Accueil 5 Autour de la séduction 5 Comment sortir du célibat – à tout jamais
comment sortir du célibat

Comment sortir du célibat – à tout jamais

Le célibat, voyez, c’est comme la pauvreté. Le plus souvent, c’est notre état d’esprit et ce qu’on fait (ou ne fait pas) qui provoquent cette situation. Cela n’a rien à voir avec la malchance ou certaines conditions extérieures, comme certains aiment à le penser.

Quelques exceptions sont plausibles, mais…

  • Si vous vivez dans un pays occidental ;
  • Si vous êtes dans une ville de taille moyenne ou grande ;
  • Si vous ne souffrez pas un handicap important (genre tétraplégie, malformation, etc.)

…Vous ne faites probablement pas partie de ces exceptions.

Les femmes, les moyens de les rencontrer et de développer votre attractivité sont tellement nombreux ; le célibat (involontaire) n’est souvent que la conséquence d’une mauvaise gestion de votre vie amoureuse.   

Cette mauvaise gestion est due à une pléthore de croyances et de mauvais états d’esprit que vous avez dans la tête.

Faut dire que, niveau croyances limitantes, dans notre belle société, on est servi. Elles sont même si nombreuses qu’il serait impossible d’en faire une liste exhaustive.

  • Entre les croyances de « bisounours » du genre :

« Les rencontres amoureuses sont le fruit du destin ! »

« La « bonne » sera celle qui vous aimera tel que vous êtes » (autrement dit : vous pouvez rester gros, timide et needy. Youpi !)

  • Celles plutôt « fatalistes » :

« De toute façon, les femmes n’aiment QUE les mecs riches, ou beau, ou grand, ou musclés… » (sniff, sniff)

« De toute façon, ce genre de filles n’aime pas les petits, ou les quarantenaires, ou les asiats, … »

« De toute façon, en France, les filles n’aiment pas qu’on aille vers elles »

  • Toutes les autres qui conditionnent et qui limitent :

« On ne peut pas faire de rencontre dans la rue/en bar/whatever. »

« On ne peut pas dire à une fille qu’elle nous plaît ; il faut cacher son intérêt (et, éventuellement, le révéler 6 mois plus tard en haranguant une déclaration amoureuse, après que la fille nous considère comme son ami…) »

Ajoutons à cela toutes celles de la communauté de la séduction, comme :

« Séduire une fille, c’est très dur ! Il faut apprendre à appliquer THE méthode-de-la-mort-qui-tue, ou toute une kyrielle de techniques ; calculer absolument tout comme si on était un putain de psychanalyste. »

« Votre apparence ne compte pas… Seules mes 361 techniques de séduction avancées comptent ! »

« Il faut faire l’alpha arrogant qui s’en branle complètement »

Pas étonnant qu’un tas d’hommes restent célibataires longtemps.

7 ans sans célibat

Techniquement, je ne suis plus célibataire depuis 7 ans. Ça remonte à ma dernière relation traditionnelle. Cela ne m’a pas empêché de connaître des moments de solitude ou des ruptures difficiles. Non. J’ai même été sans véritable copine pendant quelques (courtes) périodes, juste avec des Sexfriends. Mais au moins j’ai fréquenté des filles sans discontinuer. Je ne me sens plus célibataire depuis toutes ces années.

La raison n’est pas seulement liée à mon apparence, ma sociabilité ou mes compétences en séduction. Ni au temps que j’investis pour rencontrer de nouvelles filles. Il y a des mecs meilleurs que moi qui sont, ou seront, célibataires.

Cela a surtout à voir avec la manière dont je gère ma vie amoureuse et sexuelle, avec les choix que je fais (plus ou moins conventionnels).

Pourquoi je ne suis (et ne serai) plus célibataire ?

Ne jamais dire « Jamais », ça porte la poisse ! Mais quand même, je pense pouvoir dire sans prétention que le célibat n’existe plus pour moi (je touche du bois, sait-on jamais ce que la vie nous réserve…)

Si je ne suis plus, et ne serai plus, célibataire, c’est parce que je gère ma vie sexuelle et sentimentale très différemment d’un mec lambda. J’ai une vision à long terme, je fais ce qu’il faut pour ne plus l’être.

