Accueil 5 Apprendre à draguer 5 Coucher avec une fille au premier rendez-vous – partie 4.

Coucher avec une fille au premier rendez-vous – partie 4.

La plupart des hommes ne prêtent pas assez attention aux détails logistiques, qui sont bien plus importants ce qu’ils s’imaginent.

Leur seule préoccupation, c’est la conversation.

Les mecs sont des obsédés « conversationnels » : ils pensent et planifient tout ce qu’ils vont pouvoir raconter à la fille, de peur de pas savoir quoi dire, et de ne pas avoir l’air suffisamment intéressant.

Au-delà de ça, ils omettent toutes ces autres choses qui pourraient pourtant leur permettre de conclure plus vite, plus facilement, et d’avoir plus de chance de transformer leur opportunité et relation.

Il faut dire que la plupart d’entre eux, qu’ils appartiennent ou non à la communauté, sont relativement peu intéressé (voir pas), par le sexe.

Dans la hiérarchie des priorités, le sexe se retrouve loin derrière leur besoin d’affection féminine, même si cette affection ne prend que la forme d’une petite dose d’approbation de la fille le temps d’un rendez-vous.

Tant qu’ils bavardent bien, qu’ils font rire, et qu’ils ont l’impression de lui plaire, c’est une bon rencard !

Le Kclose est un bon bonus, parce que ça leur permet de se sentir ENCORE PLUS apprécié par la fille. Mais le sexe, c’est carrément optionnel ! (il y a le porno pour ça…)

Si vous voulez du résultat concret, vous devez sortir de cette logique-là et vous concentrer sur le VRAI RÉSULTAT !

Et quand je dis « résultat », je ne veux pas dire « BAISER » n’importe qui, n’importe quand, n’importe comment. Je veux dire atteindre ses objectifs.

Vous êtes à un point A (célibataire ?), et vous voulez aller à un point B : qui peut être trouver une copine, faire entrer une nouvelle fille dans votre vie, etc., mais probablement pas divertir la fille. Le résultat à obtenir doit améliorer votre vie sentimentale et/ou sexuelle.

Pour aller du point A au B, vous pouvez prendre plusieurs routes, mais certaines sont des labyrinthes semés de pièges, tandis que d’autres sont des autoroutes en ligne droite, plus simples et plus rapides.

Coucher avec une femme est le meilleur moyen d’en faire votre copine. Peu importe à quel point vous êtes beau, intelligent, sociable, riche, etc., Ce sera toujours BEAUCOUP plus compliqué de convertir la séduction en relation tant que vous n’aurez pas eu un rapport sexuel (de préférence deux) avec la fille.

Partant de ce constat, les conseils sur la logistique qui vont suivre sont dans le but de favoriser vos chances de Fclose, pas d’avoir un rencard plus « fun ».

La logistique c’est 50% du résultat

Si vous me demandez à quel point la logistique est importante pour coucher avec une fille (dans le but d’en faire sa copine rapidement), je vous dirais que 50% du résultat dépendent de votre logistique, ou pas loin.

Une bonne préparation logistique peut doubler vos résultats.

Souvent, la préparation peut faire la différence entre coucher avec la fille (et démarrer une relation avec elle), et simplement terminer sur une « bonne note », puis rien d’autre après…

Dans tout domaine, la préparation est essentielle. Le pêcheur ne part jamais à la pêche sans préparer son matériel. Une équipe de foot ne débute jamais un match sans tactique. Le dragueur ne démarre pas son rendez-vous sans une logistique bien préparée.

Si une logistique ne vous permet pas de réussir à tous les coups, en revanche elle peut vous éviter d’échouer à chaque fois.

L’un des gros avantages de passer par schéma Numéro->Rendez-vous, c’est qu’on peut avoir une totale maitrise de sa logistique lorsqu’on revoit la fille. Ne gâchez pas cet avantage.

Qu’est-ce que c’est que la logistique ?

 Ce sont ces détails importants et qui ont :

(1) Des répercussions sur la compliance de la fille (donc sur le résultat).

(2) Qui sont en partie sous votre influence, mais indépendants de vous.

  • Où vous comptez l’amener ? Dans quel cadre ? A quelle proximité de chez vous ? Quand ? (pour maximiser vos chances de bien escalader !)
  • Où est-ce que vous comptez coucher avec ? Est-ce que cet endroit-là est préparé pour cela ? Est-ce que vous avez ce qu’il vous faut pour ça (préservatif, lubrifiant, etc.) ?
  • Dans quel lieu intermédiaire vous pouvez la ramener pour escalader sexuellement ?

Ces petites questions, il faut vous les poser. Pas avant chaque nouveau rendez-vous, évidemment, de manière général. Elles peuvent avoir leur importance pour vos rendez-vous futurs.

