Accueil 5 Relation de couple 5 3 erreurs en relation, que les femmes vous incitent à faire ! (Vol. 1)
erreurs en relation

3 erreurs en relation, que les femmes vous incitent à faire ! (Vol. 1)

On dit souvent que la communication est la clé des relations longues, mais je ne partage pas cet avis. Pour moi, la connexion avec sa partenaire est la véritable clé de la longévité du couple.

Lorsqu’on a atteint le stade où la survie de sa relation dépend de l’apprentissage de la communication, c’est déjà un échec. Ça signifie qu’il n’y a plus d’attraction, plus de complicité, et le seul moyen pour éviter la séparation est d’apprendre à mieux communiquer ensemble, pour rendre la cohabitation moins désagréable.

Si votre objectif est d’avoir une vie sentimentale épanouie, vous devriez viser une relation basée sur autre chose que la communication — sur l’attirance sexuelle et la complicité ; autrement dit, sur la passion amoureuse.

Il y a un tas de couples qui, pour leur propre bien-être, ferait sans doute mieux de se séparer et trouver quelqu’un d’autre chacun de leur côté, au lieu d’apprendre à « communiquer ». Ou alors, ils devraient changer leur modèle (ouvrir la relation par exemple), parce qu’ils n’ont absolument plus rien de bon à s’apporter mutuellement dans leur relation actuelle.

Faire des efforts pour mieux communiquer l’un et autre — ok. Si c’est pour sauver la structure familiale, ne pas priver ses enfants de leurs deux parents, c’est tout à fait louable. Je respecte infiniment les parents qui mettent le bien-être de leurs gosses au premier plan. Mais, outre ce cas de figure, est-ce que perdurer dans une relation de ce genre est vraiment une bonne chose ?

À mon humble avis, dès l’instant où communiquer dans son couple devient compliqué, c’est le signe que le rapport est mauvais, et que, peut-être, il vaut mieux partir et recommencer avec quelqu’un d’autre.

Être en couple avec une fille avec qui le rapport est difficile n’a rien d’agréable (c’est comme l’être en rendez-vous ou au téléphone). Pour un mec qui n’est pas needy, ça devrait même être rédhibitoire.

Pourquoi ça marche… ou pas ?

Voilà la vérité sur les relations :

  1. Si la communication est facile au début — durant les premiers mois, il ne vous viendrait jamais à l’idée d’« apprendre à communiquer » avec votre partenaire — c’est parce que la connexion est à son paroxysme. Votre copine est très attirée par vous (et vice-versa). Vous êtes complice et vous échangez facilement ensemble.
  2. Si la communication devient difficile ensuite, c’est parce que cette connexion fane…
  3. Si vous entretenez la connexion (= l’attachement affectif dans la relation), le rapport restera facile. Vous n’aurez pas besoin de devenir un « pro » en communication pour bien vous entendre avec votre partenaire.

Pourquoi ?…

Parce que le sentiment de connexion rend les femmes TRÈS accommodantes, tandis que leur indifférence pour leur partenaire (couplé avec le sentiment d’être prisonnière d’une relation) les rend TRÈS irritables !

Une même femme peut être à la fois un agneau docile (du moins, la plupart du temps) OU une vraie garce :  tout dépend ce qu’elle ressent pour vous.

C’est comme nous : nous pouvons être un amant passionné avec certaines femmes — parce que nous nous sentons terriblement attirés par elles, — et être d’odieux connards avec d’autres parce qu’elles nous laissent indifférents et que nous les trouvons collantes.

La règle d’or

Si vous voulez maintenir une relation de qualité à long terme, voilà la règle : Entretenez la connexion… or die trying !

Pour cela, plusieurs éléments doivent être préservés  :

  1. L’attirance sexuelle (c’est la base) — une fille qui n’est plus attirée n’est plus « connectée » ;
  2. Votre indépendance vis-à-vis d’elle — si elle vous prend pour acquis, c’est la fin de la passion ! ;
  3. Du (très) bon sexe — c’est la chose la plus essentielle pour renforcer et maintenir une forte connexion avec une femme ;
  4. Le contrôle sur la relation – que certains appellent la « dominance », bien qu’il ne s’agisse pas de s’affirmer de manière agressive ou autoritaire, mais de contrôler la relation en faisant preuve d’assurance et maturité lorsqu’il faut prendre les décisions ou désamorcer les conflits (ce qui peut impliquer de ne pas chercher à communiquer avec sa partenaire, mais au contraire prendre sa veste et se barrer quand elle est de mauvaise humeur, fait une petite colère et ne veut rien entendre).

