Accueil 5 Apprendre la drague 5 Leçons de séduction : 7 enseignements à absolument retenir
leçons de séduction

Leçons de séduction : 7 enseignements à absolument retenir



Envie de plaire ? De taquiner la demoiselle ? De sortir (enfin) avec une fille qui vous plaît ? De lire autre chose que les conseils recyclés des blogs de séduction mainstream ?

Pas de panique, desserrez le slip. Une feuille, un stylo, le cours commence !

Voici 7 leçons de séduction à absolument retenir – par le professeur Chrys.

Leçons de séduction [1/7] :  L’apparence compte, mais n’est pas déterminante.

Leçons de séduction

Et dire que des coachs osent prétendre le contraire !

Des études ont même démontré que l’apparence favorisait la carrière professionnelle. Alors, si ça peut influencer une personne chargée du recrutement, difficile de croire que ça n’en ait pas sur le choix d’un partenaire (sexuel).

Évidemment, l’apparence compte !

Vous aurez de meilleures chances si vous avez une bonne gueule, êtes grand et baraqué.

Certains critères sont universels. D’autres sont subjectifs. Certaines femmes préféreront le style BCBG. Avec d’autres, vous serez avantagé avec un look de rocker.

Quoi qu’il en soit, le principe reste le même : l’image que vous renvoyez influence la compliance des femmes (et pas que !)

Mais, j’apporte une nuance importante : l’apparence n’est pas LE facteur déterminant.

Quand je lis quelques-uns des commentaires sur ce blog, j’ai l’impression qu’une partie d’entre vous voit la séduction à peu près ainsi :

Le monde se divise en 2 catégories…

  • Les « beaux », qui choppent ! 100% de réussite.
  • Les « moches », qui n’ont aucune chance.

J’exagère à peine.

Mes chers lecteurs, la réalité est plus complexe.

L’apparence n’est jamais neutre, c’est vrai. Elle peut vous faciliter la tâche ou vous la compliquer. Mais on parle de faciliter le processus, pas le rendre possible ou impossible !

D’ailleurs, il n’y a aucune fatalité. Comme certains critères sont subjectifs, ça peut changer d’une fille à l’autre.

  • Porter un costume 3 pièces peut, par exemple, sembler « too much » pour l’une, et élégant pour une autre.
  • Votre beauté, additionnée à votre assurance, peut vous faire passer pour LE gros « playboy » de service pour certaines, et un homme très sexy pour d’autres.

En clair, même s’il est préférable d’être beau et bien habillé, chaque fille se fait sa propre interprétation de ce qu’elle perçoit chez vous. Voilà un premier point à prendre en compte. Le plus beau, le mieux fringué, le plus grand… n’est pas systématiquement le préféré. L’être humain (et la femme en particulier) est parfois irrationnel dans ses choix.

Un second point, c’est qu’on peut compenser son handicap avec l’aisance et l’attitude qu’on dégage. Avec son « Aura. »

Oui, la manière dont vous interagissez vous rend attirant (ou pas), indépendamment du reste.

Ironiquement l’importance qu’on accorde à notre aura est similaire à celle pour l’apparence. Souvent, soit on la surestime, soit on la sous-estime.

En vérité, il y a l’apparence ET l’Aura.

Moins votre apparence est intrinsèquement plaisante, plus votre Aura doit l’être !

Et, si plusieurs éléments de l’apparence — la taille, la forme du visage, etc. — sont immuables (à moins de faire appel à la chirurgie), l’Aura ne l’est pas. Son amélioration est sans limites.

Résumons :

L’apparence compte, et vous devez la travailler.

Mais elle ne fait pas TOUT.

Votre manière d’interagir avec les filles (l’Aura) compte également, et, à l’instar de l’apparence, elle n’est pas neutre. Elle peut vous aider ou vous nuire.

Elle peut aussi compenser votre apparence.

