Accueil 5 Apprendre à draguer 5 Comment séduire non-verbalement ?

Comment séduire non-verbalement ?

Depuis quelques années, de par mes diverses interventions (sur ce blog ou certains forums, etc.), je cherche à apporter un nouveau paradigme à la communauté de la séduction.

Le message que j’aimerais faire passer, c’est que devant l’aspect verbal du processus de séduction il y a l’aspect non-verbal, et que cette partie immergée de l’iceberg est BEAUCOUP plus importante à maitriser pour séduire les femmes.

Des études ont montré que 97% de la communication est non-verbale. La séduction étant par essence de la communication, pourquoi voudriez-vous qu’elle déroge à la règle ?

Comment seduire non verbalement

Comment séduire non-verbalement ?

Ce qui différencie un mec qui parvient à séduire les femmes d’un autre qui n’y arrive pas, ce n’est pas ce qu’il dit.

En fait, ils peuvent dire strictement la même chose et avoir des résultats complètement opposés.

Vous l’avez peut-être déjà vécu…

Par exemple : vous reprenez exactement le même opener qu’un de vos amis, mais bizarrement ça n’est pas du tout efficace pour vous !

Qu’est-ce qui fait la différence ?

Le Non-Verbal.

  • Votre état interne.
  • L’intonation et le rythme de votre voix.
  • Là où vous regardez (dans les yeux ou à côté ?)
  • Là où vous vous placez (assez prêt d’elle ou à distance ?)

Ces petits détails, qui sont la plupart du temps négligés par les coachs quand ils enseignent la drague, sont pourtant plus importants pour séduire que votre phrase d’approche. Ils communiquent un certain nombre d’infos aux femmes.

Le Game n’est qu’innergame

Vous pourrez passer des années à travailler votre outergame (opener, routines, etc.), au final votre expérience vous fera vous rendre compte que, ce qui séduit vraiment les filles, c’est votre Innergame.

L’innergame, c’est la croyance quon plaît aux femmes et qu’on est capable de les séduire. Et le seul véritable reflet de votre innergame, c’est la confiance que vous dégagez lorsque vous interagissez avec une fille. C’est quelque chose qui attire VRAIMENT les femmes.

Réfléchissez-y :

Qu’est-ce qui communique cela aux femmes ?

  • Ce que vous dites quand vous abordez ? (Ex.« Salut ! J’ai besoin d’un avis féminin… qui ment le plus : les hommes ou les femmes ?») OU votre manière de le faire ?
  • Ce que vous dites pour l’attirer ? (Ex. « Tu as de beaux cheveux, ce sont des vrais ? ») OU votre attitude quand vous interagissez avec elle (p.e. rester relax, maintenir le contact visuel avec elle, lui poser quelques questions comme si vous étiez entrain de l’évaluer).

A vrai dire, un mec qui n’est pas suffisamment confiant va ressentir le besoin de compenser son manque d’attirance en cherchant à se mettre en valeur devant la fille. En la faisant rire, en la divertissant, en lui montrant qu’il est couillu…

Les filles le sentent et ne trouvent pas cela attirant (remarque : ce n’est pas parce qu’une fille rigole à vos blagues qu’elle est attirée !).

Mais si en voyant une fille vous êtes sûr d’avoir vos chances, peut-être parce que vous ne la trouvez pas top physiquement ou parce qu’on vous a dit qu’elle était très intéressée par vous, comment réagirez- vous en l’abordant ?

  • Est-ce que vous ressentirez le besoin de faire une approche situationnelle, drôle et avec de l’esprit, OU est-ce que vous resterez simple : juste sincère en l’abordant ?
  • Est-ce que vous ressentirez le besoin de beaucoup parler, avec la préoccupation de sortir un max de “lines d’attract”, OU est-ce que vous resterez simple dans la conversation, à l’aise avec le silence, en la regardant dans les yeux avec un petit sourire au coin.

Quand une fille tombe sur un mec comme ça (parle peu mais maintient l’EC, reste relax, etc.), croyez moi, elle sait très vite à quel genre de mec elle a à faire.

Ne soyez pas surpris si elle devient un peu nerveuse avec vous, commence à parler davantage et cherche à détendre elle-même l’atmosphère avec des blagues ou des remarques idiotes (« vas-y parle ! », « je ne peux pas croire que tu n’as pas de copine », etc).

Restez détendu, simple et rassurant.