Pour cela, il y a des états d’esprit et habitudes à adopter.

Il y a aussi des pièges à éviter…

Des pièges dans lesquels beaucoup de femmes voudront que vous tombiez.

Cela vous semble bizarre ? Pourtant, ça fait partie de la nature féminine.

Les femmes sont ambivalentes : ce qu’elles veulent n’est pas toujours (et même rarement !) ce qu’elles aiment !

Elles veulent vous avoir pour acquis, mais si vous le devenez elles perdront leur intérêt.

Si je peux me permettre cette métaphore : elles sont comme l’âne qui avance après une carotte : elles veulent la manger, mais si on les laisse faire elles cesseront définitivement d’avancer…

La carotte, c’est VOUS. Et vous ne devez pas vous laisser bouffer par votre copine — ou seulement toute petite bouchée par toute petite bouchée, pour qu’elle veuille continuer à avancer.

3 pièges (parmi d’autres) à éviter

Erreurs en relation : 3 pièges dans lesquels vous pouvez facilement tomber

#1 – Vous engager TROP facilement !

Les femmes disent qu’elles veulent un homme sérieux, prêt à s’engager : qui ne l’a jamais entendu de leur propre bouche ?

C’est en partie vrai ; elles ont tendance à rejeter ceux qu’elles sentent trop frivoles. Sauf, bien sûr, si elles recherchent volontairement un plan Q.

Cela dit, un homme qui s’engage trop facilement perd de sa valeur à leurs yeux.

Si une femme sent que vous êtes prêt à faire tous les compromis imaginables juste pour être en couple avec elle sans qu’elle n’ait eu à faire le moindre effort, vous lui faites passer un TRÈS mauvais message.

C’est un peu comme une fille qui se donne trop facilement sans qu’il n’y ait besoin d’aucun jeu de séduction.

Imaginez que vous n’ayez qu’à discuter 2 minutes avec une inconnue sur Tinder pour la ramener chez vous et la n*quer. Sans flirt, sans rien. Juste en lui proposant de coucher avec vous. Elle vous paraîtrait beaucoup trop facile. Cela lui fera perdre de la valeur comme partenaire potentielle. Vous penserez qu’un millier d’autres mecs auraient pu faire la même chose et avoir le même résultat (et l’ont peut-être déjà fait) — et vous auriez sans doute raison.

Bien sûr, nous apprécions les filles simples : sans afféterie ni arrogance, avenante et souriante, qui rendent la séduction fluide, naturelle, agréable. Ces filles-là sont 1000 fois plus attachantes et excitantes que les wannabe starlettes qui piochent leurs conseils de séduction dans les magazines féminins (et féministes…) et qui sont escalo-réfractaires au premier rendez-vous.

Néanmoins, nous n’aimons pas les « filles faciles », qui donnent l’impression de sauter sur la première b*te venue. À la rigueur, nous les tolérons pour tirer un coup vite fait bien fait, c’est tout.

C’est très similaire dans l’autre sens, pour l’engagement. Vous engagez aussi facilement qu’une nymphomane écarte les cuisses nuira beaucoup à l’intérêt d’une femme pour la relation avec vous.

Peut-être qu’elle ne dira rien… sur l’instant. Parce qu’après tout, elle veut (au niveau rationnel) un homme prêt à s’engager, et parce que vous avez des qualités qu’elle recherche — une bonne situation, plutôt mignon et sympathique, whatever. Mais ça n’empêche qu’au niveau émotionnel, elle se sentira très peu stimulée par la relation.

Aussi, si elle est malintentionnée, peut-être qu’elle verra en vous « un bon pigeon », et qu’elle prétendra être votre copine pour obtenir certains avantages. J’ai entendu toutes sortes d’histoires cocasses du genre : du mec qui a financé les implants mammaires de sa « copine » sans jamais avoir eu l’occasion de les toucher après, a celui qui a reconnu des gosses qui n’étaient pas les siens et doit verser une pension.