Leçons de séduction [2/7] : La « tchatche » est surcotée !

leçons de séduction ne pas trop parler

Le monde est rempli de mecs qui ont de la « tchatche. » Tous ne réussissent pas avec les femmes pour autant…

Laissez-moi vous dire une chose : avoir de la répartie, du bagout, de la tchatche, est surcotée. En partie parce qu’un tas d’hommes (inexpérimentés) craignent de ne pas savoir quoi dire. Ils ont peur de faire mauvaise impression, et des silences pesants qui génèrent de la tension.

On surcote aussi cette faculté parce qu’elle donne une bonne occasion au marché de proposer des ebooks, programmes, séminaires, faciles à marketer.

Ça arrange beaucoup de coachs de laisser croire qu’un tas de compétences sociales aiguisées sont requises pour séduire. Parce que plus il y en a, plus ils peuvent mettre des produits en vente – ce qui est excellent pour le chiffre d’affaires.

L’art de la conversation, comment faire du storytelling, libérer sa créativité, devenir drôle, et j’en passe, sont tant de sujets tout à fait dispensables, mais qui se vendent bien.

En réalité, une discussion banale suffit pour faire bonne impression et escalader. Comme je le dis souvent (sinon toujours), c’est la communication non-verbale qui prime dans les rapports entre les deux sexes. Pour générer la partie verbale de la séduction, il vous suffit d’avoir une conversation normale, PLUS, avoir une bonne « vibe » – ou aura, ou charme, ou charisme social, appelez cela comme vous voudrez.

En fait, s’il fallait désigner UNE compétence importante, ce serait la suivante : savoir interagir «sous-tension. » C’est-à-dire être capable de rester décontracté et naturel, même en présence d’une beauté inconnue.

Ressentir le besoin d’être très loquace prouve au contraire que vous manquez de cette compétence. Un mec parfaitement à l’aise parle normalement, et fait participer son interlocutrice

Qui fait la meilleure impression :

  • Celui naturel, humble, décontracté, qui ne se prend pas la tête ?

Ou…

  • Celui qui débite des soliloques, et monopolise 90% de la conversation ?

Avoir de la tchatche ne vous sert pas à discuter avec une fille ; ça sert à parler devant une fille. Très différent !

Leçons de séduction [3/7] : C’est un « jeu de nombre. »

Leçons de séduction nombre

N’en déplaise à certains, il faut beaucoup aborder pour réussir.

La différence entre ceux qui prennent des numéros, font des rendez-vous, parviennent à sortir avec les filles qui leur plaisent, et les autres, c’est souvent le nombre d’approches. Pas la beauté, ni l’intelligence, ni quoi que ce soit.

Pas de secret :

  • Vous devez aborder BEAUCOUP pour progresser.
  • Vous devez aborder BEAUCOUP pour séduire.

D’abord, parce que la progression est un « effet cumulatif. » Comme dans maints domaines du reste.

Si demain vous prenez un livre à la bibliothèque et que vous le lisez, vous allez retenir quelques informations – peut-être un ou deux mots de vocabulaire, un peu de connaissances. Mais ça ne va pas faire de vous un génie pour autant.

Par contre, si vous en lisez 10 de plus, puis 20, puis 100, puis 500… Vous allez en savoir bien davantage, et sur presque tous les sujets (histoire, littérature, géographie, politique, théologie, psychologie, sociologie, etc.), que la plupart des gens.

Livre après livre, vous développerez votre érudition.

C’est idem pour la drague.

Vous ne deviendrez pas un crack en faisant 3 approches. Mais, en cumulant les approches, les discussions, les rendez-vous, etc., vous excellerez – ou du moins, vous vous améliorerez largement.

On progresse par la répétition des mêmes actions.

Ensuite, aborder dans la rue n’est ni plus ni moins que de la prospection, du filtrage.