Séduction verbale Vs Séduction non-verbale

Il y a plein de raisons pour lesquelles séduire non-verbalement est plus efficaces que d’essayer de séduire verbalement.

Raison #1 – c’est plus facile à faire.

Même si vous n’avez pas rien d’intéressant à dire, parce que vous n’êtes pas du genre marrant ou bavard, ou que vous n’avez pas beaucoup d’énergie, vous pouvez toujours escalader l’ambiance de l’interaction en flirtant avec un regard séduisant et prenant une voix suave et assurée – cela montre que vous avez confiance en vous (attirant).

De plus, vous n’avez pas à attendre le bon moment pour faire cela. Vous pouvez le faire dès le début, et n’importe quand. Échanger un regard ne demande pas de calibration…

Raison #2 – c’est plus dur pour elle de résister.

Elle peut résister quand vous cherchez à escalader l’ambiance de l’interaction avec des mots (p.e. installer le flirt par de la sexualisation), mais elle ne peut difficilement résister quand vous la regarder dans les yeux ou que vous vous rapprochez d’elle. Tout ce qu’elle peut faire, c’est détourner le regard ou reculer un peu.

Mais tant que rien n’a été verbalisé, c’est comme si elle n’avait jamais résisté.

Vous pouvez continuer à faire la même chose sans avoir l’air insistant aussi longtemps qu’elle reste avec vous. Votre nombre de tentative est illimitée.

Raison #3 – Vous passez sous les radars

En particulier quand vous devez passer par le numéro de téléphone, séduire non-verbalement vous permet de passer plus facilement sous les radars.

Vous ne dites rien qui pourrez l’alerter que vous êtes dragueur : au niveau verbal, vous êtes comme Mr Tout-le-monde. Vous ne lui montrez pas votre « super tchatch », vous n’essayez pas de l’impressionner avec votre humour macho.

Vous êtes simple, sympathique, humble (mais confiant!).

En laissant tomber les techniques verbales qui cassent le rapport, vous font paraître arrogant et vous font parler 90% du temps, pour adopter un style plus simple, sympathique et humble, ce sera beaucoup plus difficile pour la fille de trouver une excuse pour ne pas vous revoir.

C’est plus difficile pour une fille de dire non et d’ignorer un mec gentil qu’un mec qui se la pète !

Même si plusieurs semaines ont passé et que l’attirance est retombée, l’image positive qu’elle garde de vous peut l’inciter à répondre et à venir vous rencontrer quand même.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

11 plusieurs commentaires

  1. Salut Chrys et toute l’équipe de DA!!!
    Je doit bien avouer, une fois de plus, que j’adore tous vos articles mais en même temps ils me font terriblement mal à chaque fois que je les lis :-)!!! Ainsi la pluspart du temps, je me reconnais exactement dans les mauvais exemples de choses à ne pas faire et dans les attitudes de gars qui n’ont pas de succès avec les filles que tu cites.

    En effet je pense à cet article en particulier: http://www.drague-academie.com/plaire-aux-femmes-ou-les-seduire-il-faut-choisir/, ou encore à l’exemple que tu viens de citer plus haut lorsque tu dis « Les filles sentent cela, et ne trouvent pas ça attirant (ce n’est pas parce qu’une fille rigole à vos blagues qu’elle est attirée !). »
    C’est exactement ça, très souvent en soirée lorsque je suis avec mes potes et des filles célibataires, c’est moi qui fait rire tout le monde, qui les divertis par mes histoires ou en jouant de la guitare, ou qui les faits rentrer en VIP en soirée. J’ai toujours l’impression sur le moment que j’ai mes chances, mais très souvent les filles sur lesquelles j’avais des vues finissent dans les bras de l’un ou de l’autre de mes amis alors que ces derniers n’ont vraiment rien fait de spécial !!! J’avoue que c’est frustrant sur le moment, et j’ai l’impression comme tu dis dans tes articles, que je cherche la validation des filles, que je cherche à leur plaire et que finalement je renvoi une image needy…
    Mais que faire alors? Car si je ne fais rien ou si je joue le détachement, il ne se passe rien non plus!!!
    Tu parles ici du fait d’améliorer son inner game. Ok je suis tout à fait d’accord, mais c’est plus facile à dire qu’à faire chrys!!!
    En effet, comment être réellement confiant quand on a pas ou peu de succès sur lesquels se reposer? Comment avoir l’air détaché lorsque l’on discute avec une fille qui nous plaît mais que l’on sait que ce n’est pas quelque chose qui arrive tous les jours?
    En parlant de paradigme, je commence finalement à croire que la séduction ne sert à rien et que finalement seul le lifestyle (métier, argent en particulier) compte pour avoir ce fameux inner game à un bon niveau et obtenir cette si précieuse confiance.
    Qu’en penses-tu???