Exemples :

Où est-ce que vous comptez coucher avec ? Est-ce que cet endroit-là est préparé pour cela ?

Imaginez que vous n’ayez pas nettoyé chez vous depuis longtemps, que votre appart est dégueulasse… Quand la fille arrive chez vous, ça peut la rebuter… Et la fin du processus de séduction sera compromis par ce « détail ».

Ça ne m’est jamais arrivé, mais j’ai entendu plusieurs histoires, aussi bien d’hommes que de femmes, là-dessus.

Où vous comptez l’amener ?

Comme j’en avais parlé dans la partie 3, le lieu où débute le rencard fait partie des choix logistiques importants.

Si j’y ai consacré les 2 tiers de l’article précédent, c’est parce que c’est le premier et plus important de tous. C’est celui qui peut vous mettre où non sur les bons rails. C’est un choix « stratégique » pour favoriser l’escalation !

Ramenez une dizaine de filles dans un Kebab bondé, sur une petite table carré en face à face. Puis, une dizaine d’autres dans un petit bar discret, avec des petites tables rondes qui vous permettre d’être proche d’elles directement, et vous rapprocher d’elles facilement… Vous serez surpris (où pas) de voir à quel point ça peut être plus compliqué d’escalader dans certains contextes, par rapport à d’autres.

Escalader l’Intimité

La seconde choses importante à laquelle vous devez réfléchir en rendez-vous, c’est la manière dont vous allez escalader l’intimité

Je définis l’escalation comme un ensemble de petites actions qui permettent de faire avancer la séduction.

Dans la communauté, quand on entend le mot « Escalation », on pense à le plus souvent deux choses :

  • A l’escalation verbale. Pas mal de mecs pensent qu’ils ont avancé dans le processus parce qu’il a réussi a faire marrer la fille en lui sortant une blague de cul… Ce n’est pas faux en soi, parce qu’en voyant que la fille réagit positivement, les mecs se sentent rassurés et arrivent à adopter une présence plus « sexuelle » dans leur interaction. Mais c’est loin d’être le genre d’escalation le plus important pour séduire.
  • Au kino escalation. Qui est en concours pour être l’un des concepts les plus bidons et inutiles de l’histoire de la séduction. Mais je ne vais pas digresser sur ce sujet-là…

L’escalation est bien plus large que cela. Elle se fait toujours à plusieurs niveaux. Il y plein d’autres petites actions qui peuvent faire avancer le processus.

Quelques exemples :

  • Je considère le numclose comme une escalation. Prendre le numéro d’une fille me fait avancer dans mon système : maintenant, je peux la laisser partir et passer à la phase de phone game.
  • Montrer votre intérêt est une escalation. Quand vous êtes en rendez-vous et que vous faites comprendre non-verbalement à la fille que vous êtes attiré par elle, cela construit de la tension sexuelle et modifie la nature de l’interaction. Ça fait avancer le processus, pourtant ce n’est ni une escalation verbale, ni une escalation physique.
  • L’embrasser est une escalation. Vous escaladez physiquement : cela augmente l’attirance sexuelle et le rapport.

Mais il y a encore un autre type d’escalation, non-verbal et non-physique, que j’appelle l’escalation intime (ou l’escalade intime).

L’escalade intime, c’est lorsque vous changez d’environnement, pour aller dans un endroit plus intime, qui génère plus de tension sexuelle, et/ou dans lequel vous êtes tous les deux plus à l’aise pour l’échange physique et sexuel.

Cela peut être :

  • Changer de place : vous mettre dans un autre endroit du bar plus isolé.
  • Changer de lieu public : aller dans un autre bar, dans un parc, dans une rue déserte, dans un parking, etc.
  • Aller directement chez soi.

Le but est d’arriver à l’isolation complète. C’est-à-dire aller chez vous, où à l’endroit où vous avez prévu d’aller avec la fille pour le Fclose.

Souvent, la seule solution qui nous vient à l’esprit pour escalader cette intimité, c’est passer directement du bar à chez soi. Mais parfois, proposer l’isolation complète, ou même réussir une isolation complète, peut s’avérer contre-productif.

Vous pouvez passer par une ou deux étapes intermédiaires pour assurer une meilleure progression, au rythme de l’interaction et de la fille.

Par exemple, admettons que vous soyez dans un bar sympa, mais l’endroit où vous êtes installés n’est pas idéal pour l’escalation physique. Vous pouvez vous rapprocher d’elle, prendre sa main sous la table, lui caresser la cuisse, peut-être même l’embrasser avec un peu de pudeur. Mais vous ne pouvez pas aller plus loin.