  • Vous n’allez pas plaire à chaque fille que vous approcherez, et toutes celles que vous approcherez ne vous plairont pas non plus ;
  • Toutes les filles assez attirées (qui, a minima, ne vous trouve pas sans charme), ne seront pas intéressées, et ne donneront pas suite ;
  • Certaines femmes intéressées changeront d’avis, quelque part entre la rencontre et le rendez-vous ;
  • Quelquefois le « feeling » ne passera pas, ou alors vous vous apercevrez que la miss a des défauts qui vous déplaisent (elle est bégueule, stupide, a mauvaise haleine, ou autre.)
  • Etc., etc., etc.

En somme, il peut y avoir une pléthore de raisons pour lesquelles ça échouera en cours de route.

De ce fait, pour trouver une fille de qualité – mignonne ; agréable ; qui s’attache assez, sans vous coller ; etc. –  vous devez y mettre le prix… en approche !

Sauf, pour sûr, si vous préférez rester célibataire (fidèle à votre main droite.)

Et qu’il s’agisse de drague en soirée, sur internet… ou en cercle social, c’est la même chose.

Leçons de séduction [4/7] : Les erreurs sont aussi des leçons !

Leçons de séduction erreurs

L’être humain apprend beaucoup de ses erreurs.

Nous identifions, et nous nous souvenons davantage de ce que nous faisons mal. Parce que, si nous ratons une occasion à cause d’une erreur, nous aurons à cœur de ne plus jamais la renouveler.

Le but poursuivi n’est pas la perfection, mais l’efficacité.

Vous pouvez séduire avec une rencontre correcte, des SMS passables, un rendez-vous banal.

En revanche, vous pouvez ne pas arriver au bout, malgré une approche excellente, une discussion dynamique, un phone game à s’écrouler de rire, à cause d’une seule (mais grossière) boulette…

Le plus souvent, ce sont nos erreurs qui empêchent au processus d’avancer, ou le stoppent net.

Mais tout le paradoxe, c’est que pour ne plus en faire aucune, vous devez d’abord en faire beaucoup !

Donc, merdez bien comme il faut ! Le plus tôt sera le mieux. Chaque bévue est une véritable leçon. Parce que vous serez décidé à faire différemment la fois suivante, pour ne pas louper vos nouvelles occasions de la même manière.

Leçons de séduction [5/7] : La proximité est l’un des « secrets » de l’attraction.

leçons de séduction la proximité

Ne cherchez pas la lune en plein midi. Les manières simples d’augmenter l’attirance et exciter les femmes sont toujours les plus efficaces. Mais, justement parce qu’elles paraissent simples, elles sont aussi les plus négligées.

Vous voulez hausser son attirance pour vous ? Oubliez les techniques du game. Rapprochez-vous ! Laissez la nature faire son boulot.

À chaque fois que la distance se réduit d’un centimètre, vous l’attirez un peu plus. Il faut qu’elle sente votre présence (comme si elle était palpable), qu’elle respire votre odeur, qu’elle entende votre souffle. Cela génère automatiquement de la tension sexuelle, et avec ça, un désir (primitif) de vous toucher et d’être touché par vous — même si vous n’êtes pas situé en haut de son échelle de beauté.

Se rapprocher est l’une des techniques d’attraction les plus puissantes. Ça vaut 10 fois le meilleur pattern ! 10 fois la meilleure punch-line cocky ! 10 fois le meilleur des push&pull !

Et si vous pouvez en plus soutenir le regard et la tension, vous irez loin !

Leçons de séduction [6/7] : Le ton de la voix est plus important que les mots qui sortent.

leçons de séduction ton de la voix

Certes, mieux vaut parler dans un bon langage qu’en argot ou en verlan. Et, j’en suis sûr, certains mots sonnent mieux que d’autres aux oreilles des filles.

Quand je complimente, je préfère donner des adjectifs comme « élégante », « distinguée », « raffinée », « gracieuse » (en parlant de la démarche), plutôt que « charmante », « classe », « attirante ».