  2. Un des meilleurs articles du site. On peut avoir toutes les techniques verbales du monde, si on a pas d’inner game on est mort. Le mec qui a confiance en son attract, qui a des couilles mais qui connait aucune routines réussira toujours mieux que le mec « technique » qui manque de confiance, d’assurance, qui a de mauvaise croyances. LE GAME N’EST QU’INNER GAME.

  3. En effet, comment être réellement confiant quand on a pas ou peu de succès sur lesquels se reposer? Comment avoir l’air détaché lorsque l’on discute avec une fille qui nous plaît mais que l’on sait que ce n’est pas quelque chose qui arrive tous les jours?

    hey je ne suis pas chrys, mais pourquoi pas s’entraider, alors tu dit que l’argent aide, le métier…
    je vie chez moi, bon je suis pas si vieux 21 ans, tout mes amis font des études prometteuse, je m’en sors avec 10 euro un samedi sur deux et encore j’ai de la chance ^^, je connais pas les soirée vip, je suis du genre à être capable d’accoster des femmes juste pour me permettre de rentrer en boite, pas mal de handicape qui en réalité ne son rien….

    Si tu veux réellement devenir meilleur comprend déjà que le but premier n’est pas la femme ou les femmes mais toi, cesse d’être le spectateur de ta vie mais deviens en l’acteur, si tu continue à te comparer tu deviendras un singe génie, un bonne imitateur rien de plus, tu te plaint de ne pas réussir mais dit moi combien de risque as tu pris ?

    si tu veux réellement progresser ne cherche pas d’excuse, les erreurs te feront progresser mais pour cela il faut que tu te lance, tu feras des erreurs stupide au départ, je te le garantie, à force tu ne remarquera pas mais tu deviendras meilleur, puis tu commenceras même à te dire qu’elle son un peut tous les même et ainsi de suite, puis un moment tu comprendras qu’en finalité tu regrette le temps des début, j’en suis encore, mais certain point je comprends mieux ^^

    En effet, comment être réellement confiant quand on a pas ou peu de succès sur lesquels se reposer? Comment avoir l’air détaché lorsque l’on discute avec une fille qui nous plaît mais que l’on sait que ce n’est pas quelque chose qui arrive tous les jours?
    En parlant de paradigme, je commence finalement à croire que la séduction ne sert à rien et que finalement seul le lifestyle (métier, argent en particulier) compte pour avoir ce fameux inner game à un bon niveau et obtenir cette si précieuse confiance.
    Qu’en penses-tu???

    assumer si une femme te plait, mais n’en deviens pas fou, le détachement provient de l’acceptation d’une chose, d’une penser, en l’acceptant tu te détache tout en étant attacher, sa parait bizarre pourtant ^^

    quand tu dit que tu n’as pas de succès sur les quel te reposer, je me poser la même question ce qui me bloquer avant, j’ai fait l’amours à 20 ans, et j’était toujours bloquer, parce que je me croyais « nul » vue le peut d’expérience j’avais au final toujours peur d’essayer car je me disais je vais passer pour un con ect

    finalement j’ai pris les devant, ma première fois, était catastrophique mais magnifique à la fois, car j’ai compris au final que ce n’était rien….. et tout s’enchaîne par la suite, mais j’en suis encore à me faire les dent, on progresse réellement par la réalité pas la branlette intellectuelle, du moins elle devrais servir de dé clique, chargeur….

    donc le conseil que j’aurais à te donner, et simple; assume toi entièrement, qui tu es, t’es moindre défaut, ton physique, tout simplement…. joue avec t’es carte, ne te compare plus au autre, deviens meilleur pour toi, ou du moins deviens meilleur que ce que tu étais hier, prend des risque, de réfléchit pas toujours mais essaye, et ne te fie jamais au apparence

    j’espères avoir pus t’aider un peut, peace

  4. Salut Samy.

    Contrairement à ce qu’on peut penser dans la communauté de la séduction (et pas « communauté de la sociabilité », faire monsieur social – qui diverti tout le monde autour de toi – ne séduis pas. Tu peux coucher avec une fille de temps en temps en faisant ça, mais sa reste assez rare. Beaucoup trop de temps et d’effort pour très peu de résultats.