Si vous mettez régulièrement de l’argent à la banque, vous réduisez les chances de vous retrouver à la dèche plus tard. Et, si votre dépôt est assez important, vous pouvez aisément rebondir même dans grosse galère. Votre voiture tombe en panne ? Votre maison crame ? Vous allez à la banque et récupérez une partie du capital que y avez placé, pour vous la remplacer.

C’est exactement ce que je fais : j’investis régulièrement un peu de mon « capital » dans la Banque de la Séduction. Ainsi, si j’en ai besoin plus tard, je pourrai l’utiliser.

Investissement sentimental 101

 

Comment sortir du célibat ne plus être célibataire

Prenez place, le cours va commencer !

Leçon 1 : Entretenir son attractivité. 

Une vie sexuelle et affective au moins correct passe par un investissement incontournable : travailler votre attractivité. Vous devez tendre vers une meilleure version de vous-même.

Sinon vous aurez :

(a) Plus de mal à rencontrer et séduire de nouvelles femmes ; ce que signifie prolongement de votre période de célibat.

(b) Plus de chances d’avoir des relations de mauvaises qualités, avec des femmes qui vous ont choisi par défaut ou pour des raisons extérieures à leur attirance pour vous (votre argent, votre statut, ou autre chose). Dans un cas comme dans l’autre, le résultat sera une relation platonique et sans saveur.

Ne négligez pas l’importance de l’image que vous projetez ! Même pas parce qu’on vous a promis qu’avec telle méthode ou telles techniques, vous pourriez faire l’impasse.

L’apparence influence aussi bien la vie amoureuse, que sociale ou professionnelle (ce n’est pas moi qui le dit !)

Même si vous êtes en couple, ce n’est pas une raison pour délaisser votre apparence et votre développement personnel.

La plupart de mecs en couple sont moches à voir après quelques années. Ils prennent 10 kg, laissent vieillir leur garde-robe, et se complaisent dans leur zone de confort. C’est pour ça qu’ils sont totalement si désœuvrés lorsqu’ils se retrouvent célibataires – et deviennent les vaches à lait des coachs en séduction et des sites de rencontre.

Ils n’ont pas placer un peu dans la Banque de la Séduction ; maintenant ils doivent serrer la ceinture pour retrouver leur situation d’antan.

Votre image, c’est votre source primaire d’attirance : celle qui vous permet de garder votre (vos) partenaire(s) attirée(s), et d’attirer plus facilement d’autres femmes. C’est le premier élément qui éloigne un homme du célibat. C’est aussi elle qui vous permet d’en sortir.

Même si ça ne semble pas nécessaire, investissez un peu dans votre image. Chaque effort est une pièce dans la tire-lire. Comme ça, si jamais vous avez besoin d’avoir une apparence au top un jour, vous l’aurez tout de suite ! C’est ça investir dans la Banque de la Séduction.

Leçon 2 : Rencontrer de nouvelles femmes.

Chaque année, je fais au moins 200 approches. Un peu pour le plaisir de la drague en lui-même, un peu pour le défi, un peu dans l’attente d’un résultat. Mais le mec lambda, lui, ne va pas (ou peu) vers les femmes – sauf sur internet à la rigueur, mais internet ce n’est pas la vraie vie.

Rencontrer des filles, c’est comme postuler à un emploi. Si vous postulez à 3 annonces, pas étonnant que vous n’arriviez même pas à décrocher un seul entretien. Par contre, si vous répondez à 500 annonces, vous aurez beaucoup, BEAUCOUP plus de chances de trouver un job. Pour la séduction, c’est pareil.

La séduction est une affaire de nombre : le résultat final est corrélé au nombre d’approches que vous faites (autant qu’en vos compétences.) 

Matière facultative : aborder… quand on N’est PAS célibataire.

Aborder régulièrement des filles vous permet de retrouver une partenaire bien plus vite que si vous comptiez sur la chance.

Mais aborder, quand on est en couple, vous écarte encore plus de la longue période de sècheresse affective et sexuelle qu’on appelle « le célibat. »

Vous devriez méditer là-dessus.

99,99% du temps, quand un mec est couple, il est inactif. Ça valable pour les bons dragueurs.

L’inconvénient d’être inactif, c’est qu’on perd peu à peu le courage et les compétences pour rencontrer des femmes… qu’on a pris parfois des années à acquérir…

Rien ne se perd totalement, heureusement !, mais après quelques années sans pratiquer, on redevient assez maladroit et peureux pour rencontrer les femmes.

