Accueil 5 Autour de la séduction 5 01 – Conseil de séduction : Triez l’information ! [Podcast]
Conseil de séduction

01 – Conseil de séduction : Triez l’information ! [Podcast]

Récemment, j’ai reçu un mail de la part d’un lecteur qui me disait qu’il appréciait mes conseils, mais certains d’entres eux allaient à l’encontre de ce qu’il avait lu/entendu précédemment sur d’autres sites dédiés à la séduction, et qu’il ne savait pas qui croire

La réponse : fiez-vous à votre expérience et observation AVANT tout conseil de toute personne.

Le problème avec les conseils de séduction, c’est qu’ils sont au mieux tirés de l’expérience du coach, de ce qu’il a pu observer (donc en partie subjective), de ses réflexions et analyses personnelles.

Au pire, c’est une simple récupération des théories des gourous de la séduction américaine…

Personne ne détient la vérité pure. Certains sont juste plus dans le vrai que d’autres, parce qu’ils savent mieux de quoi ils parlent, ou observent, analysent, réfléchissent plus ou mieux.

  • Certains conseils sont très bons.
  • Certains peuvent être mauvais.
  • Certains autres ne s’appliquent pas tout à fait à vous, à votre personnalité, vos valeurs, l’environnement dans lequel vous les appliquez, ou le type de filles sur lesquelles vous les appliquer, ou même le mode de rencontre.

Par exemple, si je vous dis que l’Opener Direct est le plus efficace, c’est certainement vrai. Mais il y a certaines situations où vous ne pouvez pas vous ramener devant une fille qui vous plait lui balancer un direct frontal ! Forcément, vous devez réfléchir avant d’appliquer n’importe quoi, n’importe comment.

C’est le sujet du podcast d’aujourd’hui.

Dans ce premier podcast j’explique :

  • Pourquoi ne pas prendre chaque info sur le net pour argent comptant !
  • Qu’est-ce qu’un expert en séduction (la « science de la séduction » n’est qu’une invention marketing).
  • Qu’il n’y a qu’une seule méthode de séduction faite pour vous : la vôtre.
  • L’importance de savoir se faire son propre avis, et de garder l’esprit ouvert (vous pouvez vous tromper), au lieu de suivre bêtement l’avis de n’importe qui.
  • Pourquoi chacun de vous doit apprendre à être AUTONOME en séduction.

Pratique et Réflexion

conseil de séduction

Si vous êtes totalement dépendant de l’avis de quelqu’un d’autre, c’est très probablement parce que vous manquez d’expérience pratique. 

Beaucoup de mecs se plaignent d’être perdus dans tous les conseils de séduction, mais ne font que lire…

C’est digue le nombre de mecs qui se masturbent intellectuellement sur les forums avec des débats puérils sur le style d’approche Direct/Indirect, ou faut-il dire « excusez-moi ? », alors qu’ils n’ont qu’à sortir dehors et aborder pour trouver une réponse évidente !

  • La pratique est la clé pour développer son intelligence de séducteur. Plus vous accumulerez d’expérience, plus vous développerez une intuition de ce qui est un bon ou mauvais conseil, de ce qui est valable pour vous, ou de ce qui demande à être légèrement adapté.
  • Il est aussi important de développer sa propre réflexion. . Essayez d’être le plus objectif possible, lisez ou discutez avec d’autres séducteurs qui savent penser et réfléchir (malheureusement, ils ne sont pas nombreux…), qui ont une analyse différente ou qui peuvent vous éclairer.
    Faites des tests empiriques.

Pratiquer c’est bien. Pratiquer et réfléchir, c’est mieux !

Conseil séduction : apprendre à réfléchir


J'espère que ce podcast vous plaira.

Bonne écoute et à très bientôt !

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

12 plusieurs commentaires

  1. Salut Chrys.

    Pour le free style à l’oral ça ne me pose pas de problème, on sent que tu joues la sincérité, les propos structurés c’est mieux à l’écrit.

    Mon avis sur le sujet, c’est que ton travail, tes articles, ton ebook permettent d’obtenir un état d’esprit positif par rapport aux femmes et à la rencontre. Il ne faut pas prendre tout ça comme un mode opératoire mais comme une nouvelle vision à adopter, en finir avec les idées reçues, les tabous aussi que l’on nous a inculqués qui peuvent brider.