    Tes compétences sociales te servent à rencontrer plus de femmes, et construire davantage de compliance initiale (parce qu’elles voient que tu es un mec cool – ça leur donne plus envie de te parler), pour que les filles te laissent une chance de les séduire.

    MAIS

    Il te reste toute la phase de séduction à faire. Et c’est en vérité la pratique de cette phase qui te permet d’acquérir la confiance dont tu as besoin avec les femmes.

    Être social diffuse la tension et met les mecs à l’aise dans leurs interactions. C’est la raison pour laquelle la plupart ne décollent jamais de cette phase et n’arrivent pas à avoir une présence suffisamment sexuée et attirante pour plaire aux femmes qu’ils draguent.

    Être séduisant, à l’inverse, t’oblige à devenir à l’aise avec l’inconfort, à laisser la tension s’installer, à prendre des risques et faire face aux résistances.

    C’est plus facile de faire de faire des blagues et parler sans arrêt en prétendant ne pas être intéressé que de maintenir l’EC avec une fille sans ressentir le besoin de relancer la conversation tout de suite… Mais tu paraitras beaucoup moins sexué.

    C’est plus difficile de se rapprocher d’une fille (se mettre très prêt d’elle) et lui faire un léger compliment en maintenant l’EC que de rester distant et la teaser un peu… Mais ça rend ta présence BEAUCOUP plus sexuée (attirante).

    C’est plus facile de se « prizer » un peu en paraissant distant que de prendre ouvertement la main de la fille et la rapprocher vers toi pour tenter de l’embrasser, mais après 10 minutes de flirt elle ne te perçoit plus comme un challenge mais un peureux !

    C’est plus difficile d’avoir un résistance non-verbale (tu essayes de l’embrassé, elle tourne la tête) que verbal (elle te shit-test), mais savoir bien réagir à ce genre de résistance la fait te percevoir comme bien plus confiant et sexué (bonne réaction = petit sourire au coin pour lui faire passer le message « c’est qu’une question de temps ma jolie » + retenter quelques minutes après).

    Plus tu pratiqueras la phase de séduction, plus tu seras à l’aise et doué dans cette phase, plus tu développeras et dégageras de la confiance dans tes interactions avec les femmes.

    Entraine-toi à prolonger l’EC
    Entraine-toi à te rapprocher
    Entraine-toi à être plus silencieux
    Entraine-toi à prendre des risques au bon moment
    Entraine-toi à réagir correctement aux résistances

    Tu verras que ton game va prendre une toute autre ampleur ! Ce n’est pas une question de lifestyle, juste une question de pratique.

  5. Bonjour,

    Vos articles et réponses sont intéressants dans la mesure où ils recoupent certains passages de livres que j’ai pu lire sur le développement personnel et la psychologie. Je trouve cela assez enrichissant de voir à quel point les relations hommes femmes sont théoriquement très simple, et comment j’ai tendance à tout compliquer à outrance lorsqu’il s’agit de séduction.

    Mais toujours utile qu’en ce qui concerne la pratique ce n’est vraiment pas si évident. Surtout quand on a une humeur un peu instable comme la mienne et quand on arrête pas de se projeter dans des scènes inventées par notre esprit… j’ai beau essayé d’arrêter et de m’autocensurer…toute cette mécanique bien rodée revient sans arrêt et c’est ce qui contribue à tout compliquer…(on a beaucoup moins de répartie quand rien ne se passe comme on avait imaginé)

    Bref le plus dur c’est bien sûr de se lancer et de se confronter à la réalité mais comme le souligne Samy, « comment être réellement confiant quand on a pas ou peu de succès sur lesquels se reposer ?  »

    S’entrainer me direz-vous. Je suis d’accord et ce que vous essayez de transmettre me parait assez juste bien que je n’ai qu’extrêmement peu d’expérience…le seul problème que je vois dans ces articles c’est la contradiction entre le fait de « rester naturel » et s’entrainer à faire autre chose que ce dont on a l’habitude… »s’entrainer à être plus silencieux » par exemple… si on est de nature bavarde et qu’on aime bien mettre à l’aise les gens et dégager une certaine présence…doit-on aller jusqu’à se censurer ? Si on aime plaisanter, s’amuser doit-on se forcer à se « lisser » ou encore tenter de canaliser ses émotions pour mieux enfiler le costume du séducteur sur de lui ?