Avec le monde qu’il y a autour, c’est difficile de la prendre dans vos bras et commencer à lui peloter le cul en lui roulant des pelles…

Le bon réflexe, c’est regarder s’il n’y a pas un endroit du bar plus sympa pour continuer l’escalation plus facilement, qui n’était peut-être pas disponible quand vous êtes arrivé, ou pas idéal pour démarrer le rendez-vous. S’il y en a un, proposez-lui (avec conviction) de vous y installer. = Escalation #1

Là, vous êtes dans un endroit plus intime, vous allez pouvoir avoir les mains un peu plus baladeuses ! Vous pouvez commencer à vraiment l’exciter et préparer lisolation chez vous (ou ailleurs).

Mais vous êtes encore dans lieu fréquenté. Vous pouvez la caresser, la faire vous caresser, et sexualiser la conversation autant que vous voulez, mais à un moment où un autre, vous allez devoir aller dans un endroit encore plus isolé si vous voulez faire avancer les choses.

Et comme vous avez bien réfléchi à votre logistique auparavant, vous savez exactement quoi faire, et où aller.

En général, c’est en fonction du niveau d’excitation que je prends ma décision. Si le niveau d’excitation est très élevé – genre nous sommes à deux doigt de nous arracher nos vêtements – je propose directement l’isolation compète.

Par contre, si nous sommes un peu chaud tous les deux, mais pas encore assez, je propose d’aller dans un autre endroit intermédiaire avant de l’amener chez moi.

Reprenons l’exemple et disons que l’excitation est élevée, mais pas encore assez… Vous allez donc proposer à la fille de partir pour faire une marche ensemble. Puis vous la ramenez dans une petite ruelle isolée, dans un petit parc désert, dans un hall d’immeuble, WHATEVER. = Escalation #2

A présent vous êtes dans un endroit où vous n’êtes que tous les deux, vous pouvez aller beaucoup plus loin dans l’escalation sexuelle.

Maintenant, votre but est de la convaincre de vous accompagner chez vous. Et quand je dis « convaincre », je ne parle pas d’utiliser des arguments logiques ! Je parle de lui faire ressentir un niveau d’excitation sexuel suffisamment fort pour lui faire oublier sa rationalité et vous suivre beaucoup plus facilement.

L’ASD est principalement provoqué par le conditionnement social des femmes. Ça veut dire que plus interaction devient SEXUELLE, moins elle a d’ASD !

Préparer l’escalade

Cette escalade intime se prépare à l’avance.

Passer du bar à chez vous n’est pas toujours la meilleure solution. Vous devez donc avoir une ou deux autres solutions de prévues, en « plan B ».

1.  Escalade sur le lieu de rendez-vous.

Peu importe qu’il s’agisse d’un parc, d’un café, ou d’un pub, assurez-vous qu’il y ait des endroits suffisamment isolées où vous pouvez vous installer tout de suite, mais AUSSI d’autres options dans le même café/bar, que vous pouvez également exploiter plus tard.

Par exemple, certains bars ont des tables et des canapés. Personnellement, je ne suis pas un grand fan des canapés pour démarrer mon premier rendez-vous. Les canapés permettent une proximité facile, mais nos corps et visages ne sont pas orientés l’un vers l’autre, ce qui diminue la fréquence des EC et m’empêche de sous-communiquer correctement mon intérêt.

Du coup, je préfère débuter mes rendez-vous sur une table ronde, ou sur un comptoir avec des tabourets, ou il reste relativement facile de réduire la distance, mais ou sommes orienté l’un vers l’autre.

Par contre, une fois que j’ai commencé à escalader physiquement, l’un des premiers réflexes est de lui proposer de nous déplacer sur les canapés pour être plus à l’aise.

Puis, une fois côte à côte avec elle sur le canapé, on peut continuer là ou on en était, et même aller beaucoup plus loin.

Pour moi, un canapé n’est pas un endroit excellent pour escalader la tension, mais c’est l’endroit parfait pour escalade sexuellement. C’est bien quand un bar/café a ces options-là.

La difficulté d’isolation.

Voici la règle à respecter :

Au plus l’isolation est difficile, au plus le niveau d’excitation doit être élevé.

Si vous vivez à 5 minutes du bar, vous n’aurez souvent pas besoin d’aller très loin dans l’escalade sexuelle pour convaincre la fille d’aller chez vous.

Une fois sur deux, l’excitation que procure les quelques premières minutes de caresses mutuelles et les premiers Kcloses suffisent.

Si après cela, vous amenez bien la proposition sans être maladroit, la fille dira « oui » au moins une fois sur deux, sans que vous n’ayez besoin de persister.

Par contre, si vous êtes très loin de chez vous, ou que vous n’avez pas de local et comptez soit la convaincre d’aller chez elle, soit d’aller à l’hôtel, alors vous allez devoir amener la fille à un niveau d’excitation très élevé pour la convaincre.