Néanmoins cela a peu d’importance.

Ce qui compte, ce n’est pas ce que vous dites (le contenu de la conversation ou les mots qui sortent de votre bouche…), c’est COMMENT vous le dites !

L’attraction est multisensorielle.

  • Il y a l’attirance que l’on voit — le beau visage, la taille, la silhouette.
  • Celle que l’on ressent — la tension sexuelle, le sentiment de protection, le plaisir.
  • Et celle que l’on entend… Le son de votre voix !

On attire (aussi) de cette manière.

Si vous faites l’effort de poser votre voix, de s’exprimer avec aisance, en articulant bien, et avec la bonne inflexion, vous sentirez la différence !

Les hommes éloquents plaisent aux femmes.

Demandez-leur, vous verrez !

Leçons de séduction [7/7] : La logistique influence (beaucoup) le résultat final.

leçons de séduction l'importance de la logistique

J’aimerais vous dire que mes compétences et mon physique eurent été mes seuls facteurs de réussite. Mais ce serait mentir. Ce serait comme dire que « l’apparence ne compte pas ».

Si, la logistique a de l’importance ! Et avoir un appartement en plein centre-ville a joué un rôle non négligeable pour moi – pour conclure vite, souvent au premier ou second rendez-vous.

Je ne veux pas dire par là qu’il faille loger à quelques mètres de l’endroit où vous rencardez. Assurément, c’est parfait si vous le pouvez, mais parfois on doit composer selon les moyens du bord…

L’idée, c’est que vous devez toujours penser à la logistique.

Si je vous demandais : « admettons, lors du rendez-vous vous sentez pouvoir conclure, qu’est-ce que vous faites ? » vous devriez être capable de répondre précisément comment vous escaladez jusqu’au sexe (et où vous l’isolez).

Cette réponse ne s’improvise pas au tout dernier moment.

Rappelez-vous : les filles changent d’avis. Même si un rendez-vous se passe à merveille, vous n’avez aucune garantie de la revoir.

Vous devez conclure sans vous précipiter, mais vite

  • N’attendez pas un troisième rendez-vous si vous avez l’occasion de conclure au second.
  • N’attendez pas un second rendez-vous si vous pouvez conclure au premier.

Il ne s’agit pas de « forcer » l’isolation et/ou le sexe. Mais si la fille semble prête, il n’y a matière à patienter davantage.

Pour ça, il vous faut une solution logistique.

Souvenez-vous que :

  1. meilleure est votre logistique, meilleurs seront vos résultats ; car vous pourrez isoler plus facilement.
  2. Une mauvaise logistique est mieux qu’aucune logistique. C’est préférable d’avoir les clés de la chambre d’un pote, voire connaître les hôtels bon marché du coin, que d’ignorer de quelle façon escalader.

C’était mes 7 leçons de séduction à retenir.

Des questions ?

Des suggestions ?

N’hésitez pas à me contacter pour m’en faire part. Si cet article vous a plu, allez jeter aussi un coup d’œil à mes livres. Vous ne serez pas déçu.

Chrys

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

23 plusieurs commentaires

  1. Je suis d’accord avec Chris, sauf pour la règle 3.

    J’ai du mal à aborder en masse, car toutes les femmes ne me plaise pas, et si j’aborde sans que la fille me plait je me fait chier en 10 minutes et le résultat final sera merdique.

    Après oui il faut aborder pour l’apprentissage en SPU ou en NPU.

    • Il parle d’aborder en masse des femmes qui te plaisent… Rien de contradictoire avec ce que tu dis.

      • oui j’ai bien compris, mais il n’y a pas beaucoup de femmes qui me donne vraiment envie.

        Je trouve plein de femmes belles, mais pas toutes les jolies femmes me donne envie d’aborder.

        • Que ça prenne une semaine, un mois ou 1 an… Ça reste du nombre !