    Il est vrai que c’est très difficile de sortir de sa zone de confort, surtout quand on ne connait qu’elle. J’ai pourtant le goût du risque mais ce qui me fait le plus peur dans tout ça c’est moi-même…comment gérer une suite de plusieurs échecs alors qu’en un regard, une fille peut me déstabiliser au point que je me sente couler au fond… je me suis évidemment rendu compte que mon estime de moi n’était pas assez bonne et que j’étais un peu trop sensible aux éléments extérieurs, en particulier lorsqu’il s’agissait de la gente féminine…mais comment se détacher de tout ça ? Comment prendre confiance alors qu on est justement en dehors de notre zone de confiance et donc mal à l’aise ? Comment éviter de se prendre la tête si l’on essuie plusieurs échecs ?

    Bref, j’ai l’impression que le jeu de la séduction réside parfois dans la capacité à gommer ses émotions, à prendre de la distance et à maitriser sa confiance…pour quelqu’un possédant une certaine sensibilité c’est une mission…très difficile ! ! !

    Le pire dans tout ça c’est que je pense que les filles me pensent confiant, sociable et plutôt sûr…donc je ne peux même pas jouer la carte du timide…j’ai beau être artiste, jouer devant qq millier de personnes…je suis toujours incapable d’aller dire à une fille qu’elle a des beaux yeux…

    • […]Vos articles et réponses sont intéressants dans la mesure où ils recoupent certains passages de livres que j’ai pu lire sur le développement personnel et la psychologie. […]

      J’ai une formation de psychothérapeute, ça se reflète peut-être un peu dans mes articles et ma philosophie de la séduction 😉

      […]le seul problème que je vois dans ces articles c’est la contradiction entre le fait de « rester naturel » et s’entrainer à faire autre chose que ce dont on a l’habitude… »s’entrainer à être plus silencieux » par exemple… si on est de nature bavarde et qu’on aime bien mettre à l’aise les gens et dégager une certaine présence…doit-on aller jusqu’à se censurer ? Si on aime plaisanter, s’amuser doit-on se forcer à se « lisser » ou encore tenter de canaliser ses émotions pour mieux enfiler le costume du séducteur sur de lui ? […]

      Être plus silencieux et te mettre plus prêt des filles n’est pas moins naturel que de les faire rire et de les divertir. Au final ce sont des choses que tu fais dans un but précis : tu veux les séduire.
      Deux questions que tu pourrais te poser à toi-même : pourquoi aimes-tu être bavard et marrant avec les filles ?

      – Est-ce parce que tu veux leur plaire (recherche de validation) ? Finalement, veux-tu vraiment les séduire (coucher avec) et prendre le risque de leur déplaire pour ça ?

      – Est-ce parce que tu es mal à l’aise avec le silence (mal à l’aise avec la tension sexuelle que le silence génère) ? N’aimes-tu pas parler beaucoup simplement parce que c’est TOI que ça rend à l’aise ?

      C’est ok si tu veux plaisanter, t’amuser avec des filles. Tout le monde aime ça. Mais ne le fais pas dans l’espoir de les séduire, parce que ça ne marche pas (ou très, TRES rarement).

      En fonction de ce que tu cherches à faire, ton esprit élabore une stratégie en une fraction de seconde : par exemple – si tu veux consoler une amie qui pleure… Que vas-tu faire ? Tu vas cesser de parler et tu vas l’écouter, tu vas lui donner des conseils, etc, parce que ton objectif est de la consoler et que tu penses que c’est la meilleure stratégie pour le faire.

      C’est le même principe pour séduire la fille : la meilleure stratégie pour lui donner envie de toi, c’est de maintenir le regard, te rapprocher d’elle, ne pas trop parler et laisser la tension s’installer naturellement.

      […]je me suis évidemment rendu compte que mon estime de moi n’était pas assez bonne et que j’étais un peu trop sensible aux éléments extérieurs, en particulier lorsqu’il s’agissait de la gente féminine… mais comment se détacher de tout ça ? Comment prendre confiance alors qu on est justement en dehors de notre zone de confiance et donc mal à l’aise ? Comment éviter de se prendre la tête si l’on essuie plusieurs échecs ? […]

      Développer un meilleur état d’esprit par rapport au refus (ce n’est pas personnel, ce n’est même pas dépendant de nos compétences en séduction), mettre son ego de côté, prendre l’habitude de dépasser sa zone de confort pour l’élargir, etc. C’est un long travail personnel et malheureusement il n’y a pas de vraiment de formule magique pour ça.

