance.

      Je suis, dans une certaine mesure, d’accord avec le constat. En étant cependant moins catégorique qu’eux. Pour preuve, au lieu de dire qu’il faut renoncer aux femmes, aux relations longue ou à une vie de famille, je propose une solution alternative dans laquelle on pourrait avoir tout ça, sa renoncer à ses couilles et son bien-être.

      Oui, je pense en effet qu’il faut garder une certaine indépendance vis-à-vis de sa(ses) partenaire(s), sinon on a 99% de chance d’aller droit dans le mur à long-terme !

      Cependant, les MGTOW refusent l’engagement et les relations longues. Pas moi.

      Je crois que, si une relation est établie avec (1) la bonne fille, (2) dans les bonnes conditions, elle peut durer ET rester plutôt fun.

      Je pense aussi qu’il est possible d’installer une structure familiale traditionnelle : vivre avec une femme et élever des enfants ensemble – au moins jusqu’à ce qu’ils soient en âge de s’occuper d’eux-mêmes. Et ce, sans renoncer à une certaine autonomie.

  8. Je suis d’accord a 100% avec Chris pour ce qu’il a écrit dans cet article.

    De nos jours les gens sont hypocrites avec la pseudo « couple draditionelle ».

    Tout le monde est infidèle à la première occasion (surtout avrc les SDR) et beaucoup de couples restent ensemble faute de mieux…

    Dans la vision de Chris il y a de l’honnêteté des le départ et le mec ne sera pas le dindon de la farce si la fille décide de rompre.

    Un enfant préféra que ses parents soient heureux plutôt que d’avoir des parents qui se disputent violement à cause de infidélité d’un des deux.

  9. Très bon article qui réponds à pas mal de mes questions : )

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.