          Ps – une question : est-ce que tu regardes du porno plusieurs fois par semaine ?

          • Oui, mais je ne me branle pas dessus.

            Je Regarde avant d’aller en soirée et cela donne une motivation pour aborder (en gros je ne démarre pas du niveau zéro en énergie sexuelle ou je n’ais pas besoin de boire de l’alcool pour aborder).

            Après dans la rue je croise tous le temps les femmes qui me plaise quand je n’ais pas le temps (ou elles sont avec les copines ou leurs mecs).

            Donc je ne me prend plus la tête sur la drague en journée.

  2. Très bon résumé, l’essentiel est là !

  3. Oui, bel article pour avoir une vue d’ensemble de ce qu’il faut faire pour se lancer et influencer concrètement notre vie sentimentale ! 😉

  4. Bonjour Chris,

    Je vois que tu profites pour mettre les pendules à l’heure sur le blog :).
    Le point commun de tous ces 7 , c’est le courage:
    – le courage d’accepter qu’on ne part pas tous avec le même physique, mais que c’est notre boulot de s’améliorer (apparence) et notre attitude (plus vaste).
    – Le courage d’arrêter de rester dans cette discussion à caractère social et d’escalader pour vers quelque chose de sexuel (peu importe comment on s’y prend , ca devient un risque à accepter).
    – le courage d’accepter que peu importe notre compétences, notre naturel , il faut faire son marché et maintenir ses efforts consistants..
    – le courage de se rapprocher de toucher, de la regarder dans les yeux , de ralentir sa voix ( ce nécessité un effort énorme) , alors même que cette jolie demoiselle nous « pétrifie  » par sa beauté et en plus ya la pression du groupe à coté.
    – le courage d’accepter que si toi même en sortant de chez toi, tu ne sais pas comment tu vas y retourner pour conclure, tu ne fais pas le ménage un peu, ca veut dire que toi même ne crois pas réussir ce rdv. Donc tu planifies, peu importe où tu habites, tu vas oser proposer de se déplacer vers chez toi et gérer .

    Bref c’est le COURAGE de toujours passer à l’action et particulièrement en face de belles filles. ce n’est qu’en face d’une très jolie fille qu’on sait ce qu’on vaut en tant que homme. parce que tout ce qu’on dit là, on peut les connaitre par cœur, les intérioriser, mais une fois en face d’une belle dame qui nous plait vraiment physiquement (en plus s’il y a connection), là c’est autre chose … Notre inconscient reprend le dessus… et c’est là qu’il faut passer à l’action, meme si on n’est pas decontracté car tout pousse à dire « ralentis, ralentis, attends …).

    • Salut !

      Je suis d’accords avec toi mais je dirai qu’on peut pas résumer ça qu’au courage puisque le courage consiste à faire quelque chose qui nous fait peur

      Dans tous ce qui concerne les femmes (aborder, escalader ect ) je suis d’accords

      Mais avoir une prise de conscience, sur notre apparence/attitude/style de vie , ce n’est pas quelque chose qu’on peut mettre sur le plan du courage, mais plus de l’intelligence du aux expériences (le vécu, les croyances )

      • Aborder des femmes et normal à la base, aucune peur ne venir parce que un homme parle a une femme.

        Les médias et le monde féministe nous fait croire qu’il faut être Superman pour baiser des jolies femmes.

        Que les femmes veulent un mec beau je peut le comprendre, mais par contre focalisé sur le fric sa m’énerve vraiment.

        L’attirance est sexuelle et l’argent est juste un moyen de combler ce qu’on pense ne pas avoir (le physique ou savoir bien baiser).

        • Sauf qu’on est pas des animaux, c’est normal qu’une femme pense à sa survie en cherchant un mec qui pourra lui faire vivre une vie confortable sans trop compter plutôt qu’un mec avec qui il faudra serrer la ceinture à la moindre dépense.