En bref, s’engager trop facilement n’est jamais une bonne chose : ça dégrade votre image et fait un gros appel d’air aux femmes vénales.

Petit poisson OU barracuda géant ?

Elles veulent de l’engagement de votre part, mais n’aiment pas que vous vous engagiez facilement.

Elles aiment « bosser » pour conquérir un homme. Quoi qu’elles en disent, c’est ce qui les stimule vraiment.

Si votre copine se plaint parfois de ne pas vous voir suffisamment, et qu’elle fait subtilement le forcing pour entrer dans votre vie davantage, c’est une excellente nouvelle ! Mieux vaut être dans la position de celui dont elle veut PLUS que l’inverse.

Il faut calibrer bien sûr. Ne partez pas dans l’extrême inverse. Vous ne voulez pas non plus être le mec trop « hard to get », ni rester au point mort indéfiniment. Pour la plupart des femmes, un mec qui donne l’air de s’en foutre est vite décourageant.

Vous devez la récompenser (un peu) de ses efforts. Les relations sont faites pour aller de l’avant, pas pour stagner. D’ailleurs, faire avancer la relation, si c’est fait correctement, est bénéfique : ça renforce la connexion !

Mais vous devez être un p*tain de barracuda géant, très dur à ferrer jusqu’à la surface, dans cet océan de petits poissons.

Si elle n’a qu’à claquer des doigts pour avoir ce qu’elle veut, elle va perdre la passion qu’elle ressent (= sentiment de connexion) très vite. Si vous lui laissez quelques « micro-victoires » de temps en temps, elle sera encore plus obsédée par vous — et par le challenge que vous lui offrez.

#2 – Lui offrir votre exclusivité absolue

Beaucoup de femmes vous pousseront à devenir totalement exclusif. Pourtant, leur jalousie et le sentiment d’être en compétition avec les autres pour vous les font vous désirer mille fois plus ! Mais, bien entendu, elles ne vous l’avoueront jamais. C’est compréhensible : ce n’est pas dans leur intérêt de vous l’avouer.

Notez bien que ne parle pas uniquement d’exclusivité sexuelle ici, ou de « fidélité » si vous préférez.

L’exclusivité sexuelle peut se débattre !…

Certaines personnes ont besoin d’être exclusives sexuellement pour se sentir parfaitement investies dans leur relation. D’autres n’ont jamais vraiment l’impression d’être en relation tant que celle-ci n’est pas exclusive sexuellement.

À titre perso, je pense que la fidélité ne devrait pas être une condition sine qua non pour une relation. Votre partenaire devrait mériter que vous fassiez cet effort pour elle — un effort qui est très contre-nature pour un homme, — ne serait-ce qu’en vous prouvant qu’elle peut être une bonne copine (agréable et accommodante) durant les premiers mois où vous vous fréquentez.

Je pense aussi que lorsqu’un homme promet d’être fidèle, il devrait tenir parole — beaucoup le promettent pour caresser la fille dans le sens du poil, mais n’ont aucune intention de l’être réellement.

Mais je ne parle pas UNIQUEMENT de cette exclusivité.

Je parle d’être TELLEMENT exclusif, que le simple fait d’échanger un regard, un sourire ou quelques mots avec une autre est interprété comme une faute grave par votre copine, et que vous lui donniez raison en baissant les yeux et en lui demandant pardon.

Les femmes en général, surtout les plus jalouses et complexées d’entre-elles, voudront limiter vos échanges avec les autres femmes au minimum. Parfois même jusqu’à souhaiter que vous coupiez les ponts avec vos amies, et que vous ne souriez pas aux serveuses dans un restaurant.

Assumez !

Donnez raison à la jalousie et la possessivité de votre copine est une GROSSE erreur.

Vous êtes un homme ; vous aimez regarder un beau cul dans la rue et flirter avec des jolies filles. Rien de plus normal !

Par bienveillance, vous éviterez de le faire ouvertement devant elle. Mais si jamais vous vous faites surprendre, vous ne devriez même pas demander pardon ! Pas tant que vous n’avez pas franchi une certaine limite.

Vous devez assumer le fait de ressentir du désir pour les autres femmes, et que cela n’entache en rien votre intérêt pour votre partenaire. Mieux encore : elle doit sentir qu’elle n’a pas le monopole de votre désir. Que vous n’avez pas d’yeux que pour elle.