Vous pourriez me dire : « j’m’en tape, j’suis casé ! ».

Seulement, considérez les points suivants :

  • Aucune relation n’est éternelle : elle peut finir dans les semaines, mois ou années qui viennent. Vous devrez repartir presque à zéro ; réapprendre à aborder, à dépasser votre peur du rejet, etc. Ça va loooonguement prolonger votre période de célibat, et la dose de frustration et de solitude qui va avec. Est-ce que c’est un risque que vous êtes prêt à prendre ?
  • Peut-être plus important encore : partant du principe que votre copine est (ou sera) attirante, elle continuera à recevoir de la validation et percevoir des opportunités autour d’elle… et PAS vous!

C’est un élément dans la relation que peu d’hommes saisissent. Heureusement pour vous, ma mansuétude m’oblige à faire un effort pédagogique.

Quand sa nana sort en boite avec ses copines par exemple, ou va faire du shopping seule, un tas d’hommes la matent, lui sourient, l’accostent (directement ou pas). Il y a de fortes chances pour qu’elle soit en plus entourée d’un tas de « charognards », au boulot et ailleurs, qui rêvent de lui sauter dessus. Ces mecs la draguent plus ou moins ouvertement.

Comprenons-nous bien : la question n’est pas qu’elle soit loyale et fidèle, ou pas. Là où je veux en venir, c’est qu’une femme n’a aucun effort particulier à faire pour recevoir la validation des hommes. Elle a juste à être attirante pour recevoir des signes d’intérêt à la pelle, et les faire venir les vers elle, comme des mouches.

Autrement dit, si une fille veut de la validation du sexe opposé (on en a tous besoin à un niveau ou à un autre), elle a juste à mettre une robe moulante, des escarpins, et se poudrer la tronche. Ensuite, il ne lui reste plus qu’à sortir dans bar rempli d’hommes avec ses copines, et le tour est joué ; elle obtiendra plus de sourires intéressés et de regards aguicheurs que vous en 2 semaines de drague intensive !

Et le sacré avantage que a en couple, c’est qu’elle pourra prétendre l’innocence ; puis-ce qu’après tout ce n’est pas sa faute si les mecs viennent la draguer. Elle n’a rien fait (directement) pour ça.

Qu’elle soit en couple ou non, la situation ne changera pas pour elle : elle va continuer à cultiver le même sentiment d’abondance, se sentir plaisante et attirante, et elle pourra jouer un peu avec « la concurrence » pour garder de la valeur à vos yeux. 

Pour VOUS, c’est très différent. Un homme, même beau !, reçoit peu de validation et de convoitises de part des femmes gratuitement, sans effort (à la seule exception d’une célébrité.) Si vous êtes inactif, finit la validation des autres femmes. La seule « licite » sera celle de votre copine.

Cela signifie une chose…

Votre copine va continuer à recevoir de la validation en masse à l’extérieur de la relation, et vous plus rien !

Cela peut vous sembler anodin, un détail sans importance. Mais, croyez-le ou non, mentalement, sur le long-terme, ça aura bel et bien un effet sur la relation.

De votre côté, ça va affaiblir votre innergame, nuire à votre détachement du résultat – peut-être même vous rendre un peu needy.

Au fil du temps, parce qu’elle recevra une tonne de validation extérieure à la relation et pas vous, un déséquilibre va s’installer. Vous allez avoir besoin de SON affection féminine (c’est humain), parce que c’est la seule que vous vous donnez le droit d’avoir, mais elle pas. Elle utilisera cet avantage pour vous faire dire Amen à tout – consciemment ou pas.

Vous voyez le tableau ?

Le pendant à sa beauté (parce que c’est ce qui lui permet de recevoir de la validation des autres hommes), c’est votre aptitude à rencontrer d’autres femmes, à recevoir (vous aussi) de la validation extérieure.

Pour éviter que ce genre de chose se produise, il est préférable de conserver son courage et ses compétences de séduction, et rencontrer et flirter – même légèrement – avec d’autres femmes, de temps en temps.

Plus votre copine est belle et sociable, plus c’est important ! Sinon le rapport de force sera trop défavorable. Vous devez rester cet enfoiré qui sait dire Non, Stop, et faire des silences radio. C’est plus facile quand on reste détaché et sûr de son potentiel de séduction.

