Accueil 5 Autour de la séduction 5 Draguer le soir : peut-on aborder une fille la nuit ?
draguer le soir aborder une fille la nuit approche dans la rue opener drague

Draguer le soir : peut-on aborder une fille la nuit ?

L’un des éléments qui caractérise le débutant, c’est son lourd bagage de croyances erronées, notamment sur ce qu’il doit ou ne doit pas faire.

À titre personnel, le mien était pesant. Et il m’a fallu du temps, beaucoup de temps, pour effacer chaque croyance limitante de mon esprit une à une.

J’ai mis plusieurs mois avant de réaliser qu’on pouvait tout à fait draguer seul sans paraître suspect ; quelques années pour m’apercevoir qu’on pouvait aborder des groupes.

C’est sans oublier toutes les idées reçues idiotes véhiculées par la communauté de la séduction « old school » dont j’ai dû me défaire également :

  • Qu’il n’y a pas besoin d’un opinion opener accompagné d’une super routine qui-déchire-sa-race pour accrocher une fille ;
  • Qu’il n’y a nul besoin de rester une plombe à discuter avec une fille pour la revoir ;
  • Qu’il n’est pas nécessaire d’employer quelconque technique d’attraction pour attirer ;
  • Qu’en résumé, le processus de séduction est simple, mais accepter que l’approche n’est qu’une forme de prospection (de la « prospection amoureuse ») et qu’on ne peut pas plaire à toutes les filles, c’est ÇA la vraie difficulté !

Tout cela me paraît évident aujourd’hui. Pourtant ma petite tête a mis du temps à l’assimilé.

Pourquoi vous dis-je ça ?…

Parce qu’il y a quelques jours, un lecteur a sollicité mon avis sur une interrogation qu’il avait.

La voici :

Salut Chrys,

L’hiver la nuit tombe tôt, et souvent les petites étudiantes sortent de leurs Fac quand la nuit est déjà là.

Dans ce contexte de nuit mais en pleine ville bien éclairée, peut-on se permettre d’aborder comme d’habitude en direct game ?
ou est-ce à proscrire ?

En effet, en hiver il fait nuit tôt. Si on devait s’arrêter la nuit tombée, on serait très restreignant. Surtout qu’en semaine, tout le monde (pas seulement les petites étudiantes) sort à peine de la fac ou du boulot à cette heure.

Mais, Dieu merci, c’est (encore) une croyance limitante.

Le coucher de soleil ne sonne aucun couvre-feu, sauf peut-être dans son propre esprit.

Mais ça n’est pas honteux d’avoir un blocage ou une appréhension le soir.

Fut un temps, moi-même je souffrais d’une croyance limitante concernant le fait d’aborder une fille la nuit.

Mes premières années, je pensais que draguer le soir dans la rue n’était pas rassurant. Que si par trop de témérité je m’aventurais à tenter ma chance dans ce contexte, j’effaroucherais les filles.

C’est seulement après avoir détruit bon nombre de croyances limitantes au préalable que, chemin faisant, j’ai remis en question celle-ci. Puis m’est venue l’idée de la vérifier sur le terrain (la pratique donne souvent la bonne réponse !) Ça a pris 2 ans quand même…

Résultat : je me rappelle que ma toute première session (entre 18 à 19h30 en plein hiver) fut couronnée de succès.

J’ai numclosé plusieurs fois ce soir-là, sans ressentir aucune difficulté singulière.

Ma satisfaction a même été telle que j’ai passé un coup de fil à mon wing pour lui dire à point cette croyance limitante était bidon !

Si, comme ce sympathique lecteur, vous avez quelque interrogation concernant la fait d’aborder une fille la nuit, ou comme moi auparavant, vous commentez l’erreur de croire qu’on NE DOIT PAS draguer le soir parce que ça pourrait lui faire peur, voici ce que j’ai à répondre…

Non seulement draguer le soir est tout à fait possible, mais (et loin de moi l’envie de me vanter sur ce point) j’ai rencontré UN TAS de filles en les abordant la nuit.

La grande majorité des filles que j’ai pu rencontrer ces dernières années entre mi-octobre et fin mars, je l’ai abordée après la nuit tombée.

Je comprends parfaitement ce qui peut amener un homme à penser qu’il ne faut pas draguer la nuit, tout comme je peux comprendre ce qui peut en amener d’autre à penser qu’il ne faut pas aborder une fille du tout.

Mais cette allégation n’est pas plus juste que de dire qu’il ne faut pas draguer parce qu’on a oublié de mettre ses chaussettes porte-bonheur…

D’abord, comme le lecteur l’a souligné dans son message, l’éclairage public illumine suffisamment les rues.

Il ne fait pas plus noir sur une rue ou un boulevard après 18 ou 19 heures en hiver qu’au cours d’un après-midi grisâtre à cette même saison.

Aussi, vous pouvez vous rendre dans un centre commercial ou autres lieux clos, qui sont toujours bien éclairés jusqu’à leur fermeture.

Il va de soi que, eu égard à cette condition, vous devrez vous adapter : vous éviterez de suivre une fille dans une ruelle sombre et déserte en pleine nuit, on est d’accord !

Vous chercherez plutôt à aborder dans les lieux bien éclairés et relativement fréquentés.

En outre, redoubler d’effort pour se montrer rassurant ne sera pas de trop. C’est une compétence plutôt négligée chez les coachs, mais qui devient de plus en plus nécessaire pour réussir ses approches.

Ces 8 dernières années, j’ai passé un temps considérable à draguer le soir.

Durant 3 années d’affilée je suis sorti aborder des filles du lundi au vendredi, entre 18 et 19 heures, quelques fois plus tard. J’allais en session solo après la fac comme d’autres vont au sport.

Si l’on compte le nombre de jours dans l’année où il fait nuit avant 18 heures — à peu près de fin octobre à mi-février —, un bon tiers de mes sessions se déroulaient le soir. Et vous pouvez me croire, si draguer le soir avait été futile, je ne l’aurais pas été aussi opiniâtre.

draguer le soir

Ps : draguer le soir peut avoir son petit côté romantique !…

Chrys

Questions ? Remarques ? Suggestions ? Laissez un commentaire ci-dessous. Si cet article vous a plu, faites un petit tour dans Ma Librairie, vous y trouverai tous mes livres numériques. Je propose aussi des coachings individuels et des consultations par téléphone. N’hésitez pas à Me Contacter si vous avez des questions.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

3 plusieurs commentaires

  1. Yes merci Chrys,

    ma croyance limitante sur ce point est désormais pulvérisé grâce à
    ton aide 😉

  2. Mise an pratique effectué: Je viens de prendre un numéro improvisé en accumulant sans le vouloir plusieurs aspect de croyances limitantes :
    -la fille au téléphone
    – de nuit à 19h
    – moi en tenus de sport
    – sans pouvoir aligner 3 mots de suite au début de l’abordage car j’étais super essoufflé car en pleins footing
    le tout sans la moindre résistance par une petite étudiante mignonne 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*