C’est là où, avoir un bar avec des canapés peut être TRÈS utile.

2.  Isolation en 2 temps

C’est aussi important de pouvoir faire passer la fille par une étape intermédiaire si :

  • Il est impossible d’escalader sexuellement sur le lieu du rendez-vous (= faire montrer le niveau d’excitation)
  • Le niveau d’excitation n’est pas encore assez élevé (malgré avoir tenté d’escalader sexuellement)
  • Le niveau d’excitation est élevé, mais qu’elle vous résiste encore.
  • Vous habitez assez loin : une demi-heure ou plus.
  • Pour les persistants d’entre nous : vous avez tenté d’escalader, ça n’a rien donné, mais vous ne voulez baisser les bras tout de suite et tenter un « plan B » !

Pour ces raisons-là, avoir un second lieu de rendez-vous qui serve d’étape intermédiaire est très utile.

Vous devriez toujours avoir un autre lieu de rendez-vous, qui fasse l’intermédiaire entre le lieu de rendez-vous et chez vous, ne serait-ce que pour servir de « plan B ».

Ce second lieu doit impérativement vous servir d’escalade intime (pour une escalade sexuelle plus facile). Et, si le lieu de rendez-vous est loin, vous rapprocher de chez vous (à environ mi-distance).

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

6 plusieurs commentaires

  1. Chrys, tu es vraiment et vraiment généreux sur la quantité et la qualité de tes explications. Sincèrement, merci!

    Claude

    • Merci Claude,

      Je suis un passionné. Et comme tout passionné qui a de beaucoup d’expérience dans un domaine, je peux en parler de séduction pendant des heures !! Souvent même de au point devoir faire des efforts pour garder mes écrits organisés et ne pas faire trop de digression 🙂

  2. Salut Chrys,

    Pourrais tu nous en dire plus sur ta phrase :

     » kino escalation. Qui est en concours pour être l’un des concepts les plus bidons et inutiles de l’histoire de la séduction »

    Qui je pense est un point essentiel à bien comprendre pour éviter d’être contre-productif en rdv.

    • Salut Chrys,

      Pourrais tu nous en dire plus sur ta phrase :

      » kino escalation. Qui est en concours pour être l’un des concepts les plus bidons et inutiles de l’histoire de la séduction »

      Qui je pense est un point essentiel à bien comprendre pour éviter d’être contre-productif en rdv.

      Pour moi, le Kino escalation, c’est de la branlette intellectuelle.

      Dans la communauté, on dit que le Kino Escalation permet 3 choses :

      (1) créer de l’attraction.
      (2) habitue la fille à notre toucher et la préparer au Kissclose
      (3) créer du rapport.

      Mais ces 3 choses sont des mythes !

      En réalité, le kino escalation ne fait rien du tout, à part nous donner l’impression qu’on « game ».

      Est-ce que ça crée de l’attraction ?

      Absolument pas !

      Le kino peut créer de l’attraction, mais uniquement lorsqu’il est direct (= je démontre mon intérêt = je crée de la TS), comme en prenant ouvertement sa main par exemple.

      Mais tous les Kino indirects que nos ami « gourou » conseillent de faire AVANT, genre lui toucher d’abord l’épaule, puis le haut du dos, etc, etc., ne crée pas d’attraction.

      Est-ce que ça habitue la fille à notre toucher et la prépare au Kclose ?
      Non !

      Je ne touche presque jamais la fille avant le Kclose. Pourtant je kclose 3 filles sur 4 en rendez-vous…

      La vérité, c’est qu’il n’y a absolument pas besoin de kino préliminaire pour mettre une fille à l’aise à l’idée de nous embrasser.

      Pour embrasser une fille, il faut qu’elle en ait envie, donc qu’elle soit attirée, et ressente de la tension sexuelle. Rien besoin d’autre.

      Sans ça, tu peux faire autant de Kino préliminaire que tu veux pour amener le kclose, ça ne marchera jamais.

      Aussi, tu serais surpris de voir à quel point les filles deviennent compliantes à presques tout type de Kino une fois que tu as Kclose et que tu es suffisamment isolé avec. Ton second kino peut très bien être une bonne main au cul…

      Est-ce que ça crée du rapport ?

      Non plus.

      Le Kino MUTUEL, comme se serrer la main ou se caresser, crée en effet du rapport (d’après des études scientifiques). Mais le simple toucher n’en crée pas !

      Bref, le kino escalation, c’est inutile. Pas la peine d’en faire. :-). Teste toi-même et tu verras : fais 20 dates en essayant de faire du Kino escalation ; 20 autres en essayant d’escalader la tension. Tu verras UNE grosse différence de résultat entre les 2.

  3. Super,merci Chrys! 🙂

  4. Excellent article chris!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.