La question « éthique » ?

Je sais que beaucoup d’hommes se sentent mal à l’aise avec l’idée d’aborder d’autres filles lorsqu’ils sont en couple.

Mais :

  1. N’est-ce pas l’intention qui définit si c’est moral ou non ? Vous pouvez parfaitement vous fixer des limites, comme ne pas aller plus loin qu’une discussion cordiale et obtenir des sourires. Ce sera alors pas de la trahison envers votre copine.
  1. Vous n’êtes même pas obligé de faire des approches directes. Si votre but est d’entretenir vos compétences, d’avoir des interactions sympa et des beaux sourires féminins, vous pouvez faire n’importe quel compliment (« j’adore votre style, vos chaussures, votre pancho, whatever») ou dire n’importe quoi qui puisse vous permettre d’initier une conversation de quelques minutes.

L’essentiel est que vous restiez capable d’aller vers des filles, d’avoir de bons échanges et d’intéresser ; que vous puissiez vous sentir séduisant auprès de la gente féminine.

Tant que vous ferez cela, votre innergame restera bon.

Je résume.

Continuer à aborder, même en couple, permet de :

(1) conserver ses compétences pour pouvoir retrouver une fille rapidement si la relation se terminait ;

(2) être en mesure de mieux gérer sa relation : garder une bonne frame – d’homme détaché et indépendant – conduit par un innergame solide.

Chaque approche faite, même si elle semble inutile, contribue à garder un bon capital à la banque de la séduction.

Leçon 3 : Garder des filles en orbite

Une autre bonne astuce pour garder un bon innergame en relation tout en conservant le sentiment d’abondance, qui peut aussi servir pour se remettre en couple très vite (voire immédiatement), c’est de garder des filles potentiellement intéressées en orbites.

Par « en orbite », j’entends par là des filles qui vous tournent autour. Continuer à discuter, échanger, et même flirter, avec d’autres filles attirantes.

Les filles sont les GRANDES spécialistes de cette stratégie. Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certaines filles échangeaient leur numéro avec vous, et acceptaient de vous revoir en face à face… Alors qu’elles ont un copain et  pas d’intention pour aller plus loin ?

La raison : pour vous mettre en orbite !

Parfois, c’est parce que vous leur plaisez. Vous êtes leur type de mec, et elles vous trouvent sympa, alors elles ne veulent pas vous laisser filer dans la nature ; elles préfèrent vous mettre dans une sorte de friend zone temporaire. Ainsi, si dans le futur elles se retrouvent célibataires et que vous tournez encore autour d’elles, vous pourrez peut-être remplacer son ex.

D’autres fois, cependant, elles n’ont aucun intention d’aller plus loin. Ni maintenant, ni plus tard. Elles veulent juste de la validation masculine ! Autrement dit, elles prétendent qu’il pourrait se passer quelque chose entre vous, uniquement pour que vous continuiez à la convoiter, à lui donner votre validation, et l’invitiez de temps en temps au resto ou prendre un verre.

Même si vous êtes exclusif et fidèle, je vous recommande d’avoir TOUJOURS quelques filles attirantes en orbite autour de vous. C’est un excellent investissement dans la Banque à Séduction.

Raison #1 : pour entretenir de ses compétences, se rappeler que l’on plaît et qu’on peut éventuellement se remettre en couple avec une autre fille de qualité si sa relation tournait mal, garder un bon innergame dans la relation, rester détacher et de maintenir sa frame.

Raison #2 : parce que, si votre relation se termine, vous aurez déjà plusieurs opportunités à votre disposition.

Se préparer au pire… Pour vivre le meilleur

comment sortir du célibat - se préparer au pire vivre le meilleurComme je l’ai dit dans l’intro, notre conditionnement social « bisounours » sur relations amoureuses est l’épicentre de nombreux problèmes et souffrances dans notre vie affective et sexuelle.

On est au XXIe siècle, plus au XIXe. Avant, peut-être qu’on gardait le même logement, le même boulot, la même femme, toute sa vie. Mais maintenant, tout évolue très vite. Vous avez de grandes chances de changer plusieurs fois d’appart, de villes, de boulot… et de partenaire amoureux/sexuel !