    Ensuite, quand tu dis que la drague change selon les époques, je suis un peu mitigé.
    Tu m’a fait découvrir un film de 1958, les dragueurs, très bon d’ailleurs. J’aime les films français de cette époques (l’âge d’or du cinéma français). Je trouve que c’est un bon « documentaire » sur la drague minimaliste, je pense qu’elle est toujours d’actualité. Je pense que c’est l’état d’esprit qui a changé par rapport à cette époque.

    Emeric

    • Ensuite, quand tu dis que la drague change selon les époques, je suis un peu mitigé.
      Tu m’a fait découvrir un film de 1958, les dragueurs, très bon d’ailleurs. J’aime les films français de cette époques (l’âge d’or du cinéma français). Je trouve que c’est un bon « documentaire » sur la drague minimaliste, je pense qu’elle est toujours d’actualité. Je pense que c’est l’état d’esprit qui a changé par rapport à cette époque.

      Je suis d’accord.

      Il y a certaines choses qui changent, parce que les mentalités évoluent ! Mais les principes de bases restent les mêmes.

      La technologie change aussi pas mal la donne, surtout pour la phase du « phone game ». A l’époque de Soral par exemple, quand il n’y avait que le téléphone fixe, c’était très différent d’aujourd’hui…

  2. Bonjour Chrys

    Déja c est une excellente initiative que ce podcast, et on sent la spontanéité dans tes paroles
    ;c est mieux qu un texte récité ou sans vie..sinon tu as une voix qui porte bien,et plutot jolie(non non je n ai pas changé de bord;)
    perso je trouve que c est un bon début, sinon pour en revenir au contenu,je trouve cela
    très intélligent,qu enfin on admette que,non les conseils en séduction,ne s appliquent pas
    forcément à tout le monde , que ce qui marche pour une personne,ne marche pas pour l autre

    Par exemple,l approche directe,me semble quand meme risquée,mais certains n hésitent pas..
    on ne peut pas tout plaquer ,et se dire que tout fonctionnera de la meme manière..pour
    l instant nous ne sommes pas des clones…

    Les cheminements sont personnels , et meme si il peut se dégager des tendances, on ne
    peut pas faire du mimétisme..de toute manière ça ne fonctionnerait pas..

    Sinon bravo encore pour le podcast:)

    • Déja c est une excellente initiative que ce podcast, et on sent la spontanéité dans tes paroles
      ;c est mieux qu un texte récité ou sans vie..

      Merci.

      J’ai beaucoup hésité sur le format. J’aurais pu écrire un script et le lire pendant 20-30 minutes, j’y ai même pensé, mais je pense que ça n’aurait pas refléter les valeurs que j’essaie de transmettre par mon site : naturel, spontanéité, simplicité. Tant mieux si c’est réussi, car pour être honnête ça demande peu de boulot !

      perso je trouve que c est un bon début, sinon pour en revenir au contenu,je trouve cela très intélligent,qu enfin on admette que,non les conseils en séduction,ne s appliquent pas forcément à tout le monde , que ce qui marche pour une personne,ne marche pas pour l autre
      Par exemple,l approche directe,me semble quand meme risquée,mais certains n hésitent pas.. on ne peut pas tout plaquer ,et se dire que tout fonctionnera de la meme manière..pour l instant nous ne sommes pas des clones…

      Ce n’est l’admettre en soi, dans le sens où je n’ai jamais cherché à le caché. Ça a toujours été évidemment pour moi, du bon sens.

      Le problème, c’est que ce bon sens se perd, et que parfois, le rôle de « l’expert »/leader d’opinion (ou peu importe comment on veut appeler cela) est de remettre les idées au clair.

      Le « risque » de ce conseil, cependant – comme celui d’avoir que l’apparence ou le statut comptent – c’est que de certains hommes peuvent utiliser cet argument pour valider leurs croyances et perception négatives d’eux et de la séduction, et invalider tous les conseils qu’on leur donne (même si certains sont très bons et marcheraient pour eux).

      La plupart des hommes, comme les femmes, choisissent avec leurs ressentis/émotions, et leur donne une logique à leur choix ensuite.

      Mais bon, je pense que, de toute façon, ces personnes-là doivent principalement travailler sur eux-mêmes, plutôt que processus de séduction. Le processus de séduction est simple, mais le travail sur soi est un immense chantier !