      […]Bref, j’ai l’impression que le jeu de la séduction réside parfois dans la capacité à gommer ses émotions, à prendre de la distance et à maitriser sa confiance…pour quelqu’un possédant une certaine sensibilité c’est une mission…très difficile ! ! ! […]

      Je dirais plutôt que pour séduire il faut savoir être stable émotionnellement. Si un mec est une girouette émotionnelle – pe quand une fille lui envoie un signe d’intérêt il commence à s’enflammer et se faire des films, et des qu’elle lui envoie un signe de désintérêt il devient tout triste en se disant c’est mort, le mec a infiniment moins de chance de réussir qu’un mec à qui les signes d’intérêts/désintérêts ne font ni chaud ni froid.

      […]Le pire dans tout ça c’est que je pense que les filles me pensent confiant, sociable et plutôt sûr…donc je ne peux même pas jouer la carte du timide… j’ai beau être artiste, jouer devant qq millier de personnes…je suis toujours incapable d’aller dire à une fille qu’elle a des beaux yeux…[…]

      Joue la carte d’authenticité. Dis que tu n’es pas de nature timide, mais que venir lui parler te rend un peu nerveux… Certaines situations peuvent être intimidantes, même pour un mec confiant.

  6. Tellement vrai et proche de la realite.
    Ce genre de game je le trouve beacoup plus efficace que de tout miser sur la repartie, les techniques verbales (pnl etc..) qui de toute facon ne joue qu’a 10% dans une interaction. Le game se joue reelement a 80% sur le non verbal, pourquoi se chauffer les nerfs sur les 10% du truc? LE minimum c’est de se montrer comme quelqu’un de normal et non idiot. Mais le non verbale je confirme que c’est puissant. On peut faire passer dix fois plus de sexualisation en regardant la fille de pres dans les yeux, en cherchant a les carresser des les premieres secondes,en lui prenant la main, en se rapprochant tres pres d’elle, bref pour dire que ce moment ou tu sens qu’un truc peut se passer tu peux le creer et non l’attendre, et des les 1eres secondes. J’ai decouvert ca recemment, plutot que de faire des discussion platoniques ou des prises de numeros rapides, voir de la drague limite a l’aveugle ou des fois tu sent rien des deux cotes (si si je confirme que le numclose peut se faire mais le taux de transfo derriere ne sera pas non plus solide), je pense m’y atteller plus souvent sur ca.

  7. salut chrys, merci pour cette article, j’ai une question:

    dans le cas ou tu parles avec une fille et que tu vois clairement que tu lui plais dés le début et que tu n’auras aucun problème à escalader et à l’embrasser dans la soirée , penses tu qu’il peut etre interessant de faire « trainer » legerement l’escalade physique ?

    J’ai tendance dans ce genre de situation à ne pas trainer du tout et à l’embrasser rapidement, je me demande si je n’arriverais pas à coucher avec la fille plus facilement si je prenais plus mon temps au début de l’escalade. Qu’en penses tu ?

    Merci 🙂

    • dans le cas ou tu parles avec une fille et que tu vois clairement que tu lui plais dés le début et que tu n’auras aucun problème à escalader et à l’embrasser dans la soirée , penses tu qu’il peut etre interessant de faire « trainer » legerement l’escalade physique ?

      La bonne question : est-il utile/préférable de l’embrasser pour faire avancer l’interaction au début, alors qu’on peut la faire avancer avec une escalade différente (comme lui caresser la main… puis la cuisse, etc. pour arriver au stade physique) ? Ou est-ce mieux de garder le Kissclose pour plus tard (p.e : pour donner une impulsion quand on débute l’escalade sexuel & l’isolation, ou pour contrer la LMR/démarrer les préliminaire) ?

      Pour ma part, je pense qu’il y a des contextes où il est préférable de reporter le baiser à plus tard, car il a un effet hyper puissant MAIS très temporaire sur l’état émotionnel des filles. Autrement dit, c’est un peu comme jocker qui peut être utilisé pour passer une résistance.

      Homework pour toi : lire cet article 😉

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.