Une grosse erreur serait de fermer les yeux sur cette dernière éventualité, sous prétexte qu’étant gamin on vous en a vendu l’idée que l’Amour is forever !

Chaque relation est potentiellement vouée à se terminer à un moment où un autre. Peut-être dans 1 mois, peut-être dans 3 ans, ou dans 30 ans, peu importe. Si vous n’êtes pas PRÉPARÉ à cette éventualité, si vous n’avez pas investi dans la Banque de la Séduction, vous allez faire face à de sacrées déconvenues.

Le pire arrive quand on n’y est pas préparé

Arrêtez votre bien-pensance à deux balles et prévoyez un plan b, rien qu’au cas où

Se préparer au pire est le meilleur moyen de l’éviter.

  • Si vous conservez vos compétences ;
  • Si vous gardez vos cou***e pour aller vers les femmes ;
  • Si vous avez quelques filles en orbites autour de vous ;

…Vous ne redouterez pas, ou BEAUCOUP moins, de perdre votre copine.

Quand on a du capital en Banque, on a moins peur de perdre son travail, et ça nous fait moins souffrir si on le perd…

…Quand on a du capital à la Banque de la Séduction, on a moins peur de perdre sa copine, et ça nous fait moins souffrir si on la perd.

Vous serez plus à même de gérer votre relation sur le long-terme. De ne pas subir le chantage affectif et les caprices d’une partenaire qui, qu’elle en ait conscience ou pas, défend SES intérêts dans la relation, et pas ceux de LA relation.

Avoir plusieurs relations

comment sortir du célibat avoir plusieur relations en meme tempsLe meilleur pour la fin…

De loin la meilleure méthode pour s’assurer de ne jamais être célibataire et toujours avoir une vie affective et sexuelle épanouie, c’est d’avoir plusieurs relations en même temps.

L’idée d’avoir des relations non-exclusives est très difficile à reconditionner dans son esprit. Encore plus dans celui des femmes. Mais qu’on aime ou non le concept, il n’en reste pas moins une excellente option.

Si vous êtes polyamoureux, que vous fréquentez plusieurs femmes, et que pour une raison ou une autre vous rompez avec l’une d’elles, vous continuerez à fréquenter les autres quoi qu’il en soi. Virtuellement, si vous fréquentez deux ou trois femmes et qu’il vous faut moins de temps pour trouver une nouvelle partenaire que pour en perdre une, vous n’êtes jamais célibataire.

Quoi qu’on en dise, et les quelques inconvénients que confère ce mode de relation, les hommes « polyamoureux » sont ceux qui semblent avoir la vie affective et sexuelle la plus épanouie :

  • Ils sont détachés du résultat (pas dépendants affectif) ;
  • Ils ont du sexe et de l’affection continuellement ;
  • Ils peuvent avoir la variété affective et sexuelle qu’ils désirent, sans « tromper » qui que ce soit ;
  • Leurs relations sont libres, ils ne sont pas « babysitté » par leurs copines, ils peuvent jouir de leur vie privée sans rendre de compte ;
  • Le célibat n’existe pas pour eux, et ils peuvent se remettre facilement d’une rupture amoureuse, sans souffrir ni tomber en dépression ;

L’inconvénient, c’est qu’il est très difficile d’avancer dans une relation, construire une famille et avoir des enfants avec ayant plusieurs relations amoureuses en même temps.

Conclusion

La plupart des hommes aujourd’hui sont plus souvent célibataires qu’en couple, et peuvent le rester durant des périodes longues de plusieurs années. Cela n’est ni « normal », ni lié à la fatalité. Vous pouvez, si vous en faites le choix, éradiquer le célibat, ou tout du moins le réduire à un minimum qu’il ne vous affecte pas moralement.

Vous pouvez faire les choix de :

  • Travailler vos fondamentaux – attractivité, sociabilité, etc.
  • Apprendre à faire avancer le processus de séduction (escalader) – là encore, j’ai écrit un ebook entier sur le sujet.
  • Aborder souvent;

Puis ensuite, faire le choix de :

  • Conserver son attractivité– qu’on a parfois mis si longtemps à acquérir ;
  • Entretenir ses compétences – en continuant à initier des petites interactions çà et là ;
  • Mettre quelques femmes « en orbite » ;
  • Se préparer au pire, pour vivre le meilleur – ou si ça tournait mal : le meilleur du pire… ;
  • Avoir plusieurs relations en même temps (optionnel)

Si vous changez votre état d’esprit et attitude vis-à-vis des relations, vous pouvez AUSSI changer la qualité de votre vie affective et sexuelle ; pensez-y !  