      Les cheminements sont personnels , et meme si il peut se dégager des tendances, on ne peut pas faire du mimétisme..de toute manière ça ne fonctionnerait pas..
      Sinon bravo encore pour le podcast:)

      Je suis d’accord. Je pense que la meilleure attitude à adopter pour un débutant, et la plus pragmatique, c’est de suivre les conseils des coachs les plus expérimentés et honnêtes, parce que ce sont ceux qui ont le plus de chance de fonctionner pour eux, puis de trier par eux même ce qui est bon ou pas par la pratique.

      Par exemple, même si tous mes conseils ne s’appliquent peut-être pas pour toi, ou pas parfaitement, il y a quand même beaucoup plus de chance qu’un grand nombre fonctionne (et mieux) que ceux des conseils que tu trouves sur les gros sites de masse (écrits par de tocards, pour des tocards…)
      Là encore, à défaut d’être certain, il vaut mieux appliquer ce qui a le plus de chance de fonctionner (donc appliquer les conseils des mecs les plus fiables.)

      Personnellement, je n’appliquerai jamais un seul conseil de la part d’un mec si je ne suis pas certain qu’il est (1) vraiment expérimenté, (2) Parfaitement honnête, (3) intelligent (pas nécessairement « intelligent » selon les critères de la société – quelqu’un qui a fait de longues études, etc. – mais quelqu’un qui sait penser « out of the box »)

  3. Bonjour,j’ai trouver ton podcast intéressant. pourrais tu écrire des articles sur le sexe friends ? Je t’en serais reconnaissant

  4. Salut Chris , tu n y vas pas un peu fort en « insultant » de tocard quelques personnes? 🙂 bref j’aimerai que tu meclair sur un truc , si possible bien sûr. Je constate avec le temps que j’ai un taux de réussite quasi de « 100% » quand j’aborde sur mon chemin en allant d’un point À a un point B, et ça se réduit considérablement en sessions.

    • Salut Chris , tu n y vas pas un peu fort en « insultant » de tocard quelques personnes?

      Oui, enfin, ce n’était pas vraiment dans le sens « les mecs qui lisent ce genre conseil sont des gros tocards ». Mais plutôt que les conseils sont destinés à un public de « tocards » de la drague (= des mecs qui n’y connaissent rien.)

      Je dis ça sans véritable jugement personnel.

      bref j’aimerai que tu meclair sur un truc , si possible bien sûr. Je constate avec le temps que j’ai un taux de réussite quasi de « 100% » quand j’aborde sur mon chemin en allant d’un point À a un point B, et ça se réduit considérablement en sessions.

      Si tu as l’habitudes de draguer durant à des heures d’influences et dans certains, comme le samedi 15-18 h en plein centre ville, et que tes approches conditionnelles se font dans des contextes bien plus aléatoire (un coin beaucoup moins fréquenté à une heure ou une heure plus calme), alors c’est normal que t’es résultats soient (très) différents.
      C’est pour des raisons de crédibilités. Comme je l’ai déjà dit, les filles aiment être draguées, mais n’aiment pas les dragueurs (sauf les plus cochonnes :-p).
      Quand tu abordes, genre en plein rue de rivoli, à 16 heure le samedi, quand tu as des centaines d’autres nanas aussi jolies qui font leur shopping, la fille n’est pas si naïve. Elle se doute bien que ce n’est pas la seule que tu abordes, et que ce ne sera pas la dernière… Déjà dans la repérer dans une rue aussi bondée, il faut forcément le faire exprès !
      Par contre, si tu l’abordes dans un contexte différent – Une petite rue calme, en sortant du métro, alors qu’elle t’avait remarqué à l’intérieur, etc., etc. – ton approche gagne plus en crédibilité. Le contexte te permet de dégager plus de crédibilité, et ça joue dans le résultat.

      C’est la raison pour laquelle, la drague occasionnelle, si tu peux faire 1-2 ou 3 approches spontanément par jour, est bien meilleure : plus efficace que les grosses sessions de plusieurs heures, et fait perdre BEAUCOUP moins de temps.

  5. @Chrys je n’arrive pas à faire DG en SPU, j’arrête la fille pour un renseignement (car sa me semble naturel) et ensuite je fais en sorte de dire des choses que jaime dans son style et bla bla… et si je lui plais je tente un KC (car j’aborde quand il y a personne autour et c intime avec la tension sexuelle au max), jai peur qu’elle donne son tel pour ensuite ne jamais répondre, donc je préfère essayer de suite pour évité de me faire avoir par les menteuses.