Est-ce que cela va la vexer ou lui faire du mal ?… La seule chose que je peux affirmer, c’est que ça ne ménagera pas son ego. Mais tant pis !

Ce qui est sûr, c’est que :

  • Avoir conscience que son mec peut désirer d’autres femmes ;
  • S’apercevoir, de temps à autre, qu’il est habile avec les autres femmes (s’exprime bien, avec assurance, en maintenant le regard, etc.) ;
  • Remarquer qu’il plait, qu’il obtient régulièrement des signes d’intérêt — EC, sourire, rire, attention, etc. Même si le plus souvent ce ne sont pas de « vrais » signes d’intérêt : la majorité des filles sont très parano quand elles sont très attachées à un mec, et interprètent presque n’importe quel signe comme tel.

…toutes ces choses vont créer du challenge et lui faire mouiller sa petite culotte comme jamais !

Même si elle prétend le contraire. Même si elle semble vexée, triste, en colère, à un niveau émotionnel, cela créera encore plus de passion pour vous.

  • Elles veulent que ce soit ELLES que vous désiriez, pas une autre ! Alors, si elles ressentent que vous pouvez apprécier d’autres femmes, elles feront des efforts pour orienter votre désir vers elles et le monopoliser.
  • Elles auront aussi le sentiment qu’elles restent en compétition pour vous garder, ce qui est une excellente chose.

Quant aux filles trop jalouses et complexées pour tolérer cela, vous devriez les nexter ou (si c’est possible) les reléguer en sexfriend. Ce sont certainement des filles psychologiquement perturbées, donc des filles à problème.

#3 – Passer beaucoup de temps avec elle

J’ai eu l’occasion de le répéter à plusieurs reprises : passer beaucoup de temps avec une femme tue l’attirance à long terme. C’est l’une des pires erreurs que vous puissiez en relation.

Si votre copine est très attachée, elle se sentira bien en votre présence et voudra être avec vous tout le temps. Elle vous incitera à la voir souvent.

À court terme, ça la rendra heureuse de passer autant de temps que possible avec vous, et encore plus d’emménager avec vous. Mais attendez que plusieurs mois passent, vous commencerez à sentir la différence dans son attitude — moins agréable, moins conciliante, plus laxiste.

Vous voulez être la personne avec qui elle a envie d’être le plus souvent, pas celui avec qui elle est le plus souvent : vous saisissez la nuance ?

Malheureusement, vous ne pouvez pas être les deux à la fois. On ne peut avoir envie de ce que l’on a déjà.

Si une musique trotte dans votre tête, vous serez très content d’aller sur YouTube pour l’écouter. Cela vous produira un grand sentiment de satisfaction sur l’instant.

Mais si vous commencez à l’écouter en bouche durant 3 heures, vous allez être gavé et désirerez écouter quelque chose d’autre. Ce sentiment de satisfaction sera remplacé par de l’indifférence, voire de la lassitude.

C’est la même chose avec la présence du partenaire amoureux.

Vous voulez jongler avec 2 émotions : l’envie et la satisfaction. Vous ne voulez jamais arriver à l’indifférence, encore moins à la lassitude.

Pour cela, faites-vous aussi rare que la relation vous le permet.

Pas trop rare !… Après une à deux semaines sans se voir, la connexion a tendance à faner, et cela devient contre-productif. Mais assez pour lui manquer, et garder votre présence désirable pour elle (et pour que la sienne le reste également pour vous). Cela produira un grand sentiment de satisfaction lorsqu’elle sera en votre compagnie.

Écoutez la sagesse des anciens : « ne jamais abuser des bonnes choses ».

Des questions ? Remarques ? Suggestions ? Laissez un commentaire ci-dessous.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec vos amis (en couple ou célibataire) !

Aussi, si vous souhaitez plus d’information et m’aider à faire grandir le blog, je vous invite à faire une visite dans ma librairie ou en achetant un de mes livre ou n’importe quoi d’autre sur Amazon en utilisant ce lien.

À propos Chrys

Je suis l’auteur de plus de 250 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

2 plusieurs commentaires

  1. Merçi pour l’article

  2. excellent article comme toujours

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Recevez le guide gratuit comment aborder et séduire dans la rue!

x