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

11 plusieurs commentaires

  1. Merci pour ses éclaircissements !

  2. Cet article est l’un des meilleurs que Chris à écrit sur le site !

    J’aime vraiment ton style et ta vision de la séduction, rien à voir avec les articles bisounours ou « techniques magique » bidon de tes concurrents.

    Tu remarqueras que quand tu flirt avec d’autres femmes et bien ta copine va te faire une critique, mais elle quand elle s’habille sexy, fait des regards aux hommes et qu’on la drague elle dit qu’elle na rien fait et que c la faute des hommes…

    Après il faut savoir que le mec normal/moche na pas beaucoup d’opportunités et donc c plus dur pour lui de se détaché de sa copine et faire le séducteur qui enchaîne les conquêtes.

    • Merci Vanity.

      Tu remarqueras que quand tu flirt avec d’autres femmes et bien ta copine va te faire une critique, mais elle quand elle s’habille sexy, fait des regards aux hommes et qu’on la drague elle dit qu’elle na rien fait et que c la faute des hommes…

      C’est ce que j’explique dans l’article ! Cependant, ce n’est pas forcément tout à fait conscient de leur part. Mais ça ne change rien au fond : quand une fille veut de la validation, elle l’obtient, et tu n’as rien à dire parce que c’est indirect (tu peux toujours lui mettre une burka cela dit…) Quant à toi, tu devras faire l’effort d’aller vers les nanas, ce qui te vaudra reproches et culpabilité. C’est un sacré avantage pour la fille en relation – surtout dans la relation traditionnelle occidentale.

      Après il faut savoir que le mec normal/moche na pas beaucoup d’opportunités et donc c plus dur pour lui de se détaché de sa copine et faire le séducteur qui enchaîne les conquêtes

      Tu sais, un mec normal, ou même moche (jusqu’à un certain point) peut avoir des conquêtes. Pas forcément des top model… Pas forcément 50 dans l’année… Mais il peut en avoir. Ne sous-estimons pas le pouvoir du charisme (ou « présence » ou « aura » du séduction, si tu préfères), ou bien du statut. Ils peuvent aussi séduire !!

      Des mecs qui ne sont pas beaux, mais avec beaucoup de charme plaisent autant (sinon plus, mais dépend des femmes) qu’un mec beau mais qui en est dépourvu. Pour séduire le gratin de la beauté féminine, mieux avec les 2. Mais pour en séduire une « mignonnette » (7-8), avoir l’un ou l’autre peut suffire – à condition de ne pas être un monstre non plus.

      Le « physique » est un facteur facilitant, pas déterminant.

  3. Gentleman merci pour ce article de qualité c’est toujours un plaisir de vous lire. C’est mon 1er commentaire sur ce blog raison pour laquelle il sera un tout petit peu long mais bon ;)….
    D’abord, je ne sais pas si c’est moi qui est mal compris le titre de l’article mais j’ai l’impression qu’il s’adresse aux hommes qui sont « déjà » en couple et qui ne veulent plus vivre le célibat.
    Cela dit j’aimerais que vous me conseillez un peu. Je suis célibataire depuis près de 3 ans maintenant et j’ai du mal à reprendre ma vie amoureuse en main. C’est du au fait que j’ai sérieusement délaissé cette sphère de ma vie au profit des autres domaines. Quelques conseils basiques pour remonter la pente me serait utile.
    Ensuite vous avez parler de développer son attractivité. Comment investir concrètement dans son image? Cela concerne t’il ce qui est intérieur (en soi: confiance, estime, etc) ou extérieur (hors de soi style, langage corporel, etc) ? Quelques pistes.
    Enfin Concernant l’abordage étant donné ma longue absence d’inactivité avec les femmes je galère un peu à aborder et à draguer celles qui me plaisent vraiment. Je fais l’effort d’aborder ça et là des inconnu(e)s de façon platonique (renseignements, heure…) à chaque fois que je sors mais j’ai encore du mal à aller vers les filles qui me font de l’effet et à flirter avec.
    Aussi je n’ai pas vraiment peur de me faire rejeter car je sais que j’ai de bonne base en conversation et que je suis intéressant, mais je ressens à chaque fois un « truc » qui m’empêche d’agir. J’ai 3 filles dans mon quartier qui me plaisent vraiment et je veux sortir avec au moins l’une d’entre elles. À chaque fois que je les croise malgré les échanges de regard, j’évite d’aller vers elles. Toujours ce sentiment qui m’empêche d’agir. Quelques pistes aussi à ce niveau?
    Merci et bonne journée à vous :)!