          Et les hommes ont toujours eu peur des femmes, bien avant l’arrivée du féminisme qui n’a fait que développer cette peur

          il y a quelque chose qu’il faut quand même rappeler , le fait que les mecs veulent tous des femmes belles et en aucun cas une femme dites moche ce n’est pas quelque chose de juste non plus.

          • Donc pour toi il est normal que les femmes veulent le fric plutôt qu’un mec qui les attire vraiment ?

            Enfin il y a beaucoup de femmes qui trompe le mec a fric, car l’argent c le confort, mais l’attirance c autre chose.

            Je vois des femmes moche avec des mecs, l’inverse sans que le mec à du fric est plus rare.

  5. Oui je nuancerai en disant que c’est pas forcément parce qu’on est riche, ou plus d’argent que d’autres qu’on a pas de critères attirant autre que l’argent.

    Mais il y a une réalité il y a une différence entre un mec qui peut offrir des week end à l’autre bout du pays,dans une résidence secondaire et celui qui doit faire avec les moyens du bord ^^

    Les femmes ne peuvent pas être qualifié de vénales à partir de ce fait c’est juste un choix logique et réaliste

    Et la femme moche seront toujours le dernier choix dans la liste des mecs qu’ils soient riches, pauvre beau gosse on peut pas contester cette réalité globale en prenant quelques exceptions qu’on voit par ci par la

    • Donc le mec moche sans fric c mort pour lui ?

      Donc pourquoi ce prendre la tête a aborder des femmes et vouloir séduire si on n’a pas de fric et qu’on n’est BG ?

      Pour moi si le mec est moche est qu’il séduit par son fric c pathétique, la femme va le trompé avec un BG a la première occasion.

  6. Mike répond à ma question en étant sincère:

    Un mec moche et au smic c impossible d’avoir une copine jolie ?

  7. Tu n’as pas répondu parce que tu connais aussi la réponse.

    J’ai l’impression que la séduction est un truc pour les mecs avec de l’argent…

    Dans ce cas l’attirance pure sert à quoi si tous est question de pognon…

    • Vanity… T’es chiant ! Voilà pourquoi il ne veut pas répondre. Tu déformes ses propos et tu t’obstines sur l’argent – l’élément soit-disant SECRET de la réussite – quand ce n’est pas sur l’apparence.

      Essaie de faire un effort ; change un peu d’état d’esprit.

  8. Je pense surtout qu’il savais bien qu’aucune femmes ne veut de ce type de mecs.

    @Chris pourtant pour la réussite sociale et le physique tu le dis toi même dans pas mal d’article.

    Je préfère cette vision réel que les menteurs qui font croire qu’un homme moche sans argent va avoir une jolie copine.

    Pour l’état d’esprits je te rassure je suis positif et sa va, mais j’aime avoir des points de vue différent et sans langue de bois

    • Oui. Je le dis.

      C’est comme pour, disons, réussir des études supérieurs.

      Tu dois être lettré, studieux, relativement intelligent ; ce sont des pré-requis essentiels.

      Mais tu n’as pas besoin de connaître tous les mots du dictionnaire, bosser 80h/semaine, avoir le QI d’Einstein.

      Là est la nuance.

  9. Si un homme ne viens pas d’un milieu aisé il ne peut pas séduire des femmes ?

    • Je viens d’une famille très modeste. J’ai fait la plonge dans un resto, de la manutention, et un tas d’autres petits boulot de merde pour pouvoir payer mes études et le loyer de mon petit appartement de 17m2… Et c’est durant cette période que j’ai fréquenté le plus de fille. Est-ce que c’est parce que je suis beau ? Pas spécialement. C’est (surtout) parce que j’abordais, j’avais confiance en moi, et que je savais plutôt bien m’y prendre.

  10. Dommage que tous le monde n’a pas le milieu sociale comme aide pour séduire.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.