    Un autre de mes problèmes, je n’aborde pas assez vite parfois et attend le moment ou il y a personne pour aller parler aux femmes et je rate des occasions de dingue (la fille rentre dans son immeuble, on lui tel ou une connaissance arrive).

    Comment faire pour plaire en DG (a part être beau physiquement)

    • Pour être honnête avec toi :

      1) Je ne vois pas l’intérêt de tenter le KC, tout de suite, sur le lieu de la rencontre (sauf si t’es filmé et que tu veux faire le Buzz sur Youtube…)

      Ça peut fonctionner, évidemment, mais ce n’est clairement pas la meilleure stratégie. Et c’est séduire, c’est aussi mettre les probabilités de son côté.
      Soit tu proposes l’instant date, soit tu numcloses. Mais même si tu optes la première option, il te faut une logistique, et il faut que la fille est tout son temps (ce qui dans la vie quotidienne est plutôt rare). Dans beaucoup de cas, il faudra passé par le numclose.

      2) Je ne saisis pas ta logique : je préfère tenter le KC parce que « j’ai peur qu’elle réponde pas… je ne veux pas me faire avoir par une menteuse… » ( ???)

      Ok, toutes les filles ne répondent pas… Mais y’en a aussi beaucoup qui répondent. Comme pour l’approche, c’est statistique.

      Ne pas prendre le numéro parce qu’on a peur qu’elle réponde pas, c’est comme ne pas abordé parce qu’on a peur du rejet… C’est un peu stupide. Et que tu risques si elles ne répondent pas ? RIEN (et tu peux simplement la biper pour t’assurer que c’est un bon numéro).

      Un autre de mes problèmes, je n’aborde pas assez vite parfois et attend le moment ou il y a personne pour aller parler aux femmes et je rate des occasions de dingue (la fille rentre dans son immeuble, on lui tel ou une connaissance arrive).

      Y’a pas de mal à temporisé avant d’abordé, sauf si c’est 10 minutes. Si une connaissance arrive, tu peux aborder le set, ou laisser tomber. Idem si elle est au tel. Dans les 2 cas, c’est à toi de choisir. Si elle s’apprête à entrer dans un magasin ou immeuble, il faut que tu anticipes ces possibilités, et éventuellement te dépêcher de l’aborder avant qu’elle ne rentre.

      Comment faire pour plaire en DG (a part être beau physiquement)

      Look soigné (si possible le genre de look que le genre de fille que tu dragues apprécie), Langage corporel confiant et détendu, voix posée, bonne éloquence, proximité initiale, EC. + arrête tranquillement.

      Dans les première secondes, ça peut influencer son choix.

  6. Quand je dit menteuse, je parle de celles qui te disent oui pour un RDV et qui finalement change d’avis et invente une excuse bidon pour ne pas venir (alors que tu as été courtois, séducteur et qu’il y avait une tension sexuelle et un bon feeling).

    Je trouve qu’il s’agit d’un manque de respect,

    Voila pourquoi j’ai l’habitude de vouloir KC ou conclure rapidement.

    Sinon oui je dois être plus tranchant au moment d’aborder et ne pas hésité peu importe le lieu, mais pour le moment je n’arrive pas à aborder des groupes mixtes (ou groupes de femmes) quand il y a une femme qui m’intéresse, car je n’aime pas les personnes qui font tous pour me détruire dans mon dos (j’ai déjà eu cette expérience).

    Beaucoup de gens sont jaloux quand ont drague une copine à eux (ou la fille qui les as mis en FZ et ils gardent un espoir de la séduire) et feront tous pour te discrédité au près de la fille…

    Comment faire face quand ils connaissent la femme en question depuis des mois ou des années avant qu’on la rencontre ?

  7. Il faut avouer que c’est frustrant d’être si près du but (avoir des jolies femmes dans son lit) et qu’il y a toujours un grain de sable qui gache tous…

    J’aimerai reussir comme toi Chrys.

    Les femmes changent d’avis et d’envies trop rapidement et donc on est juste dans l’espoir que juste une fois une femme qui est notre style dise oui (sans changer d’avis 10 minutes plus tard), mais on ne peut rien contrôler.

    J’arrive à gérer séduction quand je suis en isolation, mais je ne sais pas comment ne pas me faire dénigrer par les copines ou pote de ma cible.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.