    • Encore un qui n’a pas investi dans la « banque de la séduction » quand il n’en ressentait pas le besoin. Tu vois, tu es célibataire mais les recommandations de cet article vaut tout à fait pour toi. A la rigueur, il pourrait exclure ceux qui n’ont jamais connu autre chose que le célibat. Mais ce qui sont célibataire après une rupture entre parfaitement dans le cadre.

      Cela dit j’aimerais que vous me conseillez un peu. Je suis célibataire depuis près de 3 ans maintenant et j’ai du mal à reprendre ma vie amoureuse en main. C’est du au fait que j’ai sérieusement délaissé cette sphère de ma vie au profit des autres domaines. Quelques conseils basiques pour remonter la pente me serait utile.

      Rencontrer des femmes. Et ne pas faire l’erreur d’attendre de savoir comment faire… On ne sait jamais comment faire, tant qu’on ne le fait pas ! Les rencontres, c’est comme la guitare : il y a un moment faut lâcher la théorie et pratiquer, parce que ça n’amène nulle part.

      Ensuite vous avez parler de développer son attractivité. Comment investir concrètement dans son image? Cela concerne t’il ce qui est intérieur (en soi: confiance, estime, etc) ou extérieur (hors de soi style, langage corporel, etc) ? Quelques pistes.

      Cela concerne les deux. Fais une petite recherche sur le blog et un petit tour dans mes recommandation.

      Enfin Concernant l’abordage étant donné ma longue absence d’inactivité avec les femmes je galère un peu à aborder et à draguer celles qui me plaisent vraiment. Je fais l’effort d’aborder ça et là des inconnu(e)s de façon platonique (renseignements, heure…) à chaque fois que je sors mais j’ai encore du mal à aller vers les filles qui me font de l’effet et à flirter avec.

      Y’a pas de secret : la peur disparaît avec la pratique. Plus tu le fais moins tu as peur. Pour ça, soit tu y arrives seul. Soit tu trouves des wings qui peuvent te mettre le pied au cul, soit tu fais appelle à un coach. De préférence, un qui (1) peut te suivre sur une assez longue durée et (2) qui ne va pas te ruiner pour ça.

      Toujours ce sentiment qui m’empêche d’agir. Quelques pistes aussi à ce niveau?

      C’est une forme de procrastination à cause de ton ego. Ce n’est que tu ressens une peur paralysante en soi, mais que tu n’as pas envie d’avoir l’ego froisser/d’être déçu parce que le résultat n’est pas celui que tu espérais. Donc tu préfères ne rien faire et imaginer que SI tu y allais, ça marcherait.

  4. Merci pour cet article passionant et très complèt ! J’aime le fait que tu es donné des conseils tant aux personnes qui veulent vivre une relation traditionnel qu’à ceuix qui veulent vivre des relations libres. L’abondance, quoi que l’on dise est un pouvoir qui affecte notre etat d’esprit et donc la réaction des femmes que l’on fréquente. En tout cas, aborder des inconnues, avoir des discuter spontanée, donner des compliments gratuitements est pour moi un STYLE DE VIE, une envie d’aventure, de nouveautés et d’excitation, qui n’est pas seulement lié à l’envie d’un résultat comme tu le dis. Aborder pour le plaisir d’aborder et d’entretenir notre spontanéité qui a attiré cette femme ou ces femmes avec qui l’on passe de si bon moment !

    • En tout cas, aborder des inconnues, avoir des discuter spontanée, donner des compliments gratuitements est pour moi un STYLE DE VIE, une envie d’aventure, de nouveautés et d’excitation, qui n’est pas seulement lié à l’envie d’un résultat comme tu le dis. Aborder pour le plaisir d’aborder et d’entretenir notre spontanéité qui a attiré cette femme ou ces femmes avec qui l’on passe de si bon moment !

      Oui !

      On n’y pense pas toujours, mais quand une habitude/condition change complètement, nous changeons aussi ! Un mec qui va être totalement reclus dans son travail après avoir rencontrer sa copine/femme, alors qu’il était très sociable et charmeur avant, va changer d’état d’esprit, d’attitude, et devenir différent – plus distant, platonique, etc. (et par extension : moins attirant). Garder cet habitude de charmer, être avenant, couillé, etc., est important – pas seulement en cas de rupture, mais aussi pour la relation.

      Gérer sa relation, c’est AUSSI savoir conserver les qualités qui plaisent à notre partenaire Si tu as flashé sur ta copine parce qu’elle était élancée, éthérée, charmante, mais que 10 ans plus tard elle est boudinée, négligée et aigrie… tu ne seras avec elle plus que par défaut. Idem dans l’autre sens.

  5. Bonjour Chrys,

    Je tenais à te féliciter pour cet article que j’ai trouvé très pertinent. Merci de l’avoir partagé ; je te remercie doublement car le hasard fait que cet article répond à ma problématique du moment. J’ai en effet cette fâcheuse tendance masculine à mettre ma vie sociale en mode OFF quand je suis en couple (en relation monogame à long terme pour éviter toute ambiguïté’). Après l’avoir fait plusieurs fois, je pense avoir compris la leçon et ne compte plus le faire, d’autant plus que j’ai en parallèle beaucoup réfléchi sur ma vision du couple, et que je ne pense pas pouvoir être épanoui par le biais d’une seule femme. Je ne vais donc pas te juger, même si ta vision des relations hommes femmes est contestée par le plus grand nombre (entretenir plusieurs relations en parallèle), j’adhère à ta vision à 2-3 détails près. Il se trouve qu’en lisant ton article, je me suis posé une question sur cette façon de voir les choses et je serais ravi si tu prenais le temps d’y répondre.
    Comme tu le sais, le temps est l’une des denrées les plus précieuses dans notre société moderne. Il est parfois (très) difficile de pouvoir concilier toutes les activités auxquelles nous sommes sollicités : activité pro, extra-pro (passions), amis, famille et relations sentimentales. Aussi, je me demande comment fais-tu CONCRÈTEMENT pour gérer le tout au quotidien ? Sans forcément être fusionnel, mon expérience m’a maintes fois démontré qu’entretenir une relation à long terme avec une femme (quand bien même cette dernière n’est pas monogame) est vite chronophage. Alors s’il s’agit d’en avoir plusieurs, comment fais-tu concrètement en sachant que tu as à côté le travail, tes passions, les amis et la famille à gérer ?
    J’ai moi-même déjà essayer d’entretenir deux relations « sérieuses » en parallèle, et je dois admettre que cela a eu un impact sur les autres aspects de ma vie (en utilisant plus de temps pour mes relations, j’en utilisais forcément moins pour les autres aspects).
    Je te remercie par avance pour ta réponse, et te félicite encore pour ce bel article qui arrive à point nommé pour moi.

    • 1. Vois ta/tes copine(s) une fois par semaine.

      2. Fixe-toi un nombre limite de copine. Si tu es trop occupé pour en avoir 2, alors n’en ait qu’une, avec plusieurs SF (les sexfriends peuvent se voir avec moins de constance, je vois la plupart des miennes une ou deux fois dans le mois). Si tu peux en avoir 4 : have fun !

      3. Tu peux concilier certainement activité avec le temps que tu passes avec elle(s). Ça peut même devenir un rituel. Si tu aimes le ciné, tu y aller avec elle. Idem pour le footing, et quelques autres trucs. Les week-ends, il m’arrive souvent de travailler avec ma copine : elle révise ses cours pendant que j’écris/relis un article. Pareil pour les courses et le shopping. Ma copine principale connaît ma famille (j’ai attendu 3 ans), et il m’est arrivé de passer le week-end avec elle chez ma mère, ou d’aller voir mes neveux et nièces.

      En bref, il y a toujours moyen de fréquenter plusieurs femmes en même temps, même quand on a une vie très dynamique !

      • Merci beaucoup pour ton retour et ta réponse précise, ça me donne de bonnes pistes de départ. Passe une bonne fin de soirée et bon courage pour la reprise de demain !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.